Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Loup, Droit de réponse AgoraVox

Loup, Droit de réponse AgoraVox

Pour faire suite à l'article paru dans AGORAVOX, 
 

Les journalistes n’aiment pas la nature

Reprenons quelques-unes des affirmations en gras et italique qui sont loin de la réalité :
 

"Les dégâts de chiens errants sont beaucoup plus nombreux" :

pourquoi avant l'arrivée des loups aucun élevage n'avait besoin de mesures de protection ?
 
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/07/du-nouveau-dans-chiens-errants-ou-loups.html
 
 
"qu’il joue son rôle en supprimant les individus les plus faibles" :
 
le loup, comme tous les prédateurs, frappe toujours le maillon faible de la chaîne alimentaire ; c’est pour ça que quel que soit le nombre de sangliers, ou d'ongulés herbivores, le loup préfère toujours les brebis, les chèvres, les chevaux et les bovins (quand ce ne sont pas les chiens)."
 
 Il s’attaque de préférence aux individus jeunes, âgés, malades ou les individus qui sont un peu gênés dans la neige pour se déplacer, les femelles en fin de gestation payent un lourd tribut et il sait aussi s’attaquer aux animaux en pleine santé.
 
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/06/le-loup-un-animal-merveilleux.html
 
 
"l’élevage nuit à la biodiversité et n’est plus rentable."
 
Seuls les petits élevages extensifs arrivent aujourd'hui à être rentables. Ce sont les seuls que le loup met en danger !
Quant à la bidodiversté : UICN, INRA, CEMAGREF,GRENELLE DE L'ENVIRONNEMET, LIFE NATURE, CREN, DEVELOPEMENT DURABLE, CIRAD, PARCS NATIONAUX...... tous sont unanimes pour dire le contraire :
 
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/limpact-dramatique-de-la-disparition-du.html
 
Mieux, un rapport de la commission européenne pour la biodiversité le précise : "La solution serait donc de réduire la taille des exploitations, d'en augmenter le nombre et de retourner à une alimentation traditionnelle à l'herbe produisant peu de gaz à effet de serre comparé aux aliments industriels"
Selon un nouveau rapport publié (9 mars 2015) par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et l'Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), le pastoralisme - la production extensive de bétail dans les pâturages - offre d'énormes avantages à l'humanité et devrait être considéré comme un élément majeur de la transition mondiale vers une économie verte.
 
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/03/biodiversite-et-si-la-solution-residait.html
 
 
"Pourquoi vouloir absolument maintenir ce secteur à flot alors que tout indique sa régression"
 
Qui êtes-vous pour décider de l'avenir des ruraux considérés comme "reconnus d'intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l'espace montagnard." par l'Europe et l'état ?
"L’agneau de Sisteron se porte bien. Tellement bien, que la progression continue, ces trois dernières années, des agneaux présentés au label, labellisés puis vendus a atteint le plafond de l’offre. L’heure est donc à la réflexion pour les coopératives qui devront trouver des solutions pour remonter l’offre d’agneaux, ce qui revient à trouver de nouveaux éleveurs."
 
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/les-ecologistes-font-parler-les-chiffres_17.html
 
 
"un facteur n’ayant qu’un faible impact sur leur activité."
 
Depuis janvier 2015, on comptabilise dans le 06 plus de 145 attaques, soit plus d'une attaque par jour alors que l'ensemble des troupeaux n'est pas encore sorti !
Outre la prédation, il y a la perte de lactation, le refus des chaleurs, les avortements, la perte de poids, les morsures de chiens sur les randonneurs, la logistique des parcs et croquettes et autre tracasseries administratives, le stress, l'horreur des charniers.....
 
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/02/leleveur-nest-pas-contant-de-toucher-la.html
 
 
 
"sans vouloir remettre en question leurs pratiques"
 
Vous le savez puisque les instances européennes l'ont écrit : "Dans ces zones réservées aux prédateurs (définies par les dirigeants sans aucune concertation avec la population concernée ndlr), sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ »
 
 
Et pourtant plusieurs millions d'euros ont été investis en vain dans la protection, toutes nos méthodes de travail ont évolué, des centaines de chiens de protection ont été mis en place, de nombreux alpages trop vulnérables ont été abandonnés sur lesquels nous continuons à payer nos taxes, notre emploi du temps s'est considérablement gonflé, de nombreuses communes refusent de louer les pâturages à ceux qui ont des chiens de protection, la gestion du troupeau ne corespond plus a la demande des consomateurs.... Mais vous, qu'avez-vous remis en question pour que la cohabitation soit possible ?
 
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/11/loup-lincroyable-aveuglement-ecologiste.html
 
 
"sans même vouloir dialoguer avec les pro-loups qui pourtant ont toujours fait des concessions et donné des conseils et des arguments construits."
 
Voici un des exemples du dialogue : "En réalité, un petit groupe de fonctionnaires et de militants (gageons que vous en étiez ?) savait bien avant 1992 que le loup était là ! « Bienvenue au loup ! Il est de retour en France », s’exclame la revue naturaliste, Terre sauvage, qui admet avoir « gardé le secret aussi longtemps que cela serait nécessaire à la sécurité des loups ». Et ce, avec la bénédiction des « responsables du parc du Mercantour et de ceux du ministère de l’Environnemen !  »
 
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/10/les-mensonges-de-ferus.html
 
Les conseils comme la cohabitation sereine en Italie ou en Espagne ? Ou les exemples des bergers esclaves roumain ? Ou "au lieu de boire des coups, vous feriez mieux de surveiller vos troupeaux ?"  
 
 
Ce ne sont certainement pas les affirmations dénuées de tout fondement autre qu'idéologique qui vont pouvoir ouvrir le dialogue entre ceux qui subissent, participent et vivent la cohabitation et ceux pour qui toute réalité sur la prédation reste totalement abstraite !
 
 QUELLES SONT LES COMPÉTENCES des militants du tout sauvage pour donner des conseils à ceux qui subissent les attaques depuis plus de 20 ANS ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.65/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

146 réactions à cet article    


  • Txotxock Txotxock 23 avril 2015 16:08

    Ah ça fait du bien ! C’est bien mieux que les cantiques.


    • Electric Electric 23 avril 2015 16:34

      Un débat passionnant car il n’existe pas de solution simpliste, bureaucratique, administrative.

      D’un côté l’absolue nécessité de maintenir le pastoralisme et même de développer cette filière, se réapproprier ces espaces, à tous les niveaux et en accord avec l’environnement, continuer le revival de la qualité et de l’amour du boulot bien torché, on se régale avec les agneaux de Sisteron, merci ! On pourrait ajouter toutes les filières connexes qui peuvent se greffer autour du pastoralisme et de la réappropriation des espaces de montagne. ça, c’est l’avenir !

      De l’autre, les loups, le vieil ennemi de l’homme, qui fascine, protège les zones totalement sauvages et même en assurent l’harmonie. Des loups au Montana, c’est normal. Les USA ont réintroduit des loups dans certaines régions. Il faut les abattre, ça tourne à la catastrophe.

      En France à 200 bornes de Paris, dans un pays dont le paysage a été à 100% architecturé par les hommes, c’est craignos, il y aura un jour des pépins avec les hommes. Au premier moutard qui se fera bouffer en bas de chez lui dans un village isolé, le ton va changer.

      J’avoue mon incompétence crasse pour prendre partie. Je vois que même les bergers équipés de chiens, barrières, se font bouffer leur troupeau. J’imagine arriver le matin et retrouver 30 brebis égorgées, 30 blessées qui pissent le sang, le reste du troupeau traumatisé, ça doit être horrible.

      Quant à tuer tous les loups, je crois que c’est illusoire, ils sont trop intelligents, ils ont même passé le Rhône à pied par les ponts ! Et ceux là sont habitués à cohabiter avec nous, je suis sûr qu’ils nous « connaissent », qu’ils anticipent.

      Solidaire avec les bergers. Dans la merde pour décider.

      Très très complexe.


      • ouragan ouragan 23 avril 2015 18:05

        @Electric
        merci pour cet apaisante réflexion. Peut être seriez vous intéressé par un article que j’ai écrit a propos de l’abattage des loup !


      • sls0 sls0 23 avril 2015 18:20

        En 2002 j’ai parcouru les pays de en l’est scooter. Je suis resté 15 jours en Roumanie.
        C’est surtout à la campagne que j’ai séjourné.
        Etant assez ’’champêtre’’ j’ai côtoyé des bergers.
        Dans la discussion (à l’époque pas mal de roumains avait appris de français et le Roumain est facile) on avait parlé de loups.
        Ils m’avaient parlé de l’intelligence du loup et de ses stratégies, il m’avaient dit qu’il fallait être plus intelligent que le loup, avec leurs chiens et leur fouets c’était suffisants.
        La nuit c’était la bergerie.

        La Roumanie c’est une histoire ininterrompue entre les bergers et les loups, il n’y a pas eue de pertes d’habitudes pour vivre ensemble.

        La nuit dans une ville de 25000 habitants Brasov il y avait parfois des loups, je leur ai demandé si ce n’était pas dangereux, on m’a répondu se mettre entre une ourse et ses oursons ce n’était pas conseillé pour le reste pas de problème. Pour les ours, les seules doléances que j’ai entendu c’est avec les ruchers.

        Je n’ai aucune connaissance du travail de berger dans le sud de la France, je n’ai aucun avis.
        J’ai passé quelques jours avec des bergers roumains, je n’ai pas plus de connaissances ou si peu, je fais un constat sans plus.

        S’ils y a des spécialistes en France, je leur conseille des vacances en Roumanie, ils apprendront peut être des choses.


        • sls0 sls0 24 avril 2015 02:12

          @Volpone
          Il était absent quand je suis passé, j’ai quand même pris une photo de mon scooter devant son château.
          J’ai refilé la diapo libre de droits à mon concessionnaire, le constructeur m’a envoyé 800 francs en bons de fournitures 2 mois plus tard. Comme quoi faire plaisir d’une façon désintéressée rapporte parfois.

          A la douane je m’étais aperçu que c’était le premier scooter en Roumanie. Des flics sympas m’arrêtaient tout les 20-30 km par curiosité. Ils m’indiquaient les coins à visiter et les radars dans un rayon de 200km. (plutôt le radar)

          Les pays de l’est déguisé en martien avec le scooter c’était superbe pour le contact.


        • alinea alinea 23 avril 2015 18:28

          « pourquoi avant l’arrivée des loups aucun élevage n’avait besoin de mesures de protection ? »

          c’est vous qui le dîtes mon petit ; en Margeride, il y a vingt ans, pas l’ombre d’un loup dans le Vercors ni ailleurs, et pas en Margeride ; des dégâts énormes et récurrents dus aux chiens.
          Mais il n’y a pas de lobby anti chien, des chiens de citadins pensez donc ! alors, si l’accident est avéré, et certifié par veto ( comme je l’ai dit sur l’autre article auquel vous répondez moins de vingt quatre heure après « l’accident ») vous écopez d’une aumône en dédommagement.
          Et quand des chiens affolent tout le monde et laissent des brebis dans les ravins, sous les clôtures ; idem
          pas de mesure de protection, je t’en foutrais moi des mesures de protection !


          • ouragan ouragan 23 avril 2015 18:57

            @alinea
            « c’est vous qui le dîtes mon petit ; »

            « pas de mesure de protection, je t’en foutrais moi des mesures de protection ! »
            Voilà des propos qui confirment, s’il en était besoin, pourquoi le dialogue est impossible entre l’écologie bien pensante et détentrice de la vérité et ceux qui vivent au cœur du problème ! 

            Ceci dit, oui c’est moi qui le dit car après 45 ans d’élevage et 2 attaques de chiens que j’ai identifié je sais de quoi je parle, mais je ne suis pas seul à le dire :
            En plus de ce que l’ensemble des éleveurs ont constatés dans l’exercice de leur métier, il y a :
            Résultats d’enquêtes sur 7 territoires d’élevage
            Par BRUNSCHWIG G. (1), BROSSE-GENEVET E. (2), DUMONTIER A. (3), GARDE L. (4)
            (1) UR-EPR (soutenue par l’INRA), Enita Clermont, BP 35, 63370 Lempdes
            (2) SUAMME, 35 av. Vincent d’Indy, 30100 Alès
            (3) CRA Franche-Comté, Valparc, Espace Valentin Est, 25048 Besançon cedex
            (4) CERPAM, Route de la Durance, 04100 Manosque

             Pour un troupeau, La fréquence d’attaques de chiens est en moyenne de 0.20, soit une attaque tous les 5 ans. Le taux annuel de prédations s’établit en moyenne à 0.26%, soit 1 victime par an pour un troupeau de 400 têtes. Ces attaques sont essentiellement diurnes et les chiens sont repérés et identifiés dans près de 89% des cas.

            Les attaques de chiens ont lieu le jour dans 75% des cas, ce qui marque une différence notable avec les attaques de loup essentiellement nocturnes. 
            Plus de la moitié des attaques (cf. tableau 4) sont le fait de chiens de voisinage (51%) ou de chiens de chasse (36%). Les chiens de touristes, souvent montrés du doigt ne représentent qu’une petite part des attaques recensées (7%)Quant aux cas attribués à des «  chiens errants  », au sens d’un animal sans maître(Charmettant et Dimanche, 2006), ils sont très rares (1%).
            A noter que en 2012, sur 2092 constats demandé en zones loups, 1874 on été attribués au loup, la différence non reconnue loup représentant un taux de prédation en totale cohérence avec l’étude ci dessus.
            ces mêmes défenseurs du loup qui accusent les chiens exigent que les éleveurs mobilisent sans délai tous les moyens de défense des troupeaux des l’arrivée des prédateurs, reconnaissant ainsi que leur irruption se traduit toujours par une multiplication des attaques !




          • POlivier 23 avril 2015 19:59

            @Gadjo
            Ce qui est sur c’est que pour un berger harcelé par les loups, il a pas mal de temps libre !


          • alinea alinea 23 avril 2015 20:28

            @ouragan
            Je ne mets pas en doute la sincérité des éleveurs ; je dis juste qu’on s’adapte, et, pour ma part je m’adapterais plus volontiers au loup qu’au chien. car derrière le chien il y a l’homme irresponsable. derrière le loup, Dieu, si j’osais.
            j’ai vécu cela et n’ai jamais été dans les chiffres ; l’élevage pour moi n’est pas chiffre mais passion ; c’est sûrement là toute la différence.
            Et je sais qu’on peut s’adapter puisque je connais, bien, deux femmes qui le font ! mais d’elles - et d’autres comme elles- on ne parle pas !
            L’idée de tuer la nature en son symbole le plus fort qui plus est, pour le « rendement » m’est odieux ; je n’y peux rien, c’est comme ça.


          • alinea alinea 23 avril 2015 20:46

            @Gadjo
            Quel oeil gadjo, et quelle innocente je fais !
            N’y a-t-il que le fric qui motive les trolls ? même pas l’ombre d’une certitude que l’homme a bien le droit, non mais, de tout détruire autour de lui pour, après son dur labeur, avoir le loisir de se foutre devant son écran plat et demain repartir à son dur labeur en des lieux infestés au volant d’un Nissan mitsubishi ou toyota pour les plus raisonnables ?
            N’est-ce pas un droit gadjo, de piller l’Afrique pour que je puisse dire des conneries sur ce site ? et téléphoner à mes doux quand soudain, entre deux tours de débroussailleuse au fond des garrigues l’envie me prend d’entendre leur douce voix ?
            Et que ne pourrions-nous exterminer les moustiques et les tiques qui infestent mes loulous et risquent de leur filer une maladie grave. Bon sang, l’élevage, quelle merde avec cette putain de nature qui nous entrave. L’homme lui, ne fait que prélever sa dîme quand il tue mes vaches ; pas de quoi émouvoir mémère sur TF1 !!


          • JC_Lavau JC_Lavau 23 avril 2015 20:49

            @Gadjo : 100 % haine. Procédé inqualifiable.


          • LouisD 23 avril 2015 21:18

            @alinea
            Serait-il possible d"avoir les moyens de contact de ces personnes qui se sont adaptées. Car c’est rare et ça mérite une visite et un témoignage pour savoir comment elles ont fait.
            Merci


          • LouisD 23 avril 2015 21:22

            @Gadjo Question propagande nous pourrions dire la même chose des pro-loups avec cette différence que les pro-loups manquent cruellement d’arguments et ceux qu’ils apportent sont assez peu documenté pour ne pas dire pas du tout exactement comme l’article mis en cause Il suffit d’avoir des idées différente pour être qualifié d’anti-nature et autres.... http://www.pyrenees-pireneus.com/Ecologistes-Ecologie/Pressions-Menaces-Intimidations/2015-04-20-Tout-ce-qui-est-pas-ligne-pensee-ecolo-est-anti-nature.html


          • LouisD 23 avril 2015 21:24

            @Gadjo
            On est toujours le troll de l’autre. Tout dépend à quel niveau on se situe.... Classification facile pour se sortir d’un mauvais pas et surtout d’une absence de références


          • ouragan ouragan 23 avril 2015 21:26

            @POlivier
            J’ai l’impression que j’en ai pas plus que vous. Je me trompe ?


          • alinea alinea 23 avril 2015 21:57

            @LouisD
            La bergère habite mon village et n’est plus bergère ! elle milite fort pour les loups !
            L’autre je dois trouver son contact par ma soeur dans la Drôme
            Je demande à l’une, l’autorisation, et je me renseigne sur le contact de l’autre.
            Je garde donc cet article dans mes favoris pour y donner les contacts - acceptés- quand je les aurai.


          • alinea alinea 23 avril 2015 22:17

            @ouragan
            Vous les gardez vos moutons ? Combien en avez-vous ?
            Mon ami en Margeride, quand il y avait des accidents, ils ne les gardait pas ; ils étaient sur sa propriété, dans des parcs clôturés, comme mes chevaux, mes vaches, chez moi.
            Si j’avais gardé mes vaches, j’aurais vu les hommes ; s’il avait gardé ses moutons, il aurait vu les chiens et envoyé les siens ; mais il était chez lui, sur quelques dizaines d’hectares par parc. Pendant ce temps, il faisait les bergeries, le jardin ou les foins ; les courses ou les paperasses. Il était seul.
            Êtes-vous seul ?


          • alinea alinea 24 avril 2015 00:57

            @alinea
            et un con qui moinsse ; on aura tout vu !


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2015 07:31

            @Gadjo
            La Confédération paysanne dit la même chose que l’auteur.
            « L’impossible cohabitation »

            Traiter de trolls ceux qui ne sont pas d’accord avec vous, c’est ce qui fait le plus de mal à l’écologie.
            La Confédération paysanne n’a rien à vendre.
            Les paysans veulent juste vivre.


          • Electric Electric 23 avril 2015 19:43

            Je viens de faire un tour sur le site de l’auteur. J’ai vu la vidéo avec la meute autour du tracteur qui narguent l’agriculteur dans le blanc des yeux.

            Ils sont les patrons. Ils le savent.

            ça va pas être simple c’t affaire !


            • alinea alinea 23 avril 2015 20:31

              @Electric
              Vous avez vu des patrons vous ? Juste des bêtes qui passent, et, à un ronflement de moteur, s’interrogent !
              je comprends mieux le problème des loups avec de telles projections !


            • LouisD 23 avril 2015 21:28

              @alinea
              Beaucoup d’éleveurs font la même observation que cet agriculteur allemand. Certains diront même que on voit plus de loups sur la route que de renard. Et ils n’ont pas peur de l’humain et ses activités même de la circulation. Mais libre à chacun de ne pas croire ceux qui vivent sur place.... je crois que ça ne devrait pas durer.... Les bergers pourraient bien être de plus en plus cru et leurs observations prises en compte. C’est mon sentiment personnel.


            • Electric Electric 23 avril 2015 21:33

              @alinea

              On va la jouer « vie des animaux », Frédéric Rossif is back :

              Les animaux arrivent de loin, calculent le tracteur qui fait du boucan, mais viennent au contact, ils ne fuient pas, ils maîtrisent. (Jamais vu)

              Le mâle Alpha est devant, les oreilles ne sont pas basses, la queue droite. D’un coup d’œil, il invite les autres à le suivre. Un autre (la femelle Alpha ?) se met entre la meute et le tracteur, fait face à l’agriculteur, s’assure qu’il n’y a rien à craindre et maîtrise la menace potentielle pour protéger les autres et les plus jeunes derrière, et fait écran. Il (elle) reste face au tracteur jusqu’à ce que les petits soient hors de danger.

              Le regard est franc, les oreilles dressées, pas du tout l’attitude d’un animal soumis, mais au contraire le marqueur d’une assurance outrecuidante face à l’homme, qu’il est censé craindre.

              Du beau boulot.

              je n’avais encore jamais vu une telle scène en France. 

              On a du souci à se faire avec des animaux aussi hardis et taquins.

              Ils n’ont absolument pas peur de l’homme.

              C’est la première fois où je vois des loups venir au contact et en plus d’un engin motorisé bruyant.

              Même les chasseurs en zone loup n’en voient quasiment jamais. Là, c’est autre chose.

              ça craint et çavamalfinir.com

              Aux USA, la semaine dernière un mec s’est fait bouffer par une meute.

              Ce qui ne veut pas dire que je souhaite leur mort. Mais force est de constater qu’on a un gros pb sur les bras, et que les raisonnements simplistes, simplificateurs, les yaka fokon ne fonctionneront pas face à une espèce aussi intelligente. L’histoire bégaie.

              Je rappelle que contrairement aux fadaise répandues ça et là, l’homme n’a jamais été en haut de la chaîne alimentaire. On serait plutôt entre le protozoaire et la méduse. Ce qui n’enlève en rien notre capacité à saccager notre environnent ou nos prochains avec de la TECHNIQUE.

              Mais à poil et dans la nature, on ne pèse pas lourd.

              Les peuples « premiers » le savent et s’organisent en conséquence. Mais il faut savoir que les humains qui vivent à la dure paient un très lourd tribut en terme de mortalité due à l’environnement et aux animaux. Dans le « terre inconnue » avec Zazie chez les papous, la famille était en deuil, ils avaient perdu un enfant en bas âge d’une morsure de serpent. Dans celui avec B Solo en Mongolie, les bergers étaient obnubilés par le loup. Références télévisuelles « standard » qui nous montrent bien la difficulté à vivre au milieu de la faune sauvage. On a tué les loups et les ours car le temps où les animaux bouffaient nos troupeaux et nos enfants étaient révolus au tournant du XXème siècle. En Europe tout du moins.

              Pourquoi croyez vous qu’on vit dans les maisons et qu’on a chassé les animaux sauvages ? Car ils mangent tous de la chair humaine !

              Je vois les réunionnais se plaindre des requins. Il faut relire les récits de mer du XVIIIème siècle. Tu mettais à peine un panard dans l’eau, t’étais mort. Depuis, on a tout tué. Je dis bien tout. Maintenant qu’on commence à protéger la faune, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Miam miam, bouffé !

              Quant à ces bergers qui voient leurs troupeaux massacrés, leur boulot évaporé, je ne comprends pas les commentaires qui les achèvent à coup de pierres. Traiter de troll un berger qui vient sonner l’alarme, même s’il plus ou moinsse je ne sais quel forum, je crois bien que son problème n’est pas là. ça sent quand même vachement le mec qui en bave et qui est à bout.

              Imaginez : vous avez élevé une portée de clébards tout mignon et tout et tout. Vous les élevez, vous les chérissez, vous donnez du temps et de l’argent. Un psychopathe se pointe et en fait du sashimi pour se marrer un bon coup.

              Réaction ?

              C’est ça le loup qui fait une descente dans un troupeau.

              Encore le loup ne boufferait qu’une brebis, mais non, il massacre tout le troupeau. Les brebis survivantes sont traumatisées, avec tout les pbs afférents : avortements, aménorrhées, stress, perte de lait, ...

              Vous ne lisez pas les témoignages ? TOUS les bergers attaqués disent la même chose.

              Les brebis, ce n’est pas des bagnoles. Même si l’Etat rembourse, l’Etat ne rembourse pas le boulot qu’il faut pour constituer un troupeau et l’HUMAIN qu’on a mis dedans.

              Je reste entre le marteau et l’enclume : pas de solution simple. Une table ronde avec tous les interlocuteurs impliqués s’imposent (sans les écolo-parigot à la Duflot pour qui l’écologie se résume aux poubelles jaunes et vertes entre le 1er et le 6ème arrondissement).


            • alinea alinea 23 avril 2015 22:02

              @Electric
              Aucun animal sauvage n’est soumis ! il manquerait plus que ça !!
              Ils n’ont pas peur des moteurs, ce n’est pas animal ça ne les effraie pas ; au changement de régime ou à un mouvement, ils se mettent en alerte ! Puis repartent.
              J’ai beaucoup vécu avec les taureaux sauvages : exactement le même comportement ; aucune nargue, juste la vie qui passe : et les bovins, comme vous le savez sont des proies ; donc le comportement est sauvage, pas prédateur !!
              Prenez conscience que vous projetez ; ça ira mieux après, quand chacun l’aura compris !


            • alinea alinea 23 avril 2015 22:23

              @LouisD
              Mais le problème n’est pas là du tout !
              Le loup existe, point barre. On fait avec, comme on fait avec les mammites, les maladies, les coliques, le piétin et tout !
              je fais bien avec vous autres moi !! smiley


            • Electric Electric 23 avril 2015 22:24

              @alinea

              Commentaire très moyen. On sort UN mot se son contexte sur une page entière et on fait du tricot pour noyer le poisson sans rien dire sur le fond.

              Je corrige : « apeuré », « craintif », « mal à l’aise », « fuyant le contact » plutôt que « soumis », mal approprié je l’avoue.

              « taureaux sauvages » de Camargue : race domestique génétiquement sélectionnée et laissée en libre pâturage la plupart du temps. Rien à voir avec les loups.

              JAMAIS VU DES LOUPS EN FRANCE VENIR AU CONTACT EN MEUTE !!


            • alinea alinea 23 avril 2015 22:34

              @LouisD
              je n’avais pas ouvert : lisez la suite !!
              Que voulez-vous que je vous dise ? Nous vivons sur une planète où nous ne sommes pas seuls. L’homme a toujours tué ; ça ne sert à rien ; alors, trouvons autre chose.
              Les requins, ils s’attaquent pas comme ça aux hommes ! l’homme est ignorant, ne s’intéresse qu’à lui même ; il veut faire ce qu’il veut où il veut comme il veut. Ben non, c’est pas comme ça la vie.


            • alinea alinea 23 avril 2015 22:35

              @alinea
              pourquoi louisD ? Ce commentaire est une réponse à electric !!


            • POlivier 23 avril 2015 20:15

              Reprenons.

              « Les attaques de chiens ont lieu le jour dans 75% des cas » « Plus de la moitié des attaques sont le fait de chiens de voisinage (51%)  »
              Les attaques de chiens de voisinage ont essentiellement lieu la nuit, les pourcentages ne collent pas. Pour le reste, pourquoi n y a t-il jamais eu de moyen de protection ? Car ce n’est pas un sujet très porteur, le chien qui voisin qui vient égorger tes moutons, ça ne fera bouger ni journalistes ni politiques, et souvent, vu que tout le monde se connait, on va éviter de faire de faire de la mauvaise publicité aux voisins.

              "Quant à la bidodiversté : UICN, INRA, CEMAGREF,GRENELLE DE L’ENVIRONNEMET, LIFE NATURE, CREN, DEVELOPEMENT DURABLE, CIRAD, PARCS NATIONAUX...... tous sont unanimes pour dire le contraire« 
              http://www.buvettedesalpages.be/2008/08/pseudo-biodiver.html

              Oui, un lien de la buvettedesalpages ! Mais depuis le début vous ne mettez qu’une seule source dans vos réponses.

              Pour les petits élevages, c’est aussi ce qu’on veux il me semble. Sauf que pour vous, petits élevages signifie des exploitations gérées par des éleveurs locaux, ce qui est différent des fermes usines que vous dénoncez (à raison), mais ce qui est aussi différent des bergers traditionnels qui dirigeaient leur unique troupeau et le rentrait le soir.

               »

              Qui êtes-vous pour décider de l’avenir des ruraux considérés comme "reconnus d’intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l’espace montagnard.«  par l’Europe et l’état ? »

              Personne, pas plus que vous. Sauf que vous avez une vision non objective de la situation puisque vous en vivez, forcément, comme tout le monde, vous ne voulez pas perdre votre emploi, normal. Par contre niveau chiffres, la viande de mouton ne se porte pas très bien depuis des décennies, même si une race en particulier peut mieux s’en sortir que d’autres, la filière est déficitaire depuis longtemps et aurait coulé sans les aides et subventions.

              "Depuis janvier 2015, on comptabilise dans le 06 plus de 145 attaques, soit plus d’une attaque par jour alors que l’ensemble des troupeaux n’est pas encore sorti !« 

              Et combien de morts dues à d’autres facteurs ? Vous mettez, une fois encore, tout sur le dos du loup, comme si, sans lui, jamais aucune perte n’était déplorée.

              Pour le reste, vous prétendez que les moyens de protection ne marchent pas. Sources ? J’ai pu lire au contraire qu’elles marchaient très bien, et repoussaient la plupart des attaques. PAS TOUTES, certes, mais elles deviennent très rares et n’ont pas autant d’impact que les attaques récurrentes, ne dites pas le contraire.
              Vos concessions ne sont pas dues aux loups mais bien aux changement de moeurs ! La filière ovine ne va pas bien, le mouton n’est plus un produit aussi consommé que le sont les vaches et poulets. Au lieu de hurler au loup ou à la conspiration, voyez un peu les évolutions de la société, bien des secteurs en France et en Europe se sont effondrés du jour au lendemain, ne laissant que quelques rares entreprises ou ayant complètement disparus (fabricants de chaussures, ébénistes, forgerons, la liste est très longue et ne cesse de s’allonger d’ailleurs, même dans le domaine »nature", certains éleveurs de certaines races de vaches ou autres animaux ont quasiment disparu), suite aux évolutions de la société et de la concurrence. Et eux n’ont pas pu hurler au loup... Comme quoi, le loup n’est pas forcément responsable de vos tout vos problèmes.


              • alinea alinea 23 avril 2015 20:34

                @POlivier
                Oui d’ailleurs je connais un cordonnier qui veut attirer l’attention sur les pies qui lui piquent toutes ses aiguilles, jusqu’au cuter, je vous jure ! smiley


              • LouisD 23 avril 2015 20:54

                @POlivier

                Attaques de chiens sur les troupeaux : les inventions de certaines Associations 
                Une enquête scientifique fournit par contre des chiffres sûrs

              • LouisD 23 avril 2015 20:58

                @POlivier
                Quelques informations résumées sur les chiens en divagation et les attaques de chiens avec les sources d’information et les liens vers les études http://www.pyrenees-pireneus.com/Pastoralisme/Chiens/Chiens-Errants-Divagants/Chiens-Divagants-Probleme-Meconu.html 


              • Txotxock Txotxock 23 avril 2015 20:59

                Protégez le loup, tuez un éleveur ! La bible illustrée à destination de l’imagerie populaire.


              • ouragan ouragan 23 avril 2015 21:25

                @POlivier
                Je ne répondrai qu’a une de vos ânerie :

                « Et combien de morts dues à d’autres facteurs ? Vous mettez, une fois encore, tout sur le dos du loup, comme si, sans lui, jamais aucune perte n’était déplorée »

                Cela revient a comparer le nombre d’homicide volontaire en corse avec le nombre de personne incinérée en France, afin d’en minimiser la finalité.

                De plus, comme tout entrepreneur responsable, la mortalité due à d’autre cause est forcement pris en compte par les éleveurs et fait partie intégrante de la gestion du troupeau. 
                Il va falloir arrêter de nous faire passer pour des demeurés qui attendent les conseils de personnes qui vivent par procuration et en dehors de toute réalité !


              • JC_Lavau JC_Lavau 23 avril 2015 21:29

                @alinea. Khmère verte s’indigne quand elle est reconnue pour ce qu’elle est.


              • LouisD 23 avril 2015 21:31

                @ouragan
                J’i le sentiment que les interlocuteurs ici manquent d’éléments pour faire des réponses cohérentes et documentées. Ils ont besoin d’être instruits. 


              • ouragan ouragan 23 avril 2015 21:34

                @POlivier

                Finalement, je vais aussi parler de la buvette des alpages pour que le lecteur puisse juger en toute objectivité :
                Extrait «  »la viande d’agneau, ça pue"
                2) J’énonce des faits matériels bruts.Incontestablement, le pastoralisme a ouvert la voie à l’automobile et à l’urbanisation des vallées.
                Oui, on devrait être plus hargneux, les mordre aux fesses, les noyer sous la procédure, les asphyxier sous les plaintes à répétition, payer des encarts dans la Dépêche, tirer au mortier lourd, être moins didactiques et plus directs, voire simplistes !
                Seulement voilà : les pubs coûtent cher, les tribunaux et les procédures aussi !
                De cesser toute aide de type Pastoraloup, qui ne font que renforcer l’idée que oui, décidemment, les grands prédateurs posent des graves problèmes aux éleveurs et l’idée qu’ils ont un rôle socialement et écologiquement utile.
                L’éradication des bergers ?Pas d’éradication puisque pas de nécessité absolue.

                Il est évident que avec de tel arguments, la crédibilité et la véracité des affirmations laisse rêveur ! 

              • ouragan ouragan 23 avril 2015 21:52

                @LouisD
                effectivement, les interlocuteurs semble manipulés et totalement inaptes à se servir de leur libre arbitre. Cela ressemble beaucoup aux sombres années de notre histoire, mais cela semble malheureusement un problème tout à fait à l’ordre du jour.

                Les discours de recrutement pour les mercenaires extrémistes n’ont pas grand chose à envier à la plupart des commentaires des écologistes pro loups qui ont monopolisé ce site jusqu’a aujourd’hui !

                Merci a ceux, qui sans être obligé de prendre parti, comprennent que cette cohabitation forcée n’a aucune chance d’aboutir, sauf comme il est dit dans la fameuse buvette si chère a polivier et a ces compagnons d’arme : « 
                 »La coexistence pacifique et raisonnée est impossible ? Je n’ai jamais cru que l’homme évoluait par sagesse, mais toujours sous la contrainte. Eh bien organisons la coexistence contrainte !"

              • alinea alinea 23 avril 2015 22:04

                @JC_Lavau
                Je ne sais pas ce que veut dire khmère !
                Mais pour la vie sauvage, je sais, c’est tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès