• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La malbouffe pourrait rétrécir le cerveau

La malbouffe pourrait rétrécir le cerveau

Voilà certainement une raison majeure qui pourrait expliquer la baisse importante du QI partout ou la malbouffe est consommée sans modération aux repas de midi et du soir. Mais, comment imaginer une seconde que mal manger pourrait diminuer la taille du cerveau humain tout en augmentant son tour de taille. Allons donc ! Encore une foutaise scientifico-écologique pour nous inciter à bouffer moins de viande et nous préparer à l'inévitable décroissance ; pas vrai ?

Attention quand même, c'est peut-être vrai. De nombreuses études scientifiques incitent à croire que la nourriture influence notre cerveau négativement, mais aussi positivement lorsque vous mangez bien comme à la table des Rugy. Ce qui peut parfaitement se comprendre. Puisque la nourriture jouerait également un rôle sur l'humeur. Une chercheuse australienne en fait la démonstration éclatante, car...

"Elle a étudié pendant cinq ans le comportement d’enfants en le corrélant à la façon dont les mères s’étaient alimentées pendant leur grossesse. Résultat : quand celles-ci ont absorbé une nourriture riche en produits sucrés, snacks salés, plats transformés, les enfants se sont montrés plus querelleurs et agressifs, plus tristes et plus anxieux". 

Incroyable non ! la mauvaise bouffe attaquerait donc le cerveau fragile du bébé avant même sa naissance ! Et pourquoi pas, puisque chez la femme enceinte la consommation de tabac et d'alcool font courir de graves risques à la santé du fœtus.

Explications - La malbouffe "ne nous apporte pas les nutriments dont notre cerveau a besoin. Ces carences pourraient modifier nos comportements. Le corps, en effet, ne sait pas fabriquer certains éléments indispensables au bon fonctionnement cérébral et les trouve dans l’alimentation". 

La preuve par le rat qui comme chacun sait est un animal très proche de l'homme qui ressemble quand même plus au cochon ou encore au bonobo. 

"Chez les rongeurs, les découvertes sont édifiantes. Par exemple, un rat qui manque d’Omega 3 développe un comportement anxieux alors que son congénère nourri de façon équilibrée se montre plus aventurier, révèle la chercheuse à l’Inra à Bordeaux Sophie Layé "

Peut-être plus grave encore. "Chez les rats, des expériences révèlent qu’un régime à base de frites et de cookies est responsable d’une perte de mémoire : ce bol alimentaire entraîne « une altération de l’hippocampe, région au cœur du cerveau, indispensable à l’apprentissage et à la consolidation des souvenirs »,

Sans oublier le hamster d'Alsace, qui privé de vitamines B3 devient très agressif, voire même peut dévorer ses petits. 

Mais, voilà maintenant ce qui semble le plus extraordinaire. Un prisonnier dont l'alimentation est complétée pendant trois mois avec des vitamines, des minéraux et des acides gras "se tient à distance de la violence". Ne serait-ce pas une bonne solution pour éradiquer la sauvagerie des black blocs ? Castaner pourrait les inviter à prendre un repas équilibré au Ministère de l'Intérieur avant une manifestation ?

Encore mieux. La chercheuse So Young Park a réalisé une expérience originale...

"Dans son laboratoire, les patients ne prennent pas les mêmes décisions selon qu’ils ont absorbé (à leur insu) un petit-déjeuner plus ou moins protéiné. Pourquoi ? Parce que l’abondance de protéines augmente le taux de tyrosine dans le sang, un acide aminé qui entre dans la composition de la dopamine, impliquée dans la motivation et la prise de risque. L’augmentation de la quantité de dopamine dans le cerveau change notre comportement."

Trouvez-vous toutes ces études sur la malbouffe pertinentes ? Avant de répondre vous devriez regarder le film ci-dessous.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 septembre 16:26

    voilà qui confirme mes propres observations !

    j’avais déjà remarqué que la consommation d’alcool influençait mes décisions et même qu’il perturbait mon discernement.

    l’autre jour, je suis rentré à 4h du matin et j’ai pris la décision de me faire un jus de citron pour masquer mon halein.

    Le lendemain matin, ma femme m’a dit :

    – Tu t’es encore torché hier, hein ?! (elle est un peu vulgaire)

    – Meuh non ! (que j’ai répondu)

    – Ah ouais ? Et le canari écrabouillé dans le presse-citron, il s’est peut-être suicidé alors ?


    • Orion Orion 24 septembre 18:16

      Bonjour Séraphin,

      « j’avais déjà remarqué que la consommation d’alcool influençait mes décisions et même qu’il perturbait mon discernement. »

      Faite une pose Séraphin ... C’est l’heure de l’apéro ! smiley

    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 septembre 19:08

      @Orion

      à la tienne Etienne, oups !


    • Orion Orion 24 septembre 22:50

      Santé ! smiley


    • devphil30 devphil30 25 septembre 07:17

      @Séraphin Lampion

      La fonction du canaris dans les endroits avec des risques de monoxyde de carbone est de prévenir l’humain par sa mort qu’il est temps de sortir.

      Je ne connaissais pas les vertus du canaris pour contrer les effets de l’alcool ...

      Excellent


    • Orion Orion 25 septembre 21:16

      Bonsoir Séraphin,

      Ça va vous ce soir Séraphin, ... !? ... smiley ... smiley smiley

      Attention avec le réveil tout de même ...  smiley ...


    • Clocel Clocel 24 septembre 16:32

      Si on considère ce qui sort des urnes...


      • alexis42 alexis42 24 septembre 17:58

        Je me demande quel genre de bouffe Gruni mange...


        • Orion Orion 24 septembre 18:09

          Bonjour alexis,

          Vous m’avez coupé l’herbe sous les pieds ... Mince alors ! (voir mon post plus bas) ... smiley


        • gruni gruni 24 septembre 18:15

          @alexis42

          Sans intérêt !


        • alexis42 alexis42 24 septembre 21:53

          @gruni

          « Sans intérêt ! »

          Ben si ! J’aimerais avoir un QI gruniesque !


        • troletbuse troletbuse 25 septembre 07:14

          @alexis42
          Des kebabs de Fameck


        • the clone the clone 24 septembre 18:01

          Alors il serait grand temps que nos politiques s’alimentent correctement ....


          • machin 25 septembre 12:49

            @the clone
            Alors il serait grand temps que nos politiques s’alimentent correctement ....

            Alors qu’ils se sucrent moins...


          • L'Astronome L’Astronome 27 septembre 03:33

             
            @the clone
             
            Moins de homard, par exemple, et plus de sandwichs jambon-beurre.
             


          • Orion Orion 24 septembre 18:07

            Bonjour,Gruni,

              « La malbouffe "ne nous apporte pas les nutriments dont notre cerveau a besoin. »

            Je’ me demande bien quelle alimentation ont pu et peuvent bien avoir ceux qui font ce genres d’études et ceux qui comme vous les cautionnent ... smiley

             De toute façon quoi qu’il en soit, que ça rétrécisse ou pas le cerveau comme diminue le QI, comme le disait un certain Jean Pierre ce genre de bouffe c’est de la merde les enfants ! smiley


            • gruni gruni 24 septembre 18:19

              @Orion

              Ecrire sur un sujet ne veut pas forcément dire le cautionner. On peut aussi s’interroger sur la pertinence de ces études où l’on peut trouver à boire et à manger. 


            • Orion Orion 24 septembre 23:05

              « Écrire sur un sujet ne veut pas forcément dire le cautionner. »

              Je vous adore ... Surtout ne changer pas vos habitudes alimentaires ... smiley

              (Ps) ... Enfin si ... (Gruni ... Vous devriez tout de même chercher une chtite cure d’oligo-éléments qui vous ramène momentanément au sens de l’humour et qui vous libère totalement du premier degré) ... smiley ...


            • Legestr glaz Legestr glaz 24 septembre 18:31

              Je lis sous la plume de l’auteur : 

              «  » Elle a étudié pendant cinq ans le comportement d’enfants en le corrélant à la façon dont les mères s’étaient alimentées pendant leur grossesse. Résultat : quand celles-ci ont absorbé une nourriture riche en produits sucrés, snacks salés, plats transformés, les enfants se sont montrés plus querelleurs et agressifs, plus tristes et plus anxieux« . »


              Nous sommes donc ici en présence d’une étude épidémiologique observationnelle c’est à dire que le niveau scientifique de cette étude est proche du néant. 

              Cette chercheuse émet une hypothèse et tente, à travers des « observations », de faire des liens avec son hypothèse de départ. Toutes les variables possibles dans le comportement de ces enfants sont écartées au profit de la « seule » qui intéresse la « chercheuse ». Il n’y a « strictement rien » de « scientifique » dans cette « étude ». C’est le degré zéro de la preuve scientifique. S’il s’agissait d’une étude randomisée en double aveugle, il pourrait y avoir un intérêt à prendre en considération ce qu’elle dit. Mais, il ne s’agit pas de ce genre d’étude. Cette « chercheuse » voit ce qu’elle a envie de voir, rien de plus. Cela pourrait être vrai, comme cela pourrait être faux !


              Lorsque l’on tente de faire passer des études observationnelles pour des preuves scientifiques on veut faire prendre au public des vessies pour des lanternes ! alors Gruni, vous mordez à l’hameçon ?



              • pemile pemile 24 septembre 19:04

                @Legestr glaz "Toutes les variables possibles dans le comportement de ces enfants sont écartées au profit de la « seule » qui intéresse la « chercheuse »« 

                Ce n’est pas le première étude qui constate le lien entre la taille et le comportement de l’hippocampe et l’alimentation chez les rats et souris.

                Le documentaire dit que l’étude portait sur 23000 femmes enceintes et prenait en compte les biais liés à l’education, les revenus, la santé mentale des parents.

                 »on veut faire prendre au public des vessies pour des lanternes ! alors Gruni, vous mordez à l’hameçon ? "

                Sur quoi vous vous basez pour cette critique des études menées par Felice Jacka ?


              • gruni gruni 24 septembre 19:36

                @Legestr glaz

                Cette chercheuse est une scientifique et elle fait des observations mais donne aussi des explications....

                La malbouffe « ne nous apporte pas les nutriments dont notre cerveau a besoin. Ces carences pourraient modifier nos comportements. Le corps, en effet, ne sait pas fabriquer certains éléments indispensables au bon fonctionnement cérébral et les trouve dans l’alimentation ». 

                Personnellement, je suis certain que la nourriture a une influence sur la santé. Sur le rétrécissement du cerveau, j’attends des études complémentaires et je vous tiens au courant.


              • Legestr glaz Legestr glaz 24 septembre 19:37

                @pemile
                Je me base le plus simplement du monde sur la pyramide de la hiérarchie des preuves scientifiques telle que définie par l’OMS. 

                Les études observationnelles, quelles qu’elles soient, sont d’une piètre qualité scientifique. Evidemment, c’est une « notion » que l’on cache car il y a des intérêts majeurs en jeu. Dès l’instant où l’on vous parle « d’études épidémiologiques » voilà que le principe d’autorité s’installe ! Mais, malheureusement, les études épidémiologiques observationnelles ne valent pas grand chose. Elles peuvent, dans le meilleur des cas, constituer une base de départ pour une recherche « sérieuse ». Rien d’autre !

                Connaissiez vous cette pyramide d’hiérarchie des preuves ? Il faut arriver jusqu’aux études « randomisées » pour que celles ci présentent un intérêt scientifique. tout le reste n’est que corrélation, hypothèse ou déduction. C’est à dire que l’on peut faire dire à peu près ce que l’on veut à ces études « observationnelles ». C’est d’ailleurs le grand jeu joué par l’industrie pharmaceutique : produire des études observationnelles qui « confirment » ce qu’elles doivent « confirmer ». C’est aussi simple que ça.

                http://thelogicofscience.com/2016/01/12/the-hierarchy-of-evidence-is-the-studys-design-robust/

                Ceci écrit, je ne vous cacherai pas que je suis une alimentation strictement cétogène c’est à dire que j’ai ôté de mon alimentation tous les glucides. Je ne dépense jamais un fifrelin pour l’industrie alimentaire. Produits bruts, de saison, circuits courts, et cela me coûte bien moins cher que des courses en supermarché. 


              • pemile pemile 24 septembre 19:52

                @Legestr glaz « Je me base le plus simplement du monde sur la pyramide de la hiérarchie des preuves scientifiques telle que définie par l’OMS. »

                Appliqué pour les études identiques sur rats et souris.

                "les études épidémiologiques observationnelles ne valent pas grand chose. Elles peuvent, dans le meilleur des cas, constituer une base de départ pour une recherche « sérieuse ». Rien d’autre !« 

                Oui, donc, pourquoi vous voulez absolument jeter à la poubelle cette »étude base de départ" ?


              • Legestr glaz Legestr glaz 24 septembre 20:55

                @pemile
                Tout simplement parce qu’il s’agit d’une étude épidémiologique observationnelle et que l’on ne peut pas en tirer de conclusions fiables. 

                Vous pouvez voir sur la pyramide des preuves scientifiques à quel niveau se situent les études sur les animaux. Cela ne pourrait être plus clair. Il est totalement imprudent de tirer des conclusions de telles études. Seules des corrélations peuvent émerger, des hypothèses peuvent être émises, des possibilités envisagées. Jamais ce genre d’études ne peut être considéré comme réunissant des preuves. Seules les études randomisées sont des études menées par des scientifiques, qui constituent deux groupes homogènes, dont les membres sont tirés au hasard. Un groupe expérimente et l’autre est le témoin. Les participants ne savent pas à quel groupe ils appartiennent. Une seule variable est testée. Il ne s’agit donc plus d’un étude « observationnelle » mais bien d’une étude au cours de laquelle le chercheur intervient. 

                Mais ce que je dis n’enlève rien au fait que la nourriture « industrielle » est détestable, que les « recommandations » des agences de santé sont criminelles, que la santé de la population n’est pas au centre des préoccupations de nos dirigeants. Je commence l’écriture d’un livre sur le sujet. J’espère pouvoir aller au bout de cette aventure qui me demande un investissement considérable. 


              • Legestr glaz Legestr glaz 25 septembre 06:43

                @Legestr glaz
                Que vois-je ? Une étoile ? « big Pharma » serait-elle à l’affut sur Agoravox ? 

                Parce que, oui et oui, les études épidémiologiques viennent en aide à « big Pharma », surtout si c’est elle qui les finance !

                A l’attention de celui, ou de celle, qui marque d’une étoile misérable mon post, je peux encore mettre ceci à disposition sur la fiabilité des études épidémiologiques : 

                https://associationslibres.wordpress.com/2016/02/04/la-hierarchie-des-preuves-scientifiques-dans-la-recherche-medicale/

                Ou encore ceci.

                https://www.pseudo-sciences.org/La-qualite-de-la-preuve-en-medecine

                Il y a ceux qui se laissent berner et ceux qui arrivent à remettre, un tant soit peu, le sacro saint principe d’autorité en question.

                Une chercheuse a mis en évidence..... Mais la question centrale est : comment s’y est-elle prise ? Quelle preuve apporte t-elle ? S’il s’agit d’une étude « observationnelle » nous pouvons être certain que la fiabilité d’une telle étude est faible, voilà tout !


              • Ruut Ruut 25 septembre 10:32

                @Legestr glaz
                Il est prouvé que si le lait issu de vache se nourrissant à l’herbe est bénéfique, le lait issu de vache ne se nourrissant pas d’herbe est toxique.
                L’OMS elle attend quoi pour nous pondre une étude fiable sur ce cas ?
                Que les lobbys qui inondent nos gouvernements ou qui se gavent de l’argent du lait industriel la finance ?


              • foufouille foufouille 24 septembre 18:44

                il suffit de voir la tronche de l’auteur bien gras ..........


                • gruni gruni 24 septembre 19:39

                  @foufouille

                  Tu as la digestion difficile foufouille ? tu es de mauvais poil, avec un alcool fort ça devrait passer.


                • foufouille foufouille 25 septembre 09:18

                  @gruni

                  si tu me dit que tu es mince, je veux bien te croire.


                • troletbuse troletbuse 24 septembre 20:04

                  Quand on lit ses titres, c’est largement suffisant, on peut en déduire que Grounichou se nourrit vraiment mal  smiley


                  • troletbuse troletbuse 24 septembre 20:08

                    @Grounichou
                    Mais Fergus va venir vous faire un compliment sur cet article de haute teneur en néant.


                  • Legestr glaz Legestr glaz 24 septembre 20:58

                    @troletbuse

                    Pourquoi tirez vous à boulets rouges sur cet article ? Il a le mérite de poser certaines choses, de donner à réfléchir. 

                    Ce n’est vraiment pas tous les jours que la nourriture industrielle est critiquée. Les super et hyper regorgent de cette alimentation détestable, bourrée de glucides, nocive aux humains. 

                    Je remercie Gruni d’avoir pris le temps de faire paraître cet article qui devrait donner lieu à réflexion. 


                  • troletbuse troletbuse 25 septembre 06:15

                    @Legestr glaz
                    Comme vous ne l’avez pas remarqué, Grounichou est un désinformateur qui ne pond que des articles de diversion afin de ne pas accabler sa petite chochotte Micron.


                  • JMPBW 24 septembre 23:13

                    Etudes scientifiques, corrélations, c’est très bien mais je voudrais un cas concret me permettant de vérifier votre analyse.

                    Où trouver des personnes bien nourries, chez les politiques bien entendu.

                    Un homme ayant passé sa vie dans des instances ayant l’habitude de bien soigner ses membres (conseil général, ministère, sénat, assemblée nationale ou européenne) devrait convenir.

                    Plus difficile pour le QI. Des étudiants de l’Université de Lille ont heureusement fait une étude prouvant que les insoumis ont un QI supérieur à la moyenne. Si tel est le cas le chef des Insoumis doit lui aussi avoir un QI élevé.

                    Je tiens donc un homme dont il est avéré qu’il a toujours été bien nourri et démontré qu’il a un QI important.

                    Il devrait donc toujours se tenir à l’écart de la violence.

                    Un procès récent tendrait à nous prouver le contraire.


                    • troletbuse troletbuse 25 septembre 06:12

                      @JMPBW
                      Eh bien moi, je ne ne fais pas d’études mais des constats :
                      J’ai remarqué que les gens qui se nourrissent bien avec l’argent des autres, les politicards comme vous dîtes, ne subissent pas une augmentation de QI mais plutôt une augmentation de leur faculté à mentir et à escroquer. Aujourd’hui, ces personnes possèdent déjà, à leur naissance, des dispositions qui sont l’opportunisme et leur envie de ne pas trop se fatiguer et qui compensent leur manque d’intelligence .
                      Pour parfaire leurs nuisances,ils ont à leur dispositions les écoles dites de « sciences politiques » comme l’ENA.


                    • gruni gruni 25 septembre 07:02

                      @JMPBW

                      Je ne vois pas de qui vous voulez parler smiley


                    • troletbuse troletbuse 25 septembre 07:08

                      @grunichou
                      Mais arrêtez les kebabs Grounichou, ca fait baisser la vue smiley


                    • troletbuse troletbuse 25 septembre 07:16

                      @grounichou
                      Et la malbouffe,sur le sexe, ca donne quoi ?


                    • troletbuse troletbuse 25 septembre 07:18

                      @gruni
                      Parce que le sexe, c’est commandé par le cerveau  smiley


                    • Old Dan Old Dan 25 septembre 06:18

                      ... rétrécir le cerveau ?

                      la malbouffe, les z’écrans et le RN !


                      • Ruut Ruut 25 septembre 10:43

                        @Old Dan
                        Peut etre tout simplement l’école moderne........


                      • AlLusion AlLusion 25 septembre 12:48

                        Manger du poisson.... en espérant qu’il ne soit pas pollué.

                        Dans le temps, je mangeais de la cervelle de veau.

                        On n’en trouve plus par ici.

                        Pas sûr que cela augmente les capacités de son propre cerveau


                        • The Pilgrim The Pilgrim 25 septembre 13:47

                          J’en discutais sur le marché il y a quelques jours avec le vendeur de fruits&légumes.

                          Les figues et les piments me mettent de bonne humeur… Rendant mon système digestif comparable à celui du canard.

                          A-t-on déjà vu un canard avec une gueule de constipé ?


                          • The Pilgrim The Pilgrim 25 septembre 13:50

                            @The Pilgrim
                            Le nigari, pendant la guerre, avait la même fonction sur les grabataires.


                          • the clone the clone 25 septembre 14:02

                            Question :

                            Est ce que la bonne bouffe l’élargit ?


                            • Ruut Ruut 26 septembre 08:20

                              @the clone
                              Le trou dans le portefeuille, assurément.
                              Pour le reste est on certain d’avoir de la bonne bouffe en 2019 même sous le label BIO ?
                              Vue que les vitamines et les gouts des fruits vendus en 2019 sont bien moindres que ceux de nos grands-parents, le doute est permis.

                              Lorsque je voie en magasin origine Belgique- pays bas, c’est laquelle la bonne ?
                              Lorsque la provenance c’est juste EU ça signifie quoi ?
                              Disons que le BIO semble être de la Non mal bouffe, c’est déjà ça.

                              C’est certain que des rayons « nourriture saine garantie » serait un plus. Encore faudrait-il que nos autorités fassent leur travail de contrôle qualité….
                              Visiblement pour les médicaments, ils ont du mal.
                              Pour la qualité de l’air, ils ont du mal.
                              Pour le control de la radioactivité, ils ont du mal…
                              Pour les contrôles des rapports scientifiques, ils ont du mal.

                               Pour taxer, ils n’ont aucune difficulté.
                              Pour proposer des alternatives non polluant avant d’Eco-taxer, ils ont du mal.
                              Pour s’appliquer à eux même ce qu’ils imposent aux autres, ils ont énormément de mal.


                            • Fergus Fergus 25 septembre 14:43

                              Bonjour, gruni

                              Intéressant. Mais à la lecture de précédentes études, l’on savait déjà que l’alimentation jouait un rôle important dans le comportement, la mémorisation, les capacités cognitives, ainsi que les incidences sur les bébés. Sans doute n’a-t-on pas fini d’explorer les effets de notre alimentation sur nos actes et notre intellect...


                              • gruni gruni 26 septembre 08:21

                                @Fergus

                                Bonjour Fergus

                                C’est vrai, déjà beaucoup d’études sur la nourriture. Ne dit-on pas que la santé est dans notre assiette. Quant au cerveau, il reste un organe assez mal connu, comme tu l’écris nous n’avons pas fini de l’explorer.


                              • Cadoudal Cadoudal 25 septembre 15:06

                                Moi j’ai arrêté le manioc...

                                Simple principe de précaution...lol...

                                https://brainstats.com/fr/qi-moyen-par-pays.html


                                • Le421 Le421 25 septembre 20:47

                                  Télévision et smartphone sont dix fois plus efficaces.

                                  En plus, les réseaux sont dans les mains de copains à Jupiter.

                                  Sans parler des différents médias.

                                  Et c’est tellement plus facile d’influencer et de diriger une bande de cons...


                                  • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 25 septembre 23:37

                                    Tant que ça ne rétrécit pas le cerveau d’entre les jambes...


                                    • Ruut Ruut 26 septembre 08:21

                                      @dr.jambon-beurre
                                      Si, ça stérilise bien....


                                    • L'Astronome L’Astronome 26 septembre 10:25

                                       

                                      Pour vivre longtemps, mangeons français et buvons français ! Quand il me fait une prise de sang, le laborantin, effaré, n’en croit pas ses yeux : 1/3 Jenlain, 1/3 Cahors, 1/3 Armagnac.

                                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès