• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de ykpaiha

sur Moïse et l'Exode : Quand la science ébranle la foi


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ykpaiha ykpaiha 18 mars 2015 02:00

Oui bin, nous voila bien partis,

Donc tout se résume a une histoire (ou plutot des histoires), tiens donc et si par hasard, elle rentre bien dans le moule laic c’est encore mieux,
Puis de controverse en controverse, si on finissait pas par euthanasier tous ces vieillards ? Ce serait pas mal non plus, ils n’ont donc que trop empoisonné l’existance des hommes,
Et ne sommes nous pas nous meme des Sapiens Sur-sapiens libres et autonomes de toute croyance,
Quelle arrogance quelle prétention que ce nihilisme foutoir, on gobe on bouffe on triture on s« émancipe, d’autres révolutionnaires s’y sont attelé avec fougue, véhémence, et ma fois talent, avant de finir eux meme détruits par un reve qui leur a fait perdre la tete,
Des empires eux memes se sont vendus a moins et y ont perdus leur ame,

Oui la bible est une magnifique histoire, d’une communauté liée a un destin qui se voulait transcendant,
Oui les évangiles sont de magnifiques recueils de philosophie (a tendance anar),
Oui le coran écrit un ordre intangible et soumis mais avec des mots d’une beauté »divine",

Que la bible soit l’histoire de va nu pieds d’Amon en rupture d’exil
Que Jesus soit ressuscité dans le cœur de ses apôtres sous l’emotion de sa mort incompréhensible,
Que le coran ne soit que l’émanation nestorienne de moines défroqués par excommunication, et ecrit tardivement

Je m’en fout un peu, si, je l’avoue par curiosité intellectuelle, surtout lorsque tout cela se drape de modernité,
D’ailleurs rien de bien nouveau, tout cela a déja été rebattu a maintes reprise durant des siecles, il suffit de relire les Evangile de Vérité, de Philippe, de Thomas, de Nicodème, de Pierre, des Hébreux, des Egyptiens, de Mathias, des douze Apôtres, des Ebionites, de Joseph, Protévangile de Jacques, etc, la liste n’est pas exhaustive, jusqu" a Pascal en passant par les historiens de l’époque Thallus, joseph, Suetone.....pour s’en convaincre.

Reste Le Verbe et quel Verbe ! :

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu.
Il était au commencement en Dieu.
...
Disait Jean

Sont ils inspirés ?, divins ? ces recueils, je n’en sais rien mais quel force, quel enthousiasme et peu importe ceux qui tenaient la plume ils valent largement les Ouelbec ou Nothomb pourtant bien de notre foutu temps.








.

 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès