• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le connard est de sortie

Le connard est de sortie

Afin de fêter dignement la fête de la musique, je choisis ce samedi d’ignorer cette mascarade que constitue le 21 juin, plus proche de la fête de la bière version pré pubère que d’une quelconque ode à l’art de la fugue, en me rendant au théâtre voir Cyrano (formidable Philippe Torreton et magnifique Maud Wyler, vue récemment dans l’excellent 2 automnes, 3 hivers).

Dans une mise en scène d’une modernité de prime abord assez déroutante – imaginez Cyrano transféré dans un hôpital psychiatrique ou encore communiquant par Skype –, Dominique Pitoiset revisite de manière parfois comique ce drame romantique absolu. Mais tel n’est pas mon propos du jour (en plus, je n’y connais rien en théâtre, vous seriez vite lassé).

Ce qui m’amène ici devant vous, chers lecteurs, c’est l’incident qui se déroula après la représentation. A cet instant, en effet, les acteurs décidèrent de prendre la parole pour apporter leur soutien solidaire aux intermittents et expliquer – ce qu’aucun journaliste actuel ne fait, trop occupé à décrire les conséquences pour le quidam – les raisons du conflit.

Bizarrement, alors que mes deux voisins de droite (sapés comme des princes et tendus comme des strings brésiliens) avaient furieusement applaudi les acteurs juste avant le discours, je les ai sentis immédiatement se raidir et ne plus faire un mouvement – au cas où un battement de paupière puisse être confondu avec un clin d’œil, sait-on jamais. Une division nette s’est alors faite sentir dans la salle, et tandis que l’acteur principal (Philippe Torreton, toujours formidable) se mit à brandir le point, une partie de la salle commença à siffler les revendications (qui peuvent se résumer en : nous ne voulons pas crever et le nouvel accord nous précarise un peu plus).

Donc, si je reprends : les personnes qui sifflaient :

1 - avaient pu bénéficier d’un spectacle de qualité et subventionné

2 - n’avaient – par la même occasion – pas donné de pièce à la placeuse (théâtre public)

3 - mais désiraient sans doute choisir où s’arrêtaient leur subvention ?

 

Le champ de leur sympathie pour la culture possèderait-il une frontière qui ne peut aller jusqu’à payer les professionnels du spectacle ?

Je me suis alors demandé s’ils siffleraient de la même façon Jean-François Copé ou Jérôme Cahuzac.

Bref. Le réac’ est éternel.

 

De quoi est-il question finalement ?

Il est question de culture et de son financement. Toujours le vieux débat du déficit de l’assurance chômage et du produit culturel au sens large. Un calcul à courte vue pourrait faire croire que la culture n’est pas une activité rentable si elle n’était nécessaire à notre vie, ajouté au fait que l’on fait rarement rentrer dans l’équation l’ensemble des paramètres (combien d’étrangers et leurs dollars viennent visiter la France aussi du fait de son patrimoine culturel ? Vendrions-nous toujours autant d’écrans plats s’il n’y avait rien d’autre à diffuser que Valérie Damidot ou le Tour de France ?).

Et puis financer la culture ou son système de santé pour soigner les gens, est-ce une façon si stupide de dépenser son argent ? Si on faisait un parallèle audacieux, on pourrait se demander dans ce cas si entretenir une armée est une activité rentable. Que se passerait-il si l’on ne payait nos soldats qu’en cas de conflit (on ne va quand même pas les payer à rien foutre ?) ?

On ne peut pas traiter un intermittent du spectacle comme un inactif pendant qu’il n’est pas en représentation, car ce n’est pas le cas. Quel artiste ne travaillerait pas son art ? La culture n’est pas un marché comme les autres car son produit ne peut être marchandisé de la même façon. Que ce soit le livre, le disque, le spectacle vivant ou le film, la richesse est dans la diversité et c’est une somme de marchés de niches qui constituent l’ensemble. A moins bien sûr que l’on souhaite faire mourir la création et que tout le monde se mette à apprécier uniquement une culture mainstream débilitante (de là à dire que cela permettrait de mieux contrôler ce que pense la population…).

 

L’état du journalisme en France

Evidemment, tout ceci n’intéresse pas la foule car on ne l’y intéresse pas. Il n’est plus question pour le journaliste de base d’expliquer les dessous d’un conflit – qui constituent pourtant de vrais débats de société – mais de montrer de manière descriptive le conflit, en pointant notamment les désagréments de la grève SNCF sur les usagers (forcément en rogne) ou les conséquences de l’annulation du festival d’Avignon (flûte alors).

Il devient alors aisé de prendre part pour ces pauvres « usagers pris en otage » (formule consacrée, estampillée 100% compatible aux lois de la République), les grévistes n’étant plus des salariés en lutte pour tous, mais une petite bande de privilégiés usant de leur pouvoir de nuisance (joli retournement). Ainsi, nos fiers méritocrates – qui sont parfois rentiers et n’ont jamais connu la vraie valeur du travail qu’ils vantent pourtant tant et maintes fois (mais surtout pour les autres) – ont beau jeu de s’offusquer que l’on leur gâche un spectacle pourtant subventionné. Ainsi, comme souvent chez les réacs, on accepte que l’argent de tous servent à subventionner leur place (qu’ainsi ils payent moins chers), mais il ne faudrait pas favoriser l’assistanat. Finalement, les intermittents n’ont qu’à trouver un vrai boulot si le spectacle vivant ne paye pas assez. N’ont-ils pas eux, nos grands méritocrates – je parle de la taille de leur gueule –, investis à la bourse pour ne pas sombrer dans la dépression économique ? C’est bien là la preuve qu’il ne convient pas de mettre tous ses œufs dans le même panier. Evidemment, s’ils avaient vraiment travaillé et réussi de par leur simple fait (et pas grâce à leur naissance), ils connaîtraient la valeur du travail et la part que jouent chance et environnement (par exemple). Mais on ne peut pas demander à un âne qui n’a pas soif de boire.

 

Les intermittents nous rappellent la double nécessité de se battre pour la culture. Plus que jamais il est question de la survie et du formatage de celle-ci dans notre monde moderne, et plus que jamais il devient vital de pouvoir continuer à offrir une vision de notre société en crise, sans pression et autant que faire se peut avec le moins de contrainte économique possible. La culture est notre respiration, ne l’asphyxions pas.


J’ai donc un double message pour conclure (c’est qu’on a pas que ça à foutre).

A tous les cons qui ont sifflé à la fin de Cyrano : je pense que vous ne comprendrez jamais la valeur et la nécessité de ce combat et vous ne valez même pas les quelques lignes que je devrais prendre pour m’abaisser à votre niveau. Sachez cependant qu’un système capitalistique fonctionne tout de même sur l’exploitation d’une masse de travailleurs : à trop presser le citron, vous n’obtiendrez bientôt plus que des pépins.

 

Et à tous les intermittents qui nous rappellent la nécessité du combat artistique : lâchez rien les gars.

 

----

 

Retrouvez tous les articles inutiles de Jean-Fabien sur http://www.jean-fabien.fr

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • lsga lsga 24 juin 2014 18:44

    « je choisis ce samedi d’ignorer cette mascarade que constitue le 21 juin, plus proche de la fête de la bière version pré pubère que d’une quelconque ode à l’art de la fugue, »

     
    oui, vous êtes surtout un grand crétin.
     
    Tous les amoureux de la musique Classique adorent les représentations durant la fête de la musique. Un de mes meilleur souvenir : Kurt Masur, qui dirige la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorjak sous la Pyramide du Louvre... Un moment magique. Ou encore, l’année suivante, quand il interprète la 5ème de Bethov dans le Musée d’Orsay : EXTRAORDINAIRE. 
     
    Vous, vous n’êtes qu’un crétin qui essaie de se convaincre qu’il est supérieur aux autres parce qu’il écoute un peu de pipeau....

    • Fabienm 24 juin 2014 18:54

      Me faire insulter par un réac’ est un honneur, merci bien smiley


    • kalachnikov lermontov 24 juin 2014 20:27

      Qu’est-ce que tu es bourgeois dans tes goûts ! Je t’aurais plutôt imaginé barré à fond dans les choeurs de l’Armée Rouge.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 25 juin 2014 03:09

      Tous les amoureux de la musique Classique adorent les représentations durant la fête de la musique. Un de mes meilleur souvenir : Kurt Masur, qui dirige la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorjak sous la Pyramide du Louvre... Un moment magique. Ou encore, l’année suivante, quand il interprète la 5ème de Bethov dans le Musée d’Orsay : EXTRAORDINAIRE. 


      Oui, bon peut-être... Mais ce cela reste un cas particulier. Le 21 Juin, on a plus de chances de tomber sur le concert des Punk à Ienchs à la sortie du bar « L’épingle » et qui chantent « dans ton cul de bourge » avec deux fûts de Kro tiède dans l’estomac que sur Imana Pertiskova qui interprète le lied « swartskumpf uber achzo » ( oeuvre de jeunesse de Ludwig Von Wankshwart Zu Lieber. Poignant. ) dans les sous-sol de la chanoinerie de Sainte-Abesse-de-la-contrition-malvenue.

      Et quand je dis « chance... » 

    • paoum 25 juin 2014 03:53

      je suis désolé isga, mais votre commentaire est pathétique...
      j’ai honte pour vous tellement c’est hors sujet ce que vous écrivez.


    • paoum 25 juin 2014 03:58

      @lermontov,
      merci !
      vous m’enlevez les mots du clavier !


    • Croa Croa 26 juin 2014 16:27

      « je choisis ce samedi d’ignorer cette mascarade que constitue le 21 juin, plus proche de la fête de la bière version pré pubère que d’une quelconque ode à l’art de la fugue, »

      Dans l’esprit cette réflexion est on ne peut plus juste pourtant !

      C’est bien une mascarade ! Le lézard se cache dans la forme. En fait la fête de la musique n’est pas le 21 juin mais la nuit du 21 au 22 : La nuance est de taille car il s’agissait de décréter fête quelque chose qui ne serait pas chômé (bravo le PS on vous reconnaît bien là !). Et tant pis pour ceux qui travaillent le 22 , doivent se lever tôt et qui habitent en ville smiley (!), l’important étant que ça plaise aux jeunes sachant que pour la plupart l’année scolaire est, en pratique, déjà close à cette date là ! smiley


    • mmbbb 30 juin 2014 09:42

      @ Par lermontov Ne parlez pas de ce que nous vous ne connaissez pas et evitez d’employer des poncifs ecules : musique classique = bourgeois c’est vraiment tres tres bas comme raisonnement d’autant plus qu’un compositeur comme Bartok ( classe comme classique en France puisque nous sommes le pays ou les gens cataloguent ) a fait le tour de son Hongrie natale et s’est inspiree de tous les chants populaires Il est vrai que maintenant la fete de la musique a ete reinventee puisque la culuture populaire a ete massacree Quant au bourgeois Renaud en est un et il vivrait tres bien de ces rentes s’il ne s’etait pas bousille la sante 


    • mmbbb 30 juin 2014 09:56

      @ Par paoum   la fete de la musique est la fete des musiques A Lyon au centre commercial de la part Dieu en son centre jouait l’ochestre national de Lyon Le but est evidemment pedagogique puisque le public souvent jeune n’est peut etre pas sensibilise a ce repertoire Ecarter votre champ de vue comme l’auteur qui ne voit que l’agitation de rue Quant aux intermitements ,les organisateurs n’ont qu’a prendre des polonais ou d’autres ressortissants de l’union europeennes qui seront tres contents de bosser a ce tarif La culture ne doit pas etre uniquement nationale mais internationale Il y a beaucoup de professions qui bossent en France et qui n’ont pas des pleureuses officielles Les intermitents ont un statut et sont payes par les impots 


    • sophie 24 juin 2014 18:52

      Un peu une extention de NYMB , plus de prisons mais pas ici plus de nucléaire mais pas ici, etc etc et le pire c’est baisser les avantages de mon voisin. ce qui pourrit le jeu pour les intermitents c’est l’exploitation des grandes chaines merdiatiques.


      • Fabienm 24 juin 2014 18:54

        oui tout à fait, les chaînes ne jouent pas le jeu et pourrissent un système plutôt intelligent à la base.


      • Le421 Le421 26 juin 2014 06:42

        @Sophie

        Je pense que vous voulez parler du phénomène « NIMBY », (Not In My Back Yard).

        Faites ce que vous voulez, mais pas près de chez moi...


      • lautrecote 24 juin 2014 19:29

        J’ai lu jusqu’à Que se passerait-il si l’on ne payait nos soldats qu’en cas de conflit (on ne va quand même pas les payer à rien foutre ?) ?

        Je trouve cette idée géniale smiley

        Après, je me suis arrêté, j’ai respiré un grand coup et j’ai avalé la suite, jusqu’à la fin, d’une seule traite.

        Merci pour ce coup de gueule

        PS - j’aime bien aussi le coup du citron et des pépins..


        • Fabienm 24 juin 2014 19:35

          oui, c’est amusant comme appliqué à un autre sujet, le fonctionnement de l’intermittence apparaît sous un nouveau jour smiley

          merci pour votre commentaire (ça change de ceux où on me traite de crétin smiley )


        • Fabienm 24 juin 2014 20:21

          ha me voilà rassuré smiley


        • asterix asterix 25 juin 2014 08:16

          Isga est un intermittent de la pensée à lui seul. Il n’imagine même pas combien de temps il faut pour composer ou interprêter un concerto, mais ne se fie qu’aux disc-jockey de la musique boum-boum pour tirer ses conclusions.
          Il a fallu sept ans à Camus pour écrire « la peste »... Sept ans sans toucher un rond, je ne sais pas s’il s’en rend compte ! Et il était déjà connu, il aurait gagné dix fois plus s’il s’était contenté de donner des conférences.
          La prochaine fois, Isgaga criera au génie parce que B.H-L écrit un bouquin en trois mois. Au dictaphone avec tout un groupe de nègres autour. Des nègres payés, bien mieux payés qu’un intermittent. Des riches ! S’ils touchent 5% de ce qu’ils rapportent, ils peuvent déjà vivre décemment. Quant à celui qui part avec 95%, n’en parlons pas, mais écoutons-le donner des leçons.
          C’est ça la culture de masse, non ?


        • Zousch Zousch 25 juin 2014 12:05

          J’ai fait exactement la même chose. Excellent article en tous mpoints


        • L'enfoiré L’enfoiré 25 juin 2014 22:38

          « Vous, vous n’êtes qu’un crétin qui essaie de se convaincre qu’il est supérieur aux autres parce qu’il écoute un peu de pipeau.. », dit Isga.


          Qu’est-ce que la culture ?
          « En philosophie, le mot culture désigne ce qui est différent de la nature, c’est-à-dire ce qui est de l’ordre de l’acquis et non de l’inné. La culture a longtemps été considérée comme un trait caractéristique de l’humanité, qui la distinguait des animaux. »

          Qui est celui qui en fait ?
          Un intermittent qui doit plaire à certains et déplaire à d’autres pour gagner sa vie. C’est à dire qu’il lui faut être différent et original de ce qui le précède.

          Comme dit Asterix « Isga n’imagine même pas combien de temps il faut pour composer ou interpréter un concerto, mais ne se fie qu’aux disc-jockey de la musique boum-boum pour tirer ses conclusions. »
          En fait, on pourrait la même chose de tous les arts et l’écriture ne fait pas exception.
          Ceux qui ne sont pas artistes ne comprennent pas que cela puisse coûter quelque chose pour pouvoir jouir de musique et volent les musiques en copiant.
          Internet est devenu une solution de secours à tous ces artistes pour se faire connaitre.
          Ils ne demandent que de l’attention, espérant que cela leur rapportera quelque chose en finale.
          Un investissement, quoi...
           

        • A. Nonyme A. Nonyme 24 juin 2014 22:38

          Ce statut est tellement précaire et pourri qu’il y a quasiment 2 fois plus d’intermittents aujourd’hui qu’il y a 10 ans. « J’a pas tout comprite », mais c’est normal pour un réac’ (la qualification définitive qui disqualifie définitivement celui qui en est affublé par celui qui détient LA vérité). smiley

          J’ai un pote intermittent. Cadreur. Mais lui c’est un fou : il bosse tout le temps. Complètement anormal le mec. Là il est au Brésil, il filme la Coupe du Monde. ’Culés d’intermittents !


          • Fabienm 24 juin 2014 22:52

            oui, il y a tellement de cas différents dans l’intermittence qu’on en a oublié dans certains corps de métiers pourquoi il avait été imaginé.
            Un bon ménage serait sans aucun doute la meilleure option pour préserver ce statut


          • SuperConnard 25 juin 2014 19:25

            N’est-ce-pas justement le vrai problème de ce statut ? Le nombre de bénéficiaires qui ne font partie que de très loin du monde du spectacle ? Quand à l’armée, ne vous inquiétez pas, grâce au logiciel Louvois, elle n’est pas payée même lorsqu’elle combat. 


          • xmen-classe4 xmen-classe4 24 juin 2014 23:53

            la culture avec un gros Q, c’est meiux que des boy band.

            et ceux qui peuvent payer, veullent peut etre des gens comme eux.


            • xmen-classe4 xmen-classe4 24 juin 2014 23:55

              Et le foot ! personne les force a y aller dans ces stades de 80000 personnes qui ne font que crier.


              • claude-michel claude-michel 25 juin 2014 07:57

                «  les intermittents..l’armée..etc » en fin de compte n’importe quoi comme article (qui était bien parti)...Thor-Et-Thon est un gauchiste invétéré sans talent de comédien (pour moi)...Sa réussite en couchant avec des dames pour arriver au pinacle..Il ressemble a Julie la nouvelle maitresse du tout mou..qui couche au sommet de « LesTas » pour parfaire son CV...La Gauche est un bordel infâme...DSK ayant donné le ton avec sa moitié milliardaire... !


                • volpa volpa 25 juin 2014 08:25

                  Quand on se prétend artiste, on se démerde.

                  La faim rend plus créatif.


                  • volpa volpa 25 juin 2014 08:31

                    Quand on me parle culture, je sors mon intermittent.


                    • Jean Keim Jean Keim 25 juin 2014 08:46

                      Mais non de non, ne peut-on inventer une société où l’argent n’est pas le facteur premier et dominant ? 

                      Certaines personnes veulent s’exprimer dans la CULTURE - je n’ai personnellement absolument rien contre - et bien qu’elles le fassent ! Mais dans un cadre ludique et bénévole, dans un contexte où il faut réinventer le travail. Ce n’est pas compliqué à concevoir, il y a d’un côté des besoins réellement utiles « à définir » « et de l’autre côté des gens »en état" de travailler avec des compétences multiples, partageont le travail en bannissant l’inutile et en demandant à chacun de faire sa part en fonction de ses possibilités tant physiques que matérielles, je suis prêt à parier gros que dans un tel contexte, avec l’aide de la technologie qui devrait servir avant tout à soulager les peines, qq. heures de travail par semaines seraient suffisantes et le temps dégagé peut être utilisé pour réaliser sa vie, la découvrir avec les autres et répondre à ses aspirations. 
                      Il va sans dire que chacun doit toucher une allocation pérenne de la naissance à la mort dont les modalités restent à inventer, dans un tel contexte des pans entiers de tout ce qui fait de notre vie actuelle une aliénation disparaîtront. Le jour où des gens manifesteront pour le droit à la vie humaine, où chacun arrêtera de défendre son bout de gras, une incroyable transformation s’opèrera avec un équilibre qui ne reposera pas sur des intérêts de pré carré.

                      • Fabienm 25 juin 2014 08:49

                        @Jean : je suis évidemment d’accord. Le problème de notre société est un problème de transition.


                      • Brice Bartneski bartneski 25 juin 2014 10:20

                        @Jean Keim

                        L’argent passe avant tout.

                        Et si quelqu’un ose dire : « l’humain d’abord ! », on le qualifie de dictateur.


                      • Jean Keim Jean Keim 25 juin 2014 12:37

                        Comme par définition les riches ont les moyens de s’offrir ce qu’ils veulent et grand bien leur fasse ; dans une société désaliénée du fric, il suffira qu’ils s’installent qq. part, au USA ou le culte du pognon atteint des sommets et ils pourront ainsi vivre entre-eux et même se reproduire et comme ils s’enquiquineront ferme car la plèbe ne sera plus là pour leur tourner autour, ils quémanderont leur intégration dans la communauté humaine ce qui leur sera accordé tant un être humain véritable à le don de l’oubli et de mansuétude.


                      • Jean Keim Jean Keim 25 juin 2014 13:45

                        @ Fabienne,

                        Par définition il y aura toujours une période de transition mais à vouloir résoudre les petits problèmes et reporter l’essentiel à plus tard, plus tard est ainsi reporté aux calendes grecques.

                      • lsga lsga 25 juin 2014 13:49

                        les privilèges de l’aristocratie ont été abolis en une seule nuit, sans la moindre transition.

                         
                        Il en ira de même avec le seul et unique privilège de la Bourgeoisie : la propriété privée des moyens de production. 

                      • Jean Keim Jean Keim 25 juin 2014 18:16

                        @ fabienm,

                        Excuser moi pour le « Fabienne », la faute en revient au correcteur orthographique qui se mêle de tout ... et à mon défaut de relecture.

                      • Brice Bartneski bartneski 25 juin 2014 09:52

                        Toujours le même discours : « ça coûte trop cher !!! »

                        Question : Combien ça rapporte ?


                        • Jean Keim Jean Keim 25 juin 2014 12:40

                          C’est tout à fait cela, et donc il faut se débarrasser du fric. 


                        • gotjy gotjy 25 juin 2014 17:36

                          L’exception culturelle Française est je crois unique en son genre,ce qui me chagrine c’est que le cinéma entre autre est subventionné,or combien de navets sortent par an et pourquoi nos pseudos stars sont-elles si grassement payées ?Certes il faut protéger les personnels pendant les périodes « creuses »,mais il ne faut pas mélanger tous les genres,au hasard un technicien et un Clavier par exemple.
                          .


                        • Brice Bartneski bartneski 25 juin 2014 10:13

                          Ce qu’il y a de bien quand on parle culture, c’est qu’il n’y a aucun commentaire des pro-FN. (hi hi hi !!!)

                          Quant à l’intermittence, c’est comme les essuie-glaces, il y a plusieurs vitesses. Il y a ceux qui bossent à plein temps pour les grosses productions et qui n’ont pas besoin d’alloc (mais ils les touchent quand même, jusqu’à 5000 Euros/mois pour certains) et il y a ceux qui galèrent et crèvent la gueule ouverte et qu’on insulte de profiteurs et de fainéants. Enfin bref, tout est de la faute des petits précaires. Comme d’hab.


                          • Fabienm 25 juin 2014 10:15

                            ah oui, tiens c’est vrai sur le FN smiley

                            pour le reste, c’est malheureusement tellement vrai...


                          • claude-michel claude-michel 25 juin 2014 10:31

                            Par Fabienm...Une question...y a t il des intermittents au FN.. ?


                            • Fabienm 25 juin 2014 10:33

                              des intermittents du cerveau, ça paraît clair.

                              Une chose est aussi certaine, c’est que la culture n’est pas quelque chose qui passionne ce parti (cf. le bilan des communes gérées par le FN).

                              Mais a-t-on vraiment envie de parler du FN ? (moi, non)


                            • Le421 Le421 26 juin 2014 06:47

                              +1

                              Ca nous repose l’esprit !!  smiley


                            • Le421 Le421 26 juin 2014 06:50

                              En plus, avec la Coupe du Monde, ça les calme.
                              La pelouse est envahie de bougnoules, négros et autres gnakoués et les supporters les encouragent.
                              Donc, les fachos la mettent en veilleuse.


                            • Fabienm 25 juin 2014 10:51

                              merci beaucoup pour votre commentaire.
                              J’ai pas mal d’amis intermittents et au 31 décembre dernier, j’étais chez l’une d’elle pour la fête de fin d’année. Une chose m’a fasciné : aucun des intermittents invités ne savait ce qu’il allait faire dans 6 mois. Il y avait pourtant des pointures (des acteurs qui jouaient dans des grosses productions, etc.). Je suis totalement incapable de vivre comme ça et j’admire énormément ceux qui en sont capables et font vivre la culture en France.


                            • tf1Groupie 25 juin 2014 13:16

                              La plupart des gens qui travaillent à leur compte sont dans la même situation, pas seulement les artistes.

                              Mais c’est sur que dire « je travaille dans la culture » ça en jette beaucoup plus que prestataire de service ou patron de PME.


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 juin 2014 18:22

                              Article de la Tribune : « La culture contribue 7 fois plus au PIB que l’automobile »

                              La mesure prise contre les intermittents s’inscrit dans le programme des Grandes Orientations de la Politique Économique, publié début Juin par Bruxelles..., pour diminuer ou rendre plus dégressives les indemnités des chômeurs.

                              La France est un pays particulier, personne n’a envie de payer des impôts, beaucoup de catégories critiquent l’usage qui en est fait...., sauf quand ils sont concernés !

                              Alors, on entend ces mêmes catégories, que je citerai pas, mais qui passent à la téloche dès qu’une cata les concerne, ils se tournent vers qui ? Vers l’ Etat, en disant :
                              « L’Etat doit intervenir », « l’ Etat doit nous aider », « l’Etat doit faire ceci ou cela... »
                              C’est quand ils sont dans la mouise qu’ils songent à la solidarité nationale...

                              Je ne crois quand même pas que tous ceux qui vont assister à des spectacles soient sur ce modèle là. La culture est plutôt largement connotée à Gauche.


                            • lsga lsga 25 juin 2014 18:30

                              il dit quoi Asselineau sur le statut des Intermittents ? ah oui... rien, comme d’habitude... 


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 juin 2014 19:41

                              Isga,
                              Il dit que l’apocalypse, c’est en restant dans l’ UE !
                              La preuve : « Les Grandes Orientations de Politique économique » publiées par Bruxelles début Juin, et que Hollande et sa bande de pieds nickelés vont devoir appliquer. Elles contiennent la dégressivité des allocations chômages.

                              Mais comme vous défendez notre belle Europe de la prospérité, on voit mal comment vous pouvez défendre à la fois les intermittents et l’UE ??

                              La cohérence ne nuit pas à la pensée politique, savez- vous ?


                            • lsga lsga 25 juin 2014 19:48

                              moi ? défendre les intermitents ? lol, qu’ils commencent par arrêter de cracher sur les marxistes, par arrêter de défendre LOOPSI et HADOPI, et par accepter d’abandonner la propriété intellectuelle de leurs « oeuvres » , après on en reparlera. 

                               
                              Pour l’instant, les intermittents sont des petits bourgeois, futur petits patrons (un groupe de musique, c’est une entreprise), qui bénéficient d’un régime paternaliste ultra-avantageux tout en crachant sur l’extrême gauche (pour la majorité d’entre eux)... Mais j’avoue que le fait que la majorité d’entres eux défendent becs et ongles la propriété privée intellectuelle est certainement ce qui fait que je ne les aime pas...
                               
                              Bref : Et Asselineau, il en dit quoi ?
                               


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 juin 2014 07:40

                              Isga,
                              Vous devriez regarder cette vidéo :
                              « Pourquoi Marx a échoué », cela vous évitera de réciter votre catéchisme.


                            • Garance 25 juin 2014 11:17

                              En lisant le titre de l’article : j’m’suis dit « Chouette ; un article sur Hollande... !!! » 


                              Pis non

                              Du coup je suis déçu

                              • Fabienm 25 juin 2014 11:18

                                me voilà très contrarié de vous avoir déçu.... smiley

                                allez, ce sera pour la prochaine fois !


                              • Garance 25 juin 2014 11:28

                                Fabienm


                                Faites vite pour la prochaine fois : je brûle d ’impatience

                                Je suis fan de tout ce qui s’écrit sur Hollande

                                La vie des Grand Hommes me passionne 

                                • Fabienm 25 juin 2014 11:29

                                  Je vais faire de mon mieux smiley


                                • tf1Groupie 25 juin 2014 13:13

                                  Le gars qui traite à tours de bras les gens de « réac » ça fait un peu bobo intello qui se la joue, surtout quand il raconte ses sorties au théatre.
                                  Est il plus estimable que ceux qu’ils traitent de connards parce qu’ils ont « osé » sifflé les intermittents manifestants ?

                                  De l’argent il y en a chez les artistes, demandez à Torreton, Depardieu ou Arditti (qui fait des pubs pour les banques). Peut-être cet argent est-il mal réparti.

                                  Le problème des intermittents n’est pas si simple que ça, et celui de la rémunération des artistes en général.
                                  Je ne sais pas ce qu’en pense l’ouvrier de base quand il entend l’artiste de rue se plaindre.
                                  Les deux seuls professionnels du spectacle que je connais personnellement vivent très bien, et d’ailleurs ils sont rarement au chômage.

                                  Des abus je me doute qu’il y en a des 2 côtés, patrons et artistes, comme des connards ; en tous cas les sorties lyriques des intellos méprisants et donneurs de leçon ça m’a toujours gonflé.


                                  • Fabienm 25 juin 2014 14:46

                                    « Est il plus estimable que ceux qu’ils traitent de connards parce qu’ils ont « osé » sifflé les intermittents manifestants ? »

                                    => tiens, c’est amusant, je jouais sur l’ambiguité dans le titre (est-ce moi le connard en sortie au théâtre ou le réac’), je vois que vous avez fait votre choix smiley

                                    « De l’argent il y en a chez les artistes, demandez à Torreton, Depardieu ou Arditti  »
                                    => oui, je doute qu’ils soient par contre très représentatifs

                                    « Je ne sais pas ce qu’en pense l’ouvrier de base quand il entend l’artiste de rue se plaindre. »
                                    => Je ne vois pas pourquoi on devrait les opposer

                                    "Les deux seuls professionnels du spectacle que je connais personnellement vivent très bien, et d’ailleurs ils sont rarement au chômage.« 
                                    => Si ce sont des intermittents, ils sont de facto au chômage. Si vous parlez d’inactivité, aucun artiste ne l’est jamais (c’est bien le principe : il faut travailler son art entre les »cachets« ). Bref, ce que vous dites est assez obscur.

                                     »en tous cas les sorties lyriques des intellos méprisants et donneurs de leçon ça m’a toujours gonflé."
                                    => et à part ça, il fait beau chez vous ? smiley


                                  • abelard 25 juin 2014 15:15

                                    Ça serait peut être pas mal d’essayer de réfléchir sans toujours opposer une catégorie à une autre...

                                    « Je ne sais pas ce qu’en pense l’ouvrier de base quand il entend l’artiste de rue se plaindre »

                                    Nous assène l’excellent Groupie-de-télé-de-merde... Il n’est certainement pas ouvrier de base, mais se demande ce que pense ce quidam qu’il méprise du haut de son compte en Suisse... Groupie n’est qu’arrogance et stupidité, on le savait tous depuis longtemps.

                                    L’ouvrier de base possède :
                                    - La sécurité de l’emploi (de moins en moins je vous l’accorde, je parle des CDI)
                                    - La possibilité de contracter un prêt en banque.
                                    - La possibilité de louer un logement.
                                    etc...

                                    L’intermittent du spectacle n’est pas un ouvrier de base mais un technicien hautement qualifié.
                                    Pour donner aux autres le plaisir du spectacle, il accepte une vie de funambule à osciller au dessus du vide.
                                    Inutile ? Voire...
                                    Vu le nombre de spectateurs qui se pressent :
                                    - dans les cinémas.
                                    - dans les théatres.
                                    - dans tous les festivals
                                    - regardent les fictions à la télé.

                                    On se dit que ces métiers de feignants inutiles donnent du plaisir à beaucoup de monde.
                                    Même une chaîne aussi inepte que TF1 ne peut fonctionner que grâce aux intermittents. Alors mon gros groupie, faudrait quand même pas se tirer une balle dans le pied. Tu crois qu’ils émargent où, les gens qui te donnent ta pitance journalière de « Joséphine ange gardien » ?


                                  • tf1Groupie 25 juin 2014 15:48

                                    Tiens Abelard qui se croit apte à décerner les brevets de stupidité ... et pourtant lui-même en débite pas mal !!

                                    « L’ouvrier de base possède la sécurité de l’emploi »  smiley celle-ci est déjà assez énorme.

                                    « L’intermittent du spectacle est un technicien hautement qualifié. »

                                    Celle-là est pas mal aussi, mais je me tromper, alors Mr Abelard je veux bien que vous me donniez des preuves de cette affirmation quelque peu péremptoire.

                                    Quand à mon compte en Suisse j’aurais bien aimé en avoir un, mais il me semble que certains artistes eux en possèdent (ou bien en Belgique).

                                    Enfin quand on se la joue défense de l’art mais qu’on n’a pas une once de second degré y a comme un bug. Le mépris et la condescendance ne suffisent pas pour se la jouer cultivé.


                                  • tf1Groupie 25 juin 2014 15:51

                                    @ L’auteur,

                                    Il me semble que dans certains commentaires vous traitez votre interlocuteur de réac, donc y a pas trop d’ambiguïté.

                                    Sinon un intermittent n’est pas obligé d’intermitter ,non ?
                                    Ou autrement dit un intermittent qui travaille n’est pas « de facto au chômage »

                                    Par ailleurs je me pose une question toute simple : est-ce que Torreton bénéficie de ce statut ??


                                  • Fabienm 25 juin 2014 16:17

                                    Pour Torreton, je pense que cela a peu d’intérêt, mais je peux me tromper

                                    Enfin, je disais qu’il est de facto au chômage car sinon il n’est pas intermittent (on est intermittent que si on touche des indemnités chômage, sinon on ne l’est pas. En d’autres termes, on peut toucher des indemnités chômage en travaillant toute l’année).


                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 juin 2014 18:26

                                    TF1 fait parti de ce dangereux naïfs, ou faussement naïfs ?, qui pensent que supprimer les acquis des uns va ajouter quelque chose aux acquis des autres..., alors que cela nous rapproche plus sûrement du Bangladesh pour tous !


                                  • lsga lsga 25 juin 2014 18:36

                                    il dit quoi Asselineau déjà sur les régimes spéciaux ? ah oui.. rien... c omme d’habitude... 


                                  • abelard 25 juin 2014 23:02


                                    J’ai beaucoup de mal à comprendre le TF1, c’est une langue que je maîtrise mal.
                                    L’ouvrier de base a la sécurité de l’emploi (en CDI)... Choquant ? Pourtant c’est le cas, CDI signifie contrat à durée indéterminée. Donc, sauf accident style plan social, faillite ou autre (fréquent il est vrai) l’ouvrier peut se projeter dans un avenir de salarié régulier. Ce qu’un intermittent ne peut pas faire...
                                    Les intermittents sont hautement qualifiés... En doutez vous ? Un musicien, un chef opérateur, un décorateur, une costumière, une réalisatrice, un régisseur, une script etc... Exercent tous une profession qui leur a fallu de nombreuses années à apprendre.

                                    Où est le problème ?
                                    Qu’est ce qu’il ne comprend pas le TF1 ? Même sa série phare « Hélène et les garçons » fonctionne avec des intermittents.


                                  • bnosec bnosec 26 juin 2014 10:41

                                    "Si vous parlez d’inactivité, aucun artiste ne l’est jamais (c’est bien le principe : il faut travailler son art entre les »cachets« "

                                    Les mecs qui montent les scènes et les échafaudages s’entraienent dans leur jardin pendant leurs 8 mois de glandouille, c’est bien ça ?

                                     smiley


                                  • Fabienm 26 juin 2014 11:48

                                    peut-être ils s’entraînent à l’escalade ? smiley


                                  • tf1Groupie 26 juin 2014 13:45

                                    @L’auteur,

                                    Merci pour cette clarification : j’avais effectivement confondu le statut pôle emploi et le statut professionnel.
                                    Il faut dire que les personnes qui bénéficient de ce statut ont tendance à faire ce raccourci et se présenter comme intermittents du spectacle quand ils parlent de leur activité.


                                  • bnosec bnosec 27 juin 2014 12:50

                                    « peut-être ils s’entraînent à l’escalade ? »

                                    Cocasse, mais ça ne répond pas à la question...


                                  • Fabienm 27 juin 2014 16:25

                                    @bnosec : le calcul de l’intermittence pour les « techniciens » et les « artistes » est totalement différent et les indemnités en conséquence.
                                    On peut cependant imaginer que si les artistes ne travaillent pas toute l’année, les techniciens non plus... smiley


                                  • stanley stanley 25 juin 2014 13:46

                                    Assez d’accord avec le fond de cet article. Mais pourquoi s’en prendre à la fête de la musique ? La culture populaire vous déplais ?...C’est Cyrano ou rien ?...


                                    • Fabienm 25 juin 2014 14:47

                                      @Stanley : non, je n’ai rien contre le fait que des gens jouent dans la rue (bien au contraire). Sur Paris, il se trouve que c’est un peu la nuit du lâchage, c’est ça qui me déplaît (voir des ados bourrés beugler jusqu’à 5h du mat’, bof quoi)


                                    • G.L. G.L. 25 juin 2014 16:14

                                      Je ne partagerais pas mon opinion sur le statut des intermittents du spectacle. Ca les concerne, pas moi.

                                      Par contre que je demande la séparation de nos caisses d’allocations chômages. Chacun fera face à ses responsabilités.


                                      • In Bruges In Bruges 25 juin 2014 17:36

                                        Bonjour mon Colonel Fabien,
                                        Je suis intermittent du spectacle sexuel. Un fois sur deux, je ne bande pas (sauf si la fille a moins de 20 ans et fait des trucs spéciaux).
                                        Vu que je suis hardeur pour Ciné 4 trous, est-ce que vous pensez que je vais toucher une retraite à taux plein ?
                                        Merci mon Fabien.


                                        • Fabienm 25 juin 2014 18:39

                                          @In Bruges : ce que vous nous dites à demi-molle, pardon à demi mots, c’est que vous êtes meilleur chroniqueur que gros niqueur.
                                          C’est marrant, j’ai comme un doute.


                                        • leypanou 25 juin 2014 17:59

                                          @Fabienm :

                                          Si vous avez le lien de l’émission Politiques de S Moati quand P Torrenton est passé pour parler de Cyrano justement, rajoutez le (si possible) car la majorité actuelle, la deuxième droite, en prend vraiment pour son grade concernant cette affaire d’intermittents du spectacle.


                                          • Fabienm 25 juin 2014 18:40

                                            merci pour l’info, je vais aller voir ça de suite !


                                          • francesca2 francesca2 25 juin 2014 19:40

                                            Bref. Le réac’ est éternel.


                                            je ne sais pas pourquoi mais j’ai du mal à croire que des réacs aient été voir un Cyrano post moderne joué par Torreton.  
                                            Et qu’en plus ils aient applaudi.

                                            • Fabienm 26 juin 2014 11:49

                                              oui, c’est pas faux smiley


                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 25 juin 2014 23:00

                                              yep , salut les « éduqués » si j’ai bien tout compris l’intermittent du spectacle aimerait

                                              que moi le prolo sous-chiens sponsorise son régime d’indemnité.
                                              Heu l’idée serait bonne si la fonction de l’intermittent était de me divertir .Mais moi chaque fois qu’un n’artiste cause dans le poste j’en prend plein la gueule !
                                              Et je suis une saloperie de raciste qui refuse de partager services , cités et derniers job !
                                              Et je suis un bas du front qui gueule parce que l’on parque mes fils dans des lycées à 8/12 langues.Et je suis un gros con de beauf qui n’aime pas que roms et gitans et autre aliens saccagent l’immeuble et les caves ! Et je suis un abrutis de fasciste qui râle parce qu’a chaque victoire /défaite d’une équipe de l’Algérie nos voitures flambent sur le parking de la zus !
                                              Bref monsieur l’intermittent du spectacle voudrait que je mette la main à la poche quand dans le même il me crache à la gueule !
                                              ben on répondras a la cigale intermittente ce que disait la fourmis sous-chienne fatiguée de payer les violons du bal 
                                                Vous chantiez ! j’en suis fort aise Dansez maintenant !

                                              asinus:ne varietur

                                              • Fabienm 26 juin 2014 11:50

                                                tu finances surtout avec tes impôts l’évasion fiscale de nos riches (estimation basse 50 milliards) que le trou laissé par les intermittents (320 millions d’euros d’après le rapporteur) smiley


                                              • smilodon smilodon 25 juin 2014 23:56

                                                Il faudrait, pour que le monde et la France se portent mieux, que tous les « ouvriers », les « employés » et les « retraités » qui payent des impôts, se transforment en « intermittents du spec...’’’’’//.. Mais quand t’es un simple ouvrier ou employé qui émarge à 1200 nets pas mois, comment tu peux prendre fait et cause pour eux ??.. Quand si tu payes 2 ou 300 euros d’impôts, c’est pour eux aussi que tu payes ??!!.... Comment on fait quand on est une sardine pour bouffer une autre sardine !!???.... Je me fous des »intermittents« du spectacle !.. Y’a belle lurette que je suis comme eux !.. Et que je me démerde sans eux !!... Je dis aux »intermittents" : démerdez-vous seuls !.. Tout comme moi !.. Et je passerai jamais à la télé, moi !.. Sauf que je bosse encore, depuis 40 ans !?.. C’est ça la différence !... Bonne chance à vous !.. Et bonne chance à moi !...Adishatz.


                                                • Fabienm 26 juin 2014 11:51

                                                  même réponse qu’au-dessus :
                                                  tu finances surtout avec tes impôts l’évasion fiscale de nos riches (estimation basse 50 milliards) que le trou laissé par les intermittents (320 millions d’euros d’après le rapporteur) 


                                                • smilodon smilodon 26 juin 2014 23:08

                                                  Ben ouais !.... C’est long 40 ans ! J’en ai marre, mais marre à un point !...Adishatz.


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 juin 2014 07:48


                                                  La solidarité nationale passe par les services publics, regardez les bien, le Traité TISA va les faire disparaître ! Déjà qu’ils étaient mal en point pour pouvoir les privatiser, vous aurez le plaisir de payer ensuite tout plein pot !

                                                  Voila par quelles techniques de manipulation on fait accepter à tout un peuple ce qui va dans le sens contraire de ses intérêts.
                                                  « Les 10 stratégies de manipulation de masse »
                                                  Vous devez y retrouver les salades que les Gouvernements affectionnent pour nous faire accepter l’inacceptable.


                                                  • smilodon smilodon 26 juin 2014 23:06

                                                    Jamais je ne fêterai la fête de la musique !....Pour une simple raison !.. Jack lang !.... Ce mec est vraiment trop « inconnu » et « protégé » !... Il ne sent pas bon !.. C’était son idée, ok !... J’abhorre ce type !.... Je le hais !..Qu’il parte passer quelques vacances au Maroc !.. Des « gens » l’y attendent !..... Je hais ce type !... Adishatz.


                                                    • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 29 juin 2014 21:46

                                                      Le système de la ploutacratie est pris dans un dilemme qu’apparemment il ne connait pas lui-même.

                                                      Tous les économistes-système nous parlent d’augmenter la compétitivité. Soit. Cela signifie diminuer les coûts du travail.

                                                      Diminuer les salaires, augmenter le temps de travail, virer un maximum de travailleurs.

                                                      Cela crée misère, chômage, mais cela ne suffit pas, ils en demandent plus.

                                                      Supposons alors que le travail soit gratuit (cela s’appelle l’esclavage) Qui alors achètera les produits sortants des usines ? Comment seront réalisés les taux de profits ? Ne compteront-ils que sur le Qatar pour acheter des tonnes de produits qu’ils jetteront dès l’achat ? L’oligarchie achètera seule les produits de la planète-misère ?

                                                      Leur modèle économique ne tient plus, et l’impasse de la création d’argent via une fabrication posthumaine (les high tech, le self service généralisé, etc.) appelle à un autre type de société.

                                                      Les intermittents du spectacles sont peut-être en avant-poste de cette société future, où l’être humain sera remis au centre.

                                                      Paradoxalement, c’est ce que les gagas khons refusent : ils veulent un spectacle désincarné, sans humain, c’est-à-dire sans réalité humaine. que le type devant eux retourne dans un taudis qu’il a à peine les moyens de payer ne l’importe pas, qu’il se contente des applaudissements et basta ! Idem pour les professeurs de leurs enfants-chéris, pour leurs propres domestiques, etc.

                                                      Ils veulent un service, et donc des serviteurs. Ce sont des sociopathes. Ce sont des béats-systèmes qui ne comprennent rien de l’hyper-crise qui arrive. Ils sont morts.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès