• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Un des P'tite Goutte

Un des P’tite Goutte

Allez on va dire humaniste, tant que possible... Choix d'expérimenter beaucoup pour essayer de piger ce monde > milieux sociaux et professionnels différents, cultures, religions, spiritualités, dans de nombreux pays. Je suis à l'aise aussi bien en milieu populaire qu'avec des gens de la -presque- haute, ou des bobos parigos par exemple, etc. C'est utile.

Tableau de bord

  • Premier article le 30/08/2019
  • Modérateur depuis le 04/01/2021
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 496 170
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 2 août 13:54

    Bonjour,

    Autour de 2003 Sarkozy a entamé une réforme en vue de mettre un terme (ou un frein ? ) à la délinquance, au trafic de drogue, s’est attaqué au mafieux de ces milieux. Exple : création du GIR, augmentation et réorganisation d’effectifs, création et augmentations d’amendes dont celles destinés aux consommateurs, aux refus d’obtempérer, la justice ne donnant pas suite à de trop nombreuses infractions et j’en passe. Je ne suis pas Sarkozyste mais prend acte du factuel. Ce factuel qui, peu à peu, a continué à faire son effet. 

    Interviennent les émeutes de 2005. Coïncidence ? J’émets l’hypothèse que le drame de Clichy-sous-bois a été instrumentalisé par les mafieux, trompant, exaspérant les colères, mentant comme tous propagandistes, jetant de l’huile sur le feu pour signifier au gouvernement que l’on n’avait trop perturbé son bizness... Et qu’il va falloir qu’il y ait (très probablement acceptés, vue la mentalité de nos gouvernants)...de petits arrangements entre amis.

    L’économie souterraine représente des milliards, la lutte est factuellement abandonnée ou presque contre la vente de mort, qu’en déduire ?

    En temps que complotiste assumé, je parie sur un bain de membres du gouvernement dans la même piscine emplie de fange que celle utilisée par les gros bonnets de la dope, des mafieux.

    Cordialement



  • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 6 juin 15:28

    Déjà légèrement lassé par vos articles « douceureux, gentillâtres » après une phase d’enthousiasme lié à l’estime que j’ai pour les femmes en général, à mes yeux plus prometteuses pour porter l’avenir, je déchante définitivement et ne me donne plus la peine de vous lire.

    Adieu don’, comme on dit en Haute Savoie.., en Haut.

    Cordialement



  • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 5 juin 16:14

    ô dignes défenseurs et propagateurs de notre chère langue de Molière ! Académiciens ! Le rôle de votre institution a été de simplifier le français, et de le clarifier, dans son orthographe, entre autres. Mais, mauviettes ! pleutres ! couards ! Ce ne furent que miettes ! goîtres ! canulars !

    La langue est simplifiée par vos soins du bout des dois (vous aurez compris doigts bien sûr) microbes après microbes, années après années. J’affirme que notre langue aurait pu être mille fois plus simplifiée, et mille fois plus vite, ne serait-ce qu’en insistant sur la règle du contexte qui nous fait préférer tel mot à son homographe, par exemple ; en supprimant d’innombrables lettres muettes non significatives, en homogénéisant la conjugaison et réduisant les « monstruosités » à apprendre par cœur, etc., etc..

    Vous êtes , j’en suis certain, responsables depuis des siècles du délitement du rayonnement du français dans le monde, parmi les langues les plus difficiles sans doute après le russe et l’allemand mais devant l’anglais basique, l’italien, l’espagnol...

    N’allez pas pleurez la situation, je vous en supplie. Qui ne voit excès de pudibonderie, manque d’audace, apologie de la complexité comme soi-disant gage de richesse, etc.

    Que l’académie française change des règles, des orthographes comme en 90 et, je crois il y a quelques mois  des accents supprimés ! Diantre, fichtre, quelle courageuse audace ! , puis que les anciennes comme les nouvelles donnes cohabitent pendant plusieurs générations, jusqu’à ce que ne subsiste que le renouveau.

    Cordialement



  • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 5 juin 15:15

    Oui, les patois, dialectes et autres langues régionales, c’est bien beau, pittoresque et ça me rappelle ma jeunesse et grand-père et c’était mieux avant.

    Je n’y vois qu’un intérêt : s’opposer à une oppression, une suprématie comme cela a été le cas en Bretagne, peut-être dans le pays basque  quoique j’y vois là-bas beaucoup de « je m’la pète, supérieur à toi, vil estranger », et autres exemples plutôt révolus en France.

    Quand à enseigner une langue régionale par l’EN ! Quel délire !, on flatte les élus locaux et votants potentiels, mais ...déjà que l’humanité a du mal a s’en tirer avec ses milliers de langues, pourquoi en rajouter ? Connaître les langues étrangères participe, même un minimum, a plus de compréhension et susceptibilité d’humanisation ici-bas. Nous nous devons de diminuer les distances culturelles, linguistiques qui nous séparent des autres pays, à plus forte raison, je pense, quand ces derniers sont potentiellement ennemis (par leurs gouvernants, évidemment).

    Quand à la francophonie à tout prix, eh bien d’avoir voyagé et voyagé, j’avoue que je ne comprends pas : le fait est accompli, l’anglais est dorénavant la langue du voyageur, la langue mondiale. Je l’ai même vu utilisé comme langue d’échange entre deux chinois ainsi que deux indiens qui venaient de régions éloignées. Les tenants à tout prix du retour du français sur la scène mondiale me rappellent de stupides Iraniens voulant éliminer Israël : trop tard, la situation est installée.

    Maintenant, qu’avec l’approbation des populations concernées, le français demeure la ou une langue couramment parlée de pays d’Afrique et d’Asie, tant mieux. On serait là, vis-à-vis de l’anglais dans une position à défendre, avec relégation de ce dernier en deuxième ou troisième langue. 



  • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 13 mai 12:02

    Dès le début de la lecture de l’article, on sent un trop fort parti pris, un manque de prise de recul et de profondeur, comme dit dans un excellent commentaire.

    Dommage, « Cri des peuples » Cela vous dessert, dessert la cause à défendre. L’horreur parle d’elle-même, et comme disait Brassens à propos de la camarde, elle n’a pas besoin qu’on lui tienne la faux. Ceci dit effectivement un tel événement passant inaperçu dans les merdias ou mainstreams, il y a de quoi vomir et pleurer.

    Je découvre ici ce que serait ce « jour du Jérusalem ». Il me rappelle une anecdote : on m’a rapporté que les juifs ultra orthodoxes de Méa Shéarim avaient fait scandale quelques jours avant mon passage dans cette ville : pour obliger tout « éstranger » de respecter scrupuleusement le shabbat en pénétrant leur quartier, ils avaient tendu des filins à plusieurs entrées. Résultat : ils ont décapité involontairement un capitaine au volant d’une jeep militaire. Le fanatisme, le fanatisme.

    Ceci dit, le premier clampin venu lisant des infos concernant un conflit ponctuel, une altercation Israël / Palectine découvre toujours un bilan des morts disproportionné : toujours 3,5,10 fois plus de victimes du côté palestinien. Encore de quoi pleurer et vomir.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Monsieur le député, je vous écris une lettre, que vous lirez peut-être...

Publicité



Palmarès

Publicité