• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Higelin, la mort d’un ange

Higelin, la mort d’un ange

Ce Rimbaud de notre siècle vient de tirer sa révérence, et rejoindre le monde que nous ne connaissons pas.

Il avait 77 ans, et c’est en 1970 que j’ai eu le privilège de le rencontrer.

Témoignage.

J’animais tant bien que mal un hootenanny, dans la maison de la culture de Genève, lieu de rencontre, de création, et aussi de récréation, dans lequel les créateurs de tout genre venaient faire montre de leur éventuel talent...

La règle était claire : 3 morceaux, 3 chansons, ou 3 textes, bref 3 créations... dans un décor improbable, celui d’une salle froide et blanche, éclairée par des néons, devant un public intéressé, et prêt à toutes les surprises.

Il arrivait parfois qu’un inconnu débarque, toutes voiles dehors, envoyé par un média culturel, souvent la TV romande... et ce fut le cas un certain soir.

Peu avant minuit débarqua un drôle de type, apparemment sain d’esprit, bondissant, et demandeur d’un passage en scène, alors que la soirée finissait...

Le voici qui s’installait, et nous plongeait dans un étrange univers... celui de l’après mai 68, ce que je compris bien plus tard.

Sur les 4 mètres carrés de la petite scène, Higelin, car c’était lui, se mit à faire semblant de jouer de la contrebasse... les notes petit à petit étaient remplacées par des mots...

Puis, magiquement, le batteur, toujours Higelin, lui répondait... des notes, puis des mots...

Dialogue époustouflant, dans lequel les deux musiciens échangeaient en clair leurs pensées, parlant de tout et de rien, tout en continuant de jouer.

Petit à petit, c’était tout un big-band que nous avions sous les yeux, et pourtant, Higelin était toujours seul...

Brusquement, l’un dit à l’autre (le batteur/le bassiste) : fais gaffe, c’est bientôt le break !

Pour les non-initiés en matière de Jazz, c’est un moment très court où la musique s’arrête, pour reprendre quelques millisecondes après.

Mais, demandait le bassiste : " ça dure combien de temps ?"

Dans la salle nous étions tétanisés... nous avions devant nous un escogriffe descendu probablement du ciel, mais aussi un orchestre de jazz au complet qui ne jouait plus !.

Après la question posée par le bassiste, un certain temps s’était écoulé... comme celui qui permet à un canon de se refroidir... un certain temps...

Et j’entendis cette phrase surréaliste, et si porteuse d’espoir du batteur... combien de temps, le break ?... je ne sais pas... s’il durait longtemps, peut-être que toute la musique pourrait changer !

Et je vis toute la salle, tendue, les poings serrés, semblant dire, il faut tenir...

Et alors que nous étions solidaires de cette pensée si prometteuse, Higelin quittait la petite scène sur la pointe des pieds...

Un lourd silence suivit, nous avions tous les poings serrés... et les cœurs aussi...

Et il revint, avec un sourire angélique.

Il n’était plus ni le bassiste, ni le batteur... il était le chef d’orchestre.

S’étonnant du silence, il s’adressa à ces musiciens que nous n’avions vu qu’en songe, ou qu’en rêve : « eh ben, les gars... qu’est-ce qu’il se passe ?  » ...

Et il dit ces mots quasi magiques, et si troublants à la fois : « un, deux, trois »... et nous eûmes devant nous un big band qui stoppa le fameux break, et repris le morceau comme si rien ne s'était passé.

Je compris assez vite qu’il s’agissait d’une allégorie de MAI 68, et que tout avait repris sa place... des espoirs envolés,

Merci Jacques.

Je garderais au fond de moi ce moment si magnifique.

Comme dit mon vieil ami africain : « celui qui n’a pas de rêves ne risque pas de les réaliser ».

L’image illustrant l’article vient bistrobarblog.blogspot.fr

Olivier Cabanel

Articles anciens

Le folk, et vous trouvez ça beau ?!

Gervais n’est pas qu’un fromage

Le jass, c’est quoi ce bordel !

Coluche, la mort d’un mec bien


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • armand 6 avril 2018 16:20

    J’en ai pleuré, j’adorais ce type et en plus sa semi compagne Véronique Colucci est morte ce jour également . Merci Olivier


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2018 21:30

      @armand
      oui, double peine donc...merci


    • Cadoudal Cadoudal 6 avril 2018 23:21

      @armand
      Un suicide collectif ?

      Mélenchon et Bouteldja se porte bien j’espère....


    • L'enfoiré L’enfoiré 6 avril 2018 17:29

      Très belle évocation, très bel hommage.
      Merci Olivier smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2018 21:31

        @L’enfoiré
        heureux de partager ce moment avec toi


      • pallas 6 avril 2018 18:00
        olivier cabanel

        Bonjour,

        La vie est un combat permanent et je n’est que faire des saltimbanques, de vulgaires amuseurs public, totalement incompétent.

        Salut


        • Gasty Gasty 6 avril 2018 18:25

          @pallas
          C’est tellement minable que même par provoc ça reste encore minable. Je ne vois pas trop l’intérêt de se mettre minable à ce point. Une vie de grosse merde ce n’est pas un combat permanent c’est un tourbillon de chasse d’eau permanente.

          Bon voyage


        • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2018 21:41

          @pallas
          chacun sa croix.

          je respecte...

        • norbert gabriel norbert gabriel 7 avril 2018 16:45

          @pallas

          Etre ou avoir ? Vous n’êtes donc que faire ? C’est triste ..


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 avril 2018 19:07

          Avec Areski Belkacem et Fontaine, toute une époque qui s’éteint. A mon avis, elle ne sera pas remplacée. J uste quelques chanteurs qui restent dans la ligne pour nour rappeler qu’ils ont éxisté. Partir avant l’anniversaire de mai 68. La classe,....Reste dans un autre registre à se brancher sur le groupe bien vivant de l’Arpeggiata.


          • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2018 21:37

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            merci Mélu d’avoir rappelé cette proximité avec Fontaine, et Areski... je ne l’ai pas raconté dans l’article, mais peu après ce moment, j’avais invité les trois dans ce lieu helvétique et magique, et je dois avouer que j’ai encore imprimé dans mon coeur cette soirée.


          • Rinbeau Rinbeau 6 avril 2018 19:14
            adieu jacques !
            pars et surtout ne te retourne pas !

            • @Rinbeau

              Tu te dois de savoir, mec, ou si non tu vas le savoir nowaday, que j’etais élève puis pion dans un collège répondant au nom très suggestif de RAMBAUD, et que j’avais comme surveillant général durant les deux périodes un certain Sylvère DUCOURNEAU.

              Alors je te pose une fois et une seule fois la question : es-tu celui qui s’appelait/s’appelle/s’est fait appelé ou se fera appeler RIMBAUD dans l’antologie humaine -et intergalactique si affinités ?


            • @#U0 à l’infini et +

              A ce stade il est je crois indispensable d’ajouter que Rimbaud jeune ressemble comme deux gouttes d’eau à Jean-Baptiste MAUNIER ( des Choristes pour les handicapés du bulbe qui me semblent encore légions malheureusement à cette heure-ci) !


            • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2018 21:35

              @Rinbeau
              pareil.

               smiley

            • Doume65 8 avril 2018 11:14

              @Rinbeau
              « pars et surtout ne te retourne pas ! »

              Rien ne pourrait faire se retourner ce sage dans sa tombe.

              Et surtout reviens-nous, vite !

              PS : y aura-t-il un nom sur sa croix rouillé-é-e ?
              et maintenant qu’il est mort, qui qui dit mieux ?


            • Patrick Samba Patrick Samba 6 avril 2018 19:52

              Bonsoir,

              de quel moment magique dont tu nous parles là, Olivier.

              « Je vis pas ma vie, je la rêve » chante-t-il dans « Le Parc Montsouris ». Ce ne sont manifestement pas que des mots...
              Alors pour le plaisir : Jacques Higelin. Parc Montsouris (à mon père)

              Et puis, tout aussi belle, et de circonstance : Je Suis Mort Qui, Qui Dit Mieux - Jacques Higelin

              Adios Jacques


              • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2018 21:33

                @Patrick Samba
                heureux de partager ce moment avec toi. Jacques n’est jamais si loin que nous le pensons.

                merci.

              • velosolex velosolex 6 avril 2018 21:23

                Higelin, le must, c’est pour moi cette époque étrange de l’après 68, avec Areski et Brigitte Fontaine. Le disque « Alertez les bébés » étant le point d’orgue ; Quand le succès vient je ne retrouve pas ce courant électrique qui parcourait ses premiers albums. Sans doute est ce la fin d’une jeunesse nonchalante qui reste scotché à ces morceaux.....Mais l’homme restait bien sympathique et atypique.... 


                • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2018 21:32

                  @velosolex
                  avant ce que vous évoquez, il avait chanté Vian... par chance, j’ai encore le 45 tours 

                  finalement, il avait une belle longueur d’avance sur pas mal de monde. j’aimais ce qu’il était, et je souhaite à tous les lecteurs d’avoir un tel parcours.

                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 avril 2018 22:18

                  @olivier cabanel


                  Un Vian original. J’ai son platine complet. Introuvable aujourd’hui....N’oubliez pas La grande Catherine Ribeiro.

                • Cadoudal Cadoudal 6 avril 2018 22:38

                  @olivier cabanel
                  Moi, j’ai arrêté la drogue à 30 ans...

                  Mais bon je suis pas un artiste de gauche ni un parasite, fallait bien que je me coltine le turbin pour gagner ma croute...


                • Doume65 10 avril 2018 23:58

                  @velosolex
                  « Alertez les bébés »
                  la chanson éponyme du disque n’a jamais été répétée. C’est un premier jet, une impro totale ! Quand on prend le temps d’étudier la richesse des variations du piano, c’est proprement phénoménal.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 avril 2018 21:57

                  Salut Jacques. Aujourd’hui j’ai fredonné certaines de tes chansons ... En souvenir d’un concert qui avait duré 3h30 et où tu mettais ta peau sur le piano.


                  • @Aita Pea Pea

                    Hey, j’ai pas checké, tu m’as répondu ou pas sur le RC Lens ?

                    Sinon j’en profite : H-2

                    Sur @shawford -> 42/41

                    ce serait vraiment con qu’un bot par ex, pas encore à la page, me demande en abo d’ici là pour les non repenti.e.s...


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 avril 2018 22:14

                    @Jayce le Conquérant pour (C) Lalumière Salut Shaw...je pige que dalle. Lol Vais faire un trou a la nuit .



                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 avril 2018 23:09

                    N’idéalisons pas non plus cette époque. La descente aux enfers dans la toxicomanie était si je puis de rigueur. 


                    • izarn izarn 7 avril 2018 00:23

                      Bon, Higelin, les années Miterrand, non c’est pas mon truc...
                      Gainsbourg, oui...
                      C’était d’un autre niveau...BB..Je t’aime moi non plus... Le top !
                      Je n’ai JAMAIS écouté Higelin de ma vie...Sauf par effraction à la radio...
                      Meme en auto...Higelin ? Couic !
                      De même pour l’icone Chiraco/Sarkoso-macronique ; Jauni Alidé...
                      Putain, on est dans un pays de cons...
                      Heureusement qu’on a Depardieu et BB...Delon...
                      Toujours vivants...
                      Qui peut, écouter Higelin, aprés quelques bonnes galettes, malheureusement britanniques ou américaines ? Moi j’écoutais Van Halen, ACDC, Phil Collins, Pink Floyd, Dio, etc...
                      Higelin !
                      Hahahahha !
                      Trop médiocre...
                      Mais j’en ai rien à foutre...
                      Comme la mort de cloclo...
                      Moi, ça me fait rire !
                       smiley
                       smiley


                      • izarn izarn 7 avril 2018 00:37

                        @izarn
                        Hommage à un artiste quand meme, car tous mérite hommage, meme cet enfoiré d’Higelin...
                        Ce qui se passait à son époque (Visez la difference)...Et que j’écoutais à sa place :
                        https://www.bing.com/videos/search?q=van+halen+jump&&view=detail&mid=06877E18F6396F88E15106877E18F6396F88E151&&FORM=VRDGAR
                        Il a alerté les bobos...
                        Mais c’est tout !
                         smiley
                        (Et que les connards arrêtent dans le style « ouaf babacool ; cheveux longs » : Pauvres débiles ! Oui le débile c’est toi connard...)


                      • UnLorrain 7 avril 2018 13:42

                        @izarn

                        Essayez ce véritable poète des temps modernes...Thiefaine.

                        J’ai eu jusqu’à 17 K7 audio,albums,de ce chanteur hors norme. Voici quelques passages des titres qui trottinent en tête « pour être chanteur populaire faut avoir l’esprit de mission,la position du missionnaire ça manque pas d’imagination » : album Soleil cherche futur,en concert volume 2. A propos de Rimbaud Arthur dans l’album Météo fur nada..hohoho « horreur harrar Arthur t’es vraiment d’outre tombe,horreur harrar Arthur et pas de commission » ( Rimbaud,trafiquant d’arme de bonne volonté lui semble t il,genocidera une peuplade de ch’ai pu quel coin d’la planète cela dit )

                        Hubert se raconte,volant des boites de cassoulet pour pouvoir bouffer,dans « leurs supers superbes marchés » dans un des premiers albums.


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 avril 2018 14:01

                        @UnLorrain Bonjour... Oui Thiefaine et ce depuis longtemps. Farouche aux médias mais vendant plus d’albums que Jauni .


                      • kalachnikov kalachnikov 7 avril 2018 14:08

                        ’je t’en remets au vent’ : une beauté dans sa limpidité.

                        Tiens, et vu qu’on se branle sur le passé (68) : ’22 mai’.


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 avril 2018 14:14

                        @kalachnikov Les dingues et les paumés... Simplicité musicale et fond toujours actuel.


                      • kalachnikov kalachnikov 7 avril 2018 14:59

                        @ Aita Pea Pea

                        En attendant, je papote avec la Mélu qui m’envoie des cartes postales de son asile.


                      • kalachnikov kalachnikov 7 avril 2018 15:00

                        En attendant l’exit, ’Hey, je bande pour toi, bébé, je bande pour toi’.


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 avril 2018 15:04

                        @kalachnikov


                        vous voyez clair aussi Kalach. Je fus un temps Diectrice d’asile psy,... Ici je me retrouve en terrain connu. 

                      • kalachnikov kalachnikov 7 avril 2018 15:15

                        @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        Qu’on soit clair, ma beauté, il s’agit de paroles de Thiéfaine :

                        ’Elle m’envoie des cartes postales de son asile,
                        M’annonçant la nouvelle de son dernier combat.
                        Elle me dit que la nuit l’a rendu trop fragile
                        Et qu’elle n’est pas prête pour d’autres Guernica’

                        Un truc comme ça, je cite de tête, ça remonte à loin et n’ai pas écouté depuis des lustres. Aïta Pea Pea amendera, le cas échéant.


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 avril 2018 15:25

                        @kalachnikov Sa solitude n’est pas une maladie honteuse.


                      • norbert gabriel norbert gabriel 7 avril 2018 16:52

                        @izarn

                        Gainsbourg, ça peut se discuter, qu’il ait nourri ses musiques d’emprunts à de grands musiciens, passe encore, mais voler des musiques à un musicien africain vivant -Olatundji- pour son album New York, c’est indigne... Ei il a fallu un procès pour que l"auteur soit reconnu dans ses droits.. Alors pour la qualité humaine, y a à redire... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès