• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Fessenheim, mon amour ! »… Ne pas attendre le jour d’après…

« Fessenheim, mon amour ! »… Ne pas attendre le jour d’après…

JPEG

On apprend ainsi qu’un « incident » survenu en 2014 dans la centrale de Fessenheim aurait été bien plus grave que prévu.

http://bit.ly/1Qq4jyq : « L’incident a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires (INES), qui compte huit niveaux de gravité, classés de 0 à 7, le niveau le plus grave.

JPEGPourtant, l’utilisation de bore est un procédé rarissime, indique à la Süddeutsche Zeitung l’expert nucléaire Manfred Mertins, qui dit n’avoir « connaissance d’aucun réacteur en Europe occidentale qui ait dû être arrêté avec un ajout de bore ».

 « Le résultat montre que l’arrêt (…) n’était plus possible, à tel point que d’autres moyens devaient être mis en œuvre », s’alarme cet ancien expert de l’autorité de contrôle de la sécurité du nucléaire civile en Allemagne, aujourd’hui en retraite, qui parle d’un événement « très sérieux ».

http://bit.ly/21Oa0v6 : A vrai dire comme le révèle cet article du parisien, narrant que deux associations accusent l’état de négliger la sécurité, il y a comme un chorus de voix et surtout d’avis d’experts, et ce depuis suffisament d' années pour parler de vrai souci de cohérence, pour parler en euphémisme. Félicitons nous encore que l’on ne parle pas encore de catastrophe, en évoquant des « superlatifs qui manquent », avec toutes les questions d’usage qui suivent le jour d’après : « Mais comment a-t-on pu foncer dans le mur, sans tirer la sonnette d’alarme pour arrêter ce train fou  ? »

          Comment  ?….Les enquêteurs n’auront pas trop à rechercher pour trouver des éléments confondant ! L'un deux vient d'être pondu il y a deux mois, entre noël et jour de l'an, bénéficiant de l'enthousiasme de l'esprit de fête et de laissé allé, où l'on a envie de faire confiance à son prochain !

  • L'arrêté du 30 décembre 2015 concerne les équipements sous pression nucléaire (ESPN), publié le 3 janvier 2016 au Journal Officiel. Il permet aux constructeurs ou fournisseurs d'obtenir des dérogations à la réglementation de 2005 si leur équipement présente des garanties de sécurité suffisantes.

           Pourquoi ?…On sait depuis longtemps la part des lobbies de toutes sortes en France : Industrie de l’armement, FNSEA, Lobbies énergétiques et particulièrement nucléaire : JPEGVéritable état dans l’état, semblant dicter ses choix à une représentation politique à la botte, au mieux renonçant s’opposer à ce Titanic ; au pire, comme on le voit dans cet arrêté, s’en faisant les agents zélés, supprimant les quelques fusibles de contrôle et de sécurité, au risque de dommages collatéraux pouvant aller jusqu’au collapsus nucléaire !

           En ce moment, c’est une vraie frénésie de déréglementation qui agite nos élus, nous rappelant sans cesse leur légitimation électorale pour exiger le garde à vous, pour ceux qui commencent à trouver que les choses ne sont pas claires, qu’il y a véritablement un putsch démocratique, qu’on a trahi leur vote à portée socialiste.

           Etat d’urgence à rallonge, code du travail piétiné  ; on est passé du vieux rose au bleu foncé, voire au brun clair, en moins qu’il ne faut pour le dire. D’ailleurs on ne sait plus quoi dire ! On est estomaqué, en état de choc. J’apprends ce jour qu’on veut armer les vigiles, demain peut-être aussi les chauffeurs d’autobus, les garçons d’ascenseur, et les dames-pipi dans les toilettes. http://bit.ly/1TZE4kN

           On ne peut que se féliciter du rôle de vigie active de certaines associations. Celles donc « Notre affaire à tous », et le « CRILAN  », qui ont déposé recours devant le conseil d’état pour obtenir l’annulation d’un arrêté sentant le souffre, qui permettrait de déroger à « des obligations essentielles de sécurité », dans les centrales nucléaires.

            C’est à se demander s’il n’y a pas volonté d’action criminelle en bande organisée, préparant un mauvais coup, tant les indices concourant abondent, dans une véritable stratégie de l’outrance comme on n’en voit chez les barbouzes : Préparer le terrain, faire du repérage, puis foncer, enfoncer les portes, casser les verrous et les protections, afin de ne plus avoir à se soucier des alarmes. C’est que toutes ces réglementations sont de plus en plus mal ressenties par des lobbies affaiblis par des surcoûts économiques qu’elles ont de plus en plus de difficulté à assumer !

           C’est que l’état ne veut plus, surtout ne peut plus pallier au déficit, comme dans la monstrueuse gabegie Areva, et ses scandales en chaîne, qu’on a laissé se développer, aboutissant à une ardoise qui frisera les 20 milliards d’euros au bas mot de déficit cumulé. http://bit.ly/1LFoj19 La moitié du consortium va être laissé en héritage à EDF et ces millions d'abonnés. 

 JPEG Ne parlons pas du cauchemar du démantèlement des centrales, un mécano invraisemblable qui est loin d’être provisionné, alors que les échéances se rapprochent. Alors pourquoi les démonter ?… On évoque maintenant 60 années de vie, pourquoi ne pas en faire des centenaires bon pied bon œil ! 

           On a là tous les ingrédients d’une attitude de repli, de déni, d’enfouissement dans la tranchée, refusant de voir ce qu’il y a au delà du monticule d’une génération, d’un mandat !. L’atome est d’un autre temps, mais on se refuse à mettre en pratique d’autres technologies expérimentées pourtant ailleurs avec succès. Le problème de la France est que son esprit de centralisation se marie très bien avec ce monstre à tête de gorgone qu'est le nucléaire ! 

 JPEG Et c’est ainsi qu’on se passe le bâton de merde de main en main, de gouvernement en gouvernement… Je veux parler de la barre de plutonium !

            Il faudrait penser divisions aéroportées, légères, et autonomes, ne plus nous encombrer de ce machin aux conséquences surréalistes, aux mains d’un corps d’ingénieurs technocrates persuadés de leur génie, dictant leurs diktats à des élus fascinés et à la botte. Les maréchaux méprisant d’hier, sûrs de leur fait, comme Nivelle et Joffre continuent à briller sur le terrain civil.

 JPEG Au fond, c’est simple, comme dirait le professeur Trouvetou : Il suffit de supprimer les garde-fous, et de changer la loi si par hasard la suite se passait mal, afin de ne pas avoir à rendre de compte avec la justice.

 

          Paranoïa  ? … Je préférerais travailler cent fois du chapeau, que de lire ce que j’ai sous les yeux et de faire tous ces recoupements.

          Tenez : Il y a quelques jours nous sommes passés à coté d’un coup d’état administratif. Un truc énorme, ce décret remettant en cause le principe pollueur-payeur, obtenu de haute lutte après moult catastrophes écologiques, sur fond de marées noires. http://bit.ly/1WZS11v

          Le naufrage a été évité de justesse. Juste nous dit-on une erreur de compas, une petite erreur de navigation, finalement mis de coté. Tout de même, le hasard fait bien les choses, car un petit alinéa écrit malencontreusement, sans idée de mal faire, aurait permis à nos industriels de se décharger de toute responsabilité future, liée à leur inconséquence sur le dos des contribuables : « N’est pas réparable, sur le fondement du présent titre, le préjudice résultant d’une atteinte autorisée par les lois, règlements et engagements internationaux de la France ou par un titre délivré pour leur application. » 

           En clair, il suffisait d’avoir l’autorisation administrative de l’état, le permis de construire,JPEG pour se laver les mains des conséquences, tachées de boues rouges ou de gaz des schistes ou de l’atome, pour ne donner que des exemples d’actualité….. Même si c’était un hasard, on dirait parfois que sa main, comme celle du marché, est un peu guidée dans sa nature et ses déplacements.

          Mais Marianne est bonne fille : Elle donne la main à n’importe qui ! Il faut la mettre sans cesse en garde contre les étrangers qui veulent lui donner des bombons !

JPEG Delphine Batho, ancienne ministre de l’écologie remerciée pour avoir été courageuse, ayant eu une haute idée de sa mission, en tentant de s’opposer à une réduction du coût de la sûreté nucléaire, http://bit.ly/1QYtvPS a cru s’étrangler d’indignation en découvrant le décret : …. « Avec cet amendement, les firmes peuvent se laver les mains de toute conséquence de leur activité sur l’environnement, qu’il s’agisse de pollutions de nature industrielle ou même de pesticides ! Ce n’est pas un hasard si la reconnaissance du préjudice écologique dans la loi prend autant de temps depuis la jurisprudence Erika. Les réticences et le poids des lobbies sont considérables. » 

 JPEG La rédaction de l’alinéa explosif n’aurait donc été qu une simple maladresse, un malentendu qu’il suffira de lever en commission ou dans l’hémicycle. On parle de « divergence d’interprétation entre juristes ». La nouvelle secrétaire d’état à l’environnement, Barbara Pompili compte juste, à ce stade, proposer un amendement rectifié, sans aller jusqu’à le retirer… Il semble bien que sans la vigilance de militants épluchant les textes des lois à venir, on serait peut être dans la grosse catastrophe irrécupérable.

           La loi fait sens, aurait certainement conclu les avocats du MEDEF, et de L’AFEP (association française des entreprises privées), travaillant depuis trop longtemps à débarrasser le pays de ses archaïsmes.

           Cet épisode arrivait le lendemain de l’annonce faite aux rois mages, par Ségolène Royal que la vie terrestre des centrales nucléaires était rallongée de dix ans, par l’intervention de la grâce divine. Parfois, la vie, c’est comme au jeu, on fait une série de 421, sans même plomber les dés !

http://bit.ly/1p54fLO

 

 JPEG L’ennui, avec les centrales installées à proximité des frontières, c’est qu’elles questionnent aussi les populations et les gouvernements qui se trouvent de l’autre coté. Ca doit être parce qu'ils ne comprennent pas le français, imperméables à toute explication, terme recurent employé maintenant pour noyer toute polémique, collant à la psychologie de l'opposant une mentalité d'attardé . En tout cas l’Allemagne, le Luxembourg et la Suisse supportent de plus en plus de mal ces chaudrons du diable que sont ces centrales vieillissantes, Fessenheim et Bugey et à qui l’on rajoute des années aux années.

          Fessenheim devait fermer, promesse présidentielle oblige, mais avec les catastrophes en chaîne qui alourdissent le budget et même la finalisation de L’EPR de Flamanville, qui devait prendre le relais, nous voilà dans la même logique que celle d’un gars qui n’a plus les moyens de se débarrasser du vieux diesel pourri qu’il voulait emmener à la casse en fin d’année, et qui n’est plus vraiment fiable.

          A moins de mettre le gars du contrôle technique dans la poche, il ne voit pas trop comment il pourra continuer à aller au boulot. Voilà pourquoi il panique, prêt à faire n’importe quoi et à graisser la main au mécanicien pour obtenir ce foutu papier. Des freins en vrac, une directions qui part de coté, un peu de fumée d’échappement, qu’est-ce que ça peut faire ? Ca n’empêche sûrement pas d’avancer !

          Une caricature ?… Pas tant que ça. Au vu des précédents, et de la désinformation constante sur le nucléaire, ayant conduit tout un pays à nier que le nuage de Tchernobyl avait passé la frontière, plutôt que de prendre des mesures sanitaires qui aurait chagriné le lobby agricole, Il y a tout lieu de donner crédit aux informations concordantes ne tombant pas d'un magazine à sensations, selon laquelle on a bien frôlé la catastrophe à Fessenheim en 2014.

JPEG Pas la première fois me direz-vous ! Comme en 99 où on était passé très près aussi, à la centrale du Blayais, en Gironde. Sans être un expert en probabilité, on ne peut construire un avenir en s’en remettant ainsi continuellement avec la chance. http://bit.ly/24GSjzW

« Il faut imaginer qu’un accident de type Fukushima puisse survenir en Europe »

          Propos d’écolos babas-rêveurs, me direz-vous… Pas vraiment ! Le type qui a fait cette déclaration n’est rien d’autre que Pierre-Franck Chevet, le président de la sûreté nucléaire. Cet X-Mines, prend un ton de plus en plus préoccupé pour parler de la réalité actuelle, et des enjeux terribles qui plane sur nos têtes. En Janvier dernier, déjà, il tirait la sonnette d’alarme, articulant son discours autour de trois axes : . http://bit.ly/1QXCFwa

         -L’hypothétique prolongement de vie des centrales autour de la date fatidique des 40 ans,.

         -La situation financière catastrophique d’Areva celle d’EDF plombée maintenant par cet héritage et les solutions techniques difficiles à subventionner.

         -Le manque de personnel qualifié lié aux mêmes causes.

          Hasard du calendrier, la nouvelle interview alarmiste donnée hier au journal « Libération » http://bit.ly/24FPf7c a bénéficié d’un éclairage encore plus inquiétant par les révélations de journaux allemands du jour, que les télés du pouvoir ont bien été obligé de relayer, sans toutefois rentrer dans les détails, tel l’utilisation de ce « bore », pour circonscrire la catastrophe naissante. 

 JPEG On peut se demander tout de même si Pierre-Franck Chevet, en rapport avec sa haute responsabilité, n’était pas au courant de « l’incident » de 2014 à Fessenheim. Avait-il envisagé les velléités gouvernementales, à venir, à l’emporte pièce, de Ségolène, notre pasionaria, dans la logique atomique qui préside aux décisions depuis plusieurs décennies, négligeant toutes autres alternatives sérieuses ?

           Ce qui aurait de quoi le rendre soucieux, et d’autant le discours adapté qu’il tient sur la sécurité, et les conditions à minima d’un projet viable.

           Même si la loi pollueur-payeur avait été cassé par ce nouvel amendement scélérat, 1386-19 du code civil, reste qu’il y aurait quelles que soit les responsabilités, endossées, ou non, des coûts dont les tenants administratifs et économiques nous sembleraient dérisoires, en cas de gros pépin.

        JPEG  Peut-être pas pour tout le monde. On n’a pas tous la même conception du parapluie !... Nucléaire, législatif et environnemental.... En plus de son casque de chantier, Anne Lauvergeon, la patronne d'Areva, a obtenu un magnifique parachute doré de 1,5 million d'euros, en dépit du gouffre ayssal qu'elle a laissé, et des enbouilles avec la justice qu'il lui reste à assumer, en particulier un facheux soupçon de "délit d'initié". N'allez pas me demander pourquoi après cela on lourde les caissières de supermarché coupables de la récupération d'un bon d'achat d'un euro !

            La sécurité c’est une chose inestimable ! Au moins tout le monde sera d’accord avec ça. Reste à savoir comment on la conjugue. C’est qu’on n’arrête pas de nous faire peur en agitant la menace terroriste, qui peut surgir n’importe où, n’importe quand ! Pas de quoi nous terrifier vraiment cent ans après les massacres de Verdun et de la Somme, et cela sans faire injure aux victimes..Une époque où l'on avait pas encore inventé les cellules de soutien psychologiques, et même ce nouveau poste de ministre de l'aide aux victimes..A quand un ministre de l'aide au vivant ?.

         Inutile de commenter la surenchère politique autour de cette affaire de terrorisme, la peur entretenue, qui se décline en état d’urgence permanent, servant à tétaniser les foules. Des causes, on n’en dira mot, refusant le moindre questionnement, comme une caution donnée aux islamistes, un encouragement. Voilà l’essence même du mot fascisme, celui étymologiquement qui ne se prend pas la tête, qui agit, qui fait, qui donne la direction à suivre !. Brouillon ou pas, l’essentiel c’est qu’ils avancent tous au pas derrière !

          Reste qu’on peut s’intéresser à d’autres menaces, très prégnantes. Il ne faudrait pas qu’une catastrophe environnementale devienne si énorme, qu’elle ferait paraître anecdotique les attentats derniers, et autant la menace de l’islamisme radical, ce cancer. Je pense bien sûr à Fukushima, et à Hiroshima, les deux catastrophes sœurs, civile et militaire, de la malédiction atomique. 

          Il suffit de faire un cercle avec un rayon de cent kilomètres autour de Fessenheim pour JPEGtenter d’imaginer l’impact que pourrait avoir un tel événement, englobant le présent e l’avenir de trois pays : La France, la Suisse et l’Allemagne. Même Daesh ne peut rêver d’un coup pareil ! A nous tout de même de ne pas nous saborder !

          Et quelle alternative nous proposez vous mon bon monsieur ?..Voulez vous revenir à l’age de la pierre ?….J’entends déjà les mêmes réflexions faussement paternalistes ! Je n’ai rien à objecter, si ce n’est qu’il aurait fallu anticiper les solutions alternatives avant. Mais comme pour beaucoup de choses, il n’est jamais trop tard pour changer de cap, même s’il se fait vraiment tard !.. Des solutions existent, enthousiasmantes, à même de mobiliser les énergies, de stimuler les jeunes et les esprits dans des paris audacieux, mais non létaux, ne compromettant pas l’avenir… Il existe assez d’intelligence et de volonté dans ce pays pour aboutir à ces sursauts salutaires qui ont toujours jalonné notre histoire.

         Au lieu de cela, nos responsables, en dépit des accents de la cop 21, confondant rigidité et fermeté, préfèrent s'enkyster dans des projets fumeux, dévoreurs de nature et d'espace agricole, comme celui mortifère et ruineux de Notre-Dame des Landes . Une histoire révélatrice de la force des lobbies et qui inaugurent bien mal l'avenir. Mais l'avenir de qui ? Celui de nos élus fatigués et redondant, ou celui de jeunes gens déterminés, ne voulant pas entendre parler d'un avenir plombé. 

 JPEGTant que le pire n'est pas arrivé, tout est possible... Le pire, c'est le scénario infernal sur lequel Alain Resnais bricola son chef d’œuvre en 1959. « Hiroshima mon amour ! » Une actrice française à l'identité inconnue se rend à Hiroshima, après les bombardement atomiques, afin d'y tourner un film pour la paix. Elle y rencontre un Japonais qui devient momentanément son amant, mais aussi son confident.

Il lui parle de sa vie et lui répète : « Tu n'as rien vu à Hiroshima ? »

On ne pourra pas dire qu’on n’a rien vu venir à Fessenheim !

Mon amour.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

203 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 5 mars 2016 09:04

    La « Mafia-Nucléaire » aux commandes de notre destruction annoncée pour quelques euros de plus...

    Chez nous, mla catastrophe est inévitable vu l’état réel des centrales en services...mais ça les pourris de l’urnium vous dirons le contraire..Nous aurions pu faire la révolution pour évoluer vers un changement, mais les politichiens aux ordres et sous enveloppes de l’infamie préfèrent notre destruction que de créer notre avenir...Allez voter « bouseux » en 2017 pour votre enterrement.. !

    • bakerstreet bakerstreet 5 mars 2016 12:01

      @Le p’tit Charles
      http://bit.ly/24HIKRt Il y a 4 heures, un article du monde : Allemagne demande l’arrêt de Fessenheim

      Ah, ces teutons, 1 siècle après Verdun, ils continuent à nous chercher des crosses !

    • bakerstreet bakerstreet 10 mars 2016 15:43

      @Le p’tit Charles
      Voilà, pour conclure, ce qui pourrait en laisser plus d’un songeur, un interview donné par un ex pro nucléaire, passé par l’epreuve du réel. 

      Fukushima : « 50 millions d’habitants ont failli être évacués » http://bit.ly/1pyYtSN

    • sarcastelle 5 mars 2016 09:48

      Je qualifiais de harangue un article de Victor, mais je n’avais rien vu. Plus ça crie et plus ça mêle tout, plus c’est mobilisateur ? 

      Les dessins avec des capitalistes obèses en haut-de-forme, c’est bien, mais il manque des prêtres en soutane. 
      Bref la centrale immaîtrisable (« incontrôlable » est un anglicisme) est maîtrisée, et les sparadraps dont l’écologisme décore Fessenheim ont tenu bon. Ouf ! 


      • bakerstreet bakerstreet 5 mars 2016 11:46

        @sarcastelle
        Je peux vous signaler quelques fautes d’orthographe aussi que j’ai vues à la relecture, n’ayant fait qu’une visite rapide de contrôle après avoir écrit cet article très tard. Heureusement qu’un bonbon, écrit avec un m, au lieur d’un n, ne génère pas de fuite radioactive ; juste un peu d’humeur fielleuse chez certains, qui cherchent un défaut de peinture dans la cuirasse, au lieu de loucher vers le cœur du problème. Néanmoins mon bon monsieur, ce n’est pas un correcteur d’orthographe qui résoudra les problèmes de cette centrale. 

        Le fait de botter en touche est en tout cas signifiant de déplacer le regard de ce qui dérange, tout en caricaturant. 
        « Que les Allemands s’occupent de leurs affaires, et de leurs migrants ! »...Voilà ce que je viens d’entendre sur France info. Un député du haut Rhin, ou du haut rien dont j’ai oublié le nom, et qui aurait pu se fermer le bec avec du sparadrap, au lieur de sortir une telle ânerie, révélatrice soit d’un esprit de panique, soit d’un esprit faible, ou encore plus probable, d’une volonté de ne pas s’aliéner certains de ses administrés...D’ailleurs notre homme parle aussi « de milliers d’emplois à préserver »... Une remarque : Les migrants, c’est comme les nuages radio actives, ça passe les frontières. Voilà la source du malaise, en dehors des postures : « Circulez y a rien à voir ! »

      • sarcastelle 5 mars 2016 12:13

        @bakerstreet

        .
        Je botte en touche pour signifier que sur le fond, je ne compte pas écrire un livre pour répondre à votre chapitre, car telle est habituellement la proportion nécessaire à rétablir l’équilibre entre une charge idéologique où tout est interprété dans le même sens, et sa réfutation. Et qui lira un livre ? Pour frapper les esprits il faut faire court. 

        Voyez aussi comme il est difficile d’argumenter à sens unique : vous parlez des Allemands qu’il n’est pas acceptable de rembarrer en les renvoyant à leurs affaires. Or pendant ce temps le vent quand il est d’est passe pour nous régaler des produits de combustion de leur lignite électrogène. Ah mais d’accord, le mot magique « radio-actif » n’est alors pas employé, mais serait-ce par erreur ? 




      • bakerstreet bakerstreet 5 mars 2016 14:13

        @sarcastelle
        Un certain ressentiment sur fond de scepticisme se construit au sujet des allemands, et de leur politique de fermeture des centrales nucléaires. Ils ont prévu aussi de baisser l’importance de leurs centrales au charbon...Mais ce qu’on ne peut ignorer, ou balayer d’un revers de manche, c’est la multiplication des solutions, et leur courage pour s’affranchir du nucléaire, énergie du passé, mettant le solaire et l’autonomie des maisons en avant. 

        L’Allemagne : bientôt moins de recours aux centrales au ...
        La France a les moyens de s’affranchir elle aussi du nucléaire. La plus grande centrale solaire est française : 250 hectares, soit un peu plus du dixième des terres aliénées et bétonnées par Vinci à Notre Dame des landes, pour suffire à l’autonomie d’une ville de 50 000 habitants. ..
        VIDEO. La plus grande centrale solaire d’Europe inaugurée ...
        Ne pas oublier que si l’on n’arrête pas de nous rabâcher que si la France a le second domaine maritime du monde, rien ou presque, depuis la marée motrice de la rance n’est fait pour récupérer cette formidable énergie, alors que des solutions innovantes existent...

      • JBL1960 JBL1960 5 mars 2016 14:14

        @bakerstreet Perso, ça me parle votre article, et on s’en fout des qques fautes d’orthographes... Le gars du Haut Rhin dont vous parlez est sans doute le même qui a veauté l’obligation de bénévoler 7 h à tout nouveau demandeur RSA, non ? Tenez, je le rappelle dans ce petit billet de blog ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/06/ubu-est-strasbourgeois/ Maintenant, oui, c’est une urgence cette atomisation à outrance. Y’en a pour se creuser la cervelle dans l’énergie pendulaire alors, j’suis pas capable d’en parler n’étant rien, ni personne ; Mais les ceussent qui sont capables feraient bien de se saisir du problème à bras le corps au lieu de remettre le problème à plus tard, voire à trop tard...


      • bakerstreet bakerstreet 5 mars 2016 15:00

        @bakerstreet
        JBL

        Oui, il y a sûrement une même cohérence de l’esprit asservi à l’argent. Pas le meilleur souvenir qu’on laisse aux autres, mais ça ne fait rien, l’argent, l’économie, c’est comme une addiction, une paire de lunettes qui vous font regarder le monde à sa manière. 

      • sarcastelle 5 mars 2016 16:41

        @bakerstreet


        Le potentiel d’énergie marémotrice récupérable dans les lagons de notre domaine maritime du Pacifique n’est pas très spectaculaire, ni même dans la baie du mont Saint-Michel, mais puisque l’énergie marémotrice est de l’énergie de rotation terrestre, il suffit de récupérer directement celle-ci en plantant au pôle un axe qui à travers une démultiplication convenable entraînerait une énorme dynamo. 

        Si enfin il manquait encore un argument antinucléaire, n’oublions pas les 4000 milliards d’euros que les écologistes ont calculé comme coût de la prochaine catastrophe. EDF ne les a pas mis de côté ? Bon, alors tout est dit et le nucléaire doit s’arrêter sur-le-champ. 

        Si j’écris n’importe quoi, ne m’accusez pas d’avoir commencé. 

      •  Christian Ziziledur 6 mars 2016 03:39

        @bakerstreet
        salutation
        je te félicite pour ton article bien construit,claire ,un travail qui pour une parution de 2 jours
        est un travail pour le moins important .
        et les critiques de l’autre tanche de sarcacelle de mes couilles ,me font doucement rire
        son bouquin qu’il voudrait écrire ,mais qu’il l’écrive donc,ce trou du cul ,qui parle et qui ne fait
        rien n,ai qu’ un tas de merde ,
        je te remercie entre autre pour tes commentaire très lucide,et je connait les souffrances
        que cela engendre.je suis un un peut dans ce com ton bouclier et aussi la masse qui frappe.
         dans cette fange dégoutante de verbe inutile,stérile et sans intérêt.
        un ami a+ 


      • sarcastelle 6 mars 2016 07:36

        @Ziziledur a écrit :

        .
        l’autre tanche de sarcacelle de mes couilles 
        ce trou du cul, qui parle et ne fait rien, n’ai qu’un tas de merde

        ............................................

        « Sachez que l’injure n’est pas de mise sur ce forum »  (Olivier Cabanel)

         smiley 

        Publiant sous pseudonyme, je suis en revanche indifférente à ce que vos propos un peu désespérés soient ou non laissés. 



      • bakerstreet bakerstreet 6 mars 2016 12:44

        @sarcastelleIl va de soi que si le projet de la rance était intéressant, il a été supplanté depuis les années 60 par d’autres technologies innovantes. L’énergie des courants marins - France Energies Marines extrait :Au niveau mondial, le potentiel estimé de l’énergie hydraulique est compris entre 75 et 100 GW. Les capacités européennes sont estimées à 12,5 GW ce qui permettrait sur la base de 4 000 heures de fonctionnement annuel de produire 50 TWh, soit l’équivalent de 4 réacteurs de type EPR. La zone méditerranéenne ne peut pas fournir d’énergie hydrolienne du fait de la faiblesse des marées, sauf au détroit de Messine. Les principales zones d’intérêt en Europe sont la Manche, la mer du Nord et la mer d’Irlande.

        La France possède la deuxième ressource européenne après le Royaume-Uni, 20% de ce potentiel nationale (estimé à 3 GW) étant réparti entre la Bretagne et le Cotentin. Comme pour l’énergie hydraulique produite par les barrages, il s’agit d’une exploitation de niches naturelles lié.



      • bakerstreet bakerstreet 6 mars 2016 12:45

        @sarcastelle
        Personne n’est assez débile pour dire que le nucléaire doit être arrêté sur le champ. 

        On ne tire pas le frein à main dans un camion fou. 
        Mais pour arrêter, faut il déjà commencer, en émettre le désir : Là nous sommes dans l’addiction, et le discours de l’alcoolique qui vous dit : D’accord, mais demain....Rendant responsable et complices les autres clients du bar, le jour où il a un malaise, en disant, : « Pourquoi vous m’avez laissé boire ! » 

      • JMBerniolles 6 mars 2016 13:48
        @bakerstreet

        Si, cette nullité arrogante et méprisante de Denis Baupin l’a dit à l’Assemblée nationale lors des débats sur la LTE.

        Qui plus est avec la responsabilité de rapporteur.

        Cela peut être vérifié sur le site de l’Assemblée nationale dans le compte-rendu des débats

      •  Christian Ziziledur 6 mars 2016 14:16

        @sac a celles
        « je suis en revanche indifférente à ce que vos propos un peu désespérés soient ou non laissés. »

        super ...alors je peut continué ... smiley
        .


      • lsga lsga 5 mars 2016 12:33

        Encore une fois, le plus gros problème de l’énergie nucléaire, c’est l’irresponsabilité totale et l’incompétence crasse des personnes en charge. 

         
        La cuve de l’EPR de Flamanville présente des mal-façon ? Ils n’en on rien à faire, ils sont prêt à l’utiliser quand même. Comme à Fukushima : ils font le travail mal, à moitié, remplis de mal façon, et s’en moquent complètement. 
         
        Il faut menacer ces irresponsables de poursuites pénales. L’impunité totale de ces incompétents est de loin le plus grand problème de l’énergie nucléaire.
         
        (un autre problème, c’est qu’une chute de dizaines de milliers de petites météorites telle que celle qui s’est produite à Tcheliabinski provoquerait un véritable apocalypse nucléaire si elle aspergeait la région Rhône Alpes.  Mais bon, quand on voit que les ingénieurs d’AREVA/EDF ont aidé les japonais à construire des centrales au plutonium au dessus de failles sismiques.... ils sont pas à ça prêt hein ?)

        • bakerstreet bakerstreet 5 mars 2016 15:14

          @lsga
          Je vous rappelle les différentes dispositions législatives :

          • L’arrêté du 30 décembre 2015 concerne les équipements sous pression nucléaire (ESPN), publié le 3 janvier 2016 au Journal Officiel. Il permet aux constructeurs ou fournisseurs d’obtenir des dérogations à la réglementation de 2005 si leur équipement présente des garanties de sécurité suffisantes.
          • Et puis cet alinea 1386-19, qui a failli passer dans la foulée, et qui visait à détruire le patient maillage qui avait abouti à cette loi pollueur-payeur, suite à quelques catastrophes retentissantes, dues en grande partie au fait que les responsables étaient exonérées : « N’est pas réparable, sur le fondement du présent titre, le préjudice résultant d’une atteinte autorisée par les lois, règlements et engagements internationaux de la France ou par un titre délivré pour leur application. » 
          • Tout ces signaux, sans oublier la volonté tonitruante affichée par Ségolène, de prolonger la durée des centrales, constituent une base de signaux convergents, pour nous induire une analyse quasiment cynique de la chose, et des moyens étudiés pour s’exonérer des conséquences, et d’aboutir ainsi à ce fameux salto : « Responsables, mais pas coupables »..... 

        • sarcastelle 6 mars 2016 07:41

          @bakerstreet, qui a écrit : responsables mais pas coupables 


          Cette formule trentenaire d’une femme ministre a fait l’objet de mille moqueries, ce qui signifie que mille commentateurs peu soucieux de démocratie et d’état de droit se moquent de la différence fondamentale entre le pénal et le civil. 


        • bakerstreet bakerstreet 6 mars 2016 13:26

          @sarcastelle
          Il y eut aussi parmi les déclarations lapsus qui valent de l’or, celle de richard Virenque, qui se désolait d’avoir été dopé : « A l’insu de son plein gré ! »...Au delà des codes en tous genres, la parole parfois fait sens, après que la langue fourche, prise dans des contradictions. 

          Vous faites bien de parler du sang contaminé, et de sa logique libérale, ayant voué à la mort des centaines de patients, certains juste victimes d’une transmission de confort....
          J’ai passé ma vie dans le soin, et je suis très en colère contre certains qui ne voient jamais les victimes que leurs décisions technocratiques et comptables provoquent, enfermés dans leur cage de verre. 

        • gogoRat gogoRat 5 mars 2016 13:14

           Comme en matière de guerre ou de chômage, celles et ceux dont on est certains, par constat irréfutable, qu’ils ont pris des risques (consciemment ou pas) sont les victimes.

           - « Risques radioactifs ? : 0 mort » prétendent constater les importants
           
           Puisque, selon eux, les autres seraient trop bornés pour comprendre leurs savantes démonstrations, contentons-nous de regarder des image :
           https://www.google.fr/search?q=radioactivit%C3%A9+victimes&client=ubuntu&hs=ZkX&channel=fs&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjvwryrv6nLAhWKQBQKHXeMBrwQ_AUICSgD&biw=1235&bih=513

           Je sais, plus d’un lecteur pensera : ’on trouve que des conneries sur Internet’ ;
          la preuve : c’est bien parce qu’il est sur Internet qu’il y aura trouvé ceci !


          • Pyrathome Pyrathome 5 mars 2016 13:35
            Ne pas attendre le jour d’après.....

            .

            Au niveau de bêtise actuel, ils iront jusqu’au désastre nucléaire d’une centrale pour arrêter définitivement la gabegie..... 

            Malheureusement, c’est inéluctable, les imbéciles irresponsables ne comprennent que le bâton.....


            • bakerstreet bakerstreet 5 mars 2016 14:51

              @Pyrathome
              L’arrêt de Fessenheim étant conditionné à l’ouverture de l’EPR de Flamanville, expérimental, et qui présente de grave problème d’étanchéité. 

              Areva connaissait de longue date les anomalies de l’EPR ...
              Heureusement, nous dit-on, « no problemo » ! 
              Enfn, ces news datent de quelques mois, antérieures tout de même aux déclarations feutrées et un peu alarmantes tout de même du président de la sûreté nucléaire. 

              Une question ? Ne faudrait il pas mieux nommer madame El Khomri présidente de la sécurité nucléaire ?

            • sarcastelle 6 mars 2016 07:45

              @Pyrathome qui a écrit :

              .
              les imbéciles irresponsables ne comprennent que le bâton...

              .........................

              Les menaces n’ont pas cours sur Agoravox. 

              (Sarcastelle, sur le modèle « les injures n’ont pas cours sur Agoravox » d’Olivier Cabanel)

            • JMBerniolles 6 mars 2016 10:48
              @sarcastelle

              Courage.
              Les injures signifient la défaite intellectuelle .... et la vraie nature de l’auteur

            • Patrick Samba Patrick Samba 6 mars 2016 22:31

              Décidément avec JMBerniolles il faut s’attendre à tout.

              N’écrit-il pas plus haut : «  cette nullité arrogante et méprisante de Denis Baupin l’a dit à l’Assemblée nationale lors des débats sur la LTE. » ?

              Et c’est à ce genre de personnes qu’a été confiée la responsabilité de la gestion et de la sureté nucléaire...
              C’est dire la chance inouïe qu’il n’y ait pas eu d’accident plus grave que ceux de St Laurent des Eaux !


            • JMBerniolles 6 mars 2016 22:50

              @Patrick Samba

              Je vous faisais simplement remarquer que Denis Baupin avait dit à L’assemblée nationale que l’on pouvait arrêter une centrale nucléaire immédiatement. Cela se vérifie dans le compte rendu des débats. C’est un rapporteur qui ne connait rien dans le domaine de l’énergie et dans d’autres.... C’est pour cela que je le qualifie de nullité. C’est un fait. A une époque sur la question nous avions des ingénieurs et chercheurs de haut niveau. Je citerai Hubert Curien, Robert Galley.... et d’autres


            • JMBerniolles 5 mars 2016 14:08
              Il y une vérité bien cachée, notamment par nos médias, sur nos mouvements politiques dits écologistes, - leur défense de l’environnement se limite à l’anti nucléaire, primaire dans son expression, d’où ses responsables tirent des carrières politiques ou des postes dans des organisations transnationale comme Greenpeace-. Comme Corine Lepage que l’on retrouve dans ces attaques de l’étranger contre notre nucléaire.

              C’est le fait que ces organisations sont, au niveau de leurs responsables, des agents du système néo libéral, - Cohn-Bendit est par exemple un défenseur sans complexe de ce système dominant qui nous conduit vers l’abime, au parlement européen-. 

              Un des objectifs de ce système est de détruire l’Etat français et de démembrer la France, proposition clairement exprimée par Eva Joly dans sa médiocre campagne présidentielle.

              Les attaques venant d’Allemagne et de Suisse, deux pays qui ont encore des centrales nucléaires et qui, en ce qui concerne l’Allemagne est le plus gros pollueur européen, contre notre nucléaire, sont accompagnées de déclarations qui sont autant de leçons que ces pays voudraient nous donner.

              Notamment la mise en cause du classement au niveau 1 (un incident qui est pris en charge par un système de sécurité permanent destiné à ce genre de problème) par l’ASN.

              On ne peut pas applaudir et se réjouir quand l’ASN intervient sur les couvercle et fond de cuve de l’EPR, provoquant un nouveau retard de chantier de 6 mois un an, et la mettre en cause dans l’évaluation de ce problème sur Fessenheim.

              Rappelons que sur la vie de notre parc de réacteurs nucléaires REP, les incidents n’ont pas dépassé le niveau 2. On conçoit bien que ces unités complexes ne peuvent être épargnés par les problèmes. L’inquiétude ne peut venir que s’ils ne sont pas pris en compte par des dispositifs prévus à cet effet.

              L’étranger, par l’intermédiaire de ministres, de courts de justice, ... se permet ce type d’attaques, à des fins de diversions sur leur politique intérieure (l’Allemagne n’arrive pas à arrêter son nucléaire, il y a en Suisse des extrémistes anti nucléaires qui peuvent aller jusqu’à attaquer à la rocket le chantier Super Phénix, sans réussir à stopper les réacteurs nucléaires suisses) parce que nous sommes dirigés depuis des dizaines d’années par des marionnettes de l’étranger (Washington, Tel Aviv, le Qatar....). Les médias asservis reprennent ces attaques, sans même se donner la peine de développer les arguments de l’ASN .

              Il est malheureux de voir repris sur ce site, dans un article, toutes ces attaques, sans aucune vue personnelle de la part de l’auteur, ni compréhension du problème.















              • Patrick Samba Patrick Samba 5 mars 2016 16:52

                @JMBerniolles

                Arrêtez vos mensonges ou demi-mensonges encore plus pernicieux, irresponsable Berniolles : il ne suffit pas d’ajouter « REP » derrière « réacteur nucléaire » pour laisser croire qu’il n’y a pas eu en France d’accidents supérieurs à un niveau 2.

                Vous savez, et cachez, que les accidents de St Laurent des Eaux de 69 et 80 sont classés 4, et aurait dû être classés 5 si les mensonges permanents des irresponsables pronucléaires n’avaient caché la vérité. Ils font partis, selon les sources (▶ Spécial investigation 2015 Nucléaire la politique du mensonge ! à 20-21 minutes ) des 10 plus graves accidents survenus dans le monde.

                Quant à l’ASN, espèce d’individu malsain, elle est composée de très nombreux enquêteurs certains plus honnêtes ou intègres que d’autres. Ce qui fait que l’ASN peut dire la vérité ici et mentir là (c’est-à-dire notamment à Fessenheim).

                J’espère qu’un jour vous passerez devant les tribunaux pour tous vos mensonges.

                Vous n’avez jamais répondu à ma question : pourrez-vous encore vous regarder dans une glace si survient en France un accident type Tchernobyl ou Fukushima ?

                (Très bon article Baskerstreet ! J’espère qu’il y en aura d’autres !)


              • bakerstreet bakerstreet 5 mars 2016 18:38

                @Patrick Samba
                Bravo pour votre pertinence à dénoncer un agent du lobbying, qui fait tant dans la caricature, qu’il en perd toute crédibilité. La démagogie exige tout de même un certain talent....Pour Fessenheim, ça sera très dure de continuer la politique du déni, supprimant les fusibles pour ne plus que ça saute...Il est certain que les ingénieurs qui travaillent dans ces unités ne peuvent avoir que des cas de conscience, coincés qu’ils sont entre leur devoir de réserve, et leur capacité critique, qui les honorent...Il ne suffit pas de faire disparaître dans ce domaine un problème, sous le tapis un code, ou de trafiquer les chiffres, pour éviter que le principe de réalité ne se rappelle à vous..L ’état surjoue la sécurité, à des fins politiques et liberticides, et demande au citoyen de s’équiper en détecteurs de fumée, et nous enfument avec cette affaire ! Il y aurait de quoi rire et en faire une comédie si ce n’était pas si grave. 


              • JMBerniolles 5 mars 2016 18:55
                @Patrick Samba

                Revoilà l’éminent représentant de Greenpeace.

                Vous n’avez qu’une enquête de nos médias pourris comme référence ?

                Je parlais clairement des REP qui sont actuellement nos réacteurs électrogènes. Ce que je dis se vérifie, c’est public.

                Le niveau 5 INES est représenté par l’accident de Windscale en Angleterre. Dans le cas des deux accidents à Saint Laurent des eaux (fusion partielle d’assemblages), on est à de très nombreuses décades en dessous dans le niveau des rejets de radionucléides dans l’environnement. Qui ont été très minimes. Dans TMI le tiers du cœur a fondu mais les rejets extérieurs ont été insignifiants.


                Comme tous vos collègues anti nucléaire intégristes, qui se soucient peu des réalités, vous rêvez d’une inquisition pour les personnes qui vous dérangent dans votre propagande, quelque peu handicapée par votre ignorance du sujet.

                Il ne peut y avoir de Tchernobyl en France parce que nos réacteurs sont d’un type totalement différents. Ils disposent notamment d’une enceinte.

                Où voyez vous en France, une magnitude prévisible de séisme au niveau 9 ? Et encore tous les réacteurs japonais ont résisté au séisme. Un tsunami ? où sont les prévisions et les évaluations ?









              • sls0 sls0 6 mars 2016 00:08

                @Patrick Samba
                St Laurent c’était du graphite/gaz et non du REP.
                Dans le reportage mis en lien ils font l’amalgame entre REP et graphite/gaz.
                On a toujours été au courant du ’’niveau 4’’ et c’est même dans wikipédia depuis 2012.
                La déclaration et l’échelle INES datent de Tchernobyl, les accidents datant de 1969 et 1980, ils n’étaient pas concernés d’où les ’’.
                C’est un de mes profs physique ou mécanique qui en avait parlé en 1972 ou 73. De mémoire un bloc de graphite plein à la place de d’un bloc creux qui a empêché le refroidissement. Il avait parlé d’accident grave mais n’avait pas d’échelle INES à dispo.
                A cette époque un peu de frousse aurait été bienvenue, les gens s’en foutaient. Maintenant c’est la frousse extrême et les fantasmes, c’est pas mieux.

                Quant au très bon article Baskerstreet, je serai plus mitigé, il arrive à faire plus d’amalgames que Cabanel, c’est peu dire.

                Encore un qui doit être payé par le lobby du charbon et ses 150.000 morts et l’équivalent d’un Tchernobyl annuel en rejets radioactifs.Vu qu’aux USA ils ont décidé que la France devrait être un parc d’attraction pour touristes, on peut démolir le nucléaire.

                Nota : La lettre envoyée par l’ASN à Fessenhein suite à l’inondation, tout y est expliqué, autant aller au plus près de la source, ça évite les phantasmes et exagérations.


              • sarcastelle 6 mars 2016 00:24

                @Patrick Samba

                .
                Beau langage. Faudrait p’têt vous met’ dans l’crâne qu’on est en démocratie. 

              • Patrick Samba Patrick Samba 6 mars 2016 09:02

                @sls0

                écoutez, sachez que je déteste la mauvaise foi (un peu comme tout le monde, mais moi je le dis à chaque fois que j’y suis confronté), car la mauvaise foi coupe court à tout débat, et ici on est sur un espace de débat. Or vous commencez très fort :

                « St Laurent c’était du graphite/gaz et non du REP.
                Dans le reportage mis en lien ils font l’amalgame entre REP et graphite/gaz.
                On a toujours été au courant du ’’niveau 4’’ et c’est même dans wikipédia depuis 2012
                . »

                Où y-a-t-il amalgame en comparant des accidents de fusion sous prétexte que les réacteurs ne sont pas du même type ???

                Qui c’est « on » ? Vous ? Vous travaillez à EDF et vous le saviez ? Et bien justement le citoyen moyen ne le savait pas. J’ai vécu 18 ans à 30 km de St Laurent des Eaux et malgré ma profession grâce à laquelle j’aurais dû « obligatoirement » connaitre cet évènement (Je suis médecin et il aurait été logique que je sois au courant de causes de cancers quand on les connait. Et bien l’Etat et les gouvernements successifs ne m’ont pas jamais informé de ces accidents, et je n’en avais jamais entendu parlé avant Fukushima. C’est une honte !)

                ’’niveau 4’’ et c’est même dans wikipédia depuis 2012." : Salaud ! Connard ! (oui j’injurie à ce niveau de saloperie !) : sans internet on n’aurait jamais connu ces accidents de 69 et 80 !!!

                Et je ne commente tout le reste, je n’ai pas que ça à faire....


              • Patrick Samba Patrick Samba 6 mars 2016 09:24

                sarcastelle,

                cela faisait un peu plus d’un an que je n’intervenais plus sur AV me contentant d’y lire les quelques articles qui m’intéressaient mais rarement les commentaires, parce que si on le fait on est tenté de débattre et si l’on débat ça prend énormément de temps. Et donc je vous connais très peu. Mais les rares fois où je vous ai lu j’ai pu remarqué que vous aviez quelques neurones, en tout cas une certaine éloquence. Mais l’éloquence ne fait pas tout, il faut aussi de l’intelligence, or vous prenez le risque de parler de politique sans apparemment aucune culture politique, même de base.

                Quel rapport entre un langage vif, rude voire grossier et la démocratie ??? 
                Et la démocratie serait donc un système politique qui autoriserait le mensonge comme moyen de débat ??? Chavais pas moi, mais j’chuis p’têt pas assez intelligent...


              • sarcastelle 6 mars 2016 09:41

                J’ai répondu indirectement à votre dernier paragraphe dans mon message de ce jour 9 h 29, tout en bas en ce moment. 



              • Patrick Samba Patrick Samba 6 mars 2016 10:05

                @bakerstreet (et non baskerstreet, pardon)

                « un agent du lobby qui fait tant dans la caricature, qu’il en perd toute crédibilité » : oui, mais que c’est néanmoins épuisant !...

                Et on en arrive à perdre son calme car en plus de monopoliser l’espace, et le temps de lecture (parce que tout de même on peut puiser qq infos dans ses commentaires...), il incite d’autres commentateurs à user des mêmes méthodes, et c’est forcément d’autant plus épuisant...


              • Patrick Samba Patrick Samba 6 mars 2016 10:23

                @sarcastelle

                « passer en justice pour ses opinions qualifiées de mensonges » :
                Ah parce qu’en plus de ne même pas détenir les notions de base en philosophie politique vous ne connaissez pas la définition du mot « mensonge » ??

                Bon, je vois le niveau....


              • sarcastelle 6 mars 2016 13:00

                @Patrick Samba qui a écrit :  Bon, je vois le niveau...

                .
                Pourquoi ne pas dire clairement que chacun tient l’autre pour inepte, creux et nocif ? Il me semble que depuis ce matin vous en avez sorti bien d’autres ! 

              • Patrick Samba Patrick Samba 6 mars 2016 14:10

                Oui, Mme sarcastelle, j’ai la rage ! Et je peux vous garantir que moi qui n’ai jamais usé de la moindre insulte sur AV, et seulement de l’ironie ou du sarcasme, j’ai l’intention de plus être poli quand je constaterai des mensonges grossiers, des manipulations de langage ou toute autres saloperies.

                CA SUFFIT L’IRRESPONSABILITÉ ET LES MENSONGES DES PRONUC !

                JE NE VEUX PAS ÊTRE TÉMOIN D’UN TCHERNOBYL OU D’UN FUKUSHIMA FRANÇAIS !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès