• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Covid-19 : le traitement du Dr Zelenko plus complet que celui du Pr Raoult (...)

Covid-19 : le traitement du Dr Zelenko plus complet que celui du Pr Raoult ? Des alternatives à l’hydroxychloroquine ? Et la prophylaxie ?

 

Dès la mi-mars le Professeur Didier Raoult proposait une prise en charge précoce du Covid-19 via la bithérapie azithromycine/hydroxychloroquine. Quelques jours plus tard, le médecin américain Vladimir Zelenko proposait la trithérapie azithromycine/hydroxychloroquine/zinc. Au fil des semaines, le zinc semble de plus en plus apparaître comme un élément essentiel de la prise en charge des patients covid. Depuis fin mars, le « protocole Zelenko » n’a eu de cesse d’être complété : différenciation du traitement selon le niveau de risque du patient, proposition de la doxycycline en alternative à l’azithromycine, apparition de l’ivermectine dans l’arsenal thérapeutique, corticoïdes si nécessaire… Ce protocole de soin précoce ambulatoire présente désormais deux compléments alimentaires en alternative possible à l’hydroxychloroquine : la quercétine et l’EGCG (Gallate d'épigallocatéchine). À partir d’hydroxychloroquine, de quercétine, d’EGCG, de vitamine C et de zinc, ce médecin propose aujourd’hui un protocole de chimioprophylaxie. La vitamine D est depuis plusieurs semaines mentionnée comme importante dans la lutte contre le Covid-19. Et si la chimioprévention (et la supplémentation) était un pilier dans la lutte pour endiguer l’épidémie ?

La prise en charge médicale curative précoce du Covid-19 est toujours un sujet sensible[1][2][3][4][5]. En France, le Professeur Didier Raoult a proposé une bithérapie de prise en charge précoce dès la mi-mars 2020[6][7][8]. Cette approche thérapeutique est basée sur le duo azithromycine/hydroxychloroquine. Aux États-Unis, le Docteur Vladimir Zelenko (état de New York) a présenté une trithérapie de prise en charge précoce du SARS-CoV-2, via une lettre ouverte diffusée dès le 23 mars 2020[9][10][11].

L’approche thérapeutique du Docteur Zelenko s’appuie sur le trio azithromycine/hydroxychloroquine/zinc[12]. Ce traitement s’adresse aux patients à haut risque (en terme d’âge, de facteurs de comorbidité…)[12][13][14][15][16]. Il introduit la différence entre patient à haut risque et patient à risque faible. Par rapport à la bithérapie proposée en mars par le Pr Raoult, le Docteur Zelenko a décidé d’inclure le zinc. Le zinc semble avoir la propriété de pouvoir inhiber la réplication de certains virus à ARN (en bloquant l’ARN polymérase ARN dépendante[16b]), et donc leur multiplication[12][17][18][19][19b][19c][19d]. Il présente ainsi un potentiel antiviral transposable au SARS-CoV-2. De plus, la chloroquine (et vraisemblablement son dérivé l’hydroxychloroquine) est un ionophore du zinc, c’est-à-dire une molécule capable de faire passer facilement le zinc vers l’intérieur des cellules[12][20], lui permettant d’être ainsi actif contre la multiplication du virus. Cette dernière se produit au sein des cellules infectées. Le Dr Roland Derwand et le Pr Martin Scholz proposent de ce fait d’envisager d’associer le zinc aux monothérapies à base de chloroquine ou d’hydroxychloroquine[21]. Un « preprint », mis en ligne en mai 2020, rapporte que l’apport de zinc à la bithérapie azithromycine/hydroxychloroquine aurait été mis en évidence par une étude hospitalière[22].

Depuis le printemps, le Professeur Christian Perronne, qui a travaillé sur la bithérapie azithromycine/hydroxychloroquine[22b], semble également avoir ajouté le zinc dans son approche thérapeutique du coronavirus responsable du Covid-19[23]. Une récente revue, parue en août dans The American Journal of Medecine [24], introduit le zinc dans la prise en charge précoce du Covid-19 en médecine ambulatoire. Dans cette approche curative on retrouve également l’hydroxychloroquine, l’azithromycine et la doxycycline. La supplémentation en zinc est désormais abordée dans le travail du Professeur Didier Raoult portant sur 3737 patients paru en ligne le 25 juin 2020[25]. La trithérapie azithromycine/hydroxychloroquine/zinc est aujourd’hui clairement proposée dans la dernière revue mise en ligne par l’IHU de Marseille, sur les options thérapeutiques dans la lutte contre le Covid-19[19b][19c]. Récemment, le journaliste Paul Molga témoignait avoir été traité contre ce coronavirus selon « le traitement du Professeur Didier Raoult » : azithromycine, hydroxychloroquine et zinc[26]. On peut lire : « Il raconte la maladie et les effets du traitement, presque immédiats ». En avril 2020, en France, on se souvient que le zinc était proposé contre le Covid-19 dans l’approche thérapeutique (à base d’azithromycine) des docteurs Erbstein, Gastaldi et Vansteenberghe[1][2]. Le docteur Gilles Besnainou présentait également le duo azithromycine/zinc comme traitement du Covid-19 dès le mois d’avril[1][26b][26c][26d].

Au-delà de l’approche stratifiée selon le niveau de risque du patient et l’implication du zinc dans sa thérapie[12][13][14][15][16], le Docteur Zelenko a également fait évoluer son protocole depuis le mois de mars. La doxycycline est désormais proposée comme alternative à l’azithromycine[15]. Cet antibiotique est également proposé par d’autres médecins, depuis le mois de mars, contre le Covid-19[1][2][3][4][5]. L’ivermectine est également mentionnée dans le « protocole Zelenko »[15]. Ce médicament semble avoir donné d’excellents résultats associé à la doxycycline (100 % de succès ?), en prise en charge précoce, lors d’un essai clinique au Bangladesh[5][27]. Actuellement le Professeur Thomas Borody milite pour la trithérapie doxycycline/ivermectine/zinc en Australie[5][28][29][30][31][32] et aurait déclaré que le Covid-19 est « soignable » et « plus facile à traiter que la grippe » [5][28]. Dans son protocole, le Docteur Zelenko a également introduit, si besoin, l’usage de corticoïdes tels la dexaméthasone[15], par ailleurs employés à l’hôpital depuis des mois[33][34][35][36].

Face à la difficulté de prescription et d’obtention de l’hydroxychloroquine, il semblerait que le Docteur Zelenko ait également creusé la piste thérapeutique des ionophores du zinc[37]. En « plan B » [37] de l’hydroxychloroquine, il propose désormais deux alternatives possibles, qui sont commercialisées en tant que compléments alimentaires : la quercétine et le gallate d'épigallocatéchine (EGCG)[15]. Ce sont deux flavonoïdes présents dans certaines plantes[37b][37c]. Ces deux molécules auraient, tout comme la chloroquine, la capacité de faire passer le zinc à l’intérieur de la cellule[38]. De plus, tout comme l’hydroxychloroquine[12][38b], la quercétine et l’EGCG possèderaient des propriétés antivirales[39][40][41][42][43][44][45]. Les associations quercétine/zinc ou EGCG/zinc, complétées par de la vitamine C, constituent désormais les options thérapeutiques retenues pour les patients covid à faible risque[15]. L’objectif de ce protocole est d’éviter l’hospitalisation par une prise en charge ambulatoire. Dans le travail mis en ligne, Vladimir Zelenko revendique une réduction des hospitalisations de 84% et un nombre de décès divisé par 5[12]. Aux États-Unis, le docteur Brian Tyson déclarait mi-septembre avoir pris en charge près de 1700 patients covid. Les cas les plus sévères auraient été traités selon une trithérapie azithromycine ou doxycycline/hydroxychloroquine/zinc : aucun décès n’aurait été observé[45b][45c][45d].

Dans la prolongation de cette approche curative précoce, le Docteur Zelenko a également rédigé un protocole de traitement prophylactique. Cette chimioprophylaxie est basée sur les associations quercétine/zinc/vitamine C ou EGCG/zinc/vitamine C, pour les patients à risque faible ou modéré, et sur la base du duo hydroxychloroquine/zinc pour les patients à haut risque[13][16].

Il semblerait que l’usage de compléments alimentaires afin de renforcer l’immunité et de prévenir les maladies soit plus usuel outre-atlantique qu’en France[23]. Dès le mois de juin, le site web covexit.com présentait des informations sur les principaux suppléments avancés comme chimioprophylaxie possible afin d’enrayer l’épidémie de Covid-19[46]. On y retrouve la quercétine, le zinc, la vitamine C et la vitamine D.

La vitamine C protégerait contre les affections à coronavirus grâce à son action sur la fonction immune[47][48]. La combinaison vitamine C/vitamine D/zinc semble assez classique pour diminuer la durée des épisodes de rhume ou de grippe[49].

La vitamine D est désormais présentée comme faisant partie de l’arsenal thérapeutique chez des patients covid[50]. De plus en plus de publications présentent des corrélations entre le niveau de vitamine D mesuré chez des patients Covid-19 et la prévalence, voire la gravité de la maladie[46][51][52][53][54][55][56][56b]. Le 22 mai 2020 l’académie nationale de médecine « rappelle que l’administration de vitamine D par voie orale est une mesure simple, peu coûteuse et remboursée par l’Assurance Maladie ; confirme sa recommandation d’assurer une supplémentation vitaminique D dans la population française dans un rapport en 2012 ; recommande de doser rapidement le taux de vitamine D sérique (c’est-à-dire la 25 OHD) chez les personnes âgées de plus de 60 ans atteintes de Covid-19, et d’administrer, en cas de carence, une dose de charge […] ; recommande d’apporter une supplémentation en vitamine D […] chez les personnes âgées de moins de 60 ans dès la confirmation du diagnostic de Covid-19. »[57][58]. Avec quel écho médiatique ? Avec quel relais et quelle mise en application sur le terrain en terme de santé publique ?

Le zinc jouerait un rôle dans l’immunité antivirale[18][19b][19c][46][47][59][60]. On peut lire : « La carence en zinc est un problème de santé très grave qui affecte approximativement 30 pour cent de la population mondiale » [18][61]. Désormais des corrélations sont établies entre les populations à risques vis-à-vis du SARS-CoV-2 et la déficience en zinc[62]. La quercétine améliorerait l’assimilation du zinc vers le milieu intracellulaire[63].

« En temps normal, le développement d'un vaccin nécessite de sept à dix ans en moyenne » peut-on lire[64]. On trouve aussi : « Coronavirus : neuf développeurs de vaccins promettent l’intégrité scientifique »[65]. On peut se demander s’il est rassurant de voir qu’il apparaît nécessaire de le dire. Entre un vaccin hypothétique, controversé, développé très (trop ?) rapidement et pour lequel la fréquence de vaccination risquerait d’être assez élevée[66][67] et l’hospitalisation, bon nombre de pays développés occidentalisés ne proposent pas grand-chose à leur population : ni plan de chimioprophylaxie, ni traitement médical précoce.

Comparé au coût sociétal des mesures de confinement, quel serait le coût d’une chimioprévention coordonnée par l’état ? Quelques dizaines de centimes par jour ? Quel serait le coût d’une prise en charge précoce ? Quel serait le gain du point de vue économique ? … et en terme de vies, de séquelles ou de convalescences ?

La perte financière (que constituerait le fait d’enrayer une épidémie via une chimioprévention et un traitement médical précoce à l’aide de comprimés à quelques euros la boîte) pour l’industrie pharmaceutique et l’économie serait-elle si terrible ? Éviter l’hospitalisation serait-elle nuisible à la conduite d’essais cliniques ? Tocilizumab ? Anakinra ? Xav-19 ?[35][36][67b][67c][67d][67e][67f] On peut s’interroger.

Récemment on pouvait lire : « Si l’on s’interroge sur ce qui se passe en amont de l’hospitalisation, une autre explication peut s’ajouter au processus naturel d’atténuation [de l’épidémie] décrit plus haut. Après avoir été placés hors-jeu pendant plus de deux mois, les médecins généralistes ont recommencé à recevoir leurs patients atteints de Covid. Une partie de ces médecins prodiguent peut-être certains traitements sans le dire clairement et sans déclarer qu’il s’agit d’un cas de Covid, pour éviter de se trouver en contradiction avec les prescriptions officielles et d’encourir des poursuites des conseils de l’Ordre. »[68][69].

Faut-il comprendre que les médecins pourraient essayer de traiter à condition implicite de ne pas l’ébruiter ? Est-ce une politique de santé publique ?

Les citoyens devraient-ils se protéger eux-mêmes par supplémentation ou chimioprophylaxie ? La chimioprévention ne devrait-elle pas faire partie d’une politique de santé publique ?

Les citoyens, les malades et les médecins de ville seraient-ils en partie livrés à eux-mêmes ?

Et pourtant… Le 24 septembre 2020, dans un article relatif à une interview de Jean Castex on pouvait lire : « "On ne joue pas avec une épidémie" » ou « "Mon seul objectif c'est de vous protéger" »[70]. Le 25 septembre 2020, au sujet des mesures prises pour (ou contre ?) la ville de Marseille, Olivier Véran aurait affirmé : « « On ne peut pas prendre le risque de tergiverser » »[71].

Et pourtant…Entre mars et juillet 2020 les médecins de ville se sont vu interdire ou déconseiller de prescrire certains médicaments[4]. Le Rivotril®, puissant sédatif, a fait l’objet d’un décret relatif à sa prescription chez des patients de type covid[72][73]. Dès mars, le collectif « Laissons les médecins prescrire » a proposé, sans succès, au Ministère de la Santé d’évaluer des traitements précoces ambulatoires sur des médecins atteints du Covid-19 et volontaires[4][5]. Parallèlement, en février 2020, l’Inserm (largement subventionné par l’état[74]) lançait et finançait « une étude sur les effets de l’hydroxychloroquine, associée ou non à l’azithromycine » contre le SARS-CoV-2, chez le…macaque[5].

La gestion du Covid-19 (au niveau de la chimioprévention et de la prise en charge précoce) ne semble plus vraiment être une question médicale, mais apparaît désormais, et plus que jamais, être une question de « politique médicale », voire de politique tout court.

 

JPEG

Fdardel / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

 

 

Précédentes tribunes

 

[1]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/antibiotiques-azithromycine-223696

[2]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/didier-raoult-collectif-laissons-223946

[3]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-avait-elle-les-moyens-d-224985

[4]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-idee-brillante-que-didier-raoult-225482

[5]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-100-de-succes-en-quelques-226824

[6]https://www.mediterranee-infection.com/coronavirus-diagnostiquons-et-traitons-premiers-resultats-pour-la-chloroquine/

[7]https://www.mediterranee-infection.com/hydroxychloroquine-and-azithromycin-as-a-treatment-of-covid-19/

[8]https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924857920300996

[9]https://www.caducee.net/actualite-medicale/14826/covid19-un-medecin-americain-aurait-traite-avec-succes-plus-de-500-patients-avec-l-hydroxychloroquine.html

[10]https://twitter.com/NikolovScience/status/1242329804998762496

[11]https://docs.google.com/document/d/1SesxgaPnpT6OfCYuaFSwXzDK4cDKMbivoALprcVFj48/edit

[12]https://www.preprints.org/manuscript/202007.0025/v1

[13]https://twitter.com/zev_dr/status/1304549201850839043

[14]https://thezelenkoprotocol.com/

[15]https://drive.google.com/file/d/1VnBudq0f0dPtsJRZrRt3XiBDZAYvjlTR/view

[16]https://docs.google.com/document/d/1i7C_6H1Yq0u8lrzmnzt5N1JHg-b5Hb0E3nLixedgwpQ/edit

[16b]https://dadamo.com/dangerous/2020/04/07/covid-19-chloroquine-zinc-and-quercetin/

[17]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2973827/

[18]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-pourquoi-la-chloroquine-226818

[19]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC353050/

[19b]https://www.mediterranee-infection.com/natural-history-and-therapeutic-options-for-covid-19/

[19c]https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/09/ERM-2020-0073.R1_Proof_hi.pdf

[19d]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5640865/

[20]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4182877/

[21]https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0306987720306435?via%3Dihub

[22]https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.05.02.20080036v1

[22b]https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924857920303125?via%3Dihub

[23]http://covexit.com/professor-christian-perronne-interview-part-1/

[24]https://www.amjmed.com/article/S0002-9343(20)30673-2/fulltext

[25]https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1477893920302817?via%3Dihub

[26]https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-il-raconte-son-traitement-a-l-hydroxychloroquine-1600762347

[26b]https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/130420/chloroquine-protocole-raoult-liberte-de-prescrire-des-medecins-bilan-provisoire

[26c]http://covexit.com/entrevue-avec-le-dr-gilles-besnainou-partie-1/

[26d]http://covexit.com/entrevue-avec-le-dr-gilles-besnainou-partie-2/

[27]https://www.researchsquare.com/article/rs-38896/v1

[28]http://covexit.com/nous-savons-que-cest-soignable-cest-plus-facile-que-de-traiter-la-grippe-selon-le-professeur-thomas-borody/

[29]https://www.biospectrumasia.com/news/91/16457/australian-develops-effective-triple-therapy-to-treat-covid-19.html

[30]http://covexit.com/australian-gps-can-legally-prescribe-ivermectin-triple-therapy-protocol-professor-borody/

[31]http://covexit.com/professor-thomas-borody-interview-part-1/

[32]http://covexit.com/professor-thomas-borody-interview-part-2/

[33]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dexamethasone-contre-le-covid-19-225346

[34]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-dexamethasone-un-scoop-225886

[35]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-le-tocilizumab-arrive-en-226042

[36]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-corticoides-pour-des-227104

[37]https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2020/09/21/zinc-is-key-to-hcq-protocol.aspx

[37b]https://fr.wikipedia.org/wiki/Querc%C3%A9tine

[37c]https://fr.wikipedia.org/wiki/Gallate_d%27%C3%A9pigallocat%C3%A9chine

[38]https://pubs.acs.org/doi/10.1021/jf5014633

[38b]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7098027/

[39]https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2020/04/20/zinc-dosage-for-immune-system.aspx

[40]https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/2020-02-22/coronavirus-des-chercheurs-montrealais-veulent-tester-un-medicament-en-chine

[41]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7249615/

[42]https://www.researchgate.net/publication/24009420_Antiviral_effect_of_epigallocatechin_gallate_EGCG_on_influenza_A_virus

[43]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3594666/

[44]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6222519/

[45]https://www.mdpi.com/1999-4915/12/2/176/htm

[45b]https://www.kusi.com/el-centro-doctor-used-hydroxychloroquine-as-treatment-for-covid-19-patients/

[45c]https://twitter.com/zev_dr/status/1309033698101211136

[45d]https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=5vLuEook3VM&feature=emb_logo

[46]http://covexit.com/la-prophylaxie-du-covid-19-est-sous-votre-controle/

[47]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7230237/

[48]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7166986/

[49]https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2020/02/24/zinc-reduces-cold-duration.aspx

[50]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7456194/

[51]https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.09.04.20188268v1

[52]https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.09.08.20190975v2

[53]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7426200/

[54]https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2770157

[55]https://www.mdpi.com/2072-6643/12/9/2757/htm

[56]https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0239252

[56b]https://www.healio.com/news/endocrinology/20200911/low-vitamin-d-levels-independently-associated-with-severe-covid19-cases-death

[57]http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-nationale-de-medecine-vitamine-d-et-covid-19/

[58]https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwj36tHFrITsAhWrx4UKHU2zDFgQFjAAegQIBBAB&url=http%3A%2F%2Fwww.academie-medecine.fr%2Fwp-content%2Fuploads%2F2017%2F01%2Ftap-1011-10151.pdf&usg=AOvVaw10I2EJYqU9EsQA-C1S_SHi

[59]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6628855/

[60]https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwj9kMHosYTsAhUxyYUKHQMrDrgQFjAAegQIAxAB&url=https%3A%2F%2Fdumas.ccsd.cnrs.fr%2Fdumas-01225070%2Fdocument&usg=AOvVaw3fdX2jb95i5GdKmOyJjCt8

[61]https://www.nutritionintl.org/fr/ce-faisons/micronutriments/zinc/

[62]https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fimmu.2020.01712/full

[63]https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2020/04/20/zinc-dosage-for-immune-system.aspx

[64]https://www.leem.org/media/le-developpement-dun-vaccin-en-temps-normal-et-dans-le-contexte-dune-pandemie

[65]https://www.sudouest.fr/2020/09/09/coronavirus-neuf-developpeurs-de-vaccins-promettent-l-integrite-scientifique-7824098-4696.php

[66]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-masques-azithromycine-223575

[67]https://www.lefigaro.fr/sciences/coronavirus-plus-la-memoire-immunitaire-est-courte-plus-le-vaccin-devient-crucial-20200419

[67b]https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=785

[67c]https://www.industriepharma.fr/covid-19-xenothera-impatient-d-evaluer-son-traitement,112514

[67d]https://www.industriepharma.fr/traitement-anti-covid-xenothera-passe-en-phase-ii,112629

[67e]https://www.mypharma-editions.com/xenothera-feu-vert-de-lansm-pour-demarrer-lessai-clinique-de-xav-19-son-traitement-anti-covid

[67f]https://www.usinenouvelle.com/article/la-start-up-nantaise-xenothera-va-pouvoir-lancer-l-essai-clinique-de-son-traitement-contre-le-covid-19.N993284

[68]https://www.revuepolitique.fr/faut-il-avoir-peur-du-covid/

[69]https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/070920/face-au-covid-cessons-d-avoir-peur-redonnons-confiance-la-population

[70]https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/fermeture-des-piscines-hausse-du-budget-de-la-justice-huit-sequences-a-retenir-de-l-interview-de-jean-castex-a-vous-avez-la-parole_4117291.html

[71]https://www.20minutes.fr/marseille/2870583-20200925-coronavirus-marseille-peut-prendre-risque-tergiverser-affirme-olivier-veran

[72]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/decret-rivotril-compassion-223015

[73]https://fr.wikipedia.org/wiki/Clonaz%C3%A9pam

[74]https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_national_de_la_sant%C3%A9_et_de_la_recherche_m%C3%A9dicale


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • leypanou 28 septembre 2020 09:22

    Article toujours très bien documenté et informatif : le genre d’article dont agvx a besoin.


    • Adèle Coupechoux 28 septembre 2020 10:32

      Article à garder précieusement.

      Le zinc tout comme le cuivre. En fait, l’alimentation est la meilleure des prophylaxies.


      • Francis, agnotologue Francis 28 septembre 2020 12:57

        @Adèle Coupechoux
         
         ’’ l’alimentation est la meilleure des prophylaxies.’’
         
        Dites ça à un public non averti et vous passez illico pour un dangereux négationniste.
         
        La santé passe par l’assiette et l’activité physique

        « Les liens entre nutrition et santé sont de mieux en mieux connus, et le risque de développer de nombreuses maladies - cancer, maladies cardiovasculaires, obésité ou encore de diabète de type 2 - peut être réduit en suivant les recommandations nutritionnelles nationales. Fondées sur de multiples études scientifiques, ces recommandations évoluent avec l’acquisition de nouvelles connaissances. Toutefois, les français sont encore trop peu nombreux à se les être appropriées, en particulier parmi les moins favorisés. Des mesures permettant d’améliorer la qualité nutritionnelle et l’accessibilité (physique et économique) de l’offre alimentaire, ainsi qu’un environnement favorable à l’activité physique ont été recommandées par le Haut conseil de la Santé publique dans le cadre de la préparation du prochain programme national nutrition-santé. »

         

        ps. J’ai appris ce midi (info non vérifiée) qu’une femme avait porté plainte contre son mari au motif qu’il obligeait ses enfants à manger des légumes : plainte classée sans suite ; moi j’aurais condamné la mère à suivre une stage de diététique nutritionnelle.


      • foufouille foufouille 28 septembre 2020 13:26

        @Adèle Coupechoux

        faut retourner à l’école de médecine .........


      • Adèle Coupechoux 28 septembre 2020 13:28

        @Francis

        Concernant le ps. vous ne serez pas étonné d’apprendre (ou pas) que le scorbut réapparaît aux US et en France.


      • JC_Lavau JC_Lavau 28 septembre 2020 10:44

        Pour l’instant, on peut encore s’informer, mais en cercle de plus en plus restreint.


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 septembre 2020 11:23

          @JC_Lavau

          « Pour l’instant, on peut encore s’informer, mais en cercle de plus en plus restreint. »

           

          Oui, c’est comme pour les preuves contre la théorie de l’évolution, il y en a beaucoup mais elles ne peuvent sortir devant le grand public. Le monstre du Loch Ness en est le meilleur exemple : Plus de 1000 témoins et les médias tournent tout cela en ridicule en ne citant que les cas manifestement abusifs.


        • foufouille foufouille 28 septembre 2020 21:05

          @Septime Sévère

          tu ne pouvais leur coller un coup de masse ?

          il fallait lui laisser aussi un chat pour le lait.


        • Garibaldi2 29 septembre 2020 08:38

          @Daniel PIGNARD

          Négationniste, créationniste, homophobe, décidément toutes les sorcières se sont penchées sur ton berceau !


        • bebert bebert 29 septembre 2020 10:29

          @JC_Lavau
          Malheureusement je ne lis pas beaucoup de protestations sur les censures ce qui me confirme ce que je pense nous sommes devenus des moutons bien obéissants auxquels on pratique de temps en temps des prélèvements que nos merDia dans un silence impressionnant tentent de nous cacher...


        • eddofr eddofr 28 septembre 2020 11:17

          On aura tout vu !

          Des médecins qui essaient de soigner les gens maintenant ?

          Et puis quoi encore ? Mais que fait l’ordre des médecins ?

          Je rappelle que le serment d’hypocrite est très clair sur la question : « Le rôle du médecin est celui d’un agent commercial de terrain. Il a pour seule et unique mission de prescrire les produits promotionnés par le laboratoire auquel il a prêté serment de vassalité. »

          Faudrait pas l’oublier !


          • Francis, agnotologue Francis 28 septembre 2020 11:47

            @eddofr
             
             en fait, le gouvernement a abandonné à Big Pharma le soin d’assurer la formation continue des médecins.
             
             Si ça se trouve, les labos sont peut-être rémunérés pour cette fonction ; ça mériterait une enquête : je ne m’y risquerais pas, je ne suis ni journaliste ni suicidaire.


          • Adèle Coupechoux 28 septembre 2020 13:40

            @Francis

            Formation continue des médecins par les laboratoires pharmaceutiques ?
            https://www.leem.org/sites/default/files/2019-10/Leem_guide-m%C3%A9decin.pdf


          • eddofr eddofr 28 septembre 2020 15:00

            @Adèle Coupechoux

            Merci pour le lien.

            Le « médecin produit », j’aurai pas osé l’inventer.



          • jef88 jef88 28 septembre 2020 12:56

            On veut ajouter du zinc au traitement et on ferme les bistrots .....

            HUMOUR ? ? ? ?


            • Eric F Eric F 28 septembre 2020 18:55

              @jef88
              bravo pour cette brève de comptoir smiley


            • Francis, agnotologue Francis 28 septembre 2020 13:50

              Ces protocoles sont valable en tout début d’infection à risque. D’où la nécessité de pouvoir obtenir rapidement des tests fiables .
               

              Le manque de fiabilité des tests notamment avec ces amplifications délirantes —, et l’engorgement des services de diagnostics créé prr l’incitation irresponsable à la débauche des tests certains rigolos se font tester et retester, aux frais de la Sécu,

               

              tout ça ne serait-il pas au fond destiné à empêcher l’obtention de bons diagnostics en temps utiles ?



              • Francis, agnotologue Francis 28 septembre 2020 14:03

                ’’ Et si la chimioprévention (et la supplémentation) était un pilier dans la lutte pour endiguer l’épidémie ?’’

                 

                Un pilier pour endiguer, et surtout prévenir diverses maladies.

                 

                Notre alimentation moderne parait beaucoup plus riche que celles des générations passées. Alors, comment expliquer l’explosion de toutes ces cas de maladies nouvelles ?

                 

                Et si ce n’était pas seulement les carences le problème, mais l’assimilation ? Et si la nourriture industrielle, mais aussi nos médicaments étaient trop chargés en chélateurs de toutes sortes ?

                 


                • eddofr eddofr 28 septembre 2020 14:32

                  @Francis

                  Ché la teuf dans nos assiettes, Asta Siempre !


                • pierrot pierrot 28 septembre 2020 19:04

                  @Francis
                  l’augmentation du nombre de pathologies provient du fait que l’on les déteste mieux et plus précosement qu’avant (imagerie X, IRM, échographie, analyses sanguines, tests ...).

                  Par exemple la recherche des cancers du sein implique l’augmentation du nombre de cancer.
                  Si ces tests ne permettent pas de déceler plus de cancers, il serait supprimé.
                  Donc plus de cancers du sein = progrès de la médecine.


                • Francis, agnotologue Francis 29 septembre 2020 09:38

                  @pierrot
                   
                   ’’plus de cancers du sein = progrès de la médecine.’’
                   
                   Qu’est-ce que vous entendez par « progrès de la médecine » ? Progrès de son chiffre d’affaire ? Je suis d’accord.
                   
                  Depuis trois décennies, un vaste débat porte sur les preuves scientifiques montrant les liens entre cancer et environnement. Alors que Higginson et Muir soutenaient en 1977 que 80 % des cancers étaient dus à l’environnement, défini dans son sens le plus large, Doll et Peto n’attribuaient en 1981 que 2 à 4 % des cancers à l’environnement, défini dans son sens le plus strict. Selon eux, l’essentiel des cancers s’expliqueraient par des facteurs liés au mode de vie«  ». Il faut savoir ceci : « Après la mort de Richard Doll, dont le tableau fait encore référence auprès des autorités sanitaires, on apprit que des sommes importantes avaient été versées à l’épidémiologiste par Monsanto (1200$ par jour), par Chemical Manufacturers Association (22000$), ainsi que par DowChemica »l. (G. Barbier, A. Farrachi, « La société cancérigène », pub. Points, nov. 2007)."
                   
                   Installer des dizaines de millions d’antennes 5G sans avoir fait un seul test biologique de sécurité est l’idée la plus stupide que quelqu’un ait jamais eu dans l’histoire du monde : fertilité réduite ; effets neurologiques ; dommage à l’ADN cellulaire ; apoptose ; effets endocriniens ; excès de calcium intracellulaire ; cancers
                   
                   etc..


                • Francis, agnotologue Francis 29 septembre 2020 09:40

                  Lire :
                   

                  La Guerre des nazis contre le cancer

                  Traduit par : Bernard Frumer

                  Présentation


                  « Les médecins nazis commirent d’innombrables atrocités pour tenter de créer, selon le projet dément d’Hitler, la race allemande des seigneurs. Cependant, au cours de ses recherches, l’historien des sciences Robert Proctor a découvert que l’Allemagne nazie avait des décennies d’avance sur les autres nations dans la mise en place de réformes sanitaires que nous considérons aujourd’hui comme progressistes et socialement responsables.

                  Ainsi, médecins et gouvernement nazis entreprirent de lutter contre l’amiante, les radiations, les pesticides et les colorants alimentaires, tandis que, après la découverte d’un lien entre la consommation de tabac et le cancer du poumon, furent lancées de virulentes campagnes anti-tabac, accompagnées de diverses interdictions.

                  Toutes ces mesures s’appuyaient sur l’exemple du Führer lui-même, non fumeur et végétarien, dont le « corps sain » devait être un modèle pour la société entière.

                  Cette guerre contre le cancer ne faisait pas que s’en prendre à la maladie elle-même : elle était aussi une métaphore, dans la mesure où, pour les nazis, les juifs et autres « ennemis du peuple » étaient une tumeur qu’il fallait extirper du corps de l’Allemagne.

                  L’ouvrage de Proctor ne fait pas que révéler, grâce à des documents et des archives inexploités à ce jour, un aspect inconnu et surprenant du nazisme, il pose aussi des questions fondamentales sur la science – un régime maléfique peut-il engendrer une « bonne science »  ? – ou « l’activisme sanitaire » de nos propres sociétés.


                  Auteur de plusieurs ouvrages sur l’hygiénisme racial ou l’influence de la politique sur la lutte contre le cancer, Robert N. Proctor est professeur d’Histoire des Sciences à Pennsylvania State University (Etats-Unis). »

                   

                   Cette façon de faire serait-elle possible aujourd’hui ? Clairement je réponds NON !


                • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 28 septembre 2020 15:19

                  Un traitement et pi quoi encore ?

                  Mais ils s’en foutent du traitement, ils veulent instaurer leur nouvel ordre mondial par la PEUR

                  et un vaccin avec puce suiveuse

                  Point !


                  • The White Rabbit The White Rabbit 28 septembre 2020 19:21

                    @Bendidon

                    Comme la vie devient simple lorsqu’on est complotiste !


                  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 29 septembre 2020 09:19

                    @The White Rabbit
                    Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?
                    Droit au but (devise de l’IHU de Marseille) smiley


                  • Captain Marlo Captain Marlo 29 septembre 2020 19:33

                    @The White Rabbit
                    Comme la vie devient simple lorsqu’on est complotiste !

                    Vous n’avez pas tout vu !
                    Une équipe de CNRS a trouvé un peptide qui sert de leurre au Covid !

                    "(...) un leurre capable de bloquer, de façon irréversible, le virus SARS-CoV-2 en l’empêchant d’infecter les cellules pulmonaires. Cette découverte innovante pourrait constituer une solution thérapeutique alternative à la vaccination....etc
                    .
                    Une horreur pour votre portefeuille d’actions chez BigPharma !! 
                    Je compatis...


                  • pierrot pierrot 28 septembre 2020 17:33

                    Il est sain que le Dr Raoult ai proposé une voie nouvelle pour prévenir ou limiter le covid mais plusieurs mois et de multiples études ont montré ensuite que l’hydroxychloroquine seul ou en bi ou tri thérapie n’avait aucune efficacité.

                    Il faut donc passer à d’autres molécules pus performantes.

                    Persévérer devient stupide et contre productif pour la recherche rationnelle.


                    • leypanou 28 septembre 2020 17:39

                      @pierrot
                      et de multiples études ont montré ensuite que l’hydroxychloroquine seul ou en bi ou tri thérapie n’avait aucune efficacité  : lesquelles ?


                    • pierrot pierrot 28 septembre 2020 18:54

                      @leypanou
                      Nombreuses études chinoises, américaines, britanniques, entre autres.


                    • phan 28 septembre 2020 19:07

                      @leypanou
                      Etudes du Lancet et de Recovery ...


                    • bubu123 28 septembre 2020 22:05

                      @leypanou

                      tout les RCT en fait mais les charlots de ce site préfèrent s’accrocher aux études observationnelles pleine de biais 


                    • leypanou 28 septembre 2020 22:22

                      @pierrot
                      nombreuses ne veut rien dire, si c’est si nombreux, citez-en une en exemple pour voir.


                    • leypanou 28 septembre 2020 22:38

                      @Shaw
                      arthes est une sérieuse, fous-lui la paix.


                    • Shaw 28 septembre 2020 22:47

                      @leypanou

                      Tu l’a rencontré dans la vraie vie, toi, mec ?


                    • leypanou 29 septembre 2020 09:29

                      @Shaw
                      t’as raison : non, le421 l’a rencontré dans la vraie vie, comme toi.
                      Cela étant, elle est plus sérieuse que des tas de dingos sur agvx dont je ne citerais pas le nom.


                    • hgo04 hgo04 28 septembre 2020 18:33

                      Quel que soit le traitement, l’essentiel est de soigner les gens !!

                      Si ce traitement fonctionne mieux, ben tant mieux. Si une autre molécule que l’HCQ fonctionne, ben tant mieux !!!

                      Le plus important n’est plus là.

                      En AUSTRALIE, interdire l’Hydroxychloroquine est un délit, en Belgique ils veulent aussi poursuivre les opposants.

                      En France, des comportements ont été criminels.

                      Le fait d’interdire aux « vieux » de se faire hospitaliser, et les renvoyer en EHPAD alors qu’ils avaient la COVID, pour les traiter au DOLIPRANE et finalement au RIVOTRIL sans l’accord du malade et sans avoir avisé la famille, n’est pas de l’ordre du soin, ni même de l’euthanasie (illégale en france)..

                      Ce sont des homicides !!! ni plus ni moins ! Et vu à l’échelle comme cela a été fait, on peut même considérer cela comme un crime contre l’humanité !

                      De cela, les politiques qui ont approuvé, mais les scientifiques qui l’ont conseillé, doivent être poursuivi..


                      • pierrot pierrot 28 septembre 2020 18:57

                        @hgo04
                        l’hydroxychloroquine n’a pas d’AMM pour ce type de pathologie donc on ne peut l’acheter librement (revoir l’affaire Médiator utilisé hors AMM = 800 décès).
                        Par contre en essais clinique l’hydroxychloroquine est toujours utilisé.


                      • Eric F Eric F 28 septembre 2020 19:17

                        @hgo04
                        En fait, il n’y a pas eu d’« interdiction » d’hospitalisation pour soins et urgences Covid, mais les EHPAD ayant une nature d’établissement de soins, le traitement local a été effectivement incité notamment lors du pic de saturation des hôpitaux. La mortalité en réa parmi les patients les plus âgés a été considérable, le problème a surtout été l’absence de thérapie en phase initiale, avant l’aggravation fatale.


                      • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 28 septembre 2020 19:21

                        @pierrot

                        L’HCQ était en vente libre sans ordonnance il y a deux ans.
                        Ce médicament a 80 ans d’âge. Rien à voir avec le Médiator !


                      • Et hop ! Et hop ! 28 septembre 2020 19:49

                        @pierrot

                        L’hydrochloroQUINE est un dérivé de la quinine comme l’aspirine est un dérivé du saule, ce sont des médicaments extraits de plante aussi anciens, aussi courants, aussi efficaces et aussi anodins, ils n’y a aucune raison pour qu’ils aient des AMM et ne soient pas en vente libre. L’aspirine peut donner des hémoragies.

                        Louis XIV recevait déjà des extraits de quinine comme fébriguge et anti-infectueux.


                      • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 28 septembre 2020 19:53

                        @Et hop !

                        Il me semble que le principe actif de l’HCQ est l’artémisine, extrait de l’artemisia annua.


                      • cyrus Cyrus 28 septembre 2020 20:04

                        @Philippe Huysmans

                        non tu confond , il as raison c’ est dans le groupe des quinine
                        https://fr.wikipedia.org/wiki/4-Aminoquinol%C3%A9ine
                        alors que l’ artemisine se classe dans les  lactone sesquiterpénique


                      • The White Rabbit The White Rabbit 28 septembre 2020 21:17

                        « le principe actif de l’HCQ est l’artémisine, extrait de l’artemisia annua »

                         smiley  smiley  smiley.


                      • The White Rabbit The White Rabbit 28 septembre 2020 21:22

                        @SHAWFORD/Arnaud BERNIER

                        Il ne le sait pas mais qu’est-ce qu’il est drôle, je lui apporte ton mon soutien smiley


                      • cyrus Cyrus 28 septembre 2020 23:00

                        @The White Rabbit

                        « le principe actif de l’HCQ est l’artémisine, extrait de l’artemisia annua »

                        > ce sont pourtant bien deux antipaludique actif contre le covid en plus du fascolia hemotica , grâce a l’ action du zinc ...Il est donc tout a fait logique , qu’ il ais pensé que les deux molecule appartenais a la meme classe 

                        ... Et vu les connerie que tu raconte en permanence pas de quoi ramener ta fraise ... 

                        Alors puisque tu est malin tu va nous detailler le cycle de transformation de l’ ADP en ATP :)


                      • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 28 septembre 2020 23:07

                        @Cyrus

                        Il est donc tout a fait logique , qu’ il ais pensé que les deux molecule appartenais a la meme classe

                        Non, j’avais pas réalisé qu’en fait c’était uniquement le successeur concernant le palu, en même temps j’avais pas vérifié, raison pour laquelle j’écrivais « il me semble », mais bon y en a qui s’amusent avec presque rien.

                        Par contre j’ai bien lu qu’en Afrique on prend bien l’artémisia en infusion pour lutter contre le covid...

                        Et la raison pour laquelle je connais (un tout petit peu) la plante c’est que ma voisine en a dans son jardin (avant la maison appartenait à un herboriste).

                        Et c’est plutôt rare à trouver en Europe même si ça pousse le plus facilement du monde.


                      • Shaw 28 septembre 2020 23:08

                        @Cyrus

                        You gotta keep’em separated

                         !
                         ?


                      • Shaw 28 septembre 2020 23:11

                        @Shaw

                        Pense-bête pour bibi : de nouveau, ne porte plus aucune attention à Cyrus jusqu’à nouvel ordre.


                      • cyrus Cyrus 28 septembre 2020 23:59

                        @Philippe Huysmans

                        pas grave mon canard , 
                        tu voit ils sont tellement bon tes contradicteur qu’ aucun n’ as relever que l’ agent du paludisme est plasmodium falcifarum et non pas fasciola hepatica ( la douve du fois )  :)

                        de même , notre bon dudu l’ embrouille recommandais l’ absinthe une armoise proche des artemisia vivace alors que les deux seul connus pour le paludisme et le C19 sont des armoise anuelle ... la chinoise  et l’ africaine .

                        Le problème des vivace comme l’ absinte ou l’ ambroisie sont qu’ elle comporte des alcaloïde allergène qui vont augmenter la tempête de cytokinine .


                      • cyrus Cyrus 29 septembre 2020 00:26

                        @Shaw

                        tu va avoir du mal :)
                        mais de quoi ce feux , mele t’ on 

                        PFFFF promethe mais faux tenir


                      • Yanleroc Yanleroc 29 septembre 2020 01:19

                        @Philippe Huysmans

                        slt,

                        Malaria Business
                        https://youtu.be/W6TgP5RlsDQ


                      • cyrus Cyrus 29 septembre 2020 01:30

                        @Shaw

                        my name is STRAIN
                        and furthemore grodd hate banana 


                      • Captain Marlo Captain Marlo 29 septembre 2020 19:50

                        @Philippe Huysmans
                        Et c’est plutôt rare à trouver en Europe même si ça pousse le plus facilement du monde.

                        Bonsoir, il existe au moins 200 variétés d’armoises.
                        .
                        "(...) Presque toutes les Armoises étaient considérées autrefois comme plantes à propriétés curatives ... et même magiques ! Aujourd’hui encore, elles sont utilisées pour leur propriétés médicinales et employées dans la fabrication de liqueurs. Notons qu’une Armoise entre dans la pharmacopée traditionnelle chinoise : Artemisia annua L. où elle est appelée qinghaosu. Des feuilles de cette plante a été extrait l’artémisinine, molécule active dans le traitement curatif des paludismes sévères à Plasmodium falciparum. (1)
                        .

                        Et pour ceux qui fréquentent les montagnes, le génépi est une armoise aussi !


                      • Emohtaryp Emohtaryp 4 octobre 2020 14:13

                        @hgo04

                        De cela, les politiques qui ont approuvé, mais les scientifiques qui l’ont conseillé, doivent être poursuivi..

                        _

                        Poursuivis...ces terroristes ?

                        Ils vont l’être, oui, ....jusque dans les chiottes s’il le faut ! et ils le savent...


                      • pierrot pierrot 28 septembre 2020 18:52

                        Il faut se méfier de toutes ces études publiées en « pre print » sans comité de relecture et donc les conclusions sont démenties quelques semaines après.

                        Recherche de budget de recherches, voir investissements en actions tout cela n’est pas sérieux et non étayées en d’essais en double aveugles .


                        • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 28 septembre 2020 19:55

                          @pierrot

                          Il faut se méfier de toutes ces études publiées

                          ... blah blah

                          107 études publiées montrant l’efficacité de l’HCQ prescrite au stade précoce de la maladie. On ne parle QUE d’études déjà publiées dans des revues à comité de lecture : dans toutes les langues on appelle ça « état des connaissances scientifiques. »

                          https://hcqtrial.com/

                          Faut vous tenir un peu à la page.


                        • RÂ-Zorg-Shaw-Leeloo-NéO-H 28 septembre 2020 20:02

                          @Philippe Huysmans

                          Pense-bête à l’intention de SHAWFORD/Arnaud BERNIER : tu ne prêtes plus jamais attention à Cyrus et Philippe HUYSMANS jusqu’à nouvel ordre.


                        • RÂ-Zorg-Shaw-Leeloo-NéO-H 28 septembre 2020 20:04

                          @Iris par incidence puisque censuré chez Dugué

                          Alors Iris, tu es Pemile, OUI ou NON ?


                        • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 28 septembre 2020 21:23

                          @pierrot

                          Il faut se méfier de toutes ces études publiées en « pre print » sans comité de relecture et donc les conclusions sont démenties quelques semaines après.

                          Bis repetita...

                          107 études publiées montrant l’efficacité de l’HCQ prescrite au stade précoce de la maladie. On ne parle QUE d’études déjà publiées dans des revues à comité de lecture : dans toutes les langues on appelle ça « état des connaissances scientifiques. »

                          https://hcqtrial.com/

                          Faut vous tenir un peu à la page.


                        • pierrot pierrot 29 septembre 2020 19:23

                          @Philippe Huysmans
                          si vous n’acceptez pas la libre discussion, créer votre propre agora VOX 2 où seuls ceux qui sont de votre avis pourront intervenir.



                          • RÂ-Zorg-Shaw-Leeloo-NéO-H 28 septembre 2020 19:36

                            @The White Rabbit

                            Humain ou IA ?


                          • The White Rabbit The White Rabbit 28 septembre 2020 21:24

                            @RÂ-Zorg-Shaw-Leeloo-NéO-H

                            Gné ???


                          • leypanou 28 septembre 2020 22:34

                            @The White Rabbit
                            à la place de lien bidon qui ne vaut rien (WaPo libé) ceci


                          • TSS 28 septembre 2020 19:28

                            En douce veran a de nouveau autorisé l’hydroxicloroquine comme

                            traitement mais le medecin doit specifier que ce n’est pas remboursé.

                            Cela montre le niveau... !!


                            • Yanleroc Yanleroc 29 septembre 2020 01:24

                              @TSS, encore faut-il que les pharmaciens veuillent bien valider l’ ordonnance, car ils gardent un droit de regard !


                            • Legestr glaz Legestr glaz 28 septembre 2020 21:37

                              Je me permets, humblement, de re-poster mon article du 3 septembre 2020

                              «  Covid 19 - Pourquoi la chloroquine fonctionne-t-elle ? Parce qu’elle est un ionophore du zinc ! Examinons ceci à la lueur de la science »


                              https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-pourquoi-la-chloroquine-226818


                              • foufouille foufouille 28 septembre 2020 21:46

                                @Legestr glaz

                                surtout débilement avec science infuse.


                              • Adèle Coupechoux 28 septembre 2020 22:48

                                J"ai un pote qui va régulièrement en Afrique et qui prend du Schweppes contre le palu....Parait qu’il y a des extraits de  quiinine...C’est quand même pas une nouveauté ?


                                • Shaw 28 septembre 2020 22:51

                                  @Adèle Coupechoux

                                  Donc un bon petit Cognac-Schweppes à l’apéro en traitement préventif et je suis tranquille ? Je note. smiley

                                  Faut faire passer l’info à la brouette ! smiley


                                • phan 29 septembre 2020 00:00

                                  @Shaw

                                  Byrrh Grand Quinquina (créé à Thuir, Pyrénées-Orientales, en 1866)

                                  avec les vertus médicinales du quinquina contre le palu et le coronavirus !


                                • Yanleroc Yanleroc 29 septembre 2020 01:34

                                  @phan, sauf que la dose de quinquina a été réduite à la portion congrue !


                                • Yanleroc Yanleroc 29 septembre 2020 01:35

                                  quinine !


                                • phan 29 septembre 2020 10:39

                                  @Yanleroc

                                  La quinine par dose homéopathique.
                                  A partir du 1er janvier 2020, le remboursement de l’homéopathie par l’assurance maladie diminue. Puis dès 2021, la prise en charge ne sera plus du tout assurée.
                                  L’Ordre des pharmaciens, créé sur le modèle de l’Ordre des médecins de Pétain, continue à faire appliquer une disposition de 1941 : la disparition des herboristes diplômés.
                                  Pour le vilain petit canard laquais : la chloroquine est le dérivé synthétique de la quinine. L’artémisinine est le dérivé synthétique de l’artémisia annua. Il y a 200 espèces d’artémisia et 35 principes actifs dans l’artémisia annua.

                                • phan 29 septembre 2020 11:24

                                  @shaw
                                  Le café irlandais Bailey’s n’existe qu’en France et il faut boire avec modération ...
                                  ça va dans la cellule #U42 avec une camisole ? demande des conseils au psy ZéBuBu ZéPlusSoif ...


                                • eau-pression eau-pression 29 septembre 2020 20:13

                                  @phan

                                  Les frères Violet (créateurs du Byrrh) ont reçu un coup de pouce involontaire de l’ordre des pharmaciens. Ces derniers leur ont interdit de mettre en avant les vertus médicinales de la quinine. Du coup, ils ont requalifié en « apéritif » leur produit et la mode a fait le reste (750 employés pour produire et distribuer 30 millions de litres en 1910).

                                  Par les temps qui courent, il serait plus avisé de boire un coup à la cave que de circuler masqué dans les rues de Thuir. Or, vu que c’est aujourd’hui l’hôpital psychiatrique qui fait vivre la ville, l’option masque est assez répandue.


                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 septembre 2020 23:47

                                  Le professeur Joyeux conseille de prendre de manière préventive le Bi-Orthox de manière complémentaire à l’alimentation qui contient notamment du Zinc ... pour renforcer le système immunitaire. Le Zinc joue un rôle très important dans la prévention du coronavirus car il empêche le virus à se multiplier !

                                  Cela concerne surtout les personnes âgées, haut delà 60 ans, car c’est avec l’age qu’on commence d’avoir une carencé en ZINC.

                                  .

                                  Je l’ai acheté le Bi-Orthox

                                  en Pharmacie sous la référence ( J’ai 62 ans)

                                  Bi-Orthox

                                  Fabrique en France
                                  NUTERGIA - 12700 Capdenac

                                  Prendre deux gélules / jour



                                  • Réago 29 septembre 2020 08:36

                                    Aux USA le fameux Docteur Fauci qui continue à vouloir interdire l’usage de l’hydroxychloroquine recommande la vitamine D comme moyen de réduire les risques liés au Coronavirus :

                                    https://bgr.com/2020/09/28/coronavirus-treatment-vitamin-d-anthony-fauci-recommendation/

                                    Des médecins en Floride auraient trouvé un traitement contre le coronavirus efficace presque à 100% surnommé ICAM protocol. Il s’agit d’un acronyme désignant une combinaison de médicaments existants utilisés simultanément sur les patients. A savoir des médicaments de soutien immunitaire (vitamine C et zinc), des corticostéroïdes contre l’inflammation, des anticoagulants contre les caillots sanguins et des macrolides pour aider à combattre les infections. https://www.newsbreak.com/news/2070454267385/florida-doctors-found-a-coronavirus-cure-thats-nearly-100-effective

                                    Il y a quelque temps a été publié aussi le résultat d’un essai dans un hôpital espagnol sur 76 patients hospitalisés ayant une infection au COVID-19, avec le tableau clinique d’une infection respiratoire aiguë, confirmée par un profil radiographique de pneumonie virale. Sur ces 76 patients 26 ont reçu une association d’hydroxychloroquine (400 mg toutes les 12 h le premier jour et 200 mg toutes les 12 h pendant les 5 jours suivants), azithromycine ( 500 mg par voie orale pendant 5 jours). A noter Le protocole Raoult est un peu plus étoffé pour ces deux médicaments :

                                    https://www.caducee.net/actualite-medicale/14806/covid-19-l-equipe-du-pr-raoult-generalise-le-traitement-a-base-de-chloroquine-a-tous-les-patients-positifs-au-coronavirus.html

                                    Outre ces deux médicaments 50 autres patients ont reçu en plus du calcifediol (vitamine D) à forte dose (0,532 mg le jour de l’admission puis 0,266 mg les jours 3 et 7, puis toutes les semaines jusqu’à la sortie ou l’admission aux soins intensifs). Les résultats d’efficacité comprenaient le taux d’admission aux soins intensifs et les décès. Résultats : sur 50 patients traités par calcifediol, un seul a dû être admis aux soins intensifs (2%), aucun n’est décédé tandis que sur 26 patients non traités calcifediol (donc traités seulement par hydroxychloroquine et azithromycine), 13 ont dû être admis aux soins intensifs (50%), deux sont décédés. Ce qui signifierait que l’apport du calcifediol à forte dose apporte un gain énorme en efficacité thérapeutique.

                                    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7456194/


                                    • Eric F Eric F 29 septembre 2020 17:00

                                      @Réago
                                      En lisant les différents commentaires, on voit que le docteur Truc préconise telle molécule, le professeur Machin tel oligo-élément, et le collectif Chose tel protocole. Lequel croire ? Certains intervenants défendent leur poulain, mais quelle est leur compétence pour en juger ? La cacophonie des instances médicales fout les jetons : dire qu’on leur confie notre santé !
                                      Ils reconnaissent désormais avoir mis en intubation de manière trop large et prématurée lors du pic épidémique de Mars/Avril, or c’est l’engorgement des urgences qui a déclenché les mesures drastiques de confinement.
                                      Protégeons-nous afin d’éviter devoir se retrouver entre les mains d’un Diafoirus !


                                    • Captain Marlo Captain Marlo 29 septembre 2020 20:30

                                      @Eric F
                                      La cacophonie des instances médicales fout les jetons : dire qu’on leur confie notre santé !

                                      Il y a cacophonie parce que le Gouvernement se fiche de nous ! La Ministre des Sports a déclaré que la réalité ne l’intéressait pas ! Comprenez la réalité des chiffres qui expliquent que sur 30 000 places en réa, seulement 3% sont occupées par des malades du Covid, c’est à dire peanuts, car l’épidémie est terminée depuis Mai !

                                      Ecoutez les chiffres réels donnés par le professeur Toussaint, épidémiologiste.

                                      .
                                      Cerise sur le gâteau :  “J’estime que 80 % des diagnostics de Covid sont faux, surtout sur les causes de décès”, la lettre du Dr Bellier, médecin pneumologue “à bout de nerfs”

                                      "(...) J’estime que 80 % des diagnostics de Covid sont faux, surtout sur les causes de décès. J’ai moi-même rempli des certificats de décès en 2009, à l’époque du H1N1 “mort du H1N1” alors que c’étaient des cancéreux en phase terminale. J’ai honte. J’ai eu des preuves que ce phénomène non seulement est toujours présent, mais qu’il s’est amplifié.

                                      Actuellement seul le taux de décès et éventuellement le taux d’admission en réanimation sont les seuls critères fiables de l’épidémie.

                                      Les décès et les admissions sont au plus bas. Voisins de zéro.

                                      Pourquoi parler d’épidémie sans malades ??????


                                    • pierrot pierrot 29 septembre 2020 10:32

                                      Intéressant mais tous ces résultats cliniques demandent confirmation pour un plus grand nombre de patients.

                                      Il ne faut pas oublier que la mortalité survient dans environ 1 % des cas et donc si je traite 50 patients avec de la mie de pain j’aurais une bonne chance de n’avoir aucun décès.


                                      • Réago 29 septembre 2020 11:09

                                        @pierrot

                                        Si vous faites allusion à l’essai espagnol dont j’ai parlé n’oubliez qu’il s’agissait de gens ayant une infection respiratoire aiguë confirmée par radiologie suite au Covid-19. En France, au moment où j’écris ces lignes, vous avez 542639 cas de coronavirus, 31808 décès. Ce qui donne un taux de mortalité plus de 6 % sans que forcément tous les 542639 cas aient eu la malchance d’arriver au stade de l’infection respiratoire aiguë.





                                      • pierrot pierrot 29 septembre 2020 14:13

                                        @Réago
                                        Je souhaite que l’essai espagnol soit une réussite.
                                        Mais la prudence s’impose pour faire un bilan sur un nombre de patients plus important.
                                        Bonne journée.


                                      • eddofr eddofr 29 septembre 2020 17:12

                                        Le taux de létalité de Covid-19 est faible au regard d’autres maladies infectieuses.

                                        Mais comme son taux de reproduction est élevé, il tue, dans l’absolu, plus de personnes que d’autres maladies plus létales.

                                        Dans ce cas, tout traitement qui a une chance même faible, de réduire la létalité et qui ne présente pas en lui-même de danger majeur (ou qui présente un danger connu et maîtrisé) doit être administré jusqu’à preuve de son inefficacité.

                                        Il me semblerait donc logique de prescrire systématiquement du zinc, de la vitamine C, de la vitamine D, des molécules favorisant la pénétration du zinc dans les cellules, ...

                                        Si cela ne soigne pas les malades de Covid-19, cela ne va certainement pas leur faire de mal.

                                        l me semblerait donc également

                                        logique de pouvoir prescrire les candidats traitements dont les effets secondaires sont connus et « maîtrisés », comme les dérivés de la chloroquine ou d’autres sous condition de strict suivi médical et avec l’accord éclairé du patient (à qui on aura expliqué le risque du traitement et l’incertitude de son efficacité).

                                        Au lieu de refuser les traitements prometteurs sous prétexte qu’ils n’ont pas encore prouvé leur efficacité, en attendant un hypothétique traitement ou vaccin miracle, on ferait mieux d’encadrer et de traiter avec tout ce dont on dispose quitte a donner des médicaments pour rien ou a devoir gérer quelques complications.

                                        Avec un peu de chance on aura réduit le nombre de morts.

                                        Avec un peu de malchance, on aura prescrit des médicament « pour rien » (encore que l’effet placebo peut aider).

                                        Avec énormément de malchance ou d’imprudence on aura provoqué quelques morts de trop.


                                        • BA 29 septembre 2020 18:59

                                          L’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille est proche de la saturation : les déprogrammations ont débuté.


                                          La deuxième vague de l’épidémie de COVID 19 que nous affrontons est responsable depuis début août, d’une augmentation lente mais continue des hospitalisations conventionnelles et des admissions en réanimation au sein des Hôpitaux Universitaires de Marseille*. Un tiers des malades graves ont entre 40 et 65 ans.

                                          Le rôle d’un Centre Hospitalier Universitaire, établissement de référence du Département et de la Région, n’est pas d’être « alarmiste » ni de commenter, mais de soigner des patients, de prévoir sereinement une réponse adaptée aux besoins de santé de la population du Département et de la Région face à cette deuxième vague.

                                          Les fluctuations au quotidien des chiffres et des courbes de l’épidémie sont largement commentées ici et là, mais nous qui sommes au quotidien, 24 heures sur 24 sur le terrain, au contact des malades, ne pouvons relâcher notre vigilance, quand la courbe d’occupation des lits est ascendante depuis plus de 5 semaines.

                                          Le Pôle des Maladies Infectieuses de l’APHM qui compte 75 lits à l’IHU, sans aucune structure de réanimation ne traite qu’une partie des malades dont l’état ne nécessite pas les prises en charge les plus lourdes. En outre l’IHU a été, comme lors de la première vague, rapidement dépassé dans ses capacités d’hospitalisation conventionnelle.

                                          A ce jour, nous accueillons 180 malades COVID, d’autres services de l’AP-HM ont donc logiquement dû transformer certaines de leurs unités d’hospitalisation en unités dédiées pour prendre en charge des patients atteints de la COVID-19.

                                          Ce sont ainsi plus de 90 lits qui accueillent, en plus de l’IHU, des patients COVID au détriment d’autres patients.

                                          Les cas les plus graves ont été hospitalisés dans les différents services de réanimation de l’AP-HM dont le niveau d’occupation dépasse la côte d’alerte.

                                          Pour exemple aujourd’hui, malgré l’excellente coordination des services de réanimation et notamment malgré des transferts vers les réanimations des établissements privés et publics de notre territoire, plus de 40% des lits de réanimation de l’APHM sont occupés par des patients COVID.

                                          Ils ne sont donc plus disponibles pour accueillir des patients atteints d’autres affections graves telles que des polytraumatismes, des cancers ou des greffes. Ces malades méritent pourtant, eux aussi, toute notre attention

                                          La tension sur les lits de réanimation nous a déjà contraints à des reports d’interventions chirurgicales et de nouvelles déprogrammations de patients non-COVID sont déjà prévues la semaine prochaine.
                                           
                                          Chaque jour, malgré le stress et l’épuisement, c’est avec une cohésion extraordinaire que les équipes soignantes font face. Les médecins et tous les soignants prennent en charge les malades en totale coordination entre sites et au sein de chaque site.

                                          Malgré tous nos efforts et nos demandes, nous ne trouvons pas les effectifs médicaux et paramédicaux à embaucher pour augmenter notre capacité globale d’hospitalisation. Il faut donc impérativement que le flux des hospitalisations COVID du département ralentisse très rapidement afin que nous puissions prodiguer des soins de qualité à tous les malades.

                                          Nous sommes parfaitement conscients des conséquences terribles de cette crise sanitaire sur de nombreux secteurs de notre économie mais nous restons dans notre rôle de médecin : les Politiques décident et nous prenons en charge les patients.

                                          Personne n’a su prédire l’évolution de cette épidémie. Nous devons donc anticiper car demain les équipes soignantes ne veulent pas avoir à choisir quel malade ira ou non en réanimation.

                                          Nous espérons tous que cette vague soit la plus courte et la moins meurtrière possible. Comptant sur la solidarité de tous, les médecins de l’APHM unis contre cette épidémie mettront tout en œuvre pour que chacun reçoive les soins qui lui sont ou lui seront nécessaires.

                                          La liste des signataires :

                                          Pr Dominique Rossi
                                          Président de la CME

                                          Dr Anne Donnet
                                          Vice-Présidente de la CME

                                          Pr Hervé Chambost
                                          Secrétaire Général de la CME

                                          Pr Richard Nicollas
                                          Directeur Médical de crise

                                          Pr Jacques Albanese
                                          Président de la CMEL - Hôpital de la Conception 

                                          Pr Stéphane Berdah
                                          Président de la CMEL - Hôpital Nord

                                          Pr Nicolas Bruder
                                          Chef du Pôle Réa.Urgences-Samu-Hyperbarie

                                          Pr Pierre Champsaur
                                          Président de la CMEL - Hôpitaux Sud

                                          Pr Pascal Chanez
                                          Chef du Service de Pneumo-Allergologie
                                          Responsable d’unités COVID – Hôpital Nord

                                          Dr Jean-Marie Forel
                                          Vice-Président de la CMEL
                                          Chef du Service de Médecine Intensive et Réanimation – Hôpital Nord

                                          Pr Marc Gainnier
                                          Chef du Service de Réanimation des Urgences – Hôpital Timone Adultes

                                          Pr Jean-Luc Jouve
                                          Président de la CMEL - Hôpital Timone Enfants

                                          Pr Gilles Kaplansky
                                          Chef du Service d’Immunologie Clinique
                                          Responsable d’unités COVID – Hôpital de la Conception

                                          Dr Catherine Guidon
                                          Chef du Service d’Anesthésie, Chirurgie Cardiaque et Vasculaire - Hôpital Timone

                                          Pr Marc Leone
                                          Chef du Département d’Anesthésie-Réanimation – Hôpital Nord

                                          Pr Pierre-Édouard Magnan
                                          Président de la CMEL - Hôpital Timone Adultes

                                          Pr Laurent Papazian
                                          Chef de Pôle Médecine d’Urgence-Soins Critiques-Anesthésie

                                          Dr Véronique Veit
                                          Chef d’UF - Unité Médicale Aigue Polyvalente
                                          Responsable d’unités COVID – Hôpital Timone Adultes

                                          Pr Lionel Velly
                                          Anesthésiste Réanimateur – Président du CLIN Timone

                                          https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6125414/coronavirus-nous-ne-voulons-pas-avoir-a-choisir-les-malades-la-tribune-des-medecins-de-lap-hm.html


                                          • Captain Marlo Captain Marlo 29 septembre 2020 20:14

                                            @BA

                                            L’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille est proche de la saturation : les déprogrammations ont débuté.

                                            .
                                            Dossier très complet sur la destruction des hôpitaux en France, à la demande de Bruxelles/ document UPR.

                                            Les hôpitaux de Marseille proches de la saturation... ?
                                            Comment peut-il en être autrement, Macron a supprimé 3400 lits en 2019 !
                                            .
                                            Sinon, le mieux est de ne pas sortir après 22 heures...

                                            Avant 22 heures, vous ne risquez rien, mais après 22 heures, Dracula, le vilain -méchant- Covid -qui va nous tuer tous, sort de son antre ...
                                            Cf la bande annonce du film de Polanski : « Le bal des vampires » !


                                          • pierrot pierrot 30 septembre 2020 18:49

                                            @BA
                                            Merci aux soignants du Centre hospitalier de Marseille qui agissent jour et nuit dans des conditions très difficiles.

                                            Je pense qu’une des contributions aux services de réanimation provient de l’inobservation des gestes « barrières » par les Marseillais.


                                          • pierrot pierrot 30 septembre 2020 18:50

                                            Une des contributions à la SATURATION des services de réanimation. 


                                            • BA 4 octobre 2020 21:54

                                              Dimanche 4 octobre 2020 :


                                              Paris et sa petite couronne passent bien en « zone d’alerte maximale » ce lundi. « Cela faisait peu de doutes… », glissait-on dimanche matin à Matignon.


                                              Voilà plusieurs jours que les trois seuils correspondant à la zone d’alerte maximale (taux d’incidence de la maladie ; taux d’incidence pour les personnes âgées ; taux d’occupation des lits de réanimation par des patients Covid) étaient franchis, et « cette tendance s’est confirmée pendant le week-end », a indiqué Matignon.


                                              Des mesures plus contraignantes vont donc être mises en œuvre à partir de mardi, à Paris et dans les trois départements de la petite couronne pour une durée de 15 jours, au terme desquels elles seront réévaluées. Un protocole sanitaire sera mis en place pour permettre aux restaurants de rester ouverts. Les bars, en revanche, jusqu’ici autorisés à ouvrir jusqu’à 22 heures, devraient fermer totalement à partir de mardi. Un protocole sanitaire renforcé à l’université est en discussion et Frédérique Vidal doit présenter des mesures. Les ministres concernés devraient préciser les choses lundi, et la maire de Paris Anne Hidalgo tenir une conférence de presse à la préfecture de Paris.


                                              Une saturation en réanimation attendue mi-novembre


                                              Mais l’inquiétude première continue à porter sur l’hôpital et ses capacités à faire face à un nouvel afflux de patients. Des modélisations réalisées par l’Institut Pasteur, à partir de données en date du 25 septembre, estiment que le taux d’occupation par des patients Covid des lits de réanimation actuellement disponibles devrait à la mi-novembre excéder, parfois très largement, les 60 % (seuil de l’urgence sanitaire) dans toutes les régions exceptées le Centre-Val-de-Loire (46 %, en alerte maximale) et le Grand Est (seule région restant « verte » avec 20 % des lits de réanimation occupés par des patients Covid).


                                              Le nombre maximal de lits de réanimation mobilisables devrait être franchi dans la première moitié de novembre en Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté, Guadeloupe, Ile-de-France, Hauts-de-France et Nouvelle-Aquitaine (ainsi qu’en Normandie, mais selon des données trop fragiles). Ces simulations ont été réalisées en supposant une poursuite de la dynamique épidémique actuelle : taux de reproduction à 1,35, 29 hospitalisations pour 1 000 cas, 14 % de passages en réanimation, séjour moyen de 14 jours.


                                              https://www.lefigaro.fr/actualite-france/covid-19-paris-passe-en-zone-d-alerte-maximale-20201004


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité