• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > RDV de l’Agora > Islam, créationnisme, catholicisme, où vont les religions ?

Islam, créationnisme, catholicisme, où vont les religions ?

Où vont les religions ? Changent-elles ? Evoluent-elles ? Se régénèrent-elles ? C’est le sujet du dossier de une de la revue XXI dont le troisième numéro sort le 3 juillet.

Trois reportages ponctuent ce dossier : « Adam et Eve au pied de la lettre », de David Fauquemberg dont nous vous invitons à lire ci-dessous un extrait en avant-première ; « L’Islam à la carte » de Joseph Confavreux ; « Les moines de la place du Capitole », extraordinaire reportage de Sylvie Caster sur une douzaine de moines francisains qui depuis cet hiver se réunissent en cercle, en plein centre de Toulouse, pour prier en silence. Accompagnés de citoyens toujours plus nombreux, ils protestent contre les conditions de rétention des sans-papiers.

Comme l’écrit Patrick de Saint-Exupéry, rédacteur en chef de la revue XXI, dans la présentation de ce dossier : "Les religions épousent les passions, les chimères et les espérances des hommes. Elle sont un oscillographe du présent ».

Patrick de Saint-Exupéry, évoque en exclusivité pour les
Rendez-vous de l’Agora le dossier de cette nouvelle livraison consacré aux religions mutantes.

Les Religions mutantes, une interview-vidéo réalisée par Olivier Bailly

Extrait de Adam et Eve au pied de la lettre, par David Fauquemberg.
Un reportage à lire dans le n° 3 de la revue XXI
«  Le capitaine Wilson est un homme affable, prudent. Pompier à Dayton, dans le sud du Tennessee. La caserne est déserte en cette heure de veille. Dehors, l’orage redouble, et des torrents de pluie inondent les trottoirs. Assis à son bureau, Wilson tend sous la lampe articulée un album de vieilles photos, patiemment rassemblées : « Scopes Trial ».

Le procès Scopes, que chaque année des figurants rejouent en juillet, mot pour mot, dans la salle d’audience du tribunal de Dayton. Retransmis en direct à la radio, une première, le « Procès du singe » tint en haleine l’Amérique, à l’été 1925. Fait sans précédent, un juge allait se prononcer sur le conflit supposé entre création biblique et théorie de l’évolution : l’homme était-il créé par Dieu, ou bien descendait-il du singe ?

Ils sont tous là, figés, sur tirage noir et blanc. Wilson fait les présentations. « John Scopes, l’accusé. » Le jeune homme, athlétique, pose avec son équipe de football, le regard ailleurs. Professeur remplaçant, il a produit devant des collégiens un manuel inspiré de Darwin. Ce qui lui vaut d’être poursuivi.« Là, c’est William Jennings Bryan, pour l’accusation. »

Une foule endimanchée accueille le grand homme, trois fois candidat démocrate à la présidence, défenseur du petit peuple et de l’autorit biblique, pourfendeur de l’évolution darwinienne. Il a l’air soucieux, fatigué, il mourra à Dayton une semaine plus tard. « Lui, c’est Darrow, avocat de la défense, un athée… » Clarence Darrow, libre penseur, spécialiste en droit criminel, est descendu tout spécialement de Chicago. Véhément, le rictus mauvais, Darrow gesticule tant, dit-on, qu’il en déchira deux chemises.

Wilson referme son album. « Tout ça nous a nui, en fin de compte. Ceux du Nord, ils nous prennent pour des fanatiques. » Et lui, le pompier, qu’en pense-t-il de cette histoire d’évolution ? Il fixe le bout de ses chaussures, renâcle. « Eh ben, certains y croient. Mais y en a qui croient autre chose. »

La Terre créée en six jours voici six mille ans Le coup de pub a fait long feu. Dayton demeure une country town de quelques milliers d’âmes, oubliée de tous. Des papillons gros comme la main apparaissent avec le printemps, et dans chaque arbre ou presque un couple d’écureuils. Des pickup déraisonnables passent au ralenti dans les rues dépeuplées, au pied des édifices en brique, des vérandas à colonnades.

Le Sud profond, rural. Il n’y a pas si longtemps, en venant de Knoxville, on traversait le fleuve Tennessee à bord du Washington Ferry, six voitures à la fois. Au Dayton Coffee Shop, des ouvriers en bleu de chauffe dévorent le plat du jour, poisson-chat et purée. La-Zy Boy, une fabrique de canapés, est le principal employeur de la région, pour ainsi dire le seul. On se salue d’une table à l’autre.

Sur les murs, des photos d’enfants, de vétérans de toutes les guerres. Au-dessus de ma table, les Dix Commandements. Le Chattanooga Times du jour dénonce l’arrogance de Barack Obama : qui est-il pour critiquer ces « petites villes qui se raccrochent aux armes et à la religion »  ? Un chroniqueur raille la liste annuelle des « cent hommes d’influence » publiée par le magazine Time.

Quelle influence peuvent bien avoir ces acteurs, ces politiques, ces journalistes ? Pourquoi Jésus de Nazareth n’est-il jamais cité, « lui qui change nos vies depuis deux millénaires »  ?  »

© XXI


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

212 réactions à cet article    


  • morice morice 2 juillet 2008 12:18

     L’amérique profonde est à l"image de son président : obscurantiste.


    • charlie 2 juillet 2008 12:52

      Et le "monde arabe" à celle de l’islam....ou démocratie, laïcité et liberté....sont illusions !


    • Serpico Serpico 2 juillet 2008 14:07

      charlie

      Et que vient faire ici le monde arabe ?


    • Gaolinn Gaolinn 2 juillet 2008 15:12

       Le monde arabe n’est-il pas le berceau de l’islam ? Alors il à tout à faire ici Mr l’anti-sémite.


    • Serpico Serpico 2 juillet 2008 15:30

      Gaolinn " Le monde arabe n’est-il pas le berceau de l’islam ? Alors il à tout à faire ici Mr l’anti-sémite."

      ********************

      Pourquoi ne pas parler des tibétains, dans ce cas ?

      Antisémite ? c’est quoi encore ces âneries ?

      c’est quoi "antisémite" ? c’est quoi "perroquet" ?


    • stephanemot stephanemot 2 juillet 2008 15:32

      Il est temps d’en finir avec ces impostures :


      - le creationisme et ses avatars (ex ID) sont des formes de fondamentalisme : http://blogules.blogspot.com/2007/09/en-finir-avec-lintelligent-design.html


      - la veritable frontiere politique aux US n’est pas Republicains contre Democrates mais entre defenseurs de la republique et de la democratie d’un cote, et theocrates de l’autre : http://e-blogules.blogspot.com/2007/08/universal-declaration-of-independence.html


    • Gaolinn Gaolinn 2 juillet 2008 15:39

       Le perroquet, c’est l’âne que vous êtes on vous dis les juifs sont des égorgeur de petit musulman et vous le répétez connement comme le perroquet antisémite que vous êtes, digne héritier d’Amin Al Husseini.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Amin_al-Husseini
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Discuter:Amin_al-Husseini


    • Serpico Serpico 2 juillet 2008 15:56

      Gaolinn "on vous dis les juifs sont des égorgeur de petit musulman et vous le répétez connement"

      ***


      Sauf que ce n’est pas n’importe quel salaud qui me le dit :

      "Les conclusions des paroles de Dayan sont claires : Israël n’a pas d’obligations internationales, et pas de problèmes économiques. La question de la paix n’existe pas. Le glaive doit être l’instrument principal, sinon unique, d’Israël pour maintenir son moral élevé et garder sa tension morale. Dans ce but, Israël doit inventer des dangers en adoptant la méthode "provocation-et-revanche". Et, par-dessus tout, souhaitons une nouvelle guerre avec les pays arabes, de manière à ce que nous nous débarrassions de nos problèmes et acquérons notre espace. Comme l’a dit Ben Gourion, cela vaudrait le coup de payer un million de livres à un Arabe juste pour lancer une guerre." (26 mai 1955, 1021)

      Moshé Sharet

      Ministre israélien des Affaires Etrangères de 1948 à 1956, et Premier Ministre de 1954 à 1956

    • Gaolinn Gaolinn 2 juillet 2008 16:00

      Vous trouvez mieux ce qui est arrivé à cause du grand mufti de Jérusalem ? quand je vois ce qu’il à provoque, je donne entièrement raison aux Israéliens.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Amin_al-Husseini
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Discuter:Amin_al-Husseini


    • Serpico Serpico 2 juillet 2008 16:08

      Gaolinn : "Vous trouvez mieux ce qui est arrivé à cause du grand mufti de Jérusalem ?"

      ****************

      Et il est arrivé quoi ?


    • Traroth Traroth 2 juillet 2008 18:55

      "Le perroquet, c’est l’âne que vous êtes on vous dis les juifs sont des égorgeur de petit musulman" : C’est vrai. Cela dit, il ne s’agit pas des juifs, mais des Israéliens, et ils ne procèdent pas (souvent) par égorgement et plutôt à coups de bombes et de missiles. Pour égorger, faut s’approcher, et ça, c’est dangereux...


    • j-luc 2 juillet 2008 19:07

      Deux réflexions :


      - ce sont surtout les protestants évangéliques fondamentalistes qui sont fermement attachés au créationnisme, et non les catholiques ! ( d’ailleurs, l’avant-dernier pape a lui-même dit que l’évolution "tait plus qu’une hypothèse )
      La grosse majorité des catholiques considèrent les textes concernant la Création comme une allégorie.


      - personne , absolument personne, ne peut affirmer : "Dieu existe" ou "Dieu n’existe pas" . Les deux hypothèses sont tout aussi défendables les unes que les autres . D’ailleurs, pour un chrétien ou un juif, on ne dit pas "Dieu existe", mais "Dieu est" ( c’est ce que signifie son nom dans la Bible


    • Serpico Serpico 2 juillet 2008 20:02

      Constant : " vous ne trouvez pas que d’autres religions manquent dans le titre et ailleurs …"

      ***********************

      Le titre est déjà un peu bizarre "Islam, créationnisme, catholicisme..."

      Je ne savais pas que le créationnisme était une religion à part entière.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 juillet 2008 02:11

      @ stephanemot : Je crois que c’est a devenir la frontiere partout. Je repose donc ici la question que je posais hier sur le fil d’in article de Florentin Piffra et à laquelle j’attend toujours des réponses :

      "J’aimerais profiter de la réunion exceptionnelle de croyants sur ce fil pour leur adresser en toute courtoisie une double question à laquelle je n’ai jamais obtenu de réponse sur AGV.

      Les religions monothéistes sont antagonistes. Puisqu’il est de leur essence de mettre la foi au dessus de la raison, ne conduisent-elles pas alors nécessairement à d’irréductibles conflits, en rejettant l’autorité de la raison qui seule pourrait servir d’arbitre consensuel à leurs différends ? Si la présence de religions est un facteur de conlits, une société ne devrait-elle pas souhaiter que TOUTES les religions disparaissent ?
      "

      Pierre JC Allard


    • stephanemot stephanemot 3 juillet 2008 02:27

      @jc :

      Il n’existe aucun antagonisme entre les grandes religions, si ce n’est celui artificiellement entretenu par les fondamentalistes... avec ces derniers temps un succes comparable a leurs petites sauteries medievales (les incitateurs a la haine qui jouent au ping pong sur AgoraVox font pale figure a cote de leurs maitres mais contribuent tout de meme a ce climat detestable).

      Je me contenterai de citer ce grand tragedien francais de la fin du siecle dernier :

      "Judaïsme : n. m. Religion des juifs, fondée sur la croyance en un Dieu unique, ce qui la distingue de la religion chrétienne, qui s’appuie sur la foi en un seul Dieu, et plus encore de la religion musulmane, résolument monothéiste."

      (Pierre Desproges)


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 juillet 2008 03:28

      Je vous rejoins au deuxieme palier, pour me rejouir que les Chrétiens aient un Dieu en trois personnes, ce qui permet d’en garder une pour soi et de taper sur les autres. Ma question est sérieuse, cependant : j’attends que les tenants de l’une ou ll autre des religions du livre viennent me détromper.

      Pierre JC Allard


    • j-luc 3 juillet 2008 11:17

      Il faut lire dans mon commentaire :

      - ce sont surtout les protestants évangéliques fondamentalistes qui sont créationnistes, pas les catholiques !
      L’énorme majorité de ceux-ci savent très bien que les deux récits de la Création sont allégoriques et symboliques.
      D’ailleurs, l’avant-dernier pape des catholiques a déclaré que " l’évolutionnisme était plus qu’une simple hypothèse "


    • Jean 30 décembre 2009 20:19

      Je ne suis pas très d’accord avec vous ! Tous les pays arabes ne sont pas des dictatures !

      horaire de priere


    • MagicBuster 2 juillet 2008 13:15

      Morice , c’est mal de parler de Sarko avec ces mots. 


      • charlie 2 juillet 2008 13:24

        Mais non morice...allons, un peu d’honnêteté intellectuelle de ta part serait la bienvenue...

         La déclaration d’indépendance de l’État d’Israël - l’Humanite

        Sais tu que nombreux, sont, dans cette démocratie, les élus arabes ???


        • Gilles Gilles 2 juillet 2008 15:51

          Charlie

          " Sais tu que nombreux, sont, dans cette démocratie, les élus arabes ? ? ?"

          C’est vrai mais....pour illustrer tes propos

          En mai 2006, Lieberman (VICE PREMIER MINSITRE ISRAELIEN) appelle à l’exécution des députés arabes israéliens en contact avec le Hamas ou ayant célébré le jour de la Nakba, « la catastrophe », au lieu de celui de l’Indépendance israélienne.

          Lieberman, en voulant « nettoyer » Israël de ses citoyens arabes d’Israël et en faisant même de cela sa priorité ne participe t-il pas de cette politique définie en 2001 par Ariel Sharon : « achever ce qui ne l’a pas été en 1948 » 

          Lieberman plaide pour que les Arabes du Nord d’Israël soient dépouillés de leur citoyenneté et qu’ils soient placés dans des zones sous contrôle palestinien.


          et encore :

          Par 52 voix contre 24 a été votée une loi scélérate (eux aussi) qui interdit de se présenter à la députation les "citoyens" "israeliens" qui ont voyagé dans un pays "ennemi d’Israel" (la "liste" - encore une ! - n’est pas mentionnée) au cours des 7 années précédentes.

          Cette loi vise particulièrement les députés arabes qui pourraient avoir visité - ne serait-ce que de la famille ! - dans les pays voisins tels que la Syrie ou le Liban, considérés comme "ennemis d’Israël".

          Mettant bien les points sur les i, le député d’extrême doite Zvulon Orlev a appuyé : "A partir d’aujourd’hui, les députés arabes devront choisir s’ils veulent être élus au parlement de Damas ou à Jerusalem"...


        • masuyer masuyer 2 juillet 2008 15:55

          Sais tu que nombreux, sont, dans cette démocratie, les élus arabes ? ? ?

          Oui, ce n’est pas faux. Mais le jour où la population arabe israélienne représentera 50% de la population, que penses-tu qu’il adviendra ? Un déménagement (un peu comme celui qu’on subit les francophones d’Acadie) ou la mise en place d’un système de quota ?


        • Gaolinn Gaolinn 2 juillet 2008 15:56

           Que dire alors du grand mufti de Jérusalem, grand ami d’Hitler, qui est à l’origine de l’extermination des Juifs par les Nazis. Suivez les liens. E ce que peuvent dires les ultra Juifs n’est pas comparable.

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Amin_al-Husseini
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Discuter:Amin_al-Husseini


        • charlie 2 juillet 2008 16:07

          Lieberman n’est pas Israel...

          Il faut déchoir de la nationalité Israélienne tous les arabes qui mettent en cause le sionisme, donc l’existence d’Israel ...les élus en tête !

          A t’on jamais vu DE GAULLE...pendant la guerre..."comprendre" les collabos ???


        • masuyer masuyer 2 juillet 2008 16:10

          L’éternel grand mufti prouvant que l’Islam est nazi.

          Au fait Gaolinn, tu n’as pas remarqué que le nazisme s’est développé dans le rare länder catholique d’Allemagne, que la plupart des pays bien en pointe dans la collaboration était de culture catholique, que nombre d’ex-collabos ont bénéficié de protection au sein de l’institution catholique après-guerre. En déduirais tu pour autant que catholicisme=nazisme.

          Petite anecdote : si les juifs purent compter sur l’appui de "justes" au sein de différents corps organisés, il n’en fut pas de même des Tziganes. Le seul exemple notable de "justes" à leur égard fut celui d’Imams yougoslaves (lire Samudaripen de Claire Auzias).

          Rappelons que la question de la reconnaissance du génocide des Tsiganes a également fait débat au sein de la communauté juive. Un exemple éclairant est celui qui a vu l’affrontement d’Elie Wiesel (Directeur dans les années 80 de l’Holocaust memorial Council) et de Simon Wiesenthal qui souhaitait voir des représentants de la communauté rom au sein de cet organisme chargé de perpétuer la mémoire de la shoah. Elie Wiesel refusa en disant "qu’il ne fallait pas dévaluer l’holocauste", ce à quoi Wiesenthal répondit judicieusement "qu’il ne fallait pas dévaluer le nazisme".

          J’applaudis ici à deux mains la réponse de Wiesenthal et remarque à la déclaration de Wiesel, qu’effectivement il y a des cons partout.




        • masuyer masuyer 2 juillet 2008 16:12

          A t’on jamais vu DE GAULLE...pendant la guerre..."comprendre" les collabos ? ? ?

          Par contre, après la guerre... Papon n’a-t-il pas été préfet de police (donc nommé par le président) ?


        • charlie 2 juillet 2008 16:24

          masuyer...Israel aura peut être un jour un premier ministre arabe...qui sait !

          Les STATES ont bien OBAMA en finale (grande démocratie n’est il pas ?)

          Par contre un ministre juif en iran...ou en arabie...j’ai des doutes tout à coup !


        • masuyer masuyer 2 juillet 2008 16:39

          Charlie,

          un jour peut-être. Pour le moment c’est aussi improbable qu’en Arabie et en Iran. Mais après tout qui aurait dit il y à peine 70 ans que nous serions alliés de l’Allemagne ?

          Il faut savoir prendre un peu de recul. On écrit pas l’histoire en mettant une loupe sur l’actualité. Sauf quand on veut se servir de l’histoire à des fins politiques.


        • Sahtellil Sahtellil 2 juillet 2008 18:16

          Charlie Jacob,

          Un Tolédano fut ministre du tourisme sous Hassan II. Un Azoulay est toujours conseiller royal.
          (J’en vois d’aucuns, soudain cramoisis, prêts à sortir le "Sus au régime rénégat pro-sioniste". Mais c’est un autre sujet).

          BMD


        • charlie 2 juillet 2008 18:35

          je sais sath...

          A quand la reconnaissance d’ISRAEL par le Maroc lors d’une somptueuse fête à JERUSALEM ???


        • ka 2 juillet 2008 19:51

          Ne pas être pro-sioniste ne veut pas dire être contre l’existence d’Israël !


        • armand armand 2 juillet 2008 20:56

          ka :
          C’est précisément mon point de vue - et je me fais régulièrement attaquer par ceux qui, sous prétexte de critiquer la politique israëlienne, sont en fait opposés à l’existence-même d’Israël.

          Aux yeux de certains crétins, si on défend le moins du monde Israël on est forcément juif.
          Signalons qu’aucun autre état du monde ne se voit contester dans son existence-même.

          Quant à la définition du ’peuple’, peut importe que les Palestiniens n’aient pas constitué un peuple bien définissable, à proprement parler, il y a cent ans. Ce qui compte c’est qu’ils le sont devenus.

          "Pourquoi demanderai-je aux Savants d’où je viens/ Quand ce qui importe pour moi c’est de savoir où je vais" écrivait fort justement Mohammed Iqbal.


        • armand armand 2 juillet 2008 20:58

          Masuyer :
          Ou tout simplement l’aboutissement d’une transformation progressive de l’Etat en état arabe. Ou bien un phénomène comme celui de tout le grand sud-ouest des Etats-Unis, arrachés voici 150 ans au Mexique et dont une majorité d’habitants seront bientôt (si ce n’est déjà le cas) hispanophones...


        • masuyer masuyer 2 juillet 2008 21:03

          Salut Ka,

          excuse-moi, mais accepter l’existence d’Israel est sioniste. Plus exactement, le sionisme c’est la volonté politique de créer un état juif. Il y a par contre plusieurs façon d’être sioniste et au début du sionisme (donc avant la création d’Israel), il existait à la gauche du courant sioniste un courant "territorialiste" qui souhaitait la création d’un état juif, mais pas en Palestine. L’option palestine était d’ailleurs un peu illusoire pour les sionistes du XIXe siècle, il a fallu la fin de l’Empire ottoman pour que ceux-ci commencent à envisager sérieusement la création d’un état juif en Palestine.

          Le sionisme est un nationalisme, et comme tous les nationalismes il a plusieurs degrés et pas tous sympathiques.


        • masuyer masuyer 2 juillet 2008 21:09

          Bonsoir Armand,

          c’est aussi une éventualité. Mais peut-être même que dans 150 ans être arabe ou juif n’aura plus guère de sens.

          Je n’ai pas de sympathie particulière pour un état fondé sur des bases ethniques sur le fond. Mais il faut faire avec la réalité et pour l’instant l’existence des Palestiniens et des Juifs sur un même territoire n’est pas possible, hélas.

          J’ai peur que la paix ne soit d’ailleurs pour le moment qu’un doux rêve, aucune des deux parties n’étant suffisamment forte pour pouvoir engager un véritable processus de réconciliation.


        • Sahtellil Sahtellil 2 juillet 2008 21:19

          Jacob,

          Le Maroc acceptera volontiers l’invitation, Jerusalem-est étant capitale de tous les Palestiniens, y compris ceux de la diaspora et les colonies-bunkers au coeur des terres palestiniennes un mauvais souvenir.

          BMD


        • ka 2 juillet 2008 21:47

          Salut Masuyer

          Merci pour ces précisions. Perso je serais pour l’existence d’Israël et d’un Etat Palestinien, ça ne résoudra pas les conflits mais au moins ce serait plus juste. Comme toi je n’ai pas de sympathie particulière pour un Etat fondé sur des bases ethniques ou plutôt religieuses dans le cas d’Israël mais je ne suis pas contre l’idée qu’un Etat ait été créé pour le peuple juif (même s’il y a des juifs un peu partout sur la planète), après tout ce qu’il a enduré tout au long de l’histoire c’est un juste retour des choses. Cependant je ne pense pas comme les sionistes que cet Etat est légitime parce que c’est écrit dans les Livres Saints (l’idée de Terre promise), Israël aurait pu être créé ailleurs mais où ?


        • Olga Olga 2 juillet 2008 21:48

          Bonsoir Masuyer

          J’ai peur que la paix ne soit d’ailleurs pour le moment qu’un doux rêve, aucune des deux parties n’étant suffisamment forte pour pouvoir engager un véritable processus de réconciliation.

          Si le problème devait se résoudre entre seulement deux parties, la paix ne serait pas qu’un doux rêve. Il y a de nombreuses autres parties qui entretiennent ce conflit et ce, pas du tout dans l’intérêt des peuples concernés directement.


        • ka 2 juillet 2008 22:07

          "Aux yeux de certains crétins, si on défend le moins du monde Israël on est forcément juif."

          Oui j’ai vu ça Armand, bienvenue au club des étiquettés !

          Ca fonctionne souvent en mode binaire ici, on est noir ou blanc, obscurantiste ou doté de raison, de droite ou de gauche, gentil ou méchant, stupide ou intelligent, sioniste ou islamiste, de souche ou ratagaz, j’en passe et des meilleures. Le top du top c’est quand on a plusieurs étiquettes.


        • masuyer masuyer 2 juillet 2008 22:16

          Bonsoir Olga,

          effectivement, il y a d’autres parties en jeu. Et pour la plupart tout aussi affaiblies.

          Leur point commun est d’avoir besoin du conflit israelo-palestinien pour tenter de se maintenir, parfois au détriment des peuples.

          Se maintenir en état de guerre est toujours un signe de faiblesse.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires