• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pas de « regime change » à Téhéran

Pas de « regime change » à Téhéran

Prémuni contre le “hard power” US par sa propre force militaire (et par ses alliances) le “régime des mollahs” a été directement ciblé par le “soft power” made in USA. La Maison-Blanche a fait tourner les rotatives de la désinformation, mais le résultat n’était pas garanti sur facture. C’est le moins qu’on puisse dire.

Donald Trump a beau assurer que “l’Iran échoue à tous les niveaux”, que “le grand peuple iranien est réprimé depuis des années”, qu’il a “faim de nourriture et de liberté”, qu’il est “temps que ça change” et qu’il “soutiendra le peuple iranien le moment venu”, c’est peine perdue. Ces proclamations grandiloquentes n’auront aucun effet sur le cours des choses. Déchaîné contre Téhéran, Washington veut saisir le conseil de sécurité. Mais la Chine et la Russie s’opposeront à toute forme d’ingérence. Il n’y aura ni mandat onusien torpillant un Etat souverain au nom des “droits de l’homme”, ni “zone d’interdiction aérienne”, ni “droit de protéger”. Que les bellicistes se fassent une raison : l’Iran ne connaîtra pas le sort de la Libye, détruite par l’OTAN en 2011.

Le châtiment venu du ciel étant décidément impraticable, Washington a joué la carte de la déstabilisation interne. Pour y parvenir, ses stratèges ont déployé toute la gamme des moyens disponibles : avalanche de propagande antigouvernementale financée par la CIA (notamment par les stations de radio émettant en persan vers l’Iran), agents de tous poils infiltrés dans les manifestations populaires, appui donné à toutes les oppositions sur place ou en exil. Incapable de procéder au “regime change” par le haut, la Maison-Blanche a tenté de l’obtenir par le bas. Prémuni contre le “hard power” US par sa propre force militaire (et par ses alliances) le “régime des mollahs” a été directement ciblé par le “soft power” made in USA. La Maison-Blanche a fait tourner les rotatives de la désinformation, mais le résultat n’était pas garanti sur facture. C’est le moins qu’on puisse dire.

Pour abattre un régime qui leur déplaît, les “neocons” de Washington ont classiquement besoin de différents types de munitions. L’expérience montre qu’il leur faut détenir au moins deux des trois atouts suivants : une forte opposition interne chez l’adversaire, une soldatesque de supplétifs, une capacité d’intervention directe. En Iran, ils ne disposaient clairement d’aucun de ces trois atouts. L’opposition interne existe, mais c’est moins une opposition au régime qu’une opposition au gouvernement. Le système politique lui donne libre cours à travers le processus électoral. La dialectique entre “conservateurs” et “réformateurs” structure le débat, favorisant l’expression des contradictions internes sans mettre en péril le régime issu de la révolution de 1979.

C’est pourquoi les masses n’ont pas investi la rue, et la grogne qui s’y exprime pour des raisons économiques ne génère pas, sauf exception, une contestation du régime politique. Il est significatif que la propagande occidentale se livre, une fois de plus, à de grossières manipulations. On a même vu le directeur général de “Human rights Watch”, Kenneth Roth, utiliser une photo des manifestations pro-gouvernementales pour illustrer le “soulèvement populaire” contre le régime. En croyant voir dans des rassemblements de mécontents le prélude à un changement de régime, Washington a pris deux fois ses désirs pour des réalités : la première, en confondant mécontentement et subversion dans les manifestations antigouvernementales ; la seconde, en refusant de voir que les manifestations pro-gouvernementales étaient au moins aussi importantes.

Cet espoir d’un “regime change” à Téhéran est d’autant plus illusoire que Washington ne détient pas davantage le deuxième atout : des hordes de mercenaires pour faire le sale boulot. Les frontières étant surveillées de près par l’armée iranienne, la réédition d’un scénario à la syrienne est impossible. En Syrie, les miliciens wahhabites furent importés en masse avec la complicité de l’OTAN, et il a fallu six ans au peuple syrien pour s’en débarrasser sérieusement. En Iran, aucun indice ne permet de penser qu’une telle invasion ait seulement eu lieu. Quelques individus ont dû passer à travers les mailles du filet, mais leur capacité de nuisance est limitée. Depuis la déroute de Daech, l’internationale takfiriste est aux abois. Le dernier carré d’Al-Qaida finira coincé dans la poche d’Idlib. L’armée syrienne avance, elle reconquiert le territoire national, et le “regime change” à Damas n’est plus à l’ordre du jour.

Pour détruire le “régime des mollahs”, Washington ne peut compter ni sur l’opposition interne, ni sur le mercenariat externe, ni sur une intervention militaire directe. L’opposition interne ne partage pas ses objectifs, le mercenariat étranger est une ressource en voie de disparition, et l’intervention militaire vouée à l’échec. Le “regime change” a réussi en Libye grâce au bombardement aérien. Il a échoué en Syrie malgré des hordes de mercenaires. Mais il n’a aucune chance de réussir en Iran. Le peuple iranien subit surtout les sanctions infligées par un Etat étranger qui lui donne des leçons de “droits de l’homme”. Que certaines couches sociales aspirent au changement est naturel, et tout dépendra de la réponse du pouvoir à leurs revendications. Le président Rohani a condamné les violences. Mais il a aussi admis la légitimité du mécontentement social, des mesures impopulaires ont été annulées, et le peuple iranien n’a pas l’intention de s’étriper pour faire plaisir au locataire de la Maison-Blanche.

La situation est difficile pour les plus pauvres, mais l’Iran est tout sauf un pays au bord de la faillite. Malgré les sanctions imposées par Washington, le pays a connu un développement notable en 2016. Son économie affiche un taux de croissance de 6,5% et l’endettement public est particulièrement faible (35% du PIB). Mais le taux de chômage est élevé (12,5%) et il frappe surtout les jeunes. Le pays connaît une crise de croissance qui avive les tensions sociales, soulignant les privilèges de la bourgeoisie marchande accentués par les réformes libérales voulues par le gouvernement. L’Iran exporte son pétrole, mais il manque de capitaux extérieurs. A l’affût de la moindre faiblesse, Washington rêvait d’un mouvement de grande ampleur, capable de faire vaciller le pouvoir. Visiblement, c’est raté, et l’agression US a manqué son objectif. Elle ne cessera pas pour autant, car l’Iran est depuis longtemps dans la ligne de mire des fauteurs de guerre.

Obsession des “neocons”, la lutte contre Téhéran remonte aux origines de la République islamique (1979). Elle fut inaugurée par une attaque irakienne dont l’Occident fournit les armes et les pétromonarchies les moyens financiers (1980-1988). Elle s’est poursuivie avec les attentats du Mossad et de la CIA, infligeant aux Iraniens ce même “terrorisme” dont les accuse la propagande occidentale. Puis elle s’est amplifiée avec l’invention de la “menace nucléaire iranienne” au début des années 2000. Il est évident que Trump se soucie comme d’une guigne des droits de l’homme et que la question nucléaire est l’arrière-plan de la crise actuelle. A Washington, l’union sacrée s’est miraculeusement reconstituée contre l’Iran. Ce pays n’a jamais agressé ses voisins, mais la possibilité qu’il se dote d’un parapluie nucléaire entamant le monopole israélien dans la région est jugé intolérable. Le “regime change” a avorté, mais il est clair que Trump torpillera l’accord de 2015.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

133 réactions à cet article    


  • Massada Massada 5 janvier 2018 08:51

    «  Pas Gaza, pas le Liban, ma vie en Iran  », affirme l’un des slogans scandés au cours des six derniers jours.

     
    La situation économique en Iran n’est pas bonne. Le taux de chômage atteint les 12% dans l’ensemble du pays et même 40 % chez les jeunes Iraniens.
    La colère populaire est également attisée par une forte corruption.
    Le financement des entité terroristes du Hezbollah et autres coutent très cher, l’Iran n’a pas les moyens de sa politique étrangère.
     
    Dans un sondage publié au mois de juin dernier par l’Université du Maryland et l’institut de sondage IranPoll basé à Toronto, deux tiers des Iraniens estiment que la situation économique de leur pays est mauvaise et 34% pensent qu’elle est très mauvaise.
     
    La situation financière de 77% des personnes interrogées s’est détériorée au cours de l’année et la plupart des sondés pensent que les conditions économiques du pays dans son ensemble empirent.
     
    Les mollahs au pouvoir sont régulièrement soupçonnés de s’enrichir personnellement. L’Iran est classé à la 131e place sur 176, dans le classement des pays les plus corrompus de Transparency international. 
     
    Les responsables politiques du pays survivront certainement à cette crise, mais le pire est peut-être à venir. smiley



    • mursili mursili 5 janvier 2018 09:40

      @Massada

      Israël devrait travailler à la réconciliation Saoudo-Iranienne. Ce serait gagnant-gagnant. 


    • Diogène diogène 5 janvier 2018 09:47

      @mursili

      y en a qui essaient, mais c’est pas facile

      il parait qu’il y a un vieux contentieux 

      on ne sait plus très bien à qui dieu a fait des promesses

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 5 janvier 2018 09:53

      @Massada

      La voix de l’Eipa a parlé ^^


    • symbiosis symbiosis 5 janvier 2018 11:18

      @Massada

      En effet, la crise est la même pour tous. Chômage, dette, mauvais résultats économiques, mécontentement, etc....
      Est-ce pour autant que les cow-boys organisent des coups d’états partout ailleurs sur la planète ?
      Non, seulement quand on ne se soumet pas à leur Cosa Nostra.


    • jmdest62 jmdest62 5 janvier 2018 11:24

      @Massada
      Il y a aussi à balayer chez vous Non ?
      Si vous commenciez par là ...ça nous ferait des vacances.


    • Dantès 6 janvier 2018 03:32

      @Massada

      Fausse bienveillance oblige, le pompier- pyromane fait mine de s’inquiéter pour le bon peuple iranien après lui avoir imposé de longues décennies de guerre économique et des sanctions visant ses plus démunis.

      Bons vieux dogmes judéo-wasp qui, s’ils ne fonctionnent plus du tout stratégiquement parlant, ont au moins le mérite de faire sourire par leur entêtement et leur cynisme des plus absurdes et délétères.

      Une fois l’architecture de l’état détruite, on nous parlerait certainement d’autre chose, et le paternalisme condescendant du tout médiatique n’aurait aucun émoi face à la ressurgence des marchés d’esclaves et du traffic d’organes (qui ferait bien le plaisir de quelques groupes israéliens réputés).


    • izarn izarn 9 janvier 2018 01:05

      @Massada
      Et la situation israelienne elle est comment ? Surtout si l’aide US disparait ? Hum ?


    • Clocel Clocel 5 janvier 2018 09:09

      M’étonnerait que les iraniens aient oublié Mossadegh et le Chah...

       Ils savent qu’il vaut mieux éviter de bouffer avec les anglo-saxons et leurs alliés attardés, même avec une grande cuillère...

      Faut durer, laisser faire les vers dans les fruits...


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 janvier 2018 09:12

        Rassurez-moi, ce texte a bien été écrit il y a 1 an, non ?


        • vesjem vesjem 5 janvier 2018 17:58

          @Olivier Perriet
          tiens, perriet sort de sa niche


        • leypanou 5 janvier 2018 09:34

          L’actuel président iranien H Rouhani est souvent loué en Occident comme étant un modéré -qualificatif positif-, à la différence de l’ancien Ahmadinedjad.

          Ce qu’il ne faut jamais oublier c’est quand un homme politique est loué ici, c’est qu’il est de « leur bord », autrement dit partisan du néolibéralisme économique (comme l’ancien président brésilien I Lula).

          Les difficultés économiques actuelles de l’Iran sont les résultats de choix de politique économique, qui a fait ses preuves, en particulier en France. Cet article intitulé « comment le capital financier parasite a changé l’économie iranienne en un capitalisme de casino » en apprendra un peu plus à ceux qui sont intéressés.

          Et comme toujours, l’empire et ses laquais/amis en profitent pour souffler sur la braise par un soutien et des mensonges (la tentative ridicule des États-Unis de réunir le Conseil de Sécurité en est une ; dommage que la Russie et la Chine n’aient pas fait preuve d’autant de lucidité concernant la Corée du Nord).
          Compléments de lecture : l’histoire non racontée du gouvernement « modéré » iranien.
          Ou encore ici sur la privatisation de l’enseignement.


          • Clocel Clocel 5 janvier 2018 09:47

            @leypanou

            « dommage que la Russie et la Chine n’aient pas fait preuve d’autant de lucidité concernant la Corée du Nord). »

            Un piège à pygargue ?

            Depuis le temps que l’oncle Sam prétend avoir la plus grosse, il va bien falloir qu’il nous la montre.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 janvier 2018 10:56

            @leypanou
            Et je rajouterais :
            dommage que vous ne fassiez pas preuve de la même lucidité et de la même cohérence en allant vivre votre rêve en Corée du Nord


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 2018 11:31

            @Olivier Perriet
            On vous a signé un nouveau CDD pour 2018 ?


          • leypanou 5 janvier 2018 11:34

            @Olivier Perriet
            où et quand avais-je dit que je rêve de vivre en Corée du Nord ?
            Ne pas accepter les sanctions criminelles contre la Corée du Nord c’est vouloir vivre en Corée du Nord ? Quel drôle de logique (digne de vous).


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 janvier 2018 14:38

            @Fifi Brind_acier

            Pareil que les CDI à la secte UPR


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 janvier 2018 14:41

            @leypanou
            Vous professez une telle haine pour « notre système décati » que je me demande bien comment vous faites pour y vivre quotidiennement...


          • vesjem vesjem 5 janvier 2018 17:59

            @Olivier Perriet
            tiens, olive sort de sa niche


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 2018 18:49

            @Olivier Perriet
            Je vais demander un salaire alors ?


          • izarn izarn 9 janvier 2018 01:12

            @leypanou
            Bof. Trump fait le malin pour amadouer les connards néocons de parti républicain...
            C’est comme sa sortie contre la Corée du Nord et contre « rocket man »...
            Trump est un as du catch et du poker menteur.
            L’Iran n’a pas grand chose à craindre....Sauf à revoir ses contrats avec les US....


          • izarn izarn 9 janvier 2018 01:23

            @izarn
            J’ajoute vis a vis de Massada et autres crétins :
            Vous connaissez des gonzes qui investissent en Israel ? A part des coreligionnaires à fonds perdus ? Hummm ?
            Moi je connais pas. Je ne suis pas juif, c’est pour ça... Hein ?
            Comme économie stable et durable, Israel est réputé, non ?
             smiley
            La Suisse quoi !
            Mais je préfère la vraie Suisse. C’est plus prudent.
            Jérusalem c’est sympa, surtout pour les crétins...
            Amen.


          • Diogène diogène 5 janvier 2018 09:41

            « La Maison-Blanche a fait tourner les rotatives de la désinformation »


            Notre président bien-aimé (béni soit-il) a décidé de nous prémunir contre les manigances des occupants de nouvelles-indes en nous dotant d’une protection absolue contre les « fake news ». C’est pas chez nous qu’ils pourraont se livrer à leurs manigances, les espions !

            • Clocel Clocel 5 janvier 2018 09:52

              @diogène

              Qu’il cesse de subventionner la presse « officielle », ce sera déjà un bon début, et des économies substantielles pour le contribuable...


            • Diogène diogène 5 janvier 2018 09:55

              @Clocel

              comme disait une clitoridienne à un amant d’un soir : vous êtes mauvaise langue !

            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 5 janvier 2018 09:56

              @diogène

              Quoi ?? smiley Vont-ils fermer toutes les chaines de télé et de radio ?? ^^


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 2018 11:43

              @bouffon(s) du roi
              Non, ils vont poursuivre en référé, fermer les comptes et les sites qui déplaisent en haut lieu !

              La pluralité de l’information, c’est maintenant !!

              Faut-il qu’il y ait panique à bord du Titanic, pour que Macron en vienne à ces extrémités... !?


              Il faut dire que les sanctions, ça marche de moins en moins.
              La Russie a changé de fournisseurs, et pi c’est tout.
              la Chine continue à approvisionner la Corée du nord...
              Le Venezuela ne veut plus vendre son pétrole en dollar, il vend son pétrole à la Chine en yuans. L’Iran de même. Le Pakistan vient de supprimer le dollar.
              La Russie et la Chine commercent en Yuans...etc, etc
              La Chine a déclenché la fin du dollar ...

              Tout fout l’ camp, dans le camp du Bien, mon bon Monsieur... !!


            • JL JL 5 janvier 2018 12:22

              @Fifi Brind_acier
               
               ’’La pluralité de l’information, c’est maintenant !!’’
               
               Pluralité de sources ; unicité du message. La Pensée unique véhiculée dans les mass-media, vous connaissez, non ?
               
              Lire : Les médias reflètent-ils la réalité du monde ?
               
              Lire : Johnny et l’irréalité par Alain Garrigou dans LMD


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 5 janvier 2018 17:59

              @Fifi Brind_acier

              La monnaie de réserve (monopole du dollar pour l’instant) sera divisée en 3, dollar, euro et renminbi (yuans) dixit la Banque Mondiale, d’ici 2025.

              En 2009, Zhou Xiaochuan, gouverneur de la Banque centrale chinoise nous disait que " L’objectif souhaitable de la réforme du système monétaire international est de créer une monnaie de réserve internationale qui est déconnectée des États particuliers ".

              Effectivement, les apparences sont trompeuses ^^


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 2018 18:59

              @JL
              Je viens de regarder le 1er Journal télévisé de la nouvelle chaîne Russia Today, cela date un peu, c’était le 18 décembre.

              Il dure 30 minutes, sujets traités :
              - Accident de train aux USA
              - Sur Jérusalem.
              - à 8’ : Assad répond à Macron, et retour sur les 2 dernières années en Syrie
              - à 13’ Terrorisme en Europe
              - à 16’ Habitants de St Denis abandonnés.
              - à 20’ Les élections en Autriche
              - à 22 ’ Oliver Stone parle de Poutine, et compare la russophobie au maccarthisme. etc


            • izarn izarn 9 janvier 2018 01:34

              @diogène
              Bon la désinfo made in US date de 1945....Vu les insondables conneries racontées depuis sur l’Indochine, la Chine et l’URSS sans parler de la Corée du Nord...
              Hein ?
              C’est pas nouveau.
              Faut te réveiller mon gars....
              Sort de ton tonneau...


            • Massada Massada 5 janvier 2018 11:34

              L’avocate et militante iranienne Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix 2003 et figure dissidente en exil, a appelé jeudi les Iraniens à la désobéissance civile. 

               
              Elle suggère aux Iraniens de ne plus payer leurs taxes ni leurs factures d’eau, de gaz ou d’électricité afin de mettre les autorités de la République islamique sous une pression économique telle qu’elle sera amenée soit à se réformer soit à s’écrouler.

              • leypanou 5 janvier 2018 11:38

                @Massada
                si elle a été prix Nobel de la paix, elle a déjà prouvé sa « vraie » valeur.

                La prochaine fois, elle appellera à prendre les armes et vous allez applaudir.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 2018 11:59

                @Massada

                C’est ça, l’idée générale d’une « révolution colorée », faire croire à une révolution.
                Le problème, c’est que ça marche de moins en moins bien...

                A la télé, j’ai vu une vingtaine de personnes qui s’agitaient dans une rue..., pas de quoi renverser le « régime iranien ». Il va falloir sévir, c’est une mauvaise chaîne de télé, elle aurait dû utiliser les vidéos des manifestations annuelles, quand il y a des millions d’Iraniens dans les rues !!


                Macron va sévir, il va faire une loi pour que seules les vraies infos soient diffusées... !! Je veux dire, les infos qui arrangent Israël et les pays de l’ OTAN...

              • symbiosis symbiosis 5 janvier 2018 12:13

                @Massada

                Il se dit même à mots couverts qu’elle va suggérer, fortement, très fortement suggérer au bon peuple de France tant malmené d’en faire autant....
                Vive elle !!!!

              • vesjem vesjem 5 janvier 2018 18:04

                @Massada
                t’es pas un peu semeur de merde, pourquoi cette haine, mon gars ?


              • Oceane 5 janvier 2018 20:18

                @Massada

                Est-ce bien la même qui avait dit, lors de la réception de ce prix, qu’elle préférait la vieille cabane chez elle à un palace à l’étranger ? Elle a succombé au dieu dollar ?


              • Oceane 5 janvier 2018 20:36

                @symbiosis

                Osera-t-elle suggérer aux sujets de Sa Majesté d’en faire autant ? Et pourquoi pas aux Noir Americains et aux « Latinos » ?


              • izarn izarn 9 janvier 2018 01:47

                @Massada
                Effectivement si un prix Nobel de la paix incite à prendre les armes, c’est normal.
                Mais bon ; Nobel c’est le mec qui a inventé la dynamite.
                Logique.
                Un autre prix Nobel de la paix qui a inventé Daesh : Obama....
                Je ne sais pas qui donne le prix Nobel, mais il semble que ce soit une assemblée de sales cons...Dont vous seriez honnoré de faire partie.


              • Robert Bibeau Robert Bibeau 5 janvier 2018 13:14

                @ L’AUTEUR 


                Bonne synthèse et vue très juste sur l’échec des USA par la porte avant, vous n’avez oublié que la porte arrière.

                Qu’il y ait des troubles et surtout de la répression des casseurs est suffisant pour Washington qui savait déjà tout ce que vous avez écrit et tentera quand même d’entrainer des sanctions contre l’IRAN, l’objectif réel de l’intervention de ses ONG de mercenaires colorés.

                Les puissances occidentales suivront-elles les USA dans cette nouvelle vague de sanctions appréhendées ???  

                Si la réponse est NON alors les USA auront vraiment échoué. Il faudra attendre la prochaine manigance 


                 

                • izarn izarn 9 janvier 2018 02:03

                  @Robert Bibeau
                  L’axe Russie/Iran/Hezbollah/ Syrie...
                  L’échec magistral des US (Et de Bibi fricotin) au Moyen Orient face à la Russie.
                  Voila.
                  Alors on gesticule...
                  Bof....
                  Faut bien donner le change, non ?


                • JMBerniolles 5 janvier 2018 13:44
                  La question principale qui se pose est de savoir quand les américains, le pouvoir aux USA, va se comprendre l’état réel des rapports de force dans le monde et en tenir compte dans leur politique extérieure ?

                  Faute de quoi chaque initiative que les USA prennent est une erreur stratégique : ainsi la Turquie a été poussée vers la Russie, la Qatar s’est rapproché de l’Iran, les gesticulations en extrême orient vont amener la Corée du sud et peut-être le Japon à discuter directement avec la Corée du Nord.



                  • antiireac 5 janvier 2018 14:45

                    @JMBerniolles
                    Ces pays discutent avec qui ils veulent ça prouve une fois de plus que les pays démocratiques lassent la liberté d’agir à tous les pays et ce n’est pas le cas des pays comme par exemple la russie qui essaie à tout prix d’imposer son point de vue aux pays de son voisinage comme par exemple la Biélorussie complètement inféodée à  la russie.


                  • Oceane 5 janvier 2018 20:51

                    @antiireac

                    « On est bien obligé de tordre le bras à des pays qui ne font pas ce que nous voulons ». Paroles d’un Mamelouk « démocrate ».

                    L’absence de mémoire est une pathologie récurrente chez les « démocraties », qui attendent des « dictatures » qu’elles se contaminent. Mais les « dictature » n’oublent pas et se souviennent, d’où les difficultés des « démocrates » à convaincre de rééditer l’Irak, la Libye, etc.


                  • aliante 5 janvier 2018 15:08

                    la prochaine étape sera l’éviction des usa d’Irak et de Syrie




                    • antiireac 5 janvier 2018 17:52

                      @aliante
                      Vous êtes sûr,

                      moi et énormément de personnes pensent que non.

                    • aliante 6 janvier 2018 00:45

                      @antiireac


                      j’en suis persuadé, l’Iran a lancé un avertissement il y a quelques semaines que les usa étaient dorénavant une cible au même titre que les djihadistes 
                      dans l’histoire jamais un état n’a lancé de telles menaces ouvertement
                      les tentatives de déstabilisations de l’Iran par la rue sont vaines 


                    • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 12:34

                      @aliante
                      Par erreur, je viens de « plusser », comme on dit ici, votre intervention, croyant qu’elle était d’Antireac. Excuses.


                    • pipiou 5 janvier 2018 17:59

                      L’auteur se précipite un peu tôt pour conclure sur un sujet tout chaud.
                      Einstein, ou sa concierge, a dit : « il ne faut pas insulter l’avenir ».


                      • vesjem vesjem 5 janvier 2018 18:08

                        @pipiou
                        sa concierge ou henri poincaré on dû être plagié par bébert


                      • pipiou 5 janvier 2018 21:41

                        @vesjem
                        Et la concierge de bébert elle en pense quoi des prédications de Guigueniol ?


                      • Christian Labrune Christian Labrune 5 janvier 2018 18:33

                        Les premières manifestations ont surgi en Iran il y a quelques semaines. Cette fois, ce n’est pas le bazaar qui est à l’origine des troubles, comme à l’époque où le shah régnait encore. Ce ne sont pas non plus les classes moyennes relativement éduquées et favorisées de Téhéran et de deux ou trois grandes villes répondant, comme en 2009, à l’appel d’une opposition quelque peu organisée, c’est l’ensemble du pays qui se soulève, et en même temps, dans une cinquantaine de villes. La situation deviendra très vite incontrôlable.

                        Ce régime islamo-fasciste, s’il voulait changer quelque chose à la situation, devrait cesser d’être islamique et cesser de vouloir étendre dans le Moyen-Orient ce que les nazis, dont ils sont le dernier avatar, appelaient leur Lebensraum. Il ne le peut pas. Il est donc condamné à disparaître, à plus ou moins brève échéance.

                        « Pas Gaza, ma vie en Iran, mort à Rohani ! » criaient, à quelques variantes près les manifestants, lesquels ne supportent plus un régime expansionniste qui prétend, conformément aux objectifs du Petit Livre Vert du vieux con de Neauplhe-le-Château, réaliser à leurs dépens et bientôt grâce à la bombe atomique, le projet délirant d’une conquête mondiale de l’islam.

                        Il aura fallu quatorze mois pour obliger le Shah à quitter le territoire. Une révolution, dans un pays où la police est omniprésente, ne se réalise pas en un mois, mais le régime est foutu. La crise économique ne peut que s’accentuer : 30% de chômage, déjà, parmi les jeunes, une inflation à 10%, et par ailleurs une répression de plus en plus féroce qui induira ceux qui n’ont déjà plus grand chose à perdre à se soulever de plus en plus massivement.

                        Je recopie ci-dessous un extrait du Petit livre vert évoqué plus haut. C’est ce programme aussi délirant que celui d’un Adolf Hitler que l’Iran actuel et son Hezbollah s’efforcent de réaliser, en commençant par la Syrie, le Liban, le Yémen et même l’iraq.

                        "La guerre sainte signifie la conquête des territoires non musulmans. Il se peut qu’elle soit déclarée après la formation d’un gouvernement islamique digne de ce nom, sous la direction de l’Imam ou sur son ordre. Il sera alors du devoir de tout homme majeur et valide de se porter volontaire dans cette guerre de conquête dont le but final est de faire régner la loi coranique d’un bout à l’autre de la Terre. Mais que le monde entier sache bien que la suprématie universelle de l’Islam diffère considérablement de l’hégémonie des autres conquérants. Il faut donc que le gouvernement islamique soit d’abord créé sous l’autorité de l’Imam afin qu’il puisse entreprendre cette conquête qui se distinguera des autres  guerres de  conquête injustes et tyranniques faisant abstraction des principes  moraux et civilisateurs de l’Islam."


                        • symbiosis symbiosis 5 janvier 2018 21:26

                          @Christian Labrune
                          Heureusement que tu es confiné à délirer sur Agoravox, toi, car tu en ferais un beau, de tyran !!!

                          Vaut-mieux te laisser à tes fantasmes et tes rêves issus d’un monde parallèle qui n’a rien de commun avec la réalité de la situation en Iran. 
                          Je t’imagine bien en train de vomir tes messages de haine frustrée derrière ton écran.
                          Pour te mettre au gout du jour, les évènements en Iran, ceux que tu espères tant, sont issus de la multiplication des pains audiovisuels donnés aux blaireaux comme on donne la pâtée au cochon. 


                        • pipiou 5 janvier 2018 21:39

                          @Christian Labrune
                          Le névrosé islamophobe a parlé : les manifestants étant tous musulmans ils doivent donc disparaitre de la planète, façon Hitler-Labrune.


                        • Julien Esquié Julien Esquié 6 janvier 2018 08:45

                          @pipiou

                          Ce que ces gens ne comprendront jamais, parce qu’ils sont incapables de comprendre, ils ne savent que croire, c’est que tout le monde n’est pas, ne pense pas, ne sent pas comme eux - que, notamment, sur certaines personnes, en grand nombre, l’islam exerce un attrait véritable, depuis un millénaire et demi, et qu’attendre sa disparition brutale est du domaine du délire.

                          MAIS, nous dira un C. Labrune, la technologie, le numérique, l’intelligence artificielle - toutes choses qui, de facto, se combinent mal avec une série de préceptes établie au VIIe s. de notre ère.

                          Ce qu’on ne veut pas envisager – parce que c’est trop laid et que cette génération, celle qui est née juste après la guerre, celle des anciens combattants de 1968, est incapable de cesser de croire aux lendemains qui chantent – c’est que les bouleversements technologiques annoncés sont au contraire une chance historique pour l’islam (ainsi, sans doute, que pour le catholicisme, etc.). Quand un monde se casse la gueule, quand les manifestations sensibles du nouveau qui se substitue à l’ancien sont que mes conditions de vie se détériorent, que je suis tenu pour un inutile dont, au mieux, on gardera quelques spécimens dans des musées (tel est le discours de C. Labrune), je suis immanquablement tenté de saisir la première branche qui passe à ma portée, en particulier si ceux qui tiennent cette branche me disent qu’elle est dotée de propriétés magiques.

                          Il faut bien souligner, aussi, le mépris sans fond dans lequel ces gens tiennent nos compatriotes musulmans. J’écris : « compatriotes » parce qu’ils le sont, et qu’en droit, ils ne sont pas moins français qu’un C. Labrune ou que moi-même.

                          Je peux bien avoir, pour l’islam, une véritable antipathie. Le tenir pour obscurantiste, dangereux, fondamentalement totalitaire en ce que, n’acceptant pas ce qui n’est pas lui, il prétend fixer tous les aspects de l’organisation sociale et de la vie quotidienne. Pour autant, je le prends au sérieux et je ne crois pas à sa disparition brutale. Le double processus d’installation et d’imprégnation va continuer.

                          Il va sans dire que le fanatisme n’est le fait que d’une minorité. Les musulmans n’en sont toutefois pas moins musulmans et cesser de l’être n’est sûrement pas dans leurs intentions. Un organisme américain estime qu’ils représentent 8,8 % de la population française et que, dans le prochain quart de siècle, ce pourcentage va au moins doubler. On n’ignore pas 10 à 20 % d’une population. On est obligé, parce qu’on n’a pas le choix, d’en arriver à un compromis. On ne dira pas aux musulmans : voici ce que nous vous autorisons à faire, dire et penser. Ils ne l’accepteront pas et je ne vois pas pourquoi ils l’accepteraient.

                          Pour un C. Labrune, le musulman (j’utilise à dessein l’article défini) est, comme tout homme et de toute éternité, un homme des Lumières, un humaniste, voué à l’exercice de la raison philosophique et à l’otium. Par malheur, il est actuellement prisonnier d’un obscurantisme dont il convient de le délivrer. Il est cet éternel mouton qu’égarent les mauvais bergers (le mufti de Jérusalem, Arafat, les Frères musulmans, etc.).

                          On notera au passage que c’est la vision trotskiste du monde, qui a tellement marqué cette génération. « La crise historique de l’humanité est la crise de la direction révolutionnaire du prolétariat. » Une petite recherche sur l’itinéraire des néo-conservateurs américains est sur ce point très éclairante.

                          Irving Kristol, le père fondateur ? Ex-trotskiste.

                          James Burnham ? Un des principaux dirigeants de la Quatrième internationale.

                          Paul Wolfowitz ? Ex-trotskiste.

                          David Horowitz, lui, est un cas particulier : ex-stalinien.

                          L’ennemi, en son temps, fut l’ex-camarade Joseph Dougatchvili. Un autre MAL absolu existe aujourd’hui : les mollahs. Ceux-ci sont certes de franches crapules, qui exercent, sur la société iranienne, un pouvoir totalitaire. Mais, pour nos amis, ils sont derrière l’intégralité du terrorisme musulman. Les mollahs dirigent en sous-mains les groupes sunnites, ils ont aussi, très probablement, organisé le massacre des Jeux olympiques de Munich.

                          Supprimons les mollahs, supprimons Al-Jazeera (sunnite), supprimons les Frères musulmans (sunnites), supprimons le wahhabisme (sunnite) et, subitement, les musulmans du monde entier verront la lumière. Aussitôt, de brûler les corans, de démolir les mosquées, etc.

                          On voit ce genre de phénomène dans le premier épisode de la prélogie de Star Wars. Sur la planète Naboo, l’armée des droïdes est en train de l’emporter. Heureusement, quelques valeureux pilotes (l’enfant qui deviendra Darth Vador) parviennent à détruire le vaisseau-mère, qui contrôle les droïdes. Aussitôt, ceux-ci s’arrêtent de combattre, et tombent, inanimés. C’est la pensée magique, amusante dans le scénario d’un film hollywoodien, mais à laquelle, dans la réalité, il est bien dangereux de se remettre.

                          Ces malheureux baby-boomers, et autres héritiers de 1968, auront, depuis un demi-siècle, avalé toutes les couleuvres et gobé les plus caricaturaux des mensonges. Ils auront été libertaires, maoïstes, etc. Ils auront, dans le même temps, laissé disparaître tous les droits sociaux qui avaient été acquis par leurs parents. Leur lumière du moment (sans lumière, ils sont perdus dans le ROYAUME DES OMBRES), c’est Donald Trump, c’est l’auto-proclamé Maréchal Al-Sissi, c’est le prébendier Benjamin Netnayahou, c’est aussi le prince Mohamed ben Salmane.

                          Un demi-siècle pour en arriver à une conclusion aussi pathétique, pour que la clique des maoïstes, dans le genre d’Olivier Rolin, se regroupe dans le néo-conservateur Meilleur des mondes, un demi-siècle pour que ces gens qui vilipendaient le cinéma américain, spécialement son expression historique la plus pure, le western, qui conchiaent John Wayne, traitaient C. Eastwood de fasciste et huaient au Festival de Berlin, un Voyage au bout de l’enfer, jugé insultant envers le juste combat du peuple viet-namien – cinquante ans pour que ces enfants gâtés, la génération bénie de l’histoire de l’humanité (les 30 glorieuses, pas de guerre, la retraite à 60 ans, souvent moins), passe de l’Internationale situationniste à Donald Trump. Et pourquoi Donald Trump ? Pourquoi Donald Trump plus encore que G.W. Bush (qualifié de « capitaine courageux », sur le site DREUZ, par un G. Milière, qui désormais l’enveloppe du même opprobre que les deux derniers président démocrate) ? Parce que c’est un homme, un vrai, parce qu’il a de plus grosses couilles.

                          Cela ne va pas plus loin.


                        • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 11:11

                          @Julien Esquié
                          Je t’autorise à citer, et intégralement si cela te convient, les très nombreux mails que C. Labrune t’aura envoyés en privé depuis deux ou trois ans, et qui font le procès de ta position défaitiste, ceux en particulier où je t’explique que les collabos, en 40, pouvaient très bien se croire fondés eux aussi à considérer que le IIIe Reich était là pour mille ans, qu’il fallait se faire à cette idée et trouver un modus vivendi, lequel s’appellerait bientôt franche collaboration avec un nazisme dont l’islamisme actuel est la résurgence. Cela vaudra mieux, et ce sera plus exact en tout cas, que tes résumés tendancieux et tes considérations fumeuses sur la génération des baby boomers.

                          Les méthodes que tu emploies désormais, et dont je ne t’aurais jamais cru capable, sont celles aussi des années noires. Le style particulièrement insultant à mon endroit des régurgitations, sur ce site, d’un certain Padehic, un de tes autres nombreux pseudonymes, c’est celui d’un pamphlétaire que les éditions Gallimard, surfant sur une vague puante mais juteuse, se proposent de rééditer bientôt.


                        • Julien Esquié Julien Esquié 6 janvier 2018 21:10

                          @Christian Labrune

                          Citer des mails qui n’étaient pas destinés à la publication n’est pas mon genre. Je laisse cet exercice à C. Labrune, si telle est bien sa tentation.

                          Pour ma part, si je connaissais tel ou tel problème personnel d’un débatteur dont le discours me hérisse (le discours de C. Labrune me hérisse), problème dont la divulgation ne manquerait pas de heurter, au bas mot, le débatteur en question, je garderais pour moi ce qu’on m’aurait confié. Quitte à donner l’impression, sur ce forum, que je suis en train de baisser pavillon.

                          Tout le monde ne pense pas ainsi. J’ai appris le tennis à une époque où c’était encore - même si le vernis craquait - un sport de gentlemen. Je n’ai pas tout oublié de ce qu’on m’a inculqué. Pour d’autres, en revanche, tous les moyens sont bons : la défaite seule est immorale.

                          Leur bassesse les condamne.


                        • Christian Labrune Christian Labrune 7 janvier 2018 12:11

                          Pour d’autres, en revanche, tous les moyens sont bons : la défaite seule est immorale.
                          ...................................................................... ...............
                          @Julien Esquié
                          Le tennis se joue à deux. Je n’avais encore jamais vu au tennis un « gentleman » de ce sport faire entrer sur le terrain trois ou quatre comparses du côté du filet qui lui est réservé (tes pseudonymes multiples) pour intercepter et renvoyer plus commodément les balles de l’adversaire. Ca, c’est une vraie nouveauté, bien plus contestable encore que l’usage des produits de dopage.

                          La défaite fait partie du jeu. Les moyens seuls sont immoraux, quand ils échappent aux règles sur lesquelless tous les honnêtes joueurs se sont dès longtemps mis d’accord. Cela relève de ce qu’Orwell appellait la common decency. La phrase que j’ai recopiée en tête de cette réponse caractérise ton point de vue, et certainement pas le mien.

                          J’espère quand même que tu n’es pas perturbé au point d’imaginer que celui qui fait les frais de ces sortes de tricheries, quelque enclin qu’il puisse être à la grandeur d’âme préconisée par l’Ethique à Nicomaque, puisse être con au point d’accepter de devenir le complice d’un tricheur qui le harcèle.

                          Tes théories politiques, je les connais par coeur. Je ne les ai jamais résumées ici sur AgoraVox en répétant d’une manière obsessionnelle l’un quelconque de tes pseudonymes pour mieux te faire passer pour un imbécile. Tu peux les développer en long et en large si cela t’amuse, je n’entreprendrai même pas de les discuter. On doit cette suspension du jugement aux vieux amis avec lesquels on est désormais opposé par un désaccord radical.

                          Les lecteurs de ce forum n’ont rien à faire d’un débat que nous avons eu en privé depuis des années. Je m’abstiens de répondre à la plupart de tes constantes provocations, et même à tes interventions qui ne me concernent pas. Ta propre abstention devrait être d’autant plus facile que je n’ai jamais eu la moindre intention de te faire la guerre ici.

                          C’est ton procédé, dont on voit encore la mise en oeuvre sur cette page, qui est odieux, et aussi contraire aux principes reconnus de la guerre des idées que le terrorisme peut l’être du droit de la guerre.


                        • Julien Esquié Julien Esquié 7 janvier 2018 13:11

                          @Christian Labrune

                          Ce qui est certain, c’est qu’un tennisman qui, pour améliorer ses performances, aurait ingéré telle ou telle substance, laquelle aurait eu pour conséquence qu’il s’imaginerait que l’adversaire est deux, quatre ou six - ce tennisman aurait, quel que soit son niveau, le plus grand mal à passer même le premier tour d’un tournoi de village.

                          La phrase que copie C. Labrune concerne précisément C. Labrune. Espérons que, non content de la copier, il la méditera un peu. Mais à le lire, j’ai plutôt l’impression que les coups partent tout seuls.

                          Pour ma part, je n’ai pas divulgué ce que A. ou B., ou C. Labrune m’auraient écrit, ni par allusion, ni par le biais d’un copié-collé. Je n’ai pas divulgué ce qu’A., B. ou C. Labrune auraient pu me dire de leur vie privée. J’ai donc la conscience tout à fait tranquille, et cela, sans médicament, n’en déplaise à C. Labrune, lequel, à la manière des communistes staliniens, semble vouloir me tailler un costard qui aurait tout de la camisole de force.

                          J’ignore ce qu’il va dévoiler, la prochaine fois que j’oserai le contredire : ma photo ? mon mail ? mon numéro de téléphone ? mon adresse (il a bien donné mon lieu de travail) ?

                          Cette obsession pour les personnalités multiples qu’il me prête : PADEHIC, PIPIOU, MEKISSE, ORANGECITRON et sans doute quelques autres - pourrait m’amuser, si je pensais qu’elle est volontaire. Elle ne m’inspire, en l’état, qu’une vague compassion.

                          Je n’aurais pas seulement pris la peine d’écrire ce message, si je n’avais pas l’espoir que mes prétendus alias se manifestent, pour dire à la fin qu’ils ne sont pas moi.


                        • Spartacus Spartacus 5 janvier 2018 23:12

                          Les gauchistes toujours a aduler les pires débiles assassins de la terre et les pires dictatures les plus connes.....


                          C’est caricatural tellement leurs idoles sont les pires monstres...

                          Rohani un connard qui martyrise son peuple. Un pays qui oblige les gens a vivre sous la terreur de Mollah tous aussi con que les communistes de l’ex-URSS. 

                          Ca vaut le jus la connerie de l’auteur qui sort cette niaiserie que le peuple adore son gouvernement...

                          Dramatique...
                          Dire que ça se prétend « humaniste » et défend un gouvernement de beaux enfouarés qui méprise un peuple qui vit dans la terreur et l’arrestation et l’enfermement arbitraire...

                          • Pere Plexe Pere Plexe 6 janvier 2018 11:28

                            @Spartacus
                            Ceux qui soutiennent les Saoudiens sont des gauchistes ?

                            Ce sont des gauchistes qui ont permis la dérive d’Erdogan ?
                            Ce ne serait pas les USA qui ont mis en place des dictateurs un peu partout en Amérique centrale ?

                          • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 12:00

                            @Spartacus
                            Je suis entièrement d’accord avec votre propos. Jamais on n’aura tant vu que ces dernières années fleurir partout en France les sophismes de la lâcheté.

                            J’ai vu hier intégralement les discours du Mussolini des Turcs et de celui qu’il appelle ostensiblement « son ami » et qui s’appelle Macron. Encore n’ai-je pu les voir que sur i24news : les autres chaînes d’information continue, m’a-t-il semblé après quelques expériences de zapping, préféraient porter ailleurs le regard. De fait ce qu’on voyait, ce qu’on entendait, comme il était aisé de le prévoir, serait bien embarrassant, et de nature à faire honte à n’importe quel citoyen français.

                            Macron était d’accord pour persécuter les Kurdes, d’accord avec un Frère musulman qui s’employait activement, ces dernières semaines, à jeter de l’huile sur le feu de l’éternel conflit pour s’opposer à Trump sur la question de Jérusalem. Rien de tout cela n’avait empêché, en ouverture de la séance, la mise en scène pénible d’une signature de juteux conflits portant en particulier sur des missiles qui pourraient bien servir à l’occasion à pilonner encore les villages Kurdes du Sud-Est de la Turquie. Fumeuses déclarations embarrassées d’Obamacron sur les droits de l’homme, récitation laborieuse de principes démocratiques dont la possibilité même d’une telle rencontre était la négation même puisqu’elle les faisait passer au second plan. Schéma d’une résolution de la crise syrienne toujours aussi fantaisiste qu’à l’époque de Hollande et que personne évidemment ne pourra prendre au sérieux, particulièrement ceux qui sont les plus directement concernés.

                            Que le peuple « adore son gouvernement », c’est ce qui devrait plutôt inquiéter. Les grandes manifestations à Nüremberg, ne signalaient pas une franche hostilité à Adolf Hitler. Les Russes et tous les cocos du monde pleuraient à chaudes larmes, en 53, lors des funérailles d’un dieu nommé Staline.

                            Pallas qui est,  dans Britannicus de Racine, l’archétype du mauvais conseiller du prince, pour induire Néron à entrer dans le rôle de celui dont le nom restera, comme le dit Agrippine, « aux plus cruels tyrans la plus cruelle injure », lui dit, parlant des Romains et pour lui aplanir le chemin qui conduit aux pires férocités : « Ils adorent la main qui les tient enchaînés ».


                          • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 12:29

                            Pallas qui est,  dans Britannicus de Racine, l’archétype du mauvais conseiller
                            ERRATUM
                            Narcisse, et non pas Pallas ! Excuses


                          • pemile pemile 5 janvier 2018 23:32

                            @Bruno Guigne « la grogne qui s’y exprime pour des raisons économiques ne génère pas, sauf exception, une contestation du régime politique »

                            Les iraniennes que je fréquente, me disent au contraire que les manifestants réclament un référendum sur le régime islamique.


                            • phan 6 janvier 2018 07:14

                              @pemile
                              Les Femen manifestent aussi à Téhéran ?


                            • pemile pemile 6 janvier 2018 10:08

                              @phan « Les Femen manifestent aussi à Téhéran ? »

                              Bouffon ! smiley


                            • phan 6 janvier 2018 11:46

                              @pemile
                              Il suffit d’avoir une copine dans l’opposition, et commencer à hurler avec les loups ! (Comme Lugsama avec sa copine vénézuélienne), vos iraniennes sont elles prêtes à faire régime, que de raconter sur le changement de régime ?
                              Les officiels de Téhéran « savent qu’Israël a 200 missiles nucléaires, tous pointés vers Téhéran, et que nous en avons des milliers », rapporte Time of Israël.


                            • pemile pemile 6 janvier 2018 11:59

                              @phan

                              Merci de votre compassion envers le sort des femmes dans les régimes islamiques smiley


                            • phan 6 janvier 2018 12:05

                              @pemile
                              Vous oubliez les hommes et les enfants !


                            • pemile pemile 6 janvier 2018 12:07

                              @phan « Vous oubliez les hommes et les enfants »

                              Du tout, je vous rappelle les 50% les plus brimés par les régimes islamiques smiley


                            • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 12:45

                              @pemile
                              Nous ne devons pas avoir les mêmes informations : j’ai vu des videos où les manifestants brûlaient des portraits de Rohani et de Khamenei. Les journalistes qui commentaient ces images traduisaient les slogans qu’ils entendaient par « Mort à Rohani », « Mort à Khamenei ».

                              Et le slogan le plus souvent crié semble avoir été :
                              "Pas Gaza, ma vie en Iran, [mort à ...] diverses variantes pour la fin.

                              Il va de soi que cela ne saurait être une contestation du régime politique et de son orientation islamique : on ne voit pas comment le très souriant Rohani pourrait avoir une quelconque responsabilité dans la politique de l’Iran, et Khamenei n’a évidemment rien à voir avec son orientation islamique.


                            • pemile pemile 6 janvier 2018 13:11

                              @Christian Labrune « Il va de soi que cela ne saurait être une contestation du régime politique et de son orientation islamique »

                              A lire au deuxième degré ?


                            • phan 6 janvier 2018 15:35

                              @pemile
                              ...
                              bla bla bla ... islamo-gauchiste !
                              bla bla bla ... terroriste islamiste !
                              bla bla bla ... hitler nazi !
                              bla bla bla ... iran iran !
                              ...
                              ...
                              Une loi visant à lutter contre les « fake comments » est indispensable : qu’il dégage ce sionard !


                            • phan 6 janvier 2018 15:49

                              @pemile
                              je vous rappelle les 50% les plus brimés par les régimes islamiques

                              Vous allez faire la guerre à un pays « démocratique »  ? où :
                              Deux enfants meurent chaque jour sous les coups de leurs parents !
                              En moyenne, en 2016, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint, quant un homme décède en moyenne tous les onze jours de violences au sein de son couple.


                            • pemile pemile 6 janvier 2018 16:28

                              @phan « Vous allez faire la guerre à un pays « démocratique » ? »

                              Non, je rapporte juste que la plupart des femmes iraniennes en ont marre des pasdaran.


                            • phan 6 janvier 2018 18:03

                              @pemile
                              Les femmes iraniennes votent aussi pour leur président !
                              ...Rohani n’a pas tenu sa promesse de créer un ministère des Droits des femmes, il n’a pas non plus désigné de ministre femme dans son gouvernement. En revanche, il a nommé trois femmes vice-présidentes, dont deux militantes des droits des femmes et de nombreuses femmes ont été nommées à des postes de vice-ministres ou conseillères du ministre. Enfin, chose inédite dans l’histoire récente du pays, trois femmes ont été nommées gouverneures dans des villes situées dans les provinces sunnites du pays. L’Iran compte aussi de nombreuses conseillères municipales, mais seulement 1 % des maires sont des femmes.
                              Et si l’on portait la santé mentale du clan Trump et du clan Netoietapiaule au conseil de sécurité ?


                            • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 18:44

                              A lire au deuxième degré ?
                              ...................................................................... ................
                              @pemile
                              Puisque vous vous posez des questions sur l’intention de ma remarque, je vais vous donner quelques petites précision qui devraient vous éclairer.

                              Je suis passé tout à l’heure par la place de la République. Des dizaines d’autocars stationnaient autour, d’où étaient sortis des Kurdes qui protestaient à propos de ces massacres de militants qui ont eu lieu à Paris il y a quelques années, et sur lesquels il semble qu’on n’ait jamais voulu faire toute la lumière. Pauvres Kurdes !

                              Autour de la statue de la République, beaucoup de petites pancartes stigmatisaient l’amitié Erdogan-Macronienne, parlaient même de trahison.J’avais déjà passé bien des heures à manifester avec eux ces dernières années, je les ai donc quittés pour aller voir, sans aucune certitude, s’il n’y aurait pas du côté de l’ambassade d’Iran la manifestation qui avait été annoncée à la radio sans qu’on précisât jamais le lieu.

                              L’ambassade d’Iran est sise au n° 4 de l’avenue d’Iéna, mais sur la petite place en pointe pas très loin du musée Guimet, il y avait déjà pas mal de monde ; j’en ai conclu que la police avait interdit l’avenue d’Iéna. Je les aurai accompagnés, ces résistants iraniens, jusqu’au sud du pont de l’Alma. Leurs slogans (j’ai une quinzaine de videos) disaient à peu près « A mort/ A bas, la tyrannie ! A mort Rohani/Khomeini ! Les calicots réclamainent un »changement de régime« , exigeaient »la démocratie« . Les pancartes dénonçaient les exécutions, les meurtres, la condition des femmes.

                              Autant de femmes que d’hommes, dans ce défilé qui allait occuper bientôt toute la longueur du pont de l’Alma. Très peu de Gaulois, pour notre plus grande honte.
                               
                              Vouloir la »mort« de la tyrannie et des tyrans, sont-ce bien là des revendications qu’on pourrait qualifier de »politiques" ? Vous me direz ce que vous en pensez. En tout cas, il n’était question ni du chômage en Iran ni du coût de la vie ni de réformes à entreprendre.

                              Petit détail intéressant : au départ de la manif et au milieu de la place, il y avait à plat sur le bitume deux immenses photos réunies, l’une de Rohani puis l’autre de Khamenei, sur lesquelles on avait imprimé au préalable les traces de très grosses semelles.

                              J’ai donc marché fort lentement, pour faire durer le plaisir, sur les tronches de ces deux hauts dignitaires du régime iranien avant de me retourner pour filmer les autres en train d’en faire autant. Il m’a bien semblé que cela leur plaisait autant qu’à moi.

                              Là encore, je ne sais pas ce qu’il faut en penser, mais c’est un dispositif qui ne paraît pas vraiment signifier qu’on ferait confiance à ces deux-là pour sortir l’Iran du bourbier actuel. J’y vois même -mais peut-être que mon interprétation est abusive- une sorte d’irrespect voire une certaine hostilité, mais peut-être qu’il y aura d’autres interprétations... 


                            • pemile pemile 6 janvier 2018 19:06

                              @Christian Labrune "Les calicots réclamainent un »changement de régime« , exigeaient »la démocratie« . Les pancartes dénonçaient les exécutions, les meurtres, la condition des femmes."

                              C’est bien sur ce point que mon commentaire de cet article conteste l’analyse de Bruno Guigue.


                            • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 19:09

                              ERRATUM
                              l’amitié Erdogan-Macron et non pas Erdogan-Macronienne !
                              « A mort Khamenei » et non pas Khomeini. Pour khomeiny c’est déjà fait, et il n’y aura pas à y revenir, Dieu merci.
                              Excuses.


                            • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 19:12

                              C’est bien sur ce point que mon commentaire de cet article conteste l’analyse de Bruno Guigue.

                              @pemile

                              Je ne vous le fais pas dire. Il vous semble donc à vous aussi que piétiner les gueules de Rohani et de Khamenei, ça n’a rien de très amical. Je m’en doutais un peu mais maintenant j’en suis sûr.


                            • alinea alinea 6 janvier 2018 19:45

                              @Christian Labrune
                              Il n’y a rien d’étonnant à cela ! les Syriens qui sont en France sont des traîtres à leur pays tout gorgés qu’ils sont des illusions sur le mode de vie occidental ( qu’ils vivent ici, sans doute parce qu’ils le valent bien, mais plus sûrement parce qu’ils en ont les moyens).
                              Pour les Iraniens, c’est pareil.
                              Mais au pays, leur problème n’est pas de poil de cuter pour donner aux nantis la « liberté » occidentale, mais bien de garder un pays fort et uni contre, toujours, les attaques de l’ennemi.
                              Parce que celui-ci ne veut pas simplement lui piquer son pétrole, mais lui ôter sa culture, son mode de vie, ses valeurs. Et dieu sait que leur culture est ancienne et leurs valeurs précieuses comparées au vide américain ( et le nôtre désormais).
                              En 2009 j’étais immensément ignorante, pourtant, les révoltes au moment des élections- bien que je fusse touchée par ce qu’on nous racontait de répressions sanglantes- ne m’emballaient pas plus que ça et je comprenais, d’instinct, que leur moment n’était pas venu, que l’Histoire de renversement, d’invasion et de guerres ourdie par les USA, n’était pas à son terme.
                              Aujourd’hui, c’est encore plus vrai.


                            • pemile pemile 6 janvier 2018 20:29

                              @alinea « mais lui ôter sa culture, son mode de vie, ses valeurs. »

                              Pensez vous que les conditions de vie actuelles des femmes iraniennes leurs plaisent ?


                            • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 20:53

                              les Syriens qui sont en France sont des traîtres à leur pays tout gorgés qu’ils sont des illusions sur le mode de vie occidental ( qu’ils vivent ici, sans doute parce qu’ils le valent bien, mais plus sûrement parce qu’ils en ont les moyens).
                              Pour les Iraniens, c’est pareil.

                              @alinea
                              Radio Paris, dans les années 40, disait exactement la même chose des Français qui étaient à Londres. Ils étaient des « traîtres ». Un certain général De Gaulle, dont vous avez peut-être entendu parler (mais c’est dans tous le livres d’histoire) avait même été traité en conséquence : les traîtres, on les fusille, et on l’avait donc condamné à mort -par contumace puisque le Channel empêchait toute prise de corps.

                              Mais si on écoutait la radio de Londres, dont on peut aisément trouver des enregistrements sur l’Interner, on entendait aussi :

                              « Radio Paris ment, Radio paris est allemand ».


                            • Julien Esquié Julien Esquié 6 janvier 2018 20:57

                              @Christian Labrune

                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_des_travailleurs_du_Kurdistan

                              « Le Parti des travailleurs du Kurdistan (en kurde : Partiya Karkerên Kurdistan, abrégé PKK, prononcé [pɛ.kɛ.kɛ]), formé en 1978, est un groupe armé kurde, considéré comme terroriste par une grande partie de la communauté internationale, dont la Turquie, l’Australie, le Canada, les États-Unis, la Nouvelle-Zélande, l’Union européenne et le Royaume-Uni. »

                               


                            • phan 6 janvier 2018 21:03

                              @alinea
                              Attention Ironie : Il faut l’interner !


                            • pemile pemile 6 janvier 2018 21:07

                              @Christian Labrune « qui sont en France sont des traîtres à leur pays [..] Pour les Iraniens, c’est pareil. »

                              Vous leur avez dit à ceux que vous avez croisé tout à l’heure à la manifestation ?


                            • Christian Labrune Christian Labrune 7 janvier 2018 12:19

                              Vous leur avez dit à ceux que vous avez croisé tout à l’heure à la manifestation ?
                              ...................................................................... .....
                              @pemile
                              La phrase que vous recopiez n’est pas de moi, c’est un propos auquel, précisément, je prenais soin de répondre juste en dessous, et d’une manière qui n’avait rien d’ambigu !


                            • pemile pemile 7 janvier 2018 12:28

                              @Christian Labrune « La phrase que vous recopiez n’est pas de moi »

                              Exact, désolé smiley


                            • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 10:39

                              J’entendais ce matin en écoutant France culture ou France info, qu’il y aurait aujourd’hui à quinze heures une manifestation de soutien à la résistance iranienne, mais on on précisait pas l’endroit.
                              S’agit-il, comme la semaine passée, de l’ambassade d’Iran, ou bien de la place de la République ? Quatre ou cinq minutes de recherches par Google ne m’ont pas permis de le savoir. Si quelqu’un avait des informations précises, merci de nous les communiquer.

                              Je signale tout de même le site du Conseil National de la Résistance Iranienne où, malheureusement, cette information ne figure pas encore.

                              https://www.ncr-iran.org/fr/actualites


                              • Pere Plexe Pere Plexe 6 janvier 2018 11:36

                                Résistance Iranienne...


                                Résistance contre quoi ?
                                Contre le pouvoir ? contre l’ingérence US ? Contre les islamistes ?



                                • Pere Plexe Pere Plexe 6 janvier 2018 20:01

                                  @Christian Labrune
                                  Oui ils ont toujours la peine de mort.

                                  Comme les USA ou... Israël.

                                • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 21:18

                                  @Pere Plexe

                                  La peine de mort, dans le droit israélien, a été abolie en 1954 pour les crimes de droit commun. Il y aura eu ensuite le cas très particulier d’Adolf Eichmann, coupable de crime contre l’humanité, qui fut jugé et pendu en 1962. C’est tout.

                                  Une loi vient d’être votée en Israël, concernant l’application de la peine de mort aux terroristes, mais les partis religiieux y sont opposés et je doute que la Cour Suprême approuve cette loi. Rien à voir, donc, avec ce qui se passe encore dans certains états en Amérique.

                                  Une pendaison en Israël, donc, en 1962. Depuis, rien. Et en Iran, en nous limitant à 2017 ?

                                  De toute façon, même en France dans les cas de terrorisme, la peine de mort est appliquée sans être juridiquement reconnue. Il aurait été possible, probablement, de capturer vivants les auteurs d’attentats qu’on a pu voir depuis cinq ans, mais cela aurait exigé la mise en oeuvre de moyens considérables, et surtout de mettre en danger la vie des policiers chargés d’intervenir, ce qui est un risque tout à fait intolérable. Donc, on tire dans le tas, et ça évite aussi d’encombrer la justice et les prisons. A la guerre comme à la guerre !


                                • symbiosis symbiosis 7 janvier 2018 13:26

                                  @Christian Labrune

                                  En Israël, la peine de mort est appliquée dans la rue sans procès, contre des lanceurs de pierres.

                                • Christian Labrune Christian Labrune 7 janvier 2018 14:52

                                  En Israël, la peine de mort est appliquée dans la rue sans procès, contre des lanceurs de pierres.
                                  ========================================
                                  @symbiosis

                                  Ben oui, c’est ce que j’expliquais.
                                  Si une pierre de deux cents grammes lancée à tout volée vous arrive en pleine poire, ce ne sont pas vos jolies plumes multicolores qui pourront la freiner. Une pierre suffit pour tuer, même un géant comme Goliath, et beaucoup trop de « Palestiniens » jouent à se prendre pour des petits David.

                                  Quand les « Palestiniens » feront la même chose en France sous prétexte qu’on ne veut pas leur restituer les terres occupés du 93 où tant de colons à face de craie sont encore implantés, et aussi bien la mosquée de Saint-Denis élevée au XIIe siècle par le Calife Suger, devenue depuis fausse basilique de faux rois de France, il risque fort de leur arriver exactement la même chose.


                                • symbiosis symbiosis 7 janvier 2018 17:25

                                  @Christian Labrune

                                  Pitoyable Labrune. Tu auras toujours la triche comme réponse, bougre !

                                • Christian Labrune Christian Labrune 7 janvier 2018 18:04

                                  Pitoyable Labrune. Tu auras toujours la triche comme réponse, bougre !
                                  =========================================
                                  @symbiosis
                                  Moi, vous savez, je ne suis pas très malin. Je dispose d’un tout petit minimum de bons sens et de très peu d’imagination créatrice. Qu’aurait-il donc fallu que je vous répondisse ?

                                  Etant donné l’étendue infinie de mon ignorance, je ne refuse jamais d’apprendre. Vous m’obligeriez donc en me communiquant la réponse plus intelligente que vous auriez été en droit d’attendre et que ne manquerai pas d’approuver si c’est possible.

                                  Je suis très sincèrement désolé de vous avoir déçu et je vous demande instamment de faire l’économie de votre pitié : je ne la mérite même pas.


                                • JMBerniolles 6 janvier 2018 14:01

                                  Si l’on parle d’un pays où le taux de chômage réel dépasse les 10%, dont l’économie est en récession, qui est sous le régime de l’état d’urgence (qui n’arrête pas les attentats mais restreint les libertés) depuis plusieurs années, où les médias sont muselés, où quelqu’un qui assiste aux réunions du groupe Bilderberg (sous l’égide de l’OTAN) peut être l’expert économique de référence du service public,....  il ne s’agit pas de l’Iran mais de notre pays.

                                  Si l’on parle de l’Iran il faut d’abord faire référence à sa longue histoire de civilisation. Ses richesses, sa position sur une route commerciale,.... et son histoire récente.

                                  Celle-ci est marquée par le coup de la CIA contre Mossadegh premier ministre qui avait l’outrecuidance de vouloir nationaliser le pétrole de l’Iran pour en faire profiter son peuple, en 1953, et la mise en place de la dictature sanguinaire du Shah d’Iran.

                                  Pendant le règne du Shah toute l’opposition a été décimée, éradiquée.... de manière sanglante souvent. Lorsque le Shah a voulu bouleverser les traditions et la culture persane, le peuple a fini par se soulever. Comme l’opposition n’avait plus de cadres pour assurer la direction des mouvements révolutionnaires (bien qu’il y ait donc eu des aspects de conservatisme dans les motivations, il y avait une volonté populaire derrière ce soulèvement) il ne restait que les mollah shiites. Qui avaient la particularité d’être proches du peuple. Et qui étaient ainsi mal vus du pouvoir. L’Ayatollah Komeini était en exil à Paris.... Bien sûr c’est une vue schématique mais qui donne l’esprit des évènements.

                                  Cet Islam shiite, s’il a incontestablement eu des côtés coercitifs et répressifs, a néanmoins laissé la plus grande modernité technologique, ainsi qu’au niveau de la recherche, se développer.

                                  Ce qui est franchement amusant c’est de voir l’occident soutenir des gens qui finalement sont victimes de la politique néo libérale qui a été mise en place en Iran par suivisme et influence....

                                  Et les nouvelles sanctions vont carrément plomber les efforts des pays de l’UE qui cherchent à s’implanter de manière commerciale en Iran, et obliger l’Iran à complètement abandonner le néo libéralisme pour se tourner vers des échanges plus équilibrés avec la Russie et les pays de l’Asie, dont la Chine principalement.

                                  Attaquer militairement l’Iran ? Mais cela a déjà été tenté par Obama dans l’été 2013 avec son projet de frappes de missiles continues pendant 72 heures sur la Syrie
                                  Il a suffit que l’Iran rappelle aux américains ses moyens de rétorsion, dans un contexte où ce pays n’avait pas encore les S300 et ses missiles longue portée, pour qu’Obama abandonne son projet brutalement, laissant en plan Hollande d’une manière comique.

                                  Il faut se rappeler que les USA n’ont pas vaincu la Corée du Nord en 1953, qu’il ont été chassés du Vietnam par une défaite militaire.... et qu’ils hésitent à attaquer militairement le Venezuela...

                                  • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2018 19:03

                                    Si l’on parle de l’Iran il faut d’abord faire référence à sa longue histoire de civilisation. Ses richesses, sa position sur une route commerciale,.... et son histoire récente.
                                    ===========================================
                                    @JMBerniolles
                                    Il y aura certainement beaucoup d’autres manifestations du côté de l’ambassade d’Iran à Paris. Ce qui serait bien, la prochaine fois, c’est que vous demandiez un instant le micro (leur « sono » est excellente) pour leur expliquer ça. Je suppose qu’ils ne le savent pas encore et que cela les aidera grandement à comprendre la situation dans leur pays. Ils la connaissent évidemment beaucoup moins bien que vous.

                                    En tout cas, ce qu’ils demandent actuellement, c’est que les pays d’Europe, et particulièrement la France, entreprennent de dénoncer clairement les exactions du régime et prennent fait et cause pour un mouvement de résistance qui aurait déjà gagné beaucoup plus de villes (au moins 80) que ne le disent nos media. Ils avancent aussi le chiffre de 3000 arrestations, ce qui est effectivement tout à fait normal dans un pays très anciennement civilisé où règne ipso facto la plus grande liberté.

                                    Je crains quand même qu’ils ne se demandent, au terme de vos explications, si vous ne seriez pas un représentant de Rohani et de Khamenei puisque ce que vous nous écrivez ici, c’est exactement ce qui s’entend actuellement dans toutes les mosquées à la dévotion du régime. Votre entrepris sera donc un peu risquée, mais il faut vivre dangereusement ! Bon courage !


                                  • JMBerniolles 7 janvier 2018 09:49
                                    @Christian Labrune

                                    Si vous voulez que l’on vous respecte, il faut respecter les autres... J’applique ce principe.
                                    Plus profondément le Moyen Orient est le berceau de la culture de l’humanité. Comme la Grèce l’est de notre culture propre. 

                                    Si vous aviez cette démarche vous comprendriez rapidement que cette tentative de déstabilisation ne marchera pas. Les manœuvres des dirigeants occidentaux (les vrais, ceux de l’ombre) commencent à être repérées. Le résultat clair de tout cela est que l’Iran va être amenée à se tourner encore plus vers la Russie et l’Asie. Tout en remettant en cause l’orientation néo libérale.


                                    C’est aussi l’aveu clair que la solution militaire contre l’Iran n’est pas possible. C’est mieux pour tout le monde. 

                                    Par ailleurs vous êtes presque amusant dans votre croyance naïve que la France a encore un poids international. Une diplomatie ravagée par les épisodes libyens et syrien, une inféodation servile aux USA et surtout un pays en plein déclin économique ont complètement détruit nos image et influence à l’extérieur. 

                                  • JMBerniolles 7 janvier 2018 09:58
                                    @JMBerniolles

                                    J’ajouterai que dans cette affaire la conséquence la plus grave pour l’empire anglo-saxon est que cela oblige l’Iran (ainsi que le Pakistan apparemment) à aller vers le Yuan pour ses échanges commerciaux.

                                    Bientôt la planche à dollars va trouver ses limites. 

                                  • UnLorrain 7 janvier 2018 12:54

                                    @ aux plus affûté de ce fil

                                    « civilisation »

                                    Voyez ce qui est peut-être son ouvrage majeur a Elisé Reclus « l’Homme et la Terre » ( PDF chez gallica que vous connaissez peut-être..) j’abandonne sa lecture,trop complexe pour le modeste chauffeur que je suis. Dedans je me souviens avoir lu que Reclus insiste sur le fait que l’on doit parler de Persane plutôt que Perse..Reclus est didactique ? Il donne ses observations,constats peut-être..de terrains,de ces civilisations. Wikipedia m’apprend que toutes oeuvres de Reclus sont conservées,précieusement peut-être,a la bibliothèque de Washington... Consultons Elisé et estimons.


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 7 janvier 2018 13:06

                                    @JMBerniolles
                                    Vous parlez de civilisation. Sur cette planète, il n’y en a plus qu’une, la même de la Californie au Japon en passant par Israël. L’Extrême-Orient, depuis la fin du XIXe siècle, s’est complètement approprié la culture occidentale, particulièrement dans ses aspects scientifiques et techniques, et l’Européen cultivé a très bien assimilé les cultures de l’Extrême Orient. Beaucoup de ceux qui se disent chrétiens s’inspirent depuis longtemps des sagesses de l’Inde et du bouddhisme. Il s’est créé un véritable syncrétisme des plus enrichissants. Dans mon quartier « Chinois » de Paris, je rencontre plus de gens venus d’Extrême-Orient que d’Européens et l’intégration s’est faite très harmonieusement dans les deux sens.

                                    Les pays d’Orient, plus ou moins colonisés au XIXe siècle, ont su tirer parti de l’avance des colonisateurs dans certains domaines et se seront même efforcés de les battre sur leur propre terrain dans le domaine de l’économie. C’est de bonne guerre.

                                    Il n’y a que le monde musulman qui se soit obstiné à refuser ce qu’on a appelé non sans raison le « progrès », jusqu’à l’apparition de l’idéologie post-moderne dont paraît procéder votre position. Mohammed ben Wahhab, qui vivait à l’époque de nos philosophes des lumières sous le règne de Louis XV est l’inventeur de la réforme obscurantiste qui porte son nom : le wahhabisme. L’imprimerie apparaît en Europe à la fin du XVe siècle, son usage ne sera autorisé dans l’Empire Ottoman qu’au début du XIXe siècle. Ces dernières années, la radicalisation islamiste (Califat) aura proposé comme seul avenir au monde musulman le VIIe siècle, et du côté chiite, quand on lit le Petit livre vert de Khomeiny qui continue de guider les orientations du régime iranien, on voit bien que c’est à peu près la même chose : la guerre sainte, très légitime, doit à la fin convertir toute la planète à l’islam. L’expansionnisme iranien actuel au Moyen-Orient découle de l’application stricte de ce principe. C’est de ces sortes de délires d’un autre âge que les Iraniens veulent désormais s’affranchir.

                                    Il y a deux ans, quand on voyait les progrès du Califat, et ceux de la radicalisation dans les pays européens, il y avait lieu de s’inquiéter.

                                    Depuis, on voit surgir une autre sorte d’islam, du côté de l’Arabie d’un bin Salman qui veut arracher son pays à l’emprise du wahhabisme et le faire entrer dans la modernité, c’est-à-dire enclencher le même processus qu’on aura vu dans un Japon qui, dans les cinquante dernières années du XIXe siècle, aura complètement intégré à un vieux système demeuré féodal les avancées des sciences et des techniques de l’Occident. Pour l’Arabie et les Emirats qui ne bénéficieront plus très longtemps de la manne pétrolière, c’est une question de vie ou de mort. Il y aura peut-être des crises et des révolutions de palais, mais dans peu d’années, la page de
                                    l’obscurantisme sera définitivement tournée.

                                    Il est fort heureusement inévitable que le même processus se développe en Iran puis dans une Turquie soumise à l’idéologie des Frères musulmans. Ces derniers ont déjà été écartés en Tunisie et en Egypte et ils ne tarderont pas à disparaître partout au fur et à mesure que le niveau de culture des masses se développera et qu’on donnera l’exemple du côté des états du Golfe.

                                    Tout ce que nous pouvons faire pour hâter le processus et obtenir que les changements s’opèrent de la manière la moins sanguinaire est bon à prendre. Les nazis pensaient que le IIIe Reich durerait mille ans. Les ayatollahs iraniens, qui ont récupéré leur idéologie génocidaire et leur quête du Lebensraum sont dans la même illusion. Entre le commencement des troubles dans le bazaar de Téhéran et le départ du Shah, quatorze mois s’étaient passés. Il faudra peut-être deux ans pour abattre le régime pourri de Khamenei, mais sa chute définitive est inévitable : ces dinosaures surgis du haut moyen-âge sont irrémédiablement condamnés par l’évolution.

                                    Vous n’êtes pas content de la civilisation contemporaine. C’est votre droit, mais vous remarquerez que vous ne risquez pas grand chose à cracher sur l’Amérique et notre monde contemporain qui s’en inspire. Si on vous proposait d’aller vivre en Iran ou en Corée du Nord jusqu’à la fin de vos jours, je ne suis pas sûr que vous décrocheriez immédiatement le téléphone pour trouver un déménageur.


                                  • Julien Esquié Julien Esquié 7 janvier 2018 13:16

                                    @Christian Labrune

                                    Pourquoi déménagerait-il ?
                                    C. Labrune, quant à lui, nous explique sur tous les tons que le Paradis est à Jérusalem, ou au 725 de la 56th. St. à New York, que la France est le lieu de toutes les compromissions et de toutes les formes d’antisémitisme, mais il ne bouge pas.
                                    Il faut dire qu’à s’enfermer dans une bulle on finit par se persuader que oui, décidément, le monde est mondial, que tous les habitants de la terre vivent à peu près de la même manière et aspirent à ce que cet à peu près devienne un tout à fait. C’est forcément vrai, puisque les médias ne le disent pas.


                                  • JMBerniolles 7 janvier 2018 13:52

                                    @Christian Labrune

                                    Merci pour cette longue réponse en tout cas. La meilleure preuve de l’égalité au sein de l’humanité est en effet la capacité de fusion des modes de pensée, des modes de vie....

                                    Le clivage principal s’est depuis très longtemps (les philosophes grecs) situé entre une approche spirituelle de la philosophie (les Indes en référence sûrement) et une vision plus matérialiste. Pour laquelle nous avons donc la philosophie grecque mais aussi la civilisation chinoise. Ce qui explique la conversion facile (mais néanmoins spécifique : le maoïsme) de la Chine au marxisme. Le monde asiatique n’est pas uniforme puisqu’au Japon la spiritualité dominé.

                                    Il n’y a pas que des choses fausses dans ce que vous dites mais votre réflexion est un peu mecaniste et superficiel. Le monde musulman n’est pas uniforme comme le montre la capacité des shiites à développer la technologie et à être un peu plus souple vis à vis des femmes. Il est exact que l’islam a tué la civilisation arabe. La version wahhabiste et puis frères musulmans est de nature rétrograde, agressive et guerrière.

                                    L’Iran n’a attaqué ni ne menace aucun pays. Son action en Syrie est défensive puisque la Syrie représente pour ce pays un glacis.

                                    Maintenant il est clair qu’à un moment donné la Syrie voudra récupérer le Golan.


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 7 janvier 2018 14:31

                                    L’Iran n’a attaqué ni ne menace aucun pays. Son action en Syrie est défensive puisque la Syrie représente pour ce pays un glacis.
                                    ====================================
                                    @JMBerniolles
                                    La phrase de Khomeiny « Il faut effacer israël de la carte du temps » aura été reprise à l’envi par Ahmadinejad et encore maintes fois paraphrasée depuis, en particulier par Khamenei, et pendant les discussions qui devaient aboutir à l’accord de Vienne. Du côté d’Obama et des Européens, on avait préféré ne pas entendre.

                                    La traduction de la phrase de Khomeiny avait donné lieu à bien des débats. Je me souviens que sur ce site j’avais écrit une fois qu’il s’agissait pour les Iraniens d’effacer israël de la carte. Un naïf m’avait repris : la traduction exacte était « effacer de la carte du temps ». Il ne voyait évidemment pas que c’était encore pire puisque cela signifiait non seulement faire disparaître l’entité géographique, mais même son histoire. Faire en sorte que tout se passe bientôt comme si le peuple juif n’avait jamais existé. C’était l’objectif même des nazis à la conférence de Wannsee en janvier 42.

                                    Macron, par ailleurs, il y a quelques semaines, avait timidement critiqué une politique par trop « agressive » et « mal maîtrisée » de l’Iran en matière de missiles balistiques, lesquels ont actuellement une portée de deux mille kilomètres, suffisante pour atteindre Tel-Aviv. Il lui avait été vertement répondu que cela ne le regardait pas et que l’Iran ne demanderait l’avis de personne pour étendre si besoin était la portée de ses missiles. La menace était facile à comprendre.

                                    Par ailleurs, il se trouve dans les installations nucléaires de Fordo auxquelles la commission de contrôle du nucléaire n’a pas accès, et depuis longtemps, beaucoup de spécialistes venus d’une Corée du Nord dont on connaît l’extrême pacifisme. Peut-être y travaillent-ils à la mise au point d’un presse-purée révolutionnaire, mais ça m’étonnerait.

                                    Le premier article que j’aie trouvé sur ces aimables échanges :
                                    https://www.capital.fr/economie-politique/liran-dit-que-son-programme-balistique-ne-regarde-pas-la-france-1256480


                                  • phan 7 janvier 2018 14:41

                                    @JMBerniolles
                                    Ils passaient le concours d’entrée d’un grande école (Ponts et Chaussées) en Extrême Orient, fascinés par la culture occidentale surtout aux aspects scientifiques et techniques.


                                  • JMBerniolles 7 janvier 2018 15:04

                                    @phan

                                    En prépa scientifique j’ai eu des amis vietnamien. Cela m’a toujours paru curieux mais il y a de grandes affinités et une grande compréhension mutuelle entre le Vietnam et La France.


                                  • phan 7 janvier 2018 16:23

                                    @JMBerniolles
                                    Non je n’ai aucune remarque désobligeante vis à vis de la France, je veux dire à travers une photo d’époque lointaine la colonisation s’est faite au nom de la civilisation, et de nos jours il y a encore des adeptes de la colonisation comme celle de la Palestine ou des Amériques.
                                    Je préfère lire Voltaire et Montesquieu sur l’Iran que de lire les messages haineux de certains sionards !


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 7 janvier 2018 18:14

                                    @Julien Esquié
                                    anti-labrunisme viscéral et primaire. C’est particulièrement débile.


                                  • pipiou 7 janvier 2018 20:20

                                    @Christian Labrune
                                    Bon en gros vous êtes sec sur le fait que « L’Iran n’a attaqué ni ne menace aucun pays ».
                                    Des declarations belliqueuses d’Israeliens envers le régime Iranien vous en trouverez à la pelle.

                                    Israel n’a jamais dit qu’il avait l’arme nucléaire, Israel n’a jamais dit qu’il coloniserait des terres qu’il ne lui appartiennent, Israel n’a jamais dit qu’il tuerait des innocents.

                                    A l’évidence vous préférez les menteurs.

                                    Et tous les jours vous avez des Israeliens qui disent : « merci Dieu de ne pas m’avoir fait femme »


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 7 janvier 2018 17:25

                                    Un point de vue intéressant d’un spécialiste des questions de géopolitique et de stratégie sur l’avenir du régime iranien :

                                    http://www.lepoint.fr/monde/edward-luttwak-la-faillite-de-l-iran-est-inevitable-07-01-2018-2184578_24.php


                                    • Christian Labrune Christian Labrune 7 janvier 2018 17:46

                                      Une courte video intéressante :

                                      https://www.francetvinfo.fr/monde/iran/iran-les-raisons-de-la-colere_2543347.html

                                      Azadeh Kian, sociologue spécialiste de l’Iran et professeur à l’Université Paris-Diderot décrit d’une manière précise et succincte la situation actuelle dans son pays : origine des ressources et leur confiscation par les instances dirigeantes et le clergé, opacité de la gestion, corruption, malheur des plus démunis réduits à la misère par le chômage et l’inflation. Thèmes, enfin, autour desquels s’exprime le mécontentement populaire.


                                      • symbiosis symbiosis 7 janvier 2018 17:56

                                        @Christian Labrune

                                        Pourquoi ne t’insurges-tu pas contre les mêmes travers de notre pays ou des mêmes travers étasuniens ?
                                        Tes arguments sont toujours aussi faibles, ça t’évite d’avoir la compréhension géostratégique des agressions néo coloniales de la ploutocratie globalitaire, celle que tu défends avec autant de hargne frustrée.

                                      • Christian Labrune Christian Labrune 7 janvier 2018 19:11

                                        Pourquoi ne t’insurges-tu pas contre les mêmes travers de notre pays ou des mêmes travers étasuniens ?
                                        =========================================
                                        @symbiosis
                                        Pourquoi ? Eh bien, parce que c’est mon pays et que je suis un peu chauvin : je ne veux pas contribuer à démolir l’image de la France. Je suis quand même bien forcé de reconnaître, puisque j’avais vingt ans en 68, que les événements de mai auront été bien plus sanglants que ceux de ces deux dernières semaines en Iran où l’on parle d’un quarantaine de morts. En 68, c’est au moins une quarantaine de milliers d’étudiants qui seront restés sur le carreau. En aval du pont-Marie, je m’en souviens encore, la Seine était d’un rouge sombre dès le milieu de la journée, et je ne parle pas de ceux qui seront sortis des prisons vingt ans plus tard, estropiés à cause des tortures subies.

                                        On aurait pu espérer des réformes, mais rien n’a changé et à dire vrai, même s’il vaut mieux n’en pas parler, la situation n’est pas bien différente de celle qu’on connaît en Iran. Ce matin, allant acheter des cigares à Colonel Fabien, je me suis rendu compte qu’il y avait une manière d’attroupement un peu plus bas, du côté d’un petit jardin entre des immeubles qu’on appelle Montfaucon. On y avait installé une grue de chantier pour pendre une gamine qui ne devait pas avoir dix-huit ans. Pourquoi ? Qu’avait-elle fait ? Des gens qui étaient là m’ont expliqué que, vivant dans une famille très catholique, elle avait eu, il y a quelques semaines, en présence du curé de la paroisse une altercation avec ses parents. Refusant d’entrer à l’église pour écouter la messe, elle aurait dit : « votre Dieu, qu’il aille se faire foutre ! ». Le curé avait considéré qu’elle dépassait les bornes et le tribunal l’a condamnée à mort pour « inimitié à l’égard de Dieu ». Ce chef d’accusation existe aussi en Iran, et ce n’est donc pas mieux que chez nous.

                                        Je trouve que ces choses-là sont vraiment atroces. J’ai préféré allumer un cigare et rentrer chez moi sans voir l’exécution. Mais que vouliez-vous que je fisse ? Si j’avais protesté on m’aurait probablement arrêté et condamné à mon tour. Vous auriez fait quoi, à ma place ?


                                      • phan 7 janvier 2018 19:46

                                        @symbiosis
                                        Ne perdez pas trop de temps avec ce minus habens : Il vous fera détester l’Islam et aimer la guerre !


                                      • Julien Esquié Julien Esquié 7 janvier 2018 23:36

                                        @Christian Labrune

                                        Une clique au pouvoir confisque la richesse nationale. C’est la preuve que ces gens ne sont ni suicidaires, ni irrationnels dans la conduite de la chose publique. Ils apprécient les biens de ce monde. Une partie des impôts - celle, notamment, que versent les Gardiens de la révolution - ne passe pas par l’administration fiscale, mais est directement versée au Guide suprême. Que croit-on qu’il en fait ?

                                        Le discours entendu dans le camp néo-conservateur, selon lequel les mollahs s’apprêteraient à attaquer Jérusalem, puis l’Europe occidentale avant de terminer par les États-Unis, est un discours mi-délirant, mi-mensonger. J’imagine que les gens qui ont des intérêts en Iran, ou contre l’Iran, ont mieux à faire qu’écrire sur AGORAVOX. Les menteurs sont donc ailleurs. Il faut nous contenter des délirants.

                                        ... il est vrai que ce genre de discours (au moment de la première Guerre du Golfe, S. Hussein était, je m’en souviens, à la tête de la « troisième armée du monde », au moment de la deuxième Guerre du Golfe, il détenait des « armes de destruction massives ») peut aboutir à des guerres.

                                        Autant dire que nous sommes à la veille d’un tour de magie qui marquera l’histoire. Les Etats-Unis vont attaquer l’Iran, la Corée du Nord et quelques autres, tout en baissant les impôts, en réduisant les dépenses publiques et en entreprenant de grands travaux, dont les infrastructures américaine sont le plus grand besoin.


                                      • Xenozoid Xenozoid 7 janvier 2018 23:40

                                        @Julien Esquié
                                        je croyais que labrune était bérichon,sans tour de magie


                                      • Christian Labrune Christian Labrune 8 janvier 2018 09:55

                                        je croyais que labrune était bérichon,sans tour de magie
                                        =========================================
                                        @Xenozoid
                                        Il y a deux « r » à berrichon, et il convient de les faire rouler le plus longuement possible, comme un rrrrroulement de tambourrrrr avant la bataille.
                                         Merci d’en tenir compte, la prochaine fois.
                                        Merci aussi de n’attaquer un féroce Biturige Cube que si on dispose d’un minimum d’humour. Sinon, ça tombe à plat, et Dieu sait que le ridicule ne pardonne guère.


                                      • Christian Labrune Christian Labrune 8 janvier 2018 10:10

                                        @Julien Esquié

                                        Extrait de l’article « Remora » , petit poisson de la famille des echeneidae, dans Wikipedia :

                                        "Mauvais nageur, le rémora parasite d’autres poissons plus gros — son partenaire préféré est le requin — des cétacés, des tortues marines ou même des bateaux en se liant à eux par le disque d’accroche puissant placé sur sa tête qui remplace sa nageoire dorsale."


                                      • phan 8 janvier 2018 10:23

                                        @Xenozoid
                                        Marco Polo disait que la route de la soie passait par l’Iran et donnait les 20 raisons pourquoi elle ne passait pas par le Berry et pendant ce temps, le CRIF distribuait le diplôme de la Berrichone aux trolls néocons  !


                                      • Christian Labrune Christian Labrune 8 janvier 2018 10:48

                                        Il vous fera détester l’Islam et aimer la guerre !
                                        ======================================
                                        @phan
                                        C’est un peu contradictoire, ce que vous écrivez. Si vous n’aimez pas la guerre, ce qui serait une position des plus estimables, il faut alors EXECRER l’islam.

                                        Je viens d’ouvrir la neuvième sourate. Qu’est-ce que je lis au verset 29 de la traduction kazimirski ?
                                        « Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d’entre les hommes des Ecritures qui ne professent pas la vraie religion. Faites-leur la guerre jusqu’à ce qu’ils payent le tribut de leurs propres mains et qu’ils soient soumis. »

                                        Non sans raison, on appelle ce verset, qui en abroge d’autres moins violents, le « verset de l’épée ».

                                        Le verset 5 de la même sourate ne me paraît pas moins explicite : « Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux »

                                        Plus haut, dans une autre intervention, je citais Khomeiny, le grand Führer de l’Iran :
                                        "La guerre sainte signifie la conquête des territoires non musulmans. Il se peut qu’elle soit déclarée après la formation d’un gouvernement islamique digne de ce nom, sous la direction de l’Imam ou sur son ordre. Il sera alors du devoir de tout homme majeur et valide de se porter volontaire dans cette guerre de conquête dont le but final est de faire régner la loi coranique d’un bout à l’autre de la Terre."

                                        Merci de bien vouloir préciser votre propos. Je ne vous accuserai pas d’écrire n’importe quoi sans vous avoir laissé la possibilité d’éclaircir ce qui ne peut être qu’un malentendu.


                                      • Christian Labrune Christian Labrune 8 janvier 2018 11:44

                                        L’ISLAM EST LE SERVITEUR ET LA COUVERTURE DU SIONISME
                                        ...................................................................... .......................
                                        @ysengrin
                                        Pourriez-vous quelque peu développer votre pensée ? En Iran, actuellement, où Israël avait été avec le Grand Satan américain à l’origine des troubles (version officielle du régime), on vient de mettre Ahmadinejad en résidence surveillée : les soulèvements auraient été fomentés par la fraction la plus conservatrice des organisations politiques, et donc la plus proche des objectifs clairement définis autrefois par feu l’ayatollah Khomeiny, lequel souhaitait « effacer Israël de la carte du temps ».

                                        Ahmadinejad, qui avait toujours très bien caché son jeu, serait donc de toute évidence un agent du Mossad. J’en viens même à me demander, bien que je ne sois pas du tout conspirationniste, si Khamenei lui-même ne serait pas à la botte de Netanyahou, voire Rohani. Peut-être même le Führer du Parti de Dieu au Liban. Qu’en pensez-vous ?

                                        Une autre hypothèse, beaucoup plus générale, serait que le Coran ait été au VIIe siècle une fabrication de quelque organisation préfigurant le Mossad actuel. En imposant aux Arabes un texte particulièrement débile dont ils appliqueraient à la lettre et de siècle en siècle les prescriptions, ils finiraient par prendre sur la civilisation un retard qui est aujourd’hui de quatre siècles au moins et qui, avec le temps, deviendrait nécessairement de plus en plus irrémédiable.

                                        Quelle stratégie vraiment géniale portant sur le très long terme et qui tranche si radicalement avec la politique au jour le jour de nos état actuels ! Vraiment, je tire mon chapeau aux Israéliens !


                                      • symbiosis symbiosis 8 janvier 2018 14:04

                                        @Christian Labrune
                                        Et tu crois qu’en faisant l’impasse sur les multiples exactions de notre pays tu contribues à le protéger, à sauver sa mauvaise réputation sur la scène internationale ?


                                      • phan 8 janvier 2018 17:01

                                        @Christian Labrune

                                        1°) d’abords je ne suis pas musulman.
                                        2°) Il y  3 à 4 millions de musulmans tués dans les guerres occidentales depuis 1990
                                        3°) le pays que présente votre avatar depuis sa création 1776 est un pays en guerre incessante partout dans le monde, et cela depuis 170 ans, peut de plus en plus difficilement faire croire qu’il dispense la paix et la démocratie !

                                        La guerre, c’est tout ce qu’ils savent faire...

                                        "Les États-Unis ont été en guerre 93% du temps de leur existence depuis leur création en 1776 c’est à dire 222 des 239 années de leur existence. “Nous sommes un peuple de la guerre. Nous aimons la guerre parce que nous sommes très bons à la faire. En fait, c’est la seule chose que nous savons faire dans ce putain de pays : faire la guerre, on a eu beaucoup de temps de pratique et aussi parce que c’est sûr que nous ne sommes plus capables de construire une machine à laver ou une voiture qui vaille un pet de lapin ; par contre si vous avez plein de bronzés dans votre pays, dites leur de faire gaffe parce qu’on va venir leur foutre des bombes sur la gueule…” George Carlin
                                         
                                        PS : J’attends toujours votre prose sur l’effondrement de la tour n° 7.


                                      • Christian Labrune Christian Labrune 8 janvier 2018 18:14

                                        @phan

                                        Ce n’est pas du tout là-dessus que je vous interrogeais, mais sur cette proposition que vous aviez formulée : « Il vous fera détester l’Islam et aimer la guerre ! ». « Il’, c’était le minus habens, c’est-à-dire moi.

                                        Je vous avais assez longuement répondu sur ce point précis, faisant apparaître clairement que l’islam, si l’on s’en tient à un Coran que la réalité, par ailleurs, se charge très bien d’illustrer, c’est la guerre, et aussi bien du côté chiite que du côté sunnite. On comprend à vous lire que c’est très mal »d’aimer la guerre« et que ce serait très mal aussi de »détester l’islam". En bonne logique, je le répète sous une autre forme, je vois mal qu’on puisse tout à la fois détester la guerre et aimer l’islam. Sur ce point-là et sur cette contradiction qui crève les yeux dans ce que vous avancez, vous ne répondez pas. Vous nous parlez des Etats-Unis. Et pourquoi pas du Père-Noël ? Je veux bien parler des Etats-Unis, ça ne me dérange aucunement, mais chaque chose en son temps.

                                        En gros, ma question était : comment, quand on se prétend pacifiste, pourrait-on aimer l’islam qui est la plus fanatique et la plus violente de toutes les religions du Livre ? Encore, quand on est tombé tout-petit dedans, comme Obélix dans la potion magique, une telle faiblesse pourrait se comprendre sinon s’excuser, mais quand on n’est pas musulman et qu’on est donc soi-même un kufr ou un kâfir, qu’on fait partie de ceux qu’il convient d’exterminer (IX,5), cela confine quand même à une sorte de masochisme. Je n’ai rien contre les perversions, rassurez-vous, mais j’aime bien comprendre un peu, et là, force m’est de reconnaître que je ne puis vous comprendre.


                                      • phan 8 janvier 2018 21:23

                                        @Christian Labrune
                                        L’islam  Alʾislām a la même racine sémitique que As-salam, la paix.


                                      • Christian Labrune Christian Labrune 9 janvier 2018 13:20

                                        @phan
                                        C’est un peu court. Vous voilà KO par défaut d’argumentation.


                                      • phan 9 janvier 2018 15:48

                                        @Christian Labrune
                                        Assalamu alaykoum (que la paix soit sur vous) et pas le temps à perdre avec minus !


                                      • symbiosis symbiosis 8 janvier 2018 21:50

                                        D’une manière générale, on peut dire que la vie est dure pour les néocons sur Agoravox.

                                        Ils ont le plus grand mal à faire passer leur message, on dirait.
                                        Mais que font-ils ici ? Est-ce par pur masochisme ou par gout de prêcher dans le désert ? 
                                        J’espère que vous avez le tensiomètre à proximité, un accident est si vite arrivé. 

                                        • phan 9 janvier 2018 06:38

                                          @symbiosis
                                          Et les scènes de ménages interminables entre Christian et Julien, qui faisait le con pendant que l’autre s’emmerdait ? mais ça ne nous regarde pas !


                                        • symbiosis symbiosis 8 janvier 2018 22:16

                                          Aucune superposition aléatoire là dedans, simplement concomitant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès