• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

wesson

wesson

Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer

(Guillaume le Taciturne)


Tableau de bord

  • Premier article le 14/07/2008
  • Modérateur depuis le 13/10/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 16 8604 1650
1 mois 0 17 0
5 jours 0 5 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2880 1444 1436
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • wesson wesson 19 septembre 23:43

    @wesson
    sur le reste de l’article c’est comme d’habitude : brillant. Et je l’écris sans ironie aucune.



  • wesson wesson 19 septembre 23:42

    « l’absence de transparence dans l’attribution de marchés publics (le pont de Kertch par exemple) »


    C’est un bien mauvais exemple : pour un projet aussi politiquement chargé, il me semblait très difficile de faire un appel d’offre, avec plusieurs risques à la clé.

    Les entreprises forcément de taille internationale se seraient retrouvés sanctionnés rien que d’avoir participé à l’appel d’offre, ou encore plus vicieux, auraient planté le chantier en cours de route, sous le coup de nouvelles « sanctions ». 

    Il fallait donc un véritable homme de confiance sur lequel Poutine exerce un contrôle suffisamment efficace pour s’assurer que le chantier sera mené à son terme et dans les temps. Surtout un oligarque qui se sait complètement grillé en occident, et qui donc se fichera complètement des sanctions qui ont d’ailleurs été prises à son égard. 

    Dans ces conditions là, je voit mal ce qu’aurait pu apporter un appel d’offre à marché public, sinon une perte de temps et une hypothèque sur la réalisation finale. 




  • wesson wesson 18 septembre 11:32

    @Garibaldi2
    Je n’ai pas été censuré, j’y a posté une seule réaction qui dit en gros que j’attends de voir pour commenter, éventuellement.


    Ceci étant dit, pour ce que j’ai pu en lire à ce jour, je suis plutôt convaincu par la démonstration. 

    A aucun moment je n’ai été conquis par aucune des explications disponibles, et j’ai été en attente d’un véritable travail de vulgarisation qui ne prenne pas l’un ou l’autre pour un imbécile, ou un antisémite. C’est le travail véritablement important que semble avoir fourni M. Berruyer ainsi que le site « les crises ». Pourquoi ne pas m’en satisfaire, alors que justement je le trouve satisfaisant. J’ai en particulier appris des tas de choses sur la construction et la structure des bâtiments WTC qui effectivement rendent l’ensemble bien plus cohérent que je ne l’avait initialement perçu. 

    J’ajoute que dans ma compréhension des événements du 11 septembre, le fait que les effondrements des tours aient été fortuit ou intentionnel n’est pas primordial. Et je perçoit d’ailleurs comment ce discours technique a pu véritablement cacher les enjeux réels et l’exploitation qui fut faite de ces événements.

    Bref : j’attends la fin de cette série, et celle sur le WTC7 plutôt avec bienveillance. Restera donc que Shanskville dont personne ne semble plus parler alors qu’il me semble de très très loin le plus discutable de tous ces événements. 




  • wesson wesson 18 septembre 10:41

    Le problème de votre article par ailleurs brillant comme toujours, c’est que dès son titre, il relate une fausse information (je vous laisse le soin de traduire cela en sabir anglo-saxon).


    Selon le journal « Le Monde » dont on sait l’exquise bienveillance pour M. Mélenchon et Laurent, 

    Il y a certes une râlerie de la part du PCF pour l’outrecuidance de M. Mélenchon à ne pas avoir répondu à la « convocation » à la fête de l’huma, mais cela ne reste qu’une peccadille dont les médias se sont emparés pour tenter de faire leur mousse habituelle autour de la division de la véritable gauche.




  • wesson wesson 18 septembre 10:32

    @Fifi Brind_acier

    Vous avez probablement raté le fait que LFI ne présentera aucun candidat pour les élections sénatoriales, très exactement pour éviter les tripatouillages et accords contre nature avec n’importe qui dont par la suite des manipulateurs de votre espèce se délecteraient pour qualifier LFI de copains-coquins. 

    C’est peut-être vainc : vous n’avez même pas besoin de la vérité pour critiquer n’importe qui, avec une certaine préférence pour LFI.

    Quand aux sénatoriales, c’est une bouffonnerie sans nom. La campagne électorale se résumera souvent à offrir le meilleur gueuleton à ses grands électeurs, et une élection s’acquiert avec aussi peu qu’une dizaine de votes. Une synthèse de ce que l’on peut faire de plus corrompu et clientéliste en la matière.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès