• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Européennes : un formidable moyen de pression pour les Gilets (...)

Les Européennes : un formidable moyen de pression pour les Gilets Jaunes

Oui, la liste Levavasseur est une récupération pure et simple par le même vieux système qui, de manière mensongère, prétend donner au peuple une représentation. Il ne s’agit pas d’une erreur de casting mais presque. Car une liste de candidats tirés au sort et s’engageant sur l’honneur à respecter un mandat défini par les collectifs Gilets Jaunes permettrait d’avoir ENFIN un fonctionnement réellement démocratique et SURTOUT d’exercer la pression plus que jamais nécessaire sur la classe politique tout en conservant le capital de sympathie et le soutien d’une population qui ne comprendrait plus dorénavant que l’on continue à bloquer ses routes, ses commerces et ses services.

 Les Gilet Jaunes en ont assez que la mort soit leur seule issue certaine à la vie chère et aux taxes. Ils veulent reprendre le contrôle de la situation caractérisée par, encore une fois, la vie chère, les taxes tous azimuts, la destruction des services publics, la privatisation du bien public, etc. Les Gilet Jaunes veulent le pouvoir. Ils ne veulent pas être consultés, ils veulent décider. Ils veulent ce que l’on n’a jamais vu depuis la Révolution : une démocratie réelle qui leur permette de changer la donne.

Avec raison ils se méfient du système qui nous a placés dans la situation où nous sommes. Au-delà du seul RIC, ils veulent un gouvernement du peuple, pour le peuple, par le peuple et non par des représentants qui, — avec l’article 27 de la constitution — lui volent son pouvoir. Notamment le pouvoir de création monétaire qui a, lui, été abandonné, de manière criminelle, aux banques, contre un plat de lentilles. Cette trahison explique à elle seule la situation que les Français connaissent étant donné qu’ils sont devenus des esclaves de la dette souveraine. Tout le fonctionnement social est contraint par la (prétendue) nécessité de rembourser cette dette ignoble qui dépasse à présent les 2300 milliards d’euros et qui fait du paiement des seuls intérêts un des plus importants budgets de l’Etat.

Donc oui, il nous faut absolument sortir de ce système et c’est pourquoi, la Liste Levavasseur est une erreur [1] monumentale, une parfaite récupération à laquelle une large majorité de Gilets Jaunes s’est d’emblée opposée et, à bon droit, tant il est évident que cette liste fonctionne exactement comme a toujours fonctionné notre système politique : en mettant en avant quelques polichinelles qui nous font des belles promesses qu’ils trahiront ensuite allègrement.

Une nouvelle brochette de marionnettes du système ne changera pas le système. Par contre, des candidats tirés au sort et s’engageant sur l’honneur à respecter les volontés des collectifs citoyens dont ils seront issus, cela serait proprement une révolution. Après deux siècles de démocratie volée par les politiciens de tous bords, nous là une occasion inespérée de changer le cours des choses.

Mais le malaise engendré par la liste Levavasseur risque d’en amener beaucoup à refuser ou à se retirer du terrain politique en opérant un repli sur soi et sur ce qui a marché : les blocages. Or, cela aussi serait une erreur, au demeurant très compréhensible car nous sommes des êtres d’habitude. Nous nous attachons avec raison à ce qui donne des résultats, cela nous rassure et nous donne espoir. L’efficacité évidente qu’ont eu les actions de terrain des Gilet Jaunes donne tout naturellement envie d’y revenir. Mais dans un monde complexe, changeant et imprévisible, le risque est grand de prolonger une action au-delà de sa zone d’efficacité et c’est particulièrement vraie lorsque celle-ci été parfaitement accomplie et qu’elle a réussi. Grâce leur en soi rendue, les Gilets Jaunes ont, en effet, parfaitement réussi la phase initiale d’un mouvement porté par l’émotion et la colère d’une population brimée, tonsurée, extorquée, abusée. Leurs actions de blocage des routes et de l’économie ont amené nos gouvernants à écouter la France d’en-bas : celle-ci a pris la parole, elle s’est faite entendre et a obtenu que s’ouvre un large débat au plan national. [2]

On pourrait critiquer longuement et avec raison la manière dont celui-ci est organisé [3]et douter a priori des conclusions — probablement déjà écrites — qu’on voudra en tirer mais les assemblées citoyennes qui se forment et discutent à tous les niveaux d’organisation du pays sont autant de preuves sûres et certaines que l’action des Gilets Jaunes a porté ses fruits.

Or, comme chacun sait, il y a un temps pour tout, pour le labour, pour les semailles puis pour la moisson. Actuellement, avec les débats qui se tiennent un peu partout sur le territoire national, c’est le temps des semailles, les idées germent : la population ne comprendrait pas qu’on se remette à labourer le terrain en mettant à nouveau la France sens dessus dessous.

Ceci vaut aussi pour toutes les actions de grève qu’on nous annonce. Quelles que soient les affinités ou même la sympathie qu’ils peuvent ressentir à l’égard de ces mouvements, les Gilet Jaunes seraient vraiment les idiots du village s’ils se faisaient récupérer par les syndicats sous le prétexte fallacieux que leur protestation rejoint les demandes des Gilet Jaunes. Les grèves c’est quand même le meilleur moyen qu’ait trouvé le système pour épuiser la volonté populaire en divisant le peuple. Qui se rappelle la dernière grève qui a porté des fruits. Quelques anciens peut-être ?

Non, les fruits de nos semailles démocratiques ne peuvent être récoltés que dans le champ politique, c’est-à-dire, dans l’espace où se règlent toutes les questions qui préoccupent les Gilet Jaunes

Bref, on peut penser que l’émotion et la colère d’une population brimée voire abusée se sont légitimement et fructueusement exprimées par les actions de blocage de la fin de l’année 2018 mais qu’il est à présent temps qu’elles s’affirment dans le débat démocratique qui a cours et qui doit déboucher tout naturellement dans le champ du politique, là où s’exerce le pouvoir, là où se prennent les décisions sur lesquelles les Gilets Jaunes entendent dorénavant peser.

Cet espace ne peut être laissé aux politiciens car, depuis la Révolution, à de rares exceptions près, nous avons toutes les preuves qu’ils ont servi davantage l’intérêt de la finance et du capital que celui du peuple.

Laisser le champ politique aux politiciens serait une erreur monumentale que les Gilets Jaunes ne peuvent se permettre car elle décevrait cruellement une population dont la manière systématique de voter en s’opposant ou en sanctionnant le pouvoir en place prouve suffisamment qu’elle porte dans son cœur le même cri qu’ont clamé les populations opprimées d’Amérique du Sud : « qu’ils s’en aillent tous » (que se vayan todos) ![4]

S’ils souhaitent voir leurs revendications satisfaites, les Gilets Jaunes ne peuvent compter sur aucun des politiciens en place. Ils doivent les remplacer et l’organisation du champ politique est justement faite pour ça, via les élections.

La conquête du pouvoir passe par le politique et commence donc avec les élections européennes. Celles-ci constituent une occasion idéale de poursuivre le combat et le débat tout en venant progressivement au pied du mur politique, le mur de la « cité », là où on verra le maçon gilet jaune à l’œuvre pour l’édification d’un monde réellement démocratique. Un monde dans lequel le peuple dans son ensemble sera le seul dépositaire du pouvoir ; ce pouvoir souverain dont nos aristocraties élues successives nous ont continûment spoliés depuis plus de deux siècles tout en prétendant incarner une démocratie.

Refuser cette évidence serait comme vouloir jeter le bébé politique avec l’eau du bain des magouilles, mensonges, abus et violences innombrables autant qu’innommables qui ont émaillés la vie politique des cinq Républiques.

La politique n’est jamais que le prolongement des discussions que nous avons dans nos assemblées citoyennes : il s’agit toujours de s’accorder sur des valeurs, des priorités puis sur une vision de la situation à partir de laquelle nous saurons quelle direction prendre, quelles actions entreprendre. Il s’agit ni plus ni moins que d’un processus de décision et si nous souhaitons que le peuple retrouve et conserve ce pouvoir, alors il ne faut pas le donner à des politiciens, des professionnels du boniment dont le premier mensonge consiste à nous faire croire que leur démarche est désintéressée et ne vise qu’à servir l’intérêt général.

Certains objecteront qu’il serait vain de s’aventurer sur ce terrain tellement éloigné des préoccupations des Gilets Jaunes. Ceux-là n’ont rien compris qui ne voient que la marge de manœuvre de nos gouvernants n’a cessé de se rétrécir depuis Maastricht car c’est l’Europe qui fixe les caps à tenir, notamment au plan financier. Quelle plus belle manière de mettre les pieds dans le plat que d’amener une flopée d’émissaires des Gilets Jaunes à Strasbourg ?

Grâce aux gilets jaunes, les citoyens de ce pays ont enfin l’occasion de voir les choses en grand : on nous dit que le véritable pouvoir est à Bruxelles, alors marchons sur Bruxelles !

Si le peuple répond présent et tout porte à penser qu’il le fera, nous pourrons exercer une formidable pression sur le gouvernement qui sera bien obligé d’accéder à nos demandes et surtout la principale, le RIC intégral, avec lequel nous serons en mesure de changer la Constitution et de réaliser, enfin, une démocratie réelle.

 

 

[1] Comme l’a reconnu à demi-mots son directeur de campagne et initiateur, Hayk Shahinyan dans le post du 28 janvier 16h34

[2] Sans même parler des concessions immédiates mais trompeuses qui leur ont été faites au plan financier dans l’espoir assez vain de les apaiser.

[4] Tous les politiciens lâches et/ou corrompus qui, par action ou par inaction, ont engendré la situation inique dans laquelle se trouve la population.


Moyenne des avis sur cet article :  2.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • Lucadeparis Lucadeparis 4 février 15:20

    Je pense que ce serait une erreur liste qu’une liste s’approprie, utilise le nom « Gilets Jaunes ».

    On ne peut pas savoir si une liste Gilets Jaunes a du sens pour la base car il n’y a rien pour répertorier la base.

    Il est en plus assez probable qu’un vote soit négatif ; ou que même s’il était positif, on puisse considérer que c’est biaisé car c’est ceux qui sont pour qui vont plus voter, les autres étant opposés au principe même de voter (cela en tout cas).


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 4 février 16:16

      @Lucadeparis

      Pas d’accord. Si des gilets jaunes de terrain se rassemblent et s’accordent au niveau régional pour faire une liste gilets jaunes, je ne vois pas en quoi il y aurait malaise.
      Mais si le terrain s’y oppose alors c’est vrai, nul ne pourra s’arroger le titre gilets jaunes et ce sera foutu.


    • Lucadeparis Lucadeparis 4 février 16:24

      @Luc-Laurent Salvador
      Quel est l’intérêt maintenant de se rassembler et de s’accorder « au niveau régional » pour la participation à des élections ?
      Les prochaines élections sont européennes, avec une seule liste nationale, et les suivantes sont les municipales. Adviendront ensuite les départementales et les régionales en 2021.

      En tout cas, le dénominateur démocratique me semble plus pertinent que le dénominateur « Gilets jaunes » trop flou (et qui comme son nom l’indique, part sur des revendications routières).


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 4 février 17:04

      @Lucadeparis

      Oui, désolé, je n’étais pas clair. C’est d’abord l’idée de garder constamment l’ancrage dans le terrain de sorte que les émissaires inscrits sur la liste des gilets jaunes devraient, selon moi, ressortir d’une région donnée dont ils recevraient leurs directives de vote. La liste nationale peut-elle être constituée par autre chose qu’une assemblée d’assemblées ? Le niveau sous-jacent au national, c’est le régional et j’avoue que c’est celui sur lequel j’ai les yeux fixés.


    • Lucadeparis Lucadeparis 4 février 21:18

      @Luc-Laurent Salvador
      Cela ne me parait pas réaliste pour une liste nationale car :.
      Comment serait constitué l’ordre des candidats régionaux ? Car les candidats en tête de liste sont ceux qui ont le plus de probabilité ’être élus.
      Comment voteraient les députés ? Selon les votes de leur région ? Et s’ils sont deux d’une petite région à avoir un vote à 51%, et un autre d’une grande région à avoir un vote contraire à 100%, il y aura deux votes pour et un vote contre, alors que le vote contre représente plus de citoyens. En plus, deux votes s’annuleraient, une seule voix sur trois ferait la différence, et le mouvement perdrait de sa force d’influence dans le parlement. Il faut donc que les députés émissaires aient un vote unanime selon la majorité citoyenne (et non fédérale ou régionale qui se construit).

      D’ailleurs, je crois que ton biais est lié à ton habitat qui est une île-région avec donc cet aspect régional très marqué.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 février 02:23

      @Luc-Laurent Salvador

      PERSONNE ne peut s’approprier l’expression « GIlets Jaune » . Ce serait une escroquerie. Faire appel au hasard ne change rien. Ceci est une autre tentative de sabotage. Chaque candidature doit être une liste independante. . 

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-liste-gilets-jaunes-quelle-212162 

      PJCA


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 5 février 03:52

      @Pierre JC Allard

      Au-delà de votre ukase selon lequel personne ne peut s’approprier l’expression « Gilets Jaunes », je note que nous sommes d’accord sur l’intérêt qu’il y aurait à dire non aux (et à balayer les) partis politiques traditionnels en votant pour... une (des) liste(s) Gilets Jaunes.
      Je note que vous avez beau critiquer le système politique (avec raison) vous continuez à privilégier une vision basée sur l’individu.
      Bref, vous ne semblez pas avoir perçu la valeur du tirage au sort.
      Des collectifs de gilets jaunes bien coordonnés pourraient tirer au sort leurs « candidats » qui pourraient légitimement intégrer une liste nationale « gilets jaunes » dans un ordre issu du hasard.
      Il n’y aurait pas ici de problème de légitimité. Le seul problème est que « gilets jaunes » serait une marque déposée. Mais l’a-t-elle été dans le domaine politique ? Peut-être pas ?


    • Sozenz 4 février 15:24

      vos craintes sont justifiées .

      de plus , cette liste ressemble un peu a notre macron sorti tout droit d un chapeau .


      • Le421 Le421 4 février 17:36

        @Sozenz
        D’ailleurs, ces listes « Gilets Jaunes » ne sont là que pour affaiblir toute opposition à Macron, principalement LFI, et permettre à LREM de s’en sortir de façon honorable. En plus, il n’y aura rien de plus facile que de retourner une Ingrid Levavasseur, pilotée par des Tapie et consors, en faveur de la politique Macron...
        On voit ici les limites du principe « hors politique » et « hors syndicat »... Racoleur mais inefficace !! Pour ma part, je suis GJ, mais pas question de m’écarter de LFI, d’autant plus que plus des trois quarts des revendications me conviennent...


      • Sozenz 4 février 19:00

        @Le421
        wouahahhahahaha
        LFI , le franc maçon qui n aime pas voir les yeux bleus et qui fait la carpette devant macron ,et europeiste de première ;

         il vous reste encore des choses a comprendre .
        il va falloir apprendre à connaitre vos démons pour pouvoir les combattre ...

        d’autant plus que plus des trois quarts des revendications me conviennent...

        le problème c est le 1/4 restant qui va tout mettre en l air le reste ... mais cela , vous avez du mal encore à le comprendre . des enculades vous n en avez pas eu encore assez.
        et bien faudra encore tendre le C ...


      • Cadoudal Cadoudal 4 février 19:54

        @Sozenz
        On lui souhaite un bon voyage au 421...

        En plus avec ses œillères, il va même pas pouvoir profiter du paysage changeant tous les jours..lol...


      • Le421 Le421 5 février 10:11

        @Cadoudal
        J’admire votre argumentation circonstanciée et recevable... Dans une cour de CM2, à la limite.
        J’aime bien les gens comme vous, ils démontrent leur niveau, bien trop élevé pour être appréhendé par le commun des mortels comme moi.
        Bravo les gars !! Chapeau bas. smiley


      • Fergus Fergus 4 février 15:26

        Bonjour, Luc-Laurent

        « La conquête du pouvoir passe par le politique et commence donc avec les élections européennes »

        C’est ce que je me tue à dire et à écrire ! Les revendications des Gilets jaunes sont politiques et n’ont de chance d’aboutir que dans un cadre politique.

        L’idée d’une liste de Gilets jaunes entièrement constituée de Gilets jaunes tirés au sort est intéressante, à condition que ce tirage au sort soit effectué sur une sélection de personnes motivées ayant argumenté leur candidature au tirage !

        Désolé sur le « RIC intégral », je pense que c’est une absurdité ! Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il n’existe nulle part dans les pays développés. Personnellement, je suis favorable à un RIC limité aux questions régionales et, au plan national, aux domaines non régaliens.


        • Lucadeparis Lucadeparis 4 février 15:28

          @Fergus
          Et comment se ferait cette « sélection de personnes motivées ayant argumenté leur candidature au tirage » ?


        • Lucadeparis Lucadeparis 4 février 15:30

          @Fergus
          Ce n’est certes pas un hasard non plus si nous ne sommes pas en démocratie mais en ploutocratie : le gouvernement du peuple par les riches pour les riches.
          Mais vous n’argumentez pas.


        • Sozenz 4 février 15:33

          @Fergus
          il faudrait que les representants puissent etre révocables s ils ne tiennent pas leurs engagements ou trahissent l esprit des gilets jaunes .
          il fau absolument faire barrage a toute possibilité de corruption, ou de tentative d elimùination .
           donc c est un vote pour « un étendard » avec une représentation « non fixe » .
          à savoir ce qui est possible de faire en ce sens . voir avec un juriste .


        • Fergus Fergus 4 février 15:37

          Bonjour, Lucadeparis

          Pareil qu’en cas de tirage au sort général ! Pour qu’un tirage au sort soit effectué, il faut en effet que des gens d’inscrivent sur un site dédié. 

          Pourquoi un titrage au sort limité à des personnes ayant fait acte de candidature ? Tout simplement pour éviter que des personnes non motivées ne soient choisies. A cet égard, les sélections de jurés populaires dans le panel retenu pour une session d’assises montrent qu’une part relativement importante de personnes n’est pas impliquée pour différentes raisons ; il en irait de même avec une liste simple de Gilets jaunes !


        • Lucadeparis Lucadeparis 4 février 15:47

          @Sozenz
          Un candidat doit signer une charte (comme à Decidemos). En cas de trahison, il peut être a minima exclu. Ensuite, il faut voir si des sanctions financières sont possibles (j’avais entendu parler de 250.000€ au Mouvement Cinq Etoiles), par exemple le remboursement des émoluments au parti.


        • Cadoudal Cadoudal 4 février 15:51

          @Lucadeparis
          L’enterrement de Levavasseur par Onfray :

          Michel Onfray / Gilets Jaunes : Le baiser de Judas de Mme Levavasseur

          https://www.youtube.com/watch?v=lmvQy8q42bY&feature=youtu.be

          Adieu jolie rouquine...


        • Lucadeparis Lucadeparis 4 février 15:54

          @Fergus
          Dans votre précédent message, vous parliez d’« une sélection de personnes motivées ayant argumenté leur candidature au tirage », mais lorsque je vous interroge, vous ne parlez plus d’argumentation et ne parlez plus que du fait de s’inscrire « sur un site dédié ». Ce n’est pas « pareil » donc.


        • Cadoudal Cadoudal 4 février 15:58

          @Cadoudal
          Les italiens nous ont piqué Rousseau...

          Mais seraient prêts à nous le rendre...

          https://www.la-croix.com/Monde/Europe/En-Italie-Cinq-etoiles-proposent-Rousseau-gilets-jaunes-2019-01-08-1200993967

          Mais la lèpre est très contagieuse, alors continuons le grand blabla de Manu, les basses manœuvres de Tapie ou du Caudillo ...


        • Fergus Fergus 4 février 15:59

          @ Lucadeparis

          Sur un « site dédié » ouvert aux personnes ayant une volonté de candidature motivée !


        • Lucadeparis Lucadeparis 4 février 16:04

          @Fergus
          C’est ce que nous faisons déjà. Il est aussi important de savoir à qui il appartient, et je dirais qu’il doit appartenir à une association ayant des statuts (comme ceux de Decidemos) et un fonctionnement authentiquement démocratiques.


        • Fergus Fergus 4 février 16:05

          Mais le principe est le même : d’un côté des adhérents Gilets jaunes (disons 100000 personnes) ; de l’autre des adhérents Gilets jaunes volontaires pour participer au tirage au sort en vue des Européennes (disons 1000) ; avec  pourquoi pas ?  possibilité pour les premiers nommés d’éliminer ceux de la 2e liste* dont les motivations ne seraient ni crédibles ni sérieuses.

          * Par exemple les 10 % ayant été l’objet de vétos


        • Lucadeparis Lucadeparis 4 février 16:16

          @Fergus
          Quel est l’intérêt que ce soit un tirage au sort par mi les candidats avec révocation possible par les adhérents, plutôt qu’une élection par les adhérents ?


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 4 février 16:21

          @Cadoudal

          Merci pour le lien. C’est vrai qu’ici Onfray est très bon, féroce et pertinent, comme on l’aime (même quand on ne supporte pas sa technophilie et son sionisme).


        • Sozenz 4 février 16:36

          @Cadoudal
          faut vraiment un programme fixe pour les gilets jaunes comme je le disais dernièrement .
          moi je proposais l Upr parceque , perso ce que je veux c est sortir de cette putain d UE . si les gilets jaunes mettent cette sortie d actualité , go gilet jaune ; mais qu ils s ancrent .


        • Fergus Fergus 4 février 16:59

          @ Lucadeparis

          Entre élection et tirage au sort, il faut choisir ! 

          Personnellement, je crois plus aux vertus de l’élection qu’à celles du tirage au sort !


        • Cadoudal Cadoudal 4 février 17:00

          @Luc-Laurent Salvador
          « cilisiounist... »

          La ligne de fracture s’élargit tous les jours au sein de la gauche sorossienne qui arrive bientôt au bout d’une logique qu’un esprit rationnel ne peut malheureusement cerner...

          C’est plaisant à observer tellement ça part en couille...

          Quand la tarlouzerie institutionnelle soutient le Hamas : Un pur régal pour un patient entomologiste comme moi...lol

          https://twitter.com/actupsudouest/status/1090357160624705537

          Mais ça va être de plus en plus compliqué pour tonton Soros de reconnaitre ses enfants au « carrefour des intersections »...

          Intéressant d’entendre cet homo « black » rapportant l’opinion de la communauté black à propos de l’adoption du mariage pour tous : "... C’est leur pays, s’ils veulent le détruire c’est leur problème ..."

          https://www.youtube.com/watch?v=zFt-_sI1zcw&feature=youtu.be


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 4 février 17:07

          @Fergus

          Nous sommes d’accord sur pas mal de choses alors pourquoi bloquer sur le RIC. Pouvez-vous m’expliquer pourquoi le peuple devrait être mis « sous tutelle » et conservé dans l’Ancien Régime pour les sujets « régaliens » (qui relèvent du roi) ?

          Je suis profondément démocrate et Chouard y a beaucoup contribué. Si le RIC ne peut traiter de la constitution, alors tout cela est une mascarade.

          Nous devons absolument nous débarrasser de l’article 27 qui interdit le mandat impératif.


        • Cadoudal Cadoudal 4 février 17:10

          @Sozenz
          Moi je vote Salvini pour une Europe européenne avec des européens dedans...

          La France islamique d’Asselineau, très peu pour moi...

          Après, savoir vraiment ce que veulent les prolos indigènes qui se révoltent ?

          Ce qui est sur, c’est que les bourgeois et leurs alliés les colons en ont peur, y a peut-être là une indication sur la revendication profonde du mouvement : Survivre...


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 4 février 17:16

          @Cadoudal

          Liens intéressants mais hors sujet. Je reconnais que j’ai commencé le premier avec ma remarque sur Onfray. Mea culpa.


        • Cadoudal Cadoudal 4 février 17:23

          @Luc-Laurent Salvador
          Pourquoi hors sujet ?

          On cause des GJ, de savoir qui ils sont et ce qu’ils veulent...

          Moi je vous montre ce qu’il ne sont pas, procéder par élimination, ça permet de cerner le sujet de l’étude.

          Votre remarque pavlovienne sur Onfray, n’indique que l’étendue de votre ouverture d’esprit....


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 4 février 17:35

          @Cadoudal

          Désolé mon esprit borné n’a pas saisi votre démonstration et surtout sa conclusion. Pouvez-vous me redire ce que ne sont pas les GJ ? Merci d’avance !


        • Sozenz 4 février 17:36

          @Cadoudal
          j aimerais que vous me trouviez le passage où asselineau parle de faire une France islamique .
          allez ^^
           


        • Cadoudal Cadoudal 4 février 17:57

          @Luc-Laurent Salvador
          Si vous avez un poste à image, jetez y un œil chaque Samedi..

          A votre décharge je sais que les GJ ne sont pas la clientèle habituelle des grands esprits progressistes...

          Mais moi, honnête déplorable prolo indigène, je m’y sens à l’aise comme un trotskiste chez Goldmann Sachs..

          Même culture, même fond religieux, même race et même patrie...

          En espérant avoir répondu à votre question sans heurter votre bonne conscience...

          Cordialement...


        • Cadoudal Cadoudal 4 février 18:02

          @Sozenz
          « La Turquie est un grand pays Européen »


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 4 février 18:10

          @Cadoudal

          Ce que je vois bien aussi c’est que, ne vous en déplaise, ces gens là ne sont pas des sionistes... contrairement à toute la classe politique qui se fait un devoir vital d’assister aux diners du CRIJF smiley


        • Cadoudal Cadoudal 4 février 18:19

          @Luc-Laurent Salvador
          Ce que je sais de source sure, c’est qu’ils n’en ont rien à foutre des querelles de famille pour un bout de terrain au Moyen Orient...

          Qu’ils aillent se foutre sur la gueule tant qu’ils veulent dans le désert, mais pas dans notre jardin...

          Après, si vous voulez en faire l’Alpha et l’Oméga de vos positionnements politiques, y avait la nuit debout fut un temps, un autre mouvement populaire selon certains grands esprits...lol...


        • Sozenz 4 février 18:23

          @Cadoudal
          ce qui n est pas faux , il y a une partie européenne et une partie asiatique

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès