Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Crimée : Non ! La Communauté Internationale n’est pas (...)

Crimée : Non ! La Communauté Internationale n’est pas unanime

Suite à la réunification de la Russie qui vient de récupérer la Crimée, territoire donné pour des raisons que seul Karl Marx connaît à l'Ukraine en 1954, nous entendons matin midi et soir moult experts nous expliquer que la condamnation de la "Communauté Internationale" est unanime !

Et de repasser en boucle les réactions de MM. Obama, Hollande et Cameron et de Mme Merkel.

Qu'en est-il vraiment ? Que pense réellement la Communauté Internationale ?

 

N'en déplaisent aux bienpensants, la Communauté Internationale ne se résume pas à l'ensemble Union Européenne-Etats Unis, plus quelques satellites douteux comme la Turquie.

L'Union Européenne plus les Etats-Unis plus leur allié d'Ankara représentent grosso-modo 900 millions d'habitants.

C'est pas mal, mais dans un monde de 7 milliards d'habitants, cela représente environ 12 ou 13% de la population mondiale.

12 ou 13% de la population de la Terre, celà ne fait pas une "Communauté Internationale" !

Alors comment réagit, réellement, à la Crise Ukrainienne, à la réunification de la Russie, la communauté internationale ?

Eh bien... pas si mal que ça ! En tout cas, on est plutôt assez loin des positions occidentales !

A tout seigneur tout honneur, commençons par la Chine. Ah ! Ce n'est pas une démocratie me dira-t-on... certes. La Chine n'est peut être pas une démocratie, mais elle ne s'est pas répandue en mensonges grotesques pour envahir l'Iraq ! Au niveau de la Politique Internationale, la Chine est tout... sauf un va-t-en-guerre.

Dans l'affaire ukrainienne, la Chine est très sévère... avec l'Occident. La Chine considère que la responsabilité de l'Occident est lourde. Non pour ne pas avoir contrer la Russie mais pour avoir clairement magouillé là bas, comme en Syrie pour des résultats au final... désastreux.

Bref, la Chine, qui, Tibet et Sin Kiang (ouest turcophone et musulman de la Chine) obligent, serait plutôt tentée de sacraliser, non l'intégrité territoriale, mais les frontières internationalement reconnues des états, ne soutient pas du tout l'Occident.

La Chine, à l'ONU, s'est abstenu lors d'un vote condamnant l'indépendance de l'Ukraine. Sachant qu'elle n'a jamais reconnu le Kosovo, cette astention, contrairement à ce que claironnent nos media est plutôt bienveillante vis à vis de la Russie. Pékin aurait été tout à fait dans son bon droit, et dans une logique irréprochable en disant : "Nous condamnons les indépendances de la Crimée comme du Kosovo".

La Chine 1 milliard et demi d'habitants ne suit pas l'Occident dans sa condamnation de la Russie.

Vous avez dit Communauté Internationale ?

Mais c'est pas fini !

L'Inde, 1 milliard d'habitants, plus peuplée, une fois et demi que l'ensemble UE-Etats Unis soutient... la Russie.

Nous en sommes à 2 milliards 500 millions d'êtres humains qui appartiennent à des pays qui ne soutiennent pas l'Occident dans l'affaire ukrainienne.

Et là, manque de chance pour les champions de la démocratie qui villipendent Russie et Chine, l'Inde est incontestablement une démocratie !

Vous avez dit Communauté Internationale ?

Plus loin, nombreux sont les autres pays émergeants ou comptant, qui adoptent une attitude plutôt neutre, citons : l'Afrique du Sud, qui ne prend pas parti, l'Amérique du Sud où les réactions sont très mitigées. L'Indonésie, petit pays de 250 millions d'habitants et de 2 millions de kilomètres carrés (quatre fois la France) a été félicitée par la Russie, pour sa retenue dans la crise.

Par charité chrétienne pour les "défenseurs du Droit International" made in USA, je passe sur les réactions de l'Iran ou d'alliés fidèles de la Russie comme l'Arménie.

Alors où est-elle la Communauté Internationale ?

La vérité est que la Fédération de Russie est dans son bon droit en récupérant son territoire historique qui lui fut ôté on ne plus arbitrairement par Krouchtchev, et que, le monde n'étant pas peuplé d'imbéciles, la plupart des pays comprennent celà très bien.

L'Histoire aussi a ses Droits. Les Chinois le savent bien qui récupèreront un jour l'île de Taïwan aussi inaliénable à la Chine que la Crimée à la Russie nonobstant les états d'âmes des Occidentaux !

Les Chinois peuvent voir l'affaire de la Crimée comme une répétition de ce qui se passera à Taïwan...

Les Occidentaux sont trop occupés par leurs propres problèmes intérieurs, ce qui explique leur attitude très agressive, et très isolée quoiqu'ils en disent, vis à vis de la Russie.

Les délires idéologiques mondialistes auxquels s'oppose la Russie sont là ; ainsi que leur expression politique et économique : ce vaste Traité de libre échange transatlantique, négocié derrière notre dos en toute opacité sans aucun débat ni vote pendant que nos gouvernements nous abreuvent jusqu'à la lie de discours pontifiants et à vrai dire un peu ridicules, sur la Démocratie !

Détacher la Russie de l'Allemagne, son partenaire traditionnel, renforcer l'emprise des Etats-Unis sur l'îlot occidental de la planète, là sont les véritables motivations des réactions anti-russes (russophobes ?) d'un Occident qui ne représente certaiement pas la Communauté Internationale, mais seulement lui-même.

Nous regretterons juste que par ce comportement très égoïste et à courte vue, l'Occident divorce encore une fois de ses frères Orthodoxes, de ces Chrétiens d'Orient qui partagent son Histoire.


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (129 votes)




Réagissez à l'article

132 réactions à cet article    


  • bakerstreet bakerstreet 19 mars 2014 09:09

    La Crimée a été donné à l’Ukraine par Khrouchtchev, simplement pour faire plaisir aux oligarches voisins. 


    Notons que cela ne signifiait absolument rien à l’époque, pas plus que de faire passer le département de la Mayenne en France, de la région Normandie aux pays de Loire !

    Tout cela restant dans l’empire soviétique, qu’importe le tiroir où les choses étaient rangées, quand le meuble était le bien commun. 

    Notons la formidable entreprise de désinformation sur l’histoire de la Crimée, qu’on tente dans les différents journaux d’information de montrer autonome depuis la nuit des temps, ou faisant partie intégrante de l’Ukraine. 
    ( A peu près le même bourrage de crâne que le discours tentant de nous faire croire que le diesel est inoffensif, tout comme le nuage de Tchernobyl en 86.....Plus d’une marionnette dans le sac, qui ont plus d’un tour dans leur sac....


    S’il y a une chose que cette histoire de la Crimée nous révèle, à travers son traitement outrancier, non critique, borgne, c’est bien cette inféodation aux discours politiques, dépendant eux mêmes de la voix de l’oncle sam. 

    Non seulement on sait maintenant qu’on est sur écoute, mais il semble maintenant établi, à travers cette affaire, que certains sont des porte voix....Les ventriloques restant dans l’ombre

    • Anaxandre Anaxandre 19 mars 2014 14:04

       Les ventriloques sont tout simplement le camp atlanto-sioniste auto-proclamé « communauté internationale » dont le porte-étendard est Washington.

       Le camp libéral a besoin d’ennemis pour se survivre à lui-même et ne pas succomber bientôt à son essence mortifère (et éviter ainsi de se transformer en dictature franche) : ici un islam radical savamment développé et entretenu, là une Russie qui représente de plus en plus une quatrième voie (schématiquement : une liberté circonscrite autour de valeurs supérieures), nouveaux ennemis d’un monde occidental sans but et sans âme entièrement voué au Dieu Marché.


    • Tartine et Voltaire Tartine et Voltaire 19 mars 2014 22:50

      Annexion est le leitmotiv !! Jamais je n’ai entendu pareille supercherie !! annexion malgré le referendum ! c’est grave quand même ! La gauche de Fabius n’a pas vieilli d’un iota, on se croirait en pleine première guerre du golfe, sauf que là, on a ni le poivrot d’eltsine en face et moins encore l’ex« dictacteur pendouillé par la dynastie bushienne » ! Quelle honte ces journaleux  !! j’espère après çà un ras de marée de dépôts de bilan parce qu’à mon avis, leur chiffres d’affaires va encore prendre une de ces dégringolade !


    • claude-michel claude-michel 19 mars 2014 09:13

      Excellent article qui nous donne l’heure exacte....Merci++++


      • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 19 mars 2014 22:29


        « ... qui nous donne l’heure exacte.... »

        Oui, mais avec un cadran solaire éclairé par une éphémère aurore boréale ...

      • Daniel Roux Daniel Roux 19 mars 2014 09:38

        La Communauté internationale se réduit aux principaux dirigeants occidentaux car sur la Crimée notamment, la grande majorité des citoyens ne trouvent rien à redire à ce retour de la péninsule à la Russie, surtout en considérant l’affaire du Kosovo .

        Et pourtant, une fois de plus, tous les médias ont participé à la désinformation en faisant donner l’artillerie lourde de mensonges les plus énormes. La plupart des émissions comportaient des invités hurlant à l’unisson contre la « menace » Russe et dénonçant l’« annexion » à venir en proférant de vaines et stupides menaces.

        Cela démontre une fois de plus que la désinformation et le contrôle des médias est effectif faute d’être tout à fait efficace.

        Les dégâts d’un tel cirque peuvent être important. La Chine peut s’en inspirer pour reprendre Taïwan. La « Communauté internationale » n’est plus qu’un tigre de papier.


        • asterix asterix 19 mars 2014 12:44

          Tout à fait exact, Daniel.

          Nos Nations occidentales sont unanimes à traiter la Russie de tous les noms.
          MAIS !!!
          Mais ce n’est pas l’avis de toute la population. Tu fais donc bien de relever la manipulation à laquelle se livrent journaux et télés aux ordres. Agoravox en est un vivant exemple : quasiment tous les commentateurs sont d’un avis opposé à celui que « la bonne gouvernance » qui parle soi-disant en notre nom voudrait qu’on exprime. A t’elle le droit de s’exprimer ailleurs ? NON !
          Liquidons l’OTAN ET bravo Poutine !


        • CASS. CASS. 20 mars 2014 20:44

           de toute façon la Russie de Poutine qui a retrouvé ses valeurs et réabilité l’eglise othodoxe fait partie de L’Europe la vraie et du continent européen ; Pas les us de waschington. il en va de même pour leur dite UE et leur OTAN bras armé de l’immonde dictature des usuriers impérialo colonialistes sionazis fascistes rotchildiens windsordiens et cie


        • Abou Antoun Abou Antoun 20 mars 2014 22:41

          La Communauté internationale se réduit aux principaux dirigeants occidentaux car sur la Crimée notamment, la grande majorité des citoyens ne trouvent rien à redire à ce retour de la péninsule à la Russie, surtout en considérant l’affaire du Kosovo .

          Oui je crois que cela mérite d’être souligné. Je ne choisis pas mes fréquentations en fonction de leurs idées politiques et pourtant Je ne connais personne dans mon entourage (famille, voisinage, vie associative, clubs, etc.) qui critique la position de la Russie, absolument personne. Soit les gens approuvent et trouvent cela tout à fait normal, soit ils estiment que de toute façon cela ne nous regarde pas. Bref, l’occidental moyen (habitant de l’U.E.) n’est pas prêt à mourir pour Sébastopol et ne comprend pas les gesticulations des gouvernements.
          Effectivement, en l’occurrence, la communauté internationale se réduit bien à quelques dirigeants occidentaux et leurs valets de journalistes. Hollande est un cas d’école, en tant qu’european young leader et bon élève de la FAF il en fait même un peu trop et atteint comme en de nombreuses occasions le ridicule.
          On n’a pas de peine à imaginer ce que pense vraiment Victoria Nuland de François l’Africain.
          Allez Victoria, encore un effort, des noms, des noms !!!


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 19 mars 2014 09:41

          Bonjour Le Kergoat,

          L’Ukraine comme tout autre pays au monde à le droit à l’indépendance et à la souveraineté. Hors avec cette géopolitique des grandes puissances (URSS - USA) qui souhaitent chacun rafler la mise pour mieux dominer voire exploiter les pays et leur populations cette indépendance est mise en cause et ainsi la Charte des Nations Unies est violé par les deux cotées.

          La souveraineté de chaque État est ancrée dans la Charte des Nations Unies.

          La Charte des Nations Unies avec les Conventions des droits humains des Nations Unies représentent la Constitution mondiale – toutefois, il ne s’agit pas de la constitution d’un gouvernement mondial.

          C’est une constitution acceptée contractuellement par tous les États. Une constitution qui garantit la souveraineté de tous les États, et cela dans les articles 1 et 2 (cf. notes bas de page). L’article 2 est particulièrement important, ceci pas seulement parce que l’égalité de tous les États y est soulignée, mais aussi parce qu’il interdit le recours à la violence et la menace d’y recourir. lire la suite

          Pacte international relatif aux droits civils et politiques

          Article 1 (Identique à l’article 1 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels)

          1.  Tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel.


          • urigan 20 mars 2014 09:35

            "Tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel."

            Vous faites bien de le rappeler, car on ne peut si bien dire ; c’est ce que viennent de faire les Criméens. Ils sont devenus par référendum (96%) : Indépendants

            Ensuite, s’ils ont demandé leur rattachement à la Russie, c’est leur affaire.


          • logan 20 mars 2014 13:26

            Non, ce n’est pas ce référendum illégitime qui est à la base de cette sécession, mais l’intimidation de l’armée russe et la volonté des dirigeants criméens.
            S’il n’y avait pas le soutien de la Russie et s’il s’agissait seulement d’une volonté d’ indépendance. Vous pouvez être certain que l’Ukraine n’aurait jamais accepté l’organisation d’un tel référendum.
            On assiste ici à un coup d’état, et le référendum sert de voile pour donner à ce coup d’état une apparence démocratique.

            Un référendum pour être légitime doit concerner l’ensemble du peuple ou au moins avoir son assentiment. Un groupe moindre n’a aucune légitimité à organiser de manière unilatérale un référendum.


          • Abou Antoun Abou Antoun 20 mars 2014 22:49

            Non, ce n’est pas ce référendum illégitime qui est à la base de cette sécession, mais l’intimidation de l’armée russe et la volonté des dirigeants criméens.
            En effet la situation était complètement différente pour Mayotte et le Kosovo. Pas d’intimidation des Français et des occidentaux.

            Français=gentil, Russe=méchant. C’est bien résumé ???


          • CN46400 CN46400 19 mars 2014 09:46

            La Crimée rattachée à la Russie, c’est juste la rectification d’une anomalie parmi des centaines d’autres tel que la base US de Gantanamo à Cuba, le rocher de Gibraltar occupé par les anglais, les enclaves espagnoles de Ceuta et Mélilla au Maroc, lequel occupe indûment l’ex Sahara espagnol, l’occupation des iles Malouines par la GB....etc...etc


            • claude-michel claude-michel 19 mars 2014 11:06

              heu...est Israël sur la terre palestinienne.. ?


            • asterix asterix 19 mars 2014 12:52

              Bonjour CN 46 et des poussières

              L’exemple de Guantanamo est mal choisi. Un bail emphytéothique lie Cuba et les Etats-Unis. Il date d’avant la pseudo-révolution et, c’est vrai, Fidel l’a respecté ne fut-ce que pour ne pas augmenter les conflits qu’il avait avec l’oncle Sam
              Au terme de ce bail, Guantanamo reviendra à Cuba et c’est logique.
              Entre-temps, il n’y a pas de raison que cela change. Dommage, mais c’est comme ça. A la décharge des autorités cubaines actuelles, elles ont toujours refusé le chèque correspondant à la location annuelle des lieux.
              Tant qu’à être objectifs, soyons-le jusqu’au bout.


            • jullien 19 mars 2014 13:46

              l’occupation des iles Malouines par la GB
              Pourtant David Cameron devrait approuver le référendum en Crimée : les habitants des Falklands ont eux aussi fait savoir par référendum le 11 mars 2013 qu’ils souhaitent être britanniques...


            • CN46400 CN46400 19 mars 2014 14:29

              Guantanamo :actuellement loué par le gouvernement desÉtats-Unis au gouvernement de Cuba . Cette location est effective depuis le 23 février 1903, sous la présidence de Theodore Roosevelt, et est incessible sauf par consentement des deux parties. Un loyer de 4 085 dollars US est payé tous les ans par chèque. Le chef cubain Fidel Castro a toujours refusé d’encaisser ces paiements (sauf celui de la première année de la révolution en 1959), car il n’accepte pas que l’un de ses plus grands ennemis dispose d’une base militaire sur son territoire.(Wikipédia)


            • CN46400 CN46400 19 mars 2014 14:53

              Malouines : Un référendum d’auto-détermination a lieu en mars 2013 pour permettre aux habitants (3000 hab environ) de choisir leur statut, une consultation par laquelle ceux-ci choisissent à 98,8 % de conserver le statut de territoire britannique d’outre-mer, mais ce référendum n’est pas reconnu par les autorités argentines, qui le jugent illégitime. (500km de l’Argentine-7000 km de Londres)


            • jullien 19 mars 2014 16:14

              ce référendum n’est pas reconnu par les autorités argentines, qui le jugent illégitime. (500km de l’Argentine-7000 km de Londres)
              Strasbourg est plus proche de l’Allemagne que de Paris ; pourtant aucun d’entre nous ne décrit l’Alsace comme une terre allemande.
              Montpellier est plus proche de l’Espagne que de Paris ; pourtant aucun d’entre nous ne décrit le Languedoc comme une terre espagnole.
              Ce n’est pas la distance qui compte mais le vœu des populations.


            • baldis30 19 mars 2014 19:58

              bonsoir jullien

              Cameron il a quelques problèmes de référendum .. les Malouines .. Noooon !

              L’Ecosse, .... par laquelle transite pas mal d’hydrocarbures de la mer du Nord !

              Eh oui encore du pétrole... Il est d’ailleurs resté discret, exactement comme le gouvernement italien qui a besoin du gaz russe ....


            • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 19 mars 2014 22:24

              Poursuivez votre liste, très incomplète :

              La France qui occupe indûment La Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, la Guyane, Mayotte, la Nouvelle Calédonie, Tahiti et la Polynésie française, Wallis-et-Futuna, la Corse qui devrait revenir à l’Italie, l’Alsace et la Lorraine, des terres historiquement germaniques qui devraient être rattachées à l’Allemagne, etc. J’en passe et des meilleurs ...

              Car si la Crimée est une « anomalie », les exemples ci-dessus le sont tout autant !

            • Leroi 20 mars 2014 08:12

              Certes, mais lorsque le territoire est envahi par des colons envoyés par des pays malfaisants, où que les autochtones sont chassés de chez eux par la force, comment faire ? La Crimée est Tatare, comme la Nouvelle-Calédonie est Kanak à l’origine. Doit-on faire voter les colons ? Là est la question.


            • Yohan Yohan 20 mars 2014 08:17

              Marseille a été annexée par l’Algérie et pourtant, la communauté internationale n’a rien dit


            • Leroi 20 mars 2014 08:26

              Pour information, la Réunion était inhabitée avant que les Français n’en fasse une escale sur la route des Indes de la Compagnie française des Indes orientales .


            • logan 20 mars 2014 13:29

              Ca ne rime à rien ce genre de considération. Car après sur quels critères on doit se baser ? La plupart des frontières ont été dessinées par des guerres ou par des décisions arbitraires.


            • virkiel 19 mars 2014 11:33

              « Et là, manque de chance pour les champions de la démocratie qui villipendent Russie et Chine, l’Inde est incontestablement une démocratie ! »

              Oui mais c’est derniers temps cette démocratie est mise à mal par deux phénomènes latents : la corruption et la criminalisation de la politique ; et la montée du nationalisme hindou (ils ont gagné les dernières élections).
              Mais, il ne faut pas oublier que l’Inde et le Pakistan sont en conflits permanents concernant le nord ouest de l’Inde.

              Concernant la Chine, elle mène depuis des décennies un génocide culturel Tibétain, elle enferme cette région pour qu’elle ne puisse agir comme aurait pu le faire la Crimée.

              Le problème de la Crimée était à mon sens, de toute façon, une anomalie internationale, elle se devait de retourner à la Russie à un moment où l’autre. Après la question de soutenir ou sanctionner les actions de chacun, cela malheureusement évolue en fonction d’un intérêt, sans intérêt personne ne se serait prononcé sur le sujet (La Corée du Nord, personne n’est intervenu, on laisse l’état vivre malgré les derniers tests militaires qu’ils ont réalisé ces derniers mois).


              • jacques jacques 19 mars 2014 12:21

                Génocide culturel pourquoi pas crime contre l’humanité culturel pendant qu’on y est.
                La France et beaucoup d’autres pays l’ont fait en empêchant les populations de parler patois et se mettent aux langues officielles tout comme ce nouveau régime ukrainien qui veux interdire de parler russe aux ukrainiens donc à la Crimée.


              • wesson wesson 19 mars 2014 13:35

                bonjour Virkiel,

                "Concernant la Chine, elle mène depuis des décennies un génocide culturel Tibétain, elle enferme cette région pour qu’elle ne puisse agir comme aurait pu le faire la Crimée.« 

                Laissez-moi vous présenter les choses d’une manière un peu différente.
                Pas moins de 7 fleuves majeurs qui irriguent la Chine prennent leur source au Tibet.Cette région est d’un intérêt VITAL pour la Chine, qui n’as pas attendu les communistes pour crever de faim (littéralement une famine majeure par an depuis 2 millénaires, jusqu’à l’arrivée des communistes ... qui y ont mis fin). Sans ces 7 fleuves, le retour de situations de famine serait possible, même à notre époque moderne d’agriculture intensive : on ne sait toujours pas se passer d’eau.

                Alors même si ça fait pas plaisir, le Tibet restera Chinois, et ça se fera dans la douceur ou dans la douleur. Et la »solution" proposée par les amis du Dalaï-lama (déporter environ 100 millions de Chinois vers d’autres régions afin de restaurer la pureté Tibétaine originelle) n’est pas apparue au gouvernement Chinois comme acceptable, ou même raisonnable.


              • Hijack Hijack 19 mars 2014 14:17

                Tibet chinois = Crimée russe (toutes proportions gardées)


              • alinea Alinea 19 mars 2014 14:55

                wesson : croyez-vous que les gouvernements européens et US aiment tellement la bêtise des « putschistes » du monde entier, parce qu’ils pensent pouvoir les « avaler » ou les acheter, c’est comme on veut, ?
                Dès le départ, n’y avait-il pas, en germe mais bien visibles, ces outrances et ces outrages à l’intelligence ?
                Ou pensez-vous que nous sommes quelques-uns, pauvres dans ce pauvre peuple, plus malins que nos dirigeants ?
                Le nez au milieu de la figure, bon sang, on ne peut pourtant pas passer à côté !


              • alinea Alinea 19 mars 2014 14:56

                bizarrement mon post est mal placé et vient en réponse à wesson, plus bas !!


              • jullien 19 mars 2014 16:19

                @Wesson
                Pas moins de 7 fleuves majeurs qui irriguent la Chine prennent leur source au Tibet ( ... ) Sans ces 7 fleuves, le retour de situations de famine serait possible, même à notre époque moderne d’agriculture intensive : on ne sait toujours pas se passer d’eau.
                Mais qu’attendent les Pays-Bas pour annexer l’Ouest de l’Allemagne, la Belgique et la Lorraine ?


              • virkiel 19 mars 2014 16:59

                Bonjour Wesson,
                j’apprécie la manière dont vous présentez les choses, mes propos ne visaient qu’à faire une remarque simple, ceux qui soutiennent la Russie ne seraient pas forcément les mieux placés pour désapprouver la politique Russe qu’ils ont eux même mis en application. Mon propos n’allez pas plus loin que cela.

                Après, concernant la chine, du fait que le Tibet dispose de 7 fleuves, la Chine a tout fait pour soumettre cette région. Je vous dirai que la soumettre est une chose, mais quand je parle de ’’génocide culturel’’ (et cela fait sûrement bien rire certains, mais faut avoir vécu là bas ne serait-ce qu’un temps pour comprendre, et pour ma part je suis assez sensibilisé à cela pour avoir passé 4 de ma vie en asie), c’est une manière de faire disparaître tout ce qui a pu faire le Tibet, mariage forcé entre tibétain et chinois, rappatriment de population chinoise dans cette région. Et en cela, je trouve que la soumission est légèrement plus grave qu’une simple annexion de territoire.

                Mon but n’est pas de tout critiquer, mais quand même de se rendre compte des actes de Poutine, dans tous les propos que je lis, on occulte très largement ses actes pour simplement dire qu’un groupe de facho dirige l’Ukraine (Oui, c’est un fait et c’est triste, mais Quid d’élections anticpées qui devraient être normalement organisées), l’UE et les USA intervienne sans réellement intervenir (désolé mais leur sanction sont risibles surtout qu’il ne compte pas soutenir militairement l’Ukraine), et oui la communauté internationale n’est pas unanime (heureusement dirons-nous, il existe toujours un rapport de fort Est-Ouest qui n’a pas totalement disparu).

                Et je sanctionne les agissements de Poutine, qui se comporte de la même manière qu’un Hitler en son temps, les Sudètes avec la Tchecoslovaquie, pas de guerre, une négociation, et un peuple germanophone qui n’attendait qu’une chose, revenir dans le giron de l’Allemagne.
                La question a posé, c’est ce que Poutine va poursuivre ou se poser ?


              • wesson wesson 19 mars 2014 18:16

                « la Chine a tout fait pour soumettre cette région. »

                Je ne le nie pas, pas plus que je nie l’autoritarisme de Poutine Mais autant on peut déplorer les conséquences d’une mauvaise politique, autant il faut savoir faire preuve de pragmatisme pour gérer la situation qu’elle a engendré.

                C’est vrai que la Chine a phagocyté le Tibet et sa culture, mais il est vrai aussi que maintenant que cette population chinoise y réside massivement, une indépendance qui aboutirait à des déportations massives n’est tout simplement pas honnêtement envisageable.

                La comparaison de la Crimée avec les Sudètes ne me parait pas du tout pertinente, et cela pour plusieurs raisons.

                * Cette demande de rattachement a été initiée et est venue en réaction au coup d’état de Maidan et à la personnalité du pouvoir qui en est issu, et du soutient international à ce pouvoir installé par la force. Avant cela, il n’y avait pas 5% de Criméens pour demander à être rattaché à la Russie, et la Russie ne demandait pas non plus de récupérer la Crimée

                * Légal ou pas, il y a eu un référendum ou on a appelé les personnes concernés à se prononcer, et personne de censé ne conteste que globalement ce référendum se soit déroulé dans des conditions démocratiques. Il y a eu de la propagande bien entendu comme dans toute élection, mais aucun cas de contrainte n’as été à déplorer. Je n’ai pas entendu que pour la question des Sudètes, ni Hitler ni Benès aient organisé une quelconque consultation populaire.

                * La Crimée avait été donnée à l’Ukraine par Kroutchev dans un contexte bien différent : Elle n’avait strictement aucune indépendance par rapport à la Russie. Ce que Kroutchev voulait faire en fait, c’est de refiler la patate chaude des Tatar déportés par Staline au gouvernement de Kiev, et leur laisser gérer leur éventuel retour. Lors de la chute de l’URSS, on a donné la Crimée à l’Ukraine sans d’ailleurs lui demander son avis malgré un historique Russe des plus clair. Et pour ne pas effaroucher les Criméens, on leur a fait une autonomie assez importante, c’est à dire la constitution de 1992. Contrairement à ce que l’on raconte ces derniers temps, les relations entre Crimée et Ukraine n’ont jamais été très bonnes, car le pouvoir Ukrainien n’as sans cesse essayé de réduire la portée de cette autonomie. En particulier sur la question de la pratique du Russe, cela fait très longtemps que l’Ukraine essaie de la bannir. Ainsi le nombre d’écoles Russophones était en baisse constante. Pour étudier Pouchkine, les Criméens Russophones devaient le faire à partir de la traduction Ukrainienne. Ainsi, cela faisait un bon moment que les Criméens avait constaté une forme diffuse de Russophobie qui s’était développée, sans aller jusqu’au point de rupture. La stratégie de la grenouille dont on chauffe l’eau petit à petit...

                C’est sur ce dernier point que l’on peut considérer que les évènements de la Crimée sont plus comparables au rattachement de la Sarre à l’Allemagne en 1935. Au lendemain de la 1ère guerre mondiale, la Sarre avait été placé sous administration Française en 1919 pour une période de 15 ans à l’issue de laquelle un référendum serait organisé. Ce référendum a donné 90.8% pour le retour de la Sarre à l’Allemagne, 0.4% pour une annexion définitive Française, et 9.8% pour un status quo.

                C’est pourquoi je pense que comparer Poutine a Hitler et la Crimée aux Sudètes est d’une sottise sans nom.


              • virkiel 20 mars 2014 12:24

                C’est peut être exagéré la comparaison que j’ai faite, mais n’oubliez pas que les sudètes n’ont peut être pas été données aux Tchèques, ils ont simplement était démembrés de l’Allemagne avec le traité de Versailles. Après, on ne se situe pas dans une époque équivalente, Poutine a été bien plus fin qu’Hitler en son nom, il use de tous les outils démocratiques pour obtenir ce qu’il souhaite.

                Et je ne pense pas sincèrement que le choix du référendum sur la Crimée soit venu comme ça d’un peuple qui souhaitait revenir Russe.

                Mais en tout cas, je tiens juste à applaudir l’argumentation apporté dans chacune de tes réponses, c’est un vrai plaisir, et même s’il peut y avoir des oppositions sur certains points, j’en apprends beaucoup sur la situation du moment, et pour cela merci.

                Je ne reste pas borné dans une position, l’échange me permet justement d’étoffer ma vision d’une situation, et de décrasser peut-être des positions qu’on tente de nous faire croire par des médias corrompus, qui souhaitent bien souvent nous faire état de situations mensongères pour soutenir les actions de notre gouvernement.


              • nanar 19 mars 2014 12:24

                http://www.voltairenet.org/article182777.html
                Pré-accord Kerry-Lavrov pour une réforme constitutionnelle en Ukraine | Les documents des négociations secrètes


                • wesson wesson 19 mars 2014 13:27

                  Bonjour l’auteur,

                  de toute manière, au train ou vont les choses, le gouvernement de Maidan ne sera même plus approchable dans à mon avis quelques semaines à peine.

                  Car pendant que on fait voter le peuple en Crimée, on force les patrons de chaine à démissionner en Ukraine, à coup de gnons. (et en plus, mon lien c’est pas du RT, c’est du Euronews qui fait partie du poutine-bashing médiatique)

                  C’est donc le député responsable de la liberté d’expression au parlement Ukrainien (ça ne s’invente pas) et membre du parti Svoboda qui s’est invité avec quelques amis dans le bureau du directeur de la télévision publique Ukrainienne, lui reprochant d’avoir diffusé la veille au soir un reportage montrant la cérémonie de la signature par Poutine du traité reconnaissant la Crimée comme faisant partie de la Russie.

                  Après lui avoir distribué quelques torgnoles, ces grands démocrates l’assoient sur son siège et lui présentent rageusement une feuille blanche sur laquelle il est sommé d’écrire sa lettre de démission. Puis, notre amoureux de la démocratie exhibe fièrement cette démission spontanée sur son Facebook.

                  Et petit à petit on prends la mesure du progressisme du gouvernement de Kiev à l’aune des décisions qu’ils prennent :
                  * rétablissement de la peine de mort pour les ennemis de l’état
                  * Interdiction du parti communiste et du parti socialiste progressiste d’Ukraine
                  * Rupture des relations diplomatiques avec la Russie et avec quelques autres états
                  * Interdiction de diffusion de toute chaine étrangère (50% des chaines Russophones ont été contrainte à cesser d’émettre, les autres doivent suivent)
                  * Demande officielle de rejoindre l’OTAN et demande de soutient militaire et d’envoi d’armes

                  Et il y a une mesure qui me fait tout particulièrement sourire :
                  * Multiplication par 12 du montant du droit de passage du gaz Russe, sous la menace de couper purement et simplement la fourniture de gaz à l’Europe

                  Si ils font seulement mine de vouloir sérieusement mettre en œuvre cette dernière mesure, je crois que ça en sera fini de leur ambitions Européennes, et pour un très très long moment.


                  • wesson wesson 19 mars 2014 13:40

                    le plus succulent d’ailleurs est le texte de l’article de Euronews concernant cette atteinte flagrante à la liberté d’expression

                    " Le patron de la télévision déjà en fonction sous Ianoukovitch, était connu pour pratiquer la censure. La télévision a été accusée d’avoir constamment menti pendant le siège de Maïdan. « 

                    Donc pour eux, c’est normal, tout va bien ... Ben oui quoi, il l’as bien cherché sa torgnole ...

                    tout juste ils ont une petite remarque, mais rien de grave :

                     »Il n’empêche que la méthode est plutôt musclée, de la part de députés."

                    meeeeuuuuh non !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès