• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

wilson89

wilson89

Cadre d’Action Sociale ... hélas, à la retraite !

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 54 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • wilson89 wilson89 8 novembre 2014 12:50

    Dans la vie, j’ai toujours pensé qu’il fallait faire ce que l’on savait le mieux et l’exemple de Sarkozy l’illustre à merveille, lui qui étant un voyou notoire, s’exprime naturellement dans un langage de voyou... jusque-là c’est cohérent ! Ensuite, il ne me semble pas illégitime de s’interroger sur la pertinence de ce « style » s’agissant d’un ancien Président de la République et qui ambitionne ( ô misère ! ) de le redevenir ... non décidément, j’ai du mal à m’y faire et pour employer à mon tour quelques vocables à portée de sa culture crasse, dussé-je lui devoir des droits d’auteur, je lui dirais « casse-toi pov’ con » et définitivement cette fois !



  • wilson89 wilson89 25 septembre 2014 18:36

    Le problème non négligeable de « l’agité du bocal » c’est qu’il semble bien que ce n’est pas le pouvoir qui l’a mis dans cet état de grande détresse pathologique mais au contraire, que dans sa grande condescendance de dégénéré extrême, il a mis sa grave maladie au service d’une démocratie sévèrement pervertie...,je reste cependant d’accord avec l’idée que le pouvoir peut rendre fou, mais ici c’était inutile puisque déjà fait ! Un peu d’attention, alors qu’il était en politique précédemment, comme Maire de Neuilly ou Ministre (budget, Intérieur), aurait suffi à en distinguer les stigmates très apparents et inquiétants ; sinon à l’aube de la Présidentielle de 2007, comment aurait-on pu appartenir au groupe de ceux ( car il y en avait ) qui criaient « Tout Sauf Sarkozy » ?



  • wilson89 wilson89 25 septembre 2014 18:05

    Je voudrais d’abord saluer la grande pertinence de Karol, l’auteur de ce bijou d’analyse...Pour ma part, je suis consterné de constater la grande faiblesse des valeurs morales de notre pays et de son incapacité à s’indigner devant le déplorable spectacle offert par ce malade mental, celui-là même qui a été mis au pouvoir en 2007 et qu’une démocratie, en totale perdition, serait possiblement capable de l’y reconduire dix ans plus tard, après un bilan calamiteux ! Voudrait-on vérifier si nous sommes capables de sombrer dans le grotesque et pathétique exemple de l’Italie et son sinistre bouffon de Berlusconi ? Cela vous semble raisonnable ?



  • wilson89 wilson89 17 mai 2012 12:30

    Mais oui ! que venait donc faire rachida dati aux côtés des commentateurs de fr.2 ? Etait-elle à sa place ? Cela faisait tout de même dix-sept ans que la Droite arrogante était au pouvoir ! Les « journalistes-couchés » que nous avons eu à subir sous le quinquennat de l’autocrate, commençaient-ils péniblement leur douloureuse période de sevrage, en s’accordant un ultime plaisir, avant la catastrophique mandature d’un Président de la République qui ne serait qu’un homme honnête succédant à un imposteur qui n’a jamais hésité à vouloir nous faire croire qu’il aimait son pays, alors qu’il n’a eu de cesse que de le diviser en dressant les unes contre les autres toutes les couches de la société : Public-Privé, malades-bien portants, travailleurs-chômeurs, riches-pauvres, français issus de l’immigration et « vrais-français » (?) etc . Bon débarras ... !



  • wilson89 wilson89 1er mai 2012 16:10

    A mon sens, l’erreur principale de Rakotoarison est de s’appuyer sur une comparaison qui aurait été faite concernant Sarkozy et Pétain, car il faut comparer ce qui est comparable, ce qui n’est pas le cas ici, et de loin, sachant que Sarkozy est bien pire que notre Maréchal, français de souche, lui ! Le Maréchal Pétain aimait sans doute la France et sa lâcheté ne vaut pas pour autant l’antipatriotisme dont on lui a fait procès... Avec Sarkozy , c’est forcément différent puisque lui n’aime pas la France, qui ne lui sert que d’alibi et d’otage pour l’exercice du pouvoir et les enrichissements divers et variés qui l’accompagnent au mépris de toute morale et devoir de vertu qui conviennent à la fonction de Président de la République ! Dans le cas présent, nous sommes , bel et bien, en face d’une escroquerie majeure, analyse qu’il aurait été difficile de conclure de la même façon pour le Maréchal, coupable, certes, mais en tout cas pas des mêmes chefs d’inculpation, si l’on peut dire... ! Il y a voyou et voyou, tout de même !!!

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès