• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > MACRON : Une politique économique nulle et dangereuse qui porte enfin ses (...)

MACRON : Une politique économique nulle et dangereuse qui porte enfin ses fruits, pas de croissance et du chômage…

 

MACRON : Une politique économique nulle et dangereuse qui porte enfin ses fruits, pas de croissance et du chômage…

 

Dominique Seux et autres plumassiers macronisés sont surpris par les mauvais résultats de la croissance. Il ne reste plus qu’à accuser… les gilets jaunes. Problème, les chiffres portent sur la période qui précède le mouvement. La politique de Macron est fondamentalement mauvaise, elle a tué la croissance en 2017/2018 en cassant le pouvoir d’achat.

Aujourd’hui les macroniens comptent sur la hausse du pouvoir d’achat, mesures qui ont laissé de côté 23 millions de personnes ( retraités, fonctionnaires)

Et Dominique Seux rabâche que les mesures infusent… Mais bordel lui a-t-on un jour appris l’économie.

La droite macronocompatible s’extasie devant les réformes mais lesquelles ?

La gauche macronocompatible ne voit pas de changement et pour cause Macron d’une façon ou d’une autre conduit l’économie de la France depuis maintenant sept ans 

Avec Macron, c’est simple, il réforme mais ses réformes sont crétines et contre productives, c’est même à ça qu’on les reconnait.

Dernière en date la hausse du seuil de revente à perte des produits alimentaires va conduire dès vendredi à une augmentation de leurs prix.

La note s’annonce salée pour les consommateurs. Les prix de nombreux produits alimentaires vont augmenter à partir de vendredi, en raison de l’entrée en vigueur de la loi Alimentation, révèle ce mercredi Le Parisien

A titre d’exemple, le prix du lait pour enfant de la marque Guigoz va bondir de 8,1% (16,48 euros contre 15,25), selon les données qu’un grand distributeur (qui a souhaité rester anonyme) a livrées au quotidien.

Cette hausse est la conséquence directe de la mise en application de la loi Alimentation, votée en octobre 2018, la grande distribution voit son seuil de revente à perte fixé à 10% sur les produits alimentaires ou la nourriture pour animaux. En clair, elle a l’obligation de faire 10% de marge sur de nombreux articles.

Cette hausse des prix concerne au final en majorité les produits sur lesquels les marges de la grande distribution étaient faibles. Selon Le Parisien, qui est entré en contact avec un grand distributeur, la hausse moyenne des prix est de 6,3% sur 24 produits très prisés des consommateurs. La bouteille de Coca-Cola enregistre ainsi une hausse de 5% (1,46 euro contre 1,39) et le prix du camembert bondit de 8,6% (1,51 euro contre 1,39 jusqu’ici).

Quel est le crétin qui peut me démontrer que ces augmentations profiteront aux agriculteurs ?

https://pgibertie.com/2017/10/11/alimentaire-emmanuel-macron-sinspire-du-modele-sovietique-de-fixation-des-prix/

Effets-de-la-hausse-du-SRP-2.jpg

51037721_525301657971433_4954170288318185472_n

Réforme idiote après une longue série :

  • La suppression de l’isf : il aurait suffi de le maintenir en permettant une déduction fiscale de 100% pour ceux qui investissaient. En attendant malgré cette réforme les investissements étrangers en France s’effondrent

 

  • La suppression de la taxe d’habitation, impôt intelligent, il suffisait de réactualiser la valeur locative
  • La réforme de la SNCF qui a surtout amené à un désengagement de l’Etat des investissements
  • L’abandon de la politique industrielle : Alstom …

Avant les gilets jaunes Macron obtenaient déjà des résultats, ils étaient catastrophiques :

 

Pour comprendre je vous renvoie à quelques lectures :

 

https://pgibertie.com/2018/02/12/france-isnt-back-la-politique-economique-decryptee/

 »

MASSACRE FISCAL :dans les pas de Hollande

La hausse de la CSG et les relèvements de taxes sur le tabac et les carburants vont fortement affecter les ménages. Les soi-disant compensations (baisse de la taxe d’habitation et des cotisations sociales, transformation de l’ISF…) auront un effet partiel et fragmenté.

Notre ministre de l’Économie l’a dit et répété la semaine dernière : il n’y aura pas de nouvel impôt pendant ce quinquennat ; en omettant cependant de préciser qu’avaient d’ores et déjà été instaurées pas moins de sept contributions et taxes en huit mois. À celles-ci s’ajoute une nouvelle taxe locale héritée du quinquennat Hollande. Des taxes portant sur les ventes de logements par les offices HLM, les industries du papier, l’exploration d’hydrocarbures et les sites géothermiques, deux contributions exceptionnelles sur l’impôt sur les sociétés, l’impôt sur la fortune immobilière (qui opère un prélèvement sur les “petits riches”, propriétaires de leur résidence principale et de leur résidence secondaire, alors que les vrais multimillionnaires ne paieront plus d’ISF), ou encore la nouvelle taxe “inondation” entrée en vigueur le 1er janvier, qui s’ajoute à la taxe d’habitation.

Dès le 1er janvier, la CSG augmente de 1,8 point. Si Macron a claironné la suppression des cotisations salariales chômage et maladie, cette diminution n’interviendra qu’en deux temps : une baisse de 2,2 points au 1er janvier puis de 0,95 point en octobre et, surtout, elle ne concerne pas des catégories importantes de la population : retraités, indépendants et fonctionnaires notamment. Pour ces derniers, les compensations promises sont encore nébuleuses.

Supermacron2_1_-910d1.png

 

Quant à la fiscalité des produits énergétiques, en particulier des carburants, elle été revue à la hausse au 1er janvier du fait de la montée en charge de la taxe carbone, tandis que les prélèvements sur le tabac vont augmenter en mars (après une première hausse en novembre dernier).

La politique de Macron va dégrader d’au moins 0,7 point le pouvoir d’achat des ménages au 1er trimestre 2018 selon l’Insee. Sur l’ensemble de l’année, les prélèvements obligatoires devraient augmenter de 4,5 milliards d’euros, soit une baisse de 0,3 point de pouvoir d’achat en moyenne annuelle.

Les média parlent pourtant d’une hausse de pouvoir d’achat au terme d’une démonstration ubuesque : l’État augmente les taxes sur le tabac et le gazole. Les Français baissent leur consommation de cigarettes et abandonnent leurs voitures diesel. En fumant moins et en roulant à l’essence, ils gagnent du pouvoir d’achat !

La hausse des impôts sera-t-elle compensée par les effets de la mesure phare :supprimer l’impôt sur la fortune, et le remplacer par un impôt sur la fortune immobilière (IFI) ajouté à un prélèvement forfaitaire unique (PFU) à 30% sur les revenus du capital. Inscrit dans le projet de loi de finances pour 2018, le texte a été voté par l’Assemblée nationale le 20 octobre dernier.

Mais après avoir demandé à Bercy des chiffres sur les répercussions d’une telle mesure, le constat du Sénat est sans appel. L’introduction de l’IFI et du PFU aurait « des effets très limités sur l’emploi et la croissance », peut-on lire dans le document transmis aux membres de la commission des Finances. « Ces deux mesures conduiraient à long terme à une augmentation du PIB de 0,5 point et à la création de 50.000 emplois ». Loin de rentabiliser le coût de la mise en place des deux nouvelles taxes, estimées à 4,5 milliards d’euros en 2018 et 5,1 milliards dès 2019.

L’article 16 de la loi TEPA du 21 août 2007 avait créé une réduction d’impôt de solidarité sur la fortune en cas d’investissement dans les PME non cotées

La transformation de l’ISF en IFI met fin aux réductions d’impôts sur la fortune pour l’investissement dans les PME. Indiscutablement, la disparition du dispositif est un coup dur pour les contribuables et l’industrie des fonds de défiscalisation.

les pme perdent un millard d’euros de financement avec la disparition de l’ISF PME

ECH22024018_1

Pas la moindre mesure pour assainir l’économie

La croissance ne fait pas seulement reculer le chômage, elle est le meilleur moyen pour réduire les déficits publics car à impositions identique les recettes augmentent avec 1,1% de croissance le déficit est supérieur à 3%. En 2017 il tombe à 2,9% du pib, avec 1, 8% de croissance .Cocorrico !!! Non un simple effet mécanique …

Tout doit donc être fait pour soutenir la croissance.

Deux variables pourraient faire peser un risque sur la reprise : les taux d’intérêt tout d’abord. Une hausse trop rapide aux Etats-Unis pourrait, dans une certaine mesure, se traduire par une hausse des taux européens qui pourraient compromettre l’investissement. La seconde variable est la baisse du dollar, à laquelle on assiste depuis quelques mois et que visiblement rien ne vient interrompre. Elle pourrait heurter la compétitivité des produits européens et devenir un risque pour la Banque centrale européenne

Mais il est un autre phénomène mécanique à prendre à compte , le coût de la dette. Si l’Etat emprunte à 0% la dette publique n’est pas un problème mais si l’emprunt se fait à 30 ou 40% alors la dette nourrit le déficit et c’est le drame grec.

La France a largement profité de la période d’argent facile depuis 2012 grâce à Janet YELLEN de la FED et Mario DRAGHI de la bce, la charge des intérêts de la dette n’a cessé de se réduire, alors que parallèlement, l’endettement de la France était en hausse régulière. Grâce à une gestion habile, le Trésor a pu devancer parfois des échéances en profitant de la diminution régulière des taux. A l’automne 2016, le loyer de l’argent était tombé à zéro. Un an plus tard, il était seulement de 0,5%. Cette fois, il atteint le chiffre symbolique d’un pour cent. Celui-ci peut paraitre modeste. Mais il est seulement un point de départ à une nouvelle évolution qui sera plus lourde pour les finances publiques.

Car la période bénie que le pouvoir aurait pu utiliser pour amorcer la grande réforme, comme l’y invitait régulièrement la Cour des Comptes, est désormais terminée.

Et le pays risque d’être confronté dès maintenant à des échéances douloureuses. Car, les Etats-Unis, qui sont à l’origine du changement, ont déjà redressé la barre et s’apprêtent cette année à relever au moins à quatre reprises le montant de leurs taux, entraînant le monde entier dans leur sillage. Parallèlement, les banques centrales freinent leurs engagements, réduisent le robinet du crédit en resserrant leur politique monétaire.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/quand-hausse-taux-interet-risque-gonfler-dette-france-3297499.html#3deiAHmspd6pkpeY.99

Enfin, si la dette française constitue une cible de choix pour les spéculateurs, c’est aussi parce que le rendement offert par les emprunts d’Etat de l’Hexagone est trop bas, au vu de nos problèmes structurels (perte de compétitivité)..

 

Etait il opportun de perdre 5 milliards d’euro de recettes annuelles sans contrepartie avec la suppression de l’isf ?

 

A cela s’ajoute le coût dramatique de la suppression de la taxe d’habitation

La disparition de la taxe pour 80% des contribuables aurait été financée par la hausse de la csg sur les retraités. Soit. Mais il y a rupture de l’égalité devant l’impôt et ce n’est pas constitutionnel.

Le ministre de l’Action et des Comptes publics a confirmé que cela revenait à supprimer la taxe d’habitation pour 100 % des contribuables à partir de 2021. Cela pose la question de savoir qui va payer pour cette nouvelle baisse d’impôt. En effet, la suppression obligatoire de la taxe d’habitation pour les 20 % des contribuables restants coûterait au moins 8 milliards d’euros supplémentaires au budget de l’État.

Le gouvernement s’engage à compenser financièrement le coût pour les collectivités, il devra rembourser à l’euro près aux collectivités ce que le contribuable aurait dû payer.

L’Europe « refondée » annoncée par Emmanuel Macron va se résumer à ce qu’Angela Merkel lui concédera pour qu’il ne perde pas la face, tout en s’inscrivant dans la stricte continuité de sa politique. Il ne reste plus qu’à négocier l’ajustement et l’habillage.

Selon Gérald Darmanin, un point d’impôt national (CSG, TVA ou impôt sur le revenu) pourrait être dévolu aux communes. Mais on voit mal comment l’État pourrait assumer une telle perte de recettes sans aucune contrepartie… DONC UNE NOUVELLE AUGMENTATION DE LA CSG ou un nouvel impôt local

 

Une gestion de gribouille

Le gouvernement a sacrifié les Nantais et l’autorité de l’Etat en abandonnant le projet Notre Dame des Landes, on nous explique que cette décision permettra d’économiser le coût de730 millions d’euros. C’est le contraire…

Le gouvernement devra tout d’abord rembourser la société Aéroports du Grand Ouest (AGO), détenue à 85% par Vinci, et qui avait obtenu en 2010 la construction et l’exploitation de Notre-Dame-des-Landes. Une indemnisation à hauteur de 350 millions d’euros a régulièrement été évoquée.

Enfin la remise aux normes de l’aéroport Nantes Atlantique va obliger à moderniser la piste d’atterrissage, et donc à fermer temporairement l’aéroport durant les travaux. Deux facteurs, qui réunis, coûteraient entre 365 et 460 millions au contribuable.

L’association anticorruption Anticor a déposé mardi au parquet national financier une plainte du chef de « négligence par personne dépositaire de l’autorité publique » pour réclamer l’ouverture d’une enquête,

Dans cette plainte l’association reproche au gouvernement actuel d’avoir renoncé à son droit d’acheter 20% d’actions Alstom, détenues par Bouygues, au moment du mariage d’Alstom avec Siemens. « En renonçant à un accord qu’il avait lui-même conclu à son avantage, l’État s’est privé d’une bonne affaire en perdant un gain minimum à court terme de 350 millions d’euros » en dividendes, a déclaré à l’AFP le président d’Anticor.

Faites les comptes, par incompétence le ministre Le Maire a gaspillé un Millard d’euros…

Des chiffres déplorables avant les gilets jaunes

De septembre 2017 octobre 2018 le déficit public de la France s’est accentué en passant de 2,1 à 3,2 du Pib. Macron est Monsieur déficit qui fait pire que Hollande 

Les gilets jaunes n’y sont pour rien ….

https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/9510429/2-21012019-BP-FR.pdf/7fe2a5f0-2fe8-4b4a-bfe1-9feb65c5b59b

la suppression de l’isf n’aura servi à rien : effondrement des investissements directs étrangers en France et hémorragie des investissements français vers l’étranger

 https://www.banque-france.fr/sites/default/files/media/2018/07/06/sid15-29_flux_pde-t12018.pdf

L’année 2017 fut exceptionnelle (sauf les deux trimestres macroniens).

Suppression de l’isf et beaux discours n’y ont rien fait les investissements étrangers en France s’effondrent de près de la moitié :

investissements directs étrangers en France au cours des 4 derniers trimestres : 24,1 mds d’Euros

de l’année précédente  : 43,3 mds

Investissements directs français à l’étranger au cours des 4 derniers trimestres : 69,1 mds d’euros

De l’année précédente  : 54 mds

Evolution du déficit : sous Macron 45 mds d’ euros

Sous Hollande 10,7 Milliards

La politique d’Emmanuel Macron porte enfin ses fruits… Une multiplication par 4 du déficit. Il faut dire que la fin 2016 et le début 2017 étaient très bons. Le début 2018 est catastrophique.

La France est le seul pays d’Europe où le chômage ne diminue pas

https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/9350673/3-31102018-BP-FR.pdf/2ff340d6-4f70-46c1-be47-773cb3ceee37

De septembre 2017 à septembre 2018 le taux de chômage stagne autour de 9,3%. Dans l’ensemble de l’Union il recule de 7,5 à 6,7% . Seuls trois pays font plus mal que nous mais leur situation s’améliore : Italie (de 11 ,2 à 10,1), Grèce et Espagne.

En 2018 la France enregistre le plus gros déficit commercial d’Europe

https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/9376937/6-15112018-AP-FR.pdf/98197403-2e56-44e1-84b3-d76a617956f8

Avec le départ des Britanniques, célèbres pour leur déficit commercial, personne ne peut contester à Emmanuel Macron le premier rang pour le déficit commercial : 61,5 milliards d’euros ( dont 75 avec nos partenaires de l’Union européenne, car nous sommes en excédent avec le reste du monde)

 

La France bat le record d’Europe du déficit pour les transferts personnels

https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/9376922/2-15112018-BP-FR.pdf/d133cda9-3a2a-4ecd-850f-7aa1e147e5f2

En 2017, les sommes d’argent envoyées par les résidents de l’Union européenne (UE) dans les pays hors-UE, appelées transferts personnels, se sont élevées à 32,7 milliards d’euros, contre 31,8 mrds en 2016. Les flux entrants dans l’UE se sont quant à eux établis à 10,7 milliards d’euros, contre 10,1 mrds en 2016. Ainsi, il en a résulté un solde négatif (-22,0 mrds d’euros) pour l’UE avec le reste du monde. La majorité des transferts personnels se compose de flux d’argent envoyés par les migrants dans leur pays d’origine.

Les transferts personnels se composent de tous les transferts courants en espèces ou en nature réalisés entre ménages résidents et ménages non-résidents, quels que soient la source du revenu, les relations entre ces ménages et le but du transfert. Ainsi, le concept de transferts personnels est considéré comme étant plus large que les envois de fonds des travailleurs expatriés (rémunération des salariés).

https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/9376922/2-15112018-BP-FR.pdf/d133cda9-3a2a-4ecd-850f-7aa1e147e5f2

Déficit public, une dégradation depuis un an et les plus mauvais résultats d’Europe avec le Portugal

Au deuxième trimestre 2018, le ratio du déficit public par rapport au PIB, corrigé des variations saisonnières, s’est établi à 0,1% dans la zone euro (ZE19), en France ce sera 2,4% et au Portugal, 2,7% . Depuis la rentrée de septembre le déficit est passé de 2,1 à 2,4%

https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/9332943/2-23102018-BP-FR.pdf/32a886ad-2155-4fd6-b1d2-bc7b29251d0d

47024603_2325369824203754_6995486613958557696_n


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 31 janvier 08:34

    Merci pour ce rappel

    Ce ne sont pas les médias qui vont diffuser ce type d’information


    • JL JL 31 janvier 09:14

      ’’En clair, elle a l’obligation de faire 10% de marge sur de nombreux articles.’’

       

      Vous voulez dire : de faire au moins 10% !

       

      Cette mesure qui viole le principe euro-libéral de « Une concurrence libre et non faussée » relève de cet autre principe qui lui est antagoniste : « socialisation des pertes privatisation des profits. »

       


      • Alren Alren 31 janvier 14:07

        @JL
        « Vous voulez dire : de faire au moins 10% ! »

        Cette précision est essentielle !!!

        Il s’agit en fait d’une forme d’entente sur les prix dans un secteur d’activité où régnait une certaine concurrence dont profitait le consommateur.
        Or l’entente sur les prix est normalement un délit.

        Mais cela va permettre d’augmenter les profits sur des produits qui rapportaient peu et donc d’augmenter la rente versée aux parasites sociaux de ce secteur d’activité.

        Une mesure progressiste serait de supprimer la TVA sur les produits du terroir notamment ceux vendus sur les marchés par des producteurs locaux.
        Et de laisser libre le marché des graines pour davantage de diversité ...


      • lala rhetorique lala rhetorique 31 janvier 09:31

        Comme disait Coluche : « vous pensez qu’ils font cela par ignorance ? mais non pas du tout, il le font exprès »....


        • Spartacus Spartacus 31 janvier 09:55

          Quand tous les jours les politiciens et journalistes ignares vous expliquent qu’on est en pays libéral.  smiley

          Mesure typiquement copié sur le régime de Chavez et Maduro..

          Le contrôle des prix et des marges entraîne la pénurie ou la prohibition (marché noir).

          Avec les cigarettes et les disques dur le coco va s’acheter à l’étranger bientôt.

          Nous sommes un pays communiste qui s’ignore.

          Entre un boulanger a qui on refuse d’ouvrir le dimanche, l’employeur a qui on impose de donner la moitié du salaire des ses employés à l’état, les impôts les plus élevés d’Europe et une bureaucratie kafkaïenne.

          La France a besoin de capitalisme et d’économie de marché libre. Il y a trop longtemps que nous laissons l’état emmerder tout le monde et s’immiscer partout.


          • flourens flourens 31 janvier 13:59

            @Spartacus
            bravo, dès qu’il y a une connerie libérale, spartacus répond présent, cela doit être une tradition, mais j’aime bien, c’est tellement caricatural qu’on se demande s’il ne fait pas exprès pour disqualifier son propre discours, en fait si, il le fait exprès, chut faut pas le dire c’est une taupe communiste


          • JL JL 31 janvier 14:38

            @Spartacus
             

             Comme tout politicien qui se méprise, vous utilisez un fait vrai pour en faire un mensonge.

            Si vous avez raison quand vous dénoncez l’interventionnisme de l’État, en revanche l’interventionnisme que vous stigmatisez n’est pas celui dont il convient de se plaindre.
             
            L’interventionnisme dont se rend coupable l’État de droite sous la coupe du Medef et d’autres lobbies du même acabit est marqué par le principe : Privatisation des profits, socialisation des pertes.
             
            C’est ce que j’appelle « l’interventionnisme pâté d’alouette » : un demi cheval en faveur des plus riches ; une demi alouette en faveur des plus pauvres le pognon de dingue !
             


          • Yaurrick Yaurrick 31 janvier 19:24

            @JL
            C’est bien pour cela qu’il faut limiter le périmètre de l’état : la socialisation des pertes ne se fait que parce l’état sort de ses prérogatives.


          • JL JL 31 janvier 20:24

            @Yaurrick
             
             gardez vos larmes de crocodile : aucun libéral ne s’est jamais plaint de recevior de subside.


          • Eric F Eric F 31 janvier 22:09

            @JL
            "un demi cheval en faveur des plus riches ; une demi alouette en faveur des plus pauvres

            " et rien pour ceux qui sont entre les deux


          • JL JL 31 janvier 23:14

            @Eric F
             
             ’’et rien pour ceux qui sont entre les deux’’

            Ben non, c’est eux qui paient.


          • Yaurrick Yaurrick 1er février 12:28

            @JL
            Le fait que selon vous des « libéraux » recevraient des subsides ne justifie en rien que l’état en donne à tire larigot et à celui qui se fait le plus bruyant, juste dans des visées clientélistes.


          • Yanleroc Yanleroc 31 janvier 10:00

            ’pas tout lu, mais il faut bien dire que l’ augmentation de ce que vous appelez « produits de base », s’ apparente à l’ augmentation du prix du tabac, et je m’ en fous, car c’ est de la ..meerde !

            Pastis, le pire des alcool ! Faux jus d’ orange sans vitamines, Nutella à l’ huile de palme, biscuits et pains au lait bourrés de sucres et de graisses, coca-cola, pis quoi encore, ’peuvent augmenter tant qu’ ils veulent, je préfère les lentilles, le millet et l’ HE de sauge, et si possible le bio en moindre quantité s’il le faut ! On bouffe toujours trop en occident !

            N’ empêche qu’ il y a du soucis à se faire, quand on voit ce que contiennent les chariots des plus pauvres en grandes surfaces, surtout ceux des populations d’ origine immigrée !

            C’ est la Sécu qui va être contente ! La nouvelle, bien sûr, parce que l’ ancienne n’ aurait pas pu absorber les remboursement dus aux dégâts causés par la malbouffe ! 


            • keiser keiser 31 janvier 10:28

              @Yanleroc

              Sept millions de personnes sont obèses en France, soit deux fois plus qu’il y a quinze ans.
              Mais alors qu’autrefois, le surpoids était le privilège des gens fortunés, nous sommes aujourd’hui dans la situation inverse.
              Alors évidemment et en appauvrissant les pauvres, cette situation ne fera que s’aggraver. 


            • Yanleroc Yanleroc 31 janvier 18:05

              @keiser, et l’ aspect vicieux du problème c’ est que si les pauvres en question sont mieux informés sur la malbouffe et changent leurs habitudes alimentaires, et bien cela portera préjudice aux autres, car il n’ y aura pas d’ aliments de qualité pour tous le monde, en ville tout du moins !...


            • keiser keiser 31 janvier 10:00

              @ L’ auteur

              Excellent article, bravo pour le travail de recherche et d’aide à la compréhension.

              Langage totalement opposé à la pensée complexe, évidemment.

              Il faut paupériser la population pour qu’elle consomme plus, élémentaire mon cher Macron.


              • Pimpin 31 janvier 10:11

                Lors de l’élection présidentielle on nous avait pourtant bien expliqué que Marine était nulle en économie et Macron un expert. Maintenant on constate que les analyses de Marine étaient justes et que Macron se plante.

                Voilà plus de 35 ans que les Français votent pour la même politique qui détruit notre économie. Vont-ils enfin ouvrir les yeux ?



                  • CoolDude 31 janvier 12:17

                    Et en plus, il y a de l’inflation !

                    Pfff...

                    Heureusement, que le projet d’augmenter le prix de l’énergie n’est pas passé sinon c’était le grand plongeon !


                    • zygzornifle zygzornifle 31 janvier 13:14
                      Une politique économique nulle et dangereuse qui porte enfin ses fruits, pas de croissance et du chômage

                      ça crève les yeux comme le dirait un CRS a Castaner ...


                      • keiser keiser 31 janvier 13:30

                        @zygzornifle

                        Dans un pays au gouvernement aveugle, les borgnes sont rois.
                        Bon ok, je sors. smiley


                      • Pierre 31 janvier 13:39

                        Article bourré d’approximations et toujours l’éloge de l’Isf, impôt tellement intelligent qu’il existe seulement dans notre pays, peuplé d’individus tellement supérieurs ! Je ferai simplement remarquer que les pays qui s’en tirent le mieux, ce sont ceux qui ont la fiscalité la plus douce...


                        • Eric F Eric F 31 janvier 13:57

                          @Pierre
                          On appelle ça des paradis fiscaux, qui prospèrent de la complaisance des autres états. L’Irlande attire les siège d’entreprises et négocient avec eux des rabais. Des opérations comptables domicilient les bénéfices dans ces pays, et imputent les charges dans les pays à forte fiscalité (je connais, ayant travaillé dans une multinationale). La taxation des bénéfices au pro rata du CA dans chaque pays devrait être la parade.


                        • Pierre 31 janvier 14:19

                          @Eric F
                          Certes mais, en attendant, il parait nécessaire de s’adapter sous peine de sombrer.


                        • Eric F Eric F 31 janvier 14:58

                          @Pierre
                          là, je ne peux qu’être d’accord que la marge est étroite dans le cadre d’une économie mondialisée dont il n’est pas possible de faire abstraction. Mais on voit que des pays comme la Chine ont posé des conditions pour l’accès à leur marché (taux d’intégration local, accord avec des entreprises nationales...), et ça leur a parfaitement réussi et même permis de s’approprier des savoir-faire. Or l’UE nous impose des contraintes mais ouvre largement ses portes à des produits qui n’ont pas eu à subir ces contraintes. L’Europe n’a pas commencé à harmoniser la fiscalité à l’intérieur de l’Union avant d’instaurer un marché unique. Alors fatalement, celui qui était positionné sur des marchés de niche, ou a une taille suffisante pour s’adosser à son marché intérieur, ou « part de loin » en matière de salaires, etc. tire son épingle du jeu. Ce n’est donc pas de la synergie et de la coopération, mais de la concurrence interne, au lieu de se positionner en force face aux autres blocs économique.

                          Pour l’instant tout concoure à tirer vers le bas les standards sociaux, et à tirer les le haut les avantages du capital. Et nos gouvernants sont amenés à aller en ce sens, si ce n’est pas conviction, alors par résignation. Peu enthousiasmante perspective !


                        • CoolDude 31 janvier 15:03

                          @Pierre

                          Certes mais, en attendant, il parait nécessaire de s’adapter sous peine de sombrer.

                          Il faut peut-être revoir la libre circulation des capitaux vers ces paradis fiscaux... Enfin surtout voir les montages douteux qui permet de rapatrier sans être taxé les bénéfices fait dans un État vers un autre.


                        • CoolDude 31 janvier 15:07

                          @Pierre

                          Article bourré d’approximations et toujours l’éloge de l’Isf...

                          Un Capital excessifs... Entraîne des Bénéfices excessifs... Entraîne un Patrimoine excessifs...

                          On peut aussi jouer sur plusieurs tableaux. Pourquoi se l’interdire ?


                        • egos 31 janvier 14:00

                          En effet, la suppression obligatoire de la taxe d’habitation pour les 20 % des contribuables

                          Cette mesure ne sera jamais mise en œuvre,

                          Ed Philippe quittera le gouvernement après les Européennes,

                          son successeur, Le Maire ou un autre flibustier du même acabit, aura tout loisir d’y renoncer (récession, état des finances, nouvelles marottes macroniennes).

                          En 2022, E Macron, au terme de son mandat non reconduit laissera le pays dans une situation sociale et économique dévastée.

                          Castaner aura obtenu l’asile politique au Brésil ou en Ukraine, il y partagera les fruits de son expérience ministérielle, en qualité de consultant, avec les autorités locales.

                          Hulot engagera sa notoriété à la lutte contre le refroidissement climatique et l’intempérance consumériste des classes défavorisées.

                          Nous resteront (sur les bras) alors les indispensables, ou non recasables : Hollande, Ségolène, Fillon, De Rugy, DCB, Moscovici, Bové, Le Drian, Dati, Ferrand, Balkany, Hamon, Glucksmann junior, Ferry accompagnés de quelques milliers de comparses.



                          • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 janvier 14:42

                            @egos

                            Vous avez oublié le meilleur d’entre tous :

                            Jean-Luc Mélenchon !

                            Qui aura 5 ans pour expliquer que tout est de la faute à Macron smiley

                            Jean-Luc Pré-Zi-Dent pour les glands !


                          • Eric F Eric F 31 janvier 15:13

                            @egos
                            Parmi ces 20%, les 1% les plus riches ont empoché les avantages de la flat tax sur les revenus financiers et de la suppression de l’ISF. Les 19 autres pourcents n’ont eu aucune réduction mais au contraire la hausse de CSG, ils paient taxes et impot sans exil fiscal
                            Regardez dans ces courbes la barre bleue tout à fait à droite (les plus riches) et les cases en rouge juste avant entre le 80 et 99è centile https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/10/12/les-ultrariches-grands-gagnants-de-la-fiscalite-macron_5368373_823448.html Entre 80 et 90 décile, c’est le haut de la classe moyenne-supérieure, plus tacxée en pourcentage que les très très riches https://www.institutcoppet.org/wp-content/uploads/2011/03/Graphique-Piketty.jpg


                          • egos 31 janvier 15:30

                            @Olivier Perriet

                            Ne pariez pas trop sur lui, il tient une petite forme actuellement,
                            déprime, trou d’air, baisse de tension ???
                            Dans le registre des excès, Castanus tient la corde et Grivelle n’est pas loin derrière.
                            Les glands sont ceux qui sont tjrs disposés à gober des boas, 
                            comme JLM président.


                          • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 janvier 16:02

                            @egos

                            ne prenez pas vos rêves pour des réalités :
                            la droite est aussi dans les choux, et le Fn ne veut pas gouverner. Arriver deux fois en finale, pour rien, c’est assez remarquable.

                            Il ne reste que Macron et Mélenchon, c’est un fait. Ne croyez pas que ça me plaise, mais c’est ainsi.

                            Je suis prêt à prendre les paris, pas pour cette année, parce que les européennes c’est une mascarade inutile, mais pour après.


                          • egos 31 janvier 17:59

                            @Olivier Perriet

                            JLM, d’abord présenté comme une hypothèse présidentielle plausible cf les louanges des media sur ses qualités d’orateur et autres (les salamalecs d’un JPEK l’accueillant sur un plateau tv ne trompent pas) avant de le passer à la roue,

                            puis une chimère, un fantasme incube de bolchevik et au final un épouvantail repoussoir pour compléter la panorama avec Le Pen à l’autre extrémité du champ, un pestiféré (Fillon) qqe part dans le décor,

                            la voie Macron était bien balisée.

                            Pour le reste, cela restera comme dab, un futur Macron, plus formaté qui reconduira les mesures engagées comme son prédécesseur Hollande le fit avec celle du tandem infernal précédent.

                            Le changement dans la continuité ou l’inverse,
                            à vous de voir.


                          • egos 31 janvier 18:33

                            @Eric F


                            Extrait

                            https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/finance-perso/revenus/niveau-et-composition-des-revenus-moyens-en-france/individus aisés : niveau de vie compris entre le huitième et le neuvième décile (10 % de la population)


                            Les individus de cette catégorie ont un revenu annuel compris entre 49 350 euros et 63 210 euros. Le revenu disponible moyen de ces personnes aisées est de 4 608 euros mensuels (55 300 euros annuels).


                            nb : données se référent aux revenus des ménages,

                            disponibles sur d’autres sites (INSEE, WIKI)


                            En données statistiques brutes, le constat conforte les déclarations de Hollande (à partir de 4000 € et autres balivernes ..),

                            à quel niveau se situent les revenus actuels de NL et de ses comparses ?


                            Dans la réalité, le vécu, les pratiques et usages, les standards internationaux et le benchmarking/compétition des riches entre-eux, cette qualité (de riche) n’est accessible qu’aux seuils des C98 ou 99,

                            lesquels n’ont pas attendu Macron, Philippe ou Le Maire pour s’exonérer des charges jugées indues.


                            Faut-il n’avoir jamais côtoyé la richesse et ses détenteurs pour réaliser que celle-ci se situe largement au des revenus de cet ordre et que sa concentration à des niveaux jamais atteints pose de véritables problèmes ?


                            Il n’en reste pas moins que les gros revenus (privé, public, politique), capitalistiques, libéraux ou salariés ne déméritent pas au classement de la richesse,


                            d’autant qu’une large proportion des dépenses des intéressés sont assumées ou couvertes par les entreprises ou la collectivité et échappent dans une large mesure à l’appétit de Bercy,


                            ils constituent (C98/99) le marché en constant développement des paradis fiscaux, de l’exil éponyme et une clientèle solide des conseillers en optimisations tous azimuts.


                            Votre remarque résume tous les défauts de la communication d’Etat, parcellaire, agrégeante et dissimulatrice.


                            Ne dire ou révéler qu’un partie de la vérité n’est qu’un mensonge,

                            c’est le rôle assumé par le politique et la haute administration.




                          • Eric F Eric F 31 janvier 19:14

                             @egos

                            Le lien de votre commentaire ne fonctionne pas, voici le lien : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/finance-perso/revenus/niveau-et-composition-des-revenus-moyens-en-france/

                            La limite à partir de laquelle on est « riche » est forcément relative. Hollande avait précisé par la suite qu’il s’agit de 4000 euros net après impôt par unité de consommation, cela ferait environ 4500€ actuels soit environ 3 fois le SMIC+prime d’activité (il faut parler en revenus disponible). C’est un peu au delà du 80ème décile, mais cela peut constituer le plafond de la classe moyenne-supérieure, au delà de laquelle on peut parler de classe aisée (assez riche).

                            Les véritables « riches » sont bien au delà, et même au delà du 90ème décile : j’ai trouvé un tableau datant de 2014 indiquant les revenus des tout derniers centiles, et en affinant au delà du 99è centile, c’est absolument sidérant, ça augmente exponentiellement ! au delà de 99,8, les revenus dépassent le million annuel http://impotsurlerevenu.org/isf/910-combien-gagnent-les-riches-en-france-.php et comme ce sont des revenus surtout financiers, ils bénéficient de la flat tax, les tranches d’impôt sont escamotées.


                          • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 janvier 22:52

                            @egos

                            Vous oubliez que les centristes peuvent aussi appeler à voter Mélenchon, ça s’est vu ici, par exemple

                            Il y a moins d’effet repoussoir pour les uns que pour les autres, à tort ou à raison, du moins jusqu’ici.


                          • egos 1er février 09:31

                            @Olivier Perriet

                            Lien, com :

                            61 % de 20 % = + 12 % des inscrits desquels se soustraient env. 14 % de votes blancs et nuls pour aboutir à environ 10 % en faveur de l’élue à l’AN.

                            Le score net concurrence dangereusement celui de Macron aux présidentielles.

                            Rappel : pour ses deux mandats aux parlement européen JLM, fortement appuyé par le PC qu’il tenta d’avaler par la suite, obtint ses 2 sièges (un job intermittent pas trop mal rémunéré et défrayé) avec aprox. 4 à 5 % du corps électoral concerné

                            Ttes les élections (le pire concerne les suffrages indirects ou ds certains cas de liste) fonctionnent sur le même mode.

                            FDG, PS, UMP et leurs avatars actualisés partagent la même tambouille.

                            Elections, piège abscons.


                          • egos 1er février 12:06

                            @Eric F

                            Merci pr le tableau, 

                            Les donnés deviennent significatives à partir de C99 (1 % des 40 10^6 de foyers fiscaux, soit environ 400 T déclarants concernés hors expats et exilés fiscaux dont le nb doit épicer la note).

                            2 remarques sur le sujet :

                             si l’on situe aux environ de 250/300 T € le seuil d’accès des impétrants au club des personnes aisées (médecin spécialisés, chefs d’entreprise, directeurs de journaux ou d’édition, consultants, cadres sup etc), le personnel politique (C Jouanno, Toubon * , Delevoye par ex) et les cadre de la haute administration. tendent à s’aligner sur le mêmes niveaux (tt en bénéficiant d’une sorte d’immunité morale & juridique)
                            hors argent de poche, détournements de fonds publics, clientélisme et népotisme en prime, d’usage chez un grand nombre d’élus (de l’ordre de 60000 en France)

                             le bénéfice de la flat tax n’est effectif qu’au de la de tranche fiscale, plus vraisemblablement 5, là ou les procédures d’optimisation fiscale s’avèrent efficaces.

                            Jouanno et Toubon dézingués notamment par cette poubelle relai de lIntérieur du du secrétariat général de l’ Elysée, qu’a tjrs été le Canard,
                            la première pour son indépendance d’esprit indépendance relativement au gd db,
                            le second her son hostilité à l’usage des LBD par les égorgeurs de Macron/Castanus.
                            Delevoye : revenus non dévoilés en récompense à ses qualités de paillasson ou passe-plat sous ts les régimes.


                          • Eric F Eric F 31 janvier 14:43

                            Les comparaisons de prélèvements obligatoires sont trompeuses car on n’est pas à périmètre égal, une part de ce qui est pris en charge par l’état en France existe ailleurs sous forme d’assurances privées, etc, santé, retraite.


                            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 janvier 15:04

                              Vous vous perdez dans les détails et vous oubliez jusqu’à la chaude actualité !

                              Depuis combien de temps que la première Ministre britannique subit le terrorisme de Bruxelles dans le but de ...Punir le Royaume Uni pour avoir osé se défaire des amarres du IVe Reich et vous, vous pensez toujours que missié Macron est là pour vous aider !!! 

                              Aucun chef d’Etat européen ne peut se libérer lui-même ou libérer son peuple du Gouffre de Bruxelles qui avale les richesses des peuples esclaves !

                              Posez-vous la question : Pourquoi et dans quel but vous devez payer deux Administrations, deux pôles de pouvoirs, deux parlements et donc deux mondes politiques qui se comprennent entre eux mais font juste semblant de comprendre les populaces !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                              Vous êtes cuits ! A moins de vous indigner et de soutenir aujourd’hui même, maintenant, ce soir le 31 janvier 2019 Mme MAY chef de gouvernement britannique qui veut sauver son pays et son peuple du monstre qui risque de vous dévorer tous !

                              Lancez la pétition européenne : « AIDONS LA GRANDE BRETAGNE » 

                              De quel droit le Tusk refuse de revoir le programme de Libération du Royaume Uni du Bidule de Bruxelles ??? Est-ce une dissuasion pour les prochains pays qui voudront sortir et s’en sortir seuls sans la coalition des milliardaires impérialistes ? 

                              Non, missié Macron ne peut rien faire pour vous, il travaille pour le Gouffre de Bruxelles !!!


                              • Dr PEB Dr PEB 31 janvier 16:22

                                @Mohammed MADJOUR
                                Les négociations se sont déroulées dans un désordre critique à Westminster. La question de l’Irlande du Nord a tout pollué. Quelque part, un jour, il faut choisir. Or, les britanniques souhaitaient tout et son contraire, tandis que l’Union n’avait qu’un seul objectif : préserver à tout prix ses principes fondateurs.


                              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 janvier 17:19

                                @Dr PEB

                                Vous êtes un employé du Cirque de Bruxelles ?


                              • Yanleroc Yanleroc 31 janvier 22:41

                                @Dr PEB, les british on voté par référendum, dans 2 mois c’ est la sortie, avec ou sans accord, point barre ! Enfin, c’ est ce qu’ Asselineau n’ a cessé de répéter, et c’ est le sens de l’ article 50, pourtant l’ incertitude demeure... 


                              • Dr PEB Dr PEB 31 janvier 16:11

                                Pour l’ISF, ce qu’on oublie dans sa réduction en peau de chagrin, c’est l’effet désastreux sur le milieu associatif. Les dons aux fondations étaient déductibles de l’impôt dû au Trésor. Cela représentait 273 M€ en 2017.

                                Ces sommes étaient allouées dans l’éducation (y compris des bourses d’étude), l’art, la solidarité, l’insertion professionnelle &c.


                                • Eric F Eric F 31 janvier 22:21

                                  @Dr PEB
                                  Eh oui, avec l’ISF, ont aussi disparu les niches fiscales qui lui étaient associées : dons aux oeuvres, investissements directs dans les PME, tout cela a été ré-empoché pour aller directement en bourse.



                                  • Esprit Critique 31 janvier 18:41

                                    Il faudrait cinquante volumes de 500 pages pour arriver a esquisser la perversité chez Macron.


                                    • BA 31 janvier 20:40

                                      Ce que Macron disait des sénateurs : « Tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux, c’est pour ça que je t’avais auprès de moi. »


                                      C’est une petite phrase qui pourrait avoir d’énormes répercussions. Mis en examen dans l’affaire des violences du 1er mai Place de la Contrescarpe, Alexandre Benalla a reçu le soutien d’Emmanuel Macron, révèle Mediapart, à la suite d’une enquête de plusieurs mois. "Tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux, c’est pour ça que je t’avais auprès de moi." Ce message aurait été envoyé par le chef de l’Etat à son ancien collaborateur le 26 juillet 2018, soit quatre jours après sa mise en examen affirme Mediapart.


                                      La scène se déroule à Paris, où Alexandre Benalla rencontre secrètement Vincent Crase. Une rencontre normalement interdite dans la mesure où les deux hommes n’ont pas le droit de se voir selon les termes du contrôle judiciaire accompagnant leur mise en examen, précise le site d’informations d’enquête.


                                      Lors de cette entrevue, Alexandre Benalla semble alors afficher fièrement ce soutien devant son acolyte, peut-on entendre via l’enregistrement de cet échange.


                                      Et si l’affaire semble faire sourire l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron : "C’était un film l’histoire quand même, hein", dit-il, avant de surenchérir "C’est une bonne expérience. À 26 ans, si tu veux, y a pas grand monde qui vit... qui provoque deux commissions d’enquête parlementaires, qui bloque le fonctionnement du Parlement...", confie-t-il à Vincent Crase.


                                      Sauf que pour ce dernier, un vent de panique l’envahit. "C’est un cauchemar (...) Ça te fait rire ?", lui réplique-t-il.

                                      Autre élément étonnant, Alexandre Benalla semble être « friand » (selon Mediapart) d’informations sur les enquêtes en cours. Ainsi, alors qu’une perquisition est prévue chez En Marche ! les deux hommes semblent séduits par l’idée d’aller faire du ménage dans les locaux. "J’essaierais bien d’y aller cette nuit, mais le problème, c’est qu’il y a des flics devant... ", dit Vincent Crase.


                                      Outre son omniprésence médiatique, Mediapart révèle aussi les liens sombres entretenus par Alexandre Benalla avec l’oligarque russe Iskander Makhmudov. Ce proche de Vladimir Poutine a signé un contrat de sécurité avec la société Mars (de Vincent Crase).


                                      À cette époque, les deux hommes travaillent soit chez LREM, soit à l’Élysée. Et selon le site d’enquêtes, Benalla a rencontré plusieurs fois le représentant de l’homme d’affaires, Jean-Louis Hagenauer, qui leur a affirmé que Benalla avait mandaté Crase pour « mettre en œuvre le contrat ». Benalla et Hagenauer ont été photographiés dans un château fin août 2018.

                                      Une information d’autant plus étonnante que, devant la commission d’enquête sénatoriale, Alexandre Benalla a déclaré le 21 janvier « n’avoir jamais contribué à la négociation ou à la conclusion » de quelconque contrat russe. Selon Mediapart, la société Mars a sous-traité ce contrat à Velours, qui se révèle être l’ancien employeur de Benalla.

                                      La révélation de l’affaire du 1er mai va rebattre les cartes, la société Velours ne voulant pas être impactée, ni son image écornée. Selon Mediapart, Alexandre Benalla était « furieux » et aurait préconisé à Vincent Crase de "disparaitre de la boite".


                                      Tous les protagonistes (Elysée, Benalla, Crase, Makhmudov) ont été contactés par Mediapart, sans donner de suite.


                                      https://actu.orange.fr/france/tu-vas-les-bouffer-t-es-plus-fort-qu-eux-ce-que-macron-aurait-dit-a-benalla-magic-CNT000001ctEoT.html


                                      • Eric F Eric F 31 janvier 22:28

                                        @BA
                                        Reste à savoir comment cela a pu être enregistré et gardé au frais pendant plusieurs mois. Un voisin de table qui a enregistré sur son smartphone et négocié l’exclusivité, des journalistes en filature, un micro émetteur posé sur l’un des protagonistes par des services spéciaux ? En tout cas cette affaire ne va pas redorer le blason de la classe politique.


                                      • Yanleroc Yanleroc 31 janvier 22:44

                                        @Eric F, tous les enregistrements sont dessous la vidéo :
                                        https://www.facebook.com/LesGiletsjaunesFrance/videos/394385008037217/


                                      • Eric F Eric F 1er février 10:37

                                        @Yanleroc
                                        certes, mais cela ne dit pas par qui et comment cela a été enregistré


                                      • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 1er février 10:30

                                        Macron, le pervers narcissique de service ... !

                                        Les plus méchants et les plus haineux sont ceux qui l’ont financés et soutenus pour l’élection présidentielle de 2017 ...



                                        • Eric F Eric F 1er février 10:41

                                          @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                                          cela ne se place pas sur le plan des sentiments (méchants, haineux..) mais celui des intérêts


                                        • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 1er février 13:04

                                          @Eric F
                                          J’en ai connu des gens qui agissaient par intérêt mais une fois que la cause fût perdu naturellement ils n’ont jamais insisté lourdement parce qu’il fallait réagir rapidement, ne pas perdre de temps pour trouver d’autres brebis à sacrifier.
                                          Par contre tous les haineux de l’état français ; justice,police,santé, industrie, communication, BTP, armement, médias ..etc. Dispose d’un pouvoir de rétorsion qu’ils n’hésitent pas à employer pour que leur condition ne se dégrade jamais......
                                          C’est dans cet état d’esprit qu’il agrandisse leur cercle de profiteur que par cooptation. ..Hé gare à la peau de celui qui fait défaut...  


                                        • JL JL 1er février 13:39

                                          @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                                           
                                           
                                           Deleuze disait : « Inspirer des passions tristes est nécessaire à l’exercice du pouvoir  »
                                           
                                          J’ajoute « Inspirer des passions tristes est nécessaire au paranoïaque  »
                                           
                                          J’en infèrerais que, si Macron est un pervers narcissique, c’est le pouvoir qui le rend parano ; en plus, donc ! ça craint.


                                        • Eric F Eric F 1er février 15:21

                                          @JL
                                          C’est un prétentieux et un arriviste, qui n’a pas l’étoffe pour une fonction où il est parvenu par concours de circonstance ...et coup de pouce des milieux financiers et médiatiques. Il est acculé à s’accrocher, mais cela ne relève pas de pratiques d’un pervers narcissique, la barque est assez plein pour ne pas en rajouter.Le pouvoir auquel il n’était pas préparé le rend parano, là, oui.


                                        • Eric F Eric F 1er février 15:24

                                          errata : « une fonction où il est parvenuE ». « concours de circonstanceS »,. « la barque est assez pleinE »


                                        • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 1er février 15:25

                                          @JL

                                          ça craint. Plus qu’on peut l’imaginer
                                          Il
                                          réprime les gilets jaunes 

                                          avec violence après avoir soudoyé financière le soutien des forces de maintien de l’ordre.
                                          Il semble plus incertain, voir plus manipulateur avec le pseudo retour des djihadistes de Daech.
                                          Alors que dans ce cas la violence sera subi par le peuple français à travers les attentas .
                                          Macron est une menace pour la France et les français ...
                                          Macron est habité par une voie qui l’incite et l’oriente vers la haine du peuple ’français’.

                                          Qui vie dans un besoin de vengeance, de faire subir !

                                           



                                        • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 2 février 05:52



                                          https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/vu-du-royaume-uni-brigitte-macron-exaspere-les-conseillers-de-son-mari

                                          Brigitte Macron exaspère les conseillés de son mari....

                                          Macron sous influence et surtout incapable d’être un adulte.....
                                          Pathétique ......


                                        • Reiki 1er février 16:33

                                          J ai un scoop uniquement destiné aux lecteurs AgoraVox. Macron se dis Gilet Jaune !! smiley

                                          Et la Suisse es un mauvais exemple, la France es un pays de violence, le RIC n est pas adapté ... 

                                          Quelqu un veux pas se désigner pour être son psy ça devient Grave...


                                          • Berthe 1er février 16:47

                                            Vous n’avez encore rien vu, il y a des décrets passés par ordonnances qui ne sont pas encore publiées au journal officiel. Le coup de bambou arrive et m’est d’avis que la France d’en bas va s’étouffer encore plus. le pole emploi va peu à peu disparaitre au profit d’agence de recrutement ils sont en plein essor en ce moment et ils se livrent à une compétition déchainée pour collecter les cv les plus intéressants, ceux qui rapportent. Jetez un oeil sur leur site, ou sont ils implantés ? Dans les plus beaux quartiers de Paris. Même manpower n’avait pas çà à l’époque. Courage fuyons, on a tout perdu et çà se clarifie de jour en jour. Le problème, est que çà fait des lustres que des gens biens nous alertent, en vain, on a regardé çà passer comme une lettre à la poste. . Amazone vient de virer un employé qui soutenait les GJ en se saisissant du code du travail faisant référence à « la bonne foi ». ... comme quoi la démocratie c’était avant, la liberté de penser et d’émettre un avis politique ne sont plus constitutionnels, la constitution n’a donc plus de raison d’être...


                                            • kirios 2 février 10:44

                                              republicain

                                              vous dites :’’pour la première fois, Macron a fait baisser la retraite des vieux "

                                              s’il est vrai qu’il accentue cette baisse pour aller progressivement vers la supression des retraites , cette démarche avait été initiée bien avant lui ; le premier, si je ne me trompe , a été Balladur .


                                              • lloreen 2 février 12:55

                                                Je vous invite à découvrir cette vidéo pour comprendre comment les pays européens en sont arrivés à ce stade de dégénérescence et comprendre que tous ces politiciens n’apporteront jamais la moindre étincelle de commencement de changement.

                                                https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=3gv7jxCtnpk


                                                • zygzornifle zygzornifle 2 février 12:59

                                                  A quand un impôt flashball destiné a remplir les stocks , je me demande combien coute une arme et ses munitions ça doit piquer grave et pour cela il y a du pognon de dingue et sans restrictions ....

                                                  Il y a peu le gouvernement (septembre ou octobre je crois) en avait acheté pour 21 millions d’€ sentant bien que le clash allait arriver sous peu ....


                                                  • Anatine 4 février 04:54

                                                    Vous pouvez ajouter EDF pour Macron

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès