• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de ddacoudre

sur Moïse et l'Exode : Quand la science ébranle la foi


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ddacoudre ddacoudre 17 mars 2015 23:26

bonjour chitour

nul ne peut évoquer quelque chose qu’il ignore, c’est vrai aujourd’hui et c’était vrai hier. il faut donc imaginer que les récit biblique sont des recueils de souvenir d’événement qui se sont déroulés, mais dont l’interprétation reste anecdotique, et fournissent une réponse à des évolutions qui se sont déroulés de manière à constituer un idéal fédérateur.
souvent les noms des personnages sont en fait des situations qui se sont déroulés, et que l’on évoque nommément. il est inutile de rechercher scientifiquement l’existence d’Abram qui devient ensuite Abraham. mais si l’on se place d’un point de vue de l’évolution, alors l’on constate qu’une nouvelle civilisation prend naissance et tous les personnage représentaient tous les antagonismes et toutes les luttes et tous les conflits qui ont eu lieu avant que l’ancienne civilisation cède sa place au judéo-christianisme et à l’islam. donc l’on peut penser que dés le début il existait un antagonisme sur la ligne politique à suivre avec le monothéisme naissant, et que c’est plus tardivement que la conception coranique du monothéisme a trouvé des adeptes et un développement, de la même manière que le judaïsme c’est trouvé contesté dans sa spécificité de peuple élu et dans sa difficulté à être suivit dans ses préceptes (dieu n’arrête pas de punir se peuple d’infidèle par exemple). il est naturel que ceux qui avaient à charge de construire l’histoire de leur époque pour unifier les peuples autour, ont fait un jeu de construction, de copie collé et de trie. il ne faut pas oublier qu’à ces époques la superstition, la magie, la divination, la prophétie tenait lieu de science.
dans la bible c’est l’interprétation des écriture qu’il faut rechercher. je me rappelle avoir fait le compte de la descendance d’Adam suivant les écrits bibliques, cela ferait naitre l’humain en comptant large, il y a tout juste 120 000 ans. indépendamment de la foi des uns et des autres c’est une mine d’information sur la constitution d’une civilisation et des comportement sociologique. souvent je prend en exemple jésus qui chasse les marchands du temple pour dire que déjà à cette époque les hommes avaient compris qu’il ne fallait pas confier la pensé à des marchands, ce que nous faisons en ayant instauré la loi du marché.
 cordialement.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès