• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cessons de craindre notre force !

Cessons de craindre notre force !

Le mouvement pour la défense des retraites est impressionnant par son ampleur et sa durée, mais il n'a pas suffi jusqu'à présent à faire plier le gouvernement. Pour stopper le rouleau compresseur néolibéral, nous devons passer à la vitesse supérieure, en contribuant à un soulèvement massif de la société. Encore faut-il que nous n'ayons pas peur de notre propre puissance.

JPEG

Nous ne reviendrons pas aux Trente Glorieuses. Durant cette période (1945-1975), un équilibre fragile a été trouvé entre les capitalistes et les travailleurs. Ces derniers, soutenus par des organisations syndicales et politiques puissantes, parvenaient à imposer au patronat des conquêtes sociales. L'État, même s'il était toujours le garant de l'ordre capitaliste, assurait encore avec sérieux un certain nombre de mission de services publics (école, santé, protection sociale). La Sécurité sociale, quant à elle, était encore gérée, au moins en partie, par de puissants représentants des travailleurs. Ce temps est révolu et il ne reviendra plus.

Certes, le rapport de force entre les classes sociales pourrait à nouveau changer. On peut espérer que les travailleurs vont à nouveau s'unir et s'organiser – notamment par l'intermédiaire des syndicats, mais pas uniquement – pour retrouver leur puissance de jadis. L'actuel mouvement pour la défense des retraites semble montrer qu'une telle évolution est possible. Le simple fait, par exemple, que les cadres de la CFE-CGC descendent régulièrement dans la rue depuis la triste loi « Travail » (2016) est un signe d'espoir – même si cela montre aussi à quel point les classes moyennes sont touchées par les « réformes » néolibérales. Mais même si nous parvenons à modifier durablement le rapport de force, nous ne pourrons pas revenir aux Trente Glorieuses. Le compromis entre les travailleurs et les capitalistes, à l'époque, était en grande partie fondé sur un croissance forte (un peu comme ce fut le cas au Brésil ou au Venezuela, au début de ce siècle). La quantité de richesses produites augmentant considérablement chaque année, il était possible de satisfaire à la fois les actionnaires, les salariés, les assurés sociaux et les usagers des services publics. Or, cette forte croissance, il est peu probable qu'on la retrouve, et c'est d'ailleurs tant mieux, car elle reposait, entre autres, sur une surexploitation de la nature, source de gaspillage et de pollution. Une grande partie des catastrophes écologiques de notre époque (réchauffement climatique, pollution omniprésente, disparition massive d'espèces) trouve son origine dans cette période de production et de consommation effrénées. Les Trente Glorieuses ne l'étaient pas tant que ça, tout compte fait.

Toujours est-il que le capitalisme a opéré une mutation importante dans les années 70-80. De keynésien, fordiste, teinté de social-démocratie, il est devenu néolibéral. L'État, dans de nombreux pays – et pas seulement en France – s'est mis exclusivement au service d'un capitalisme financiarisé et déréglementé. Il fallait, pour satisfaire des actionnaires toujours plus avides alors que la croissance était faible, privatiser tout ce qui pouvait l'être et mettre en concurrence les travailleurs du monde entier pour baisser le « coût du travail » - d'où la destruction progressive des services publics, de la sécurité sociale, du droit du travail. D'où également la mondialisation financière et la montée en puissance de l'Union européenne, véritable machine à niveler par le bas les salaires, les conditions de travail, la fiscalité et l'autonomie politique et économique des peuples.

Les « réformes » successives des retraites s'expliquent par là. Les citoyens les plus riches ne veulent plus financer la sécurité sociale, et des sociétés privées (compagnies d'assurance, banques, gestionnaires d'actifs tels qu'AXA, la BNP ou BlackRock) voient tous les milliards qu'ils pourront tirer d'un développement de la retraite par capitalisation. Le projet de « réforme » actuel exonère presque entièrement les plus hauts revenus de cotisations sociales. Pour un revenu supérieur à 120 000 bruts par an, les cotisations ne seront plus que de 2,8 % au lieu de 28 %. Autant dire que cela ne peut qu'entraîner un développement de fonds de pension, au détriment du système de retraite par répartition.

Les enjeux financiers sont considérables, mais les enjeux politiques le sont aussi. Pour l'oligarchie politico-économique, il importe de diviser les citoyens (par exemple en montrant du doigt les « privilégiés » qui bénéficient des régimes spéciaux) et de les affaiblir en les appauvrissant. Voilà pourquoi M. Sarkozy n'a pas cédé sur la fin de la retraite à 60 ans, en 2010, alors que même la CFDT était dans la rue. Voilà pourquoi M. Macron ne cédera pas sur son projet de retraite, en tout cas, si le niveau de mobilisation ne monte pas de plusieurs crans. Si les dirigeants politiques étaient seulement mus par leur désir d'être réélus, ils feraient davantage de compromis. Mais pour M. Macron, comme naguère pour M. Sarkozy, le plus important est de faire le sale boulot que lui a confié l'oligarchie économique. En cela, il est comparable à ces directeurs des ressources humaines qui annoncent un plan (anti-)social massif aux salariés d'une entreprise, au risque de se faire huer, détester, voire malmener. M. Macron, probablement, préférerait être populaire et avoir une chance d'être réélu. Peut-être même espère-t-il encore l'emporter en 2022 face à Marine Le Pen, comme il l'a fait en 2017. Mais, à moins d'être un parfait crétin – ce qu'il n'est probablement pas – il sait bien que ce pari est encore plus risqué qu'il y a trois ans, et que beaucoup moins d'électeurs verront en lui un rempart contre le fascisme.

Il faut dire que le « centriste » Macron a une manière de gouverner qui fait beaucoup penser à celle de l'extrême droite. Après avoir brutalisé honteusement un grand nombre d'étrangers, à Calais, à Paris ou à la frontière franco-italienne, par exemple, il s'en est pris à ses propres concitoyens. La violence policière a pris de telles proportions qu'elle a suscité une indignation massive en France, mais aussi à l'étranger. Même au sein de la majorité, certains parlementaires ont été choqués par la mort récente de Cédric Chouviat.

Tout récemment, au festival d'Angoulême, le dessinateur Jul a réussi à persuader M. Macron de tenir un tee-shirt dénonçant l'usage des LBD par la police, et notamment le fait que ces armes aient éborgné de nombreux manifestants. Cette image résume bien la situation du gouvernement actuel. L'empereur n'a plus de légitimité. Il est tout nu, ou habillé seulement de la violence d'État.

Mais M. Macron n'est pas le problème principal dans cette histoire. Supposons que, suite à une amplification de la mobilisation, il demande la démission de Philippe et abandonne son projet de « réforme » (= détérioration) des retraites. Supposons même qu'il démissionne et qu'il y ait des élections présidentielles anticipées. L'immense majorité de la société obtiendrait là une victoire considérable, à n'en pas douter. Mais ce ne serait que partie remise. En 1995, Jacques Chirac a cédé face à la mobilisation des salariés – au moins quant à la partie de la « réforme » qui concernait le secteur public. Mais, il est revenu à la charge en 2003, où il a eu finalement gain de cause. Et cette casse de la Sécurité sociale et du système de retraites par répartition a continué par la suite jusqu'à aujourd'hui. Voilà pourquoi nous devons nous soulever massivement, mais aussi durablement, non seulement pour faire sortir les gouvernants actuels, mais encore pour changer en profondeur le système politique et économique.

En aurons-nous le courage ? Tout est là. Lorsque je militais à l'association altermondialiste ATTAC, entre 2000 et 2007, je faisais partie des rares personnes à penser qu' « un autre monde est possible ». La plupart des gens, me semble-t-il, était intoxiquée par le slogan de Mme Thatcher : TINA, There Is No Alernative (il n'y a pas d'autre solution, le système actuel est le seul possible). Aujourd'hui, de plus en plus de personnes sont persuadées qu'il est possible de sortir du système politico-économique. Dans les marches pour le climat, les slogans ne sont pas simplement dirigés contre le néolibéralisme : c'est le capitalisme lui-même qui est critiqué, comme avant la régression sociale des années 80. Quant aux Gilets jaunes, même si leurs slogans ne sont pas tous révolutionnaires, ils réclament en général une démocratisation approfondie des institutions, conscients que notre république n'est démocratique que de nom. Et ces nouvaux slogans, qu'ils viennent d'écologistes ou de Gilets jaunes, traduisent sans doute un changement de mentalité beaucoup plus global. Seulement, une chose est d'avoir conscience qu'un changement est possible et nécessaire, autre chose est de se mobiliser concrètement pour le faire advenir.

C'est qu'il y a de bonnes raisons d'avoir peur d'un soulèvement massif. D'abord, un tel mouvement peut avoir des résultats mitigés (comme la révolution islandaise d'il y a une dizaine d'années), voire entraîner un durcissement du régime (comme ce fut le cas en Égypte, par exemple). On peut aussi craindre une période de chaos, de guerre civile, dont profiterait – provisoirement au moins – un parti d'extrême droite. Tout cela est bien entendu envisageable. Un soulèvement massif n'est pas à lui seul suffisant pour entraîner l'avènement d'un régime plus démocratique, plus social, plus juste et plus écologique. Mais, à défaut d'être une condition suffisante, c'est une condition nécessaire. Si nous laissons en place la domination actuelle des capitalistes et de l’État gendarme, il n'y a aucune raison que les choses aillent mieux. On peut toujours aller plus loin dans la brutalité policière, la dérive dictatoriale de la république, la destruction du droit du travail et de la protection sociale ou encore les désastres écologiques. N'ayons donc pas peur de notre force ! Comme le disait François Ruffin (j'ignore si la formule est de lui) : ils ont des milliards, nous sommes des millions. Se soulever n'est pas sans risque. Mais c'est toujours plus raisonnable que de laisser une poignée de mégalomanes irresponsables détruire tout ce qu'il y a de beau dans notre monde.

P. S. Aux personnes souhaitant aller plus loin dans cette réflexion, je recommande la lecture de cet entretien accordé il y a quelques mois à L'Humanité par l'économiste et philosophe Frédéric Lordon.


Moyenne des avis sur cet article :  3.34/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Leonard Leonard 3 février 09:33

    Cessons de craindre notre force !

    Devenons borgnes et symboles de l’oppression... !

    Ajoutez au soulèvement une manque d’approvisionnement dans les chaines de distribution et donc, un peu de faim... quoi qu’un petit virus aussi !

    Et vous verrez qu’au bout d’une semaine, on sera passer de la « civilisation » à la barbarie


    • cathy cathy 3 février 09:42

      @Leonard
      Les épidémies ne mènent pas à la barbarie.


    • Leonard Leonard 3 février 09:45

      @cathy

      La faim... Si...

      Et les épidémies amènent des confinements et des rayons vident dans certaines mégalopoles...

      Vous croyez que tout le monde va sortir vivant de chez soit à Wuhan ?


    • Ouallonsnous ? 4 février 00:44

      @Leonard

      Qu’en savez vous ?
      Il peut s’agir d’une gigantesque fake new pour masquer d’autre « saloperies » de l’oligarchie mondialisée bien plus grave ; chez nous, la continuation du rejet de cette soi disant réforme des retraites qui camoufle la destruction de notre système social solidaire et égalitaire !


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 5 février 13:36

      @Ouallonsnous ?
       
      Le propre de l’idiot du village est de s’être conforté dans sa niaiserie grâce à l’absence de dénégation de ceux qui sont contraints de le côtoyer lorsqu’il s’exprime.
        
      Celui-ci en est quasiment une caricature.
       
      Une « fake news »
      Connaît-il seulement le sens de l’association de ces 2 mots ?
      « information mensongère ».
      Ni plus, ni moins...
       
      Et donc selon lui, les morts, les villes désertées, tout ’ aurait ’ été orchestré dans le but de détourner l’attention de la population de la réforme des retraites.
       
      Pourquoi les autres ne lui expliquent pas en quoi et comment il se trompe ?
      Parce que à la lecture d’un de ses commentaire, tout le monde comprend que c’est inutile, il ne pourra jamais ni comprendre ni admettre.
       
      Pourquoi le fais-je ?
      Pour ceux qui pourraient se laisser abuser par ses sornettes.
       
      Commentaire gardé au chaud au cas ou la modo aurait ’ encore ’ l’envie de censurer...


    • cathy cathy 3 février 09:47

      Je me demande toujours pourquoi les communistes mettent le visage d’un 100 % républicain sur un portrait du très royaliste, roi Louis XVI, il y a comme un non sens.


      • Traroth Traroth 3 février 14:11

        @cathy
        De quel « 100% républicain » parlez-vous ?


      • cathy cathy 3 février 14:48

        @Traroth
        Tous les présidents de la République Française sont républicains, non ?


      • Traroth Traroth 3 février 15:43

        @cathy
        Non.


      • Et hop ! Et hop ! 4 février 00:22

        @Traroth

        Si, ils sont tous républicains, donc ils n’hésient pas à faire tirer sur le peuple comme sous la IIIe République contre les viticulteurs du Midi, les mineurs du Nord, les manifestants de la Place de la Concorde. Comme sous le Ière République la fusillade du Champs de Mars (tuant des femmes), les colonnes infernales en Vendée.

        Ils ne sont pas comme le roi imbécile Louis XVI qui a donné deux fois à sa garde de ne pas tirer sur le peuple, une fois lors de l’attaque de Versailles et la dernière fois dans la prise des Tuileries.


      • Fergus Fergus 3 février 09:49

        Bonjour, Jordi Grau

        « C’est qu’il y a de bonnes raisons d’avoir peur d’un soulèvement massif »


        En effet. Mais cette crainte semble virtuelle tant il y a peu de risques pour le pouvoir de voir émerger une telle insurrection.


        Le mécontentement est pourtant grand dans une partie de la population. Mais il ne débouche ni sur des manifestations massives ni sur une agrégation des luttes qui, hélas !, restent ponctuelles et centrées sur des revendications catégorielles.


        Dans le reste de la population, c’est l’inertie qui domine. Et, dans un pays où l’on vit majoritairement dans le confort, les ventes de SUV continuent de battre des records et les jeunes continuent massivement de boire des Mojito ou des Spritz aux terrasses des cafés.


        Pour entretenir un espoir de mobilisation, il faudrait que le débat parlementaire qui s’ouvre soit l’occasion de mettre en lumière les propositions des opposants sur les points les plus choquants de la réforme, notamment sur la pénibilité.


        On n’en prend malheureusement pas le chemin avec les députés LFI qui vont déposer... 19 000 amendements dans une stratégie de blocage stérile qui les disqualifiera et pourrait donner au gouvernement un prétexte de mise en oeuvre du 49.3.


        Cela montre que l’on peut être tout aussi bien godillot au pouvoir que dans l’opposition, et c’est consternant  !


        • leypanou 3 février 10:13

          @Fergus
          soit l’occasion de mettre en lumière les propositions des opposants sur les points les plus choquants de la réforme, notamment sur la pénibilité 

           : la pénibilité n’est rien par rapport à la baisse des pensions pour tout le monde avec le nouveau mode de calcul -pension calculée sur les 25 meilleurs années pour le privé, les 6 derniers mois pour le public-.

          Les avocats vont voir leurs cotisations passer de 14% à 28%, et pourtant avoir une baisse substantielle de leur pension (j’ai oublié de combien, un avocat le disait tout à l’heure à la télé).

          Cette majorité est à vomir mais ce n’est pas avec la lutte interminable contre l’immigration massive ou le délire climatique que l’on va la chasser du pouvoir.


        • Fergus Fergus 3 février 11:30

          Bonjour, leypanou

          C’est pourquoi j’ai écrit « notamment ». 

          Non, la pénibilité n’est pas « rien » par rapport au reste, cela reste à mes yeux le problème majeur.

          Mais vous avez raison, le nouveau système devrait induire des mesures de mise à niveau compensatoires pour ceux qui seront les grands perdants, à l’image des enseignants.

          Toujours pas d’accord avec vous le « délire climatique » qui n’en est pas un. Je ne comprends pas que l’on puisse être à ce point dans le déni de l’influence humaine sur l’accélération du réchauffement.


        • Leonard Leonard 3 février 12:08

          @Fergus

          Bonjour,

          Tout a fait ! « Dans le reste de la population, c’est l’inertie qui domine. »

          Personne n’est plus prêt à sacrifier son petit confort pour essayer d’en avoir un peu plus... Tout le monde s’en fou de tout et c’est ainsi pour grossir le trait...


        • Eric F Eric F 3 février 17:18

          @leypanou
          « Les avocats vont voir leurs cotisations passer de 14% à 28%, et pourtant avoir une baisse substantielle de leur pension »
          C’est mathématiquement impossible de cotiser deux fois moins que la moyenne et percevoir davantage en proportion. En fait, il semble s’agir actuellement d’une retraite de base forfaitaire, donc certains d’entre eux cotiseront davantage mais percevront davantage, le principal problème étant le « reversement » en faveur des moindres revenus en interne à leur profession.
          Dès lors que cela ne coute rien à la collectivité mais qu’il y a au contraire abondement vers le régime général, après tout, ça ne mange pas de pain de leur laisser leur système, contrairement aux avantages fortement subventionnés concédés au para public.


        • Pimpin 3 février 10:01

          Manifester ne sert à rien tant que ceux qui ne sont pas contents continueront de voter pour la même politique. Je rappelle que la CGT a appelé à voter Macron alors que sa réforme des retraites était dans son programme. Macron est persuadé d’être à nouveau élu en 2022, alors pourquoi se gênerait-il ? 

          Lisez les analyses et le programme du RN au lieu de croire les conneries racontées à son sujet pour faire peur aux électeurs, et votez pour casser près de 40 ans d’une politique qui nous ruine. C’est la seule action intelligente.

          Et laissez tomber les arguments sur le capitalisme, ce n’est qu’un outil, c’est la politique d’utilisation qui est importante.


          • Fergus Fergus 3 février 10:09

            Bonjour, Pimpin

            Non, « la seule action intelligente », c’est d’écarter en même temps Macron et Le Pen ! Encore faut-il s’en donner les moyens.


          • cathy cathy 3 février 10:13

            @Pimpin
            Le RN est complètement assimilé à la république, et s’il passait, les gauchistes toutes forces confondues, fonceraient têtes baissées sur tout ce qui bouge, comme le taureau sur la muleta. Chaos assuré, quoi qu’il arrive nous sommes coincés.


          • Pimpin 3 février 10:58

            @Fergus
            Et pourquoi donc écarter Le Pen alors que c’est la seule alternative ? avez-vous seulement pris connaissance de ses analyses et propositions ?


          • Pimpin 3 février 11:04

            @cathy
            Qu’est-ce que ça veut dire « assimilé à la république » ? que le RN ne veut pas instaurer une monarchie ?
            Quant au chaos que vous évoquez , c’est quoi cette lâcheté ? cette inadmissible volonté de céder au chantage des plus violents qui refusent la démocratie ? Vous croyez que notre société serait incapable de se défendre contre ces fascistes ? Et maintenant, vous ne voyez pas le chaos avec Macron ? avec les mêmes gauchiste fascistes qui sèment la zizanie sans aucune réaction contre eux alors que la répression est lancée contre les gilets jaunes ? Si le peuple le décide, le RN passera, il relèvera la France, et vos gauchistes violents se tairont.
            C’est juste une question de volonté et de logique.


          • tashrin 3 février 15:48

            @Pimpin
            je vous invite à lire l’article de M. Remy Ronald, ici meme, et surtout ses reponses aux commentaires figurant dessous pour avoir une petite idée de ce qui ne figure pas dans le programme officiel, mais peut expliquer pourquoi la quasi totalité des gens soucieux de leurs libertés se refusent à envisager de voter RFN 
            Ca, et ptetre aussi le fait que ce sont des incompetents notoires (aucun labo municipal FN n’a su faire autre chose que rien...)

            ok, les autres sont pas mieux. mais c’est pas une raison suffisante
            C’est pas parce que je sors à peu pres vivant d’un accident de la route que je vais me dire en me relevant... tiens, si je me jetais d’une falaise, j’ai jamais essayé...


          • carloforte 3 février 16:36

            @Pimpin
            qu’il ait mis sa réforme des retraites dans son programme, c’est une chose, mais pour certains quel choix y avaient-ils de voter ? pour ma part, je n’ai pas voté au 2ème tour et si j’avais mis un bulletin blanc, qu’est ce que cela aurait changé ? Même si l’abstention et les bulletins blancs avaient été majoritaires, les crétins dirigeants se seraient assis sur ça comme Sarkozy s’est assis sur le referendum de 2005.


          • Eric F Eric F 3 février 17:27

            @carloforte
            je me suis également abstenu au second tour pour éviter un raz de marée électoral pour Macron « à la Chirac 2002 ». Peut-être aurait-il fallu aller plus loin, et que que les plus réticents prennent le risque de voter pour MLP sachant que le gap était important -les sondages étaient exacts- afin de réduire l’écart, un Macron à 51% se serait davantage retenu. Bien sûr c’est un pari « dans le brouillard » ne sachant pas ce que feront les autres électeurs. En tout cas s’il y a le même tandem en 2022, j’envisage sérieusement cette option. 


          • carloforte 3 février 17:58

            @Eric F Je pense exactement comme vous. Ce sera dur mais j y pense fortement.


          • Pimpin 3 février 18:31

            @tashrin
            Je ne vois rien sur le RN dans le lien donné.
            En tout état de cause, je ne trouve pas normal de juger en fonction de ce qui ne figure pas dans un programme mais qui est inventé par des opposants.
            Une grande majorité de gens (en tout cas ceux que je rencontre) qui ne veulent pas voter RN sont largement désinformés, manipulés, ils n’ont jamais lu ce qu’il y a dans le programme, ils croient ceux qui leur disent que ... C’est lamentable.
            Le RN ne vous demande pas de vous jeter d’une falaise, il vous dit ce qu’il va faire pour éviter l’accident de la route.


          • Pimpin 3 février 18:34

            @carloforte
            Le choix de voter pour le programme de Le Pen que d’ailleurs nombre d’électeurs n’ont jamais lu.
            Ce que cela aurait changé ? la fin d’une politique qui détruit notre économie et notre société.
            Si vous ne votez pas ou votez blanc, ça ne risque pas de changer ! C’est le boulot des électeurs de s’informer correctement et de trancher.


          • Pimpin 3 février 18:35

            @tashrin
            J’ai oublié de vous dire de vous renseigner sur les résultats des municipalités RN ! Au lieu de répéter les mensonges de ses adversaires. 


          • CRICRI59 CRICRI59 3 février 18:58

            @Fergus

            https://www.facebook.com/le.message.org/videos/1074197729331980/?t=4

             A visionner De Gaulle et la constitution

            Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous sommes dans une république bananière


          • Fergus Fergus 3 février 19:44

            Bonsoir, CRICRI59

            « nous sommes dans une république bananière »

            Arrêtez avec cet argument : Macron n’a pas été plus mal élu que la plupart des chefs d’état ou de gouvernement occidentaux qui ont accédé au pouvoir avec un score de 20 à 25 % des électeurs inscrits !

            Même en France : regardez les scores de 1er tour des présidents relativement aux inscrits, et vous verrez que Macron est dans les clous. Il a même été nettement mieux été élu que Chirac !



          • tashrin 4 février 10:00

            @Pimpin
            Lol
            Pas de bol j’ai habité en municipalité FN, je connais bien :)


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 3 février 12:01

            « Quant aux Gilets jaunes, …, ils réclament en général une démocratisation approfondie des institutions, conscients que notre république n’est démocratique que de nom. »

             

            Ce que les gilets jaunes demandent est déjà contenu dans la Constitution de 1958, dans les droits de l’homme de 1789 et dans le préambule de la Constitution de 1946.

            Leurs revendications ne sont donc pas en l’air mais légitimes et obligatoires juridiquement.

            Leur tort est de ne pas s’appuyer justement sur cette Constitution car cela démontrerait que les différents gouvernements, les Parlementaires, les magistrats, la force publique, l’administration et tous les partis politiques se contrefoutent de ces textes juridiques.

             

            Nous sommes arrivés au temps de l’Apocalypse décrit dans Daniel 7 dans le 4è animal, ce 4è animal est la démocratie sans le livre avec la France qui le porte à son paroxysme (les 10 rois + la petite corne = les 10 mandats présidentiels de la 5è République + Macron élu par des entourloupes)

            D’autres preuves : La fille ainée de l’église, sa ressemblance avec la vieille ville de Jérusalem, la ressemblance de la tache de sang sur le Linceul de Turin avec le buste de Louis XVI, la traduction en chiffre romain du nombre 666 = DCLXVI = Décès Louis XVI.

             

            Daniel 7 nous parle d’un grand Roi élu par Dieu qui doit venir et faire régner les saints du Très-Haut.

            Luc 17 :22-30 nous dit que ce Grand Roi arrivera après deux grands cataclysmes.

            Le travail de ce Grand Roi est décrit dans le psaume 2, le psaume 72 (71 dans la vulgate), Esaïe 11 :1-10, notamment.

             

            Rappelons-nous la parole du Christ :

            « Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre ; car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l’homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire. Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. 

             » (Luc 21 :25-28)


            • Traroth Traroth 3 février 14:14

              @Daniel PIGNARD
              Les bidouillages antidémocratiques contenus dans la constitution de la 5ème république sont l’essence de ce qui permet à des gens comme Macron d’arriver au pouvoir. Macron N’EST PAS une dérive du système, il en est la conséquence logique. C’est la constitution actuelle qui doit être remise en cause, justement !

              Après, votre prêchi-prêcha, personnellement, ça ne m’intéresse pas. Aucun rapport avec la situation.


            • HELIOS HELIOS 3 février 15:18

              @Traroth

              La constitution, n’est pas la cause, c’est son entretien qui a été défaillant, parce que chaque fois qu’elle a été ré-aménagée, on a fait passer en plus de ce qu’il fallait, on a introduit de nouvelles faiblesses démocratiques.

              De plus, la modification majeure soumettant notre pays a l’UE est intolérable et personne n’a rien dit... A quoi cela sert-il d’avoir une constitution, si par ailleurs on a un traité qui se place au dessus ???

              S’il fallait revoir notre constitution, il faudrait reprendre celle de 1958 telle qu’elle fut à ce moment et revisiter toutes ses variations (dont le problème -car c’en est un- de l’Europe) et corriger ce qui ne va pas... et ensuite, revoir la loi organique pour que son interprétation ne soit pas dévoyée et enfin, toutes les lois qui ont pietiné sa version originale grâce a son évolution inconsidérée.

              Le résultat d’une nouvelle constitution serait vraiment catastrophique car ce sont comme d’habitude les plus forts qui en profiteront car ils sauront s’adapter immédiatement. Cela n’est pas souhaitable,  la démocratie et le modèle de liberté que nous avons serait remis en cause plus efficacement car n’oublions pas qu’on parle de personnes, d’humains, qui ont bâti leur vie et qui ne pourront pas revenir en arrière pour refaire le monde.

              Rendons plus juste celle que nous avons actuellement en la nettoyant de toutes les erreurs qu’elle comporte... et cela ne peut se faire que par un grand travail qui ne peut être confié, ni a ceux qui ont -soit-disant- l’expérience, c’est a dire aucune personne n’ayant déjà eu un quelconque mandat, demandons a l’INSEE une cartographie socio-culturelle de la France et tirons au sort un grand comité reflétant la cartographie... et comme corollaire l’interdiction a ceux qui en font parti un quelconque mandat ultérieur.

              Là, nous auront probablement la loi des lois la moins mauvaise possible et surtout l’exercice devrait suffire a desenkyster toutes les forces qui aujourd’hui dévoient l’esprit de solidarité et d’humanité de notre pays et de notre modèle... et nécessaire pour redonner l’espoir a ceux qui vivent soumis, en France et ailleurs.


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 3 février 15:21

              @Traroth
              Veuillez préciser ce qui doit être remis en cause dans la Constitution. Pour ma part, le chef de l’Etat devenant un roi nommé par Dieu, il me semble que c’est un changement majeur dans la partie de la Constitution qui règle les nominations.


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 3 février 15:40

              @HELIOS

              Je verrais seulement changer son esprit par l’article 1er changé par les parenthèses :

              « La France est une République indivisible, laïque (Chrétienne), démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans (mais avec) distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte (ne respecte pas) toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. »

               

              Le projet pour la France est déjà dans la Constitution, les droits de l’homme de 1789 et le préambule de la constitution de 1946. Pratiquement toutes les revendications actuelles des gilets jaunes y sont déjà contenues mais tout simplement négligées et non appliquées. Le plus gros manque est la veille au respect de la Constitution que doit exercer le Président de la République, ce qu’il ne fait pas. S’il l’avait fait, toutes les revendications des gilets jaunes auraient été satisfaites.


            • tashrin 3 février 16:04

              @Daniel PIGNARD
              mdr
              Heureusement qu’il ne tue pas...

              La France est une République indivisible, laïque (Chrétienne),
              donc indivisible, mais avec des differences ? concept !
              Au nom de quoi le hold up opéré par la chretienté ? vous ne représentez qu’une fraction minoritaire de la population, en quoi seriez vous différent d’un partisan de la charia qui souhaiterait sa reconnaissance dans le droit français ? Gardez ceci là d’où çà ne devrait pas sortir... Dans la sphère privée. 

              Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans (mais avec) distinction d’origine, de race ou de religion
              sans mais avec ? Ca aussi c’est conceptuel... si c’est égalitaire, c’est pas en fonction des categories de gens à qui vous aurez donné votre bénédiction et au detriment des autres
              Donc dire dans le meme document que la France est indivisible, mais attention hein, que pour certains de ses ressortissants... c’est pas fufut...
              Si mon arrière grand mere etait italienne, vous me validez ou pas ? et vous êtes sûr de vos origines sur combien de generations ? Et on peut etre francais de souche tout en étant un enfoiré ? Et on peut etre d’origine ouzbeck en étant un bon français ? ouais c’est compliqué...

              Elle respecte (ne respecte pas) toutes les croyances
              Mais pas la votre bien entendu... juste celle des autres, parce que la fable en laquelle vous croyez est plus ... que celle des autres ? Mais elle est plus quoi ? Scientifique ? non... bienveillante ? non plus... compatible avec la loi republicaine ? ah ben visiblement non, puisque vous souhaitez que la loi introduise une difference à votre propos.
              Qu’est ce qui vous donne le droit de vous imaginer representer autre chose que vous même ? Les cathos representent quel pourcentage de la population ? 

              Le projet pour la France est déjà dans la Constitution, les droits de l’homme de 1789 et le préambule de la constitution de 1946

              commencez par les lire et les comprendre alors, parce que visiblement on y est pas

              Ne s’improvise pas constitutionnaliste qui veut
              Et j’ai envie de dire tant mieux !


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 3 février 17:15

              @tashrin

              La loi, dès lors qu’elle règle des valeurs morales (homosexualité élevée au rang de bonnes moeurs, racisme interdit, homophobie interdite, antisémitisme interdit, enseignement de la création interdit, avortement autorisé, la parité pour les élections, etc…) doit faire appel à des lois naturelles immuables et en France, les lois naturelles immuables sont issues des valeurs chrétiennes selon que l’a dit De Gaulle, : « Le Français est un européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. »

               

              Des lois morales changeant au fil des votes des citoyens sont inacceptables.

               

              Le couplet 3 de Notre Merveilleuse Marseillaise interdit aux étrangers de faire la loi dans nos foyers. Les étrangers ne peuvent donc accéder aux fonctions régaliennes ni dominer sur les Français de France.

              «  Quoi ! Des cohortes étrangères

              Feraient la loi dans nos foyers !

              Quoi  ! Des phalanges mercenaires

              Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis)

              Dieu  ! Nos mains seraient enchaînées !

              Nos fronts sous le joug se ploieraient !

              De vils despotes deviendraient

              Les maîtres de nos destinées ! »


            • Eric F Eric F 3 février 17:36

              @HELIOS
              Je pense comme vous qu’il vaudrait mieux rendre à notre actuelle Constitution ses équilibres d’origine plutôt que de lancer un chantier reprenant tout à zéro qui aboutirait sur une usine à gaz style constitution de l’an 1 qui n’a jamais été appliquée, ou comme celle de la quatrième république, faible et instable.

              Dans un premier temps, on a le problème du mode de scrutin législatif qui n’est plus adapté à la multiplicité des courants politiques, ainsi que la fausse-bonne-idée de la synchronicité du cycle présidentiel et parlementaire (Hollande l’a du reste reconnu).


            • CRICRI59 CRICRI59 3 février 19:04

              @Eric F

              https://www.facebook.com/le.message.org/videos/1074197729331980/?t=4

               A visionner De Gaulle et la constitution

              Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous sommes dans une république bananière


            • Fergus Fergus 3 février 19:45

              @ CRICRI59


              « nous sommes dans une république bananière »

              Arrêtez avec cet argument : Macron n’a pas été plus mal élu que la plupart des chefs d’état ou de gouvernement occidentaux qui ont accédé au pouvoir avec un score de 20 à 25 % des électeurs inscrits !

              Même en France : regardez les scores de 1er tour des présidents relativement aux inscrits, et vous verrez que Macron est dans les clous. Il a même été nettement mieux été élu que Chirac !


            • HELIOS HELIOS 3 février 23:25

              @Eric F et CRICRI59...

              Changer le mode de scrutin, cela se règle par une loi. Helas, ceux qui sont majoritaires en ayant bénéficié de l’injustice du scrutin majoritaire n’ont pas envie de changer quoi que ce soit pour perdre leur future majorité.

              Ceux qui font la loi étant impliqués dans ce choix, ne devraient pas avoir a donner leur avis.. donc c’est un référendum qui serait l’opération la plus légitime.


            • tashrin 4 février 09:58

              @Daniel PIGNARD
              Des lois morales changeant au fil des votes des citoyens sont inacceptables.
              Ben c’est ptetre inacceptable pour vous, mais c’est dommage, c’en est la difnition pourtant... La morale est un corpus de regles admises par un corps social à un moment donné de son histoire. Et qui peut donc evoluer... Point barre
              Je vous rappelle que l’esclavage a été moral pendant plusieurs siecles avant que les cathos realisent que c’etait legerement contraire aux preceptes qu’ils etaient censés observer, alors ne venez pas m’expliquer qu’ils obeissent à des lois naturelles (qui sont ?) immuables. 
              Votre point de vue sur l’homosexualité, l’avortement, etc... ne sont que les positions des representants religieux auxquels vous accordez autorité, mais ne concernent que ceux qui y croient, les autres s’en contrefoutent totalement. Et c’est très bien comme ça. Ces principes ne peuvent donc pretendre régir l’ensemble de la population, et encore moins la constitution. De même que les regles religieuses musulmanes ne concernent que les musulmans, les delires cathos ne concernent que les cathos. Restez dans vos eglises, ne pretendez pas donner des lecons à la terre entière, balayez devant les portes de vos dioceses, et laissez le Droit à ceux qui en comprennent les enjeux.


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 4 février 11:17

              @tashrin

              « La morale est un corpus de regles admises par un corps social à un moment donné de son histoire »

               

              Et comment sait-on que ces règles sont admises par un corps social, et quel corps social ? Celui du parlement actuel qui ne contient aucun chrétien mais de nombreux étrangers même de couleur ?

              L’abstention dépasse 50 % des inscrits et donc largement 50 % des en âge de voter. Conclusion : Vous ne pouvez plus parler au nom d’un corps social majoritaire. Il faut donc en revenir à ce qui a fait notre pays, c’est-à-dire : « Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne » ainsi que l’a dit De Gaulle.


            • tashrin 4 février 12:40

              @Daniel PIGNARD
              Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne
              Avoir Nadine Morano comme référence, ca situe le bonhomme :)
              C’edtait ptetre le cas dans les années 50, ca l’est plus. que vous le vouliez ou pas, que ca vous plaise ou pas, on s’en tamponne, vous n’êtes pas plus representatif que moi de ce qu’est la France. Mme Michu non plus et mon pote youssef encore moins. 

              Et comment sait-on que ces règles sont admises par un corps social, et quel corps social ?
              Ben... constitution, loi, assemblée nationale, tout ça... Pour quelqu’un qui pretend expliquer le droit aux autres, vous manquez un peu de ressource là

              Celui du parlement actuel qui ne contient aucun chrétien mais de nombreux étrangers même de couleur ?
              Aaaaah, nous y voilà... Donc en fait, c’est parce que le Parlement ne vous convient pas que vous ne le reconnaissez pas... de mieux en mieux :)
              M’enfin c’est vrai ça, pour un gaulois, bon catholique qui plus est, se voir imposer des lois votées par des mécréants dont certains ont en plus l’outrecuidance d’être basanés, ça passe pas... Et apres ca vient donner des lecons de morale à la terre entière, drapé dans ses grandes certitudes religieuses et ses grands principes...
              Les députés doivent être français. Donc point d’etranger ici, sauf à ce que vous nous expliquiez qu’on ne peut pas être noir ET français...

              Et pis entre nous soit dit, le parlement est plutot majoritairement composé d’hommes, vieux, blancs, et friqués... des blacks en boubou et des barbus en djellaba, yen a pas des masses au palais bourbon
              Les cohortes d’etrangers qui voteraient des lois au detriment du vrai peuple, ca n’existe que dans l’imaginaire des aigris...

              Faut vous y faire... Les cathos des années 50 ne sont plus la categorie de population dominante, et de mon point de vue c’est une bonne nouvelle. Et avant que vous ne vous fassiez des films, je suis né en haute savoie, de parents blancs de blancs, et je me suis meme farci le catechisme :)


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 4 février 13:11

              @tashrin

              Une chambre des députés «  disruptive » (Abstentions+nuls + blancs = 61.56 % du corps électoral - Source : https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/elecresult__legislatives-2017/(path)/legislatives-2017/FE.html


            • tashrin 4 février 14:49

              @Daniel PIGNARD
              Ben fallait aller voter
              Ca sert à rien d’écrire ca ici
              On peut pas faire tout un laius sur le Droit en pretendant s’exonerer soi même des regles qui s’appliquent à l’ensemble de la société, c’est risible
              Mais comme d’habitude, vous ne repondrez rien sur le fond et vous contenterez de ressortir en boucle les mêmes mantras sans reflechir une demi seconde


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 5 février 08:15

              @Fergus

              « Arrêtez avec cet argument : Macron n’a pas été plus mal élu que la plupart des chefs d’état ou de gouvernement occidentaux »

               

              Elections législatives 2è tour : Abstention+blanc+nul  2017 : 61,56 % 2012 : 46,74 %

              Conclusion : L’Assemblée Nationale de Macron n’a été choisie qu’avec 38,44 % des inscrits soit environ avec 30 % des « en âge de voter ».

              Ceci veut dire qu’elle est rejetée par 61,56 % des inscrits et environ 70 % des Français en âge de voter.

              Ça ne mérite-t-il pas une dissolution de l’Assemblée Nationale, ça ?


            • tashrin 5 février 14:23

              @Daniel PIGNARD
              Ça ne mérite-t-il pas une dissolution de l’Assemblée Nationale, ça ?
              comment ? Vous le juriste chevronné vous posez cette question ? Mdr...
              Au nom de quel article ? quel principe ? En vertu de la violation de quel texte ? En application de quel autre ? Qui a le pouvoir de dissoudre ? 
              Donc : ben non, puisque le monsieur vous explique que c’est précisément conforme au mode de scrutin tel qu’il a été fixé par le droit Francais.
              En fait faut que vous compreniez... Tout le monde s’en cogne de votre avis sur la composition du parlement ou la legitimité du president. tout simplement parce que vous ne representez que vous même, et en aucun la France ni les Francais. Ni même un courant de pensée prétendument dominant, et même pas les cathos.
              Dur


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 5 février 18:42

              @tashrin

              « Au nom de quel article ? quel principe ? En vertu de la violation de quel texte ? »

               

              Son principe (de la République) est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. (article 2 Constitution de 1958)

               

              La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.

              Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. (article 3 Constitution de 1958)

               

              La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation. (article 4 Constitution de 1958)

               

              Le Président de la République veille au respect de la Constitution. (article 5 Constitution de 1958)


            • tashrin 6 février 10:07

              @Daniel PIgnouf
              J’abandonne, vous ne meritez meme pas qu’on cherche à vous expliquer
              « Heureux les simples d’esprit », je ne m’en fais donc pas pour vous


            • sound of sound of 3 février 12:08

              Le RN marche main dans la main avec certains partis (pour ne citer personne, hein ?!) ... Ce qui se passe, joue le jeu du RN, non ?! Je le dit et le répète, tout ce qui se passe en ce moment est prévu, il n’y a que des petits ajustements en cours de route .. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg et nous n’avons que des informations qu’ils veulent bien nous donner ... ou orientées !!! De ce fait les manifestations et les débordements sont tout a fait en quelques sortes prévus, ils n’attendent que ça et attise la colère, la peur et la division ... Ils savent également que la seule façon que ceci s’arrête, passerait par une prise de conscience massive et donc un changement radical de la consommation sur tous les plans .. C’est quasi impossible tant les gens défendent leurs pouvoirs d’achat et leur petit confort que l’on nous a gentillement vendu afin de créer du besoin illusoire ! A partir de là, ils doivent bien se marrer dans les hautes sphères smiley Car n’oublions pas que c’est grâce au petit peuple consommateur que les lobbys existent et grandissent en pouvoir (nourriture, santé, politique, industrie, stupéfiant armes ...) le tout possédé par une poignée (a l’échelle mondiale) de gens mais dont la toile d’araignée est difficile à démantelée tellement la piste est brouillée ... Descendre dans la rue servira le jeu du gouvernement et accélérera le plan machiavélique des lobbys... Pour se « combat » il faut utiliser la même stratégie, sinon on est foutus smiley 


              • ETTORE ETTORE 3 février 12:16

                La France ....C’est comme l’Australie avec ses feux de forets ravageurs !

                Une terre politique, calcinée, ravagée, exsangue, toujours fumante à couver l’injustice sociale !

                Pas un arbre à l’horizon pour faire de l’ombre aux cendres de la démocratie !

                Pas un nuage de votes en pluie pour faire cesser cette brûlure !

                Pourquoi n’avoir planté que ce genre de plante invasive, et l’avoir laissé proliférer....

                Si inflammables par le papier dollarisé...Aux allumés des feux bancaires internationaux ?

                On se soucie de la planète, qu’on nous dit, soit !

                Alors, qu’on enlève cette terre contaminée au Roundup Affairiste, et qu’on remette une bonne couche de voix arables, pour que la Liberté soit à nouveau ce qu’elle était, depuis le jour où elle a été gravée dans la pierre des frontons !


                • Spartacus Spartacus 3 février 12:37

                  On va résumer :

                  Les privilégiés de la gamelle de l’état, pleurnichent sur la peur de perdre des privilèges.....

                  Notez ce détail qui tue : Ces nantis « adorent » le système par « répartition »...

                  Regardez ce texte, c’est une apologie....Dithyrambique ! Sauf que pour eux  smiley

                  Et maintenant regardez les auteurs systémiques...

                  Des gens qui ne sont pas la « répartition » mais l’imposition.....

                  Savez vous pourquoi ? Parce qu’ils adorent vivre de l’argent de autres....

                  Un régime universel ? Que nenni pour leurs tronches.....

                  Et pourquoi ?

                  https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/retraites-des-privilegies-le-220362

                  Parce que l’impot pour les castes qui se passer pour des « travailleurs » et sont en fait des fonctionnaires rentiers de la gamelle de l’état, l’impot c’est le jackpot sur le dos de tous les autres....

                  Un salarié du secteur privé est abondé entre 15,45% et 23,2% (cotisations salariales et patronales) (avec complémentaires) en pourcentage de sa rémunération par son employeur, pour son assurance retraite. 

                  Un fonctionnaire est abondé pour la retraite par l’état employeur à 74,28%Un militaire lui est abondé pour la retraite à 126,04%.

                  Dans la rue que des gauchistes aux régimes spéciaux... Et que des délégués syndicaux..

                  Ils ont goutté aux privilèges de rentes « spéciales » sur le dos des autres, ils ne peuvent s’en passer...

                  Tristes privilégiés de l’état 


                  • Traroth Traroth 3 février 14:16

                    @Spartacus
                    C’est marrant, quand VOUS parlez de privilégiés, vous parlez de travailleurs payés au smic, mais quand vous parlez de gens méritants, vous parlez de milliardaires qui ne branlent rien de génération en génération.


                  • HELIOS HELIOS 3 février 14:54

                    @Spartacus

                    ... psychose !!! ... Allez voir un pro, payé par la sécu, pour qu’il vous soigne...


                  • Spartacus Spartacus 3 février 15:50

                    @Traroth

                    Arrêtez la machine a laver les réalités....

                    La majorité des pleurnichards gauchistes ne sont pas payés au SMIC.
                    Ils sont statutaires ultre-favorisés dans les castes de l’état...

                    Et ceux qui ne « branlent rien » sont dans les manifs et loin d’être de « vrais travailleurs ».

                    Les avez vous bien regardés ? Il n’y a que des permanents syndiqués....
                    Que la SNCF peut mobiliser 10 000 permanent payer a se branler en manif, ils sont même payés a faire la grève en vol d’heures de délégation à leur employeurs.
                    Ajoutez tous les permanents bolchéviques des services public et 30% de vieux croûtons retraités idéologisés totalement has been y’a rien d’autre.....


                  • Traroth Traroth 4 février 15:06

                    @Spartacus
                    Ah, les fonctionnaires... ils ne branlent rien, et en même temps, quand ils arrêtent de travailler, plus rien ne marche et vous estimez être « pris en otage ». Heureusement que le ridicule ne tue pas ! smiley

                    N’en déplaise à Ayn Rand, si les milliardaires se mettent en grève, il ne se passera rien du tout !


                  • Steph87 4 février 19:47

                    @Spartacus
                    « On va résumer », je le savais que vous n’étiez pas tout seul dans votre tête, vous voyez, vous le dites vous même. Appelez vous Narcisse cela vous conviendra mieux.
                    Je vois que vous vous faites aider car pour la deuxième fois vous utiliser le terme "Dithyrambique

                    « bravo ! C’est toujours bien que vous ayez appris un mot nouveau, peut-être ouvrez-vous enfin des livres.
                    Pour vous, cette belle citation de Jason Read : »Un parasite passe inaperçu et exploite son hôte à son insu. Ce qui est la définition de la classe dirigeante dans une société capitaliste.
                    C’est con hein ? Mais tellement vrai.


                  • zygzornifle zygzornifle 3 février 12:51

                    Tant qu’il n’y aura pas une vraie révolution et des préfectures en flamme le gouvernement fera passer sa réforme et vous chiera dans la bouche ....


                    • sound of sound of 3 février 13:02

                      @zygzornifle

                      Sérieux ? brulez les préfectures ou vous aurez l’armée dans les rues et la guerres civile ... Faut il que l’histoire se répète pour que vous compreniez ??!


                    • Kylo REN 42 Elric de Melniboné 3 février 13:06

                      @sound of

                      Cooooooool, l’ami-e, tu peux pas chanter plus fort que sur Tostaky, alors l’âme-I, coooooool, tout doux, tout doux ! Tutti va Bene and more and more Valentino. smiley


                    • CRICRI59 CRICRI59 3 février 19:06

                      @zygzornifle

                      https://www.facebook.com/le.message.org/videos/1074197729331980/?t=4

                       A visionner De Gaulle et la constitution

                      Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous sommes dans une république bananière


                    • Fergus Fergus 3 février 19:45

                      @ CRICRI59

                      « nous sommes dans une république bananière »

                      Arrêtez avec cet argument : Macron n’a pas été plus mal élu que la plupart des chefs d’état ou de gouvernement occidentaux qui ont accédé au pouvoir avec un score de 20 à 25 % des électeurs inscrits !

                      Même en France : regardez les scores de 1er tour des présidents relativement aux inscrits, et vous verrez que Macron est dans les clous. Il a même été nettement mieux été élu que Chirac !


                    • Steph87 4 février 20:01

                      @sound of
                      c’est sûr que des décennies de grèves ça marche super bien, les gens l’ont un peu plus profond à chaque fois mais ils continuent la même chose, d’après Einstein c’est une définition de la folie que de faire les mêmes choses en espérant un résultat différent.
                      Et des décennies de votes, ça a beaucoup changer les choses, c’est vrai que depuis quelques temps les gens l’ont plus profond plus vite, reste à continuer, d’aller faire des grèves et d’aller voter comme de bons moutons, en haut ils adorent ça, ils doivent être morts de rire.


                    • toubib41 3 février 13:44

                      Dans notre hexagone on a tout essayé depuis longtemps sans changer la verticalité de la société avec toujours des puissants par le glaive et le fric et une multitude de plus ou moins pauvres. Il y a toujours plus pauvre que soi ce qui induit la peur de dévisser ainsi que la stabilité du système. Cependant quand le mécontentement est trop grand et que la colère qui s’ensuit ne peut plus s’exprimer, la bulle éclate d’une façon ou d’une autre et je pense que cette fois-ci elle prendra l’expression du « TOUT SAUF MACRON » dès demain dans les urnes. 


                      • Traroth Traroth 3 février 14:18

                        @toubib41
                        Si c’est pour le remplacer par son clone, comme lors du « tout sauf Sarkozy » ou du « tout sauf Hollande », faudra pas compter sur moi. Je me suis déjà abstenu au second tour en 2017, et plus le temps passe, plus je me dis que j’ai fait ce qu’il fallait !


                      • Fergus Fergus 3 février 15:32

                        Bonjour, Traroth

                        Même chose pour moi. 


                      • dimitrius 3 février 15:57

                        @Fergus

                        Hé hé , non vous ferez comme la dernière fois , vous voterez Macron soi disant pour faire barrage à Marine.


                      • Eric F Eric F 3 février 17:45

                        @Traroth
                        A défaut de perfection, y a des pires et des moindres mals. Mais c’est au premier tour qu’il faut jouer finement, et s’il y a prolifération de candidats notamment à gauche, ça servira forcément Macron.
                        En cas de deuxième tour entre deux maux, on peut s’arranger pour que celui qu’on considère le moindre n’ait néanmoins pas le blanc seing d’un score plébiscitaire. Je ne pense donc plus m’abstenir, mais « jouer serré »...


                      • CRICRI59 CRICRI59 3 février 19:10

                        @Eric F

                        https://www.facebook.com/le.message.org/videos/1074197729331980/?t=4

                         A visionner De Gaulle et la constitution

                        Fatigué de le dire autrement on ne change( rien) et on reste des gueux

                        Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous sommes dans une république bananière


                      • Fergus Fergus 3 février 19:46

                        @ CRICRI59

                        « nous sommes dans une république bananière »

                        Arrêtez avec cet argument : Macron n’a pas été plus mal élu que la plupart des chefs d’état ou de gouvernement occidentaux qui ont accédé au pouvoir avec un score de 20 à 25 % des électeurs inscrits !

                        Même en France : regardez les scores de 1er tour des présidents relativement aux inscrits, et vous verrez que Macron est dans les clous. Il a même été nettement mieux été élu que Chirac !


                      • Eric F Eric F 4 février 10:02

                        @Fergus
                        je suis d’accord sur ce point, dans un système à deux tours avec de nombreux candidats au premier tour, le premier tour sert à sélectionner les finalistes, le second tour sert à désigner l’élu, et si on refuse ce choix on ne vote ni pour l’un ni pour l’autre (ou bien on vote « stratégique » pour que le gagnant n’ait pas un score trop éclatant -ce que j’aurai du faire-).
                        Certains préconisent que la sélection du premier tour se fasse sous la forme de « vote préférentiel » en classant les candidats, pourquoi pas, mais c’est un peu compliqué avec plus de dix candidats.


                      • sound of sound of 3 février 16:16

                        Bon ben c’est bien alors ! exprimez vous par la colère, la haine et l’envie de tout casser et vous verrez ce qui nous tombera dessus. Maintenant que les forces de l’ordre, armée comprise a toutes les garanties de retraites et de statuts, croyez moi que vous en prendrez plein la tronche dans tous les sens du terme ... Puis c’est vrai tiens ! Faut vite vite défendre ce système de consommation rouler en renault capture a crédit , regarder netflix et acheter les derniers appareils a la mode pour enrichir les lobbys que vous irez pourrir dans la rue ... Ca n’a plus de sens, c’est si dure que ça d’en prendre conscience ??! smiley pffff


                        • Eric F Eric F 3 février 16:57

                          « Pour un revenu supérieur à 120 000 bruts par an, les cotisations ne seront plus que de 2,8 % au lieu de 28 % »

                          Il faut préciser que pour ces revenus, la « tranche » jusque 10 000 par mois environ (3 fois le plafond sécu) sera soumise à la cotisation de 28% avec acquisition de droits, et la « tranche » au delà sera soumise à 2,8% au titre de la solidarité sans acquisition de droits.

                          Il y a effectivement pour ces très haut revenus incitation pour un complément de retraite par capitalisation individuelle -bien que sur fond commun de placement-.


                          • pallas 3 février 18:45
                            Jordi Grau

                            Bonsoir,

                            Et pourtant la solution est simple,

                            Il suffit de construire une « Basilique » en lieu et place de la défunte Notre Dame de Paris, rien de plus et de moins.

                            Dans les écoles primaires et secondaire, faire émigrer des professeurs de lettre apprenant l’Arabe Littéraire comme langue mixte avec le Français.

                            Le partenariat avec le Maroc, l’Algérie, Tunisie, devra etre exclusifs envers ces professera propre

                            La Ville de Marseille devra devenir sous protectorat d’Alger, la composition ethnique fait le nombre, et cette ville dois être gérer par l’Algérie

                            Le département 93, sous un consortium des 3 nations du Maghreb cité plus haut, police, justice

                            Sa reglerai enormement de question, dont celle de la guerre civil multi ethnique qui ce fait jour.

                            Pour la question social, un emprunt d’Etat pour compensation, pour limité le déficit de celui ci en échange.

                            C’est la seule solution

                            Salut


                            • uleskiserge uleskiserge 3 février 19:05

                              Arrêtez la production... toute la production... et toutes les productions.... : panique au Medef, au CAC 40... le gouvernement devra alors montrer son vrai visage : il codera ou bien alors, il fera intervenir l’armée. 


                              • Aff le loup 3 février 22:27

                                @uleskiserge

                                Oui, et vous vous décodez pas un peu ?


                              • Eric F Eric F 4 février 10:06

                                @uleskiserge
                                « Arrêtez la production... toute la production... et toutes les productions... » 


                                on y gagnera collectivement la récession (c’est déjà gagné au 4è trimestre), faillites et délocatisations


                              • pipiou2 4 février 20:03

                                @uleskiserge
                                 smiley  smiley et vous irez pleurer parce que vous n’avez plus d’Internet ....


                              • Monokochkoi ShawShawPepper42 4 février 20:10

                                @pipiou2

                                Bidibidibidip, ayé ils ont enfin branché l’ADSL à la FAC de Droit ! ^^^^


                              • Monokochkoi ShawShawPepper42 4 février 20:12

                                @pipiou2

                                Last Last Last Last Last warning, 1/100% of Soul of Maître EOLAS ! -


                              • uleskiserge uleskiserge 3 février 19:05

                                il cédera ....


                                • sound of sound of 3 février 19:21

                                  @uleskiserge

                                  Tout a fait entre autres ^^

                                   J’arrete pas de le dire ! mais c’est comme parler à des sourds ! Ils préfèrent descendre dans la rue et tout casser et finir par prendre les armes pour toujours plus de consommation et ainsi enrichir les lobbys ... Malheureusement tant que ça ne sera pas la « guerre » une fois de plus, le peuple ne peut pas comprendre et encore puisque cela se répète !!!... Ils voteront pour un énième trou de balle avec une étiquette bien induite et bien travaillée à coup de « com » et LBD ... Ils ont tellement bien fait leur travail de « sape » pendant tous ces gouvernements successifs que les consciences sont fermées smiley Ils vont bien se marrer au « gouvernements ». « Pauvre France, si tu voyais tes enfants »

                                  Wait and see, en marche l’entourloupe smiley


                                • Kylo REN 42 Elric de Melniboné 3 février 19:28

                                  @sound of

                                  More than ever... et/mais c’est Keny et/ou Marine que je veux dans mon paddock au Dentacayou, personne d’autre... pour l’instant !! smiley smiley smiley <3 <3


                                • Aff le loup 3 février 22:28

                                  @uleskiserge

                                  Oui, il décédera aussi ?


                                • ribouldingue ribouldingue 3 février 19:29

                                  Attention aux appels à un soulèvement massif de la société ! En 2008, un militant d’extrême gauche, « Julien Coupat » s’est retrouvé accusé de terroriste, avec une sombre histoire de sabotage sur une caténaire d’un tgv avec des preuves toutes faites et non fondées émanant de l’intérieur géré à l’époque par MAM et se retrouva emprisonné pendant 6 mois avec sa compagne. Il faut dire que le gouvernement de l’époque avait demandé au FBI de lui collé au cul et de fournir des informations sur l’énergumène et sa bande d’épiciers. Lors de la perquisition effectuée par les poulets français cette fois dans leur épicerie, les flics n’avaient pas trouvé des armes à feu. Ils avaient trouvé une arme de destruction massive, le livre de Julien Coupat «  l’insurrection qui vient » une preuve suffisante pour le bouclé lui et ses potes pendant 6mois et sous surveillance judiciaire durant plus de 10 ans avant sa relaxation à la sortie de son procès. Nous étions sous l’ère sarkozy un autre agité du bocal. 

                                  Bref...A écouter les uns et les autres, la présidentielle de 2022 est ficelée. Ce sera la peste ou le choléra ou le chaos. L’autre a réussi son tour de passe passe en 2017 en surfant sur la vague du dégagisme et du ras le bol général après 40 ans de politique du mon cul ma chemise. Et c’est en brayant comme un âne pendant sa campagne que le petit machin s’est hissé en haut de l’affiche sans trop de peine vu le débat avant le 2ème tour de la présidentielle et une lepen à la ramasse qui voyait un adversaire aidé par les extra terrestres.

                                  Quid de EELV ? Les électeurs ont essayé la droite, le centre, les socialistes libéraux. Ils ne sont pas prêts à faire rempiler le banquier qui en a rien à branler de l’écologie du peuple et des pauvres et encore moins de faire passer la châtelaine de saint-cloud qui traîne une batterie de casseroles derrière elle.


                                  • Attila Attila 3 février 19:40

                                    @ribouldingue
                                    Attention aux appels à un soulèvement massif de la société ! En 2008, un militant d’extrême gauche, « Julien Coupat » s’est retrouvé accusé de terroriste "
                                    Une poignée de militants, ce n’est pas un soulèvement massif. Ils s’en sont pris à lui justement parce qu’il était faible en nombre.
                                    Parce que lorsque le rapport de forces est inversé, ils font comme les autres : ils détalent !

                                    .


                                  • pallas 3 février 19:39

                                    uleskiserge

                                    Bonsoir,

                                    Si l’Allemagne exige que la dissociation nucléaire soit gerer par une tierce nation ou organisation international, n’est pas andonin.

                                    La France est une nation qui inquiète de nombreuses nations, partant en vrille.

                                    Dans tous les termes depuis 50 ans.

                                    L’Observation sur la france des plus clairs.

                                    La France inquiete de nombreuses nations sur son devenir des plus prévisibles.

                                    Voila ou on en est, c’est la nouvelle Syrie

                                    Salut


                                    • altaos 3 février 22:37

                                      Les manifs de rue s’apparentent maintenant à une marche de prisonniers bien encerclée par la milice du régime Une rafle mobile en quelque sorte puisque le long du parcours ils cueillent quelques paumés extérieurs dans des petites rues avoisinantes pour les intégrer dans la nasse Et tout ça en chantant J’vais vous dire:ils se marrent les castaner et freluquet Si on veut arriver à qqchose, il faut que la peur change de camps Il faut se battre à armes égales donc savoir se les procurer et moti


                                      • Attila Attila 3 février 22:56

                                        @altaos
                                        Si on veut arriver à qqchose, il faut que la peur change de camps Il faut se battre à armes égales donc savoir se les procurer "
                                        La première arme, c’est le bulletin de vote. Macron a été élu conformément aux règles électorales prévues par la loi. Ces règles électorales permettent d’élire Philippe Poutou ou n’importe quel candidat : c’est aux électeurs de choisir et de décider.
                                        Pour les manifestations, point besoin d’armes. Nous sommes plus nombreux que les forces de l’ordre et à 5 contre 1, ils se barrent.
                                        Il faut simplement être protégé contre les coups de matraque et les LBD et les gaz.
                                        Mais le plus important est de réunir un nombre de gens déterminés pour s’organiser et se former. Par exemple, des villageois de la forêt amazonienne de Colombie ont chassé les militaires et les Farc (Force Armée Révolutionnaire du Peuple Prolétaire et Démocratique de Colombie) qui se battaient sur le territoire de leur village.

                                        .


                                      • covadonga*722 covadonga*722 4 février 10:16

                                        @altaos
                                        yep , il peut dormir tranquille le banquier , tant qu’il aura affaire a des cretins de ton acabit qui appelle a l’insurrection en se croyant anonyme sur le net , tu tiens a une visite a 6 du mat imbécile ? tu viens d’appeler a se procurer des armes tu veux le tarif rien que pour de tels propos c’est 4/5 ans , putain les révolutionnaires que voila , fermez vos gueules et faites la cette revolution sinon retournez chouiner dans vos bacs a sables , bon moi j’y retourne ......


                                      • sound of sound of 4 février 11:16

                                        @covadonga*722

                                        On est bien d’accord ! A moins que dans le terme « armes » il est voulu dire autre chose ?!! Non les armes et la violences c’est le langages des faibles... La seule vraie « arme » c’est nos consciences et notre façon de consommer ... C’est ceci qui fera plier tous gouvernement oligarchique... Parce que question arme et violence je crois que tous les gouvernements du monde sont mieux equipés que n’importe quel citoyens ... Mais bon, allez vous faire casser la tronche si vous voulez smiley


                                      • hocagi@1shivom.com 4 février 08:02

                                        On peut aussi craindre une période de chaos, de guerre civile, dont profiterait – provisoirement au moins – un parti d’extrême droite.

                                        Ou les islamiques qui sont beaucoup plus nombreux que ’extreme droite non ? Choisis mon garçon le nazisme ou la charria


                                        • agent ananas agent ananas 4 février 13:12

                                          Tant que l’on n’aura pas fait sienne la formule de Mao que « le pouvoir est au bout du fusil », alors ne sera pas sortis de l’auberge...

                                          La naïveté devant la cruauté du monde mène rarement au succès (Bruno Guigue).


                                          • pipiou2 4 février 20:02

                                            A l’époque des 30 glorieuses la moitié des Français n’avaient pas de toilettes dans leur logement, vous voulez vraiment retourner vivre comme ça ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jordi Grau

Jordi Grau
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès