• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sls0

sls0

Retraité résident en République Dominicaine.
J'adore aller foutre mon nez dans les statistiques, ça me parle plus que les avis (dont les miens) et les discours.
Profile un peu ONG d'où ma présence dans ce pays.
Je préfère le froid, pas de bol, où il fait froid, souvent ils ont les moyens.
Pour la photo : En RD c'est très à la mode le titre comme doctor, ingenior...La carte de visite et la carte de membre. Donc j'ai fais une carte de membre pour un chien et c'est la photo de sa carte.
On a en commun d'être des déracinés climatiques et d'apprécier les ballades en forêt.

Chaque fois que je la vois, elle me rappelle une bonne rigolade.
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3710 0
1 mois 0 89 0
5 jours 0 18 0

Derniers commentaires



  • sls0 sls0 25 mai 19:05

    @troletbuse
    Quand on écrit un message c’est dirigé vers autrui et non pour se faire plaisir.
    Il faut donc qu’il soit compréhensible par une majorité. Je vise donc un compréhension niveau collège. S’il y en a qui ont commencé leur sieste scolaire plus tôt je rate donc une cible. Comme ils sont ultra-minoritaires, ce n’est pas bien grave.



  • sls0 sls0 25 mai 18:49

    @Furtive Sentinelle
    Il n’y a pas mieux qu’un étude randomisée en double aveugle, tout le monde le dit. 
    Mais entre une étude randomisée en double aveugle avec un faible échantillon et une étude statistique de rapports d’hôpitaux avec un échantillon en dizaine de milliers, j’ai une préférence pour la deuxième étude, l’influence du hazard est franchement négligeable.
    Même un simple rapport de pharmaco-vigilance comme celui de la région cote d’Azur-Paca que j’ai lu il y a trois semaines qui disait qu’il y avait plus de remontés de problèmes cardiaques depuis janvier que depuis 1981 à janvier 2020. Ce n’est pas une étude mais une remontés de problèmes attribuables à 84% à l’hydroxychloroquine qui pose question.
    L’étude parue dans le Lancet c’est recenser les gens traités à l’hydroxychloroquine, regarder les résultats et comparer aux malades traités d’une façon standard. Ca fait un putain d’échantillon.
    Pourquoi une étude par observations incomplète avec un échantillon de 27 et des données modifiées serait meilleure qu’une étude par observation avec un échantillon en dizaines de milliers ? Ok, la première est celle de Raoult.



  • sls0 sls0 25 mai 18:20

    @leypanou
    En 1999, 1,1 millions de personnes ont consulté pour des problèmes psychiatriques. Par rapport à la population de l’époque ça représente 1,8%.
    Depuis cette année là je me suis mis un plancher à 1,8%. Oui c’est arbitraire mais il faut bien s’imposer des limites.
    Alors tout ce qui est inférieur à 1,8% j’ignore. Les 0,06 ou ,0,5% je les ignore, la médecine peut être aussi touché par des bargeots.

    Certains ont écouté Neil Fergusson, une seule personne, ils sont aussi cons que ceux qui ont écouté Raoult qui était seul aussi. Bon pour ce qui est de l’imperial college of London je vous rejoins, sacrés délires. Un moment pour leur modèle ils employaient un R0 de 5,7 alors qu’en début d’épidémie sur toutes les courbes des pays il était au max à 2,6.
    Une stupidité incroyable pour ceux qui ont suivi ses projections. Une simple règle de trois donnait une population anglaise de 248 millions d’habitants.
    Le calcul du R0 c’est une formule simple, difficile de se planter. Sous R j’ai aussi un programme pour calculer, il reste simple. A l’imperial college of London ils ont sorti un programme imbitable, comme il parait beau avec tout ses paramètres, c’est une merde, trop de paramètres ou réglages sur de l’exponentiel c’est de l’erreur exponentielle.
    Le matin je regarde les différents R0 des différents pays, un programme sur ma calculatrice suffit. J’ai un programme sous R qui va chercher les chiffres et calcule. Malgré cela c’est la calculatrice, ça m’oblige à regarder les chiffres dans le détail et quand on a l’habitude, parfois des chiffres piquent aux yeux. Un jour dans les journaux allemands ça parlait d’un R0 exceptionnel. Le programme disait oui, en regardant les chiffres je suis tombé sur de l’anormal.
    Les gens font tellement confiance dans leur programme qu’il en oublient la base, de l’aberrant n’est plus vu. Ah le Fergusson, il a travaillé aux biais de confirmation. Un scientifique essaie d’infirmer son hypothèse, Fergusson à fait l’inverse, un scientifique qui n’emploie pas la méthode scientifique n’est pas un scientifique. La notoriété ? Il faut se méfier de la notoriété, ça monte au cerveau la notoriété, sans doutes il n’y a pas de science.

    Il dérange mon 1,8% ? Le minimum pour un échantillon c’est 30-50 pour que ça tienne la route, 1,8% tient la route.



  • sls0 sls0 25 mai 16:34

    @bouffon(s) du roi
    Comme c’est le Lesotho le pays moins touché, ce doit être lui le coupable de cette pandémie.
    Comme arme une maladie avec une létalité de 1% il y a mieux.
    La stupidité associé est une arme certaine, avec le covid 19 qui ne fera même pas le quart des victimes de l’hépatite B, la connerie a atteint le plafond. Bon coté des choses on s’est aperçu grâce à lui que la mondialisation était fragile. Ce n’est pas le Lesotho le coupable mais des économistes kénésiens certainement.
    Un expert de Tsahal, ils sont surtout experts en désinformation.



  • sls0 sls0 25 mai 16:17

    Oh putain, Montagnier, l’homme de la mémoire de l’eau.

    Sur le site qui sert de source j’ai lu : 

    Important : les impressions électroniques publiées sur arXiv ne sont pas examinées par des pairs par arXiv ; ils ne doivent pas être invoqués sans contexte pour guider la pratique clinique ou les comportements liés à la santé et ne doivent pas être rapportés dans les médias comme des informations établies sans consulter plusieurs experts dans le domaine.

    Le coiffeur de l’auteur ainsi que la cousine de sa voisine ont ils donné leur avis d’expert ?

    L’arbre philogénétique du virus est en accès libre, c’est des dizaines voir des centaines de milliers de personnes qui planchent dessus.

    On a une idée en tête et par biais de confirmation on va chercher le preprint qui va dans notre sens.

    La démarche scientifique c’est aller chercher l’info qui invalide notre hypothèse. Si l’auteur est plus dans le domaine croyance que scientifique c’est le biais de confirmation qui dirige.

    Pour celui normal qui n’est ni scientifique ni croyant, il regarde le consensus, si 1000 disent blanc et 1 dit noir, il y a des probabilités que ce soit blanc.

    Le complotiste se focalisera sur le noir bien sûr.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès