• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Des légendes vénérables, malgré tout assez primitives »

« Des légendes vénérables, malgré tout assez primitives »

 Ainsi s'exprimait Albert Einstein, en 1954, dans une lettre envoyée à son ami, le philosophe juif allemand, Éric Gutkind. Missive vendue, le 4 décembre 2018, aux enchères de Christie's, pour 2,89 millions de dollars.

Einstein parlé ainsi de la Bible. De la Bible hébraïque bien sûr, car c'est la seule vraie Bible. "Recueil de légendes vénérables" précise Einstein. Recueil repris mot pour mot (on dirait aujourd'hui "copier-coller) par les chrétiens, et renommé honteusement : Ancien Testament.

Dans sa lettre, Einstein dit aussi : "Le mot Dieu n'est pour moi rien d'autre que l'expression et le produit des faiblesses humaines". Le Dieu dont parle le célèbre scientifique est Yahvé. Yahvé le Dieu du juif Abraham. Yahvé que les chrétiens ont, là aussi, définitivement emprunté, et aussitôt renommé : Dieu le Père.

 

1° "… des légendes vénérables..." ?!? Je trouve Einstein bien timoré !

Est-ce que les légendes bibliques sont vraiment estimables, honorables, etc. – synonymes de vénérables ?

Est-il vénérable de déclencher un Déluge pour exterminer l'ensemble de la population de la Terre, à l'exception de 8 individus, comme le Dieu de la Bible l'a fait, il y a environ 4 000 ans (verset 6-17 et suivants de la Genèse) ?

Est-il vénérable d'éventrer les femmes par le bas-ventre comme le propose le Dieu de la Bible (verset 25-8 et suivants, des Nombres-25) ?

Est-il vénérable de lapider un fils rebelle et indocile, comme le propose le Dieu de la Bible (versets 21-18 à 21, du Deutéronome) ?

Est-il vénérable d'inviter au cannibalisme, comme le fait le Dieu de la Bible (verset 20-14 du Deutéronome) ?

Etc., etc. Ces actes horribles, qui se comptent par centaines dans la Bible, sont d'après Einstein vénérables. Le Dieu de la Bible est, en fait, d'une cruauté sans aucune borne !

A-t-on lu la même Bible qu'Einstein ?

Ces légendes "vénérables" ont donné aux chrétiens la permission de commettre les pires atrocités et génocides, sans parler des croisades : l'extermination de tous les peuples indigènes des Amériques et de l'Afrique. Quid de l'Allemagne, entièrement chrétienne, à l'époque du nazisme ? Quid du génocide serbe entre 1992 et 1995 ? Etc., etc.

 

2° "Le mot Dieu n'est… que l'expression et le produit des faiblesses humaines".

Comme je l'ai mentionné dans mon article d'octobre 2017, l'homme a fait le Dieu de la Bible à son image. Un Dieu tour à tour cruel et aussi d'amour. Despote, mais aussi protecteur. Macho, mais aussi respectueux des femmes. Etc.

Bref, le Dieu de la Bible est un personnage bien normal, avec ses contradictions, ses qualités et ses défauts, exagérés ou non

Est-il pour autant le produit de faiblesses humaines ?

Non ! C'est le produit de l'orgueil, mais aussi de la force, de l'intelligence démoniaque et du génie maléfique de certains hommes… qui ont voulu en dominer d'autres ? Soit tu crois en mon Dieu ou Seigneur, et tu iras au paradis – le champ des roseaux, comme l'appelaient les Égyptiens des pharaons −, soit tu n'y crois pas, et tu iras brûler en enfer − les serpents Apop et Sati de l'ancienne Égypte. Là encore, les chrétiens n'ont rien inventé. Ils ont fait ce qu'ils savent très bien faire : emprunter les concepts d'autres religions, et les faire leurs !

 

Bref ! Einstein fait le bon constat : Dieu est une invention humaine et la Bible un recueil de légendes.

Dommage qu'il emploie trop souvent des euphémismes pour faire part de son incroyance dans le Dieu de la Bible.

Dommage aussi qu'Einstein n'ait pas profité de sa notoriété considérable, dans les années 20, 30 et 40, pour faire part de ses avis à propos de Dieu et de la Bible. La Bible et son Dieu, sur lesquels se basent les religions chrétiennes, mais aussi musulmanes (le Coran : mon article d'août 2017), pour déployer leur prosélytisme respectif, outrancier et souvent mortifère, d'hier (les croisades et les divers génocides, notamment) et d'aujourd'hui (le djihad). Si tel avait été le cas, la face du monde occidental aurait sûrement été totalement différente.

 

crédit photo : futura-science.com


Moyenne des avis sur cet article :  2.94/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 19 décembre 2018 14:38

    Car descartes seul est juste et bon et auguste comte est son prophète ....

    que dire devant tant d’ignorance ?


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 décembre 2018 14:56

      @gaijin

      Descartes était rose-croix. Chuuut,...certains se sentiront trahis.



    • P.-A. Teslier 19 décembre 2018 16:01

      Que d’ignorance ! Que d’ignorance !


    • gaijin gaijin 19 décembre 2018 17:22

      @Jean-Pierre Llabrés
      agnostique pourquoi pas....
      la différence étant que l’agnosticisme n’étant pas une croyance ( ou une croyance anti croyance ce qui revient au même ) permet un travail spirituel


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 décembre 2018 14:54

      Sans les religions, l’homme en serait encore au stade de la Loi du talion. Ces légendes comme les mythes, les contes et l’inconscient collectif ont façonné les sociétés, les civilisations, les cultures. Elles ont aussi pour mission de détruire ce qui a été construit parce que c’est le cycle de la vie. La mort est dans la répétition du même (rationalisme scientifique). La répétition du même, c’est le double ou le doublure. Le Made in China du prêt-à-penser de ceux qui ont tenté un monde sans religion autre que celle du parti : MAO. de MAO à l’eMAO ou IMAO (Prozac über alles).


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 décembre 2018 15:56

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        « Sans les religions, l’homme en serait encore au stade de la Loi du talion. »
        Pas du tout ! Des incroyants et des agnostiques ont fait progresser la spiritualité.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 décembre 2018 16:17

        @Jean-Pierre Llabrés

        Oui, Freud qui était athée et « kabbaliste ». Le problème de la religions c’est quand elle tente de se structurer pour imposer un pouvoir politique. Prenons un exemple. La capitalismese serait inspiré directement de l’Oncle Picsou qui a imprégné l’imaginaire de nombreux capitalistes. Idem pour les religions. Mais cela n’a absolument RIEN à voir avec l’idée d’un Dieu (qu’il s’appelle YAHVE, ZEUS, THOT HERMES). Dieu est le VERBE, c’est lui qui a structuré l’inconscient et le langage. Même le fameux tableaux de Mendeleïev est kabbalistique. Le chimiste qui n’en a pas conscience risque de passer à côte de découvertes magistrales pour l’humain.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 décembre 2018 15:04

        Les trois songes de Descartes sont explicites : 

        Donc il est une époque historique particulière ou cette scission entre les deux manières de « cogiter » se sont progressivement séparées. Le debut de ce moment historique de rupture se situe aux environs du XIIe siècle. Ainsi saint Anselme (1033-1109), archevêque de Cantorbéry, découvre ce qu’on appelle la preuve de l’existence de Dieu ; c’est-à-dire que c’est homme a ressenti la nécessité de démontrer la divinité. Le fait que l’on cherche a prouver Dieu est une preuve qu’on ne le connaît plus, qu’on en a plus l’expérience intérieure, car ce qu’on vit intérieurement, on ne le prouve pas.Messieux les rationalistes, pouvez-vous prouver l’amour que vous portez à votre épouse ? On prouve seulement ce que l’on ne vit pas. L’incompréhension alla en fait en croissant et aujourd’hui nous sommes parvenus à un point étrange. Tout ce qui est divin est incompris par les théologiens de toutes les églises. Ainsi le Christ est abaissé, déprécié jusqu’à n’être qu’un homme qui enseigne, qui guérit les maux par les mots. Et certains théologiens n’hésitent plus à nier son existence.

         



        • Étirév 19 décembre 2018 15:17

          Pour comprendre les plus anciennes rédactions du Sépher (Bible hébraïque), qui servira à faire le premier Livre de la Bible, la Genèse, qui en sera la caricature, il fallait commencer par ramener l’hébreu à ses origines. C’était là un travail formidable, mais un homme d’un génie extraordinaire devait l’entreprendre, Fabre d’Olivet qui, au commencement du XIXème siècle, publia son remarquable ouvrage intitulé La Langue hébraïque restituée.

          Naturellement il fut persécuté, considéré comme un fou, dont la science n’avait pas de valeur et dont il ne fallait pas s’occuper. On nia, en bloc, ses affirmations, comme on nie toujours les vérités qu’on ne veut pas connaître.

          Il dut quitter la France et s’exila en Angleterre. Son livre ne fut pas lu par ses contemporains. C’est seulement un siècle après sa mort que quelques rares érudits, appartenant à la science libre, commencent à s’apercevoir du mérite extraordinaire de cet ouvrage.

          Fabre d’Olivet fut frappé de la profondeur des idées qu’il apercevait dans le Sépher, qui reconstituait la science primitive de l’antique Toth. Mais il comprit aussi pourquoi on l’avait si soigneusement caché. Il dit :

          « Le Sépher se présente ! Fils du passé et gros de l’avenir, ce livre, héritier de toute la science des Égyptiens, porte encore les germes des sciences futures ; fruit d’une inspiration divine, il renferme en quelques pages et les éléments de ce qui fut, et les éléments de ce qui doit être. Tous les secrets de la Nature lui sont confiés. Tous. Il rassemble en lui et dans le seul Bereshith plus de choses que tous les livres entassés dans les bibliothèques européennes  ; ce que la Nature a de plus profond, de plus mystérieux, ce que l’esprit peut concevoir de merveilles, ce que l’intelligence a de plus sublime, il le possède. Faut-il porter sur le voile épais qui le couvre une main téméraire ? Première et puissante difficulté.  »

          Donc, il s’arrête, il hésite à l’idée de divulguer ce que tant de générations d’hommes ont voulu cacher. Mais l’intérêt scientifique est là, qui impose la Vérité. Et du reste, l’étude des sciences naturelles, qui marche en même temps que la reconstitution de l’histoire, ne nous a-t-elle pas rendu, par une autre voie, l’origine du monde, les véritables lois de l’évolution des êtres organisés et la loi morale  ? Il est-vrai que cette science, que certains hommes craignent tant, est restée secrète.

          Si ce jour nouveau s’est levé dans le courant du XIXème siècle, il n’a pas encore pu briller sur l’humanité attardée aux vieilles croyances. Fabre d’Olivet lui-même n’a pas voulu soulever tous les voiles qui couvraient la Vérité ; il ne le pouvait pas, du reste, parce que, pour comprendre l’explication des lois de la Nature données par les Déesses de l’antiquité, il faut connaître tous les secrets de la pensée féminine depuis si longtemps cachée. Une femme seule pouvait faire ce travail, mais la science de Fabre d’Olivet lui donne des preuves irréfutables, quoique la traduction qu’il a faite lui-même soit défectueuse, mais il le sait, et donne au lecteur les moyens de la rectifier, en indiquant les diverses interprétations des différentes versions faites dans l’antiquité.

          Livres de femmes


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 décembre 2018 16:20

            Mais avec mes commentaires Teslier préfère "botter en touche. Que de signes cachés dans E=MC²


            • P.-A. Teslier 19 décembre 2018 16:24

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Quoi dire... après A. Einstein ? Même si je pense qu’il a été un peu trop timoré.


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 décembre 2018 16:37

              @P.-A. Teslier

              Pas tant que cela : Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito. - Une citation d’Albert Einstein correspondant à la citation n°48351.


            • vesjem vesjem 19 décembre 2018 19:31

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              E= mc2 = Henri Poincaré


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 décembre 2018 16:34

              Mengelé ou le nazisme. Un système politique qui tenta d’éliminer une religion parce qu’elle était contraire à la sienne : http://historianman.over-blog.net/article-6336207.html. Pas besoin de religion pour être cruel. Elle n’a rien à vois avec le BIEN-NOMME « SADI »SME :

              L’idée de Dieu est, je l’avoue, le seul tort que je ne puisse pardonner à l’homme.” sade. https://www.dailymotion.com/video/x27dpeo. Une certaine idée de la cruauté,.  républiqu« haine ». 

              • vesjem vesjem 19 décembre 2018 19:30

                einstein, plagiaire d’Henri Poincaré a beau jeu de vanter l’originelle bible hébra-hic, elle même pompée sur une histoire égyptienne antique

                tout est bon pour organiser le prosélytisme de la culture du peuple élu, pour méduser le chaland


                • Pascal L 19 décembre 2018 20:10

                  Votre vision de la Bible n’est pas celle de l’ensemble des religions qui s’appuient sur ce document. Vous interprétez la violence dans la Bible comme si elle était des ordres de Dieu. Pourtant, en tant que non croyant, vous ne pouvez imaginer que la Bible a été écrite par Dieu lui-même et vous auriez raison. Alors, il y a bien un rédacteur qui a mis ce qu’il a cru être la vérité venant de Dieu.

                  Si vous aviez lu la Bible en entier, vous auriez sans doute remarqué qu’il n’est pas toujours écrit la même chose de Dieu et que de plus, ce que l’homme comprend de Dieu évolue dans le temps.

                  Dans le Nouveau Testament, il n’est plus question que d’amour pour décrire Dieu et forcément il n’est pas possible de conclure que la violence présente dans l’ancien Testament provient de Dieu. Elle ne peut provenir que des hommes dans une approche plus héritée de leurs ancêtres que de l’analyse de l’action de Dieu parmi les hommes. Jésus enseignait : « Voici le premier [commandement] : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. » (Marc 12, 29-31) et « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent » (Matthieu 5, 43-44)

                  On peut toujours s’étonner qu’une partie de l’humanité refuse une vie basée sur cet amour inconditionnel. Il semble toujours plus agréable de vivre parmi des personnes non violentes qui vous aiment que des personnes violentes qui vous haïssent, à moins que cette violence serve de support à votre propre violence. Vous allez me rétorquer qu’il existe des Chrétiens violents. Sans doute, mais sont-ils Chrétiens s’ils ne suivent pas l’enseignement de Jésus. Un certificat de baptême n’est pas un laisser-passer. De plus, d’après l’enseignement de Jésus, le salut (la vie éternelle) demande de choisir l’amour. Il vous serait d’ailleurs impossible de vivre une éternité dans l’amour si vous ne pouviez le supporter. Cela reste votre choix et Dieu l’accepte par amour pour vous. Bien entendu, si vous ne croyez pas à la vie éternelle, cela ne change rien pour vous. Alors, quel mal les Chrétiens vous ont fait pour que vous manifestiez une telle violence à leur égard ? Vous donnent-ils une mauvaise conscience ? Avez-vous besoin des Chrétiens pour exister par votre opposition ? Réglez le problème directement avec votre conscience sans les accuser. Le Chrétiens ne vous demandent rien, car la foi demande la liberté personnelle.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 19 décembre 2018 20:19

                    @Pascal L. Que de mots pour un truc inexistant.


                  • Pascal L 19 décembre 2018 21:20

                    @JC_Lavau
                    Vous ne pourrez jamais démontrer que Dieu n’existe pas, pas plus que je ne peut démontrer son existence. Ce n’est pas parce que nous ne disposons pas d’outils pour le mesurer qu’il n’existe pas. Le problème c’est qu’on ne compte plus les témoignages sur l’existence de Dieu. A cause de la quantité de ces témoignages, nous ne pouvons les écarter d’un revers de la main. Et ce n’est pas parce que vous n’avez pas de témoignage propre que tout le monde est comme vous.
                    Au moins, l’avantage de de rien démontrer est que êtes libre de croire ou pas, cela ne regarde que vous (et peut-être aussi Dieu si il existe, mais cela ne va pas vous toucher). Si quelqu’un pouvait démontrer l’existence de Dieu, vous perdriez instantanément votre liberté. C’est donc mieux ainsi.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 19 décembre 2018 21:48

                    @Pascal L. Il est au delà de l’évidence que les vendeurs de dieux ont constamment menti, pour leur profit ou le profit de leur secte. Ils ne sont pas pardonnables de la somme de mensonges et de manipulations qu’ils nous ont fait gober, en profitant de notre enfance.
                    Va fanculo, à présent.


                  • Pascal L 20 décembre 2018 12:10

                    @JC_Lavau
                    « Il est au delà de l’évidence » Les évidences sont trompeuses, rien ne vaut des faits.

                    « Ils ne sont pas pardonnables de la somme de mensonges et de manipulations qu’ils nous ont fait gober, en profitant de notre enfance. » Je ressent comme une douleur personnelle liée aux mensonges que l’on fait gober aux enfants. Depuis votre enfance, vous auriez pu dépasser ces événements pour comprendre le problème. Je ne suis pas là pour défendre ceux qui ont essayé de faire votre éducation. J’ai également rejeté tout ce que j’ai appris à cette époque, mais je suis revenu vers le Christ grâce à mes propres recherches et grâce à la musique de Bach qui m’a permis de comprendre que Dieu s’adresse à notre cœur et non à notre intelligence, mais aussi que notre intelligence nous permet de faire la part des choses pour ne pas accepter tout ce qu’on nous raconte.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 20 décembre 2018 12:35

                    @Pascal L. Moi aussi je sais rédiger des Credo :

                    Credo : 

                    Je crois au GIEC tout puissant,
                    à l’extinction du Gulf Stream pour nous punir de nos péchés,
                    à la submersion des atolls quelle que soit l’évolution verticale de leurs planchers océaniques,
                    à la disparition des glaciers de l’Himalaya en 2035.
                    Je crois que la neige est un souvenir du passé que nos enfants ne verront plus,
                    je crois en des usines d’enfouissement du dioxyde de carbone, et tant pis pour la minorité de riverains malchanceux,
                    je crois que la spéculation sur les indulgences-carbone est une bénédiction pour la planète,
                    je crois que l’ours blanc est menacé par le réchauffement climatique,
                    je crois que le Soleil est une étoile invariable,
                    je crois que Greenpeace n’est pas actionnaire de BP,
                    je crois que le climat va se dérégler et échapper à toutes les prévisions sauf celles du GIEC...
                    Je crois que la physiologie végétale c’est tout des menteries inventées par le démon.
                    Je crois que le volcanisme sous-marin, c’est rien que des menteries inventées par les marchands de cigarettes.
                    Je crois que le rôle des nuages et de leur nucléation, c’est rien que des menteries inventées par des infidèles. 

                    Je crois que le dioxyde de carbone est un poison pour la planète, comme le sucre est le truc qui donne mauvais goût au café quand on n’en met pas. 
                    Je crois que le dioxyde de carbone étouffera la forêt.
                    Je crois que notre mission sur Terre est de militer pour la JUSTE dictature du WWFariat.
                    Je crois que les journalistes de Limbé et de Li mMonde sont honnêtes, courageux et indépendants de leur patron.
                    Je crois que Jean Jouzel est assis à la droite du GIEC le tout-puissant pour les siècles des siècles. 
                    Amen. 

                  • JC_Lavau JC_Lavau 20 décembre 2018 12:39

                    Autre secte, autre credo :

                    Göttingen-Københavnist Creed :
                    I believe in the Holy Duality, and its prophet is Niels Bohr. But Duality is true ! Believe it, you small children !
                    I believe in the goblin and poltergeist corpuscle, exempted from any physical law, but by miracle coming back under some statistical physical laws when in crowds. But the corpuscles are true ! Believe it, you small children !
                    I believe in the Newtonian universal time, precisely the time of the laboratory. But the Newtonian time is true ! Believe it, you small children !
                    I believe in the auto-similitude of the Newtonian time at all scales. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that a photon, an electron and so on, must transmute into corpuscles, by politeness toward the big chiefs. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe in the Cruel Uncertainty of the immortal prophet Heisenberg. I believe that Joseph Fourier and the Fourier’s transform have never existed. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that those who dare to remember Joseph Fourier and the Fourier’s transform are infidel to the True Faith, and are liable for the pyre. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that the Ramsauer-Townsend transparency effect has never existed, and these facts were never confirmed, and are only an invention of the Evil. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that the anti-reflect coatings do not exist either and do not work at all at large angles of incidence. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that the interferential colors and their changes with incidence do not exist. I believe that ducks and pawns and teals and lapwings do not exist. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that the radiocrystallography and the spectrography only depend on the crowds laws, and never may be related to individual laws of the photons, of the electrons, of the neutrons, etc. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that during its journey from the electron gun to the microchip to engrave, an electron takes the time to explore beyond the planet Jupiter. But it is true, as Stephen Hawking and Richard Feynman have written so ! Believe it, you small children !
                    I believe in the magical and mystic collapse of the wave function. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe in the wave function, which has been with reason spoiled from any physical character, such as a frequency, wavelength, phase, and absorber, but whose hermitian square gives the probability of apparition of the goblin and poltergeist corpuscle, and of the holy virgin at Fatima. But it is true ! Believe it, you small children !
                    Split in two parts.

                  • JC_Lavau JC_Lavau 20 décembre 2018 12:40
                    I believe that waves-of-probability interfere just like if they were real waves, though they keep no physical character at all (they have been carefully un-Schrödinger-ized). But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that confusing all the scales and all the magnitudes, putting the copenhaguist physicist in the middle of the microphysical image is the proof that we are the modern forever. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that Richard Feynman is the fifth evangelist. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that Richard Feynman was right to re-discover the Fermat’s principle, but without any more any frequency, nor any wavelength, nor any phase, nor any wavefronts, in order to obtain thousands of diverging integrals, in order to allow an electron in a cathodic vacuum tube, to explore beyond the planet Jupiter. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that you can attribute a wave function to a cat. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that in a realization of the « Schrödinger’s cat », the apparatus cannot « know » whether the decay took place until a copenhaguist physicist deigns to lean his august attention onto the fate of the cat. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that we are the modern forever, and that the non-believers are brain damaged, are just mutinous dogs, and want to restore the classical physics which is a mortal sin. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that our violence against the non-believers does not exist at all, and is fully justified for maintaining the unicity of the church (variants : of the mosque, of the synagog, of the golden temple, etc.). But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that we will know all the initial conditions and all the boundary conditions in microphysics because our blackboards are of limited size. But it is true ! Believe it, you small children !
                    I believe that the independence of the seeing the colors and the illumination on astigmatism or other defects of vergence of the eye, and so on with all the other spectral absorptions, are a proof of a corpuscular character of light. But it is true ! Believe it, you small children !
                    Etc. Etc. Etc.
                    Amen !

                  • Pascal L 20 décembre 2018 19:59

                    @JC_Lavau
                    Il faudra que je vous explique un jour la différence entre la croyance et la foi. Vous semblez sûr de ne pas vous tromper, mais sur quelles preuves repose cette certitude. Si ça se trouve, un jour peut-être, Dieu vous demandera où vous en êtes avec l’amour et quelles en sont les limites. On ne sait jamais, alors commencez à préparer une réponse, juste au cas où.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 20 décembre 2018 20:14

                    @Pascal L. Je crains que tu ne surestimes grandement les petites vieilles de ma classe d’âge ou approchant.
                    Comme l’exposait brillamment une actrice particulièrement provocante du Théâtre de Bouvard : « L’amour, je suis pour, à condition qu’on m’en donne beaucoup, et qu’on m’en demande peu. »


                  • Jean Keim Jean Keim 19 décembre 2018 21:22

                    Beaucoup d’incompréhensions viendraient pour un lecteur de lire la Bible traduite depuis l’hébreu dans une autre langue, car l’hébreu comme toute langue, possèdent des idiotismes qui par définition sont intraduisibles dans une autre langue.

                    Dans son livre « Le Christ hébreu », Claude Tresmontant s’est attaché au problème de la langue originelle de la Bible hébraïque et de ses correspondances existant avec le grec ancien de la Septante, ce même grec qui a servi à traduire le nouveau testament depuis des documents originaux écrits en hébreu, sa lecture éclaire sur des points importants des évangiles – ordres et dates de rédaction, sens de certaines expressions... , mais également sur l’Ancien Testament.


                    • gaijin gaijin 20 décembre 2018 09:19

                      @Jean Keim
                      " Beaucoup d’incompréhensions viendraient pour un lecteur de lire la Bible traduite depuis l’hébreu dans une autre langue,

                      "
                      raison pour laquelle une traduction doit être faite non pas uniquement a partir des mots mais aussi a partir du sens ....ce qui n’est pas a la portée de tout le monde
                      par exemple ici :
                      https://www.youtube.com/watch?v=xBdSfp_wzGw


                    • Jean Keim Jean Keim 20 décembre 2018 13:01

                      @gaijin

                      Ouf ! Merci mais presque 4 h d’écoute c’est long néanmoins je prendrais le temps.

                      En ce qui concerne le sens, C. Tresmontant a réécrit ou plus exactement retraduit les 4 évangiles à partir de textes hébreux originels reconstitués – la genèse de son travail est très bien expliquée dans le livre que je cite – sans pour autant réinterpréter le sens mais en laissant le lecteur faire ce travail, la Bible d’André Chouraqui qui a également traduit le Coran, est également très proche de son travail. Cependant il y a des différences importantes avec les Bibles traditionnelles comme la Bible Segond p. ex. Tresmontant notamment nous apprend que l’hébreu n’utilise pas le verbe être d’une façon intensive comme le grec ou le français, notre verbe être est copulatif, en hébreu son usage est réservé pour définir la nature, l’essence d’une chose, mine de rien rien que ce détail à lui tout seul complique les traductions.


                    • Christian 20 décembre 2018 07:13

                      Dommage aussi qu’Einstein n’ait pas profité de sa notoriété considérable, dans les années 20, 30 et 40, pour faire part de ses avis à propos de Dieu et de la Bible


                      Est-il nécessaire une fois de plus de rappeler que dans les années 20,30 et 40, deux idéologies, nazisme et communisme, totalement anti judéo-chrétiennes ont mis pour l’une sa nation (URSS) et pour l’autre le monde à feu et à sang ainsi que l’Holocauste ?

                      A partir de ces faits historiques comment voulez-vous démontrer que le monde vivrait en paix sans religion ? Il y a autre chose à démontrer, c’est l’incontestable dangerosité des idéologies et peu importe qu’elles soient religieuses ou non, toute idéologie, c’est-à-dire une volonté d’un petit groupe humain de prendre le pouvoir par le discours et par la force est DANGEREUSE.


                      • ARMINIUS ARMINIUS 20 décembre 2018 08:23

                        Einstein a eu le mérite de donner un coup de pied dans la fourmillière. Les religions sont comme les Shadoks, elles pompent sur les religions précédentes et ce depuis la Légende de Gilgamesh...

                        Que de mensonges,de fioritures, d’interprétations, recopiées à l’envie par des copistes de tout poil et de toute moralité(?) qui en plus obéissaient à l’air du temps... et aux puissances en place...et Dieu dans tout ça n’est qu’une étiquette pour taxer le mystère de l’organisation de la nature et de l’existence.


                        • zygzornifle zygzornifle 20 décembre 2018 10:18

                          Albert Einstein : "N’essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur. "


                          • Christian 20 décembre 2018 16:13

                            Le Christ, lui, a bel et bien averti de la dangerosité des dogmes religieux et de l’abus de pouvoir des religieux, que cela plaise ou non aux croyants comme aux athées.

                            Pour ceux qui doutent, faites l’effort de lire le Nouveau testament.


                            • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 20 décembre 2018 21:29

                              Et n’oublions pas que dans sa grande miséricorde Dieu a fait que jésus naisse juif c’était l’absolue nécessité pour racheter l’humanité ....Dieu soit loué ! alléluia !

                               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès