• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Inquisition

Inquisition

Sans qu’ils en soient conscients, certains journalistes sont devenus les dignes successeurs des inquisiteurs du Moyen-Âge dans leur défense du politiquement correct.

Ainsi récemment, je suis tombé sur l’interview d’Etienne Chouard, personnalité du mouvement des gilets jaunes par deux journalistes de « Le Média », média dont j’ignorais jusqu’alors l’existence. Je n’ai pas été déçu.

On pouvait s’attendre après les Européennes à une discussion sur le futur du mouvement des gilets jaunes face au renforcement apparent du gouvernement dont les membres semblaient ragaillardis par leur place de second aux élections.

Mais on s’est vite retrouvé dans une atmosphère de procès d’inquisition qui n’avait plus rien à voir avec l’actualité politique ou économique. Il s’agissait de combattre « les idées fascistes ». Chouard a d’abord était questionné sur ses liens avec d’autres suspects, dans ce cas A. Soral, un classique des procès en hérésie, l’hérétique (Cathare, Vaudois, protestant ou autres) étant en général en relation avec d’autres hérétiques et pouvant être condamné pour son association avec eux.

On peut toujours trouver des points d’accord avec quelqu’un, ainsi Soral soutient des campagnes contre la pédophilie et la pornographie, on peut approuver cela sans être d’accord avec ses autres idées mais ce qui était remis en question était simplement la possibilité d’un dialogue respectueux avec quelqu’un dont on ne partage pas les idées. On retrouve le parallèle avec les procès en hérésie, ainsi les Vaudois étaient dans l’ensemble des braves gens, plutôt plus généreux et meilleurs chrétiens que le reste des catholiques, mais avoir simplement de bon liens de voisinage dans le sud de la France et dialoguer avec eux (ou avec des Cathares) faisait rapidement de vous un suspect d’hérésie.

Chouard déclara qu’il y avait de l’intérêt à discuter avec des gens de divers bords, un royaliste « ou même un fasciste », ce qui paraît une évidence mais n’avait pas l’air du goût des deux journalistes. Pour ces derniers, si « basculer aujourd’hui dans le fascisme » était quelque chose de tragique, basculer dans le communisme ou le gauchisme ne semblait poser aucun problème et si l’extrême droite a des idées intéressantes, c’est qu’elle a « vampirisé la pensée de gauche », la gauche étant source de toute pensée intelligente et sociale comme l’ont bien montré les représentants du PS aux Européennes.

Les deux interviewers parlaient de façon répétée du « fascisme » sans se donner la peine d’expliquer clairement ce qu’ils entendaient par là et étant sans doute dans l’incapacité de le faire.

Mais, tout ceci n’était qu’un hors d’œuvre, Chouard ayant dit imprudemment une évidence, à savoir que les historiens se trompaient et que la connaissance de l’histoire progressait par des remises en cause, notre gilet jaune s’est vu soudainement demandé « s’il avait un doute personnel sur l’existence des chambres à gaz » (appréciez l’aspect religieux de la question). Chouard s’est enfoncé en répondant « ce n’est pas mon sujet, j’y connais rien » et on s’est retrouvé dans un grand classique des procès de la Sainte Inquisition : on demande à l’inculpé de dire s’il a un doute sur un article de foi tout en lui laissant entendre que s’il n’adhère pas au bon crédo, il risque l’exécution par le bûcher, dans ce cas le bûcher médiatique, c'est-à-dire l’élimination des médias mainstream ou sa marginalisation avec une étiquette d’antisémite qui lui collera à la peau pour le restant de ses jours, discréditant toutes ses idées passées, présentes et futures concernant la politique, l’économie ou la société, sans compter les poursuites judiciaires subséquentes.

On voyait clairement l’élément religieux de la question : quand Chouard dit qu’il n’est pas un expert, on lui a aussitôt répondu qu’il ne s’agissait pas d’être expert, de s’intéresser à l’histoire, on croit aux chambres à gaz ou pas, un peu comme il fallait croire dans le passé à la Trinité ou à la transsubstantiation sinon on risquait de sérieux ennuis. Chouard a cru s’en tirer en ajoutant par la suite « Oui, j’ai aucun doute » mais bien sûr, venant après son « c’est pas mon sujet », la sincérité de cette rétractation, comme dans les procès d’inquisition a été mise en cause par les deux journalistes. On avait à faire à « un relapse » comme Jeanne qui fut condamnée en tant qu’hérétique et relapse par l’évêque Cauchon et frère Jean le Maître, vicaire de l'inquisiteur de France à Rouen.

Les deux inquisiteurs/journalistes ont essayé d’amadouer Chouard : « A ton niveau de popularité, tu peux me répondre, mais je trouve quand même dingue que tu dises, je ne sais pas », dit l’un parlant confusément de « confusianisme » et autres fautes graves reprochées au gilet jaune.

Une interview suppose que l’interviewé puisse répondre sincèrement et honnêtement aux questions, or comment répondre sincèrement à une question si l’on est simultanément menacé de représailles juridiques ou autres et de toute façon, on pourra toujours douter de la sincérité de l’interviewé à cause de la crainte des sanctions. Les « hérétiques » comme les résistants pendant la guerre ou les communistes des procès de Moscou ne pouvaient que mentir face à l’inquisition, le NKVD, KGB et autre Gestapo, essayant de sauver leur peau ou celle de leurs camarades comme ils pouvaient pour parfois finir par avouer sous l’effet de la torture. On ne peut vous demander honnêtement si vous « croyez » à quelque chose dans la mesure où une réponse négative vous expose à des poursuites judiciaires, ce qui est le cas en France depuis l’application des lois dites mémorielles initiées par un certain Gayssot, à l’époque député communiste et donc expert patenté en démocratie et liberté d’expression.

Il était clair que lors de cet interview, il ne s’agissait pas de mieux comprendre l’histoire, le contexte du génocide juif et ses origines, de parler de la conférence de Wannsee au cours de laquelle on discuta des moyens de la mise en œuvre de la solution finale ou autres, il s’agissait de dire que le mouvement des gilets jaunes comptait en son sein et parmi ses figures de proue des éléments d’extrême-droite antisémites, et donc de l’étiqueter et de le discréditer. Pourtant, le génocide des juifs est un fait historique et doit donc être discuté en tenant compte des évènements historiques, on ne peut dire comme le fait l’un des interviewers qu’il s’agit simplement d’y croire ou pas.

On sort de ce genre de débat avec un certain malaise mais cela amène à réfléchir à combien les lois dites mémorielles ont fait reculer la liberté d’opinion et d’expression en France. En limitant la possibilité de débats ouverts et francs comme ce devrait être le cas dans une démocratie, loin de lutter contre le racisme et l’antisémitisme, elles créent au contraire les conditions d’une radicalisation des positions, de développement de communautarismes et elles portent atteinte aussi bien à la liberté qu’à la fraternité et à l’égalité, ces valeurs fondamentales de la République.

En conclusion, il y a bien des raisons pour être en désaccord avec les gilets jaunes et j’ai exposé les miennes au début du mouvement, voyant de l’incohérence dans leurs revendications et une certaine démagogie (voir https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/c-est-l-etat-qui-paye-210399) mais essayer de les discréditer par ce genre de méthodes amènerait plutôt à sympathiser avec eux.


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

182 réactions à cet article    


  • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 15 juin 21:26

    Vous ne citez pas le nom des inquisiteurs. Peur des représailles ?


    • Hijack Hijack 15 juin 21:31

      @Parlez moi d’amour

      Les inquisiteurs ... se dénoncent eux-mêmes ... une indication :
      > Ceux à qui obéissent les journaleux.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 15 juin 21:52

      @Parlez moi d’amour
      J’ai eu la flemme de noter leurs noms et ils ne m’intéressent pas particulièrement. Ils ont fait preuve d’une grande ignorance de l’histoire dans cette interview.


    • EL Cyrus (TRoll de DRame) 15 juin 22:02

      @Parlez moi d’amour

      les voici :Denis Robert ainsi que Mathias Enthoven
      source la :https://www.lemediatv.fr/tout-peut-arriver/cartes-sur-table-avec-etienne-chouard/

      @l’ auteur , article très intéressant sur la manipulation médiatique 


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 15 juin 22:10

      @Cyrus (TRoll de DRame) Ce qui est inquiétant, c’est que cette intolérance touche de nombreux domaines, on parle d’une société ouverte où tout le monde est libre de s’exprimer mais je partage l’analyse pas bien nouvelle d’Allan Bloom sur le politiquement correct comme quoi on va vers une fermeture de l’esprit (The closing of the American mind)


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 15 juin 22:13

      @Bernard Mitjavile Bon, je ne veux pas avoir l’air pessimiste, on peut réagir à ce formatage mais cela demande des efforts


    • EL Cyrus (TRoll de DRame) 15 juin 23:22

      @Bernard Mitjavile

      Bonsoir Bernard , 

      On en est plus a la loi gaissot , mais carement au « maleus maleficarum » en cela votre titre est excellent .

      La punition est publique avant même le délit sur le moindre soupçon, c’ est bien l’ inquisition qui revient sous une autre forme .


    • EL Cyrus (TRoll de DRame) 16 juin 00:20

      La punition est publique avant même le délit sur le moindre soupçon, c’ est bien l’ inquisition qui revient sous une autre forme .


      @Cyrus (TRoll de DRame)

      Cela demande peut être a être précisé pour comprendre l’ analogie .

      l’ inquisiteur allait cherché une « présumé » sorcière sur dénonciation des « brave gens » .

      Si celle ci avouait , ou si elle était prise en flagrant délit ( troisième téton , zone insensible du corps , ou même présence d’ un animal domestique (dit familier)) 
      Alors on la purifiait par le feu et on annonçait qu’ on avait rendu son âme a dieu(x) .

      Si elle n’ avouait pas , on la « questionnait » ce qui est l’ ancien nom de la torture et non pas un interrogatoire .Ceci dans le but d’ obtenir des aveux , et de pouvoir la brûler dans l’ intérêt de son âme immortelle (Sic)

      Pour les plus restante , on organisait l’ épreuve de dieu(x) , on l’ attachait main dans le dos , une énorme pierre au pied , si elle flottait , elle était considéré comme sorcière ( a ma connaissance ce n’ est jamais arrivé) et pouvait donc être brûler .

      Si elle se noyait , on considérait que les sorcière avait tuer une bonne chrétienne et que ce n’ était pas grave puisque dieux l’ accueille et on allait chercher la suivante forcement responsable de ce meurtre .

      J’ espère avoir bien rendu l’ horreur de ce qu’ était les procès en sorcellerie et l’ inquisition qui se servait de cet instrument politique pour décourager toute rébellion


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 09:34

      @Cyrus (TRoll de DRame) Absolument, vous l’avez rendu.


    • Cadoudal Cadoudal 16 juin 12:03

      @Bernard Mitjavile
      Absolument pas....

      Confondre les baptêmes patriotiques de Carrier avec les pratiques de l’inquisition, c’est pas bien...

      Rien a voir, ni en terme de rendement, ni en terme de rapidité d’instruction.


    • Arogavox 16 juin 12:20

      @Bernard Mitjavile
      on peut être en désaccord avec votre désaccord sur la soi-disant ’incohérence’ des Gilets Jaunes ... et approuver tout de même globalement votre article !

       Sans quoi toute complicité ; ne serait-ce que par omission de les dénoncer, avec les exactions commises contre les Français, devrait disqualifier tout autre discours que concernant ceci :   http://lemurjaune.fr 


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 16:39

      @Cadoudal D’accord, c’était plus rapide et les nombres de baptisés/massacrés étaient plus élevés. C’est un sujet bien triste et j’ai publié un interview que j’ai fait de Chaunu à ce sujet : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pourquoi-la-revolution-a-t-elle-213124


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 18:59

      @Arogavox

      Merci, c’est bien de chercher des points d’accord et de ne pas s’arrêter aux points de désaccord.


    • Patrick Samba Patrick Samba 16 juin 22:11

      @Bernard Mitjavile

      C’est juste flippant de lire que lorsqu’un journaliste pose la question à un quidam quel qu’il soit de savoir s’il admet ou non l’existence des chambres à gaz, cela soit interprété comme de l’inquisition.
      L’auteur a bien du mal à cacher son négationisme.
      P.... ce site commence à m’inquiéter : on met cet article problématique en tête de gondole, et mon article d’analyse très critique sur Notre Dame

      , teintée d’humour pour dédramatiser, (« complotiste » bien sûr...), ainsi que celui d’Olivier Cabanel sur le même sujet, eux ne passent pas. Ça craint.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 22:28

      @Patrick Samba En tout cas, pour moi, le génocide des juifs, les camps et les chambres à gaz sont des évidences historiques mais cela ne justifie pas les procédés inquisitoires qui, loin de convaincre ont plutôt un effet inverse. Soljenitsyne n’a jamais demandé aux gens de « croire à l’existence du Goulag » sous peine de condamnation, il a écrit un gros volume très bien documenté l’Archipel du Goulag et seuls les communistes fanatiques ou les idiots ou les deux à la fois ont continué à nier cette réalité historique.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 22:49

      @Bernard Mitjavile je devrais ajouter aux communistes fanatiques, les très nombreuses personnes que la question du goulag laissaient indifférents comme la question du génocide arménien ou cambodgien ou autres et ils en avaient le droit. On a tous des points aveugles, des poutres dans notre oeuil aussi faisons preuve d’un peu d’humilité et comme nous le conseille l’évangile, ne passons pas notre temps à juger notre prochain..


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 22:55

      @Bernard Mitjavile Erratum « que la question du goulag laissait indifférents » et non laissaient...


    • joeblow 17 juin 02:04

      @Bernard Mitjavile
      Juste un petit entretient avec un des derniers survivants :

      https://www.egaliteetreconciliation.fr/Entretien-avec-Erich-Priebke-ex-officier-nazi-20692.html

      Même derrière un écran ça devient difficile de garder son froc, n’est-ce pas... ?

      Je pense qu’on est vraiment de retour dans les heureslesplussombres !


    • Et hop ! Et hop ! 17 juin 06:39

      @Bernard Mitjavile

      Pourquoi avoir choisi de comparer ces deux commissaires politiques à l’Inquisition qui est ancienne et mal connue, plutôt qu’aux polices politiques des régimes communistes : Tchéka, Stasi, épurations, procès de Moscou avec aveux publics médiatisé, etc... qui sont récentes et qui correspondent à leur ligne politique.


    • Et hop ! Et hop ! 17 juin 06:51

      @Patrick Samba : «  lorsqu’un journaliste pose la question de savoir s’il admet ou non l’existence des chambres à gaz »

      La question exacte était «  Est-ce que vous croyez aux chambres à gaz », c’est une profession de foi qu’on lui demande de faire.

      Est-ce qu’on a le droit de n’avoir aucun avis sur un sujet comme les chambres à gaz la traite des nègres au XVIIIe, l’existence des « armes de destruction massives », et de s’en foutre complètement ?


    • Patrick Samba Patrick Samba 17 juin 10:04

      @Et hop !
      "Est-ce qu’on a le droit de n’avoir aucun avis sur un sujet comme les chambres à gaz la traite des nègres au XVIIIe, l’existence des « armes de destruction massives », et de s’en foutre complètement ?"

      D’une manière générale : NON !
      Et quand on se dit philosophe encore moins....


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 17 juin 10:23

      Je pense qu’il faut élargir le sujet. Avant de parler des moyens utilisés (chambres à gaz, commandos spéciaux sur le front de l’Est...) force est de reconnaître qu’Hitler voulait éliminer les juifs d’Allemagne et d’Europe centrale, il le montre dans différents discours et écrits. Il a cherché à les expulser vers d’autres pays comme les Etats Unis, la France, l’Angleterre mais dans les dernières années avant la guerre, il y a une une fermeture de ces pays, en particulier des Etats Unis à l’égard des immigrants juifs. Ensuite, il y a eu la guerre et la conférence de Wannsee début 42 alors que la possibilité d’une défaite allemande commençait à apparaître, où différents dirigeants nazis ont décidé des mesures à prendre pour leur élimination physique (ainsi que celle des Tziganes et autres). Je ne suis pas un historien mais on ne me fera pas dire que l’idée de la solution finale qui a précédé le génocide juif est une invention or tout commence par là.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 17 juin 10:26

      @Bernard Mitjavile Mon post précédent était une réponse à Joeblow


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 17 juin 11:34

      @Patrick Samba Quelle grande conscience qui a des avis sur tous les sujets !!


    • Patrick Samba Patrick Samba 17 juin 11:42

      @Bernard Mitjavile

      mon dieu....


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 17 juin 11:45

      @Et hop !

      J’ai parlé des procès de Moscou, du KGB et autres mais je trouvais intéressant de remonter plus haut dans l’histoire de la répression contre la liberté d’opinion pour trouver certains procédés communs.


    • Patrick Samba Patrick Samba 17 juin 12:41

      @joeblow

      Erich Priebke fut condamné à la perpétuité en Italie en 1998 pour le massacre des Fosses ardéatines à Rome en mars 1944. Et vous vous étonnez qu’il demande des preuves pour les chambres à gaz ?? Mais il les a nié jusqu’au bout ! Forcément !
      Vous les négationnistes, comme les nazis, vous êtes de grands malades.


    • Et hop ! Et hop ! 17 juin 16:42

      @Bernard Mitjavile

      La vérité, c’est qu’ils sont les continuateurs directs des polices politiques des pays communistes, pas de l’Inquisition espagnole au XVIe siècle qui agissait très différemment et contre une population très étroite (les juifs qui avaient choisi de se convertir au catholicisme, mais qui continuaient à judaïser en secret). 


    • Hijack Hijack 15 juin 21:28

      Excellent titre que parler d’inquisition ... car nous en sommes là.

      Petite précision ... Étienne Chouard n’est pas seulement une personnalité des G.J, qu’il a rejoint dès les débuts. Il a aussi soutenu l’UPR de François Asselineau.


      • berry 16 juin 08:38

        @Hijack
        Il ne recevra pas le soutien en retour d’Asselineau dans cette affaire.
        La grosse baderne de l’upr est trop attachée à sa respectabilité.


      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 09:36

        @Hijack Je ne savais pas, en tout cas, il a l’air sympathique avec sa volonté de dialogue sans me prononcer sur le fond de ses idées que j’ignore (bon, dans ce cas j’ai le droit de les ignorer).


      • Hijack Hijack 16 juin 17:49

        @berry

        Ah ... ça c’est sûr ! D’ailleurs, Asselineau, tout comme Chouard, sont tous les 2 sous l’œil du cyclone ... du moins, ils sont guettés.

        Je pense perso, que F.A, soutient Chouard ... mais moralement. Je suis curieux de savoir ce qu’ils vont dire, chez l’UPR ...


      • Hijack Hijack 16 juin 17:58

        @Bernard Mitjavile

        Pour en savoir plus sur leurs idées ... :

        Étienne Chouard - François Asselineau : L’entretien - UPR TV

      • Et hop ! Et hop ! 17 juin 06:44

        @Hijack

        Plutôt que de parler d’inquisition, il aurait mieux vallu comparer ces deux commissaire politiques aux polices politiques des régimes communistes : Tchéka, Stasi, épurations, procès de Moscou avec aveux publics médiatisé, etc... qui sont récentes et qui correspondent à leur ligne politique et idéologique.


      • Alexis 15 juin 21:29

        Il suffit de lire une majorité de commentaires sur Avox – et encore plus, les notes – pour se rendre compte que l’important n’est pas ce que dit une personne, mais ce qu’elle est supposée penser.


        • Hijack Hijack 15 juin 21:33

          @Alexis

          Oui, voilà ce que je disais, il y a 2/3 jours sur Avox.tv :

          Chouard ... quoi qu’il fasse, quoi qu’il dise ... et même sans rien dire sera tjrs désigné par les plus soumis, par les plus cons /// con’s ... pi, quoi encore ! smiley

          Les journaleux ne sont pas les pires ... sans ceux, majoritaires qui sont dans la même ligne, ils n’existeraient pas ... il ne font que bêler plus fort (dans le micro) que le restant du troupeau.

          .

          En effet, le fait même d’avoir pensé ... juste pensé un tantinet plus haut que la majorité, désigne ! Le pire est que Chouard, (assez futé pour ne pas tomber dans le piège, la tête la première) ... avait juste fait comprendre qu’il a le droit de réfléchir ... ou sans le dire, mais le laisser entendre ... de porter ses petites corones.

          .

          Et ... comme dirait l’autre :  Avant, chercher des liens de causalité, c’était la définition de l’intelligence ... aujourd’hui, c’est du conspirationnisme / négationnisme ! ///


        • Le421 Le421 16 juin 19:10

          @Hijack

          Chouard ... quoi qu’il fasse, quoi qu’il dise ... et même sans rien dire sera tjrs désigné par les plus soumis, par les plus cons

          J’en connais un autre dans ce cas...  smiley


        • claire1549 claire1549 15 juin 23:05

          La « maladresse » de Angot sur l’esclavage dont elle s’est excusée a été très vite oubliée contrairement à celle de Chouard qui n’a pas fini de le poursuivre malgré ses excuses !

          En faire un paria infréquentable, accusé à tort d’antisémitisme,de négationnisme etc.,de tous les maux est aussi violent pour lui que pour les juifs accusés à tort de tout et n’importe quoi,ce n’est pas ainsi qu’on va empêcher des cinglés de dessiner des croix gammées et autres actes antisémites,bien au contraire !

          La maladresse sur le sujet de l’esclavage est autorisée,la maladresse sur le sujet des chambres à gaz est interdite !


          • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 09:38

            @claire1549 C’est vrai, on est passé assez rapidement sur cette sortie d’Angot qui m’avait l’air bien plus sérieuse avec le soutien de tous le plateau d’ONPC


          • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 09:39

            @Bernard Mitjavile
            Erratum de tout le plateau et pas tous


          • agent ananas agent ananas 16 juin 19:11

            @claire1549
            La maladresse sur le sujet de l’esclavage est autorisée,la maladresse sur le sujet des chambres à gaz est interdite !

            Un deux poids deux mesures qui espérons ouvrira enfin les yeux des masses ...
            Si le réveil est dur pour certains, nous sommes de moins en moins dupes de l’escroquerie intellectuelle assénée par les propagandistes assermentés.


          • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 21:19

            @agent ananas La maladresse ou le negationisme concernant le Goulag est toujours autorisée et a longtemps été pratiquée par les grandes consciences de gauche (voir le procès Kravtchenko).


          • Hijack Hijack 16 juin 22:25

            @claire1549

            Angot n’avait pas fait de maladresse ... c’était le fond de sa pensée.


          • Et hop ! Et hop ! 17 juin 06:34

            @claire1549 : «  La maladresse sur le sujet de l’esclavage est autorisée,la maladresse sur le sujet des chambres à gaz est interdite ! »

            Il n’y a pas de loi qui punisse le négationnisme à propos de l’esclavage, des ravages du Prince Noir, des captures par les Barbaresque, des ravages d’Attila, de l’Épuration, ou de quoique ce soit d’autre, l’obligation de croire et de se lamenter est réservée aux malheurs des Juifs. 


          • Un des P'tite Goutte un des p’tite goutte 15 juin 23:19

            Merci pour cet article qui conforte le légitime malaise ressenti lors du visionnage de la vidéo d’E. Chouhard face à une certaine Lévy (je ne me rappelle plus son prénom). L’émotionnel, le superficiel, le superflu, la futilité d’une erreur humaine...et encore... le rien devenu montagne. Le pas du rat (ironie malintentionnée) devenu pas du chameau (majestueux, noble). Oui, vous, intervieweuse, allez droit dans le mur, à l’encontre de vos objectifs, de par cette insistance nauséabonde.  


            • izarn izarn 15 juin 23:22

              Tout à fait d’accord. Denis Robert était à vomir...

              Quelle tristesse !

              Depuis l’affaire Clearstream il a tourné casaque, il bosse pour le Système.

              Denis Robert=Poubelle.

              Ce pauvre type n’a pas résisté à la finance...Il a été démoli.

              Regardez sa tronche : Ce paysage suffit....

              Traiter Chouard de fasciste...

              Complétement débile ! Faut-il etre con !

              Hallucinant de bêtise !

              Niveau zéro du journalisme. Digne du Dr Goebbels...

              Ils ne s’en rendent même pas compte !

              Si tu es un homme de gauche, je te respecte, mais surtout ne te laisses pas influencer par ces insanités de propagande...C’est de la merde, pas de la gauche.

              Ca a l’odeur de la gauche, mais c’est de la merde parfumée.

              Comprenne qui pourra...


              • izarn izarn 15 juin 23:35

                @izarn
                Denis Robert est un imbécile. Il n’a pas vu qu’avec Clearstream il avait sous les yeux le controle US sur l’UE...Fric hors controle vers les politiques, les armes...
                C’était pas de la « fraude fiscale »...Pire que ça...
                Il peut se trouver que Macron ai été financé à travers Cleastream, comme Sarkosy...Et que les comptes non publiés existent toujours...Et puis il y a le shadow banking...Bref...
                Alors le Robert s’interesse aux petites frappes qui profitent de l’Etat :
                Cela a toujours existé...C’est un problème, mais pas le principal.
                Denis Robert détourne l’attention du gaucho moyen...
                C’est l’instrument du Système...Il faut se méfier de lui...Pour ma part, il n’a plus aucune crédibilité. Je me suis fait avoir.
                Bon, le « Media »= Poubelle, OK ?
                Je vous conseille RT et Sputnik, les infos préférées des GJ....
                Faites un sondage, vous verrez !
                Et NON ! Poutine n’est pas derrière !
                Putain de bordel de merde !


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 juin 23:59

                @izarn

                Denis Robert un naze ...t’y va fort ma poule vu ce qu’il a pris dans les dents...


              • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 16 juin 00:09

                @izarn

                C’est en effet consternant de devoir s’en remettre à un média étranger qui propose un panel d’informations beaucoup plus diversifier que l’ensemble de nos médias de la soit-disante patrie des libertés.
                Nous sommes vraiment et décidément tombés bien bas...


              • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 15 juin 23:37

                Super article...

                La liberté d’expression est évidemment en recul en France, même si une trop grande majorité de personnes ne s’en émeuvent guère du moment qu’ils bénéficient encore de leur prix de consolation...

                Cet situation vient du fait que notre pays n’a jamais fait l’expérience de restrictions poussée depuis le début de l’époque contemporaine et n’a donc pas de précédent sur laquelle s’appuyer contrairement à beaucoup d’autres pays qui ont traversé ce genre d’épreuves. Notre persuasion du déclin de la pluralité nous vient d’exemples historiques de pays qui ont une mentalité structurelle et sociale différente de la notre.

                Les Etats-unis et le Royaume-uni sont dans le même cas que nous.

                Plus généralement, nous assistons en occident à la crise du cadre juridique héritée de l’époque des lumières qui subit la pression d’un monde globalisée anxiogène que notre pays et nos auxiliaires Anglo-Saxons ont eux-mêmes contribué à édifier avec le retour au premier plan de pays ayant une structure social autoritaire.

                Cet crise et les reculs qui s’ensuivent vont malheureusement et inévitablement poursuivre leur progression et envenimer une situation déjà bien crispante vu le contexte mondial actuel...


                • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 09:44

                  @Florian LeBaroudeur La question est comment en sortir ce qui n’est pas simple mais reconnaître qu’il y a un problème est déjà un pas vers la solution. On trouve encore beaucoup de gens qui pensent que tout va bien et vous disent que le politiquement correct est une invention pourtant cela me semble être quelque chose d’assez évident


                • McGurk McGurk 16 juin 00:08

                  Dramatisation à outrance.

                  Les deux journalistes ont simplement suggéré à ce monsieur de ne plus tomber dans le piège des journalistes qui le cataloguent selon leur envie du jour. De simplement parler de sa spécialité.

                  Il lui ont fait simplement remarquer qu’il avait dit de grosses conneries en plus de s’emmêler les pinceaux. Ce qui est, au fond, parfaitement vrai.

                  Celui-ci prône une complète liberté d’expression afin de prouver que ceux qui sont dans l’erreur se trompent et, au cas où, puissent changer d’avis. Une vision « bisounours » de la réalité qui donnerait lieu à la diffusion de propos immondes dans les médias et sur internet (racisme, islamisme, terrorisme, etc.).

                  Je regrette qu’on ait pas pu davantage entendu parler de l’avancée de ses travaux. Et surtout de leur concrétisation car les idées c’est bien mais leur réalisation c’est mieux.


                  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 16 juin 00:20

                    @McGurk

                    Navré de devoir rentrer dans le lard, mais en ce qui concerne « la vision bisounours » je croie que beaucoup de tenants de la ligne unique ne sont pas bien placés pour utiliser ce terme envers les autres.


                  • McGurk McGurk 16 juin 00:35

                    @Florian LeBaroudeur

                    Ca tombe bien, je ne me sens pas concerné.

                    La « liberté d’expression absolue » est une connerie en plus d’une arme à double tranchant.

                    D’un côté, le citoyen est plus libre. De l’autre, tous les salopards de nazis et assimilés auront le droit, comme aux USA, de diffuser leur propagande doublée de haine ainsi que de constituer des groupes pour revendiquer leur idéologie.

                    Cette situation marquerait un recul fondamental de la société, un danger imminent pour notre pays et démocratie.

                    Pour autant, certaines lois votées récemment ou ces dernières années n’auraient jamais dû l’être et il est évident qu’on était bien plus libre dans les années 60/70.


                  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 09:51

                    @McGurk Je ne défends pas la liberté d’expression absolue mais je pense que les lois mémorielles ont fait beaucoup plus de tort que de bien.
                    Il suffit de regarder l’évolution de la liberté d’expression en France au cours des dernières décennies, on assiste à la fois à un formatage de la parole publique allant de pair avec un discrédit grandissant des journalistes et, comme on ne peut véritablement contrôler la liberté d’expression, à l’apparition d’expressions de plus en plus radicales sur le Net et ailleurs. Il suffit d’’écouter certains rappeurs pour s’en convaincre. Il ne s’agit pas de défendre « une vision bisounours » mais simplement de regarder quels ont été les fruits de ces lois mémorielles.


                  • McGurk McGurk 16 juin 16:03

                    @Bernard Mitjavile

                    Le recul de la liberté d’expression est probablement d’origine politique.

                    Effectivement, tout comme Macron au CRIF/aux Français d’origine juive, on promet à des groupuscules militant uniquement pour leur cause d’avoir...justement gain de cause. Et cela dans un but électoraliste car ce public votera, en remerciement, pour le groupe parlementaire qui aura accédé à leurs exigeances.

                    Je me souviens encore de Macron disant à une foule de gens inquiets « Oui, on fera des lois »...sauf qu’il en existe déjà un certain nombre et qu’il n’est pas nécessaire d’en faire davantage.

                    De plus, je ne sais pourquoi on refile toujours ce travail législatif à des subordonnés abrutis qui font, à chaque fois, un boulot de merde. Au lieu de faire évoluer les lois déjà existantes avec des idées novatrices, on en refait une qui vient ajouter encore plus de complexité et bride d’autant plus nos libertés.

                    Le verrouillage de l’expression dans le débat public n’est pas un hasard car il correspond étrangement à celui opéré dans la sphère législative vague échos d’une décision politique imbécile.

                    Comme la presse est maintenant elle aussi un échos du pouvoir, il ne faut pas s’étonner de voir le débat se polariser sur des conneries.

                    J’ai été particulièrement choqué par la récupération politique/médiatique du thème de l’antisémitisme sous prétexte qu’un débile profond avait insulté un personnage public. Cette mise au pas des partis politiques d’opposition en les obligeant à signer leur pétition débile,la manifestation rassemblant tous les grands leaders criant leur « adhésion » (forcée), etc.

                    Le plus écœurant a été ce projet de loi avorté assimilant l’antisémitisme à l’antisionisme. Et le pire, c’est qu’ils étaient prêts à la voter à une large majorité étant donné que EM contrôle le parlement sans même se poser de question...


                  • gaijin gaijin 17 juin 08:53

                    @McGurk
                    bon du coup vous n’êtes pas charlie ....
                    mais alors est ce que vous êtes contre le terrorisme ?


                  • McGurk McGurk 17 juin 11:54

                    @gaijin

                    Non moi c’est McGurk.

                    C’est une question à la con posée à l’invité de l’émission ça, non ?


                  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 19 juin 10:28

                    @McGurk L’accumulation des lois me semble être vraiment une plaie en France mais il y a tellement de politiques qui veulent laisser une trace en accolant le nom à une loi alors qu’ils feraient mieux de demander l’application des lois et jugements existants (voir entre autres le pourcentage de décisions d’expulsion appliquées, moins de 20% et peut—être moins de 10%).


                  • Clouz0 Clouz0 16 juin 00:34

                    Chouard est une anguille qui vous glisse entre les doigts avec tout ce qu’il faut d’ambiguité pour noyer le poisson et ne pas répondre clairement aux questions posées.

                    Là, il s’est fait prendre à son piège, et l’ambiguité lui est retombée sur le coin de la figure.

                    Bien fait pour lui.


                    • McGurk McGurk 16 juin 00:37

                      @Clouz0

                      C’est plus un chercheur que qu’un orateur. D’où son inaptitude (dommage d’ailleurs) à pouvoir parfaitement éclaircir sa position.


                    • Clouz0 Clouz0 16 juin 01:02

                      @McGurk
                      Non désolé, pas d’excuses dans le cas présent.
                      Aucune excuse. Il sait parfaitement ce qu’il et en est et ce qu’il dit, et, parce qu’il est dans un cadre sympathique, avec des interlocuteurs plutôt bienveillants à son égard il cherche à finasser une fois de plus.
                      Une fois de trop.


                    • McGurk McGurk 16 juin 01:11

                      @Clouz0

                      Non justement. Il a beaucoup d’hésitations et fait bon nombre d’erreurs.


                    • Clouz0 Clouz0 16 juin 01:17

                      @McGurk
                      En quoi y a-t-il la possibilité d’hésiter sur ce sujet ?


                    • McGurk McGurk 16 juin 02:00

                      @Clouz0

                      Notamment sur la définition de liberté d’expression, sur les personnes ayant le droit de s’exprimer ou non.


                    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 09:53

                      @Clouz0 Si je vous comprends bien, interviewer quelqu’un, ce n’est pas chercher à mieux connaître ses idées mais le prendre au piège.


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 16 juin 11:29

                      @Clouz0

                      Commentaire minable.


                    • Clouz0 Clouz0 16 juin 12:24

                      @Bernard Mitjavile

                      Oh non, vous comprenez tout à l’envers.
                       
                      C’est au contraire de chercher à mieux comprendre ses idées et de lui donner la possibilité de clarifier des positions qui ont fait, dans le cas de Chouard, qu’il est depuis bien longtemps considéré comme l’un chantre des idées confusionnistes. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne s’est pas détaché cette étiquette et qu’il a volontairement choisi de l’afficher en grand. (Jusqu’à sa contrition plus tardive *)
                      Il a 62 ans, ce n’est pas un perdreau de l’année. Il aurait 16 ou 17 ans je pourrais admettre. Mais qu’il puisse encore se poser des questions, ou même pire, qu’il ne se les soit jamais réellement posé ou qu’il n’ait jamais tranché sur une question aussi archi-documentée, tout en ayant fréquenté des Soral ou Dieudonné et d’autres qui flirtent régulièrement avec le négationnisme, c’est assez désespérant de la part d’un pseudo intellectuel.

                      * Avec le recul, Chouard, lors de sa discussion avec E. Levy, se confond en excuses alambiquées et reconnait avoir dit des grosses conneries.
                      Ce mec n’est pas clair dans sa tête, en proie au doute permanent et refusant de constater des évidences par une sorte construction intellectuelle et personnelle bien étrange.

                      Ce matin, nous prenions le petit déjeuner ensemble, Chouard et moi :
                      Moi : Salut Etienne, tu as vu, le ciel est presque tout bleu ce matin, sacré changement après les orages d’hier !
                      Chouard : Oui... enfin non... je ne sais pas... je n’ai pas suffisamment étudié la météo... c’est un domaine que je connais mal.
                      Moi : Mais enfin, lève les yeux et regarde.
                      Chouard : Oui, cela semble être bleu... mais qui nous dit que ce que moi je vois bleu ne soit pas jaune ou rose pour une autre personne... Il faudrait y consacrer du temps... repartir de la base, s’intéresser à l’optique.

                      J’ai eu envie de lui envoyer mon café à la figure, je me suis retenu, Le ciel bleu ne m’apparaissant pas un sujet suffisamment important. J’ai juste pensé très fort :
                      « Vas-y mon vieux, perds ton temps à remettre en question les évidences, entraîne avec toi tous les esprits faibles qui te suivent dans les méandres de tes doutes, mais ne fait surtout pas semblant de ne pas savoir que ce faisant tu encourages toutes les dérives ».


                    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 14:06

                      @Clouz0 Je ne vais pas jouer au psy avec Chouard que je ne connais pas, je me contente de trouver bizarre la façon dont on le questionne, façon qui n’est pas sans rappeler certains précédents récents et lointains.


                    • Clouz0 Clouz0 16 juin 14:44

                      @Bernard Mitjavile

                      En somme :
                      Vous ne connaissez pas Chouard.
                      Vous ne connaissez pas « Le Media »
                      et vous nous faites un article d’opinion.

                      Il eût peut-être été préférable de commencer à vous renseigner et de comprendre le contexte et pourquoi cette question lui est soudain posée, tout à fait en lien avec son gros background.
                      À mon avis.


                    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 15:11

                      @Clouz0 Je n’ai pas besoin de connaître Chouard ou Le Média pour me faire une idée sur la façon dont cette interview a été conduite. Il suffit d’avoir des oreilles, une conscience et un peu de culture politique et historique.


                    • Clouz0 Clouz0 16 juin 15:16

                      @Bernard Mitjavile

                      Bin voyons !
                      Comme tout bon journaliste citoyen d’À-gogos-Vox.


                    • Cadoudal Cadoudal 16 juin 15:17

                      @Clouz0
                      « Nous avons tout simplement changé d’époque, conclut-il. Ce qui était accepté à l’époque de Zemmour, Naulleau ou [Michel] Polac ne l’est plus aujourd’hui », estime Laurent Ruquier

                      ...lol...

                      https://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2019/06/16/laurent-ruquier-denonce-la-dictature-de-twitter_5476954_3236.html


                    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 15:53

                      @Cadoudal Excellent ! Peut-être sent-il que sa petite dictature médiatique touche à sa fin, enfin on peut l’espérer car cela aurait dû être le cas depuis un bon moment.


                    • agent ananas agent ananas 16 juin 17:51

                      @Clouz0
                      En quoi y a-t-il la possibilité d’hésiter sur ce sujet ?

                      Parce que les porte-paroles du peuple juif sont des faussaires, ayant raffiné le mensonge en vertu pour le transmuer en vérité absolue ...
                      Primo Levi, rescapé des camps, nous éclaire explicitement à ce sujet.

                      "De tout ce que tu viens de lire tu pourras déduire que le mensonge est un péché pour les autres, et pour nous une vertu. Le mensonge ne fait qu’un avec notre métier : il convient que nous mentions par la parole, par les yeux, par le sourire, par l’habit. Non pas seulement pour tromper les patients ; tu le sais, notre propos est plus élevé, et le mensonge, et non le tour de poignet, fait notre véritable force. Avec le mensonge, patiemment appris et pieusement exercé, si Dieu nous assiste nous arriverons à dominer ce pays et peut-être le monde : mais cela ne pourra se faire qu’à la condition d’avoir su mentir mieux et plus longtemps que nos adversaires. Je ne le verrai pas, mais toi tu le verras : ce sera un nouvel âge d’or, où seules les dernières extrémités pourront nous mettre dans la triste nécessité d’arracher encore des dents, tandis qu’il nous suffira, pour gouverner l’État et administrer la chose publique, de prodiguer les pieux mensonges que nous aurons su, entre-temps, porter à la perfection. Si nous nous révélons capables de cela, l’empire des arracheurs de dents s’étendra de l’Orient à l’Occident jusqu’aux îles les plus lointaines, et n’aura pas de fin".

                      Primo Levi, Lilith et autres nouvelles, Le Livre de Poche, 1989.


                    • mmbbb 16 juin 17:52

                      @Clouz0 il y a une personnaliité qui a eu des problèmes et elle fut vouée aux gémonies . C est M Pascal Boniface qui ecrivit un essai sur la politique israeliene . Il dut s expliquer longuement devant le Saint Office ( les medias ) dans un oposcule . Il dut affirmer que critiquer Israel n a rien a voir avec l antisémétisme. Et pourtant il recu tant d opprobre, d injures . Bonifac, un extrémisme ? Votre commentaire n est pas fondé puisque la presse fonctionne ainsi . Sommes nous encore au pays de Voltaire, j en doute . 
                      Quant a Chouard, il fut victime du point Golwin . un grand classique . 


                    • joeblow 17 juin 02:20

                      @Clouz0
                      Un peu de lecture autre que le rouleau compresseur de la pensée unique :

                      https://www.egaliteetreconciliation.fr/Entretien-avec-Erich-Priebke-ex-officier-nazi-20692.html


                    • Ingénieur informaticien 16 juin 00:57

                      Pour info, il y’a eu quelques suites à cette « interview » :

                      https://fr.news.yahoo.com/%C3%A9tienne-chouard-figure-%C3%A9cout%C3%A9e-gilets-171602655.html

                      https://youtu.be/7ZL3XOuGJ-4?t=1263

                      https://www.agoravox.tv/actualites/article/chouard-j-ai-dit-une-enorme-81997

                      Comme vous pourrez le constater, le système médiatique ne rate pas l’occasion de le flinguer.

                      Perso, je pense que ... ça pue grave ...


                      • EL Cyrus (TRoll de DRame) 16 juin 01:09

                        @Ingénieur informaticien

                        presque 12 ans depuis vos précédents commentaires ...
                        c’ est assez étonnant.


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 juin 01:23

                        @Cyrus (TRoll de DRame)

                        12 ans c’est a la mode en ce moment ...parait qu’on va tous mourir selon sainte Greta . Perso du coup j’arrête pas la clope .


                      • Ingénieur informaticien 16 juin 01:36

                        @Cyrus (TRoll de DRame)
                        J’ai toujours été lecteur d’Agoravox, mais j’avais perdu mes identifiants, que je viens de retrouver. Je n’éprouvais pas non plus le besoin d’intervenir. Il y a bon nombre de contributeurs bien plus intéressants que moi. Merci d’avoir remarqué ...


                      • EL Cyrus (TRoll de DRame) 16 juin 01:51

                        @Aita Pea Pea

                        Le pire c’ est qu’ elle n’ as pas tord on va tous mourir ... mais pas forcement pour les raison qu’ elle invoque , l’ age est bien plus dangereux a la longue .

                        Pour la clope modère quand même un peu , faut que tu dure pour me porter contradiction argumenté si nécessaire  smiley


                      • EL Cyrus (TRoll de DRame) 16 juin 02:00

                        @Ingénieur informaticien

                        Ca as piquer ma curiosité , J’ aime bien lire le background pour me faire une idée du vécu de l’ intervenant ..

                        Cela m’ as permis de lire un article sur les OGM de plus ...
                        avant de capter la date smiley

                        Vous pouvez être intéressant , notamment sur des article traitant de l’ IA ou les débats sont souvent compliqué et animé ... 

                        Bon retour parmis nous 


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 juin 02:08

                        @Cyrus (TRoll de DRame)

                        Putain imagine suis en train de mater les 24 du Mans . Sainte Greta prie pour moi . Amen.


                      • EL Cyrus (TRoll de DRame) 16 juin 02:25

                        @Aita Pea Pea

                        Allez zou , en enfer ...
                        suppôt de l’ automobile qui est même pas obsédée par le climat ...

                        Si en plus tu recycle tes végétaux pour faire ton terreau au lieu de le donné a un organisme de recyclage agrée , je ne peut plus rien pour toi smiley

                        C’ est un peut comme ces fous qui veulent remettre la consigne sur les bouteille de verre , au lieu de dépenser plein de pétrole pour les refondre .... vraiment pas adapter a la vie moderne ceux la smiley

                        PS :Je fouille toujours #4891 , c’ est vrai qu’ il y a matière a débats

                         


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 juin 02:38

                        @Cyrus (TRoll de DRame)

                        Connais tu des intellectuels qui ont renoncés a leur confort de classe, prendre des risques et après ceci se chambouler la tête a se confronter à leurs origines . Deux . Orwell et Bernanos. On pourra m’en filer d’autres certainement mais eux sont ....


                      • EL Cyrus (TRoll de DRame) 16 juin 03:02

                        @Aita Pea Pea

                        Peut être יְהוֹשֻׁעַ mais il n’ as jamais rien publié a son nom .
                        On ne le connais que par oui dire un peut comme sur wiki .

                        Il est présenté comme descendant d’ une ligné de roi-sorciers , il aurait certainement pu prétendre a bien des destin « confortable » , 
                        Mais il choisit de foutre un énorme kick dans la société quitte a « mal-finir » selon les critères de l’ époque .

                        Parmi les petites gens , il y a aussi tout ces anonyme qui font de leur mieux tout les jours , certes ce ne sont pas forcement des intellectuels , mais il font leur part . 

                        Bonne 24h ... ne respire pas trop la fumée , c’ est du sans plomb il ont foutus n’ importe quoi a la place de pas testé , ... la cigarette même si elle n’ est pas bonne pourra encore longtemps servir d’ alibi.


                      • agent ananas agent ananas 16 juin 01:17

                        Inquisition ...

                        C’est la conclusion que j’avais formulé dans un com’ hier sur agoravox.tv en comparant Denis Robert en un Torquemada Kommissar.

                        En définitive ce procès en sorcellerie n’est pas surprenant de la part du ME(r)DIA lorsque l’on sait qui est son boss, comme le dévoile Alain Soral.

                        https://www.youtube.com/watch?v=ArVz6AMNjxY

                        Bref, pour la dissidence il va falloir aller voir ailleurs !


                        • Dan 16 juin 02:03

                          Chouard s’est fait déstabilisé par des journalistes dits de gauche voulant laver « plus blanc que blanc ». Il s’est rebellé dans le 1er temps de sa réponse, puis, avec la pression, (l’injonction) revenant en boucle il s’est noyé, rentrant dans le jeu en louvoyant. Jouant défensif, au lieu de dénoncer l’incongruité de la question.

                          Il aurait suffit de répondre : « je crois aux chambres à gaz pour les juifs bien entendu, mais pas seulement : il faut aussi y comptabiliser les tziganes, les communistes, les noirs, tous désignés »sous hommes« par Hitler » TOUS dont l’élimination était programmée dans Mein Kamf. Ceci permettait de rester réaliste, sans se coucher sur une injonction dégueulasse pour celui qui se pense « autorisé » à la formuler mais aussi comme posture dégradante pour celui qui doit y répondre (des fois que l’on ne soit pas humain, sait-on ?..). Bravo le respect du travail de mémoire des historiens pour si peu de croyance accordée.

                          Le travail de mémoire serait-il mal fait ? Faudrait-il nous obliger à porter un tatouage sur le bras pour ne pas être suspecté ?

                          Lamentable en 2019 d’en être encore là.  

                          Bref, le lendemain sur Sud Radio, pis encore. Il demandait « pardon » pour ses maux (mots) sa maladresse. Ainsi il s’est couché, pour se récupérer pensait-il. Dès cet instant il s’est suicidé intellectuellement, car les vautours (en service commandé ?) « attirés par l’odeur du sang » n’avaient plus qu’à l’achever, par auto-critique. 

                          Dommage pour son combat et les aficionados pour le RIC dont-il était le porteur emblématique, qui était vraiment un chantier révolutionnaire. Pourtant Etienne Chouard est un brave homme, un brave des braves. Cela se voit et cela se sent.

                          Il s’est pris un coup tordu sous tendu par la culture du CRIF qui a définitivement intoxiqué les médias, les intellectuels, mais aussi qui vitrifie et qui pétrifie la totalité « bon teint » du champ politique ; on bassine les gens avec un antisémitisme fantomatique rédhibitoire asséné de façon obsessionnelle, sous couvert de Loi Gayssaut/Fabius imbécile qui fourvoie la liberté d’expression en France.

                          Même les américains n’ont pas osés dans leur Constitution, eux qui sont d’un soutien inconditionnel vis à vis de la question juive, d’Israël, de l’antisémitisme, etc. c’est pas peu dire. 

                          Il faut se rappeler comment il y a deux mois des « mal appris » ont allumés bêtement Finkelkrault pour voir ce fait divers devenir corrosif et irradier les écrans 24h sur 24, pendant une semaine, donnant ainsi un coup mortel comme un éclair venant à point pour déstabiliser l’étendard des GJ dans son ensemble. Le sus-nommé en souriait visiblement dans sa barbe devinant le résultat prévisible de la fronde médiatique en crime de lèse majesté qui allait tonner. Ce qui fut fait.

                          A présent c’est y compris la F.I.(mais oui !) « qui se couche » après les passages à confesse de Ruffin par Léa Salamé puis de Aubry par El Kabach, les journaleux « aux ordres », chargés des basses besognes, afin de nettoyer au karcher un tropisme vénéneux supposé. Avec une telle posture, pour se désolidariser de Chouard, la F.I. va précipiter le dégoût ressenti par les GJ envers les partis et ainsi ne va pas aider à créer des alliances /affinités de luttes sociales. Cela risque encore de renforcer l’ex FN par désappointement probable. 

                          Résultat ? le pouvoir peut se lécher les babines car les clivages apparus à propos de Chouard par le Média, puis la FI,mais aussi l’antenne Sud Radio pro GJ, sous les coups de la carnassière Elisabeth Lévy, viennent de sonner le glas de fédérer l’espoir de la luttes des classes pour très longtemps.

                          Déjà que la sortie de l’Europe était devenu illisible à gauche (plan A, sinon plan B, sinon suivre les flêches.. puis revenez au début) mais là c’est un coup dur.

                          Merci Denis Robert pour la question couperet-délirante - alias « chimiquement pure » que personne ne lui demandait d’orchestrer. A t-il voulu se rendre intéressant ? lui seul le sait ! Une bonne psychanalyse n’y suffirait pas.

                          En tous cas il a cassé pour longtemps l’ascension d’Etienne Chouard (ce qui n’est pas sympa) et, par delà, le mouvement populaire des GJ autour du RIC.


                          • Roubachoff 16 juin 02:22

                            A cause des imbéciles qui ont choisi de promulguer des lois contre Faurisson au lieu de le combattre il y a quarante ans, alors qu’étaient encore vivants des légions de témoins il n’a pas été possible de contredire les négationnistes. Aujourd’hui, les témoins sont rares, et c’est le retour de bâton pour ceux qui croyaient s’en sortir à bon compte. Cela dit, est-ce que ça aurait arraché la gueule à Chouard de reconnaître qu’il y a eu un massacre, perpétré par les Allemands, dont les juifs furent incontestablement les plus grandes victimes mais pas les seules, loin s’en faut. Faut-il pour connaître ces éléments de l’histoire avoir lu des tonnes de bouquins ? Ou suffit-il d’avoir les oreilles et les yeux ouverts ? Ce Chouard, sur quelle planète a-t-il vécu depuis sa naissance ? Pour savoir que la Terre est ronde et tourne autour du soleil, il a besoin de faire des études supérieures ? J’avais déjà des doutes sur le personnage, là, je n’en ai plus. Un très petit bonhomme qui fait plus de tort que de bien aux causes qu’il défend et qui sont aussi les miennes, en partie.

                            Denis Robert me semble aussi être un type plus que douteux. Un faux cul qui s’entendra très bien avec Chikirou, Mélenchon et toute la clique des faux Insoumis. Mais ça n’exonère pas pour autant Chouard. 


                            • leypanou 16 juin 09:22

                              @Roubachoff
                              Cela dit, est-ce que ça aurait arraché la gueule à Chouard de reconnaître qu’il y a eu un massacre, perpétré par les Allemands, dont les juifs furent incontestablement les plus grandes victimes — mais pas les seules 

                               : parce qu’à chaque fois qu’on est interviewé, il faut répondre à certaines questions comme il faut pour prouver qu’on est du « bon » bord ?


                            • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 11:39

                              @Roubachoff Prenons un autre exemple : pendant plus de 20 ans, tout journaliste zélé et politiquement correct lors d’un interview de JM Le Pen, lui posait tôt ou tard (en général plutôt tôt que tard) la question fatidique « ne regrettez-vous pas l’affaire du point de détail » ou une phrase du même genre. Le Pen qui n’était pas du genre à se repentir en public, répondait maladroitement et le tour était joué, plus la peine de s’intéresser à ses idées sur l’immigration, l’insécurité ou le terrorisme et autres sujets sur lesquels, sans être un inconditionnel de Le Pen, on peut dire qu’il avait des idées en avance sur les politiques de son temps et voyait différentes menaces qui pesaient sur la France. Qui y a perdu au fond, Le Pen, peut-être mais ce n’est pas le plus important, par contre les Français, le libre débat d’idées et la démocratie, certainement.
                              Il faut dénoncer le terrorisme intellectuel pour ce qu’il est, on n’a pas à ramener quelqu’un pendant des décennies à une phrase de travers surtout que les autres politiques en faisaient des tonnes de phrases de travers, c’est le deux poids deux mesures qui n’est pas acceptable.


                            • Roubachoff 16 juin 23:25

                              @Bernard Mitjavile
                              Un poids, deux mesures… C’est ça la bonne expression. Deux poids, deux mesures, quoi de plus logique ? 
                              Vous trouvez normal de répondre « je n’y connais rien, ce n’est pas mon sujet », ou « je n’ai rien lu là-dessus », à propos de l’événement le plus dramatique du siècle précédent ? (Je parle de la Seconde Guerre mondiale en général.) Où était M. Chouard au moment du procès Barbie ?
                              Vu son âge et son niveau culturel, il a dû en entendre parler, non ?
                              Soyons clairs, je suis pour une liberté d’expression en gros sans limites. Parce que dès qu’on ajoute un « mais », c’en est fini de la liberté et de l’expression voir ce que fait le gouvernement Macron. Quand on n’est pas d’accord on contredit, et c’est ça la démocratie. Ce que je reproche à Chouard, c’est de s’être défilé et ce n’est pas la première fois . Du coup, il a excité les deux tarés du Média, et ils ont pu en faire des tonnes.
                              Un autre point : on peut être sceptique sur Israël, sur la Diaspora et sur la « communauté » française (Zemmour, Finkielkraut, BHL et Cie) sans pour autant nier les ravages de la barbarie allemande. L’Holocauste, c’est la disparition de millions d’êtres humains, et je ne suis pas sûr sans vouloir les faire parler, contrairement à d’aucuns qu’ils seraient tous d’accord avec les orientations des entités et des gens que je viens de nommer.
                              Enfin, votre exemple n’est pas pertinent. Jean Marie Le Pen est un provocateur qui sait parfaitement ce qu’il fait. Chouard s’efforce de rester le cul entre deux chaises pour une raison qui me dépasse, je l’avoue.


                            • Roubachoff 16 juin 23:27

                              @leypanou
                              Si je vous demande la couleur du cheval blanc d’Henri IV, vous aurez l’impression d’être face à un inquisiteur ?



                            • Roubachoff 17 juin 07:45

                              @joeblow
                              Je connais ce triste matériel, mon cher, et j’ai même passé une partie de ma vie à entendre des Allemands multiplier les prétextes foireux et les justifications merdiques. Savez-vous qu’il s’est même trouvé un juif pour prétendre, contre des milliers de survivants, de sa confession ou non, que rien de tout ça n’avait existé ? Avez-vous entendu Alain Soral raconter qu’il y avait, dans la chambre à gaz d’Auschwitz un hublot que les suppliciés auraient pu casser pour évacuer le Zyklon B ? Quant à un autre de vos référents, Raynouard, j’ai toujours regretté qu’on ne l’ait pas pris au mot lorsqu’il a défié des gens de le gazer artisanalement. Non que je souhaite sa mort, mais croyez-moi, si on lui avait dit « chiche, on essaie la semaine prochaine », il ne serait jamais venu au rendez-vous.
                              Vous voyez, contrairement aux journaleux qui copient et recopient la même dépêche de l’AFP, il y a des citoyens qui se renseignent et qui n’hésitent pas à écouter ou à lire les propos du camp adverse, histoire de se faire une idée précise.
                              Ce qui me différencie des excités du Média, c’est que je respecte votre droit de penser tout ce que vous voulez sur tout ce qui vous chante.
                              En affirmant ma liberté de vous contredire, tout simplement. 


                            • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 17 juin 09:39

                              @Roubachoff Vous avez raison sur un poids deux mesures, c’est déjà quelque chose. Concernant JM Le Pen, si vous voulez faire un simple « provocateur » de quelqu’un qui a vu avant tous les autres hommes politiques les menaces que représentaient l’immigration de masse, le terrorisme, le gouvernement des juges jusqu’au « Mur des cons » sur lequel il figurait en bonne place, ce qui est selon moi plutôt un honneur, et bien d’autres choses, je crois que c’est un jugement très hâtif et pense que malgré les efforts faits pour le diaboliser, le ridiculiser pendant des décennies, au final, on reconnaîtra qu’il a été un homme politique de premier plan.


                            • Roubachoff 18 juin 01:10

                              @Bernard Mitjavile
                              C’est vous qui ajoutez le « simple » devant « provocateur ». Dans notre histoire, la liste des grands provocateurs est longue, de Danton jusqu’à un certain général, et ces hommes-là, conscients de ce qu’ils faisaient, ne se seraient jamais piteusement excusé comme M. Chouard. A bien y réfléchir, je me demande s’il ne s’est pas tiré une balle dans le pied pour montrer à Mélenchon qu’il est aussi bon que lui en matière de suicide politique.
                              A part ça, tout à fait d’accord avec vous : Jean Marie Le Pen est un homme politique d’envergure, et qui nous lègue en outre sa descendance. Là où nous divergeons, c’est que je m’en désole alors que vous vous en félicitez. Un désaccord qui met un terme à notre charmant bavardage.


                            • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 18 juin 08:14

                              @Roubachoff Pour pinailler, je vous dirais que j’ai rajouté le simple sans le mettre entre guillemets. Bonne continuation dans vos réflexions.


                            • Roubachoff 19 juin 02:35

                              @Bernard Mitjavile
                              N’avez-vous pas vu que j’ai mis aussi des guillemets à « provocateur ». C’est un usage répandu quand on veut signifier qu’on se réfère à des éléments antérieurs ou qu’on cite un texte précédent. Bonne continuation à vous aussi.


                            • Ingénieur informaticien 16 juin 04:47

                              C’est ce qui distingue l’intellectuel du politique.

                              Il me semble que rien n’interdise qu’Etienne Chouard continue son travail d’intellectuel, mais il pourra difficilement jouer un rôle politique.

                              N’oublions pas son soutien récent à François Asselineau.

                              Je pense qu’il paye

                              pour ça.

                              La France Insoumise reste bien trop ambigüe sur l’Europe ...


                              • thierry3468 16 juin 07:40

                                Avec cette nouvelle inquisition,l’humiliation publique a remplacé le bucher .Les hérétiques sont contraints à se mettre à quatre pattes,les fesses à l’air,pour espérer un hypothétique pardon.Filoche avait ouvert le bal après son tweet .

                                Depuis qui a revu Filoche dans les merdias ?Cette humiliation publique est suivie d’une mort médiatique.


                                • Clocel Clocel 16 juin 08:17

                                  « Sans qu’ils en soient conscients, certains journalistes »

                                  Postulat de base faisandé qui dédouane ces crapules de leurs responsabilités qui sont grandes.

                                  Attendons encore un peu, vu le succès de l’opération, nous n’allons pas tarder à connaître la récompense de Judas Robert.

                                  Les lois liberticides de ce pays ne permettent pas de dire tout le bien que je pense de son comparse.


                                  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 13:31

                                    @Clocel Bien sûr qu’ils sont responsables mais leur culture historique n’est pas forcément très grande


                                  • mursili mursili 16 juin 08:53

                                    Le Média, c’était nettement mieux avec Aude Lancelin.


                                    • Giordano Bruno 16 juin 09:25

                                      Dans cette affaire, seuls les inquisiteurs sont discrédités.


                                      • lloreen 16 juin 09:58

                                        Qu’allait donc faire Etienne Chouard dans ce tribunal ?

                                        S’y rendre c’est se pendre.La démonstration dont traite l’article en est la preuve.


                                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 16 juin 10:25

                                          On remarquera que personne des têtes médiatiques des Gilets Jaunes ne subira la « question ». Seul, E. Chouard. C’est bien la preuve qu’il dérange FONDAMENTALEMENT le système. C’est une façon sournoise de l’éliminer du débat public, car ce qu’il prône avec le RIC en toutes matières ne va absolument pas dans le sens et les intérêts des ploutocrates.

                                          La Démocratie, la vraie, et non les entourloupes actuelles du système qu’ils osent nommer système démocratique avec l’arnaque continue des élections truquées, eh bien, le système la redoute comme l’ail, les vampires.

                                          Le supposé « fascisme » de Chouard, qui n’existe que dans la pauvre tête rétrécie des journaleux de service n’est pas en soi ce qui intéresse le plus ces soutiers du système,

                                          Ce qui les affole, c’est l’aura du bonhomme, sa virtuosité pour exposer en quelques phrases les bases d’un système démocratique totalement opposé à la ploutocratie, et, qui communique au peuple un formidable espoir de lendemain.

                                          Ce qui les inquiète, c’est l’adhésion de plus en plus large à ses idées réellement rafraîchissantes dans le concert nauséeux et disons-le tout court nauséabond de la pensée unique.

                                          Lorsque nous voyons ces journaleux de service soit doucereux, soit éructant en hystérisant la « question », et en tournant le couteau médiatique dans le lard de Chouard, nous ressentons, les plus sensibles à l’esprit de concorde et de justice, comme une vague asphyxiante, une sorte d’haleine médiatique méphitique de ces petits Torquemada sans talent mais réellement malveillants envers le pauvre Chouard.

                                          Les éructations et la réelle dégueulasserie de ces procès en sorcellerie, nous laissent de la France actuelle une impression déplorable, en voyant ce sinistre cortège qui s’avance pour juger, pour défoncer, pour démolir la réputation d’hommes et de femmes de bien. C’est l’amorce d’une époque noire, très noire.

                                          Le fascisme, disent-ils ? Mais ce sont eux, avec leur doigt constamment pointé sur les accusés, en petits commissaires du peuple. Que l’on se rappelle les procès de Prague ou de Moscou, où quoique répondissent les « accusés », les accusateurs revenaient toujours sur la « question » pour les condamner d’avance. Que l’on se rappelle les procès moyenâgeux en sorcellerie où chaque pauvre gens soupçonnés d’hérésie, quoiqu’ils disent, se retrouvaient hissés sur le bûcher. Chouard, ils veulent sa peau et en même temps celle des gilets jaunes qui l’accompagnent.

                                          Nous ne devons pas accepter cette censure, cette mise en accusation permanente sur des fausses allégations, de simples soupçons proférés de supposés mauvais sentiments, de supposées mauvaises pensées, lorsque l’homme Chouard ne fait que de se prêter naïvement au jeu d’une émission radiophonique dans laquelle il est entré comme un mouton dans une bergerie où se tapissait le loup. Son seul tord, peut-être, est de leur avoir fait confiance.

                                          Nous ne devons pas accepter que ce pays se transforme en paillasson où les puissants s’y essuient les pieds.



                                          • claire1549 claire1549 16 juin 13:55

                                            @Nicole Cheverney

                                            « Nous ne devons pas accepter cette censure »

                                            Nous ne l’acceptons pas,mais que pouvons nous faire à part la dénoncer ici ou sur les réseaux sociaux ?
                                            Est- ce que les porte parole des GJ que nous avons beaucoup vus sur les plateaux de télé depuis le début du mouvement ont appelé à une grande manif pour dénoncer cette censure et exprimer leur soutien à Etienne Chouard ?
                                            J’ai bien entendu que dans les manifs d’hier,les chaînes de télé ont été très mal accueillies,on peut penser que la façon dont ces chaînes ont démoli Chouard y est pour quelque chose mais son nom n’a pas été prononcé !
                                            J’espère que parmi les GJ encore invités sur les plateaux de télé,il y en aura au moins un qui aura le courage de prendre sa défense mais je n’en suis pas sûre,pourtant,ils lui doivent bien ça !


                                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 16 juin 18:48

                                            @claire1549

                                            Bonsoir, nous ne connaissons pas encore la suite réservée à Chouard sur cette affaire. On se doute bien qu’il ne sera pas ménagé par les « dictateurs de la pensée ». J’espère toutefois que les Gilets jaunes qui se réclament du RIC et de la vision démocratique de Chouard sauront le soutenir. Car il en aura certainement besoin.
                                            On a vu lorsque Assange a été arrêté, à Londres, le nombre restreint de personnes pour le soutenir. Mais les journaleux étaient là, en meute pour le filmer, bref, faire du scoop, du sentationnel. Si Assange est seul actuellement menacé d’extradition vers les US, je crains fort comme vous que Chouard le soit aussi, lorsque l’émotion de cette affaire sera passée et que le public pensera à autre chose et que le tribunal inquisitoire des Commissaires du peuple prononceront leur sanction habituelle contre les « crimes de la pensée ». .


                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 juin 12:39

                                            Bonjour Nicole Cheverney,
                                            .
                                            "Nous ne devons pas accepter cette censure, cette mise en accusation permanente sur des fausses allégations, de simples soupçons proférés de supposés mauvais sentiments, de supposées mauvaises pensées, lorsque l’homme Chouard ne fait que de se prêter naïvement au jeu d’une émission radiophonique dans laquelle il est entré comme un mouton dans une bergerie où se tapissait le loup. Son seul tord, peut-être, est de leur avoir fait confiance."

                                            .
                                            Leur faire confiance c’est de ne pas les connaître ....
                                            E. Chouard doit arrêter ses mauvaises fréquentations !
                                            .
                                            L’inquisition c’est étendu dans les médias dominantes, dans la politique et elle ne s’arrête non plus pas devant la justice.
                                            .
                                            Voici un exemple d’un procès inquisitoire avec l’avocat François Danglehant

                                            en tant que accusé :
                                            https://www.youtube.com/watch?v=b6r7zz9H55M
                                            .
                                            La France est tombé très bas !
                                            .
                                            Combien de temps allons nous encore supporter ses humiliations et la dictature des 1% qui nous ont confisque notre liberté d’expression ainsi la démocratie ?


                                          • gerard JOURDAIN 16 juin 11:25

                                            il n’y a qu’une façon de faire vivre des peuples ;

                                            le dirigisme.

                                            1-soit par ordre.

                                            2-soit par lobotomisation du cerveau.

                                            la France, se trouvant très intelligente, manipule dès la naissance, les têtes « bien faites ».on lobotomise.


                                            • Les modèles prédictifs de la psycho-histoire ont mis en évidence les probabilités de risques sociaux , les gilets jaunes sont l’un des révélateurs, commun.

                                              La partie n’est pas terminée, le pic d’intensité est encore à venir.

                                              Vous accusez d’inquisiteur, de racisme et j’en passe tous les gens qui vivent les mouvements convulsifs de l’humanité. C’est si simple, si facile, si bêtement évident.

                                              Le journalisme débouche toujours sur un aveu de suffisance, amplifié par la vénalité…..

                                               smiley

                                              • Attilax Attilax 16 juin 11:52

                                                Merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure.

                                                J’ai éprouvé le même malaise que vous, mais beaucoup plus tôt, je n’ai pu tenir qu’une demie heure tant je trouvais insupportables les goodcop/badcop du Media. On regrette Aude Ancelin qui n’aurait jamais fait un pareil chantage.

                                                Après, Chouard aurait du tout de suite se méfier, c’était un traquenard et il le réalise trop tard, pensant sans doute être en terrain ami au Media. Grave erreur. À part Ruffin, personne n’en veut chez les cadres de la FI : il est « dangereux ». Tu m’étonnes qu’ils veulent tous sa peau. En le trainant dans la boue, ils salissent aussi ses idées et on en revient à cet incroyable conclusion officielle : démocratie directe = fascisme. Énorme.


                                                • symbiosis symbiosis 16 juin 12:13

                                                  Étienne Chouard accusé de complotisme, d’accointances avec l’extrême droite, de racisme et d’antisémitisme ? Mais quid de Marion Maréchal que le Système est en train de faire subrepticement monter sur les podiums ? Marion Maréchal dont les accointances avec les patries les plus controversées et violentes de l’extrême droite sont avérées. À quel moments des interventions télévisées de cette dernière, des mises au pilori ont-elles été effectuées par les médias si prompts aux accusations ? Je n’en vois pas. Bien au contraire, et à cet égard, tout est bien lisse entre gens de bonne compagnie. Alors pourquoi s’attaquer ainsi à Étienne Chouard, qui plus est sur un média de gauche sensé relayer et défendre ses projets ?


                                                  Évidente condamnation déguisée en accusations sur toutes les infamies des temps modernes, alors qu’il y a un message révolutionnaire à relayer, avec patience et pédagogie. Message qui comporte en lui la promesse de la fin des turpitudes.

                                                  Nous vivons les temps extraordinaires d’une révolution à venir d’une nature totalement inédite, venant des abysses et qui monte lentement vers la surface telle une vaste lame de fond.


                                                  Étienne Chouard a ouvert une brèche avec le RIC sur le Titanic qu’est devenu le système. Cette voie d’eau ne demande qu’à s’ouvrir et va s’ouvrir. Le Système utilise tous les subterfuges pour colmater et éviter que ce bateau ivre ne se transformât réellement en radeau de la Méduse, ce qu’il est déjà à certains égards et c’est bien contre cela que des Chouard apparaissent et s’élèvent.


                                                  Mais la mission du journalisme systémique est de bloquer ce processus naissant porté par des personnes comme Chouard. Cet homme est dangereux parce qu’il porte un projet qui met en péril tout ce que ce système a construit contre le peuple depuis des générations. Dans ces conditions, les interventions télévisées de Chouard sont fautives car il aurait du savoir qu’il en sortirait perdant.

                                                  Le système se sert de stratagèmes qui font de moins en moins recette. On peut y voir un manque de créativité. Par contre les moments pré révolutionnaires montrent d’une manière crue les comportements et les prises de positions, particulièrement celles de ceux qui trahissent et qui font voir la face cachée de leurs penchants contre-révolutionnaires comme l’a pitoyablement démontré Le Media contre Étienne Chouard. Maintenant nous savons tout net que Le Media est un élément de la contre révolution ploutocratique sous la peau de la contestation sociale.


                                                  Le tord de Chouard est d’espérer convaincre ses ennemis de classe au travers d’organes de presse et de journalistes rompus au travail de déstabilisation. Le journaliste systémique n’invite pas pour écouter ce qu’a à dire l’invité, il est là pour faire  tomber celui qui dérange. C’est ce qui saute aux yeux en visualisant cette vidéo et cela a duré une heure sur un tonalité doucereuse, mais obstinément offensive et invasive contre Étienne Chouard.


                                                  Ces journalistes sont aux antipodes du processus démocratique que Chouard rêve de voir instaurer et que de plus en plus de citoyens rêvent de mettre en place. Il est très écouté et représente un danger réel. Afin de barrer la route aux éveilleurs de conscience une inquisition s’est mise en place et qui commence à faire de sérieux ravages. .


                                                  En face d’eux, Chouard est arrivé nu et cru, pris de court par la Question. Il n’avait pas fourbi ses armes, contre celles particulièrement affûtées des journalistes aguerris.


                                                  En face, des guerriers, très enfouraillés pour reprendre les termes militaires. Puisqu’il s’agit d’une guerre de classe déclarée contre le peuple et contre les démocrates comme Etienne Chouard et tant d’autres.


                                                  S’il n’a pas fourbi ses armes, c’est qu’il n’a pas saisi tout à fait à qui il avait à faire, en face, mais on ne peut pas lui en vouloir car, sur ce coup là, il s’est cru en pays de connaissances. Mal lui en pris !


                                                  Ses ennemis de classe, même bien mis dans la peau du camarade de lutte, en soldats bien aguerris. connaissent à fond le processus révolutionnaire, qu’ ils ont parfaitement intégré à l’instar d’un Ruan Branco, autre élément contre révolutionnaire infiltré dans les mouvements sociaux.


                                                  La contre-révolution, ils en connaissent tous les rouages de destruction de l’adversaire, de leur ennemi déclaré, celui qui défend un idéal démocratique. Ils n’aiment pas la démocratie, ils la redoutent, ils n’aiment pas le peuple. Ils le manipulent en attendant de vraiment lui faire face, en guerriers résolus ! Nous devrons bien prendre en compte cette réalité, sans quoi, nous serons vaincus.


                                                  Pour eux, le langage démocratique ne peut avoir cours. Le langage démocratique de Etienne Chouard doit être éradiquée.


                                                  Il use d’ un discours démocratique qui tient lieu pour lui et pour le peuple, de langue vernaculaire. C’est un fil conducteur d’une pensée libre et non polluée par la pensée unique.


                                                  Chouard, en se faisant inviter par la soldatesque journalistique, ne pouvait tenir face à des gens résolus à le faire tomber. En l’accusant, en le traînant dans la boue médiatique pour entacher son honorabilité, en le soumettant à la Question, le journaliste dévoile sa vraie nature de contre-révolutionnaire. Il dévoile par là, son obéissance de soldat deuxième classe dans une guerre engagée contre la Démocratie, sous les ordres d’une hiérarchie prête à tout.


                                                  Tous les sujets majeurs que Chouard aurait dû aborder sereinement, ont été sciemment occultés par ces miliciens du système usant d’un savant brouillage d’ondes pour l’empêcher d’exposer pleinement le contenu de son message démocratique.


                                                  Par ailleurs, Chouard n’a à justifier à quiconque les attaques qu’il reçoit, ni s’excuser de ce qu’il a pu dire, ni revenir sur les contacts qu’il a eu précédemment. Cet homme fait un travail de sociologue et d’éveilleur de conscience et nul n’a le droit ou le privilège de le tancer ou lui faire des remontrances. Cela ne regarde que lui. Son travail est de faire passer son message et uniquement son message.


                                                  Quand je regarde les médias de masse, j’ai l’impression d’être encore au XX° siècle, avec ces vieux clivages politiques gauche droite. Or, nous avons bien vu que cela n’existe plus, Hollande a tué le PS et Macron en a fini avec la droite et ce qui restait de la gauche. Ce que l’on nous montre est une mascarade. Nous vivons maintenant le parti unique au service de la ploutocratie. Il est donc parfaitement malhonnête d’attaquer les éveilleurs de conscience avec des manipulations qui n’ont pour vocation que de diviser la population.


                                                  Pour terminer dans l’obscène et l’hypocrisie de ce jeu de dupes qu’a été ce procès en diffamation à l’encontre de Chouard, l’image de fin a été éloquence et dit ceci :

                                                  Nous espérons que ces confrontations et controverses auront permis d’y voir un peu plus clair.


                                                  Oui, nous y voyons plus clair, la clarté de la félonie du journaliste car il n’y a eu ni controverse ni confrontation mais un harcèlement permanent visant à faire d’un héros des temps modernes en la personne d’Étienne Chouard, un paria. Le pire étant que cette inquisition a pris le costume et les manières du contestataire.




                                                  • Elliot Elliot 16 juin 12:21

                                                    Je ne sais si Etienne Chouard dans le secret de son âme est antisémite mais je trouve fort peu étayé le procès qui lui est fait par toute une série de personnes dont le moins qu’on puisse dire est qu’elles sont pour leur part des philosémites même si c’est pour certaines d’entre eux d’ordre purement alimentaire.

                                                    C’est évidemment leur droit le plus strict de cultiver la vénération de la Shoah et de s’en servir pour excuser tous les crimes d’Israël, la liberté de pensée est absolue mais que cette liberté soit limitée aux seuls thuriféraires d’Israël et que les crimes des Nazis soient en quelque sorte portés au débit des contempteurs me pose problème.

                                                    Comme me pose problème le procès qui est instruit à l’encontre d’Etienne Chouard quoique je perçoive très bien les sous-entendus qui le légitiment.

                                                    Ainsi j’ai regardé son passage sur Le Média où il répond à Denis Robert qui lui pose la question idiote par excellence, à savoir s’il croit à l’existence de la Shoah. En premier lieu il est interloqué s’étonnant d’avoir à donner son avis sur cette question qui ne souffre de toute manière plus aucune contestation tant c’est devenu le Sésame obligatoire pour accéder au droit à la notoriété mondaine.

                                                    C’est une tarte à la crème de l’époque que d’avoir à participer à la grande déploration qui revient cycliquement quand les horizons se brouillent pour un membre éminent de la tribu.
                                                    Certes Chouard est coupable d’avoir trouvé à Alain Soral la qualité d’avoir parfois des avis pertinents comme si sa mauvaise réputation lui interdisait toute lucidité, c’est un raisonnement un peu court qui ferait passer un mauvais quart d’heure à quantité de personnalités connues qui devraient avant de consigner leurs enthousiasmes littéraires ou tout simplement culturels s’assurer que l’objet de leur admiration n’est pas dans les mauvais papiers de ces pseudo-intellectuels qui décrètent ce qui est dicible ou ce qui doit être tu.


                                                    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 17 juin 09:55

                                                      @Elliot Bien écrit, bon je ne vais pas « liker » vos deux posts identiques.


                                                    • Elliot Elliot 16 juin 12:28

                                                      Je ne sais si Etienne Chouard dans le secret de son âme est antisémite mais je trouve fort peu étayé le procès qui lui est fait par toute une série de personnes dont le moins qu’on puisse dire est qu’ils sont des philosémites même si c’est pour certains d’entre eux alimentaires.

                                                      C’est évidemment leur droit le plus strict de cultiver la vénération de la Shoah et de s’en servir pour excuser tous les crimes d’Israël, la liberté de pensée est absolue mais qu’elle soit limitée aux seuls thuriféraires d’Israël et soit intellectuellement contesteé à ses contempteurs, pire que l’on porte au débit de ces derniers les crimes du Nazisme me pose problème.
                                                      Comme me pose problème le procès qui est fait à Etienne Chouard quoique je perçoive très bien les sous-entendus qui le légitiment.

                                                      Ainsi j’ai regardé son passage sur Le Média où il répond à Denis Robert qui lui pose la question idiote par excellence, à savoir s’il croit à l’existence de la Shoah. En premier lieu il est interloqué s’étonnant d’avoir à donner son avis sur cette question qui ne souffre de toute manière plus aucune contestation tant c’est devenu le Sésame obligatoire pour accéder au droit à la notoriété mondaine.

                                                      C’est une tarte à la crème de l’époque que d’avoir à participer à la grande déploration qui revient cycliquement quand les horizons se brouillent pour un membre éminent de la tribu.


                                                      Certes Chouard est coupable d’avoir trouvé à Alain Soral la qualité d’avoir parfois des avis pertinents comme si sa mauvaise réputation lui interdisait toute lucidité, c’est un raisonnement un peu court qui ferait passer un mauvais quart d’heure à quantité de personnalités qui devraient avant de consigner leurs enthousiasmes littéraires ou tout simplement culturels s’assurer que l’objet de leur admiration n’est pas dans les mauvais papiers de ces pseudo-intellectuels qui décrètent ce qui est dicible ou ce qui doit être tu.


                                                      • INsoMnia INsoMnia 16 juin 12:29

                                                        @Bernard Mitjavile,

                                                        Bonjour, merci pour cet excellent article. Oui, les maîtres du prêt à penser, du prêt à porter et surtout de ne pas Réfléchir mais d’écouter les Dix commandements de ceux qui nous veulent du bien ! 

                                                        La chasse aux sorcières est ouverte ! 


                                                        • Pierre 16 juin 13:21

                                                          Ce mec est une brelle, pas étonnant que les GL l’adorent !


                                                          • marmor 16 juin 15:00

                                                            @Pierre
                                                            Apprends à écrire avant de te mêler des affaires des grands ! Tu t’y connais toi en brêle ! 


                                                          • Pierre 16 juin 15:48

                                                            @marmor
                                                            Et toi, tu devrais apprendre que les deux existent...


                                                          • zygzornifle zygzornifle 16 juin 15:05

                                                            Inquisition + perquisition = monde de Macron ....


                                                            • Yann Esteveny 16 juin 16:05

                                                              Message à Mr Bernard Mitjavile,

                                                              En guise d’introduction, il est impératif de recadrer très sérieusement le sujet en réemployant des termes adaptés et non des boîtes à fantasmes. Les termes « Inquisition » ou « Fascisme » sont les termes épouvantails devant faire fuir toute personne ayant était suffisamment conditionnée dans notre Démocratie Orwelienne.

                                                              En France, le dogme de la Loi Gayssot régit votre expression publique et indirectement votre conscience. Ces « journalistes » contrôlent la conformité de conscience de Mr Chouard et savent parfaitement ce qu’ils font. Si Mr Chouard ne connaît rien à ce dogme, il va falloir étudier un peu plus avant de nous proposer le sésame de la Démocratie en guise de solution aux problèmes du peuple français. L’Agora était la place publique d’expression des hommes libres dans la Démocratie Athénienne. La place publique a l’échelle d’une nation est devenue la télévision et son accès est contrôlé par des « journalistes » aux ordres de puissances financières. Par conséquent, celui qui aime la Démocratie n’a strictement rien à y faire !

                                                              S’il reste des hommes et des femmes qui aiment sérieusement la Liberté, ils apprendront que la Liberté passe d’abord et nécessairement par l’amour de la Vérité. L’amour de la Vérité n’est pas une posture idéologique de revendications mais beaucoup plus une discipline morale exigeante. C’est précisément ce qui fait défaut à la majorité des Gilets Jaunes.

                                                              Respectueusement


                                                              • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 16:46

                                                                @Yann Esteveny Belle déclaration sur la relation entre liberté et amour de la vérité


                                                              • Kapimo Kapimo 16 juin 17:44

                                                                En gros, si je saisi bien votre article, alors l’image porté par le terme « inquisition » va bientôt etre remplacée par le terme « shoatisation ».


                                                                • sasapame sasapame 16 juin 18:15

                                                                  Que celui qui a lu à la source ne serait-ce que les pires détracteurs de Faurisson (au hasard, Vidal-Naquet), qui étaient eux mêmes en parfait porte-à-faux avec le tribunal militaire des vainqueurs de Nuremberg, ainsi que les statuts dudit, lui jette la première pierre.

                                                                  Il est difficile d’ignorer que l’ONU a très longtemps condamné et même qualifié de racisme le sionisme, que d’innombrables juifs, inclus M. Badinter, condamnent et ont condamné sans réserve les lois mémorielles. Qu’on a encore jamais vu un individu sémite qui soit blanc comme un linge, n’en déplaise à tous ces Drucker, Bruel, DSK, Sinclair, Arthur, et tutti qui le sont sans doute devenus à force de passer sous les feux de la rampe. Que les séfarades sont même copieusement discriminés et ségrégués par les ashkénazes même et surtout en Israël.

                                                                  Que la plupart des écrits qu’on est sommés de compter comme les plus antisémites ont été écrits par des Juifs et des juifs... C’est ballot.

                                                                  Que maints juifs condamnent bien de ces assimilations à la noix autour du concept, et ce racisme insupportable d’une catégorie de juifs et autres Juifs envers les goyim, faisant les affaires de milliardaires fauteurs de guerre et faiseurs de gouvernements... qui auraient tout aussi bien pu se cacher derrière le label de l’indépendantisme breton — dire que le Dalaï Lama en exercice est à l’évidence un agent de la CIA n’est pas dire qu’on a la haine des Tibétains : t’es con ou tu le fais exprès ?

                                                                  Dire que ces enculés de Monnet, de Schuman, d’Adenauer, de Hallstein étaient également des agents du même empire n’est pas dire, faut-il le dire, qu’on a envie de butter les européens, inclus les Belges, les Français et les Suisses francophones... Encore que pour certains pauvres êtres affublés du sobriquet de « mes semblables », on se demande... Un peu, soit dit en passant, comme on peut très souvent se demander si tout ces droit-de-l’hommistes hors sol qui sont par surcroît des débiles néobios qui gerbent biorgue — ou Biork, ... ou York (j’adore Radiohead comme tout un chacun mais ce moitié inculte croit à donffe à la grande messe noire climatique et même il fait DJ en chef dans ses sommets, nul n’est parfait) — en jouissant plus que l’anorexique lambda, bouffeurs de tartes au caillou infichus de faire à graille un peu décemment, verts gris du minois fiers de n’enfiler que de la bouffe pour ruminants, allergiques à tout à la première à la deuxième à la troisième génération, ne veulent pas plutôt éradiquer l’espèce humaine — cette bande de fous dangereux ne sait même pas que le WWF et le Club de Rome ne sont qu’un ramassis de banquiers et de rois du pétrole, au propre comme au figuré... alors qu’il suffit de consulter la liste des actionnaires. A part ça, les nazis se paient de sacrés trips bio, surtout sur le mode antispéciste... sauf qu’entre races humaines certaines étaient plus égales que d’autres. Ah, ces farceurs à talobiennettes. Rausse ! 

                                                                  On ne sait plus trop si la famille royale de la perfide Albion se paye des trips nazis ou descend du faux messie Frank... Plus sûr, mais toujours au hasard, ce Haut traître archétypique de Giscard est complotiste, voyez un peu : pourtant placé pour savoir que son successeur commettait un crime de haute trahison en laissant modifier la Constitution aux fins d’autoriser le référendum sur Maastricht, comme une petit merdeux jaloux pour son raté « constitutionnel » (n’est pas Auvergnat qui veut), il a claironné que le Traité de Lisbonne était un copié-collé du machin de 2005... et a même préfacé un bouquin sur le foutage de gueule magistral des renouvelables. Mais quand je lui ait écrit sur son blog (si important qu’il a disparu depuis) que depuis le traité de la Jamaïque on a établi le totalitarisme monétaire à l’échelle quasi-mondiale, ni plus ni moins, il n’a surtout pas censuré contrairement à moi, une ribambelles de gens ni polis ni appliqués qui lui parlaient, certes, de vérité un rien moins gênantes.

                                                                  Que celui qui a lu à la source ne serait-ce que les pires détracteurs de Faurisson (au hasard, Vidal-Naquet) lui jette la première pierre... C’est con, ils étaient eux mêmes en énorme porte-à-faux, du moins sur les chiffres, avec les conclusions tribunal militaire des vainqueurs de Nuremberg, — sans parler d’avoir lu à la source le petit lait de cet ex-ennemi public n°1, vieillard maintes fois tabassé, décédé à l’automne dernier, à 5 jours d’intervalle de la première figure française du « négationnisme (entendez : réalismeclimatique », Jacques Duran — ainsi que les statuts dudit machin (n’assurant aucunement les droits de la défense, et établissant que toute propagande de l’un des pays vainqueurs / l’une des parties valait vérité révélée à jamais et ce sans même qu’aucune preuve n’ait à être apporté... xptdr), sans ajouter les Garaudy entre tant d’autres, et bien des révisionnistes de confession juive et/ou d’ascendance juive.

                                                                  Je déconseille bien entendu à tous ces courageux imbus ignares genre conchieur de faiqueniouses de pousser un tant soit peu jusqu’à Bernard Lazare (ses Causes de l’antisémitisme), même pas jusqu’à Marx (sa Question juive), ne parlons pas de se palucher La controverse de Sion (d’un auteur pas Juif, lui, certes) : en plus de défriser et d’être si bien documenté, c’est 7 ou 800 pages... Même du Shlomo Sand les tuerait. Même le fameux duo de profs Juifs ricains (Le lobby pro-israelien et la politique étrangère américaine). Naturellement, ils n’iraient jamais lire du Gilad Atzmon (son Wandering Who / Parabole d’Esther en édition française préfacée par Jean Bricmont, proche depuis de lustres, quoiqu’ils aient évidemment des désaccords, du Juif Noam Chomsky, savez, ce type qui a soutenu la liberté d’expression de Faurisson...). Chut.

                                                                  La loi Fabius-Gayssot est évidemment anticonstitutionnelle : ses promoteurs au Parlement ont eux même reconnus qu’elle établissait une présomption — doute sur les conclusions de ce tribunal totalement bidon = révisionnisme malhonnête = automatiquement paravent d’une haine de telle religion = de telle communauté...Et mon cul sur la commode. Par ailleurs, on ne peut condamner un sentiment, seulement des mots, et encore dans de rares cas. Faut il avoir fait de longues études pour comprendre ça ou pour avoir lu une fois la Déclaration de 1789 une fois dans sa putain de vie ? Et y a enfin, autorité de la chose jugée ou pas, que la souveraineté réside essentiellement dans la Nation, donc une loi ne peut se soumettre elle-même aux conclusions d’un tribunal international, point — qu’elles aient été justes ou non est déjà même une toute autre question. 

                                                                  Quand on sait pas, on ferme sa gueule, comme disait l’autre. Ce qui savent se taisent.. et tant d’autres s’agitent dans le bac à sable, entre le garde des seaux et la garde des sots, entre Largarde et Lagargère, entre les jeunesses lesbiennes de la magistrature et celles des tarpés sauveurs du Soleil. Au reste, si tant de déblatérateurs ne la ramenaient pas autant, on aurait même bien moins que 190 messages en réponse à ce fil à cette heure : c’est dire comme le sujet est digne d’intérêt... Et pas du tout à côté de la plaque, bien entendu.


                                                                  • sasapame sasapame 16 juin 18:22

                                                                    (Édit. : 89 messages)


                                                                  • sasapame sasapame 16 juin 18:35

                                                                    En 2005 le mainstream a classé Étienne Chouard dans le top 100 des personnalités françaises les plus connues... Il n’en avait absolument pas l’intention et en a été complètement surpris - il avait juste dit la vérité sur l’arnaque totale de l’anti-constitution prétendument « européenne », ce dont ses collègues ont tenté de le dissuader, alors qu’aucun canard, ne parlons pas même des mainstream, ni évidemment de l’Huma, ni même le Diplo à cette heure, n’avaient daigné ouvrir leurs gueules. Les Français les ont renvoyer se rhabiller : ils ont voté Non haut la main. Si Hollande n’avait pas fait voter ses militants très tôt, puis fait changé quelques sérrures de sections dissidentes, le vote interne se serait renversé : 3 mois plus tard c’était 1 contre 2 et non deux contre 1. Attac s’est tardivement prononcé, son président ayant eu les couilles de jouer des statuts et des coudes, envoyant bouler toutes ces personnes « morales » fondatrices et comptant sur les bases locales ; un an après, les hordes trotskardes  mélanchoneuses, ènepéistes, féminististes, arrachistes, réchauffistes et consorts syndicaux, acharnés de l’Europe blanche et chrétienne sous couvert d’amour protégé qui du beur qui du black, racistes anti jaunes du reste, de l’alarmisme prétendument bio, du cassage de « négationnistes du climat »...

                                                                    ... Causeur, la revue de la mère Lévy, a fait son grand dossier de mars dernier sur le thème de la religion du climat qui commence salement à nous pomper l’air...), de modératistes anti féministocastratrisme et autres grandremplacistes (vive le sans papiérisme intergalactique, top du top en matière d’armée de réserve  ont définitivement récupéré et dévoyé la boutique en bourrant les urnes... au second degré : ils ont fait artificiellement gagner l’équipe Nikonoff, ce frexitiste dont j’ai été le secrétaire national aux affaires européennes et monétaires, pour mieux le pousser dehors ; une fois qu’il a eu été totalement lavé par la justice, les conspirateurs qui n’ont jamais fait appel ni même suivi un tant soit peu la procédure de première instance avait eu depuis longtemps ce qu’ils voulaient, et lui sept pontages cardiaques. Suffisait d’y penser... Ah, ces chers troskards, faucialistes d’un jour puis de toujours, ces bâtisseurs d’empire en ode pleurniche ou caniche, ces NPA, ces prétendus syndicalistes, ces Mélenchon. Cette Gauche, éternelle antichambre du fascisme (Léo Ferré), qui nous fait croire depuis un siècle qu’elle signifie socialisme alors que la gauche, la sinistra du parlement, n’a jamais été autre chose que le libéralisme. Et maintenant, dansez...


                                                                  • Kapimo Kapimo 16 juin 22:51

                                                                    Dans votre liste de juifs apostats à la religion révélée Gayssot-Fabius, vous pourriez ajouter Roger Dommergue, qui fonce furieusement dans le tas dans « Vérité et Synthèse ».


                                                                  • sasapame sasapame 16 juin 19:04

                                                                    Après Sapin singeant le communiste, après l’agent Santerre Luc Merluchon mimant le socialiste, après Ruffin faisant le tapin, ce journaliste un temps faisant la chasse aux sorcières « négationnistes du climat » après celles des négationnistes emmerdant la religion, la Lumière, le lanceur d’alerte Denis Robert, a qui l’on eu donné Mammon sans concession il y a peu encore, qui retourne sa veste à son tour, rejoignant le rang des petites putes de journalistes qui ne lisent rien quant aux sujet supposément abordé et essaye de soumettre leur victime à la question en public. Édifiant...

                                                                    Dis donc, petit enculé de fiotte sitôt vendue à ton merdia prétendument pas lié à la France soumise  elle est bonne au moins, cette petite pute ?  j’ai une question atroce qui me vient, là, rassure-moi, quand même, poto :


                                                                    se pourrait-il que tu es le moindre doute personnel sur inexistante de chambres de compensation dans la respectable société Clearstream  ?

                                                                    Une sorte d’affaire Clearstream I derrière la vraie affaire Clearstream  : celle des Vils Pains, des Sarre Cosy, bien sûr.


                                                                    Lavis, lavret : Aux Champs quoi, merde....

                                                                    T’as vu l’avion ?


                                                                    Allez, crache, abjure, de toute manière tu sera bientôt effacé de la base de donnée d’ici peu, et à jamais. Certes, il existe une vie après la mort, évidemment : dans la mémoire de ceux qui restent. Mais par pour tout le monde : la place d’une sous-merde est évidemment dans les poubelles de l’histoire. 

                                                                    Bien sûr, t’as jamais écouté Faurisson, jamais lu à la source ; seulement ceux qui t’ont dit de jamais le faire  eh oh, n’est pas journaliste qui veut.



                                                                    • Florian Mazé Florian Mazé 16 juin 19:05

                                                                      Procès de Moscou ou Inquisition, j’ignore quelle est la meilleure analogie, mais enfin les deux me semblent convenables, d’autant qu’on peut être catholique et ne pas approuver toutes les mesures prises par l’Eglise au cours des siècles, ce qui est mon cas.

                                                                      Un trait anecdotique m’a frappé dans ce procès type « police de la pensée », c’est que les journalistes tutoyaient Etienne Chouard comme s’il s’agissait d’un bon copain. Et je crois qu’il l’ont interviewé une seconde fois, après l’affaire, toujours avec ce tutoiement qui sonnaient diaboliquement faux. Cela rappelle le tutoiement obligatoire dans certaines entreprises pour faire « égalitaire » et « dynamique » voire branché, alors que les rapports sociaux y sont aussi ou plus durs que dans les entreprises paternalistes à l’ancienne.

                                                                      Je ne partage pas la vision que M. Chouard a de la Grèce antique (un tout autre sujet) et je l’ai dit dans mon précédent article. Il m’a d"ailleurs répondu avec une exquise courtoisie. Lorsque j’entends des journalistes et des politiciens comme Ruffin exiger des condamnations ou en tout cas une sorte d’opprobre perpétuel pour un homme de caractère aussi doux, aussi sympathique, cela me dégoûte de la société actuelle.

                                                                      J’ai d’ailleurs fait un cauchemar il y a quelque temps ; j’ai rêvé que Ruffin était élu président de la république en 2022. Et dans l’état où vit la société française, cela ne m’étonnerai même plus.

                                                                      https://www.huffingtonpost.fr/entry/ruffin-sindigne-de-lambiguite-de-etienne-chouard-sur-la-shoah_fr_5d00b5e0e4b07551039a02db

                                                                      Soljenitsyne disait que l’URSS était comme un brouillon de la future Europe occidentale ; il n’avait pas tort.


                                                                      • leypanou 16 juin 19:31

                                                                        @Florian Mazé

                                                                        j’ai rêvé que Ruffin était élu président de la république en 2022. Et dans l’état où vit la société française, cela ne m’étonnerai même plus.

                                                                        https://www.huffingtonpost.fr/entry/ruffin-sindigne-de-lambiguite-de-etienne-chouard-sur-la-shoah_fr_5d00b5e0e4b07551039a02db : quand il s’agit de s’aplatir devant les injonctions de la bien-pensance, il n’a rien à envier à personne.

                                                                        Il n’est pas le seul d’ailleurs.


                                                                      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 19:53

                                                                        @Florian Mazé Tout à fait d’accord avec vous sur l ’hypocrisie du tutoiement faussement sympathique dans cette interview et dans les rapports en entreprise


                                                                      • rogal 16 juin 20:30

                                                                        Surveillons nos négations : en bon français « j’ai aucun doute » veut dire qu’on en a un !


                                                                        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 16 juin 21:26

                                                                          @rogal J’ai cité Chouard, ceci dit on n’est pas à l’académie française et Chouard parlait plutôt mieux que les deux journalistes.


                                                                        • Legestr glaz Legestr glaz 16 juin 21:48

                                                                          De toute manière, est-ce que dans un entretien public, auquel Etienne chouard a été soumis, devant Denis Robert, quelqu’un peut dire qu’il a un « doute » sur l’existence des chambres à gaz ? Il ne le peut pas parce dire ceci est contraire à la loi et punissable par elle. 

                                                                          La seule manière de répondre à Denis Robert aurait été pour E.C de lui dire qu’il respectait la loi sur le sujet. Quelqu’un qui pose ce genre de question sur l’existence des chambres à gaz est un véritable tordu. Bien sûr que les chambres à gaz ont existé puisque la loi le dit. La loi dit juste : les chambres à gaz ont existé. Il n’y a rien d’autre à ajouter. 

                                                                          Sinon il y a « le mensonge d’Ulysse » écrit, pour sa première partie, en 1948, par Paul Rassinier. Un témoignage, parmi d’autres. 

                                                                          http://ww.w.aredam.net/PRmu%5B1%5D.pdf


                                                                          • alinea alinea 16 juin 23:28

                                                                            Bon, ne mélangez pas Chouard et les Gilets Jaunes ! Le Media est le seul média à soutenir les Gilets Jaunes !

                                                                            Après que la gauche boboïsée suspecte quiconque cause à quelqu’un d’un autre bord, oui, c’est hélas vrai.


                                                                            • symbiosis symbiosis 16 juin 23:57

                                                                              @alinea
                                                                              Je crois que les meilleurs soutiens des gilets jaunes sont les gilets jaunes eux-mêmes. Pour le reste c’est du convenu dans le meilleur des cas ou du piégeux ailleurs.
                                                                              Dans la vidéo de Le Media, la mise au piloris a duré une heure alors qu’ils auraient du régler la question en 5 minutes. Ils l’ont torturé psychologiquement. En guise de soutien, on peut faire mieux et surtout on ne peut pas dissocier Chouard des gilets jaunes. C’est d’ailleurs la raison de cette mise à mort répétée sur Le Média et comme si ça ne suffisait pas sur Sud Radio ensuite.
                                                                              Peine perdue !


                                                                            • alinea alinea 17 juin 00:21

                                                                              @symbiosis
                                                                              Je vous fais confiance symbiosis pourtant, mais le cas Chouard est bien plus ancien ; déjà du temps du PG il a été excommunié, répudié, honni !! à l’époque, comme un maire du lyonnais, dont j’ai oublié le nom, qui menait sa commune de façon extraordinaire ! Leur tort ? Ne pas avoir tourner le dos à l’approche de Soral, mais avoir discuté avec lui ; comme si on tournait sa veste en une discussion ; bref.
                                                                              Personnellement je n’associe pas Chouard aux Gilets Jaunes ; certes le RIC, il l’a diffusé, mais n’oublions pas qu’il était aussi au programme de l’Humain d’abord.
                                                                              Moi j’aime bien Chouard, je trouve qu’il se répète et je ne l’écoute plus, mais ce qu’il dit et fait est important, et je faisais partie de ces PG qui le défendaient ; j’ai horreur de cet esprit mesquin de clans idéologiques, il s’agit aussi d’un manque de confiance dont j’ai souffert aussi !
                                                                              Je suis Gilet Jaune, et mes potes n’ont jamais prononcé le nom de Chouard ; bon, je sais, ça ne veut rien dire, mais ça explique mon ressenti !!


                                                                            • Kapimo Kapimo 17 juin 01:24

                                                                              @alinea
                                                                              "Le Media est le seul média à soutenir les Gilets Jaunes !

                                                                              "
                                                                              Pas vraiment (et c’est heureux). On trouve aussi comme organes d’informations dont la ligne éditoriale est globalement favorable aux GJ :
                                                                              RT France
                                                                              TV Liberté
                                                                              Egalité & Réconciliation
                                                                              — UPR TV
                                                                              et plein d’autres sites alternatifs.


                                                                            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 17 juin 09:08

                                                                              @alinea

                                                                              Bonjour, déjà le fait que vous écriviez le « cas » Chouard, c’est hélas le mettre dans une case particulière, une sorte d’antichambre en attendant le passage sous les fourches caudines de la relégation publique. Ce qui ne devrait pas exister dans la dialectique gilet jaune.
                                                                              Non ! Le RIC c’est bien Chouard qui en est essentiellement l’initiateur, les autres partis n’ont fait que prendre le train en marche, mais c’est normal de la part d’un parti politique. Tous s’en sont accaparé l’idée, ce concept que lui, maîtrise parfaitement.
                                                                              Lorsque les partis politiques parlent de RIC, cela ne fait pas du tout sérieux. On sent bien la démagogie qui est passée par là et les arrière-pensées électoralistes. Au regard de l’avenir de nos enfants et petits-enfants cela ne pèse pas lourd à côté de l’engagement d’un Chouard.

                                                                              Par contre, je remarque une chose que vous aurez aussi remarqué également. Le gouvernement a essayé à maintes reprises, de discréditer les gilets jaunes en les traitant de tous les noms et notamment, en les accusant de toutes les tares. Ca n’a pas marché dans l’opinion, personne n’est dupe. Alors ils vont s’en prendre à celui qui leur semble le plus dangereux de tous, hors parti politique, celui qui prône non seulement le RIC, mais également, le contrôle des élus choisis par tirage au sort. Chouard nous promeut une société débarrassée du professionnalisme politique, du népotisme, il promeut à travers tout ce qu’il a talentueusement exposé à travers ses conférences, le moyen de créer une nouvelle société libre et réellement démocratique. Et de cela ils ont PEUR !

                                                                              Tant que nous résonnerons à l’aune des mainstream et nous laisserons influencer par eux, les gilets jaunes seront freinés dans leur action globale.
                                                                              Par contre, je crois fondamental qu’aucun gilet jaune ne doit se prêter au jeu médiatique, Chouard est tombé évidemment dans leur piège, ils savent y faire, et il faut, je pense, beaucoup de force mentale pour leur résister, un tant soit peu que l’on soit d’un naturel tolérant et aimable, un honnête homme, pris au sens du XVII e siècle, comme l’est Chouard, les exécuteurs de basse-oeuvres mediatiques auront toujours la primauté de l’exécution publique.

                                                                              Il faut aux gilets jaunes reprendre les fondamentaux d’un Sun Zi, ou bien d’un Machiavel, chose qu’en face, ils ont parfaitement intégré dans leur comportement, leur discours, et leurs méthodes. Ces fondamentaux s’appellent aujourd’hui, l’Ingénierie social, mais au fond les moyens de neutraliser l’adversaire sont identiques ! Les destructeurs de peuples et de pays n’ont rien
                                                                              inventé.
                                                                              Oui, nous sommes en guerre et pas de place pour les hésitants, le cul entre deux chaises.

                                                                               


                                                                            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 17 juin 13:46

                                                                              @alinea

                                                                              Assez d’accord pour dire que Chouard sucre les fraises, il n’a plus rien sorti d’original depuis au moins cinq ans.

                                                                              Reste qu’il est à l’origine d’un mouvement de fond de la plus grande importance, la prise de conscience par un nombre toujours plus grand de Français (et d’Européens) que l’Europe est un piège mortel, et tout le contraire d’une démocratie.

                                                                              Son problème, je pense, est qu’il est gentil, et ne sait pas dissimuler, manipuler, mentir : il est trop bon jusqu’à être con.


                                                                            • alinea alinea 17 juin 15:03

                                                                              @Philippe Huysmans
                                                                              Je respecte tout à fait Chouard, d’autant plus qu’il est très mal assorti avec les requins du monde politique et médiatique ! mais bon il se débrouille très mal quand même ; cela n’est pas très grave car son message passe et ses actions s’inscrivent dans l’expérience de l’éducation populaire. Tout le reste c’est de la parlotte, en espérant qu’il n’en est pas trop blessé.


                                                                            • Croa Croa 17 juin 16:34

                                                                              À Philippe Huysmans, « il n’a plus rien sorti d’original depuis au moins cinq ans. »

                                                                              La diffusion de ses idées reste à faire. Découvrir ce qui nous est caché n’est que le début d’un long travail. Il s’y tient justement !


                                                                            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 17 juin 16:38

                                                                              @Croa

                                                                              Oui je sais, j’ai le plus grand respect pour les idées qu’il défend et je le considère comme un homme qui a tout donné pour faire avancer sa cause.

                                                                              Les GJ auront été une occasion de faire avancer ces idées dans une magnitude inespérée, et les graines qui sont plantées donneront d’autres fruits.


                                                                            • Gérard Luçon Gérard Luçon 17 juin 04:32

                                                                              Jean-Marie le Pen (enregistrement facilement trouvable sur internet) : « les chambres à gaz sont un détail de l’histoire de la seconde guerre mondiale »

                                                                              l’inquisition : « il a dit que les chambres à gaz sont un détail »

                                                                              la justice : « 30.000 euros d’amende » pour le morceau de phrase


                                                                              • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 17 juin 09:50

                                                                                @Gérard Luçon S’il n’y avait eu que les 30000 Euros d’amende mais cela a eu des conséquences beaucoup plus lourde sur la politique française, empêchant une alliance à droite et la formation d’un grand parti conservateur, ce qui était sans doute le but de ceux qui ont essayer de le piéger, ce qui fait que l’on se retrouve aujourd’hui avec un LR qui a perdu le nord.
                                                                                Mais vous avez raison, déformant ses propos par la suite, on a répété à l’envie qu’il niait la réalité des chambres à gaz. En fait, Le Pen mériterait une étude bien plus sérieuse que Chouard sur le thème de l’inquisition et de la liberté d’expression.


                                                                              • Jean S 17 juin 04:47

                                                                                 

                                                                                Depuis la révolution Française, il a toujours été plus facile d’envoyer Danton à la guillotine que d’assumer ses propre faiblesses et ses propres contradictions.

                                                                                Mais la guillotine a tué aussi Lavoisier pas pour son savoir, ses idées, ses actes mais parce qu’il était un aristocrate et que Marat ne l’aimait pas.

                                                                                Marat n’est pas mort de la guillotine mais du couteau de Charlotte. Robespierre lui a goûté du grand couteau.

                                                                                Quand est ce que les revendications de millions de précaires face à une poignée de nantis a jamais eu raison du pouvoir qui ne voulait rien entendre ?

                                                                                Les matraques et les fusils ont toujours été du côté des nantis.

                                                                                Quand va t-on voir des buchers, pour les livres et les condamnés ? (Ouf ! depuis Papa Mitterrand la peine de mort est abrogée !)

                                                                                Est il encore possible aujourd’hui de croire au refinancement des institutions de la démocratie, alors que les nouveau aristocrates s’ingénient à vider les caisses et à définancer les institutions.

                                                                                Vive les infirmières pauvres ! Vive la justice pauvres !

                                                                                Les pauvres, les malades, les esclaves et les condamnés pourront crever abandonnés des dieux !


                                                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 17 juin 11:30

                                                                                  Etienne Chouard n’est le spécialiste des grandes questions !

                                                                                  Normal qu’il soit condamné facilement par les minables et faussaires journalistes, c’est leur métier, c’est leur jeu !

                                                                                  01) S’agissant de la « couleur » que vous lui accordez, je l’efface et je la refuse : Non, il n’est pas « Gilet jaune » et il avait failli comme ont failli tous les intellectuels et tous les historiens français à qui j’avais demandé dès le début de « Bien traduire politiquement sur le terrain la revendication » afin de ne pas assister au pourrissement et ...à l’inévitable éloignement des deux pôles déjà extrêmes Peuple/Régime qui continueront à s’éloigner l’un de l’autre à cause de la nuisance du leurre démocratique ! 

                                                                                  02) S’agissant de l’histoire des Grandes guerres occidentales : 

                                                                                  Non, Etienne Chouard ne peut ni analyser ni expliquer, il a été pollué par la culture et par la fausse histoire franco-occidentale qui a cru pouvoir dissimuler la Vérité historique dans les montagnes des histoires à dormir debout... Je dis, les « chambres à Gaz » ont existé et des millions de Juifs avaient péri, mais l’histoire occidentale fait volontairement l’amalgame entre « L’Idéologie de la Domination Totale » qui est au cœur du « Projet européen » depuis le « Repli de l’Empire Romain » et le « Massacre des Juifs » qui était systématique dans tous les pays chrétiens depuis 20 siècles ! Coller le « problème juif » à la « deuxième guerre mondiale » et tout mettre sur le dos « d’Hitler », c’est simplement vouloir falsifier l’histoire, ce qui a été tout-à-fait possible, mais la Vérité historique reste indélébile et inaccessible aux faussaires !

                                                                                  Le « Nazisme » est une idéologie de la « Domination Totale » qui n’a pas réussi à l’Occident car la « Vieille Europe » avait accouché de son illégitime « Nouvelle Europe » et on est toujours aujourd’hui aux conséquences de cette « crise » devenue nécessairement mondiale ! 

                                                                                  PS : Le mot « inquisition » se rapporte à l’Eglise, il peut pourchasser les individus hérétiques, mais il ne peut rien contre la Vérité historique !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès