• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Tristan

Tristan

Années 70/80. Paris. Accueil des réfugiés politiques, féministes, psychanalystes, structuralistes, philosophes, juristes, intellectuels engagés, rastafaristes, passionnés d'opéra etc. Ajoutez à tout ce beau monde : les frères et les soeurs (famille décomposée et recomposée ; toujours en cours). La fête continentale bat son plein. Danse, musique, philosophie, poésie, énergétique. A partir des années 2000, je fonde la compagnie artistique "les Transe-Mutants" et la pratique énergétique "la khorolistique".
1 : sortir de sa boite pour se rencontrer.
Malgré et à cause des Institutions (Lycée Henri IV, Conservatoire National de Boulogne, Université Paris la Sorbonne), je pars le plus loin possible rencontrer d'autres réalités hors des chemins battus.
2 : rester politiquement incorrect. 
Nomade pendant 15 ans (Cuba, Brésil, New-York, San Fransisco, Bénin, Inde, Israel, Europe, etc), le désir émerge de retrouver une sensibilité dégagée des codes esthétiques, des protocoles de santé et du rapport marchand, qui puisse réveiller le Mouvement profond du corps.
3 : penser à partir de l'expérience concrète et du corps sensible.
Le politique ce n'est pas le pouvoir institutionnel, mais nous, avec nos histoires, nos luttes et nos amours, qui constituons la trame officieuse de la Vraie Vie. Se rencontrer, rester ouverts, mieux écouter les autres, le monde et nous-mêmes et suivre — enfin — la vague du Mouvement du Réel.
Crédit photo : Giulia Cotugno

Tableau de bord

  • Premier article le 09/09/2019
  • Modérateur depuis le 20/05/2020
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 79 362
1 mois 2 27 113
5 jours 1 0 15
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 12 12 0
1 mois 3 3 0
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Tristan Tristan 13 octobre 17:16

    @eau-pression
    Lundi prochain promis : suite !
    Tout à fait d’accord avec vos remarques. 
    Pour vos 2 questions... je resterai muet ici... vous touchez au coeur : la relation au risque, à la mort, à la vie... la fameuse suite promise ....
    Merci pour le retour de conscience ... cela m’aide à affiner mon langage d’elfes...



  • Tristan Tristan 11 octobre 15:54

    @cettegrenouilleci
    Je ne sais pas pourquoi on parle autant de l’UPR. Personnellement l’expérience que j’en ai fut bonne : ils nous ont vachement aidés à lire et à déchiffrer les traités. Avec constance et patience en plus, parce que c’est pas facile avec autant de monde différent. Et Asselineau on a du le défendre sur le terrain pour avoir une salle parce que Mélanchon, je ne sais même plus comment, faisait pression. C’est surréaliste leur vaudeville politicien. Y a à raconter... Enfin... une histoire folle parmi des milliers d’autres. J’ai même été lire leur programme dans la foulée ! Le capitalisme sans les désavantages ... un beau rêve de cendrillon sur la fin. Militants sympathiques d’un autre monde. 

    Mais quand on a vécu en continu la violence d’état on ne peut plus croire dans les urnes, l’état, L’U.E, le Capital, la marchandise, la plus value, « la police avec nous », les utopies juridiques ( même si la pression juridique peut faire partie du kit c’est vrai, mais attention ça nous a pris beaucoup d’énergie, une diversion retorse sociale-démocrate à méditer fortement !), ni même en l’immensissiiiiiiiiiiiime De Gaulle smiley
    On commence seulement à comprendre qu’il faut compter sur nos propres forces qu’on ne connait même pas.



  • Tristan Tristan 11 octobre 15:13

    @alinea
    Exactement ! Nous avons beaucoup agi et même, je crois, qu’on a trop fait ; on s’est épuisé. Mais tellement appris ! Oui nous sommes dans un moment de recul, d’approfondissement, d’analyse des erreurs, des impasses, des réussites. C’est vrai que du coup les connaissances abstraites et les opinons se révèlent tellement à coté de la plaque. C’est cocasse.
    En effet on a compris que les recettes et la pseudo rationnalité, c’est aussi tellement hors-sol. Mais tant pis pour eux : on a trop à faire pour formaliser comme on peut l’expérience brute.



  • Tristan Tristan 11 octobre 15:06

    @cettegrenouilleci
    L’autre réalité c’est le réel justement. Que dire... venez sur le terrain vous confrontez et sortez des neurones froids et du computer, si vous l’osez.



  • Tristan Tristan 10 octobre 20:06

    @Patrick Samba
    C’est vrai qu’ils restent emprisonnés dans un vieux monde. Ils n’ont pas pris le train en marche. Vous avez, par je ne sais par quel biais, compris le coeur des GJ et la Révolution complètement innovante en cours.
    Oui c’est vrai cette relation au Père. D’ailleurs c’était assez drôle parce que pendant les manifestations et les assemblées, les gens de l’UPR étaient complètement fixés sur l’U.E de manière un peu pathologique. J’ai vu passer quelques trotskistes et maoïstes un peu dans le même moule obsessionnel, mais là vraiment antipathiques.
    Le Capital, dont l’U.E est une pièce centrale pour nous européens, n’est jamais évoqué, comme si De Gaulle et le retour aux banques centrales allaient changer la précarité. Bravo pour vos interventions éclairantes pour moi également.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité