• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Yoann ô 4 vents

Yoann ô 4 vents

Esprit libre en quête de grands espaces, j'ai parcouru plusieurs milliers de killometres en marchant, et je suis toujours convaincu qu'un vin sans sulfites avec des défauts vaut mieux qu'un vin de chateau qui pète trop haut. Curieux de tout et parfois nimporte quoi, j'aime ecrire de tout mais pas nimporte quoi. Parfois, je me surprends á vouloir changer le Monde, puis la raison me rapelle á l'ordre et je décide de rafraîchir mon levain naturel. Amor Fati.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/11/2022
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 40 140
1 mois 3 40 140
5 jours 2 35 130

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Yoann ô 4 vents Yoann ô 4 vents 30 novembre 14:56

    @baliste
    Un bon médecin vous prescrirez un vin naturel en effet. De ceux qui respecte le cahier des charges Demeter, Biodyvin, Nature et progrès ou encore plus récemment ceux de l’AVN ou des vins S.A.I.N.S., le top ; il y a toujours des sulfites dans le vin, ceux que la vignes produits natuellement, mais des doses infinitésimales. Les certifications citées plus haut ne vous garantissement pas un vin sans sulfites ajoutés, exceptées AVN et S.A.I.N.S. , mais les dosages sont très controllés et s’inscrivent dans une charte qui inclus la santé du consommateur. Tandis que les labels BIO, Terra Vitis, HVE (sans parler des conneries comme vin vegan, sans gluten et j’en passe), ne sont que des fumisteries (même si leur impact en viticulture a un réel intérêt, sur les sols et la biodiversité donc). Enfin ne vous faites pas leurrer par les médailles de concours, seulement une poignée d’entre eux ne sont pas sous le joug de grands magnats. Bonne dégustation smiley



  • Yoann ô 4 vents Yoann ô 4 vents 30 novembre 14:38

    @eau-mission
    Je suis loin d’être anti-boomers vous savez, j’aime juste remuer la grappe aux vieiiles idées reçues. Et si vous n’utilisez pas de souffre dans vos cuves, alors á la bonne heure, l’essentiel c’est d’accompagner la fermentation alcoolique si les températures chutent trop vite, histoire de se prévenir des piqures acétiques, ça brulle l’estomac ; de décuver au bon moment et ne pas hésiter à vendanger un raisin en légère sous-maturité pour garder l’acidité qui va bien. (surtout dans le Var) (Max Léglise a écrit un excellent manuel à ce sujet) J’ai longtemps travaillé auprès d’un public de tout âge en tant que sommelier conseil, j’ai eu le temps de prendre la température auprès des « boomers ».
    J’ai bien saisi que sur AX il y a des chiens de garde pour qui le débat fait rage. (humoir noir). Faire un peu confiance aux jeunes ce n’est pas abandonner ses traditions, bien au contraire c’est les faire grandir. Et même si je suis convaincu que l’oenologie moderne à beaucoup á apporter dans la vinification de vins sans intrants et sans additifs (sachant que les levures sont naturellement présentes dans le chai, celles présentes sur le raisin n’ont aucune chance d’occuper le milieu dans la cuve, hormis intervention de l’homme, les travaux de Antoine Pouponneau en élevage de levures indigènes sont facinants par exemple) ; elle est aujourd’hui, et malheureusement, au service du vin technologique gavé de toxiques.
    D’ailleurs quand je parle de vin naturel je suis certain qu’on parle tous de la même chose, malheusement, et peut être par orgueil ou que sais-je encore, il y a polèmique entre deux camps : les boomers toujours au pouvoir á l’INAO et la nouvelle génération de jeunes vignerons qui ont su apprendre avec les anciens (Allemand, Overnoy, Foillard, Guignier... une sacrée liste). En soit c’est juste une question de respect ; les règles n’ont pas changé.



  • Yoann ô 4 vents Yoann ô 4 vents 29 novembre 12:55

    @Clocel
    Autant brasser de l’air vous n’y connaissez rien.
    Un des secrets de la vinification naturelle (1 seul, car la liste est longue padawan) c’est la qualité du raison vendangé, raisin sain, sans chimie, avec un équilibre sucre/acide convenable et contenant assez d’azote pour garder une bonne inertie de fermentation alcoolique. Les maitres de chai c’est pour les Chateau LVMH. Un vigneron, un vrai, c’est de la racine jusqu’au consommateur.



  • Yoann ô 4 vents Yoann ô 4 vents 29 novembre 12:47

    @eau-mission
    Parce que laisser 120 litres de moût dans une cuve souffrée entre deux verres de ricard c’est savoir fiare du vin ? Vigneron c’est un métier pas un passe temps de jardinnier.



  • Yoann ô 4 vents Yoann ô 4 vents 29 novembre 12:40

    @eau-mission
    trop tentant. GROS con. =D

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv