• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Thucydide

Thucydide

Généticien de formation universitaire, j'ai basculé dans de commerce de semences puis dans la direction administrative et ensuite industrielle d'une petite huilerie.
J'ai participé ensuite à l'élaboration de programmes de développement agricole en Afrique : cruelle désillusion d'avoir mesuré jusqu'à quel point le cynisme le plus dur peut être officiellement maquillé en aide généreuse et secourable...
Actuellement retraité au coeur de la campagne bourbonnaise.

Tableau de bord

  • Premier article le 24/06/2011
  • Modérateur depuis le 24/12/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 17 416 694
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 15 11 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Thucydide Thucydide 4 août 17:27

    @amiaplacidus
    J’allais le dire, avec une petite précision sur un détail hautement significatif :
    Tout a commencé avec le Mouvement du 22 mars, créé par daniel Cohn Bendit pour protester contre...
    L’interdiction faite aux garçons des cités universitaires d’aller visiter nuitamment les chambres des filles (!)

    Ceci pour rappeler la profondeur des réflexions politiques qui ont été instrumentalisées pour obtenir le départ de De Gaulle.



  • Thucydide Thucydide 27 janvier 17:32

    Toujours plus ! grâce à nos politiques

    avec :
    Fillon et son assistante hors de prix, en France
    Le Pen et ses montages géopolitiques (assistants parlementaires à Paris pour Parlement à Bruxelles)
    voici :
    Macron et ses ravages gastronomiques au ministère (120.000€ en huit mois),
    Hamon et ses tentatives malheureuses de traire la vache Qatarie (qui ne cède plus rien, Cf Malbrunot)
    Valls et ses facilités togolaises (5.6 mrd de francs CFA)

    Il faut vraiment les foutre à la porte, ces écœurants minables, et vite : si le vote ne suffit pas, nous finirons par en arriver aux mains.



  • Thucydide Thucydide 26 octobre 2016 18:45

    Nous sommes enfermés dans une maison qui nous étouffe, nous voulons aller trouver le salut là-bas, au fond du jardin ;
    Nous ne savons pas très bien quel chemin nous suivrons pour y aller, mais une chose est sûre : il ne sera possible d’y aller que si nous éliminons les gardiens de la porte, qui la bloquent pour nous empêcher de sortir.
    Une fois la porte ouverte, nous pourrons enfin aller au fond du jardin, nous pourrons enfin choisir le juste chemin pour y aller, à droite, à gauche, au centre...

    De la même façon, rien ne sera possible tant que nous n’aurons pas réussi à nous débarrasser de tous ces politiciens inféodés, qui participent aux gouvernements européens depuis quelques trente ans et nous confinent dans le système (usé jusqu’à la corde) du capitalisme bancaire et financier occidental qui sévit depuis des siècles pour le plus grand dommage des peuples.

    Actuellement, nous sommes, en France, promis à un deuxième tour Juppé vs Le Pen, qui ne pourra se conclure qu’en faveur de Juppé, donc en la poursuite de ma même politique...

    Vous voulez sortir de ce piège ?
    - Un seul moyen : ne pas mettre les pieds dans un deuxième tour.
    - Donc voter d’emblée pour un candidat qui a des chances de pouvoir l’emporter au premier tour.
    pour l’instant, il n’y en a que deux qui répondent à la question en tenant un discours anti-système
     1) Le Pen
     2) Mélenchon
    Ma préférence va depuis un bon moment à Mélenchon ; mais
     Si c’est Le Pen qui a ses chances, je voterai Le Pen.
     Si c’est Mélenchon, je voterai Mélenchon

    Vous pensez ma position idiote ?
    Vous avez peut-être raison,
    et nous nous taperons cinq années de Juppé (French American Young Leader 1981) avant d’enfin pouvoir nous en sortir avec 5 années de...
    - Emmanuel Macron (French American Young Leader 2012) ?
    - Najat Vallaud Belkacem (French American Young Leader 2006) ?
    - Fleur Pélerin (French American Young Leader 2012) ?
    - Laurent Vauquiez (French American Young Leader 2006) ?
    - Nathalie Kosciusko-Morizet (French American Young Leader 2005) ?

    On n’est pas sorti de l’auberge...



  • Thucydide Thucydide 25 octobre 2016 09:20

    Merci pour cette synthèse, qui permet de recadrer le magma d’informations qui nous est infligé depuis des mois.
    Puis-je ajouter quelques données complémentaires ?

    L’effrayant Congrès Démocrate Intronisant la candidature d’Hillary qui illustre trop bien la chronique d’un effondrement annoncé, ici :
    https://www.youtube.com/watch?v=epsCLgXLE6w

    La troublante remise en question du Grand Échiquier par Brzezinsky lui-même, qui a au moins le courage d’appeler un chat un chat, ici (en anglais) :
    http://www.the-american-interest.com/2016/04/17/toward-a-global-realignment/

    L’ahurissante intervention, à propos de Mossoul, de Ruth Elkrief, hier soir sur BFM, « interrogeant » François Fillon : Mossoul n’a rien à voir avec Alep puisque « Alep est attaquée, encerclée et pilonnée par les hordes de Bachar al Assad et leurs complices », alors que « Mossoul va être libérée ainsi que d’autres villes chrétiennes par les armées irakiennes soutenue par la coalition internationale menée par les États-Unis ». Belle leçon de journalisme, qui doit être assez facilement retrouvée sur le Net.

    Bien évidemment, Fillon, dont le gouvernement a fermé l’ambassade de France à Damas en 2012, après avoir endormi Bachar al Assad au défilé du 14 juillet 2008 pour mieux le vaincre ensuite, a été incapable d’établir l’évident parallèle entre Irak et Syrie, Mossoul occupée par Daesh et Alep Est occupée par Al Nosra, l’armée irakienne et l’armée syrienne, le soutien aérien russe et le soutien aérien occidental... Belle leçon d’inféodation politique tentant de se déguiser en volonté souveraine...

    Enfin, concernant ce fameux soutien aérien occidental, il semble bien qu’une fois de plus, Baghdad et Peshmergas n’ont pas profité de grand chose et auront été les dindons de la farce donnant leur vie pour permettre aux occidentaux
    de crier victoire,
    de recueillir les lauriers d’une victoire contre le terrorisme
    et de canaliser les jihadistes vaincus vers... Dair Ez Zor soigneusement préparée « par erreur » le mois dernier.

    La bête meurt, mais ses soubresauts sont ravageurs compte tenu de sa puissance.



  • Thucydide Thucydide 16 août 2016 22:27

    @Mefrange

    Bravo, excellent résumé de la situation actuelle, très bien argumenté et surtout remarquablement explicité par l’exposition des analogies historiques.
    J’ai lu votre article sur Le Saker.fr, et je viens ici pour vous témoigner ma satisfaction ...

    ... et revenir sur l’essentiel de votre conclusion :
    Si ces élections n’envoient pas simultanément en France et en Allemagne des gouvernements qui noient le moteur de la machine infernale, ça ira jusqu’au bout. Il faut voter intelligemment et faire en sorte que les bonnes questions soient au centre du débat. « Il faut y’a qu’à »  On est bien conscient que les français se sont mis dans une situation plus que difficile avec leurs votes passés

    C’est là que le bât blesse : Le seul moyen qu’on ait en France un « gouvernement qui noie le moteur » de l’hégémonie Occidentale, serait :
    1) Que les électeurs soient capables de faire abstraction de leurs convictions personnelles pour mieux s’intégrer dans une stratégie électorale (ce serait la première fois dans notre histoire) en repérant en cours de campagne quel candidature serait la mieux placée pour emporter le scrutin au premier tour.
    2) de faire donc passer au premier tour ce candidat qui se sera engagé, sous peine d’être démissionné, à conduire un programme répondant à des exigences précises (constituante, remise en question des traités et des alliances, recours à un démocratie active etc.).

    S’il y a deuxième tour, ce serait inévitablement remettre en selle un membre du PS ou un représentant de Les Républicains (ah, l’américanophilie de Sarkozy...) dont nous avons mesuré les grandes capacités à se soumettre au pied des grandes puissances étrangères.

    Première innovation : ce sont les électeurs qui exposent la politique qui doit être mise en œuvre et non plus une équipe soucieuse de sauvegarder ses intérêts.
    Deuxième innovation : l’enjeu du scrutin ne sera plus ni social, ni économique ; ce sera la recouvrance de la souveraineté, ou son abandon.

    Cet enjeu n’est ni de droite, ni de gauche ; il concerne notre patrie, sa culture, sa langue, son histoire, et nous savons tous que rien n’y sera plus possible sans souveraineté.

    Je ne crois pas qu’une quelconque stratégie des électeurs soit possible, aussi allons-nous une fois de plus :
    - émietter nos votes vers d’obscures chimères,
    - subir en ronchonnant une politique qui s’acharne depuis quarante ans à ruiner notre pays pour mieux le détruire,
    - avant d’exploser dans une débauche de violence et de haine, une fois qu’il sera trop tard


Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Mieux concevoir [pour mieux le comprendre et le combattre] le « Système » (1)




Palmarès