Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Economie > Hollande, un pays au plus bas ?

Hollande, un pays au plus bas ?

Au moment où François Hollande cherche désespérément des milliards, en vidant les poches déjà vides des citoyens fauchés, il faudrait lui signaler que d’autres pistes pourraient être préférées, beaucoup moins contraignantes pour le peuple, d’autant qu’il les avait évoquées dans son projet électoral lors du discours du Bourget.

Plutôt que de s’en prendre au citoyen lambda en décidant de nouvelles taxes, de nouveaux impôts, (lien) qui provoqueront toujours une perte du pouvoir d’achat, d’autres cibles ne pourraient-elles être choisies ? lien

Sur l’antenne d’Europe 1, le 17 septembre 2012, dans le journal de Bruce Toussaint, on apprenait que l’Elysée employait  1000 personnes, pour notre pays de  65 millions d’habitants, alors que les USA, forts de  300 millions d’habitants n’en a que la moitié. lien

René Dosière ne dit pas autre choses dans son livre « l’Etat au régime » à paraître au « Seuil » le 20 septembre prochain : il y affirme que l’état pourrait économiser  30 milliards d’euros en regardant de plus près l’argent gaspillé par les collectivités locales, rassemblées depuis peu en communautés d’agglomération.

Un résumé de son livre est sur ce lien.

En limitant à un nombre raisonnable les effectifs de ces administrations, il estime une économie de 15 milliards, et en appliquant le même régime aux différents services de l’état, il offre au président Hollande les 30 milliards que celui-ci recherche. lien

Quelques mois avant la présidentielle, René Dosière avait épinglé le train de vie de l’ancien président, lequel mené par une boulimie de déplacements, mobilisant des forces de sécurités considérables, du double de celle de son prédécesseur, doublant aussi le nombre de véhicules utilisés, dépensait 12 000 € de frais de bouche par jour, ce qui parait beaucoup pour un président « mangeant peu ». lien

Il est probable que sur ce terrain, le nouveau président, lequel se voulant normal, voyage souvent en TGV, de réelles économies seront réalisées, mais quid des autres économies possibles ?

En effet, d’autres pistes pourraient être exploitées : si l’on prend comme référence une fois de plus les USA, ou l’Allemagne, on s’aperçoit que le nombre de députés de notre pays serait largement suffisant s’il était limité à 100.

En effet, aux USA, pour 300 millions d’habitants, ils n’ont que 435 représentants, ce qui fait 1,45 député par million de citoyen, et qui permettrait légitimement de réduire le nombre de députés dans notre pays à moins de 100.

On sait que chaque député coute au contribuable 1 millions d’euros par an : si le gouvernement décidait de diminuer de moitié leur nombre, une économie de 477 millions annuels serait réalisée. lien

La même opération avec les sénateurs, lesquels coutent aussi 1 million par an chacuns, ferait économiser 328 millions supplémentaires. lien

En effet, aux USA, il n’y a que 100 sénateurs pour 300 millions d’habitants, soit un sénateur pour 3 millions d’habitants.

En appliquant une logique réduction pour ces sénateurs, nous pourrions nous en contenter de 22.

En résumé, voila une économie annuelle possible de 805 millions d’euros.

Et ce n’est pas tout.

Chacun connait le CESE, le conseil économique et social, dont chacun s’accorde a contester l’utilité : sa suppression permettrait d’économiser chaque année 40 millions d’euros. lien

On pourrait aussi s’interroger sur le bien fondé d’offrir pendant de longs mois des indemnités de chômage aux députés dont le mandat n’a pas été renouvelé, ce qui correspondrait à plus de 400 000 euros par an. lien

Quittons le monde des élus, pour nous approcher de celui des agences de l’état.

C’est l’IGF (inspection générale des finances) qui en dénonce le rapport qualité/prix.

Pour une efficacité douteuse, les 1244 agences d’état recensées, coutent au pays 50 milliards d’euros. lien

Un dégraissage de ce nouveau mammouth ne serait-il pas opportun en ces temps de crise ?

Mais on pourrait aller bien plus loin.

Si le président Hollande veut bien faire l’effort de se rappeler ce que le candidat du même nom se proposait de faire au sujet des entreprises qui délocalisent, beaucoup d’euros pourraient rentrer rapidement dans les caisses de l’état.

Il avait déclaré : « les entreprises qui se délocalisent devront rembourser les aides publiques reçues ». lien

Or, on connait celles-ci ainsi que le montant des aides que l’état leur a alloué.

Prenons Renault par exemple.

La « soustraction » va être lourde.

La Twingo est assemblée en Slovénie, la Logan et la Sandéro est fabriquée en Roumanie, la Mégane et a Clio en Turquie et Espagne.

Ce sont des millions d’euros qui ont été alloués à cette entreprise.

Hollande va-t-il en demander réellement le remboursement ? lien

Peugeot est aussi l’une des entreprises concernées (lien) mais la longue liste des entreprises françaises subventionnées pourrait s’allonger encore si l’on considère que Bernard Arnault, l’homme le plus riche du pays a obtenu des subventions pour son cognac « Hennessy », et si l’entreprise a déjà remboursé quelques millions, elle devrait encore mettre la main à la poche.

Ajoutons pour la bonne bouche les subventions directes ou pas que Siemens, Saint Gobain, Usinor-Sacilor, et d’autres, ont reçu, ce sont quelques milliards qui pourraient retourner dans les caisses de l’état. lien

Evoquons aussi les taxes sur les transactions financières que Jean Luc Mélenchon estimait à  100 milliards d’euros. lien

On le voit, il y a bien plus de 30 milliards à récupérer.

Un autre domaine pourrait aussi être soumis à des économies, le budget militaire, lequel se monte à près de 40 milliards annuels. lien

Ajoutons-y pour la bonne bouche, les grands projets inutiles : l’aéroport de Notre Dame des Landes, cher au premier ministre,  750 millions, celui du projet fret et voyageurs Lyon Turin, 25 milliards, ainsi que toutes autres lignes à grande vitesse inutiles et non rentables prévues dans notre pays, (liste), l’EPR de Flamanville, et de Penly, (on sait que celui de la Finlande a quasi atteint la barre des 7 milliards d’euros)…etc. 

En résumé, si on additionne les possibilités décrites dans l’article, que le lecteur n’aura pas de peine à prolonger, en appliquant seulement ses propres promesses, François Hollande dépasserait largement la somme qu’il recherche désespérément.

Il y a là de quoi rétablir en partie les finances du pays, permettant ainsi d’envisager le revenu universel, et de relancer la croissance.

Mais le nouveau président aura-t-il la volonté de tenir ses promesses ?

L’avenir nous le dira, car comme dit mon vieil ami africain : « celui qui pose une question peut se sentir bête 5 minutes…celui qu’en pose pas le sera toute sa vie ».

L’image illustrant l’article provient de « cagou.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Monsieur « plan plan »

Faire sauter la banque

Peugeot peut donc peu ?

On a marché sur la thune

J’aime pas les riches

A (re)découvrir :

Le discours du Bourget- partie 1-2

Blog de René Dosière


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • Georges Yang 18 septembre 2012 09:16

    Cabanel certaines de vos pistes sont raisonables, même si l’on sent les arrière-pensées écolo (ex l’aéroport de ND Landes)

    Mais concernant Elysée, Députés, sénateurs si cela est souhaitable, du fait du petit nombre de gens concernés, cela ne fait pas une somme énorme

    Par contre couper dans les effectif de la fonction territoriale phlétorique, dans celui des officines para étatiques obscures et souvent inéfficaces et faisant double emploi (cf le rapport de l’inspection des finances) sans oublier les effectifs délirants de la Mairie de Paris

    Et là on peut économiser au moins 20 milliards en tranchant dans le lard

    Certes il faudra déduire les indemnités de chômage mais au bout de deux ans, le poids , que dire le boulet de cette fonction publique phhétorique aura cessé

    Je ne parle pas ici des policiers, infirmières, enseignants (relisez le rapport) mais de ceux qui font les 35 heures dans le mois, pour reprendre la phrase d’« absolument débordée »

    http://www.leparisien.fr/economie/le-rapport-qui-denonce-les-gachis-de-l-administration-17-09-2012-2168523.php

    Alors oui à ce que vous proposez, mais pour sortir du trou, il faut aller plus loin


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 10:50

      yang

      je ne doutais pas un instant que les lecteurs trouveraient des pistes supplémentaires à celle proposées.
      vous en apportez la preuve.
      merci de contribuer au débat.

    • T.REX T.REX 18 septembre 2012 11:42

      Nous avons voter Hollande, pour éviter un pays-bas avec l’ambition d’un HAUT LAND !


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 12:55

      christian

      tu es le premier a jouer sur les mots que j’ai proposé en titre.
      ça me réjouit.
      très belle journée.
       smiley

    • Abou Antoun Abou Antoun 18 septembre 2012 14:04

      Mais concernant Elysée, Députés, sénateurs si cela est souhaitable, du fait du petit nombre de gens concernés, cela ne fait pas une somme énorme
      Détrompez vous, Georges ! Les parlementaires s’ils ne sont pas (très) nombreux dans l’absolu (ils le sont relativement plus que dans la plupart des pays du monde entre les députés, les sénateurs, les membres du CESE et les députés européens), sont grassement payés mais si en plus on met bout à bout les avantages en nature, les frais de fonctionnement, le personnel qui gravite autour, les droits à pension réversibles, etc.., etc... , chaque parlementaire coûte à l’état à peu près autant que 4 fonctionnaires ’de production’ (sécurité, enseignement, trésor, etc... ). Ainsi on pourrait économiser environ 1200 postes de parlementaires (qui ne servent rigoureusement à rien puisque, de droite ou de gauche ce sont tous des ’godillots’) et les échanger contre 5000 ’vrais’ fonctionnaires qui font défaut. En outre cela aurait UNE VALEUR D’EXEMPLE. A l’heure où l’on demande aux français de se serrer toujours plus la ceinture, la classe politique se doit de montrer la voie.
      De la même façon on pourrait faire le ménage chez les ’conseillers’ des ministres qui ne sont que des copains à qui on a réservé une part du gâteau.


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 septembre 2012 06:53

      Calmos

      merci au Canard Enchaîné d’être toujours sur les bons coups !
      effectivement, 85 000 euros pour transporter quelques tableaux, ça la fout mal en ces temps de rigueur affichée.
      c’est à désespérer !
      ils n’ont donc rien compris ?
       smiley

    • asterix asterix 18 septembre 2012 09:16

      Bonjour Cabanel,

      Ne vous plaignez pas trop. Outre-quiévrain en ce si plat pays qui est le mien, le nombre de fonctionnaires est à multiplier ( proportionnellement - par deux puisqu’il faut à chaque place gérant les compétences qui sont encore nationales, deux individus ; un flamand et un francophone.
      Autre info qui te fera bien rire : notre très très cher Premier Ministre touche 10.000 euros de plus par an que Pompimou. Tout aussi socialiste que ce dernier, il a, dans un grand geste de communication positive fait diminuer les revenus liès à la charge de Ministre, nous en avons 87 !!!, de CINQ POUR CENT
      Re !!!
      Mais il a néanmoins admis que, nos salaires étant liés à l’inflation, il fallait aussien tenir compte dans son cas et celui des siens, si bien que son effort réel est de 2,5 %. Cela lui aura permis d’acheter une salopette en cachemire qui se marie très bien avec son noeud papillon rouge, il est très élégant et passe toujours cinq minutes à se maquiller avant de répondre - toujours à côté de la plaque - aux questions des journalistes.
      Qu’Hollande, néanmoins beaucoup mieux costumé depuis qu’il est Président, commence enfin à s’inquiéter du nombre de riches qui fuient à Bruxelles. Et pour cela, il devrait exiger, avec poigne mais il ne faut pas trop lui demander, d’unifier de toute urgence la loi européenne en matière de fiscalité des sociétés, comme notre communauté l’a fait pour la TVA. 
      Bien à toi, cher désatomisé


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 10:54

        astérix

        je ne doute pas un instant que la situation évoquée en France se trouve des équivalences en Belgique...
        néanmoins, je ne crois pas qu’il faille généraliser à toute l’europe.
        je crois savoir que les élus allemands sont bien moins nombreux que chez nous, et qu’en Suède, par exemple, le statut d’élu est beaucoup mieux encadré que chez nous,
        chez nous, les indemnités peuvent être dépensées à la guise des élus, sans le moindre justificatif.
        il faut vraiment faire le ménage.
        merci de ton commentaire, cher désatomisé aussi.
         smiley

      • T.REX T.REX 18 septembre 2012 12:17

        Bonjour Astérix chez les Belges,
         
        Il est vrai que chez vous avec la guerre des langues, la situation est encore plus difficile à gérer et digérer ! Mais en Suisse cela pourrait être encore pire puisqu’ils ont aussi la langue italienne ! C’est la tour de Babel ! 


      • kalagan75 18 septembre 2012 09:17

        très bon article que tu termines par une aberration : le revenu universel ....


        • Robert GIL ROBERT GIL 18 septembre 2012 09:34

          pourquoi une aberration, voici un article qui apporte quelques eclaircissements :

          http://2ccr.unblog.fr/2012/03/26/pour-un-salaire-a-vie/

          « On commence à renoncer à l’impossible et ensuite on renonce à tout le reste »…Henri THOMAS


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 10:57

          kalagan

          c’est vrai que c’est un autre débat, (j’ai d’ailleurs hésité à en parler), mais je crois que le R.U. est une très bonne piste pour enrayer la délinquance, relancer la croissance...
          enrayer la délinquance, c’est vider les prisons, et un prisonnier coute très cher au pays...
          un délinquant coute très cher aux assurances...
          enfin, on peut toujours débattre.

        • foufouille foufouille 18 septembre 2012 11:36

          « très bon article que tu termines par une aberration : le revenu universel .... »

          donc les allocations familiales sont une aberration ?


        • kalagan75 18 septembre 2012 13:06

          @foufouille : je n’irai pas jusque là , mais chacun doit assumer sa progéniture . Et par dessus le marché , ce sont ces allocs qui engendre une immigration essentiellement de pauvres, ce qui paupérise notre population .

          le revenu universel sans aucun dû par ceux qui le touchent , c’est favoriser l’assistanat . Quant aux délinquants, ils ne se contenteront pas de simples allocs ...


        • foufouille foufouille 18 septembre 2012 14:02

          « le revenu universel sans aucun dû par ceux qui le touchent , c’est favoriser l’assistanat . »

          tu part du principe que les gens comme toi voudront plus bosser ou tu trouveras plus d’esclaves
          les aides sont la pour remplacer le refus du medef d’augmenter le smic et a cause des delocalisations/mecanisation


        • kalagan75 18 septembre 2012 14:19

          je pars du principe que le budget de l’état c’est 366 Ma € et que l’on emprunte 120 Ma € pour le boucler : ton budget perso est déséquilibré de 33% ? ça m’étonerait , on ne peut dépenser plus que ce que l’on gagne .


        • foufouille foufouille 18 septembre 2012 14:26

          le budget de l’etat est compose de dettes fictives et de pas mal de magouille genre le rafale a dassault
          les immigres viennent car 1000€ ca fait beaucoup chez eux
          tu as aussi des expats francais
          si le SMIC de boboland etait de 10000, tu y verrais plein de francais
          le RU serait pas forcement verse aux etrangers comme pour le RSA
          et ca ferait tourner l’economie

          la recession ca marches pas trop pour la grece, etc


        • kalagan75 18 septembre 2012 16:16

          la grèce est l’exemple type du RU : embauche de fonctionnaires à ne plus savoir qu’en faire et distribution d’allocations en tous genre : résultats , quand les banques ferment le robinet , tout s’écroule .


        • foufouille foufouille 18 septembre 2012 17:03

          et les autoroutes construite entre les iles qui seront vendues
          les sous marins allemand jamais livres
          les char ricains
          etc


        • Georges Yang 18 septembre 2012 09:20

          PS Vous parlez certes de réduction d’effectifs, mais avez vous pensé à la grogne syndicale

          Une sous-préfecture déja peu utile, a t elle besoin de 9 à 14 jardiniers, mais qui aura le courage de les licencier quand il y déja a 3 millions de chômeurs


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 11:01

            yang

            en économisant sur toutes ces aberrations financières, l’état pourrait subventionner l’amélioration de l’habitat ancien, (isolation des maisons= donc moins d’argent dépensé sur le chauffage= donc amélioration du pouvoir d’achat= et création de milliers d’emplois)
            il pourrait aussi relancer les énergies propres et renouvelables, et là aussi, création d’emplois, 
            la question de l’emploi peut donc se traiter globalement, car est-il utile de garder à un poste inutile des travailleurs, seulement pour ne pas augmenter le nombre de chômeurs ?

          • T.REX T.REX 18 septembre 2012 11:57

            Salut Olivier,

            On a trouvé un manque à gagner de 5 Milliards !! C’est pas des billets verts mais des Milliards écolos !! 

            Voir la vaste escroquerie sur la TVA de la taxe carbone :

            http://www.francesoir.fr/actualite/faits-divers/escroquerie-gigantesque-arnaque-taxe-carbone-149650.html

            Une journaliste d’investigation vient d’écrire un livre sur ce sujet ! Les revendeurs de droits à polluer ne manque pas d’air !


            Y’en a plein des sous à récupérer ! Il suffit de se baisser.


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 13:00

            T.Rex

            la taxe carbone, je n’y étais pas favorable, 
            je n’aime pas les taxe
            je pense que nous devons faire la démonstration que le rail vaut mieux que la route, mais sans passer par des taxes, 
            c’est bien sur un autre débat.
            le procédé r-shift-r a démontré que pour permettre le report des marchandises de la route vers le rail ne dépendait pas d’une éventuelle subvention, mais d’une technologie moins chère, plus rapide, et donc plus efficace propre a encourager financièrement l’utilisation du rail.
            r-shift-r vient d’obtenir une récompense, la meilleure, au niveau européen, et si les industriels le comprennent, il y a un joli marché qui s’ouvre.
            à+ cdt

          • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 13:28

            euh...les taxes...désolé


          • T.REX T.REX 18 septembre 2012 14:40

            Que les investisseurs t’entendent !
            Depuis le temps que l’on dit que le rail est la solution et qu’aucun gouvernement
            n’engage une politique volontaire dans ce sens ! 
            Le FRET frétille comme un moribond ! 
             


          • Georges Yang 18 septembre 2012 19:01

            Donc supprimer 200 ;000 postes inutiles dans la fonction publique, subvention déguisée du chômage et trouver des inovations permettant à terme l’emploi de ces gens dans le secteur privé

            Soit dans les secteurs écolos qui vous passionne, mais pas en emploi subventionnés

            Soit dans l’industrie (et oui) ou dans de nouvelles technologies

            Cela dit, je ne suis pas contre la limitations des postes électifs et des conseillers Théodule


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 20:03

            T.

            r-shift-r vient de faire un grand pas en avant,
            il a été considéré comme le projet le plus novateur en matière de transport, et a été primé,
            il sera donc mis en place fatalement, 
            mais, comme tu le dis, il faut que les investisseurs en prennent conscience.
            ce procédé révolutionnaire prendra des parts de marché à la route, car plus rapide, moins cher, plus fiable, (et plus propre !)
            on en reparle...

          • olivier cabanel olivier cabanel 19 septembre 2012 09:32

            calmos

            expliquez moi pourquoi vous contestez le pret à taux zéro ?
             smiley

          • dominique 18 septembre 2012 11:10

            bonjour Olivier

            L’éternel probleme. Mais les politiques ne vont pas couper la branche sur laquelle il ont posé leur aisance. Le contribuable lui, a part qques uns qui vont raler, va gentillement suivre et payer les impots que nos iluminés vont lui imposer. Et au fait si nos chers élus devaient payer l’impot sur leurs indemnités et autres avantages dont ils bénéficient ? Il y a certainement quelques Euros a chercher,non ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 11:44

              bonjour dominique

              je ne sais pas s’ils vont couper la branche, mais au besoin, nous pourrions leur donner un coup de main, voire un coup de scie ?
               smiley

            • Cadoudal Cadoudal 18 septembre 2012 23:01

              Pendant ce temps là au Sénégal, on supprime le sénat, tout le monde est d’accord sauf les sénateurs...

              http://www.afrik.com/article27074.html


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 septembre 2012 06:49

              Cadoudal

              merci de l’info, mais si j’ai bien lu l’article, la volonté de supprimer le sénat a connu un obstacle, et pour l’instant, il est maintenu.
              je ne sais pas si en France, il faudrait le supprimer, il représente tout de même un contre pouvoir, mais par contre je suis sur qu’on peut le réduire fortement, en en limitant le nombre de sénateurs à 20.
              merci de ce commentaire


            • eric 18 septembre 2012 11:33

              Non seulement il y a beaucoup de vrai dans tous cela, mais les socialistes seraient les seuls à pouvoir le faire. C’est leur électorat qui est concerné. En 83, c’est comme cela que Mitterrand a arrêté l’hémorragie, en gros, en faisant payer les agents publics.

              Un gouvernement de droite s’attaquant à tous ces dispendieux privilèges qui expliquent l’essentiel de nos dettes et déficits, se heurte à une guérilla de tranché qui peut lui couter le pouvoir( épisode Juppé). C’est pourquoi dans ses réformes courageuses, Sarkozy a toujours pris soin de partager les économies en deux. Une petite moitié pour la nation, une grosse moitié pour ces gens. Par exemple, « OK pour qu’on sacrifie les jeunes avec le remplacement d’un fonctionnaire sur deux, mais on veut la moitié du fric ».
              En principe, l’agent public militant de gauche et féru de justice de générosité et d’efficacité devrait être ravis de mesures d’économie qui permettrait de sauver le cœur du service public. Celui qui sert aux citoyens plus qu’au fonctionnaire.
              Cela ne semble pas en prendre la direction.
              Depuis bientôt 6 mois qu’il est au pouvoir, le gouvernement n’a pas chômé. Toutes ses mesures vont dans le même sens. Consolider ces dépenses, qui bénéficient à ses clientèles,et assurer à court terme leur financement en augmentant dans le désordre tous les impôts que l’on peut augmenter sur tous le monde, et en rassurant artificiellement les marchés financiers pour pouvoir continuer à emprunter.

              Aussi incompétent soit il, il va néanmoins se heurter au « mur de l’argent’. Les techniciens du ministère des finances vont lui montrer que : c’est désastreux pour l’économie ; cela ne suffit pas.

              Ce pouvoir socialiste va donc commencer à faire des économies. Elles ne toucheront pas les plus inutiles, mais les moins protégés par des statuts, ceux qui votent le plus mal (retraités de droite, intermittent et associatifs d’extrême gauche). Le tout pesé dans de fines balances électorales). Parallèlement, on verra fleurir des articles nous expliquant que c’est quand même moins pire qu’avec Sarkozy http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/reflexions-sur-le-lamentable-122851?debut_forums=0#forum3468455
              Puisse cela mettre un peu de baume sur les petits cœurs ulcéré des écolos et autres alter néofdg, qui ont choisit à quelle sauce ils seraient mangés, ou du moins, transformés par leurs grands frères socialiste en pitoyable arrière garde du prolétariat.
              Pendant que la gauche socialiste arrivée se replie en bon ordre avec la caisse, devant les coup de boutoir du »capitalismeultralibéralmonsialisé", elle laisse derrière elle en mission retardatrice et de sacrifice, les gauches sans statut qui sauront au nom de la solidarité de classe , se sacrifier pour les avantages des premiers.
              Il ne faut pas les plaindres. Ils ont choisit.


              • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 11:47

                eric

                peut-etre...
                « ils ont choisit » dites vous, bien sur, sur la base d’un programme proposé lors du discours au bourget par hollande.
                nous demandons donc que le programme soit respecté, rien de plus.
                c’est l’un des problèmes de cette démocratie : il n’existe pas un levier juridique permettant de sanctionner ceux qui promettent et ne tiennent pas parole.
                une nouvelle constitution s’impose.
                 smiley

              • eric 18 septembre 2012 17:05

                A ce jour, Hollande respecte l’essentiel de ses engagements : les vrais. Il s’est engagé aux primaires, comme les autres candidats, dans une lutte à mort autour d’un même programme qu’ils se sont tous engagé à respecter. Après, les discours...par rapport à ce qui est écrit et signé..il devait renégocier un traité, il l’a fait et la renégociation a conduit à ne rien changer. Il devait bloquer le prix de l’essence, mais cela, on savait d’avance que ce n’est pas économiquement possible et il a fait cadeaux de 6 c à tous le monde qui a une voiture donc essentiellement à la classe moyenne sup qui roule le plus. Il a promis de ne faire aucune économie ( budget de l’état sans croissance) et à condition de ne pas être trop pointilleux ( les dépenses réelles augmentent) c’est à peu prêt vrai. Il a promis d’augmenter les impôts à tort et à travers, mais que ce serait « juste » parce que ceux qui payent le plus paieraient encore plus et on y est. Il a promis que les homo pourraient adopter, les étrangers voter et il y travaille. Il n’avait pas promis que la classe moyenne sup. serait dispensée d’effort sur l’IR mais c’était implicite et il le fait quand même (les premières tranches seront actualisées). Il avait clairement indiqué que le secteur agro alimentaire qui représente une part déterminante de notre industrie, la plus en pointe, la plus exportatrice ne l’intéressait pas, et de fait, il ne se passe rien, il se penche ce qui pour un bolchevique est de la vraie industrie, comme promis.
                Il a promise implicitement qu’il dépenserait 2 milliards d’euro pour rien, alors que l’impôt « riches » en rapportera 200, pour fermer symboliquement une centrale nucléaire qui marche et qui est sure quand les caisses sont vides et c’est dans le tuyau.
                Il n’a pas promis de relever nettement le salaire minimum et il ne l’a pas fait. Mais il n’avait pas promis un cadeau de 7000 euro, un an de RSA, aux riches pour acheter des Toyota hybride, et il le fait quand même. Dans l’ensemble, il tient toutes ses promesses et au delà. En tout cas, en esprit, sinon à la lettre il est bien dans ce qu’il avait promit. Tout pour sa caste et ses clientèles, rien ou des nèfles pour les pauvres et qu’importe l’état du pays. Une politique d’Enarque au dessus de 60 ans qui savent qu’ils ont encore 10 ans de bon a tout prendre et que l’important c’est de durer jusqu’à la fin.

                Hollande a promis qu’il reviendrai sur tous ce qu’avait fait Sarko et c’est vrai qu’il a mentit sur pas mal de trucs dans le détail. Mais dans l’ensemble, c’est bien cela. Du ni-ni miterrandien. On revient à l’identique au vert paradis chiraquien d’il y a 5 ans. On embauche exactement le nombre de prof qui sont partis sous sarko. Il n’a jamais promis qu’il ferait de l’éducation une vraie priorité nationale avec embauches massives et budgets accrus,mesures révolutionnaires genre envoyer les bons profs dans les banlieues.

                Que certains aient crut comprendre autre chose, moi je veux bien....


              • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 17:34

                eric

                c’est une plaisanterie ?
                je vous invite à écouter le discours du Bourget en deux parties pour redécouvrir les promesses du candidat...
                extrait : "« Mon adversaire, c’est le monde de la finance (…) la taxe sur les transactions financières ne sera pas seulement le rétablissement de l’impôt de bourse (…) mais une véritable taxe sur les transactions financières  » reprochant aux banques : «  sauvées par les Etats, elles mangent désormais la main qui les a nourrisfin du cumul des mandats (…) les entreprises qui délocalisent devront rembourser les aides qu’elles ont obtenu(…) droit au mariage des homosexuels, à l’adoption (…) Nous avons besoin aussi des énergies renouvelables » : il avait promis en été 2011 la « fermeture immédiate de Fessenheim  » 
                vous verrez qu’on est loin de l’essentiel !
                 smiley

              • T.REX T.REX 18 septembre 2012 19:24

                Eric l’amnésique !

                Il avait promis de faire de l’éducation une priorité et d’embaucher des profs .
                C’est un des secteurs où il ne fera pas d’économie .

                Alors PEILLON rubis sur l’ongle dirent les hauts revenus, puisque c’est pour nos enfants !  


              • LE CHAT LE CHAT 18 septembre 2012 11:40

                faut pas rêver , un gouvernement socialiste s’atttaquant aux dépenses de l’Etat ? ah , il ne serait pas vraiment socialiste !  smiley  smiley  smiley smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 18 septembre 2012 11:48

                  cher chat...

                  et pour quelle raison ?
                  bien au contraire, le principe des socialistes, c’est de faire du socialisme, ou alors c’est à n’y rien comprendre.
                   smiley

                • LE CHAT LE CHAT 18 septembre 2012 11:56

                  parce qu’un gouvernement socialiste taillant dans les dépenses de l’etat s’en prendrait directement à ses electeurs et apparatchiks locaux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès