• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Vivre est un village

Vivre est un village

Consultant en systèmes d'Information logistique France Mexique Espagne Allemagne de 1969 à 2012 Vincennes - France.
https://fr.wiktionary.org/wiki/ineffable
 
Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
Et d’ineffables vents m’ont ailé par instants.
— (Arthur RimbaudLe Bateau ivre)
 
 
https://fr.wiktionary.org/wiki/d%C3%A9rade
 
J’aurais voulu montrer aux enfants ces dorades
Du flot bleu, ces poissons d’or, ces poissons chantants,
Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
Et d’ineffables vents m’ont ailé par instants.
 — (Arthur RimbaudLe Bateau ivre, 1871)

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 454 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Vivre est un village Vivre est un village 11 avril 2020 08:22

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
    Bienveillance https://blogs.mediapart.fr/vivre-est-un-village/blog/210320/une-bienveillance et adelphie https://blogs.mediapart.fr/vivre-est-un-village/blog/080420/une-adelphie sont les 2 « mamelles » de nos objectifs communs !!!



  • Vivre est un village Vivre est un village 11 avril 2020 08:17

    @Xovkipeu2
    Georges Rémi est né à Etterbeck, là où ma fille travaille !!!



  • Vivre est un village Vivre est un village 11 avril 2020 08:08

    @Xovkipeu2
    JUDICIEUX RAPPEL !!!



  • Vivre est un village Vivre est un village 9 avril 2020 15:16

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

    Alain Soupiot

    http://o.h.m.free.fr/divers/supiot/supiot.htm

    Séminaire 2016 : La responsabilité solidaire.Présentation
    (site du Collège de France)

    Faute d’une juste distribution des responsabilités entre ceux qui exercent une activité et ceux qui la contrôlent, les réseaux d’allégeance sont une source d’irresponsabilité en matière sociale, environnementale et financière. La responsabilité solidaire permet de remédier à ce risque, en obligeant ceux qui ont le pouvoir économique à répondre des conséquences de leurs décisions.

    Au-delà de la définition précise que le code civil donne de l’obligation solidaire ou in solidum, on assiste en droit contemporain à l’essor d’autres formes de solidarités entre débiteurs, généralement moins avantageuses pour la victime. Cet essor de la solidarité peut être rapproché de celui de techniques différentes qui, notamment dans le domaine financier, permettent à des opérateurs économiques de se décharger sur d’autres des risques engendrés par leur activité. Le séminaire aura pour objet d’explorer ces différentes facettes de la distribution des responsabilités face aux risques sociaux, financiers et environnementaux, en combinant une approche disciplinaire et des études de cas.



  • Vivre est un village Vivre est un village 9 avril 2020 15:10

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

    https://journals.openedition.org/litteratures/204?lang=en

    (« L’Adelphie : stratégies auctoriales et constructions narratives »), l’adelphie est envisagée principalement comme source d’inspiration fictionnelle, matière à poétisation. Gisèle Séginger s’attache ainsi à montrer que Paul est présenté par Alfred de Musset comme une muse et une mère et que, d’une façon générale, la fraternité est « un modèle auquel comparer toute relation humaine », à tel point que Musset propose à Sand, en guise d’amour, « une camaraderie fraternelle ». Pourtant, dans l’univers sandien, il ne fait pas toujours bon vivre en Adelphie, comme le prouve Damien Zanone dans son étude sur le statut d’Hippolyte et de Caroline dans Histoire de ma vie. Le demi-frère et la demi-sœur sont « marqués et définis par des scènes d’exclusion », non seulement parce qu’ils s’éloignent, à des degrés divers, de Nohant, mais aussi parce qu’ils sont peu à peu rejetés en lisière du récit, comme si leur éviction narrative était pour l’écrivain condition d’accès à « la plénitude du sentiment de soi ». La transposition romanesque dans Les Frères Zemganno de « l’extraordinaire binôme charnel, spirituel et littéraire » construit par les frères Goncourt est également hautement révélatrice de la manière dont Edmond concevait sa relation avec Jules. Le décryptage que Claudie Bernard lui consacre est lumineux. Sur la piste de cirque décrite dans le roman se joue le théâtre intérieur du romancier et permet la catharsis. La complicité fusionnelle des deux acrobates traduit ainsi le caractère homophile et incestueux de la relation adelphique. On adhère à l’hypothèse selon laquelle la Tomkins – cette écuyère jalouse de l’amour que se vouent mutuellement les Zemganno et qui provoque l’accident de Nello – est l’allégorie de la syphilis qui a emporté Jules, de même qu’il paraît probable que l’écriture de ce roman cherche à ressusciter le frère perdu.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité