• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Moutons, canaille, sotte espèce !

Moutons, canaille, sotte espèce !

JPEG

- "Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ;
Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
Eh bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
En les croquant beaucoup d'honneur."

 

Tel est le discours du renard dans la fable Les Animaux malades de la peste...

La Fontaine, dans cette fable, met en scène un procès truqué au cours duquel on cherche un coupable, une victime expiatoire, lorsqu'une maladie, la peste, se déclare. Le lion, le Roi des animaux vient d'avouer qu'il a dévoré "force moutons" et qu'il lui est même arrivé de manger le berger...

Mais le Renard, en courtisan rusé, le disculpe : il n'a fait que dévorer de "la canaille".

 

"Canaille, racaille, valetaille, marmaille", autant de termes péjoratifs qui comportent la même finale, à valeur dévalorisante...

 

Ainsi, Maupassant écrit au début de la nouvelle intitulée "Aux champs" : "Les deux chaumières étaient côte à côte, au pied d'une colline, proches d'une petite ville de bains. Les deux paysans besognaient dur sur la terre inféconde pour élever tous leurs petits. Chaque ménage en avait quatre. Devant les deux portes voisines, toute la marmaille grouillait du matin au soir."

 

Ces noms ont, de plus, une valeur collective et englobent plusieurs personnes...

Ces mots résonnent, pourtant de sonorités éblouissantes : voyelle "a" réitérée, gutturales variées, dentale, fricative...

Ces mots appartiennent souvent au peuple et désignent parfois, le peuple...

"La canaille" désigne la "vile populace", le petit peuple souvent méprisé par les grands de ce monde...

 

"La marmaille" s'applique à un groupe d'enfants souvent modestes, pauvres, sans ressources.

 

J'aime ces mots familiers et populaires, j'aime leurs éclats, leur gouaille !

 

La canaille est pourtant un terme à l'origine péjoratif : formé sur le mot latin "canis", le chien, ce terme renvoie au monde animal, par l'emploi de ce mot, l'homme est ravalé au rang d'un animal, méprisé, avili...

Ce terme plein d'expressivité dans son radical, avec le suffixe -aille dit l'essentiel : un certain mépris pour le peuple, la piétaille !!

 

Bien sûr, il existe, aussi, de vraies "canailles", des bandits, des escrocs de bas étage : eux méritent le mépris et le rejet....

 

Ce mot oscille entre sympathie et dégoût : formation populaire, il fait tout de même résonner la voix du peuple, on entend ce langage haut en couleurs qui est celui du peuple !

 

"Bafouille, bâfrer, bastonner, cagnard, clébard, emmouscailler, décarcasser... flicaille, rouste, mariole, mouscaille, etc."

Que de mots évocateurs ! On aime ces sonorités familières, ce verbe populaire, celui de Céline et de Rabelais...

 

On apprécie ce parler qui rayonne, qui nous charme de mots différents : on perçoit, là, une vraie inventivité dans les suffixations, les sonorités....

Ces mots chantent, et disent la voix du peuple.

Ces mots reflètent aussi les difficultés du peuple déconsidéré, mis à mal, déprécié...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2021/05/moutons-canaille-sotte-espece.html

 

 

Vidéos :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • J’ai toujours aime ce mot de Robert MERLE : coquefredouille. ce fut ma plus belle déclaration d’amour.


    • rosemar rosemar 21 mai 17:26

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Un mot suranné comme on les aime...

      https://www.mots-surannes.fr/?p=1477


    • @rosemaille

      Aaahh ! merci Rosemail d’évoquer les petites canailles (the little rascals )...

      pas rascailles hein !

       Nous sommes les petites canailles ♪

       Nous semons la pagaille

       Nous sommes les petites canailles

       On se bataille

       C’est....pour rire

       Et pourtant ,nous ne sommes pas les pires ♫

      Cela dit je vous propose la version de « Alfalfa »de cette chanson interprêtée par Marilyn dans le film« certains l’aiment chaude » avec le tandem J.Lemon et T.Curtis

      smiley


      • rosemar rosemar 21 mai 17:34

        @Armand Griffard de la Sourdière

        N’oublions pas les vieilles canailles...

        https://youtu.be/_v-xqpms78A

        https://youtu.be/JEsHgx_r2Xg


      • rosemar rosemar 21 mai 17:35

        @Armand Griffard de la Sourdière

        ou encore :

        https://youtu.be/YgW1VZdFbwY


      • Attila Attila 21 mai 15:06

         . . . et ripaille !

        Si tu as fait force ripaille,

        il faut qu’à Volvic tu ailles !

        .


        • Attila Attila 21 mai 23:45

          Ventrebleu ! Sus à la tripaille !

          .


        • Attila Attila 23 mai 14:58

          @Attila
          La godaille est la partie de la pêche laissée par le patron pêcheur à ses marins. Ne pas confondre avec la godille.


        • Lampion Séraphin Lampion 21 mai 15:33

          Côté méprisable, la volaille n’a rien à envier à la canaille qu’elle est sensée pourchasser.

          Par contre, moi, j’aime bien les petites cailles, farcies ou sur canapé.


          • Lampion Séraphin Lampion 21 mai 15:55

            @Séraphin Lampion

            pour ceux qui aiment les mots croisés ou flchés,, une définition :

            espèces de sotte (en 7 lettres)


          • Ben Schott 21 mai 15:59

            @Séraphin Lampion
             
            roupies ?
             


          • phan 21 mai 16:03

            @Séraphin Lampion

            Il faut des des groupes de cailles colorées pour faire une tourte de cailles ...

          • Lampion Séraphin Lampion 21 mai 16:10

            @phan

            En tous cas, éviter les cailles qui boulottent ou les cailles aux choux qui sont trop petites


          • Lampion Séraphin Lampion 21 mai 16:11

            @Ben Schott

            excuse moi, « espèce » au singulier


          • phan 21 mai 16:11

            @Séraphin Lampion
            espèces de sotte (en 7 lettres) : idiotes ?

            comme l’idiote mastique la sotte ?

          • Ben Schott 21 mai 16:24

            @Séraphin Lampion
             
            Je cherche un mot d’argot pour pognon, mais que dalle...
             
            Je donne ma langue !...  smiley
             

             


          • @Ben Schott

            Ouaiche c’est une colle smiley


          • Lampion Séraphin Lampion 21 mai 16:37

            @ Philippe Huysmans, Complotologue , Ben Schott, phan 

             

            Mais non, voyons !

            Des fois c’est la définition pour « crétine », d’autres fois pour « oiselle », faut voir les mots dans l’autre sens !

            Qu’est-ce que vous êtes allés chercher ?

            En tous cas, je note que personne n’a pensé à « Rosemar »…


          • @Séraphin Lampion

            En tous cas, je note que personne n’a pensé à « Rosemar »

            J’y avais bien pensé mais je ne suis pas un goujat, moi, et puis avec sa fréquentation en berne, j’aurais l’impression de tirer sur l’ambulance, que dis-je, sur le corbillard.


          • Ben Schott 21 mai 16:42

            @Séraphin Lampion
             
            « En tous cas, je note que personne n’a pensé à « Rosemar »… »
             
            Mais oui, bien sûr !... (J’étais barré dans une définition à la Scipion !)  smiley
             


          • chantecler chantecler 21 mai 16:45

            @Ben Schott
            Artiche flouze pépètes , ça manque pas .


          • Ben Schott 21 mai 17:25

            @chantecler
             
            Oui, mais en sept lettres, et il fallait que ça colle avec sotte...  smiley
             


          • rosemar rosemar 21 mai 21:36

            @chantecler

            Il y a aussi la mitraille et la ferraille...


          • rosemar rosemar 21 mai 21:38

            @chantecler

            Et encore : les picaillons...


          • rosemar rosemar 21 mai 21:39

            @chantecler

            La galette, le fric, le blé...


          • Samson Samson 22 mai 02:05

            @rosemar
            « Il y a aussi la mitraille et la ferraille... »
            ... destinée à la piétaille !


          • Samson Samson 22 mai 02:23

            @rosemar
            « La galette, le fric, le blé... »
            ... les biffetons, et bien sûr la joncaille ! smiley


          • rosemar rosemar 22 mai 11:26

            @Samson

            MERCI : tant de mots expressifs !


          • Samson Samson 23 mai 12:37

            @rosemar
            ..., le pèze, la tune, l’oseille, le flouze, ...

            Hi, hi ...
            Au Québec, on dit encore une piastre pour un dollar (prononcez « piasse ! »), et un sou pour un centime.
            Plus élégant que l’€uro et le cent" : si encore on avait pu nommer l’€uro, écu, comme c’était le projet au départ, cela aurait eu nettement plus de gueule mais bon, élégance et €urocratie ne riment pas vraiment !
            Pas très grave, puisque l’€uro ne vaudra très probablement bientôt plus rien ! smiley


          • ysengrin ysengrin 21 mai 16:23

            Alors Rose on s’encanaille ou on étale sa science tirée de cacapédia ?

            Vous parlez du radical chien, sans bien développer le suffixe, qui avant de devenir péjoratif par l’usage, signifie « résultat d’une action », semailles, entaille, relevailles, sonnailles ;

            loin de moi l’idée d’avoir maille à partir avec vous, je trouve cette petite leçon tout à fait charmante, une sorte de bataille pour les petits trésors de notre langue.

            Je vais de ce pas à la boustiffaille...merci.


            • Lampion Séraphin Lampion 21 mai 16:30

              @ysengrin

              fiançailles, tenailles...


            • phan 21 mai 17:00

              @Séraphin Lampion
              il n’y a que maille qui m’aille : 

              « Vous en avez assez hein ? Vous en avez assez de cette bande de racailles ? Et bien on va vous en débarrasser. On va nettoyer au Kärcher la cité »  paroles de flicaille .

            • Lampion Séraphin Lampion 21 mai 17:12

              @phan

              faut pas pousser le petit au bout...

              pour l’ogre, c’est : « il n’y a que marmaille qui m’aille »


            • rosemar rosemar 21 mai 21:41

              @ysengrin

              MERCI : bon appétit !


            • phan 21 mai 19:25

              Aujourd’hui vendredi c’est couscous avec le véritable Méchoui de mouton traditionnel.

              ..

              « 

              Un Marocain et un Belge travaillent ensemble sur un chantier de construction.
              Un jour, le Belge demande au Marocain comment on fait le couscous. Le Marocain lui répond qu’il faut de la semoule… Le soir même, le Belge va acheter tout ce qu’il faut pour se faire un couscous maison.
              Le lendemain matin, le Marocain demande au Belge comment on fait les frites. Le Belge lui dit qu’il faut des patates… Le soir, en rentrant chez lui, le marocain va au supermarché avec sa femme.
              Le lendemain matin, le Marocain arrive au travail couvert de bandages.
              « Mais qu’est-ce que t’as fait ? », lui demande le Belge.
              Et le collègue :
              « Les frites étaient bonnes, mais le bouillon un peu chaud ! »
               »
              ...

              • rosemar rosemar 21 mai 21:45

                C’est la canaille ! Eh bien, j’en suis !

                https://youtu.be/rwXNxPu_Ykk


                • rosemar rosemar 22 mai 09:44

                  @rosemar

                  « Dans la vieille cité française
                  Existe une race de fer
                  Dont l’âme comme une fournaise
                  A de son feu bronzé la chair.
                  Tous ses fils naissent sur la paille,
                  Pour palais ils n’ont qu’un taudis.
                  C’est la canaille, et bien j’en suis.
                  Ce n’est pas le pilier du bagne,
                  C’est l’honnête homme dont la main
                  Par la plume ou le marteau
                  Gagne en suant son morceau de pain.
                  C’est le père enfin qui travaille
                  Des jours et quelques fois des nuits.
                  C’est la canaille, et bien j’en suis.

                  C’est l’artiste, c’est le bohème
                  Qui sans souffler rime rêveur,
                  Un sonnet à celle qu’il aime
                  Trompant l’estomac par le cœur.
                  C’est à crédit qu’il fait ripaille
                  Qu’il loge et qu’il a des habits.
                  C’est la canaille, et bien j’en suis.

                  C’est l’homme à la face terreuse,
                  Au corps maigre, à l’œil de hibou,
                  Au bras de fer, à main nerveuse,
                  Qui sort d’on ne sait où,
                  Toujours avec esprit vous raille
                  Se riant de votre mépris.
                  C’est la canaille, et bien j’en suis. »


                • Samson Samson 22 mai 02:00

                  « Bafouille, bâfrer, bastonner, cagnard, clébard, emmouscailler, décarcasser... flicaille, rouste, mariole, mouscaille, etc.

                  Que de mots évocateurs ! On aime ces sonorités familières, ce verbe populaire, celui de Céline et de Rabelais... »


                  ... et d’Albert Simonin, dont l’argot, les scénarios et les dialogues sont largement et merveilleusement repris par Michel Audiart !

                  Si vous ne connaissez pas, c’est à lire toute affaire cessante ! De l’excellent polar !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité