• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le GIEC. Plus c’est gros, plus c’est anxiogène plus ça passe (...)

Le GIEC. Plus c’est gros, plus c’est anxiogène plus ça passe !

Fake news vous matraqueront -ls. En France dans les médias on a remplacé les religions par des sermons sur le réchauffement.

« arguments fallacieux » et « douteux » comme argument d'autorité vous diront-ils avec des liens dans des journaux qui portent la bonne parole intouchable, pour balayer les critiques sur laquelle repose leur idéologie de contrainte sur les autres.

Le déni à tout prix.

Il est plus facile pour eux de diaboliser et négationner les critiques que de répondre à tous les arguments point par point ou à la marge.

Ils font beaucoup d'effort pour vous le matraquer de vous dire de ne pas prendre en importance ce qui conteste leur bible..

La température de la surface de la mer représente 70% de la surface de la Terre, mais les mesures proviennent de navires qui se trouvent dans des ports absolument pas représentatif de la haute mer.

C'est un argument fallacieux ? A-t-il été inventé ? Une fake news ?

Oui ou non ?

Bien sur que non !

Ils saliront la source « pas fiable à leurs yeux », Ils censureront. Ils feront tout pour refuser le débat et pas que cela sorte. Le lobbying ecolo-fasciste a déjà commencé comme ici ou aucun argument contradictoire réel et confirmé n'existe.

Discréditer les sources, censurer, catégoriser, c'est plus facile pour eux que de répondre aux arguments.

Vous avez chaque matin les 98% de journalistes de gauche pour vous, qui vous le matraquent matin, midi et soir. C'est forcément parole d’évangile cette bible GIEC, C'est certainement le Dieu Vert de gris qu'il l'a écrit. C'est incontestable. Puisqu'on vous le dit à la radio, c'est que c'est vrai. Puisqu'on vous dit que les infos contradictoires c'est Satan.

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur les changements climatiques des Nations Unies a donc annoncé dans un nouveau rapport que le monde n'avait que 12 ans pour opérer des changements radicaux.

Le concept des rapports du GIEC est a peu près le même principe anxiogène pour se faire publier et disposer de buzz.

Un scénario catastrophe et des échéance catastrophiques. Cette fois ci, tremblez braves gens vous allez mourir dans d'affreuses souffrance et dixit le rapport « sans précédent en termes d'échelle », « il faut réduire le réchauffement climatique ou de subir une catastrophe climatique irréversible ».

Ce dernier rapport affirme que si les nations du monde ne prennent pas de mesures majeures pour réduire les émissions de carbone, nous manquerons la dernière occasion de réduire la hausse des températures, en signant essentiellement l'épitaphe de la mort de l'humanité. Rien de moins.

Les médias sont consternés. Bourdin, Apathie et les joyeux journalistes intello-bobos chaque matin vous présentent les premiers de la classes du lobby des écolo-fascistes avec des questions bien mielleuses, avec des question bien anti-libertés systématiques du genre « mais qu'attendez-vous ̶p̶o̶u̶r̶ ̶s̶u̶p̶p̶r̶i̶m̶e̶r̶ ̶d̶e̶s̶ ̶l̶i̶b̶e̶r̶t̶é̶s̶ pour faire quelque chose » ?

Gare à la caricature de celui qui dit «  : rien à ce sujet » ou c'est de la « niaiserie pour bobos ». Il sera caricaturé et en général les contradicteurs ne seront jamais invités. Et s'ils l'étaient, ils seraient catégorisés.

C'est comme critiquer un noir vous êtes classé raciste, critiquer un étranger classé xénophobe, se prétendre libéral, classé matérialiste, critiquer un choix social, classé d'être inhumain, etc... Ne pas être de gauche, dans les professions diplômées de sciences humaines et sociales c'est subir la diabolisation.

Le rapport de l'ONU préconise de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré au cours des 10 prochaines années.

Pour atteindre cet objectif, les gouvernements doivent bien sûr apporter des modifications « rapides et profondes » à leurs industries énergétiques en passant à des sources d'énergie renouvelables et en supprimant progressivement la production de charbon, tout en obligeant les constructeurs automobiles à augmenter la production de voitures électriques. Le lobby ecolo-fasciste a déjà mis en France un ministre médiatique démissionnaire démago qui nous a infligé une promesse d'interdiction totale pour 2040.

Comme les nations du monde peuvent réduire leurs émissions de carbone d'un million de tonnes par an, le rapport de l'ONU note que le dépassement de l'objectif de température nous mettra tout de même sur la bonne voie pour sauver la planète, à condition que tout le monde colle au plan d'ensemble.

Ce dernier rapport sur le climat suit le concept intello gauchiste qui consiste à utiliser le changement climatique comme voie vers le socialisme mondial pour amener les gouvernements souverains et l’économie internationale à s’appuyer sur une cabale marxiste qui dicterait ce que les pays peuvent fabriquer et ce que les gens peuvent acheter et comment. Hier ils utilisaient l'excuse « sociale », mais comme les pays socialistes ont tous fait faillite, ils ne se déclarent plus « socialistes » mais « écologistes » et l'excuse de contrainte sur les individus n'est plus le social, mais l'écologie.

.

Ne riez pas, vous n'avez pas le droit. Ils vous stigmatiseront. Faites simplement rappel à vos souvenirs et le parallèle de leurs prédictions.

Le rapport de l'ONU a été publié 12 ans seulement après qu'Al Gore eut déclaré qu'il ne restait que 10 ans pour sauver la planète. Vous devriez tous être morts. Vous ne l'êtes pas ?

Il y a 36 ans après que l'ONU elle-même a déclaré que nous avions 20 avant de cuire. Vous devriez tous être rôtis. Vous ne l'êtes pas ?

Dans les années 1970-80, on nous avait dit que la surpopulation et un âge de glace à venir qui épuiseraient nos ressources et provoqueraient une famine massive. Vous êtes mort de famine et congelé ? A cette époque, les conseils des intellos-bobos gauchistes consistaient pour les classes moyennes et supérieures de cesser d'avoir des enfants et de consommer les ressources.

Dans les années 1980-90, le réchauffement de la planète est devenu le nouveau coupable en affirmant que nos villes côtières seraient submergées d'ici la fin du siècle. Vous êtes morts noyés et Nice est sous les eaux ? La solution proposée ? La hausse massive des prix et des taxes pour les producteurs d'énergie et les consommateurs afin de les convaincre de réduire leur « empreinte carbone ».

story climatCombien faut-il de prédictions nostradamiques du GIEC anxiogènes et exagérées pour comprendre qu'on se fout de vous ?

La gravité de prendre tous les gens pour des cons.

Tout le monde souffre dans ce climat anxiogène de peur. Quand des groupes d'experts des Nations Unies, des universités et des escrocs du GIEC exposent des scénarios catastrophiques et utilisent des données sorties du chapeau pour avertir des « dernières chances » et des « points de basculement » pour arrêter l'apocalypse, comment le public est-il censé savoir ce qui est vrai ou faux du réchauffement climatique ?

D'autres détruisent tout simplement la réputation de tout collègue qui ose remettre en cause l'évangile du réchauffement climatique. Un débat et une recherche raisonnée est l’épine dorsale d’une bonne science, et pour le GIEC n’a aucune place lorsque le véritable objectif est d’imposer un résultat ou imposer un comportement particulier à la population.

Les écologistes semblent perplexes devant le fait que les gens ne se préoccupent pas davantage de la question. Peut-être seraient-ils plus attentifs si on ne leur mentait pas si effrontément.

La base de donnée HadCRUT4 est une supercherie. Les rapports une arnaque malheureusement bien médiatisée.

La base HadCRUT4 base principale de l'ensemble de données sur la température mondiale utilisé par le GIEC pour formuler ses scénario apocalyptiques sur le « réchauffement planétaire provoqué par l'homme » est si complexe et dynamique qu'il est impossible de le modéliser ajoutées aux erreurs de données inventées et improbables, que les rapports du GIEC sont en conclusion qu'une gigantesque arnaque pour bobos gauchistes prêts à croire comme leur idéologie que l'homme doit être dominé.

Plus de 70 problèmes majeurs sont identifiés, couvrant tout le processus, de la mesure des températures à la création de l'ensemble de données, en passant par les données (telles que les moyennes) et sa publication éventuelle. Bref et en résumé. Toute la base de donnée sur laquelle travaillent les « experts » et les rapports est corrompue.

Quelques exemples des sources totalement foireuses du GIEC :

-Une station d’observation signale la température mensuelle de Colombia ville des USA à une moyenne supérieure à 80 °C toute l'année. :-))

-Une station d’observation signale qu'a l’île de Saint-Kitts, une île des Caraïbes une température mensuelle moyenne de 0°C. :-))

-En 1978, à Apto Uto Colombie, la station signale des températures moyenne mensuelle entre 81,5 °et 83,4 °C. :-))

-Une station roumaine indique une température moyenne de -46 °C en septembre et en novembre passe à +10 °C. :-))

-La température de la surface de la mer représente 70% de la surface de la Terre, mais les mesures proviennent de navires enregistrés à 100 km à l'intérieur des terres. D'autres se trouvent dans des ports absolument pas représentatifs de la haute mer. Absurde !

-Les températures pour l’ensemble de la totalité l’hémisphère Sud pour le 19eme et début 20eme siècle sont calculées à partir d’un seul et unique point en Indonésie. :-))

-En mai 1861, la couverture mondiale n'était que de 12%, l'essentiel de la soi-disant couverture mondiale provient de l'Europe, et de ses ports commerciaux. Calculer des moyennes à partir de ces données et les qualifier de « moyennes globales ». Absurde.

-Faute de données du passé, quelques stations ont donc une grande influence sur ce qui est censé être soi-disant « mondial ». Manipulation.

-Quand il n'y a pas de données entre périodes, on les invente. L’ajustement l̶a̶ ̶m̶a̶n̶i̶p̶u̶l̶a̶t̶i̶o̶n̶ des données vise à inventer un enregistrement de la température qui aurait été obtenu entre les périodes.

-La quantité de données est liée au mesures de données disponibles. La couverture globale de 50% n'a été atteinte qu'en 1906 et les données de l'hémisphère sud sont rare et se comptent sur moins que les doigts d'une main.

Une faible densité de données dissimule des hypothèses farfelues et douteuses et des données de température mal ajustées exagérèrent délibérément le réchauffement.

C'est con ? Oui c'est con !

Mais les médias vous font passer ça pour la vérité et les bobos achètent les yeux fermés.

Le calcul des températures correctes et fiables nécessiterait une énorme quantité de données détaillées, de temps et d’efforts, qui dépasse le cadre du GIEC et à moins de revenir dans le passé, certainement impossible.

La conclusion est que l’ensemble des études du GIEC montrent un réchauffement exagéré et que les moyennes mondiales sont fausses.

Dans tous les cas, un grand nombre de climatologues ont tenté, soit volontairement, soit sans le savoir, de faire avancer le programme de la gauche. Certains ont admis avoir manipulé des données pour renforcer le danger.

D'autres détruisent tout simplement la réputation de tout collègue qui ose remettre en cause l'évangile du réchauffement climatique. Un débat et une recherche raisonnés, l’épine dorsale d’une bonne science, n’ont aucune place lorsque le véritable objectif est d’imposer un résultat ou un comportement particulier à la population.

Les ONG, les groupes écolos mentent effrontément et avec une telle redondance que c'est devenu ridicule.

Scott Armstrong le sage :

En 2007, le professeur Scott Armstrong de Wharton de l'University of Pennsylvania a lancé un défi au GIEC. Parier 10 000 $ sur les températures au cours de la prochaine décennie. La proposition proposée était de comparer le modèle de réchauffement global standard du Royaume-Uni avec la prédiction d’Armstrong de ne pas augmenter du tout.

L'argent serait allé à la charité. Le GIEC a refusé le pari. Ils ont déclaré : « le GIEC ne souhaite tout simplement pas participer à un pari financier. " . Aujourd'hui Scott Armstrong a publié les chiffres et gagné le pari. La charité a perdu 10 000$.

Armstrong ajoute que, si le GIEC n'est pas satisfait des résultats et pense qu'ils sont simplement dus à la chance, il est heureux de renouveler le pari pour la prochaine décennie.

Le GIEC n'a pas encore répondu.

Armstrong n'a jamais été interviewé par Bourdin ou France2 et le pari n'a pas fait une ligne dans le Monde ou le Figaro ou Libération.

On comprend.

Quelques sources :
https://changera.blogspot.com/2017/09/werner-munter-rechauffement-lhomme-ny.html

https://cei.org/blog/ipcc-overestimates-climate-sensitivity-study


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

384 réactions à cet article    


  • sergent Meslier meslier 16 octobre 14:27

    Mes amis , l’homme ne peut empêcher de pleuvoir , ni changer le climat , c’est la terre qui décide ! Que pensez-vous de cela ?


    • baldis30 16 octobre 14:49

      @meslier
      bonjour

      la moindre éruption volcanique , les séismes au-delà de M 5,6 sont des Hiroshima... Alors que dire du mont St Helens, du Pinatubo ou du Krakatoa et de leur perturbation du climat ... du séisme de Calabre ou de celui de Lisbonne !

      Que dire de la moindre CME solaire .... ?

      Cela ne justifie pas le gaspillage mais relativise les propos alarmistes ... Au fait .... quand les khmers verts vont-ils nous ressortir Rochechouart ? C’est bien pourtant dans l’hexagone ...donc c’est un problème local dont ils sont friands....


    • Alren Alren 16 octobre 16:30
      @baldis30

      « Khmers verts » est une expression profondément stupide. Les écologistes n’ont jamais massacré personne au nom de leur « idéologie ». C’est un indice de l’irrationalité haineuse de leurs adversaires.
      Or l’affaire concerne l’avenir de l’humanité et a un caractère scientifique. C’est à prendre au sérieux.
      L’importance du changement climatique devrait provoquer une échange d’arguments fondés sur des mesures, des enregistrements.

      Les éruptions volcaniques induisent une refroidissement de l’atmosphère !
      On pense que la grande extinction dont celle des dinosaures, a été déclenchée par un véritable hiver permanent consécutif à une éruption gigantesque des trapps du Deccan, (suite peur-être à l’ébranlement causé par la météorite géante de Chicxulub) lequel a éliminé, faute de plantes à fourrage, les dinosaures herbivores, privant de viande les dinosaures carnivores.

      En 1816, il n’y a pas eu d’été, de période chaude du fait de l’éruption géante d’un volcan à Java :


      Malgré donc les éruptions volcaniques qui tendent à refroidir le climat, celui-ci se réchauffe à une vitesse telle que le phénomène ne peut être attribué à des causes naturelles comme par le passé avec ses alternances de périodes chaudes et de glaciations, phénomène qu’on soupçonne, lui, être dû à la traversée épisodique par le système solaire de nuages ténus de la galaxie (la voie lactée) qui diminuerait le flux lumineux émis par le soleil : le soleil tourne autour du centre de la galaxie en 220 millions d’années et rencontre peut-être régulièrement de tels nuages.

    • files_walQer files_walQer 16 octobre 23:27
      @meslier

      Le CO2 n’est pour rien dans le réchauffement.
      Le responsable c’est la vapeur d’eau, gaz à effet de serre autrement puissant.

      L’Homme n’y est pour rien, c’est le soleil.

      Youtube : « Henrik Svensmark le secret des nuages »

      Les recherches du scientifique danois Henrik Svensmark ont été validées par Jasper Kirkby du CERN jusqu’à ce qu’on lui fasse comprendre que ce n’était pas une bonne idée d’aller à contre courant...

    • velosolex velosolex 17 octobre 08:57

      @meslier

      A chacun ses peurs. 
      Moi, ce qui m’effraie c’est ce genre d’écrit négationniste, où la paranoïa se conjugue avec l’humour involontaire. 
      La différence entre l’humour au troisième degré et le troisième sous sol est de plus en plus difficile à saisir !
      Mais enfin on peut pas se moquer de quelqu’un qu’a le cancer et qui croie avoir une grosse grippe. 
      Ce n’est pas de l’optimisme, c’est au delà, dans le sens de la mèche de Trump, qui nous dit dans quel sens souffle le vent

    • Spartacus Spartacus 17 octobre 11:09

      @velosolex

      « ce genre d’écrit négationniste »

      Oui je sais quand on a pas la religion des lubies gauchistes on est « catalogué ».
      C’est habituel....Le déni c’est conceptuel.

      J’aurai critiqué un arabe je serai « raciste ».
      J’aurai critiqué une femme je serai « misogyne »
      J’aurai critiqué un autre pays je serai « xénophobe »
      J’aurai critiqué une politique sociale, je serai « inhumain »
      J’aurai émis une idée différente, je serai « populiste »

      Evidemment dans la caste de la pensée unique critiquer que l’homme change le climat est forcément « négationniste ».

      Et donc les Vikings comment ont ils changé le climat entre 1250 et 1300 pour remplir de glace le Groenland ?

      Oui les glaciers Alpin ont plusieurs fois disparus.
      Les hommes rejetaient trop de CO2 en 1616 ?

      « De 1601 à 1616 « Une période de printemps-été chauds ou moyens, sans récurrence froide ». 
      En 1613 « le « débordement » de l’Arve , tellement gonflée par les eaux décongelées des glaciers énormes, achève de faire disparaître le hameau de La Bonneville » ».

      Vous « négationnez » que le climat a toujours changé sans que le CO2 y soit pour quelque chose ? 

    • merthin 17 octobre 12:04

      @Spartacus

      « Vous « négationnez » que le climat a toujours changé sans que le CO2 y soit pour quelque chose ?  »

      Si je me met devant un pendule qui oscille je n’y suis pour rien. Mais si je le pousse un peu, il ira un peu plus loin. Est-ce que je n’y suis pour rien dans le mouvement du pendule parce qu’avant mon intervention il bougeait déjà ?

      C’est exactement le type d’argument que vous nous servez. 

      Vous croyez que les scientifiques qui étudient le climat ne savent pas que celui-ci n’a pas varié auparavant ?

      Vous venez de découvrir l’eau tiède mon bon monsieur.

    • merthin 17 octobre 13:27

      @Spartacus

      « Vous « négationnez » que le climat a toujours changé sans que le CO2 y soit pour quelque chose ? »

      Faisons un peu de logique honnête.

      proposition 1 : Le climat a varié sans que le CO2 n’en soit l’origine. VRAI
      proposition 2 : Le climat a toujours varié sans que le CO2 n’en soit l’origine. FAUX (réchauffement post période "terre boule de neige)
      proposition 3 : Comme 1 est vrai alors le CO2 ne réchauffe pas l’atmosphère. FAUX. La physique prédit le contraire et la proposition 2 en est une illustration

    • Le421 Le421 17 octobre 13:34

      @Spartacus

      Ce qu’il y a de bien, c’est que l’expression « c’est quand on a le nez dans la merde que l’on dit que ça pue » ne s’applique visiblement pas à certains.
      Moi, ce qui me plaît particulièrement c’est que pas mal de gens préfèrent partir en Bretagne que sur la Côte d’Azur en raison du cagnard...
      Ce qui me plaît aussi, c’est quand des friqués qui ont réussi à se faire construire à des endroits pas possible avec l’aide de leur copain maire se font ratatiner la bicoque par la flotte, avec tous les souvenirs à l’intérieur !!
      Et pour finir, les changements climatiques, on y croit ou on n’y croit pas, mais en attendant, tout le monde morfle, tout le monde raque...
      D’ici trente ans, ce seront des millions de gens qui vont se déplacer en raison de la météo.
      Et comme les pays à peu près planqués les rejettent à la mer, normalement, ça devrait chauffer sous peu.
      T’as beau être riche et intelligent, une balle de 7.62 ne fera pas de différence.
      Une vraie justice, finalement.
      Faites les beaux tant qu’il est encore temps !!
      N’est-ce pas, Cartapus ??

    • velosolex velosolex 17 octobre 18:46

      @Spartacus
      Une fois de plus vous caricaturez. Vous pouvez critiquer un homme, mais pas parce qu’il est arabe, mais parce qu’il a fait un crime. Alors je suis OK avec vous. Que vaut une condamnation en mettant en avant une spécificité secondaire, que ce soit le fait d’être femme, homo, étranger, sinon le retour de service immédiat trop facile : Vous vous définissez évidement alors comme raciste, comme 2+1= 3

      Quand à l’aspect écologie, la négation de la pollution, du réchauffement, qui me semble à moi surréaliste, et de l’ordre du déni, est ce la peine de parler d’ arguments ? Les uns s’appuient sur des rapports scientifiques les autres sont devenus simplement observables. Le passage du nord ouest bientot ouvert à la navigation en étant un qu’il aurait été aberrant de supposer possible avant de millénaires il y a encore une génération. 
      C’est cela qui fait frémir les scientifiques. S’ il y a eut des variations climatiques déjà dans l’histoire du monde, visibles dans le carotage des glaces polaires, jamais une accélération comme celle qu’on vit a existé. Ne parlons pas de la catastrophe qui se catalyse....Je vous encourage à prendre une caisse de savon et à monter dessus pour faire votre speech à Narbonne, si vous trouvez un trottoir sec.....On peut se gausser de tout tant qu’on est en situation de confort. Ce n’est pas le cas des gens des îles du pacifique qui sont impactés par le réchauffement et qui vont bientôt abandonné leur pays, à cause de la montée des eaux. Car le fait nouveau est là, comme le marché, la catastrophe est devenue non locale mais totale, suivant la même logique, et les mêmes causes, pour les mêmes origines. 
      .Les anecdotes séquentielles et locales que vous citez ne signifient rien en elles mêmes ; Comme dans toute étude il faut les établir dans une base de données, établir des moyennes, qui sont révélatrices d’un changement de paradigme . Sinon c’est la porte ouvert à tous les sophismes....En gros c’est comme si vous banalisiez l’état moribond d’un cancéreux en sortant son carnet de santé, avec comme argument qu’il a déjà fait un excès de température quand il avait dix ans, et qu’il avait la grippe.
      Le problème c’est que vous avez des certitudes, et que vous voulez absolument trouver des arguments biaisés pour rentrer votre colis en force dans la boite. La démarche normale est de prendre conscience sans préjugé de l’état des choses, en gardant sa cohérence. La conclusion vient après l’observation. Pas le contraire, comme vous le faites. 
      Mais pour quelle raison voulez vous absolument défendre l’indéfendable. Cela m’échappe. A moins que vous ne faisiez partie d’un lobby quelconque, En toute logique, c’est la théorie qui tient le mieux la route, mais cela n’est que supputation. A moins que vous vouliez a tout prix vous rassurer, comme ces juifs fonçant dans des trains plombés vers la mort, et qui s’en prenaient à ceux qui leur disait la vérité dans le train. Espérons tout de même que nous n’en soyons pas là. Mais l’aveuglement ne sert qu’à se prendre les murs, qui ne bougent pas, même si vous niez leur existence. Votre discours en tout cas est irresponsable, car il peut encourager quelque esprit faible à s’exonérer de tout changement. 
      Les modifications du climat et des espèces ne datent pas d’hier c’est vrai. On le sait depuis Darwin., mais jamais la faune et la flore n’’ont eu l’obligation de s’adapter en si peu de temps. C’est la mort programmé déjà de beaucoup d’arbres, et d’animaux, incapables sur des temps si court de changer leur évolution, de transmettre à leur nichée des messages salvateurs. Nous en sommes malheureusement les spectateurs impuissants, alors que les tristes guignols de montsanto nous font un bras d’honneur, avec les gouvernements dans leur poche. L’écologie n’est pas une opinion, c’est la condition de notre vie. Le problème c’est qu’il n’est pas soluble dans le capitalisme. 

    • velosolex velosolex 17 octobre 18:58

      @meslier
      , « c’est la terre qui décide ! Que pensez-vous de cela ? »


      Ben non justement. C’est l’homme depuis quelques temps qu’a pris le volant, qui s’est cru le maître du monde. On voit le résultat. 
      La terre n’a plu rien à dire ; 
      Elle encaisse. Pour combien de temps encore ?...
      Les experts prennent son pouls, lui font un massage cardiaque. 
      Le dénommé Spartacus, un clampin sortant d’un bistrot tenu par Bacchus nous dit que c’est rien que de cinéma. !..

      Les grecs avaient le mythe de Phaeton, pour parler de ce jeune con qu’avait piqué les clés du char de Zeus, et qu’avait voulu approcher un peu trop du soleil, en ne respectant pas les consignes, ni les limitations.

       Les grecs anciens avaient tout vu, pourtant ils n’avaient encore rien pollué...On se demande comment ils faisaient. 

    • Alcyon 17 octobre 19:31

      @velosolex imagine que tu aies raté ta vie (de ton point de vue). Pour plein de raisons. Il faut des coupables car « ça ne peut pas être ma faute, je ne suis pas plus mauvais que les autres » (régression à la moyenne). Forcément, tu finis par invoquer la société, coupable facile (besoin de clôture). C’est elle qui a ruiné ta vie. Mais il faut une raison, et tu finis par te dire qu’en fait tu es différent et dangereux pour elle. Le plus simple est d’arriver à te dire que tu n’’es pas un mouton, que toi tu réfléchis, au contraire « des autres » qui ne sont qu’un troupeau. Donc la société ment. La science ment. Le système ment. Tout n’est que complot pour éviter que ceux qui savent fassent éclater la vérité. Mais toi tu sais, toi tu es différent, supérieur.


      Donc si la société dit qu’il y a un changement climatique, c’est forcément faux. On peut appliquer la même logique.

      C’est le cheminement psychologique des gars comme spartacus ou lavau. En passant, ne t’inquiète pas pour la planète. La lutte contre le réchauffement climatique ne sauvera pas la planète, elle n’en a pas besoin. C’est nous qui morflerons, pas elle.

    • JC_Lavau JC_Lavau 17 octobre 20:48

      @innommable. S’il y a des fluctuations climatiques comme il y en a toujours eu, alors nous allons tous mourir !


    • merthin 17 octobre 21:17

      @JC_Lavau

      C’est pas vraiment une question de vie ou de mort de l’espèce humaine.
      C’est la remise en cause d’un mode de vie planétaire à l’énorme inertie.

      Si pour une tribu nomade, il n’y a plus de gibier à un endroit, elle va ailleurs et trouverai un autre troupeau, des baies.

      Si pour une aire urbaine de 10M d’habitants l’approvisionnement en nourriture cesse ou diminue très fortement, c’est pas le même cinéma.

      C’est par ailleurs ce qu’il semble s’être passé lors des printemps arabes ! Une Sécheresse en Ukraine/Russie, grand exportateur de blé combiné à une très faible affluence touristique en Tunisie à fait exploser le prix des denrées alimentaires (idem en Egypte).

      Et avec la raréfaction du pétrole, il semble qu’il sera encore plus difficile de faire appel aux importations pour palier aux accidents alimentaires.

    • Old Dan Old Dan 18 octobre 03:30

      @Spartacus

      Comment peut-on encore écrire des sottises pareilles ? Vous arrive-t-il de sortir de chez vous ?
      Qui vous paye ?..
      .
      Je suis ds l’hémisphère Sud depuis 40 ans (Pacifique), et je vs assure que les« prévisions du GIEC » vont ns obliger à émigrer (montée de l’eau, cyclones, sécheresses, El Nino, etc...) et pas pour aller chez vous (Rires)
      .
      Oui le climat a changé ds l’histoire, mais en centaines d’années, pas autant en 50 ans. Héhé !

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 octobre 09:58

      @Old Dan. Les prophéties du GIEC relèvent de la loi pénale : diffusion de fausses nouvelles pour se faire du fric.
      Toutefois, en notre époque moderne où les marionnettistes disposent de toute la presse aux ordres, et placent leurs pantins au 55 rue du faubourg Saint-Honoré, au 37 quai d’Orsay et à l’hôtel Matignon, la loi française est rarement appliquée.


    • merthin 18 octobre 12:06

      @Spartacus

      « Et donc les Vikings comment ont ils changé le climat entre 1250 et 1300 pour remplir de glace le Groenland ? »

      Ils n’ont rient fait. Erik le rouge a baptisé Groenland, Greenland afin de donner envie à de gens de le suivre dans cette expédition. L’étude des pollen montre que la végétation au Groenland à cette époque était peu ou proue la même qu’aujourd’hui (de la toundra). Il n’y a pas eu de grande reglaciation. D’ailleurs aujourd’hui même, sur une bande côtière de 20 km environ, au sud et à l’ouest, on trouve une végétation de type toundra, avec des buissons, des arbustes, etc. 

      Il est donc impossible de répondre à votre question car ses prémisses sont fausses.Il y avait déjà de la glace au Groenland à l’époque...

    • Spartacus Spartacus 18 octobre 12:35

      @merthin

      Merci de la réponse, au moins vous serez le seul a essayer des arguments.


      Sauf que les pieds de vigne, les tombes ont les trouve « sous la glace » et pas dans la bande côtière.
      Par ailleurs les écrits de ces périodes indiquent des périodes de sécheresses et de pluies abondantes.

      Allez je vous donne la vidéo de comment se forme le climat par le co-créateur de Greenpeace.





    • merthin 18 octobre 12:57

      @Spartacus

      La vidéo ne prouve pas que la vigne poussait au Groenland. Vous avez posé une question simple sur des prémisses fausses que vous n’avez pas étayé.

      Si vous me montrez l’article scientifique qui traite d’une telle découverte, je reconsidererai votre argumentaire.

      Quant au contenu de cette vidéo, elle n’apporte aucune information que les experts du GIEC ou même qu’un amateur informé ne connaîtrai déjà.

    • merthin 18 octobre 13:00

      @Spartacus

      Pire, les courbes montrées dans la vidéo sont sans échelles (ni abscisse ni ordonnée).

      Je suis prêt à vous écouter si vous me fournissez des articles qui proviennent de revue scientifique revues par pairs. 

      Que ce soit les réchauffistes ou les climato-sceptiques, la culture du buzz qui les anime me conduit à les fuir tous les deux !

    • Spartacus Spartacus 18 octobre 14:14

      @merthin


      Je ne suis pas le producteur de la vidéo pas plus que cela soit grave que les absides et ordonnées ne soient pas détaillé dans une vidéo. C’est ridicule.

      Vous trouvez ici une étude détaillée :


      Elle est ou votre « étude pollen » détaillée ?

    • merthin 18 octobre 14:39

      @Spartacus

      Pour que nous ne nous dispersions pas limitons à l’assertion suivante : 


       y avait-il de la vigne au Groenland durant l’occupation viking (approcimativement 990- 1400 AC) ?

      Voici des sources qui prétendent que non.



      J’ai téléchargé le dataset de JohnMcLean car l’accès à l’article est payant. C’est un peu mon métier de travailler sur les grands dataset. Mais on sort du cadre de l’assertion, y avait-il de la vigne au Groenland sur, laquelle repose une partie de votre argumentaire.

    • merthin 18 octobre 15:26

      @Spartacus

      Il y est affirmé qu’il n’y a pas de corrélation entre CO2 atmosphérique et température.

      une autre source qui dit le contraire de la vidéo. 

      Qui dois-je croire ?

      Une video bien faite et bien animée qui montre des jolie courbes sans légende ?

      Un article scientifique austère mais qui donne la provenance de ses sources et fournit un graphique correcte d’un point de vue scientifique (légende, échelles, source, unité) ?

      svp, éclairez moi.



    • Spartacus Spartacus 19 octobre 14:03

      @merthin

      Le premier document que vous présentez démontre qu’il n’y a pas de lien avec le CO2.

      Page 4 et principalement la page 11 :
      L’analyse des chironomes pendant cette même période (insectes au stade larvaire lacustre) dans les séquences d’Igaliku (Millet et al. 2014) a permis de confirmer le cadre climatique de la colonisation norroise qui débute au moment de l’optimum climatique médiéval. Les changements de spectres de chironomes semblent largement liés aux conditions climatiques (fig. 4) et confirment les données de Kaufman et al. (2009), montrant un brusque refroidissement à l’orée du xive siècle. Les données isotopiques (13C) caractéristiques du régime alimentaire des populations montrent effectivement qu’au tout début du petit âge glaciaire les Norrois se tournent vers une alimentation tirée de la mer aux dépens de l’élevage (Arneborg et al. 1999, 2012b).

      Les brusques changements climatiques si vous voulez l’admettre n’ont pas besoin de CO2 et de corrélation et se produisent régulièrement à l’échelle de temps de la terre.

       

    • merthin 19 octobre 14:19

      @Spartacus

      1/ CO2 et température
      "Les brusques changements climatiques si vous voulez l’admettre n’ont pas besoin de CO2 et de corrélation et se produisent régulièrement à l’échelle de temps de la terre.« 

      Vous dites que les variations climatiques n’ont pas besoin de CO2 pour se produite (et ça personne au GIEC ne le nie).

      ça ne prouve pas que le CO2 ne peut pas réchauffer l’atmosphère et modifier le climat.
      C’est de la logique de base.

      Les observations prouvent que le CO2 peut réchauffer l’atmosphère et est en train de le faire.
      C’est même là la principale source de questionnement du GIEC. Le climat »drivé" par le CO2 d’originie antropique est inconnu. ON va donc vers une phase climatique inconnue

      Ce document montre sans discussion possible une très forte correlation entre CO2 et température moyenne globale sur une période de 400 000 ans.

      2/ Vous n’avez pas sourcé votre affirmation comme quoi la vigne poussait entre 950 et 1300 AC au Groenland.


    • merthin 19 octobre 14:35

      @Spartacus

      Je vais faire une analogie pour vous expliciter l’erreur de raisonnement qui consiste à dire que « si le climat a évoluée sans que le CO2 n’en soit la cause, alors le CO2 ne peut pas être la cause d’un réchauffement ».

      C’est comme si vous disiez, « J’ai toujours trébuché tout seul et mon voisin n’en a jamais été la cause, donc mon voisin ne me fera jamais trébuché ». Votre voisin est parfaitement capable de vous faire trébucher si tant est que vous le rencontriez.

      Le CO2 est capable de modifier le climat, si tant est qu’on commence a en balancer un surplus dans l’atmosphère.


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 octobre 15:29

      @merthin. Nous restons encore pour longtemps en pénurie de CO2 dans l’atmosphère.

      Seules 2 % des espèces végétales terrestres sont adaptées à une teneur aussi basse.

    • Alcyon 19 octobre 18:53

      @JC_Lavau aucun rapport avec « le CO2 réchauffe la planète et nous emmerde en tant que civilisation ».

      C’est comme dire « il n’y a pas assez de surface émergée pour tout le monde, donc il faut drainer les océans ».

    • JC_Lavau JC_Lavau 19 octobre 19:27

      @2 + 2 = -9.

      Même qu’en plus quand le petit Jésus joue aux boules, ça fait le tonnerre là haut...

    • Alcyon 19 octobre 20:37

      « Noyer le poisson » par lavau. 0/10. Au revoir.



    • Spartacus Spartacus 20 octobre 10:20

      @merthin

      Votre document il donne sur rien.

      Il est évident que prouver que le CO2 modifie l’atmosphère avec certitude depuis 400 000 ans est une hérésie pédante. 

      C’est un argument d’autorité et religieux. Improuvable. Comme si !

      Le CO2 à 0.02% de modification de l’atmosphère sur 150 ans n’a rien modifié. Dormez tranquille, et n’ayez pas peur du voisin.

      Par contre le Co2 lui fait apparaître la vie et augmente la chlorophylle. Nous devrions nous en féliciter.

      L’une des sources vient des témoignages dans les sources du livre « Histoire du climat depuis l’An mil » d’Emmanuel Le Roy Ladurie.


    • Alcyon 20 octobre 13:49

      @Spartacus le document donne sur un site en maintenance. Le reste est 

      1) Un sophisme d’incrédulité
      2) Un sophisme d’incrédulité
      3) Un sophisme d’incrédulité
      4) Un appel à la nature
      5) Un non-sequitur
      6) Un appel à l’autorité en invoquant un historien sur une question qui ne le concerne pas

      Bravo, 6 sophisme en si peu de lignes. Et je maintiens, il n’y a pas assez de terres immergées pour les espèces terrestres, nous devrions drainer les océans. Quoi, ce n’est pas la même chose que pour le CO2 ?

      A un moment il faudrait commencer à réfléchir.

    • Alcyon 20 octobre 14:00

      @Alcyon allez, cet historien a pas mal travaillé sur le climat. Sur l’histoire (histoire = traces écrites) du climat. On parle de 400000 ans, la pré-histoire.


      A un moment il faudrait quand même arrêter de nous prendre pour des cons. On sait lire tu sais.

    • JC_Lavau JC_Lavau 20 octobre 17:10

      @JC_Lavau. @merthin. Nous restons encore pour longtemps en pénurie de CO2 dans l’atmosphère.

      Seules 2 % des espèces végétales terrestres sont adaptées à une teneur aussi basse.

      Mais alors ? Comment faisait la Terre avant notre époque de glaciations qui ont commencé au Miocène ?
      Avant le Miocène, aucune plante terrestre ne s’était encore écartée de la filière photosynthétique ancestrale, en C3. Ce ne fut qu’au Miocène et au Pliocène, que furent inventées les filières en C4 du maïs, de la canne à sucre et du sorgho, et la filière en CAM des cactées. Elles permettent de consommer moins d’eau et de faire face aux pénuries en CO2, mais au prix d’une demande largement accrue en ensoleillement. Dans les zones équivalentes au Sahel actuel et au désert du Nouveau Mexique, et avec pénurie en CO2 atmosphérique, ces innovations furent vitales, localement.

      Chaque glaciation a été tragique pour la flore terrestre, non seulement par la baisse des températures, mais aussi par la pénurie en CO2 atmosphérique qui en résultait. Les autres plantes se sont adaptées en dilatant largement les stomates de leurs feuilles, augmentant d’autant leur transpiration, et leur fragilité aux sécheresses. Voir les fouilles de Lille Gribsø, et les stomates de bétulacés.

      Bah oui, la majeure partie du temps sur Terre a été sans glaciations, et donc avec des teneurs atmosphériques largement plus favorables qu’à présent.
      La vie a commencé sans dioxygène dans l’atmosphère, mais avec le dioxyde de carbone majoritaire, l’emportant même sur le diazote, en un temps où les océans étaient réducteurs.

      Tous ces faits fort bien documentés vous sont soigneusement cachés par la propagande aux ordres dans les media aux ordres.

    • merthin 20 octobre 22:49

      @Spartacus

      hop, une autre URL qui contient la même courbe (glace de Vostok)https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c2/Vostok-ice-core-petit.png
      Si vous n’avez pas les bases scientifiques pour comprendre comment on peut comprendre le paléoclimat je peux vous expliquer.On mesure les gaz piégées dans la glace à de grandes profondeurs dans la calotte glaciaire Antarctique. Plus c’est profond, plus c’est vieux. On mesure le CO2, les différents isotopes de l’oxygène (O16, Osur le climat globale et notamment 18).La proportion des isotopes renseigne sur la proportion d’eau piégée sous forme de glace et donc sur le climat global de la planète."


      L’une des sources vient des témoignages dans les sources du livre « Histoire du climat depuis l’An mil » d’Emmanuel Le Roy Ladurie.

      Il me faut la page et la phrase exacte. Cependant, un témoignage dans le livre d’un historien n’a pas la valeur d’un article scientifique dans une revue à comité de lecture (la science c’est ri-gou-reux).

    • merthin 20 octobre 23:01

      @JC_Lavau

      « La vie a commencé sans dioxygène dans l’atmosphère, mais avec le dioxyde de carbone majoritaire, l’emportant même sur le diazote, en un temps où les océans étaient réducteurs.Tous ces faits fort bien documentés vous sont soigneusement cachés par la propagande aux ordres dans les media aux ordres. »


      non,non. On voit ce genre de concept au Lycée en terminal spé SVT. On ne nous cache rien sur ce qu’à été le climat.Vous allez m’expliquer comment la civilisation humaine pourrait s’épanouir sur une planète où le CO2 serait majoritaire bien que la vie soit apparue avec cette composition atmosphérique (stromatolites,algues bleues).

      Vous recentrez le débat sur les bienfaits du CO2 sur la biosphère. Qui dit qu’un regain de CO2 est mal pour la planète ? Surement pas le GIEC !!! Les médias et les militants oui. Alors ne critiquez pas ce que dit le GIEC, sur la base de ce que rapportent les militants écolo à la formation scientifique douteuse.

      En revanche, L’augmentation rapide du CO2 et ses conséquences sur le climat ne me semble pas être un bienfaits pour une civilisation de bientôt 10 milliards d’être humains sédentaires !

    • JC_Lavau JC_Lavau 21 octobre 01:07

      @merthin. Wi, la preuve que l’enseignement des sciences c’est ri-gou-reux, c’est que depuis 1888, on enseigne aux jeunes gens que le champ magnétique B est vectoriel, avec du coup, besoin d’un produit « vectoriel ». Moyennant quoi toutes les symétries sont bafouées, le comportement dimensionnel est bafoué, la cohérence mathématique est bafouée, et le sens kinesthésique de nos élèves est bafoué. Par conséquent, on interdit aux physiciens les symétries, puisque ce bousin n’y résiste pas, et ils ne sont autorisés qu’aux changement de base orthonormés directs - sinon tout saute.


      Si si ! L’enseignement des sciences, c’est ri-gou-reux !
       
      Le dahu aussi ne tient debout que si tout est de travers.

    • JC_Lavau JC_Lavau 21 octobre 01:11

      @merthin. Ah ? Le merthin n’a pas encore remarqué les roches carbonatées qui recouvrent nos continents, sans parler des atolls et récifs ? Le calcaire urgonien du Vercors et de la Chartreuse, il est justement récifal.


    • JC_Lavau JC_Lavau 21 octobre 01:25

      @JC_Lavau. Et puis en Picardie, sous 500 m de craie, on trouve le massif ardennais.

      500 m quand même.
      DONC le petit merthin, il risque vachement d’avoir TROP de dioxyde de carbone dans l’atmosphère terrestre...
      Même si Claude Allègre était géochimiste au temps où il était compétent, même si Audrey Garric déteste tous les géochimistes quand ils ne sont pas d’accord avec la secte qui la fait payer par Li mMonde, la géochimie, ça sert quand même à ne pas dire autant de conneries que le petit merthin en sort à répétition.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès