Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Condamner les fascistes de Kiev pour sauver l’Ukraine (...)

Condamner les fascistes de Kiev pour sauver l’Ukraine !

Pourquoi nous devons dénoncer le pouvoir illégitime de Kiev et la collusion droite-fasciste afin de promouvoir la paix et la prospérité de l'Ukraine.

Quand on reparle de géostratégie à l'échelle internationale et de son implication sur l'Ukraine
 
Le petit protégé des Etats Unis appelle à faire des attentats terroristes en RussieCopie d’écran de la page “vkontakte” du leader fasciste Dmitry Jaros soutenu par les Etats Unis et l’Union Européenne, où il appelle ses amis à organiser des attentats terroristes en Russie. En savoir plus.
 
Je sais bien que la situation est comme partout complexe. Mais je crois, au risque de simplifier, que l'on ne peut pas comprendre la position de la Russie d'envoyer ses troupes sans la voir sous l'angle de la "guerre" que mène l'OTAN et la Russie dans le monde. La guerre est la raison d'être des USA. Avoir des ennemis n'est pas seulement une nécessité stratégique liée à la volonté de contrôler les voies d'approvisionnement en énergie ou en matières premières. Elle n'est pas seulement là parce qu'il faut faire la guerre pour faire de l'argent en vendant des armes. La Russie gêne réellement les visées géostratégiques étasuniennes. La chute de l'URSS nous aura appris une chose au moins, c'est que ce pays n'était pas tant l'ennemi idéologique, mais intrinsèque à la compétition que se livre les principaux pôles de notre planète, Chine comprise. La Russie est vraiment l'ennemi sinon à détruire, au moins à neutraliser. Maintenant, ce n'est pas en Syrie, au Nicaragua, en Libye au Vénézuela ou ailleurs que les blocs s'opposent, c'est aux frontières de la Russie. La Russie a pour elle la légitimité. "La Russie a beau jeu de dire qu'elle ne fait que se conformer à un accord international signé entre les deux pays souverains, signé au début des années 90 et qui fait que la Russie vient en aide à l'un de ses alliés prétendument en danger. Les États-Unis feraient pareil si un pays de l'OTAN était mis en danger. Les Russes vont jouer la légalité de leur action pour éviter que l'ONU s'en mêle, et donner une bonne image de leur intervention" (politologue français). La Russie ne peut pas accepter le basculement de l'Ukraine dans un régime fasciste téléguidé par l'OTAN, qui est l'ennemi de la Russie. Par ailleurs, la prise du pouvoir à kiev peut être raisonablement interprétée comme un putsch néonazi poussé par l'OTAN. La question est qu'il faut absolument éviter la guerre civile que préparent les créatures des Etats Unis, i. e. les bandes armées fascistes entrainées en Ukraine et dans le Caucase russe, voire en Pologne ou en Lituanie, qui comptent désormais leurs effectifs en milliers. Pour avoir frôlé la violence qui commence à enflammer l'Ukraine, il me semble que l'interposition des forces russes est plutôt un moyen d'éviter la guerre civile, les lynchages, la balkanisation et la guerre [lire le lien : "Ce sont les fascistes qui font la loi à l'ouest de l'Ukraine et à Kiev"]. L'Ukraine est une poudrière sur laquelle les Etats Unis d'Amérique et leurs amis de l'Union Européenne cherchent à jeter des allumettes par nécessité.
 
Une Europe qui non seulement ferme les yeux devant le fascisme et les atteintes aux droits humains, mais soutient le fascisme contre la liberté en Ukraine
 
L'Europe n'est pas une masse homogène et il semble acté que quasiment seuls la Pologne et la Roumanie souhaitent réellement l'entrée de l'Ukraine dans l'espace européen, alors que pour l'Allemagne et la France, les choses sont nettement plus complexe, ce qui explique pour beaucoup la relative réserve diplomatique. Trop d'intérêts contradictoires en jeu. Pas seulement le problème du gaz qui transite par l'Ukraine ou de la Russie qui est un marché émergent et une porte vers l'Asie. Toutefois, le point commun qui pèse et qui pollue les tentatives d'apaisement est que l'OTAN est une organisation totalement inféodée à la politique étasunienne impérialiste. L'OTAN est une force qui tire dans la direction du conflit alors qu'en Europe, il existe les germes qui permettraient d'apaiser la situation et de faire diminuer le niveau des tension en faisant réellement jouer le bal diplomatique.
 
Février 2014 n'est pas une révolution orange mais un coup d'état fasciste
 
Mais il ne se passera rien tant que les peuples n'auront pas pris conscience qu'il ne faut pas voir une révolution orange dans le coup d'état qui a conduit à confier les rênes du pouvoir à un attelage allant de la droite de la finance d'Arseniouk (Timochenko) à l'extrême droite parlementaire qui est à l'image du Front National en France en plus fasciste, avec le parti du très riche Oleg Tiagnibok (37 députés, leader du parti fasciste "Svoboda" - la liberté) et du sinistre groupement paramilitaire fasciste "pravyj sektor" qui a pris d'assaut Maidan et vaincu les berkuts et fait tomber Ianoukovitch. C'est le mouvement de Dmitry Jaros, véritable armée fasciste sur-entrainée à l'image des "boiéviki", formés sur le terrain des guerres du Caucase, financés de longue date par la CIA, et qui attendent depuis 20 ans de prendre le pouvoir en Ukraine. Leur heure de gloire est arrivée et ils n'entendent pas la laisser passer. Le fascisme s'accrochera au pouvoir. Il possède de solides bases idéologiques, et une assise populaire, des héros fasciste, icône d'une Ukraine qui n'a jamais disparu, comme avec Stepan Bandera, de sinistre mémoire.
 
Que vaut une loi votée avec quand les députés ont le pistolet sur la tempe ?
 
Un fasciste de Pravyj Sektor fait voter les élus régionaux sous la menace d'une arme automatique : quelle est la légitimité d'une loi voté le pistolet sous la tempe ?Dans un parlement régional, un leader de "Pravyj Sektor" explique que ceux qui ne sont pas d'accord avec lui peuvent le dire, mais c'est lui qui tient l'arme autoimatique et le couteau de combat. Lien avec la vidéo et un article.
 
Les fasciste de Pravyj Sektor et de Svoboda occupent l'espace public. Des types avec des kalachnikov et des cagoules gardent l'entrée du parlement national, la Rada. Les députés votent avec la peur au ventre, les menaces contre leurs proches, ce qui explique pour quoi tous les élus du parti des régions n'ont pas fui le parlement.
 
Un pouvoir fasciste dont le but ne semble être que de détruire l'Ukraine en appauvrissant, humiliant, lynchant, terrorisant en plongeant l'ukraine dans la pire crise économique de son histoire
 
Les Ukrainiens qui étaient déjà pauvres en terme de niveau de vie avant le coup d'état sont maintenant confrontés à la pire crise qu'ils aient connu depuis la guerre, pire même que celles des années quatre-vingt-dix où les gens mangeaient des racines ou mouraient de faim dans l'indifférence générale. Cette Ukraine où l'espérance de vie des hommes (avant Maidan) n'était que de 62 ans, soit exactement l'age du départ à la retraite après qu'il y a deux ans, Ianoukovitch ait satisfait aux exigences du FMI qui lui a demandé de faire passer l'age légal de 60 à 62 ans pour les hommes (et de 55 à 60 ans pour les femmes)... Dans cette Ukraine, les "classes moyennes" de Kiev ont un temps cru à l'appel de l'Europe, ces classes moyennes touchaient 800 euros par mois il y a une semaine, mais avec la chute du grivna, cela ne représente déjà plus une semaine plus tard que 600 euros par mois... Quant aux pensions... Essayez de vivre avec 120 euros par mois dans un pays où les prix sont comparables, voire maintenant supérieurs à ceux que l'on connait en France. Les salaires moyens sont estimés à 400, 350 et 200 dollars respectivement à Kiev, dans le Donbass et dans le reste du pays. Faites vos comptes ! Banques fermées, comptes de dépôts bloqués, quasi faillite financière, très forte inflation, pénurie, chute brutale du cours de la monnaie nationale. Mais aussi dissolution de la police anti-terroriste et remplacement par les milices fascistes, augmentation de l'insécurité, du banditisme. Forte instabilité politique, quasi-anarchie dans certaines régions, lynchages, humiliation, exécutions, enlèvements, viols... Et maintenant menace de guerre civile. voilà la réalité de l'Ukraine quand on enlève les lunettes opaques de la propagande occidentale.
 
Un pouvoir qui avec la bénédiction de l'occident promeut la guerre civile en cherchant à dresser les uns contre les autres en Ukraine
 
Lynchage ordinaire dans l'Ukraine fascisteTémoignage de Rostislav Vasilko : "Ils m'ont glissé des aiguilles sous les ongles, battus avec des bâtons et des coups de poing, ils m'ont frappé au poumon droit, ils m'ont cassé trois côtes, la cloison nasale, j'ai un kyste du visage. Mon crâne est éventré. J'ai subi une commotion cérébrale au deuxième degrés. Mon corps est couvert de bleus. Ils m'ont battus avec toutes sorte de documents , de l'argent, une chaîne en or avec une croix ". Selon le chef des communistes de Lviv "ils ont poursuivi ma mère, mes enfants, ils les ont menacé de mort. Ils ont menacer de mort ma conjointe et moi même. Aidez moi à trouver un asile politique dans un autre pays". A l'heure actuelle, Rostislav Vasilko est toujours à l'hôpital à Kiev dans un état grave.
Réveil brutal d'une Ukraine où le fossé sépare ceux qui voient dans la Russie le "spectre du communisme" et assimilent tout ce qui est russe au "diable", et deviennent haineux dès qu'ils entendent la langue russe, traitent les ukrainiens de l'est de communistes (du coup ironie du sort, ceux-ci le redeviennent et se mettent à défendre leurs statues de Lénine et leurs monuments soviétiques), et une autre qui commence à haïr également une Ukraine de l'ouest plutôt rurale qualifiée de fasciste, de "banderas", et il y a l'image du "paysan cul-terreux raciste avec son petit lopin de terre et sa productivité nulle" et du "changeur de pampers parti travailler en Italie pour batir une grande maison près de Lvov" et ceux à l'est qui disent que "cette Ukraine de l'ouest n'entrera jamais dans l'union européenne" et n'aura que les yeux pour pleurer et "que des prostituées et des balayeurs à offrir en pâture à l'Europe". Les images de lynchages et l'humiliation que les fascistes font subir aux communistes, au militants et élus du parti des régions à l'ouest, mais aussi à la police qui est respectée parmi les russophones abreuvés de nouvelles sur les attentats terroristes en Russie sont profondément choquantes et sonnent véritablement comme une provocation. N'est-ce pas le but recherché par les fascistes ? A qui profite le chaos en Ukraine ? Poser la question c'est déjà y avoir répondu.
 
Les fascistes ne respectent pas les conventions de GenèveUn exemple de violation des conventions de Genève par les miliciens fascistes de Maidan : un policier blessé à la main et ayant perdu un œil est presque mort. Alors que l'un des deux gardes dit : "appelle les secours". L'autre fasciste répond : "non, on n'appelle pas les secours, c'est un berkout" (policier). En savoir plus : la vidéo (dont le contenu peut choquer du fait de sa violence, alors attention, en cliquant sur le lien vous certifiez que vous êtes majeur) et un article.
 
Les fasciste humilient des policiers de la routeDans cette vidéo, des fascistes ukrainiens contrôlent une voiture de police à une station essence et exigent sous la menace d'une arme que les policiers montrent leurs documents en leur disant que ces policiers n'ont pas le droit d'être là. Dans cette Ukraine désormais livrée à l'anarchie et au banditisme, les fascistes se plaisent à humilier la police. Un pouvoir qui encourage l'humiliation des représentant de la loi est typiquement un pouvoir qui cherche à détruire l'Ukraine. Lien avec la vidéo, et un article.
 
Si pour promouvoir la stabilité, la prospérité, la paix et la sécurité des personnes, la solution serait de laisser une partie de l'Ukraine se placer sous la protection de la Russie, pourquoi serions-nous choqués ?
 
La Russie a certainement besoin de montrer sa force aussi pour des raisons de politique intérieures. Mais alors que Vladimir Poutine culmine au delà de 70% d'opinions favorable en Russie, que les Jeux Olympiques d'hiver ont été un succès avec une organisation que tout le monde loue, et surtout la Russie qui a raflé la première place tant en nombre de médailles (33) qu'en nombre de médailles d'or (13). C'est important pour comprendre la popularité du chef de l'état russe.
 
Mais il ne faut pas se tromper. Les manifestants de l'est du pays ne demandent pas le rattachement à la Russie. Les Ukrainiens russophones qui descendent dans les rues de Donetsk, Kharkov, Odessa, Mariupol, ou Dniepropetrovsk aspirent avant tout à la paix, et appellent la Russie à l'aide pour sauver l'Ukraine du fascisme et de la destruction politique et économique. Leurs revendications sont d'avoir une autonomie totale sur l'économie de leurs régions. Les Russophones de l'est et du sud de l'Ukraine ne sont pas des citoyens ukrainiens de seconde zone, l'Ukraine est leur pays. Mais face aux menaces d'invasion fascistes et aux lois anti-russe, il faudrait être pragmatique et leur reconnaitre le droit à se placer sous la protection de la Russie. Une opération russe en Ukraine est peut-être à même d'apporter la paix, d'éviter la guerre civile et de pallier à une situation de crise économique urgente qui nécessite une aide humanitaire que la Russie saura donner à ses frères et ses soeurs ukrainiens.
 
Enfin, en ce qui concerne la Crimée, la protection demandée par la majorité de la population (alors que le pouvoir fasciste vient d'abolir le statut de la langue russe) est légitime, on doit savoir le reconnaitre. Sébastopol a été placée sous l'administration directe de Moscou jusqu'en 1978, et la cession de la Crimée à l'Ukraine en 1954 n'était que purement administrative car effectuée au sein d'un même état, l'Union Soviétique. Les liens avec la Russie sont forts et c'est officiellement que le gouvernement de Crimée a appelé la Russie à protéger cette région autonome.
 
Le Donbass manifeste contre le fascisme et appelle la Russie à l'aideManifestation à Donetsk le 1er mars 2014. dans ce poumon économique qu'est le Donbass (25% de l'industrie du pays pour 10% de la population), les habitants du Donbass à l'image de ceux des autres grandes régions de l'est et du sud de l'Ukraine appellent la Russie à l'aide. Lien avec la vidéo et un article relatant les manifestations du 1er mars.
 
Dénoncer l'attelage de la droite et du fascisme en Ukraine pour sauver l'Ukraine de sa plus profonde crise économique, sociale, politique et identitaire
 
Les fascistes ont décorés tous les étages de la mairie de Kiev avec des croix gammées naziesA Kiev, les fascistes ont décoré tous les étages de la mairie de la capitale avec des croix gammées. Quand l'idéologie nazie des nouveaux maitres de l'Ukraine éclate au grand jour. Lien avec la vidéo (à partir de 1'10) et un article.
Il n'est pas né celui qui pourra prédire l'avenir. En revanche, si l'on veut peser pour la paix et le retour à une bien relative prospérité, il faut faire quelque chose et ne pas rester les bras croisés. Les choses évolueront et on peut ne pas avoir une position que l'on gardera, mais je crois qu'il faut voir ce qui peut réellement apporter la stabilité et garantir la paix. faire ce que l'on peut faire en France en emboitant le pas ou en suscitant des initiatives dénonçant la connivence de la droite parlementaire ukrainienne des oligarques avec les partis et milices fascistes, et dénoncer aussi les collusions qui existent entre les fascistes d'Ukraine et les sordides intérêts des États Unis d'Amérique.
 
 
Il faut que nos dirigeants non seulement cessent de soutenir le gouvernement de Kiev, mais de plus, qu'ils condamnent et fassent tomber l'étrange attelage de la droite des oligarques avec le fascisme. Je dis étrange parce que je crois encore en la démocratie, même si en Ukraine, celle-ci a vendu son âme sur les terres nauséabondes du fascisme. Si c'est le prix pour faire cesser les souffrances du peuple ukrainien et rétablir la république, tout en évitant une guerre civile, un soutien à une opération russe ne serait-il pas la solution raisonnable à adopter ? On peut se poser légitimement la question.
 
Source
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (130 votes)




Réagissez à l'article

219 réactions à cet article    


  • chapoutier 3 mars 2014 09:11

    l’auteur
    n’oubliez pas que c’est Obama et ses laquais de l’union européenne qui téléguident Svoboda et les milices fascistes.


    • chapoutier 3 mars 2014 09:16

       
      plus précisément :
      le gouvernement américain a informé avoir investi 5 milliards de dollars dans le financement de « l’opposition démocratique » en Ukraine

      et jusqu’à preuve du contraire il s’agit des milices fascistes


    • JL JL 3 mars 2014 09:44

      Svoboda veut dire liberté comme Pravda veut dire vérité : tout un programme.


    • asterix asterix 3 mars 2014 17:24

      Je suis désolé d’intervenir sous le premier commentaire. Depuis la campagne laotienne, le réseau est parfois très faible et cela fait 5 heures que j’essaye
      .
      L’auteur a parfaitement raison. ET VLADIMIR POUTINE également !
      Nous avons tous appris ue la Crimée a été ADMINISTRATIVEMENT rattachée à l’Ukraine du temps de l’Union Soviétique. Et qu’un traité de bonne entente confirma l’amitié ukraino-russe après le démantelement du communisme à l’Est. Ce traité présupposait de bonnes relations entre les deux peuples. Preuve en est : les Ukrainiens ont élu un RUSSE à la présidence, ce qui suppose toujours une entente entre frères.
      Cette entente, c’est le peuple ukrainien qui l’a remise en question. Suite à des excès du Président en titre, soit ! Le peuple n’avait qu’à susciter de nouvelles élections et le tour était joué proprement. Ou encore, il avait à prendre acte que les Russophones étaient majoritaires ET dans l’Est du pays ET en Crimée, ce qui est impossible à contester
      En lieu et place, les milices nationalistes procèdent à un véritable épurement ethnique qui n’en porte pas le nom et revendiquent au nom d’une unité nationale qu’ils ont eux-mêmes mis à la poubelle des territoires qui, en fait, n’ont rien d’ukrainiens
      La France est bien intervenue dans pas mal d’endroits pour protéger ses nationaux en AFRIQUE et personne n’en a contesté le bien-fondé.
      POUTINE NE FAIT QUE PROTéGER DES RUSSES DANS UN PAYS étranger qui leur est clairement hostile..
      Deux poids, deux mesures ?
      L’OTAN, ce machin à la solde des USA, et nous par la même occasion, devons suivre cette dérive totalitaire.
      Poutine est ce qu’il est. Mais il n’est pas un homme de guerre.
      L’Union Européenne doit au plus vite prendre ses distances avec les seuls fauteurs de troubles ; LES MILICES D’EXTRÊME-DROITE DE SVOBODA !
      Et leurs commanditaires !
      Tiens bon Vladimir ! Il n’y a plus que toi pour lutter contre le fascisme  


    • Aldous Aldous 3 mars 2014 17:32

      Les Chinois et les Turcs donnent raison à Vladimir Poutine :


      « La partie chinoise partage les conclusions russes concernant les causes de la profonde crise politique en Ukraine et du rôle qui y appartient à des forces extérieures soutenant l’Euromaïdan, ainsi que des conséquences du sabotage de l’accord de sortie de crise en date du 21 février dernier »

      Communiqué du ministre des affaires étrangères Cheng Guoping.

      « La Turquie n’a pas de crise dans ses relations avec la Russie. Ces relations restent très solides. Si nécessaire, nous nous rendrons à Moscou pour essayer d’aider au règlement du problème de la Crimée, mais aussi à la normalisation des relations russo-ukrainiennes dans leur ensemble »

      Communiqué du ministre des affaires étrangères Ahmet Davutoğlu

    • asterix asterix 3 mars 2014 17:46

      Je suis désolé d’intervenir sous le premier commentaire. Depuis la campagne laotienne, le réseau est parfois très faible et cela fait 5 heures que j’essaye
      .
      L’auteur a parfaitement raison. ET VLADIMIR POUTINE également !
      Nous avons tous appris ue la Crimée a été ADMINISTRATIVEMENT rattachée à l’Ukraine du temps de l’Union Soviétique. Et qu’un traité de bonne entente confirma l’amitié ukraino-russe après le démantelement du communisme à l’Est. Ce traité présupposait de bonnes relations entre les deux peuples. Preuve en est : les Ukrainiens ont élu un RUSSE à la présidence, ce qui suppose toujours une entente entre frères.
      Cette entente, c’est le peuple ukrainien qui l’a remise en question. Suite à des excès du Président en titre, soit ! Le peuple n’avait qu’à susciter de nouvelles élections et le tour était joué proprement. Ou encore, il avait à prendre acte que les Russophones étaient majoritaires ET dans l’Est du pays ET en Crimée, ce qui est impossible à contester
      En lieu et place, les milices nationalistes procèdent à un véritable épurement ethnique qui n’en porte pas le nom et revendiquent au nom d’une unité nationale qu’ils ont eux-mêmes mis à la poubelle des territoires qui, en fait, n’ont rien d’ukrainiens
      La France est bien intervenue dans pas mal d’endroits pour protéger ses nationaux en AFRIQUE et personne n’en a contesté le bien-fondé.
      POUTINE NE FAIT QUE PROTéGER DES RUSSES DANS UN PAYS étranger qui leur est clairement hostile..
      Deux poids, deux mesures ?
      L’OTAN, ce machin à la solde des USA, et nous par la même occasion, devons suivre cette dérive totalitaire.
      Poutine est ce qu’il est. Mais il n’est pas un homme de guerre.
      L’Union Européenne doit au plus vite prendre ses distances avec les seuls fauteurs de troubles ; LES MILICES D’EXTRÊME-DROITE DE SVOBODA !
      Et leurs commanditaires !
      Tiens bon Vladimir ! Il n’y a plus que toi pour lutter contre le fascisme  


    • Corinne Colas Corinne Colas 3 mars 2014 17:48

      Manifester c’est une chose, les policiers brûlant vivants avec la bénédiction de l’Union européenne, c’en est une autre... En effet, seules les milices fascistes ont aussi peu le respect de la vie humaine. La désinformation est écoeurante !


    • baldis30 3 mars 2014 20:44

      Quand on a entendu la déclaration haineuse de kerry ( en minuscules , il ne vaut pas mieux ) il y a quelques heures, on a de quoi s’inquiéter de la santé mentale de l’individu en particulier et du gouvernement américain en général.

      C’est purement un appel au meurtre , c’est honteux de la part de ceux qui ont préparé une poudrière et allumé la mèche .


    • Onecinikiou 3 mars 2014 21:52

      « l’auteur
      n’oubliez pas que c’est Obama et ses laquais de l’union européenne qui téléguident Svoboda et les milices fascistes. »


      Une hypothèse : est-ce que Patrice SALZENSTEIN, militant prétendument pour la-paix-dans-le-monde et mon cul sur la commode, a vraiment intérêt à dénoncer l’ingérence évidente des officines de subversion et de déstabilisation atlantiste, d’un gouvernement parfaitement bien élu et répondant donc aux critères de nos démocratistes ? 

      Sachant de surcroit que le pouvoir nord-américain derrière elles, et donc aussi de l’Otan qui est le bras armée de la machine de guerre US, est le pourvoyeur et défenseur numéro un, militairement, financièrement, géopoltiquement et diplomatiquement, de l’Etat colonialiste d’Israël, multi-condamné par les instances internationales ces dernières décennies ?

      Hum, monsieur SALZENSTEIN ?

    • filo... 3 mars 2014 22:24

      Ah, ce type est en overdose de Botox quasi permanente !


    • soi même 3 mars 2014 23:26

      Il est paradoxale que la Turquie membre de l’Otan donne raison à Potine.

       Qui prouve bien que l’Otan est une attraction miliaire qui n’est pas conforme à l’Europe !


    • majestic 5412 majestic 5412 4 mars 2014 11:48

      & Chapoutier d’accord avec toi


    • appoline appoline 5 mars 2014 19:11

      Quand je pense qu’il y en a encore qui soutiennent ces voyous, surtout à l’échelle de la France ; nous serons bien avancé quand l’économie mondiale se cassera la gueule. Vous ne l’avez jamais vécu, moi non plus, mais bon nombre de vieillards m’ont parlé des jours de famine y compris chez les nantis, quand il n’y a plus rien, c’est peut être pas pour tout le monde mais pour une très grande partie.

      Les élites ont déjà tout prévu pour eux mais nous, non, souvenez vous de ça

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 mars 2014 13:07

      @ Actias et @ Tous 


      Deux heures apres que mon article :


      ait été soumis a Agoravox... il est apparu sur Le Monde où il avait été ignoré depuis 8 heures... Ensuite, Avox m’a avisé que l’article était en modération... sans attendre, donc, que les internautes se prononcent : la Direction a pris le dossier en main. Entre collegues/compères,quand ca chauffe, on ne se fait pas de mal...

      L’article a finalementt été mis en ligne sur Avox, en bas de page, le minimum de temps le samedi 8 mars, pour pouvoir afirmer qu’il n’avait pas été censuré. En fait. il l’a été. .... Puis débloqué (Par qui ?) Un autre clou dans le cercueil de la liberté de l’information... On devient prudent... comme fin 38 et début 39. Et pendant ce temps là, en Crimée....

      Pierre JC Allard

    • Olli 27 avril 2014 06:14

      à mon avis, vous êtes plus fascistes que ces gens. Et l’ancien président , celui qui s’est réfugié en Russie, il était téléguidé par qui à votre avis ?


    • claude-michel claude-michel 3 mars 2014 09:18

      Excellente analyse de la situation en Ukraine...ou cette minorité fashiste veut prendre le pouvoir pour les USA et quelques laquais de l’UE (dont la France)...Les nouveaux Pétains sont là au service de l’Amérique.. ?


      • Aldous Aldous 4 mars 2014 15:31

        Les Oustachis ex alliés d’Hitler croates ont été les alliés de l’OTAN contre la Yougoslavie, les Albanais ex-alliés de Mussolini les alliés de l’OTAN contre les Serbes...


        C’est la revanche du IIIe reich.

      • César Castique César Castique 3 mars 2014 09:22

        Pourquoi nous devons dénoncer le pouvoir illégitime de Kiev et la collusion droite-fasciste..."


        1. - Pour étouffer la Guerre froide réactivée par les blaireaux de l’Union européenne pacifique, pacifiste et pacifiante.

         2. - Pour mettre un grand coup de latte dans les claouis du Nouvel Ordre Mondial...

        3. - Pour en finir une fois pour toutes avec Bernard-Henri Lévy dont la compromission avec le néo-nazisme est le meilleur gag de sa carrière de turlupin.

        • modesto modesto 3 mars 2014 16:01

          ouuuuhhh lala !... mais c’est qu’il y a de la puissance de réflexion, ici !!!
          nuancée, argumentée et tout et tout...
          tous à vos unités et feu sur à volonté le quartier général : on va se battre ..et bien se marrer !


        • Denis Rémi 3 mars 2014 18:20

          Vous avez oublié le oint 4. Soit de laisser le champ libre à Poutine qui veut ré-étendre son emprise sur l’ancienne URSS.

          On a ainsi le tableau comlet

        • César Castique César Castique 4 mars 2014 00:55

          « On a ainsi le tableau comlet. »


          Ce n’est pas l’une des raisons de dénoncer le pouvoir illégitime de Kiev. Cela fait partie d’un aspect russo-russe de la question, qui ne nous regarde pas.

        • Olli 27 avril 2014 06:27

          César, le pouvoir du « président » ukrainien sortant, il était légitime ?
          Et le fait qu’il valide la modification de la constitution, mais qu’il refuse ensuite de l’appliquer, c’était légitime aussi ? Et le tir des snipers sur les manifestants, c’était légitime ? Alors pour moi, c’est ton discours qui est illégitime, pas le pouvoir Ukrainien actuel, même s’il est « de transition » il est légitime !


        • Robert GIL ROBERT GIL 3 mars 2014 09:57

          voici un texte de 2012 de Yapadaxan qui denonce la fuite en avant des USA jusqu’a...la guerre mondiale !

          voir : DECLIN US ET GUERRE MONDIALE


          • baldis30 3 mars 2014 11:34

            dans ce très bon texte manque toutefois la référence aux sectes religieuses U.S. qui encouragent le système et le prolongent vers l’étranger : premier objectif visé l’Amérique du Sud en général et le Brésil en particulier


          • Corinne Colas Corinne Colas 3 mars 2014 18:18

            Vous avez raison ! En ce moment, au Vénézuela : le « gentil » opposant (soutenu par Otpor) est en réalité un nazi. Dire qu’il est juste à droite comme le font les médias, est un mensonge... 

            Dans cette guerre pour les ressources où la déstabilisation des pays est un impératif, il y a une opération stratégique sur plusieurs fronts. 

            Quelle que soit l’opinion des populations échaudées, il suffit de regarder un planisphère pour constater l’avancée sans failles de l’Empire...


          • asterix asterix 3 mars 2014 19:36

            Tss, tss ! Dans le cas du Venézuela, c’est à nouveau une logique d’opposition entre factions différentes. Le socialisme de Maduro est légalement majoritaire, de toute justesse mais majoritaire. Quoi qu’il en soit, même s’il s’agit d’une société profondément divisée, il n’y a pas d’appartenance ethnique qui tienne.
            Votre mot nazi est donc inapproprié.


          • Corinne Colas Corinne Colas 3 mars 2014 20:21

            Vous avez raison, je me suis emportée : le terme « nazi » était inapproprié ! Et voilà, comment à force de l’entendre....


            (trop d’Agovorax durant le boulot nuit au cerveau) 

             smiley

            Disons qu’au Vénézuela, c’est tranché : soit on est communiste soit on est pour les gringos... 

            De toute façon, que l’on soit pour les communistes ou les gringos, dans les deux cas, les Yanonami sont chassés en toute impunité...


            Et se présenter comme socialiste quand en réalité, on est un ultra libéral... après tout c’est comme ça si je dénonçais cette posture en disant par ex qu’Hollande est un nazi, ce serait aussi inadéquat.

          • Croa Croa 3 mars 2014 20:26

            Oui, de fait nous sommes sous la coupe d’un régime totalitaire et d’extrême droite. Sa spécificité est qu’il n’a a pas l’air et que ses racines sont internationales ce qui le rend bien plus dangereux que l’extrême droite officielle de chez nous, à savoir le FN à qui le recentrage sur la Nation laisserait finalement un peu plus démocratique, au moins !
            Ceci dit on comprend tout à fait ces liens moins discrets à l’étranger !


          • asterix asterix 4 mars 2014 08:05

            Merci de votre correctif, Carinne.
            La plupart des commentateurs sont ainsi faits : la dualité. Soit on est d’accord avec eux et c’est sans nuances, soit on ne l’est pas et ce sont les moinssages systématiques et les injures.
            Je ne vous mets pas dans le même panier. Robert Gil avec lequel je ne suis pas d’accord sur nombre de sujets ( pas tous ) non plus.
            Mes salutations à tous deux


          • zygzornifle zygzornifle 3 mars 2014 10:34

            La Russie jette de l’essence et l’Europe cherche son briquet ....


            • Croa Croa 3 mars 2014 21:36

              ça ne serait pas plutôt un peu le contraire ? smiley


            • Kookaburra Kookaburra 3 mars 2014 10:58

              Bonjour Patrice, et merci pour cette analyse fort intéressante. L’Ukraine est un pays multiethnique, avec au moins 25 communautés diverses. Un tiers du pays est pro-russe. En se proclamant pro-européens et en éliminant la langue russe comme deuxième langue officielle, le nouvelles autorités à Kiev ont tout simplement ignoré les pro-russes du l’est du pays. Leurs aspirations « démocratiques » se limitent donc à la partie ouest du pays, l’autre tiers n’a qu’a se soumettre. Or, ces méchants récalcitrants refusent de se soumettre, et demandent de l’aide de la Russie, et comme la Russie a des liens étroits avec ce pays depuis des centenaires et des intérêts vitales dans la Crimée, elle a accueilli la demande avec bienveillance. Ce qui ne convient pas du tout à l’Occident, mais on ne sait pas trop comment venir à l’aide de Kiev contre Poutine sans provoquer un conflit militaire. Une suggestion : Ne faudrait-il donner à l’est du pays, afin d’éviter une partition, un statut spécial, comme la France avait accordé à l’Alsace ?


              • modesto modesto 3 mars 2014 16:11

                mais arrêtez avec vos considération de géopolitique à deux balles !
                gardez vos « suggestions » , elles ne valent pas un clou !
                l’alsace n’a jamais eu de statut spécial (ce n’est même pas envisageable une demi-seconde, ce n’est pas possible).
                quant à la légitimité d’un pays à aller défendre ses intérêts chez ses voisins, même en « accueillant leur demande avec bienveillance », relisez votre histoire : ça n’a plus cours depuis très longtemps, et heureusement ! depuis 1938 et les accords de munich au détriment de la tchécoslovaquie !


              • Kookaburra Kookaburra 3 mars 2014 16:41

                « Le droit local en Alsace et en Moselle est un régime juridique qui conserve, dans les anciens territoires cédés puis repris, les dispositions mises en place par les autorités allemandes lorsqu’elles sont estimées plus favorables aux habitants ainsi que des dispositions préexistantes qui ont été entre-temps transformées ou supprimées par la législation française. Il touche principalement la réglementation professionnelle, les établissements de crédit, l’établissement des jours fériés, la législation en matière de remboursement des dépenses de santé, l’aide sociale aux plus démunis, l’organisation de la justice et des tribunaux, les procédures de faillite civile, le livre foncier, le droit de la chasse et le droit des associations. Il touche également le régime des cultes en dérogeant à la loi de 1905 sur la laïcité et confère aux communes des pouvoirs plus étendus que dans le reste de la France » . (Wikipédia)


              • modesto modesto 3 mars 2014 17:57

                je suis mosellan d’origine et je maintiens qu’il n’y a aucun « statut spécial » accordé à l’alsace. les lois maintenues après 1919 ne l’ont été que parce qu’il n’était pas possible de retirer aux gens des droits (essentiellement sociaux) supérieurs à ceux en vigueur à l’époque en france, très en retard.
                rien de type « particularisme ethnique » ou autre (en particulier rien sur l’usage de la langue allemande, qui tend d’ailleurs à disparaitre).
                si la seine-et-marne avait été rattachée à la france dans les mêmes conditions ça aurait été pareil.
                il ne suffit pas de fouiller sur wikipedia pour être cultivé...


              • Abou Antoun Abou Antoun 3 mars 2014 18:49

                Bonjour Kookaburra,
                Un tiers du pays est pro-russe.
                Vous pouvez aller plus loin :
                Un tiers du pays est russe.


              • AlainV AlainV 3 mars 2014 19:38

                Quel statut spécial à l’Alsace ???


              • Croa Croa 3 mars 2014 21:51

                Quelques dérogations juridiques ne font pas un « statut spécial ».

                Comme véritable exemple Français il y a l’Andorre qui disposant d’une double suzeraineté au moyen âge (sous l’autorité de deux princes à la fois) n’a jamais été intégré à l’un des deux (ni au Royaume de France ni à la Catalogne.) Résultat : Ce pays est toujours autonome tout en dépendant largement de la France (et de l’Espagne.)


              • nouche 9 mars 2014 22:18

                il y a un statut special en alsace moselle.

                Si vous etes originaire de Moselle, vous vous souviendrez de vos cours de religion a l’ecole, pour information il n’y a pas ca dans le reste du pays

                Les cures sont payes par l’etat, pas rien quand meme

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Concordat_en_Alsace-Moselle

                il y a aussi des jours feries differents, des petits avantages (secu par exemple), on peut faire faillite civile, et plein de regles pour les associations qui font que toutes les sectes viennent s’installer dans la region.

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_local_en_Alsace_et_en_Moselle


              • baldis30 3 mars 2014 11:29

                Ukraine, grenier à blé, cela tout le monde le sait et bassin du Donbass cela on le sait moins
                http://www.courrierinternational.com/article/2012/07/19/kiev-se-deleste-de-ses-dernieres-mines-de-charbon

                d’autres références apparaissent à la recherche sur les seuls mots Ukraine et Charbon ....

                mais qui donc peut être intéressé par de tels gisements de charbon ... quoi de l’anthracite ? et pas seulement du lignite .... à consommer sur place ....

                Quel pays importe le plus de charbon actuellement et veut en importer davantage en reconstituant un parc thermique à flammes. Après tout on peut construire ce parc en Ukraine et ramener l’électricité jusque dans l’ouest.... voire ramener les usines de l’ouest jusqu’en Ukraine ( la main d’œuvre est moins chère....) 

                tout ceci, naturellement relève de l’affabulation, et de la construction purement imaginaire. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès