• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Jamais déçu par le chou

Jamais déçu par le chou

Les bienfaits du chou sont connus depuis la nuit des temps, mais une équipe de chercheurs vient de découvrir que le chou brocoli pourrait soigner et guérir un cancer.

On savait déjà que le chou avait des tas de vertus, comme notamment d’attirer les extra-terrestres si on porte un peu de crédibilité à un film culte : La soupe aux choux, mais plus sérieusement, il faut savoir que le chou regorge de vitamine C et permet entre autre de soigner des rhumatismes.
 
Ce qu’on ne savait pas c’est que la consommation de crucifères pourrait réduire l’incidence de certains cancers.
 
Les substances responsables de cette protection seraient les isothicyanates organiques, présents en grande quantité dans les choux et surtout dans les brocolis.
"Effect of cruciferous vegetables on lung cancer in patients stratified by genetic status : a mendelian randomisation approach

Le chou est intéressant à double titre :
En usage interne, c’est un aliment protecteur, et en usage externe, il est parfait pour soigner des tas d’infections et d’inflammations.
http://www.pharmacorama.com/ezine/cruciferes_ou_choux_et_cancer_du_poumon.php

Une étude parue fin février 2008 dans le journal de « l’américan association for cancer research » confirme les propriétés exceptionnelles du brocoli.
Le cancer, la maladie du siècle sera-t-il vaincu par un légume ?
L’avenir nous le dira.

Il serait temps de trouver une solution, car entre 1950 et 2001, en France, le nombre de décès par cancer est passé de 73000 à 145 000 par an.
http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/cancer/01_les-statistiques-du-cancer-aujourd-hui.php3
Entre 35 et 64 ans, le cancer est la maladie mortelle la plus fréquente.
La fréquence du cancer a été multipliée par 4 en dix ans pour les femmes de 35 à 45 ans.
Un homme sur deux et une femme sur trois sont aujourd’hui concernés.

Quels sont les agents qui sont responsables de cette terrible maladie ?

Pour Robert Masson, les pesticides, les fongicides, les hormones données aux animaux d’élevage aggravent la situation.
Un adulte absorbe en moyenne 5 à 7 grammes d’additifs alimentaires par jour.
Il faut environ 50 litres de produits chimiques divers pour faire 1 litre d’arôme de fraise.
http://www.guerir.fr/magazine/que-disent-les-naturopathes-du-cancer

pour d’autres, la pollution électro-magnétique est pointée du doigt, la pollution radioactive aussi bien sur…

Mais le chou n’est pas l’unique solution, des chercheurs affirment que la pectine et les extraits de jus de pomme auraient des effets anti-carcinogènes sur le colon.

Ces pectines, riches en polyphénol renforceraient les mécanismes biologiques produisant les composants anti-carcinogènes durant le processus de fermentation.
La recherche, parue dans l’édition d’avril 2008 de Nutrition confirme cette découverte.
http://www.informationhospitaliere.com/actualite-12224-pectine-pomme-extraits-jus-pomme-sembleraient-avoir-effets-anti-carcinogenes-colon.html
alors, jus de pomme, pépin de pomme, ou chou brocoli, sont peut-être une solution pour éviter cette terrible maladie.

Il faut savoir que soigner un cancer coûte entre 3000 et 6000 euros par mois.
La sécurité sociale voudrait bien éviter de continuer de payer des sommes folles pour ne pas creuser encore plus profond son trou.
Les 145 000 personnes qui meurent chaque année d’un cancer en France ont coûté prés de 8 milliards par an.
Ce qui n’a pas empêché leur fin tragique.

Pourquoi ne pas arrêter la dangereuse industrie nucléaire, sa cohorte de déchets intraitables, les pesticides, OGM ou non, la pollution électro magnétique dégagée entre autres par les lignes à très haute tension, les dioxines… ?

Comme disait un vieil ami africain :
« Qui pisse contre le vent se rince les dents ».

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • maxim maxim 19 février 2009 12:56

    mon légume préféré ,cuit à la vapeur ,servi avec une noix de beurre ,un peu de fleur de sel ,poivre blanc ,ail ,persil ...

    accompagné d’une une viande blanche grillée .....

    un petit vin de Loire là dessus .......

    que demander de plus ?


    • Gül 19 février 2009 13:20

      Salut Maxime ! smiley

      Pour le brocolis, juste au beurre avec du saumon cuit à l’unilatérale accompagné d’un beurre blanc.

      Et pour le chou vert, une embeurée servie avec quelques petits morceaux de foie gras poêlés, hmmmmm !

      Et on garde volontiers le vin de Loire !

      Olivier, pardon de cet aparté pas très diététique..., mais l’appel de la gastronomie n’attend pas ! smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 13:36

      Maxim,
      nous ne sommes pas toujours d’accord,
      mais là, il n’y a pas de problèmes,

      essaye le brocoli cru.
      il faut l’émincer en fines tranches,
      l’arroser de jus de citron (bio, bien sur)
      décorer de zestes des mêmes citrons,
      et y ajouter quelques filets d’anchois, et quelques capres.
      hummmmmmm.
      c’est si bon.


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 13:39

      Gühl,

      on peut aller plus loin avec le brocoli,
      j’aime aussi le mettre cru dans une sauce au bolets,
      on fait chauffer doucement la sauce,
      le brocoli s’en empreigne,
      il doit rester un peu ferme.
      et pour l’accompagner, je préfère un alsace sec.
      ...


    • maxim maxim 19 février 2009 14:07

      salut Gul....

      j’aime bien également les brocolis cuits vapeur ,mais encore assez fermes ,avec des blancs de poireaux également cuits vapeur ,braisés ensemble à l’huile d’olive dans une grande poèle ,un peu d’échalotte hachée en fin de cuisson pour ne pas que ça devienne amer ,et puis tous les ingrédients pour assaisonner bien entendu ...

      on peut faire une sauce blanche bien sûr,mais la diététique en prend un coup !

      on garde le foie gras bien sûr si il n’y a que ça ! on le fait revenir à la poèle avec des figues !


    • maxim maxim 19 février 2009 14:11

      salut Cabanel ...

      quand il s’agit de bouffe et de convivialité ,on laisse les couteaux au vestiaire ....

      la gueule et le c...... ! y’a que ça d’important dans la vie !


    • Gül 19 février 2009 14:11

      Je vous assure que le foie gras poêlé avec une embeurée de chou vert, tout ça parsemé de fleur de sel, c’est merveilleux ! smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 15:15

      Gül,

      il est essentiel de garder la vivacité du vert du brocoli,
      donc la cuisson est à surveiller, et ne doit durer que quelques minutes,
      certains préconise de le passer sous l’eau froide à la fin de sa cuisson,
      je suis partisan d’une cuisson courte et rapide, et de garder un peu de "croquant"...
      question de goût..


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 15:20

      maxim,

      tout est lié,
      un corps nourri avec de bons ingrédients c’est ce qu’il faut pour se sentir bien dans sa tête,
      la cuisine n’est pas qu’une pièce ou nous préparons des aliments,
      elle est le lieu ou nous assurons notre avenir,
      et ou nous préparons (ou pas) notre bonheur.


    • faxtronic faxtronic 20 février 2009 10:40

      Ou bien un stoemp brocoli, pomme de terre et brocoli vapeur ecrases ensemble, miam !


    • faxtronic faxtronic 20 février 2009 10:42

      Ou mieuc encore servir le pied du brocoli en lamelle, et revenu comme les pousses de bambou, avec du riz, de la sauce au sojo et du au choix tofu/lard/boeuf. Re-miam


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 13:42

      Philippe Reneve,
      merci de ce lien,
      heureux de voir que nous sommes parfois en phase,
      l’article évoque bien sur le chou, mais çà ne t’a pas échappé qu’il essaye d’aller un peu plus loin...
      pectines, cancer...
      et j’ai d’autres pistes,
      encore merci


    • TSS 19 février 2009 13:44

      @maxim

      un petit vin de loire ne veut rien dire  !cela va de Sancerre(menetou-salon,reuilly,quincy)jusqu’au Muscadet !

       un loirien


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 13:51

        TSS,

        tu as raison de pousser au détail,
        vin de loire, c’est un peu vague,
        d’autant qu’il y a l’embarras du choix,
        quel est le tien...

        tant pis si le but de l’article n’est pas de faire une rubrique "gastronomique", mais je suis toujours poussé par la curiosité.
        pourquoi ne pas ouvrir un autre champ de réflexion que "le cancer"
        d’autant que sur av, un autre rédacteur pointe le vin du doigt...


      • maxim maxim 19 février 2009 13:53

        bon ,alors ...un Chinon ,ou un Bourgueil avec une viande ,un Layon avec un foie gras ,un Pouilly Fumé avec une entrée à base de charcuterie ou bien un Quincy .....


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 14:40

        Maxim,

        essaye le vin blanc australien de Margareth River,
        il est bio,
        travaillé dans la tradition,
        sans désherbants, cueilli à la main, foulé au pied,
        ...voir l’article sur ce sujet...
        il est d’une qualité à faire tomber les chaussettes,
        à condition d’en porter.


      • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 19 février 2009 17:01

        C’est un peu partiel tout ça, la loire est en superficie la 1ère région vinicole de France.

        En descendant le fleuve on trouvera :

        Pouilly-fumé, Sancerre, Menetou Salon, Quincy, Valençay, Touraine(s), Vouvray, Montlouis, Vendômois, Jannière, Coteaux du loir, Bourgueils, Chinon, Saumur, Anjou, Coteaux du Layon, Coteaux d’Ancenis, Muscadets, Gros plan Nantais, et Fiefs Vendéens...

        Je dois certainement en oublier, mais ça laisse un peu plus de diversité (et de très bonnes choses à découvrir) que les très connus Sancerres et Coteaux du layons qui ne sont que la partie visible de l’iceberg.

        Un peu de justice pour les vins de loire ! smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 17:27

        lord mahuf
        la loire,
        dernier fleuve encore un peu sauvage
        et merci pour nous rappeler ces cépages, et ces appelations qui laissent réveur.
        parait qu’un certain Gérard s’est mis à y faire du vin...


      • Avérroès Avérroès 20 février 2009 10:50

        A Olivier

         « cueilli à la main, foulé au pied »

         Que du baratin de commerçants, du marketing de mauvais gout !

         Il suffit de voir l’hygiène, en pleine chaleur, la sueur qui dégouline de partout !
        Franchement on peut faire du bon vin sans pour autant le fouler aux pieds !
        ce n’est que du folklore pour touristes désoeuvrés.


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2009 11:04

        Averoes

        du marketing pour touristes désoeuvrés, comme vous y allez...

        vous devriez lire l’article sur "margareth rivers", en Australie, vous apprendriez plein de choses :
        un endroit miraculeusement préservé,parceque des hommes et des femmes avisés, ont décidé dans les années 50 de proteger tout le site, aussi bien le littoral, que le fond marin, interdisant l’utilisation de défoliants et autres herbicides, respectant les matériaux locaux,
        c’est une oenologue française, qui avait fait ses études à Bordeaux, qui est allé s’installer là-bas, et les vins de margareth rivers ont acquis une réputation mondiale.

        enfin, c’est vous qui voyez.


      • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 20 février 2009 11:32

        Olivier,
        Personne ne doute une seconde de la qualité des vins australiens dont vous parlez, mais avouez que le foulage au pied est un truc à touristes.

        Je ne vois pas la différence de qualité qu’il peut y avoir entre un raisin pressé au pied ou avec un pressoir traditionnel en bois par exemple. 
        Enfin si !
        J’en vois une, mais c’est plutot en faveur du pressoir traditionnel que du foulage au pied : l’hygiène de la méthode. Excusez moi de ne pas avoir particulièrement envie de boire du jus de pied, en déplaise aux méthodes de l’époque romains.
        Enfin, si on parle de pressoire moderne pneumatique, la qualité du jus n’est pas altérée pour peu que l’on reste dans des pressions acceptables.
        Ils ne gènent en aucun cas pour faire un vin bio de bonne facture, ni pour utiliser des méthodes de vinification à l’ancienne qui donnent tout leur caractère aux plus grands vins.


      • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 20 février 2009 11:35

        Par contre, cueilli à la main, pour moi c’est fondamental pour n’avoir que des bons raisins arrivant au pressoir.
        Les machines embarquent les raisins murs ou pas murs, pourris ou pire, sans distinction avec des branches et des feuilles et en font un joyeux mélange passablement écrasé. Non merci.


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2009 11:48

        Lord Mahuf,

        je ne suis pas assez documenté sur foulage ou pressage du vin,
        je pense seulement que lorsqu’il est mis dans ces pressoirs modernes, ou l’on extrait la dernière petite goutte, il doit y avoir peut etre une qualité moindre que si l’on presse avec un appareil artisanal, qui permette de doser le pressage...
        mais je n’ai pas de qualification dans le domaine...
        je crois surtout que la qualité des grappes est essentielle,
        lorsqu’on ramasse à la main, on peut mieux sélectionner les grappes ramassées, ce qu’une machine, à mon avis, ne peut pas faire, et ramasse tout, bon ou mauvais.
        mais je peut me tromper ?


      • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 20 février 2009 15:19

        Non non, pour les machines à vendanger, vous avez parfaitement raison (comme je l’ai écris au dessus d’ailleurs).
        Pour le pressage, il n’y a pas de problème à utiliser une machine ou une autre, en général, la première pressée est plutôt moins concentrée en aromes, sucres etc. que la dernière. évidemment, il ne s’agit pas non plus d’exagérer et de presser à en sortir la sève du bois...


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2009 17:38

        Lord_mahuf

        bon, nous sommes en phase,
        merci de vos précisions, je les partage.
        cordialement, et à votre santé.


      • LE CHAT LE CHAT 19 février 2009 13:54

        Tout est bon dans le chou , la purée de chou , le chou farci , le chou rouge ou chou vert en crudité , les brocolis , les choux de bruxelles , la choucroute.

        Essaie les brocolis blanchis 2 mn dans l’eau bouillante , puis sautés avec de l’ail et du gingembre frais en lamelles , c’est un régal !

        un seul point noir , ça craint pour les émanations de méthane après !
        http://www.gtv-land.com/fichiers/lasoupeauxchoux.jpg


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 14:42

          Le Chat,

          moi qui croyait bêtement que les chats ne s’interessaient qu’aux souris..
          pour le brocoli, je propose un plus,
          l’accompagner d’un Chutney d’abricot au gingembre.
          hmmmmmmmmm


        • LE CHAT LE CHAT 19 février 2009 14:59

          @olivier

          ça tombe bien , j’ai les abricots bio à portée de la main en juin dans le jardin , j’adore la cuisine indienne .
          Lundi soir , j’ai diné d’un curry de lentilles et d’un velouté d’aubergine . On peut aisémment se passer de viande sans avoir faim tout en se régalant.


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 15:23

          au Chat
          puisqu’on en est au sucré salé,
          tu devrais essayer les quartiers de truite (ou saumon) avec des morceaux de mangue, du lait de coco,
          le tout est cru, un filet de citron sur le poisson assure la "cuisson" froide du plat,
          il faut avoir mangé çà une fois dans sa vie...
          sinon elle vaut pas le coup d’être vécue.


        • gimo 19 février 2009 17:59

          @ attention le chou c’est un facteur de vita (K ) mauvais attention pour les embolies Obstruction des vaisseaux donc a prendre ok mais avec modération ou faire contrôler son N.IR


        • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2009 11:07

          oui, j’ai aussi entendu parler d’un certain Mandryka...
          quel talent.
          il avait pas son pareil pour masquer les concombres...
          alors que d’autres bêtement se contentent de s’en faire des masques de beauté...


        • maxim maxim 19 février 2009 14:13

          c’est vrai qu’après les brocolis ,on envoie les gaz ,défense de fumer dans les toilettes !


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 14:36

            maxim,
            je rebondis sur ce commentaire,
            çà nous renvoie à un article précédent,
            ce gaz dont tu parles est interessant à plus d’un titre,
            il s’appele méthane.
            il participe au réchauffement planétaire, et c’est même le principal facteur de ce réchauffement, bien plus que le CO2 dont on nous rebat les oreilles,

            et en même temps, le méthane est une source d’énergie inépuisable,
            comme je l’ai dit dans un précédent article, cela représente potentiellement le tiers de nos besoins nationaux en énergie...
            sauf que tout le monde, ou presque s’en fout.

            mais je m’égare...


          • Pierrot Pierrot 19 février 2009 15:53

            à @ Olivier,

            Oui, vous vous égarez, mais c’est de l’humour bien sûr.

            Ce gaz est pour l’essentiel de l’air légèrement enrichi en hydrocarbures tels que le méthane, éthane ... bien sûr non inflammables.

            Il me semble irréaliste d’en faire une énergie pour faire tourner nos usines !, peut être une toute petite éolienne !


          • foufouille foufouille 19 février 2009 17:22

            @ pierrot
            il suffit de le purifier dans une cuve d’eau
            ensuite ca vaut n’importe quel gaz


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 17:31

            Pierrot,
            un méthane une fois purifié nous offre un avenir bien différent de celui que nous offre le nucléaire,
            renouvelable, sans quasi dégager de pollution,
            pas plus dangereux que le pétrole,
            (je parle en terme d’explosion)
            ce n’est pas anodin...
            mais j’ai bien peur que nous éloignions du chou ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 17:33

            Foufouille,

            des qu’on cause énergies renouvelables et propres, tu arrives ...
            çà fait du bien de ne pas se sentir trop seul, parfois...


          • Gasty Gasty 19 février 2009 18:54

            Ben mon colon !......


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2009 19:07

            Gasty,

            comme tu dis...
            "celle que je préfère, c’est la guerre de 14/18"...


          • K K 19 février 2009 23:37

            Pierrot,

            Le methane est un combustible. Il est inodore. Il est utilise comme source d’energie.

            Olivier,

            Dwans les flatulences humaines, le methane (qui est inodore) n’est present qu’en faible quantite. Contrairement a celles des herbivores.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires