• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ne pas confondre cluster et cluster...

Ne pas confondre cluster et cluster...

C'est déjà à la une de tous les journaux, et c'est déjà la une belle confusion. En s'emballant un peu vite, Human Rights Watch, il faut l'écrire, vient de commettre une erreur. Il ne suffit pas de dénoncer en effet l'emploi des armes, encore faudrait-il les connaître, pour être certain de l'impact à les dénoncer. Et en accusant l'Arabie Saoudite de vouloir tirer sur des civils et des enfants, et non des véhicules, l'organisme vient de commettre une grave erreur de communication, ou d'ajouter de l'huile sur le feu dans une région qui flambe déjà. Qu'on ne me soupçonne pas pour autant d'une quelconque collusion avec qui que ce soit. Je pense que le meilleur moyen d'aider cet organisme, c'est de signaler, quand il fait des erreurs, ou se laisse embarquer par des individus qui n'ont rien à faire chez lui, comme j'ai déjà pu l'écrire ici-même (*) Quand on s'engage pour une telle croisière, il ne faut pas laisser le flanc aux critiques, et là, l'intervention trop rapide de l'ONG, immédiatement reprise par la propagande, tellle celle de RT, risque de lui valoir un certain discrédit dans les semaines à venir. Tout est parti en fait de la définition même de l'arme utilisée récemment au Yemen par les avions de l'Arabie Soaudite. Une définition qui est loin d'être aussi claire que certains semblent l'affirmer... car il semble bien y avoir cluster et cluster...

L'annonce est apparue ce week-end. Selon l'organisme Human Rights Watch, "La coalition menée par l'Arabie saoudite a utilisé des munitions à fragmentation fournies par les Etats-Unis lors de raids aériens contre des rebelles chiites au Yémen, ce qui est interdit par un traité international, a affirmé dimanche Human Rights Watch (HRW). Des photos, une vidéo et d'autres éléments crédibles depuis la mi-avril tendent à indiquer que des munitions en grappe ont été utilisées ces dernières semaines dans des frappes de la coalition sur le gouvernorat de Saada, bastion des rebelles Houthis dans le nord du Yémen, écrit HRW dans un communiqué (à gauche l'un des clusters n'ayant pas éjecté ses sous-munitions). L'organisation de défense des droits de l'Homme, dont le siège est à New York, assure avoir établi, à travers une analyse d'images satellitaires, que ces sous-munitions semblent avoir atterri sur un plateau cultivé, à 600 mètres de dizaines de bâtiments d'un groupe de quatre à six villages. Les sous-munitions, qui explosent après coup, posent des dangers à long terme pour les civils et sont interdites par un traité adopté en 2008 par 116 pays, sans toutefois l'Arabie saoudite, les Etats-Unis et le Yémen, rappelle HRW". La plaie des engins à sous-munitions étant, on le sait, leur manque de fiabilité, car elles n'explosent pas toutes à l'impact, et demeurent des années après au sol des dangers potentiels. Notamment chez les enfants, qui peuvent voir dans le petit format des bombes dispersées l'apparence de jouets.

Au premier abord, c'est complètement vrai. Le type d'engin utilisé à al-Shaaf in Saqeen, dans la province de Sa’ada ici à gauche) est bien une bombe à sous-munitions : en somme c'est un long cylindre largué d'avion et suspendu à un parachute qui libère des petites bombes qui se répandent au sol (on va voir comment pour ce type de bombes un peu plus loin, un peu de patience). Ce qu'un traité tente effectivement de bannir depuis des années. Cela a démarré à Oslo en 2008, avec comme défintion ceci : "22 et 23 février 2007 à Oslo. Ces jours-là, 46 États ont publié la Déclaration d'Oslo en vertu de laquelle ils s'engagent à "conclure d'ici à 2008 un traité international - légalement contraignant - prévoyant l'interdiction de l'utilisation, de la production, du transfert et du stockage des bombes à sous-munitions, qui causent des souffrances inacceptables aux civils". Les engins visés étant ceux, qui en effet, libèrent de petites bombes souvent dotées d'un bout de tissu aux couleurs attirantes qui leur aident dans leur trajectoire mais sont prises par des jouets par des enfants les trouvant non explosées sur le sol. Les dégâts sont alors inévitables, et comme exemple, on peut prendre les bombes à sous-munitions d'origines russes larguées des avions de Bachar el Assad. Comme ici, sur ces clichés. En trois images successives, on en comprend le principe : le fût extérieur entoure une âme évidée qui retient les mini-bombes, visibles ici au sol alors qu'ellesont été larguées. Lors de la chute de la bombe, le cylindre extérieur se sépare et les mini-bombes sont éjectées. Et toutes n'explosent pas.

Human Rights Watch les connaît bien, les fameuses bombes de Bachar el-Assad : le 4 septembre 2013, l'organisme mettait en ligne un rapport intitulé "Bombes clusters : la Syrie continue d'y recourir" . on pouvait y voir une photo, celle des mini-bombes non explosées et susceptibles d'être ramassées par des enfants. L'engin n'était pas sorti d'une bombe larguée, mais de roquettes de 122 mm dont les troupes du dictacteur font grand usage depuis le début du conflit (comme aujourd'hui encore, hélas, quand il n'emploie pas des Tulpans de 240 mm). Il avait été ramassé à dans le village de Banin, près d'Jabal Al Zaweya. Le site Brown Moses, devenu Belling Cat, a dressé un excellent bilan de l'usage des bombes cluster par Bachar el Assad. De petites bombes à ailettes, et non munies de rubans de couleur, toutes contenues dans d'énormes containers. Bien visibles ici. Ou ici. Les engins étaient des AO-1SCh, que là aussi Human Rights Watch a décrit en détail dans un rapport du 23 octobre 2012 (ça fait plus de trois ans que c'est largué, donc...) Le rapport écrivant alors "Le refus de la Syrie n'a pas de sens avec ce que ces preuves montrent. Ces bombes à fragmentation pleuvent sur les villes et villages", a déclaré Steve Goose, directeur des armements au sein de Human Rights Watch. « L'armée de l'air de la Syrie impose un règne de terreur, sur les civils dans les zones tenues par les rebelles à travers le pays avec des bombes à sous-munitions et d'autres armes explosives lâchées d'un aéronef »... l'article renvoyant à une autre vidéo fort instructive.  Il cite en effet pour cibles Salkeen et Kfar Takharim au nord d'Idlib ; al-Buwayda est, Talbiseh, Rastan, et Qusayr dans la province d'Homs al-Bab dans celui d'Alep, al-Duwair et al-Salheya dans la province de Deir al-Zor et la Ghouta... "près de Damas". La photo ici à droite montre comment ces mini-bombes sont retenues dans le cluster. Selon Cat-Uxo ; le contenu des bombes vise bien avant tout le personnel, et accessoirement les équipements légers. C'est fait pour tuer des gens, pas pour s'attaquer à des chars ou des véhicules ! En juin 2013, Brown Moses en était au septième type de cluster largué au dessus des opposants syriens : des PTAB 2.5KO, petites bombes de la taille d'un jouet, ramassées à Harbnafeh et à Hama, marquées comme ayant été fabriquées en 1983. Des engins semblables avaient été lancés, selon l'objet d'un autre rapport de Human Rights Watch le 16 mars 2013.

Revenons aux largages du jour au Yemen. Très vite, on s'aperçoit que nous ne sommes pas en face des mêmes modèles. On imagine mal l'Arabie Saoudite avoir les mêmes fournisseurs russes, nous sommes bien d'accord. Ce qu'ont largué les F-15 venus du Sud sont en effet des engins fort différents (ici le chargement d'un F-15 durant Desert Storm, chargé de 12 Mk 20). Des bombes pesant 427 kg inventées en 1992 et mises en service en 1994. Les deux photos de bombes non explosées produites indiquent vite de quoi il s'agît. Le tube de métal lisse avec encore accroché à ses basques 4 cylindres plats est reconnaissable de loin. C'est bien une bombe de type BLU-108 d'origine américaine, fabriquées par Textron Defense Systems, qui descend lentement, comme souvent les autres, une fois larguée d'avion, accrochée à son parachute. Un membre sur place lors des bombardements a filmé leur arrivée au sol.. avec leur déclenchement tardif, montré par de petits nuages noirs ponctuant le ciel. Ces bombes-là ont un comportement bien différent des précédentes : elles "visent" en quelque sorte leur cible, au lieu de fabriquer un tapis de bombes comme les anciennes Mk 20.

Un comportement qui n'a rien à voir, car leur objectif est totalement différent : ce qu'elles visent, car elles sont capbles de le faire, une fois séparée de leur cylindre de métal, équipé d'un émetteur et d'un récepteur laser, après avoir remonté en hauteur grâce à leur moteur fusée pour mieux choisir leurs cibles, ce sont des véhicules, qu'elles sont capables de traverser grâce au même procédé que celui utilisé par les bombes IEDs perforantes (ou Explosively Formed Penetrator - EFP) à savoir la formation d'un obus à partir de matériau ductile comme du cuivre, mais projeté à une telle vitesse qu'il peut traverser un blindage. Pour ceux qui n'auraient pas compris le principe, il y a une vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=AKdFCsycYm8

Les différentes étapes du déploiement et de l'usage de cette armes sont ici. Logiquement, si les engins n'ont pas détectés de véhicules à détruire, ils retombent au sol et s'autodétruisent, indique la publicité qui évoque un "terrain propre laissé derrière". Il vaudrait mieux, à voir le feu d'artifice mortel qu'entraîne leur utlisation ! Des engins qui ne sont pas neufs, donc. Lors de l'opération Iraqi Freedom, en 2003, les américains avaient bombardé la route qui mène de Taqtaq à Kirkouk pour la première fois de modèles CBU-97 "Sensor Fuzed", à savoir les modèles précédents de ceux utlisés par les avions d'Arabie Saoudite. Guidés par des hommes au sol ayant déterminé la position exacte des véhicules irakiens (des Marines, qui avaient demandé de l'aide aérienne), des B-52 venus en renfort avaient arrosé toute la route avec deux CBU-97 seulement. Des véhicules légers qui avaient tenté de fuir avaient été détruits. A l'époque, personne n'avait parlé d'usage de bombes clusters. Discovery Channel en avait même fait un documentaire pour rappeler leur usage, visible ici. L'avion largueur avait alors été un seul F-16. Là encore, on avait pu entendre l'expression "leaving a clean battlefied". Par définition, oui, ce sont bien des clusters, pourtant. A part que ceux-ci ne visent pas les êtres humains, et qu'elles doivent "normalement" disparaître d'elles mêmes si elles n'ont pas été utilisées. Combien d'obus non explosés continuent des années après à tuer, on le sait, c'est inévitable, quasiment ; et là ne peut être la question. Comme ne peut être aussi la question de tout mélanger, tel Iran Press TV ; l'organisme d'information préféré de Thierry Meyssan, qui montre comme dégâts de ces bombes des maisons effondrées, pour les relier aussitôt dans les esprits à des victimes civiles, ce qui est bien une manipulation des esprits. Comme l'est aussi d'oublier de préciser que l'Iran n'a pas signé le traité anti-prolifération... des bombes clusters (l'Iran a abondament utililisé la bombe anglaise BL755 dans son conflit avec l'Irak) ! Double manipulation !

 

Amnesty international avait été plus juste, en appréciation, en juin 2010, en écrivant un rapport dénonçant l'usage au Yemen par les américains de bombes en grappes plus évidentes, photos à l'appui des sous-munitions jaunes encore munies de leurs parachutes, ramassées à Abyan. 35 personnes avaient été tuées... dont seulement 14 militants. Amnesty avait trouvé l'attaque inadéquate pour lutter contre l'Aqap, et même franchement contre-productive, tant de civils avaient été touchés.  "C'est incroyablement dangereux ce que les États-Unis essayent de faire au Yémen en ce moment. Parce qu'il correspond vraiment à la stratégie plus large de l'AQAP, dans laquelle il dit que le Yémen ne diffère pas de l'Irak et de l'Afghanistan », explique M. Johnsen de l'Université de Princeton dans le New Jersey , qui ajoute que AQAP peut ainsi recruter des militants de l'extérieur du Yémen. "Ils sont mûrs pour évoquer l'argument que le Yémen est un front légitime pour le djihad ... Cet argument se formule depuis 2007, mais des incidents de ce genre sont toutes sortes d'encouragements pour leur argumentation." En somme, on aurait aidé la réthorque d'Aqap en bombardant ainsi les populations civiles, et en faisant naître chez elle un ressentiment !!! " Une frappe militaire de de ce genre contre les militants présumés sans tenter de les arrêter est pour le moins illégale ", a déclaré Philip Luther, directeur adjoint du programme Moyen-Orient d'Amnesty International et du Programme Afrique du Nord dans le rapport. "Le fait qu'il y a tant de victimes de femmes et d'enfants indique que l'attaque était en fait grossièrement irresponsable, compte tenu notamment de l'utilisation probable de sous-munitions." Une autre manipulation ? Najeeb Ghalleb, chercheur à l'Université de Sanaa n'était pas loin de le penser : "Beaucoup considèrent que l'attaque d'Abyan qui est arrivée était américaine, et que le gouvernement yéménite faisait face à beaucoup de pressions, et même à des menaces pour l'accepter », dit M. Ghalleb. "Le problème le plus important est qu'il existe une vision générale semi-hostile envers les Etats-Unis, notamment parmi les groupes religieux et des tribus, et même chez quelques forces nationales. Toute ingérence directe des USA va provoquer chez certains de ces pouvoirs une sympathie avec Al-Qaïda "....

En avril 2011, c'était encore Human Rights Watch (HRW) pourtant qui avait trouvé un autre utilisateur, tant admiré par certains sur le net, des bombes cluster. Des espagnoles d'origine, cette fois (Amnesty aussi en avait parlé). Le 14 avril 2011, à el-Shawahda dans un faubourg de Misrata qui lui résistait, Kadahfi avait envoyé des MAT-120 de 120 mm, via ses mortiers. "Basé sur les marquages ​​sur la sous munition trouvée à Misrata, la Libye utilise des munitions MAT-120. Ce double usage contenant 21 sous-munitions équipées d'une fonction d'auto-destruction. La munition est sous double usage car il possède deux effets, anti-personnel et anti-matériel. Avec l'augmentation de l'impact sur un objet, le corps en acier des sous-munitions MAT-120 se désintègre en nombreux fragments à grande vitesse pour attaquer le personnel et libère une pièce de métal, qui est formée d'un cône de cuivre inversé à l'intérieur des sous-munitions, destinée à pénétrer les parois d'un véhicule blindé." Les sous-munitions MAT-120 utilisés à Misrata ont été produites par Instalaza SA en Espagne. Les marques sur le reste des sous-munitions inspectées par Human Rights Watch indiquent qu'elles ont été produites en 2007. À la fin de 2008, l'Espagne a détruit son stock de 1852 MAT-120 projectiles de mortier, contennant le total de 38,892 sous-munitions . L'Espagne a signé la Convention sur les armes à sous-munitions le 3 Décembre 2008 et ratifié, le 17 Juin, 2009. La Libye n'a pas signé la Convention sur les armes à sous-munitions. L'état actuel et la composition du stock de la Libye est inconnu. La Libye a utilisé des bombes à sous-munitions, des bombes aériennes RBK probablement d'origine soviétique/russe, au Tchad, pendant le conflit des années 1980." Il semblait déjà que HRW avait eu du mal à définir la notion de sous-munition visant le personnel ou celle pouvant percer les blindages : en Libye, ce n'étaient pas les chars qui avaient été visés. Le cône de cuivre dans la bombe cluster est visible ici. Les sous-munitions visant les personnes étant ici, avec leur ruban stabilisateur.

Tout ceci n'avait donc pas évité les ventes par les USA, non signataires eux aussi du traité anti-bombes cluster. Des journaux américains , dont Foreign Policy, avaient pourtant tiqué en 2013 en apprenant la vente d'un nouveau lot ce type de bombes à l'Arabie Saoudite. "Les bombes à fragmentation sont interdites par 83 nations. Le monde a reculé d'horreur quand il a appris que les forces du dictateur syrien Bachar al-Assad avaient tué des enfants avec de telles armes. Mais cela ne fait pas arrêter les ventes de bombes à sous-munitions de fabrication américaine à l'Arabie Saoudite, malgré la répulsion quasi-universelle pour ces armes, et malgré le fait que les relations entre les deux pays ne sont pas excellentes. Le moment était mal choisi : "l'ironie de la US la vente à un pays du Moyen-Orient autoritaire de 13 000 bombes à fragmentation tout en critiquant l'utilisation d'armes frappant sans discrimination par un autre n'a pas échappé à la Cluster Munition Coalition, un groupe international dédié à mettre fin à l'utilisation de telles armes. « Cette annonce de transfert vient à un moment où l'Arabie saoudite et les Etats-Unis ont rejoint les condamnations internationales de l'utilisation des bombes en grappe parla Syrie », a déclaré Sarah Blakemore, directeur de la Cluster Munition Coalition, dans une déclaration au sujet de la vente". Selon le magazine, le Département d'Etat avait trouvé un autre argument à leur usage : "souvent, les bombes sous-munitions fabriquent beaucoup moins de dommages collatéraux que les armes unitaires, tels que les bombes plus grandes ou de plus grande obus d'artillerie"... la politique de l'existence du pire, pour ainsi dire. L'article se terminait par l'annonce par Textron comme quoi aucune de leurs bombes n'explosait après s'être posée. La vente avait néanmoins été juteuse : à peine le temps de relire cet article, de faire une petite division pour s'apercevoir que chaque bombe achetée en 2006 contenait en fait 10 cylindres de 4 bombes, soit 332 engins seulement, pouvant contenir 13 200 sous-munitions. Pour ceux qui aiment les chiffres ; il faut savoir aussu que l'on peut en emporter 4 sous un F-16 Falcon, 12 à bord d'un F-15E Strike Eagle, 10 sur un A-10 Thunderbolt II, 16 en B-52 Stratofortress, et jusqu'à 34 dans un B-2 Spirit. Chaque bombe valant donc 325 000 dollars pièce (il y en avait pour un contrat total de 108,1 millions de dollars au total dans le contrat de 2006)... on y apprenait également que la bombe possède "trois modes de sécurité", ce qui expliquerait certains étuis retrouvés aujourd'hui inertes au sol... c'est même "le troisième mode", selon Defense Industry Daily... qui assurait aussi, rerprenant le fabricant, que ça ne présentait "aucun danger pour les civils", une fois ce mode inerte activé... chez Textron, on a même des gens pour appuyer l'idée de la précision de l'engin de façon implacable : "Ça na pas de sens du tout pour la communauté internationale d'interdire les systèmes comme le Sensor Fuzed Weapon, parce qu'il présente un risque minimum pour les non-combattants et toute interdiction obligerait les combattants à passer à munitions plus puissantes qui causent beaucoup plus de carnage dans les zones de guerre"... toujours la politique du pire chez les autres !!!

C'est Wikileaks qui avait rappelé les tentatives des USA pour peser sur d'autres pays pour ne pas bannir l'usage des bombes cluster qui explique aujourd'hui pourquoi ces ventes ont continué bien après 2010. Sur l'Angleterre, notamment, où de fortes pressions avaient été exercées sur David Miliband, ministre des affaires étrangères de Gordon Brown, pour ne pas bannir ces engins de mort si lucratives, et ce, pour une raison assez surprenante. Les deux pays auraient en effet conclu un accord portant le terme "d'exception temporaire", en cas de modifications exceptionnelles de leurs stocks respectifs. Car les armes américaines concernées, avait-on appris ce jour-là attendaient d'être utilisées, stockées à un étrange emplacement, dans lequel les anglais auraient pu avoir leur mot à dire : "les sous-munitions américaines sont stockées en permanence sur les navires au large de la côte de la base aérienne de Diego Garcia dans l'océan Indien, révèle Wikileaks.  La base est cruciale pour les missions militaires américaines au Moyen-Orient. Diego Garcia, encore territoire britannique, a-été occupée par l'armée américaine depuis que ses habitants ont été expulsés dans les années 1960 et 1970. Le concept britannique d'une "exception temporaire" d'obliger les États-Unis ne semble pas être envisagé dans le traité. Mais les Britanniques ont convenu que "tout mouvement de sous-munitions par des navires à Diego Garcia ou des avions là-bas, de transit temporaire, ou l'utilisation du territoire britannique ... exigerait "une exception temporaire"... L'article révélait aussi l'opposition des USA à tout arrêt de l'utilisation de ces armes : "les fuites de documents du Département d'État des États-Unis révèlent le mécontentement américain au projet international lancé par la Norvège d'interdire les sous-munitions. Un américain du contrôle des armes le diplomate John Rood, avait dit en privé au Foreign Office en 2008 que les États-Unis n'avait pas apprécié cette initiative, appelée le processus d'Oslo. Les Américains l'avaient dénoncé comme étant "peu pratique et peu constructive » en exhortant les pays à ne pas s'y inscrire." Le 25 mars 2010, purtant, l'Angleterre bannissait officiellement les bombes cluster... en évoquant justement l'état de ces stocks, dans le pays... et ailleurs. "Chris Bryant, ministre des Affaires étrangères, a déclaré : cela signifie également que d'autres pays ne peuvent pas stocker leurs sous-munitions dans le Royaume-Uni, de sorte, par exemple, que les États-Unis d'Amérique, à la fin de 2013, ne devraient plus avoir de sous-munitions au Royaume-Uni ou dans une de nos territoires d'outre-mer, y compris à Diego Garcia Il n'y en aura plus du tour au Royaume-Uni d'ici la fin de cette année, et nous sommes en train de détruire nos stocks"... Où sont donc passées les cluster-bombes de Diego Garcia est une question que pourrait se poser Marc Dugain, par exemple....

L'arme décrite par Human Rights Watch au Yemen (ici dans sa forme "utilisée") n'est donc pas totalement à catégoriser comme celles décrites plus haut, tant son fonctionnement n'est pas le même. C'est bien pourtant une arme "en grappes", faite pour détruire et tuer, je vous l'accorde, sans hésiter. Mais je pense que la décrire comme faisant partie de la même catégorie et sinon un abus de langage, la preuve qu'en manière même d'armement la catégorisation n'est pas si facile que ça, et ce qui explique aussi pourquoi les traités sont si difficiles à établir. Mais aussi que si l'on veut correctement tenter de rendre les guerres plus "propres", ou d'éviter au maximum les pertes de vie civiles, lors de conflits (le mieux étant de bannir toute guerre !), il conviendrait de ne pas tout confondre comme vient un peu de le faire Human Rights Watch, en l'assimilant totalement et un peu abusivement à ces voisines. Bannir sereinement les bombes cluster, reviendrait aussi à définir où caser exactement lces fameuses Blu 128 dans cette catégorie : en font-elles vraiment partie, ou sont-elles des armes d'une autre catégorie ? Personne, à ce jour, n'a osé poser la question. Aucune enquête n'a été faite sur l'inocuité vantée de ces engins une fois posés au sol, en cas d'échec de leur tir. Sont-elles véritablement inoffensives, contrairement à leurs sœurs éjectant des mini-bombes au sol ? Le sujet est assez délicat comme ça pour ne pas commettre d'impair pouvant raviver des haines inassouvies (c'est déjà hélas parti, il me semble, tant on charge déjà l'Arabie Saoudite !). L'idée n'est pas, je le redis, d'accepter ce genre d'engins de mort, mais elle n'est pas non plus de se laisser embarquer vers des manipulations d'opinion sur des bases biaisées, celles qui laissent entendre que ce genre de bombes détruit des maisons, par exemple. Et de constater en même temps que la notion de "champ de bataille propre" des militaires n'existe absolument pas. Il n'y a de fait aucune "guerre propre" !!! On avait déjà tenté de nous vendre ça sous Rumsfeld, et on tenterait à nouveau de le faire ! Sans que personne ne l'ait vérifié ! La meilleure idée, je le pense, serait de bannir... toutes les armes existantes ou encore en gestation ! On peut aussi rêver, me direz-vous...

dossier à consulter

http://foxtrotalpha.jalopnik.com/how-dumb-cluster-bombs-got-heinously-smart-1673486769

http://www.stopclustermunitions.org/en-gb/cluster-bombs/use-of-cluster-bombs/cluster-munition-use-in-syria.aspx

un cours gratuit signé la base d'Eglin aux USA pour savoir comment préparer la bombe...

http://www.eglin.af.mil/news/story.asp?id=123133738

(*) l'histoire n'est pas terminée chez HRW..

http://www.ngo-monitor.org/article/expert_or_ideologues_hrw_s_defense_of_marc_garlasco_s_nazi_fetish

http://www.hrw.org/node/85545

http://www.spiegel.de/international/world/human-rights-watch-analyst-marc-garlasco-the-pentagon-official-who-came-in-from-the-cold-a-617279.html

il est aujourd'hui chez CNA Corporation

http://www.masspolicy.org/events/brown-bag-marc-garlasco

https://www.cna.org

à savoir qu'il est revenu à son point de départ...

https://www.cna.org/centers

http://www.cna.org/research/2014/risky-business


Moyenne des avis sur cet article :  1.97/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • soi même 5 mai 2015 13:50

    " l’organisme vient de commettre une grave erreur de communication, ou d’ajouter de l’huile sur le feu dans une région qui flambe" Si l’on voit un peut plus large, trouvez vous pas que c’est le problème majeur de notre Époque ?


    • Pyrathome Pyrathome 5 mai 2015 16:49

      La meilleure idée, je le pense, serait de bannir... toutes les armes existantes ou encore en gestation ! On peut aussi rêver, me direz-vous...
      .
      Ça ne doit pas être seulement un rêve, mais une obligation impérative......comme se vanter de vendre des rafales de Rafales pour soit-disant préserver des emplois, est une HONTE TOTALE......
      Quant aux armes en gestation, comme les climatiques, sismiques, bactériologiques et autres immondicités sont déjà une réalité évidente....

      http://altminds.blog.lemonde.fr/2012/12/05/les-armes-climatiques-existent-elles-vraiment/

      Le mec déclare à la fin :

      « Si un pays manipulait actuellement le climat, il y aurait des preuves dans la stratosphère que nous observerions par satellites, comme par exemple de petites éruptions volcaniques ou des nuages qui se désagrègent, confirme Alan Robock. En bref, les armes climatiques n’existent pas. »

       
      Je le croirais quand j’aurai le temps, le mytho ou le crétin, là....

      Vous comprendrez aisément que personne ne va venir se vanter des blacks projets en préparation d’autant plus que ces armes sont interdites par les conventions....
      Quant aux armes sismiques, rien n’empêche des esprits plus que dérangés de faire placer « judicieusement » des charges nuke dans des failles sous marines naturelles et instables avec un résultat certain......Alors, affirmer que cela est impossible est un non-sens, il existe suffisamment de tarés de tout bord dans ce bas monde pour imaginer mettre en application les pires saloperies à leurs vils intérêts, ce qu’ils ont déjà largement prouvé comme par ex il y a 14 ans en assassinant lâchement 3000 de leurs sujets dans une immonde mise en scène Hollywoodienne à des fins guerrières et géopolitiques....


      • morice morice 6 mai 2015 10:28

        Quant aux armes en gestation, comme les climatiques, sismiques, bactériologiques et autres immondicités sont déjà une réalité évidente....


        les climatiques n’existent pas, Pyrathome. Les sismiques non plus.


      • Pyrathome Pyrathome 6 mai 2015 14:46

        les climatiques n’existent pas, Pyrathome. Les sismiques non plus.
        .
        Puissiez-vous avoir raison.....malheureusement, j’ai le regret de vous dire que votre affirmation ne contente que vous-même....



        • L'enfoiré L’enfoiré 5 mai 2015 19:27

          @Morice bonsoir


          « La meilleure idée, je le pense, serait de bannir... toutes les armes existantes ou encore en gestation ! »

          Et oui... mais...
          En 2007, c’est à dire déjà longtemps, j’écrivais « Aux larmes citoyens ».
          Six ans après, « La guerre des cicatrices » qui devait éradiquer les armes anti-personnelles.
          Vous parlez de bombes à fragmentations... un autre combat à entreprendre ou seulement une suite logique... peu importe le cluster d’ailleurs....

          • morice morice 6 mai 2015 10:25

            . peu importe le cluster d’ailleurs....


            exactement, mais je pense que les gens comme HWR devraient davantage faire attention à leurs critiques s’ils veulent réussir : en somme pour être un bon pacifiste, aujourd’hui, il faut hélas bûcher le domaine militaire, sinon on se prend des claques à chaque coin de texte.

            en somme, ils NOUS pervertissent, mais si on n’y répond pas, ce sont EUX qui gagnent les débats. Le lobby militaire a des moyens énormes pour convaincre.

          • soi même 6 mai 2015 15:04

            Pour ceux qui non pas comprit l’artige, vous avez une explication sur se liens :
            https://www.youtube.com/watch?v=dMLhJYG46bU


          • OMAR 5 mai 2015 20:05

            Omar147

            Bonjour Morice  :’..... tant on charge déjà l’Arabie Saoudite  !« .

            Tiens, je ne m’attendais pas à autant de compassion de votre part envers ce royaume du Diable qu’est l’Arabie-Saloprie.

            Cependant, je me permets de vous signaler que ce tératogène royaume s’en fout »royalement de tout reproche, critique ou condamnation émanent de n’importe quel pays du monde, relatif à son comportement odieux et barbare...

            Israël, Arabie Saloprie et-Qatar, kif-kif bouzelouf et même combat.


            • Dom66 Dom66 5 mai 2015 22:58

              @OMAR

              Bravo pour votre commentaire ; Il faut dire que question massacre les états-uniens sont aux parfum ils ont commencés avec Custer général de mes deux.


            • morice morice 6 mai 2015 10:10

              je ne m’attendais pas à autant de compassion de votre part envers ce royaume du Diable qu’est l’Arabie-Saloprie.


              apprenez donc à lire...

            • morice morice 6 mai 2015 10:22

              Mais je ne suis pas du tout étonné de voir ce « bien-pensant » soutenir l’Arabie.


              trouvez-moi où dans ce texte, imposteur.


            • morice morice 6 mai 2015 10:26

              Bravo pour votre commentaire


              si vous vous contentez de jeux de mots à la con...


            • sls0 sls0 5 mai 2015 21:28

              Si il y a une morale aux USA mais il y a aussi des actionnaires et 96% des députés et sénateurs ont été élus grâce au lobbyisme.
              La morale étatsunienne ce n’est même plus un vernis de civilisation, ils peuvent l’enlever de leurs dictionnaire.

              Merci pour ces détails ou preuves qui mettent en lumière pas mal de choses et merci à Omar de recadrer.


              • marmor 5 mai 2015 22:18

                Ne pas confondre cluster qui te découpe en morceaux et clister qui te nettoie les boyaux... de la tête. Un bon coup de clister ferait du bien à quelque rédacteur ici même, et pour continuer dans l’avionique ( ta mère), il ne faut pas confondre : empiler des culottes et.........., je vous laisse chercher le reste après votre clusterisation du fondement !!


                • morice morice 6 mai 2015 10:11

                  et je suppose que vous vous trouvez drôle...


                • wesson wesson 5 mai 2015 23:56

                  Morice, 

                  force est de constater que à l’unisson de nos politiques, vous êtes aussi devenu un grand ami défenseur de ce régime progressiste qu’est l’Arabie Saoudite. Mais ce n’est pas pour cela que je commente.

                  Je n’ai pu m’empêcher de tomber dans votre article sur votre référence en matière d’armes : Brown Moses (puis son évolution commerciale Bellingcat). 

                  C’est surtout et avant tout le type qui a fourni la justification que les Américains attendaient pour bombarder la Syrie, avec ses « conclusions » sur l’attaque chimique de la Goutha. A noter d’ailleurs que les conclusions de Higgins sont en contradiction radicales avec celle de l’équipe internationale d’enquête qui elle a mis les pieds en Syrie. Et le - véritable celui là - spécialiste en armement Théodore Postol qualifia même Elliot Higgins « Un imposteur et un escroc. Nous avons beaucoup échangé [avec Brown Moses], et tout ce qui est écrit sur son site qui est exact lui a été donné par nous, mais lorsqu’un élément ne lui plait pas et remets en cause ses propres conclusions, il choisi tout simplement de l’ignorer ».

                  Bref, vous basez une partie de votre article sur les sources d’un faussaire.

                  • morice morice 6 mai 2015 10:14

                    vous êtes aussi devenu un grand ami défenseur de ce régime progressiste qu’est l’Arabie Saoudite. 


                    ah ouais ? et ça ???


                    trouvez-moi donc un endroit où j’affirme ici un soutien à ce que vous dites... dans le texte du jour comme ailleurs..


                    rappel de mes propos ici

                    La société saoudienne, elle, enfermée dans un carcan religieux d’un autre âge, n’est guère plus reluisante ou moins hypocrite, et fabrique chaque jour de la même façon ses déviants à son système féodal infernal et invivable. L’alcool et sa prohibition (et le châtiment lié à cette prohibition, auquel ont eu droit des touristes de passage pas au courant des mœurs locales) sont un des fléaux, selon le pouvoir en place, le sexe en est un autre : résultat, on sombre dans l’affligeant d’un pays jeune géré par des règles de vie à peine dignes du bas Moyen-Age.

                  • morice morice 6 mai 2015 10:22

                    traiter Brown Moses d’imposteur, regardez donc plutôt de qui ça vient...


                    et cessez de vous faire berner.

                    Postol a travaillé des années pour le Pentagone, et actuellement s’il affirme que l’Iron Dome ne marche pas c’est aussi parce que le marché des missiles Patriot était une manne gigantesque pour le lobby de l’armée US.

                    avez-vous au moins songé à ça ? Je ne le pense pas. Postal critique même les missiles US, mais ce n’est pas pour ne pas en produire, mais en fabriquer de meilleurs...

                  • wesson wesson 6 mai 2015 12:53

                    @morice
                    Lorsque vous m’enjoignez de regarder de qui ça vient, vous me faites sourire.


                    D’un coté, vous avez effectivement Postol - mais pas que - en fait toute une équipe d’enquête sous l’égide de l’ONU, avec de vrais spécialistes des armes, et qui sont effectivement allés sur le terrain.

                    Et d’un autre coté, vous avez Elliot Higgins, un mec viré d’une « charity » anglaise, sans aucune expérience militaire qui vient s’improviser spécialiste en armes et explosifs sans jamais mettre les pieds sur le terrain, et qui depuis lors est reçu part tout ce qui se fait d’important chez les faucons anglo-saxons, et maintenant financés par eux.

                    Postol a peut-être des conflits d’intérêt mais c’est rien par rapport à Higgins qui lui doit entièrement sa situation actuelle aux conneries qu’il a écrite sur la Syrie - et dont il faut tout de même rappeler que cela a servi d’excuse pour que les USA bombardent un pays souverain de plus.

                    Alors désolé de le répéter, mais votre source Higgins ne vaut rien. Et le fait que tout le MSM à l’unisson lui suce les boules ne change rien à l’affaire : c’est un escroc et un imposteur.

                  • morice morice 6 mai 2015 13:40

                    vous faites dans les ragots maintenant ? Vos sources sont à revoir..


                    « maintenant financés par eux » : le vieux plan pas vérifié qui marche toujours.... pitoyable assertion.

                    Postol a peut-être des conflits d’intérêt mais c’est rien par rapport à Higgins qui lui doit entièrement sa situation actuelle aux conneries qu’il a écrite sur la Syrie 

                    il est celui qui a déterminé l’usage d’armes particulières par le régime, dont les tonneaux de poudre largués d’hélicoptère, les bonbonnes de chlore idem, les missiles transformés copiés sur un projet américain et continué par les israéliens...

                    et vous OSEZ appeler ça des conneries ???

                    franchement, vous vous prenez pour qui, la Watson ?

                    A vos yeux, le régime de Bachar est à encenser ??? franchement il y’a de quoi être écœuré, à vous lire.

                  • wesson wesson 6 mai 2015 14:03

                    @morice
                    « A vos yeux, le régime de Bachar est à encenser ??? »


                    A mon tour de vous demander de m’indiquer où j’ai écrit une telle chose. Je ne soutient pas le régime de Assad, mais ça ne m’empêche pas de voir que on est allé déclencher chez lui une guerre depuis 4 ans, au début avec une opposition intérieure, puis après comme ça n’as pas fonctionné avec ce qui n’est rien d’autre qu’une bande de mercenaires. Et tout cela pour quoi ? Pour faire passer un pipeline de Gaz à destination de l’Europe. Le conflit Syrien, avant tout c’est cela.

                    Quand à Bellingcat, c’est Postol lui même qui indique qu’il a donné les infos que vous citez, qui s’est contenté de les publier parce qu’elles correspondait à ce qu’il voulait conclure. Je ne conteste pas le fait qu’il y ai sur le site de Higgins quelques vérités bien dérangeantes pour le pouvoir de Bachar, mais ce que je dit c’est qu’il y figure aussi un bon nombre de choses qui ne sont effectivement que des ragots, ou des « analyses » sur des documents falsifiés, en plus du fait qu’il n’y figure pas ce qui dérangerait Higgins dans ses conclusions.

                    Ce mec là est du genre à conclure quelque chose basé sur un raisonnement qui est faux. Et une fois que la fausseté du raisonnement est établie, de dire « c’est pas grave » ou rien du tout, et bien entendu de ne pas changer sa conclusion.

                    En une phrase, il choisi ses hypothèses en fonction des conclusions qui l’intéresse, en écarte les autres.

                    Et vous le défendez parce que au fond dans vos articles, c’est très exactement ce que vous faites : une compilation d’infos qui vont dans le sens de ce que vous pensez, en excluant à priori tout ce qui va dans un sens opposé. Votre fascination pour Bellingcat ne provient que du fait que vous identifiez - à juste titre - vos propres méthodes d’investigations aux siennes. 

                    A la seule différence que Higgins gagne maintenant sa vie en faisant cela, alors que à priori vous le faites « pour le plaisir ».

                  • morice morice 6 mai 2015 15:53

                    Ce mec là est du genre à conclure quelque chose basé sur un raisonnement qui est faux


                    oh, comme vous voilà péremptoire alors que Bellingcat est totalement indépendant et ne subit aucune pression...

                    En une phrase, il choisi ses hypothèses en fonction des conclusions qui l’intéresse, en écarte les autres.

                    trouvez-moi une seule phrase allant dans ce sens chez lui, plutôt !

                    Votre fascination pour Bellingcat ne provient que du fait que vous identifiez - à juste titre - vos propres méthodes d’investigations aux siennes. 

                    ah ah ah : il est comme moi bloggeur. Mais est au chômage moi en retraite active... vos conclusions sont aussi fausses que vos points de départ. Comme pour Assad, boucher de son propre peuple... comme son père Hafez.

                    A la seule différence que Higgins gagne maintenant sa vie en faisant cela, alors que à priori vous le faites « pour le plaisir ».

                    Oh, à partir de là et d’après vos conclusions à la noix je devrais être plus fiable que lui alors : chez moi, c’est gratos.

                    Voyez-vous, Wesson, je suis âgé mais c’est aussi un avantage : moi, je n’ai jamais oublié Hama. Vous, si, visiblement. Comme pour Sabra et Chatila... commis par d’autres. C’est l’avantage de se souvenir.. de ce qui ne doit pas se reproduire. Avec Bachar, vous avez la reproduction d’une horreur.


                  • wesson wesson 6 mai 2015 17:02

                    @morice
                    vous me la jouez encore « soutient à Bachar » alors que franchement ce n’était ni mon propos, ni mon sujet, et pas plus le sujet de votre article, du moins selon le titre. 


                    Si pour en revenir à notre conversation vous m’imposez en préalable de dire que Assad est un boucher et avec lui toute sa famille, j’y consent volontiers : Bachar est un boucher ! 

                    Bon maintenant on peux peut-être revenir au sujet, qui est Elliot Higgins / Bellingcat ?

                    Vous dites que c’est un blogueur chômeur, plus maintenant. Lorsqu’il tenait son blog sous le pseudo de Brown Moses, effectivement on pouvait lui accorder le désintérêt de sa cause. Mais désolé de le dire et de le répéter. Elliot Higgins a fondé Bellingcat sur un modèle commercial, avec un appel à financement par une campagne Kickstarter (ou il a ramassé 50.000+ Livres Sterling). C’est une somme qui a permis de démarrer le site.

                    Et ce n’est d’ailleurs que depuis la création de Bellingcat que Higgins a commencé à « s’intéresser à l’Ukraine (comprendre »taper sur la Russie« ), ce qui constitue l’essentiel de son activité.

                    Bellingcat a obtenu des tonnes de documents en exclusivité, directement en provenance des services de sécurité Ukrainiens, et pour lesquels l’analyse complète était prête dans l’heure, je serai tenté de dire déjà écrite. On est forcé d’admirer la performance, du moins jusqu’à ce que les documents dont Bellingcat fait état ne s’avèrent pas bidons (l’enquête sur le BUK 3 ?2 en est un véritable festival).


                    Quoiqu’il en soit, il est un fait que Bellingcat est aujourd’hui une marque déposée et protégée, exploité par une entreprise commerciale (Brown Moses Media Ltd., No de société 8818771). L’essentiel de ses revenus proviennent de cachet pour donner des conférences »sur la propagande Russe" (dernière en date à Tonsberg en Norvège, et en compagnie d’une ex présentatrice de RT qui avait démissionné à l’antenne) 

                    Voilà votre source, et cela n’as rien à voir avec Bachar.

                  • morice morice 6 mai 2015 19:33

                    j’admire la façon donc vous évacuez un dictateur : « Bon maintenant on peux peut-être revenir au sujet »


                    ça fait qu’on ne s’étend pas sur ses horreurs, mais qu’on va passer des plombes à parler de celui qui en parle... un peu facile, Wesson...

                    Elliot Higgins a fondé Bellingcat sur un modèle commercial, avec un appel à financement par une campagne Kickstarter (ou il a ramassé 50.000+ Livres Sterling). C’est une somme qui a permis de démarrer le site.

                    ce sont des dons de personnes qui souhaitent un bidule pas lié à de l’argent, justement. Et qui s’alimente de textes de mecs sans lien politique ni financier... vous répondez quoi à ça ? Que ça a marché alors qu’il n’espérait pas ça du tout ? Il a été reconnu par toute la presse alors qu’il a fait mieux que les journalistes, au fond de son canapé : c’est la jalousie, qui vous guide ???

                    Bellingcat a obtenu des tonnes de documents en exclusivité, directement en provenance des services de sécurité Ukrainiens, 

                    c’est à mourir de rire ça... ces sources ne proviennent pas de ce que vous dites : des bloggeurs ont pris des photos et n’ont rien à voir avec des quelconques services secrets !

                    (dernière en date à Tonsberg en Norvège, et en compagnie d’une ex présentatrice de RT qui avait démissionné à l’antenne) 

                    et vous ne dites rien sur elle ??? ni sur RT, et sa PROPAGANDE éhontée qui n’a pas l’air de vous gêner du tout ??

                    vous vous faites mener par le bout du nez, Wesson, et c’est plutôt... décevant...



                  • wesson wesson 6 mai 2015 22:42

                    @morice


                    « ce sont des dons de personnes qui souhaitent un bidule pas lié à de l’argent, justement. Et qui s’alimente de textes de mecs sans lien politique ni financier... vous répondez quoi à ça ? »

                    Que soit vous êtes totalement naïf, soit vous prenez les gens pour des imbéciles.

                    Les financements type Kickstarter sont , en plus d’être bien souvent un attrape couillon, un excellent moyen pour dissimuler qui finance réellement quoi. 

                    Sur la matière première de Bellingcat ? Des blogs, des comptes de réseaux sociaux qui apparaissent quelques jours avant, et disparaissent tout aussi vite. Des images que Bellingcat arrive à géolocaliser parfois de manière convaincante, mais qui ne sont jamais datés avec certitude. Par exemple, cette photo d’un BUK pris à Torez en plein soleil .... un jour ou il pleuvait. Pareil pour la soi-disant fumée du BUK, la météo ne correspond pas vraiment à la date alléguée. Mais pour Bellingcat, ces dates ne sont pas importantes. Au final, des documents dont il est impossible de remonter à la source, des dates de prise de vue totalement incertaines et ignorées (seules les dates de publication sur les blogs sont prises en compte), et un raisonnement tout en marabout de ficelle ou partant de 3 pixels d’une photo floue Bellingcat nous trouve *le* BUK coupable et le mec qui as appuyé sur le bouton (se basant d’ailleurs sur un témoin qui a par la suite nié les déclarations que on lui a prêté). Du pipeautage de A jusqu’à Z !

                    « et vous ne dites rien sur elle ??? »

                    A dire vrai, je me doutais bien que vous saisiriez cette perche tendue pour essayer de dévier du sujet. 

                    Et bien donc, parlons de Liz Wahl, ou plutôt de son copain qui est là à coté sur cette photo, et qui quelques minutes avant la démission à l’antenne de son amie twitta « regardez RT maintenant, il va se passer quelque chose qu’il ne faut pas rater » 

                    Ce gentil monsieur s’appelle James Kirchick, et c’est un lobbyiste néoconservateur professionnel. C’est lui qui arrangea la « démission » de Wahl, et son embauche immédiate à CNN - ou c’est certain elle ne risque pas de se trouver chez des propagandistes n’est ce pas (!).

                    En réalité, Wahl était en froid avec RT pour des raisons strictement professionnelle : Un projet d’émission ou elle aurait été animatrice n’avait pas été retenu, et elle était de moins en moins présente à l’antenne, lui faisant redouter une stagnation professionnelle. Elle s’en était déjà expliqué avec sa hiérarchie et le conflit était existant depuis plusieurs mois, avant les événements d’Ukraine. 

                    Bref, Liz Wahl est une opportuniste avec des amis dans les cercles néocon qui a démissionné de RT en étant assurée d’avoir un contrat chez CNN. Autrement dit, une hypocrite.


                    Maintenant sur RT et la propagande Russe, je vais vous dire une chose : vu l’état de la presse Française, pour s’informer sur la France il faut lire la presse étrangère. Et là dedans RT, Ria Novosti, TASS sont des choses réellement excellentes, bien moins grotesques que « nos journaux de référence » à nous. Même Sputnik News ou Russia insider sont de meilleure qualité que « Le Monde » de nos jours. Et pourtant dans ces 2 derniers cas, il s’agit bien de la propagande pro Russe.

                  • QAmonBra AmonBraQ 6 mai 2015 09:54

                    @ L’auteur

                    Les yéménites sont au monde arabe ce que les afghans sont pour l’orient : De farouches montagnards, guerriers dans l’âme, au point d’avoir été le fer de lance des armées de l’expansion musulmane après la mort du prophète.

                    Avec ou sans bombes à sous munitions, rafales et autres jouets de mort, les $éoud viennent de mettre les doigts dans la bouche d’une machine de guerre qui les dévorera tout cru.

                    Avec $ion et sa marionnette U$ pour « amis », les wahhabites $aoudiens (pléonasme ?) n’ont pas besoin d’ennemis, et quand on sait que le leader d’Ansarallah (équivalent du hezbollah libanais) a déclaré que la libération de la Palestine passe par la Mecque et Médine, les tartufes obèses de Riyad devraient songer sérieusement à perdre du poids, ils n’en courseront que plus vite pour sauver leurs peaux . . .


                    • morice morice 6 mai 2015 10:10

                      vec $ion 


                      demande de retrait de ce post antisémite. RAS LE BOL, Agoravox, de votre mansuétude avec eux...

                      • Dom66 Dom66 6 mai 2015 11:19

                        @morice

                        Je ne vois pas d’anti-sémitisme dans son texte, si on ne peut plus critiquer Israël et les sionistes fouteurs de merde où on va ? Raz le bol aussi

                         


                      • morice morice 6 mai 2015 13:55

                        associer le dollar et « Sion », pour vous ce n’est pas antisémite, hein ??



                      • QAmonBra AmonBraQ 7 mai 2015 09:42

                        @morice

                        Le lien entre le $ et le $ionisme est une évidence pour un nombre croissant de citoyens, toutes origines, philosophies et confessions confondues, vous préférez peut être que j’assimile les a$$ociés de $ion avec le $hekel ?

                        Dire, sans autres approfondissements, d’un anti-$ioniste qu’il est antisémite équivaut a considérer comme islamophobe un anti-wahhabite, ou un anti-$éoud ce qui est exactement la même chose, c’est à dire près de 90% des musulmans, soit plus d’un milliard d’humains !

                        Un peu de sérieux morice ! Prennez exemple sur wesson dont j’admire la patience et la solide argumentation à l’égard de la puérilité de vos propos et, de grâce, cessez de défendre l’indéfendable en vous faisant le lèche boules de qui vous savez :

                        « demande de retrait de ce post antisémite. RAS LE BOL, Agoravox, de votre mansuétude avec eux... »


                      • morice morice 7 mai 2015 11:23

                        la modération va laisser longtemps en ligne ce texte antisémite ???


                        c’est une HONTE de lire tels propos ici, une HONTE...

                      • Ben Schott 7 mai 2015 11:26

                        @morice

                        Mais oui, Momo, c’est une HONTE, une HONTE...

                        Faut prendre vos cachets, maintenant !...


                      • wawa wawa 6 mai 2015 12:17

                        Ce qui m’étonnes toujours, c’est l’inventivité humaine pour fabriquer des armes.


                        un don inné

                        • agent ananas agent ananas 6 mai 2015 13:10

                          Mais non, l’Arabie Saoudite bombarde le Yémen avec des loukoums...
                          Cluster ou pas cluster, là n’est pas le problème. Il y a plus de 3000 victimes, la plupart civiles, depuis l’agression illégale du Yémen. Et personne ne moufte, même pas l’ONU pourtant si prompte à dégainer le R2P (Responsabilité de Protéger). Les Etats-Unis refusent même d’évacuer leurs ressortissants coincés au Yémen (3000 environs). Il est vrai que la plupart sont d’origine yéménite, sans doute des « untermensch » pour l’administration Obama.
                          La vente d’une poignée de « Rafales » vaut bien notre complaisance. Les frères Kouachi doivent bien rigoler...


                          • morice morice 6 mai 2015 13:53

                            votre vocabulaire vous trahit, « agent ananas »..


                            untermensch :


                            Vous rêvez, l’armée c’est abrutissant, c’est de la servitude, vous n’êtes pas plus qu’untermensch qui doit marcher comme une marionnette !


                          • agent ananas agent ananas 6 mai 2015 14:23

                            @morice

                            Apprenez à lire.


                          • agent ananas agent ananas 6 mai 2015 14:25

                            @agent ananas

                            PS : et aussi à écrire....



                            • wesson wesson 6 mai 2015 14:20

                              @morice

                              stopfake.org de mieux en mieux comme source ! 

                              le site spécialisé en propagande Russe anti-Ukraine (c’est leur seul et unique sujet), écrit par 
                              « des etudiants Ukrainiens », mais disponible uniquement en Russe et en Anglais (même pas de version Ukrainienne), et aussi un peu en Espagnol.

                              Il y a pas plus propagandiste que Stopfake.org, Franchement, vous vous enfoncez là ! ça sera quoi votre prochaine source ? Euromaidan press, Ukraine Today ?

                            • Pyrathome Pyrathome 6 mai 2015 14:49

                              Ça aussi, c’est du flan ??

                              Aurait-on les amis qu’on mérite ???


                            • morice morice 6 mai 2015 20:55

                              le site spécialisé en propagande Russe anti-Ukraine


                              c’était pour répondre à votre critique des sources... pro-ukraine.


                            • wesson wesson 6 mai 2015 23:09

                              @morice
                              vous pouvez finasser autant que vous le voulez, ça ne changera rien au fait que votre source à vous possède un biais néoconservateur évident garanti par un intérêt commercial bien compris, et que à ce titre là elle ne saurait être considéré comme une source digne de confiance.


                              j’ajoute que si vous pouvez au moins admettre que les conclusions de Brown Moses ont effectivement donné un prétexte aux Nord Américains pour bombarder la Syrie et armer des rebelles liées aux mouvances islamistes les plus radicales, que se passerait-il si celles de Bellingcat amenait à ce que l’Europe ou les USA en viennent à bombarder la Russie ?

                              Est-ce donc cela que vous voulez, espèce d’imbécile ? Et Si ça l’est, j’espère que vous enverrez vos propres enfants en première ligne pour qu’ils aillent tuer du Russe !

                              Alors réfléchissez une seconde avant de donner crédit à un mec qui se la pète parce qu’il sert des intérêts qui le dépassent totalement.

                            • morice morice 6 mai 2015 23:39

                              vous pouvez finasser autant que vous le voulez, ça ne changera rien au fait que votre source à vous possède un biais néoconservateur évident garanti par un intérêt commercial bien compris


                              ah ouais et lequel ? celui de votre fameux pipe line ?

                              j’ajoute que si vous pouvez au moins admettre que les conclusions de Brown Moses ont effectivement donné un prétexte aux Nord Américains pour bombarder la Syrie

                              euh faudrait vous renseigner : les bombardements n’ont pas visé les sbires de Bachar... (à moins que vous trouviez que ISIS-Daesh mérite qu’on reste sur le cul à ne rien faire, et je ne parle même pas de qui à pu mettre ça en place !) les premiers on eu lieu en novembre 2014 :


                              Or Belling cat a débuté en septembre 2014, et Brown Moses deux ans avant... on imagine mal le chômeur au fond de son canapé être devenu le conseiller en chef d’Obama : or c’est comme ça que vous le présentez.... 

                              on relit : 

                              Le site Belling Cat, financé par une campagne de crowdfunding sur la plate-forme Kickstarter, veut démocratiser l’usage des outils de recherche et d’enquête gratuits sur le Web, comme Google Earth, Facebook, Instagram ou Twitter.

                              « Trop souvent, les journalistes se servent peu ou mal de ces outils », regrette M. Higgins, qui s’est entouré d’une quinzaine de contributeurs, dont le journaliste Peter Jukes, spécialiste de Boko Haram au Nigeria, connu pour son live-tweet du procès des écoutes téléphoniques de News of the World, l’ancien tabloïd britannique de Murdoch.


                              « Eliot se sert d’outils qu’on utilise tous les jours, mais d’une façon bien plus créative », plaide Paul Radu, rédacteur en chef d’Enquêter sur le crime organisé et la corruption (OCCRP), un réseau est-européen de centres d’investigation qui soutient le projet Belling Cat.


                              d’autre part, je reprends votre gentillesse : « Est-ce donc cela que vous voulez, espèce d’imbécile ? Et Si ça l’est, j’espère que vous enverrez vos propres enfants en première ligne pour qu’ils aillent tuer du Russe » avec cet article :


                              je vous prierai de laisser mes enfants tranquille et vous demanderai donc désormais de rester poli. A moins que vous ne me disiez que Poutine est aussi un gars aussi sympa que Bachar, ce qu’on est en droit d’imaginer, à vous lire...

                              Alors réfléchissez une seconde avant de donner crédit à un mec qui se la pète parce qu’il sert des intérêts qui le dépassent totalement.

                              Je vous demanderai de faire de même en respectant le travail d’investigation de Eliott Higgins, qui ne doit qu’à lui-même et a complètement bluffé les journalistes traditionnels. 

                              il a été injurié, par des gens comme vous, comme j’ai pu l’être et comme vous le faites aujourd’hui en partant en vrille sans raison valable :

                              « It makes some people think I’m black and Jewish – I’ve even been racially abused. I’ve been accused of all sorts of things online : CIA, MI5, MI6, Mossad, Bilderberg group. »

                              on m’a accusé ici d’être islamiste, ou pro-isréaélien ou même antisémite, puis pro-américain, islamophile et depuis hier pro-Arabie Saoudite... comme quoi la connerie n’a pas de nom. La vôtre va finir par en porter un, à mettre en cause le boulot d’Higgins au seul critère que ses conclusions ne vous plaisent pas.

                              Au fait, Brown Moses a permis de rectifier et de préciser des avis sur les bombes cluster, et leur usage intensif par Bachar, ce qu’a admis HWR, qui possède pourtant des enquêteurs bien plus nombreux que les amis d’Higgins :

                              « Brown Moses is among the best out there when it comes to weapons monitoring in Syria, » says Peter Bouckaert, emergencies director at Human Rights Watch, who worked with Higgins to document the use of cluster bombs in Syria. He represents an important development in arms monitoring, which used to be the domain of a few secretive specialists with access to the required and often classified reference materials.

                              voilà ce qu’il a précisé :
                              What we have learned about Syrian weapons via Brown Moses

                               - Cluster bombs were first spotted by Higgins in summer of 2012 and used extensively used from October. The Syrian government denies they exist in Syria, but Higgins has developed a database of almost 500 videos documenting the use of cluster bombs, which are banned in most countries.

                              •-  -Reports of DIY barrel bombs being thrown out of helicopters were initially dismissed as « baloney » by a Russian military expert. Extensive and clear footage unearthed by Higgins suggests otherwise.

                               -The proliferation of shoulder-launched heat-seeking missiles known as Manpads. Most recently Higgins has documented Chinese-made FN6 Manpads in the hands of rebels fighting around Aleppo.

                               -A cache of weapons from the former Yugoslavia was first noticed by Higgins at the start of this year in the hands of rebel groups fighting in the southern province of Deraa. The weapons were financed by Saudi Arabia with the knowledge of the US, subsequent reports alleged.

                              Si cela vous emmerde tant, comme révélations, c’est que vous avez choisi un camp au préalable, qui ne souhaitait pas que ce soit connu. Désolé, mais je ne mange pas de votre pain. Vous auriez LU ce qu’il a ECRIT, vous vous seriez aperçu qu’il a DENONCE l’envoi d’armes par les USA et l’Arabie Saoudite, via cette voie Croate, qu’il a été le premier à débusquer. HWR n’avait RIEN VU.

                              Non seulement vous le diffamez, mais vous êtes infoutu de savoir ce qu’il a exactement écrit. C’est bien de la connerie crasse, ça, de votre part !


                              • wesson wesson 7 mai 2015 00:46

                                @morice
                                «  les bombardements n’ont pas visé les sbires de Bachar...  »


                                Bern voyons ! 52 morts civils, 0 djihadiste après une frappe aérienne de la coalition, selon l’observatoire Syrien des droits de l’homme. 

                                « The Observatory said it condemns with the strongest words possible this »massacre« that targeted the northern Syrian town under the pretext of targeting the IS positions there. »

                                La réalité est que tout le monde est content en occident si les bombes de la coalition vont un tout petit peu trop loin dans leur cible.


                                Vous prétendez que je suis « parti en vrille » sans raisons valables, ça fait juste une dizaine de post argumenté que je vous donne à l’appui de mon propos, et auxquels vous répondez par l’attaque ad hominem. Je vous voit parfaitement venir d’ailleurs, vous mentionnez les injures raciales et antisémites que Higgins a reçu dans l’espoir de m’y associer. Vous geignez une fois de plus sur votre propre infortune tentant là aussi de m’associer à la meute qui vous a pourchassée.

                                En matière de partir en vrille, cela fait un bon moment que ça vous est arrivé : vous ne supportez tout simplement pas la critique, et insultez systématiquement toute personne qui s’y adonne. Relisez-vous me demander de ne pas vous insulter, pour évoquer 5 lignes après ma « connerie ». 

                                Et va que je te fait des allusions perfides « t’aimes pas les conclusions de Bellingcat donc t’est un fourrier de Poutine ». Votre conception de la géopolitique confine au crétinisme manichéen. Gnéé Poutine méchant, gnéé Bachar Boucher, gnéé gnéé. Vous êtes ridicule, et d’un simplisme désarmant !

                                Higgins s’est forgé une aura médiatique internationale sur la question Syrienne. Oui, il a écrit pas mal de choses qui sont exactes sur la question, et j’ai expliqué à au moins 2 reprises que la plupart d’entre elles proviennent de l’équipe de Postol. Me mettre en référence que les journalistes bavent devant ça ne m’apprends rien et je ne le conteste pas. Mais je maintient que depuis la création de Bellingcat et sur la question Ukrainienne sur laquelle je me suis tout particulièrement intéressé, j’ai acquis non pas la conviction mais la certitude que son boulot ne tient absolument pas la route. 

                                Faux documents, faux témoignages, pseudo-science, failles méthodologiques absolument béantes, le résultat est vide, désespérément vide. Et n’allez pas me remettre en lien l’article de correctiv - encore un site soi-disant indépendant et financé par du crowdfunding, mais en réalité financé par la fondation Brost, c’est à dire le SPD - ce dernier ne faisant que reprendre Bellingcat en y ajoutant la collection de ragots habituels. Ou même Mediapart qui ont eux repris Correctiv et qui sur le sujet sont aussi mauvais. 

                                Dès le départ cet article commence par un faux (le tweet de réjouissance provenant soit-disant que Girkin, sauf que ce type a toujours dit ne PAS posséder de compte sur les réseaux sociaux). Et le biais est de suite évident (extrait à propos de l’avion abattu par erreur au large de la Crimée en 2001) : 

                                « Le Conseil de Sécurité Ukrainien a admis avoir abattu l’avion [...] » 
                                tout en omettant de dire que ce fut pratiquement 1 an après les faits et qu’il le niait jusqu’alors, et parce que les Américains leur avait collé sous le nez les images satellites prouvant que c’était bien eux qui l’avait fait. 

                                Dès le départ on comprends fort bien qu’il s’agira de dédouaner totalement l’un des suspect potentiel pour charger un suspect pas si évident que cela. Mais je m’égare la critique de cette bouffonnerie est bien trop longue pour que je m’y adonne ici de manière exhaustive.

                                Quoiqu’il en soit, et compte tenu des éléments que j’estime objectif, je persiste et continuerai à dire que votre source Bellingcat ne vaut pas tripette, et que ce dernier s’est tout simplement mis au service de groupes néoconservateurs va-en-guerre. Je sais, ça vous emmerde, mais c’est comme ça.

                              • wesson wesson 7 mai 2015 02:19

                                @morice
                                Je m’aperçoit que j’ai bien incomplètement décrit James Kirchick, le mec qui a orchestré la démission à l’antenne de Liz Wahl que vous aviez évoqué.


                                Ce type (qui a travaillé un temps pour Radio Free Europe - aussi surnommée Radio CIA) semble s’être fait un devoir de piéger RT. Il n’en était pas à son coup d’essai. 

                                En 2013, il signa un petit article dans le New York Daily News ou il exigeait la condamnation à mort du Soldat Bradley Manning (le soldat qui avait fourni à Wikileaks les câbles diplomatiques US). 

                                Mais plutôt que de débattre et défendre son idée de psychopathe, il se lança dans une attaque en règle de RT « outil de propagande soviétique », stigmatisant la politique anti-gay Russe. 

                                Alors que de toute évidence il espérait être coupé et retiré de l’antenne dès le début de son propos, RT le laissa s’exprimer pendant 2 longues minutes ou il accusa à peu près tout le monde d’être des agents soviétiques, sous l’œil médusé et parfois goguenard des autres invités et des journalistes.

                                Puis, un peu déçu de ne pas avoir été censuré, il confirma hors antenne à la fin du show la raison réelle pour laquelle il avait répondu à l’invitation de RT : « I came here to fuck with the Russians » 

                                Voilà donc les nouveaux amis de Elliot Higgins, avec lesquels il s’affiche et donne des conférences grassement payées. Et vous me raconterez qu’il est apolitique...



                              • morice morice 7 mai 2015 11:23
                                Bern voyons ! 52 morts civils, 0 djihadiste après une frappe aérienne de la coalition, selon l’observatoire Syrien des droits de l’homme. 


                                vous me parliez des bombardements précédents...

                              • morice morice 7 mai 2015 11:33

                                Mais je maintient que depuis la création de Bellingcat et sur la question Ukrainienne sur laquelle je me suis tout particulièrement intéressé, j’ai acquis non pas la conviction mais la certitude que son boulot ne tient absolument pas la route. 


                                ah tiensn on attendra le vôtre, ou une superbe contradiction rédigée pour ça pour le croire, car pour l’instant vous CLAMEZ sans AUCUN ARGUMENT.

                              • morice morice 7 mai 2015 11:41
                                « Le Conseil de Sécurité Ukrainien a admis avoir abattu l’avion [...] » 
                                tout en omettant de dire que ce fut pratiquement 1 an après les faits et qu’il le niait jusqu’alors, et parce que les Américains leur avait collé sous le nez les images satellites prouvant que c’était bien eux qui l’avait fait.

                                ah tiens, vous l’admettez... qui aura le plus fait pour ça ?

                                RT, qui avait mis en ligne un FAUX GROSSIER avec un avion superposé grossièrement en train de tirer ?

                                QUI EST LE PLES SERIEUX LA ??


                                un FAKE FLAGRANT. bienvenue sur Planet Poutin..

                              • wesson wesson 7 mai 2015 12:46

                                @morice
                                mais vous avez pété un plomb là ? 


                                Ce à quoi je faisait référence, c’est le vol Siberia Airlines qui faisait la ligne Tel-Aviv Novossibirsk, abattu par erreur en 2001 par l’armée Ukrainienne au large de la Crimée. L’état a nié pendant 1 an avoir fait ça, mais lorsque les Américains leur ont collé les photos sous le nez, ils ont été forcés de l’admettre, et en ont profité pour mettre définitivement au placard les BUKS qu’ils possédaient - C’était Yanukovitch à l’époque qui avait pris cette décision. ça n’avait RIEN A VOIR avec le MH17 descendu en 2014, ne confondez pas tout.

                                Il n’en demeure pas moins que en 2001 les USA étaient donc capables de produire des images satellites permettant de prouver qu’un BUK avait été tiré contre un avion de ligne, et que 15 ans plus tard, les seules « preuves » qu’ils semblent capable de produire sont des images Digitalglobe avec des traits rajoutés avec Paint (CF : cette « preuve » fournie par le département d’état et diffusée par CNN ...). Un petit commentaire sur le sérieux de tout ceci ?

                                sur le fake auquel vous faites référence, il est paru sur un télé Russe ça veut bien dire que c’est Poutine qui a ordonné la destruction du MH17, et peut-être même as-t’il personnellement appuyé sur le bouton n’est-ce pas ? Car en définitive c’est bien cela que sous-entends votre raisonnement, et qui est aussi une constante chez Bellingcat.

                                Cependant là encore vous vous trompez et mélangez un peu les choses. Ce n’est pas RT qui l’as mis en ligne, mais Pervey (l’équivalent Russe de TF1), qui avait quand même pris soin de faire valider la photo par un expert qui n’avait pas su repérer le bidonnage. Effectivement ils se sont fait avoir avec ce document, dont ils croyaient connaitre l’origine... Vous pouvez faire confiance aux services Américains pour essaimer partout ce genre d’appât, ou même tout simplement en l’existence d’ado qui s’emmerde 4chan ou équivalent Russe pour passer quelques heures à produire ce genre de faux. Et de temps en temps ça mords comme dans ce cas. Quand ça arrive à un média occidental, en général personne ne dit rien ça ne fait strictement aucun bruit ou si peu. Par contre, lorsque ça arrive à un média Russe, vous pouvez compter sur le MSM pour faire la caisse de résonnance.

                                Au final votre réponse est caractéristique de vos analyses : imprécise, confuse, anachronique. Manifestement, on voit bien que vous n’êtes pas trop dans votre sujet, et vous en savez ce que vous avez pu gratter en 5 minutes de recherche google.

                              • morice morice 7 mai 2015 13:00

                                Quand ça arrive à un média occidental, en général personne ne dit rien ça ne fait strictement aucun bruit ou si peu. Par contre, lorsque ça arrive à un média Russe, vous pouvez compter sur le MSM pour faire la caisse de résonnance.


                                ah, parce que pour vous, donc, RT n’est PAS de la propagande ??

                                il vient y faire quoi Alex Jones, à votre avis ? Un casting pour une Weight Watchers ?

                              • wesson wesson 7 mai 2015 14:49

                                @morice
                                Bon Alex Jones je vous accorde qu’il est sérieusement dérangé, absolument pas crédible et financé en sous-main par les frères Koch, cad le mouvement « libertarien » en tout cas très très à droite.


                                Mais sérieusement, le fait qu’il soit interviewé 3 minutes par RT pour lui laisser débiter ses conneries suffit à discréditer toute la chaîne et en permanence ? Non, ce n’est pas très sérieux comme argument. La notion de liberté d’expression des anglophones en général et de RT en particulier (mais pas que) les amène à recevoir dans leurs émission quelques mecs sérieusement dérangés sans qu’ils ne soient spécifiquement d’accord, ou qu’ils lui offrent une tribune régulière.

                                Et que dire de Rush Limbaugh, de Bill O’Reilly ou de Glenn Beck - ce dernier n’ayant franchement rien à envier à Alex Jones au niveau de la dinguerie. Est-ce que la quotidienne conspirationniste de Glenn Beck sur Fox News engagait la responsabilité du gouvernement US ??? 

                              • wesson wesson 7 mai 2015 17:27

                                @morice
                                ça vaut quand même pas grand chose comme argument : RT serait propagandiste parce que ils ont passé Alex Jones à l’antenne. 


                                Voulez-vous que l’on fasse l’appel des émissions ou Alex Jones a participé sur les networks Américains ?

                                Tous des propagandistes soutient de Poutine ?

                              • wesson wesson 7 mai 2015 02:40

                                Voilà ce que l’on trouve sur « la propagande Russe » :

                                « François Hollande admet avoir armé les rebelles syriens en violation de l’embargo »« 
                                Les livraisons auraient eu lieu en 2012, avant l’annulation de l’embargo en 2013. C’est du moins les propos de François Hollande tels que les a recueillis le journaliste et écrivain Xavier Panon l’année dernière. « Nous avons commencé quand nous avons eu la certitude qu’elles iraient dans des mains sûres. Pour les armes létales, ce sont nos services qui ont procédé aux livraisons », a déclaré François Hollande à l’écrivain, rapporte l’AFP.

                                [...]

                                Xavier Panon décrit aussi dans son livre les plans d’attaque du gouvernement français en Syrie. Il s’agissait des frappes aériennes contre le régime syrien soupçonné d’avoir utilisé des armes chimiques contre son propre peuple en août 2013. Parmi les cibles, on trouve le siège des services de renseignement de l’armée syrienne que la France a jugé responsable des attaques chimiques. Mais faute de l’appui de Washington, ces plans n’ont pas pu être menés à bien.
                                 »

                                Et après vous viendrez me raconter que le but n’était pas de bombarder Assad mais les djihadistes ...

                                • morice morice 7 mai 2015 11:30

                                  l s’agissait des frappes aériennes contre le régime syrien soupçonné d’avoir utilisé des armes chimiques contre son propre peuple en août 2013.`


                                  le problème c’est que c’était bien lui, et qu’après il a continué ; il en est au chlore, aujourd’hui ? puisqu’on lui a enlevé le sariN

                                  A moins que vous n’affirmiez aussi qu’il n’utilise pas le chlore ??

                                  c’est vrai que votre héros le mien devant Pujadas ou Rose :

                                  au fait, cette organisation Organization for the Prohibition of Chemical Weapons (OPCW) elle vous parait aussi téléguidée, ou indépendante ??? hugh ?




                                  une petite piqure de rappel signée Bellingcat ?






                                    • anomail 7 mai 2015 18:09

                                      Un peu HS mais j’aime beaucoup la propagande qui vise à nous faire croire qu’il existe des règles pour faire la guerre, et que les civils meurent par accident.

                                      La guerre il faut la gagner c’est tout.
                                      Quand on est vainqueur on peut écrire l’histoire après.


                                      • morice morice 7 mai 2015 22:52

                                        « Quand on est vainqueur on peut écrire l’histoire après. »


                                        c’est une phrase des sites fachos ou néo-nazis ça...

                                        • anomail 11 mai 2015 16:19

                                          @morice

                                          « c’est une phrase des sites fachos ou néo-nazis ça... »

                                          Je ne peux pas vous dire, je n’en fréquente pas (ou au moins je n’en ai pas conscience smiley )


                                        • anomail 11 mai 2015 16:20

                                          @anomail

                                          J’ajouterai que l’issue du combat détermine qui sera classé « résistant » et qui sera classé « terroriste ».


                                        • Ben Schott 8 mai 2015 12:59

                                          Tiens, Momo a fait sauter (sans jeu de mots) un commentaire, très anodin, où je disais qu’il ne fallait pas confondre cluster et clystère...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité