Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Loukachenko, le dernier dictateur d’Europe

Loukachenko, le dernier dictateur d’Europe

Alexandre Loukachenko. Son nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant, cet ancien directeur de sovkhoze a bien failli devenir, à l’heure où la question de la succession de Boris Eltsine se posait, le président d’une confédération Russie-Belarus, et souffler le Kremlin sous le nez de Vladimir Poutine. Ne pouvant assouvir son désir de grandeur, Loukachenko se contente depuis 1994 de tenir d’une main de fer le Bélarus. Presse muselée, internautes épiés, démocratie déguisée en monarchie héréditaire, dépendance vis à vis du voisin russe : bienvenue dans la dernière dictature d’Europe.

La liberté d’expression bafouée

Aux portes de l’UE, se dresse ce véritable état policier : Minsk compte en effet plus de policiers que la Pologne voisine, pourtant quatre fois plus peuplée. Loukachenko s’est octroyé le pouvoir en août 2008 de suspendre la diffusion d’un média au motif d’une publication "inadéquate".

Les internautes sont également tenus en laisse : depuis le début de l’année, les fournisseurs d’accès ont le devoir de fournir à la police l’identité de chaque internaute utilisant une connexion internet. Dans un pays ou le taux d’équipement en matériel informatique est loin d’atteindre celui d’un marché saturé, les cybercafés tiennent une place importante.

Or, depuis 2007, les propriétaires de ces établissements ont le devoir de communiquer à la police l’identité des clients visitant des sites dits sensibles et depuis le début de l’année, une carte d’identité est nécessaire pour accéder à un cybercafé. Afin de réguler l’anarchie de l’internet, Loukachenko assume prendre exemple sur le modèle chinois. Celui qui a ressuscité le KGB se tient informé en permanence des complots qui le menacent. Back in USSR...

Chronique d’une parodie démocratique

louka.jpgLors de son élection en 1994, Loukachenko s’était appuyé sur sa popularité dans le monde rural, due à son statut d’ancien sovkhoznik, un charisme certain, et ses positions contre la corruption pour créer la surprise. Deux ans plus tard, la communauté internationale émet ses premiers doutes quand au caractère démocratique de la présidence de M.Loukachenko : le oui l’emporte largement lors d’un référendum visant à renforcer le pouvoir présidentiel, allongeant son mandat de deux ans, mais dénoncé par l’opposition pour des irrégularités.

Entre 1999 et 2001, Loukachenko fait le ménage : plusieurs opposants sont déclarés disparus. En 2006, sa deuxième réélection, acquise avec 82,6% des suffrages, met le feu aux poudres : l’opposition occupe cinq jours durant la place d’Octobre à Minsk en signe de protestation. La veille d’un grand rassemblement organisé par l’opposition, la police évacue la place, la révolte est avortée et Loukachenko reste au pouvoir.

Lors des dernières élections législatives, en 2008, l’opposition n’a obtenu aucun siège. Non démocratiques les élections biélorusses ? Loukachenko, ou "Batka" est passé aux aveux l’an dernier, avouant avoir ajusté les résultats des élections présidentielles 2006...en sa défaveur, car son succès s’apparentait à un plébiscite unanime, et craignait qu’on ne l’accuse de fraudes. Sympathique.

République parlementaire ou monarchie héréditaire ?

La république biélorusse prend d’ailleurs les attirails d’une monarchie héréditaire plus que ceux d’une démocratie occidentale. En avril 2008, Loukachenko s’affiche lors d’une cérémonie avec une petite tête blonde de cinq ans, inconnue jusqu’alors.

Rebelotte lors d’un match de hockey sur glace quelques semaines après. Cette fois plus de doute, le jeune garçon n’est autre que le fils de Loukachenko. Je l’ai déjà dit, mon plus jeune fils deviendra président avoua-t-il, de façon que Nikolay Loukachenko accompagne son père dans tous ses déplacements, non sans séduire les biélorusses. Étrange lorsque l’on sait que Batka avait refusé de reconnaître l’enfant, fruit d’une relation extra-conjugale avec son ancien médecin Irina Abelskaïa.

Une stabilité économique artificielle

medvedloukach.jpgSi les échos de Biélorussie ne font pas état d’une impopularité record de Loukachenko, c’est que la plupart des biélorusses se félicitent de la stabilité économique du pays, mais qui n’en reste pas moins artificielle. En premier lieu, l’état maintient la population sous perfusion, consacrant une importante part de son budget aux dépenses sociales. Batka cultive également sa popularité auprès des classes populaires, dans le monde rural en particulier, où subsiste un cruel déficit éducatif.

Mais surtout, le Bélarus profite de la tutelle du voisin russe. Cependant, Moscou, depuis 2007, a mis fin au tarif préférentiel dont bénéficiait la Biélorussie pour le gaz : de 48$ les 1000 m3, Gazprom a fait passer la note à 100$. Une hausse progressive vers le tarif européen de 275$ dont devra s’acquitter le Bélarus dès la rentrée 2011. C’est sans parler du projet de gazoduc North Stream qui vise à contourner la Biélorussie par la Baltique afin de desservir l’Europe en gaz, privant Minsk de ses droits de transit. Face à cette situation, l’Europe a tenté de faire entrer dans son giron la biélorussie en autorisant, il y a deux ans, la présence d’Alexandre Loukachenko sur le sol européen mais en réponse aux appels du pied européens mais aussi iraniens et vénézuéliens, la Russie continue de subventionner la Biélorussie, et reste son premier partenaire commercial (65% des importations et 51% des exportations). 
 
A retrouver dans son contexte original sur http://offensif.net 

Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • leypanou 30 août 2010 10:33

    Où avez-vous eu toutes ces informations : le Figaro, The Times ? Etes-vous allé là-bas ?


    • AniKoreh AniKoreh 30 août 2010 11:00


      Internet, je suppose. Avec un peu de méthode, on y trouve beaucoup d’informations. Quelques sites existent, où s’exprime l’opposition. Sinon, l’un ou l’autre bon livre, qui existent aussi..

      En ce qui me concerne, je suis allé au Belarus à trois reprises déjà. Je confirme les informations avancées par M. Joubert. Informations générales qui, ceci dit, ne relèvent en rien du secret d’état.

      Pourquoi ces titres de presse qui vous viennent à l’esprit.. Pourquoi le Figaro par exemple.. ?


      • morice morice 30 août 2010 11:39

        Où avez-vous eu toutes ces informations : le Figaro, The Times ? Etes-vous allé là-bas ?


        Et vous, d’où postez vous ? avec quel ordi ? comment vous informez-vous ?

        vous avez trouvé Agoravox comment ? Par hasard ??? avez-vous visité sa rédaction ? NON ?

        post IDIOT.

        • leypanou 30 août 2010 15:00

          @morice

          Vous vous appelez Alex Joubert ? Si vous n’avez pas compris le sens de la question, c’est que vous devez être un peu fatigué de l’esprit ! Encore un effort, vous finirez par comprendre le sens de ma question ! A moins que vous ne partagiez complètement tout ce qu’il raconte, ce qui est fait en permanence dans les journaux et revues mainstream, mais cela est peut-être trop compliqué pour vous !


        • Yvance77 30 août 2010 12:26

          C’est ce qui s’appelle « parler comme un livre ouvert »

          Rien dans ce post qui ne relève de l’expérience et du vécu. Juste des copies retravaillées de posts trouvés sur le net.

          Aucun intérêt donc.

          Quand j’ai fait un post sur la Roumanie c’est que j’y connais quelque chose (normal j’y ai vécu des années) ... mais là c’est le néant.

          On peut parler de ses passions de ses envies ... mais quand on aborde des sujets sur des pays lointains il faut être sur d’y connaitre quelque chose.

          Chose que l’auteur ne possède pas ... la connaissance intrinsèque d’un sujet !!!


          • fonzibrain fonzibrain 30 août 2010 12:36

            post de l’enfant...



            j’aime bien quand il parle de la liberté d’expression bafoué en bielorussie.

            je préfèrerai un papier sur l’INTERDICTION fait à thierry meyssan de passer sur les chaine de télé et les journaux français....

            ou un paier sur l’éviction des directeur de rédaction de france 24 après un débat sur la 11/09

            Viré pour avoir organisé un débat sur le 11 septembre !

            Ça c’est passé quand ?

            Hier, mercredi 17 septembre 2008

            Ça c’est passé où ?

            Chez France 24, la chaîne d’information de l’audiovisuel public extérieur français.

            Que s’est-il passé ?

            Grégoire Deniau (directeur de l’information) s’est vu annoncer son licenciement avec mise à pied immédiate.

            Le motif ?

            On lui reproche l’organisation sur l’antenne de France 24 de ce débat sur les « théories du complot » autour du 11 septembre :



            et je ne parle même pas de viencent reynourd en prison parequ’il a DIT qu’il ne croyait pas à la shoah.


            donc, à l’auteur, avant de regarder la paille chez le voisin , critiquer la poutre dans notre oeil, bien sure c’est tellement mieux de dire que chez les autres c’est pire que chez nous


            bref, du grand n’importe quoi


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 août 2010 14:48

              « je préfèrerai un papier sur l’INTERDICTION fait à thierry meyssan de passer sur les chaine de télé et les journaux français.... » : Quelle interdiction ? Meyssan est libre de venir s’exprimer autant qu’il le veut en France. Il existe suffisamment de chaînes et d’émissions pour qu’il soit convié si le thème le justifie. Même Dieudonné, malgré sa dérive antisémite, s’exprime sur France 2.

              Mais pour le moment, Meyssan semble avoir signé un contrat d’exclusivité avec les chaînes gouvernementales iraniennes ou celles du Hezbollah. Normal, quand on proclame que "La révolution islamique continue d’être une source d’inspiration pour un nombre considérable de mouvements populaires et révolutionnaires. Cela montre que le peuple iranien reste toujours attaché à sa révolution. (…) La révolution islamique d’Iran a une nation qui inspire, automatiquement, les valeurs auxquelles aspirent les nations du monde. « (IRB, site d’informations gouvernemental iranien, 16 février 2010).


               »
              On lui reproche l’organisation sur l’antenne de France 24 de ce débat sur les « théories du complot » autour du 11 septembre " : D’autres sources précisent que Deniau n’a pas été renvoyé pour avoir organisé un tel débat, mais pour avoir délibérément menti à sa direction à ce sujet.

              http://www.rue89.com/2008/09/17/la-redaction-en-chef-de-france-24-decapitee-0

              La raison la plus probable toutefois tient en une incompatibilité fondamentale avec la Reine Christine, nouvellement arrivée à la tête de France 24 à ce moment là...


            • fonzibrain fonzibrain 30 août 2010 17:32

               Mmarvinbear


              dis moi, edpuis son livre sur le 11/09, tu l’as vu sur combien de chaine de télé et de journaux ?


              il n’a plus jamais été invité

            • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 août 2010 23:16

              Dans ses délires paranoïaques, Meyssan affirme (sans preuve, ni même le plus petit soupçon d’indice) que Sarkozy veut sa mort et que c’est pour cette raison qu’il vit « hors zone OTAN »...

              Deja, il faudrait lui faire savoir que même si les services occidentaux en voulaient à sa vie, qu’il soit ou non dans un pays membre de l’OTAN ne change rien à la donne. Les agents secrets d’un camp comme de l’autre sont parfaitement capables d’éliminer une cible ou qu’elle se trouve. L’ Histoire regorge d’exemples.

              Je sais, par ses déclarations, qu’il affirme avoir « échappé déjà à la mort »... Curieusement, il ne montre aucune preuve, aucun argument en faveur d’un attentat contre sa personne. Il n’avance que sa parole.

              Et que vaut sa parole, quand on sait qu’il écrit des insanités du genre "Nouvelle escapade durant l’été. Nicolas, Cécilia, leur maîtresse commune et leurs enfants se font offrir des vacances états-uniennes à Wolfenboroo, non loin de la propriété du président Bush.« 
              http://www.voltairenet.org/article157210.html

              Meyssan est un habitué des déclarations mensongères. Il n’hésite pas à verser dans le crapoteux le plus sordide.

              Le CSA l’a très bien compris, puisque dans le lien que tu fournis si obligeamment, le service se base sur le fait que Meyssan »avait repris à son compte, sans la moindre distance critique ni précaution de langage, la propagation d’informations à l’évidence fausses, après avoir explicitement accordé à son auteur des labels de légitimité et de respectabilité« .

              D’ailleurs, le CSA n’interdit pas à Meyssan de se produire en France, puisque la seule demande consiste en un rappel de ce simple fait :  » la société assure l’honnêteté, l’indépendance et le pluralisme de l’information « , et qu’ un tel dérapage ne doit pas se renouveler ( en insistant sur la nécessaire contradiction des débats ).

               »dis moi, edpuis son livre sur le 11/09, tu l’as vu sur combien de chaine de télé et de journaux ?"  : selon son propre dossier de presse, Meyssan est intervenu en 2007 sur

              Addounia TV (Syrie)
              Alalam (Iran)
              Al-Jazeera (Qatar),
              Al-Manar (Liban),
              Dubai TV (Emirats),
              GTRK (Kazakhstan),
              Irib (Iran),
              KTR (Kirghizistan
              NBN (Liban),
              PMR (Transnistrie),
              Russia Today (Russie),
              Sahar (Iran),
              SSC (Syrie),
              Telesur (Amérique latine),
              TSV (Transnistrie),
              Venezolana de TV (Venezuela)

              Avec une large préférence pour des pays débordant de Démocratie, de Liberté d’Expression et de Guides Suprêmes Oeuvrant pour la Prospérité de Son Peuple ( et ou si t’es pas content c’est une balle dans la nuque...).


            • @distance @distance 31 août 2010 00:14

              Dans ses délires paranoïaques, Meyssan affirme (sans preuve, ni même le plus petit soupçon d’indice) que Sarkozy veut sa mort et que c’est pour cette raison qu’il vit « hors zone OTAN »... Mmarvinbear

              Meyssan smiley Meyssan ! rien que le nom m’amuse smiley


            • fonzibrain fonzibrain 31 août 2010 00:46

              t’es un bon toi



              alors que je e parle du csa et la télé française tu me parle de télé étrangère.....

              LOL

              c’est bien tu ira loin,

              regarde, c’est beau de voir le feu détruire cet immeuble.....

            • fonzibrain fonzibrain 31 août 2010 00:46

              t’es un bon toi



              alors que je e parle du csa et la télé française tu me parle de télé étrangère.....

              LOL

              c’est bien tu ira loin,

              regarde, c’est beau de voir le feu détruire cet im meuble..... http://www.youtube.com/watch?v=Zv7BImVvEykmeuble.....

            • anty 30 août 2010 12:50

              Achtung les agoravoxiens

              j’aimerais pas que quelqu’un conclue que le dernier dictateur européen est à l’Elysée


              • fonzibrain fonzibrain 30 août 2010 13:02

                c’estsi simple de ragrder chez le voisin

                quand chez nous c’est lamême chose


                sinon, l’auteur

                saviez vous que bush a triché deux fois et que donc son pouvoir était dictorial

                rechercher « ohio le vote déterminant » et « hacking democratie »

                petit,l’occident n’est superieur à personne, tu ne comprends pas que chez nous c’est pire, la bielorussie ne menace personne
                 les malsains c’est nous, c’est cheloud que tu ne comprennes pas cela.



                • anty 30 août 2010 13:11

                  petit,l’occident n’est superieur à personne, tu ne comprends pas que chez nous c’est pire, la bielorussie ne menace personne

                  Achtung

                  Les Bielorusses ont des moeurs assez occidentalisés du fait de sa longue cohabitation avec la très catholique (5 siècles )

                  Mais en ce moment ce pays fait chier les minorités qui habitent ce pays depuis des siècles
                  notemment les polonais et les lituaniens
                  Les relations avec ces pays sont d’ailleurs assez tendues


                • anty 30 août 2010 14:41

                  Pologne....


                • Hieronymus Hieronymus 30 août 2010 15:04

                  d’accord avec Fonzibran
                  la propagande merdiatique joue a donf
                  on pointe toujours du doigt les Russkofs
                  et la Bielorussie est une cible privilegiee
                  petit pays donc facile de taper dessus
                  la meme chose qu’avec la Serbie

                  bon qu’en est il reellement ?
                  Loukachenko est brutal et autoritaire mais son pays « marche bien » l’approvisionnement est correct et les prix tres supportables, le dirigeant joue avec ruse d’une situation privilegiee avec la Russie pour obtenir des tarifs preferentiels et des avantages a des tas de niveaux, si sa population en beneficie, c’est pas plus mal ..
                  minorites polonaise et lituanienne opprimees ? qu’est ce que ca veut dire « opprimee » ?
                  ds ces grands ensembles des empires centraux, quand on a voulu au XX siecle y decouper des etats nations, y en avait toujours un peu a cote de la frontiere qu’on avait oublies, s’ils sont restes c’est que ce ne devait pas etre si atroce que cela ..
                  il n’y a quasiment pas de Lituaniens en dehors des frontieres, a peine qq milliers en Pologne (ou ils sont tres bien traites) et zero ou presque en Bielorussie, c’est l’inverse en fait, l’est de la Lituanie est peuple de slaves, Polonais, Bielorusses !
                  il faut ajouter que l’identite bielorusse est qq chose de flou et d’assez vague, au quotidien tout le monde parle le russe, la vraie langue du pays ! mais comme il faut bien justifier d’un particularisme, les gens ont du apprendre a l’ecole le bielorusse qu’ils n’utilisent ensuite quasiment jamais ..

                  pour conclure : beaucoup de choses laissent a desirer au Belarus mais c’est tres loin d’etre l’enfer que les merdias veulent nous faire accroire, suffit d’aller voir !
                  et puis la Bielorussie ne menace absolument personne, pays de 10 millions d’habitants, enclave a l’est, totalement pacifique, alors que une certaine « grande » democratie a un comportement beaucoup plus inquietant ..


                • LE CHAT LE CHAT 30 août 2010 15:12

                  comme Hieronymus , je pense qu’on dramatise beaucoup sur la situation du Bélarus où l’on vit d’ailleurs nettement mieux que dans ces pays phare de la démocratie apporté par les troupes US , l’Irak et l’Afghanistan !


                • Duke77 Duke77 30 août 2010 14:42

                  A l’auteur,

                  Encore trop jeune pour prendre du recul, votre post est toutefois élégamment écrit. Reste plus qu’à vous extraire du formatage, regardez Chomsky par exemple et la façon dont on nous pousse à penser dans le sens de nos dirigeants qui n’ont rien à envier à votre dictateur russe :
                  Nous vivons dans une dictature médiatique comme le montre l’attitude de notre presse sur des sujets sensibles mettant en cause les lobbys dénoncés par Eisenhower avant son départ et JFK 10 jours avant son départ précipité... Ainsi, on nous raconte que Ben Laden est responsable des attentats 11 septembre et on nous fait même gober que l’Irak a des liens avec Al quaïda. Mensonge grossier pour qui connaît les positions de Saddam Hussein, tout comme la fausse preuve agitée devant l’ONU par Collin Powell :
                  Pourtant, quand certains s’élèvent contre les explications de ces menteurs avérés du gouvernement Bush au sujet des attentats du 11 septembre, ils sont virés ou déclarés persona non grata : licensiements de france 24, selection d’invités les moins crédibles pour des débats truqués (bigard et kassovitz seuls chez Durand alors que Niels Harrit devait être présent sur le plateau) et surtout aucune diffusion d’informations capitales sur ces sujets comme cette déclaration : 
                  Il y a aussi le silence sur l’affaire Karachi, qui met en avant la comportement mafieux de notre président... Vous noterez que là aussi, les médias nous ont servi l’explication Al Quaïda :
                  Al Quaïda a été monté par la CIA. Cette entité a été créée pour servir d’ennemi perpétuel à l’occident (i.e. l’axe du bien/roi du bombardement) et ainsi permettre de manipuler l’opinion public. Voilà comment nos chefs d’Etat fabriquent notre consentement aux guerres mettre la main sur l’énergie et les ressources de la planète.

                  Quant à l’internaute espionné, ici ça s’appelle Hadopi. A moins que vous ne pensiez vraiment qu’il s’agit de défendre les droits d’auteur ?
                  La meilleure des dictature est celle à laquelle le peuple adhère volontairement.

                  Le « meilleur des mondes » décrit aussi ce que serait la dictature parfaite : une dictature qui aurait les apparences de la démocratie. A Huxley.

                  • leypanou 30 août 2010 15:54

                    Une autre son de cloche concernant Belarus peut-être trouvé dans le livre de Stewart Parker intitulé : « The Last Soviet Republic : Alexander Lukashenko’s Belarus ». Si des posts d’AV se contentent de répéter ce qu’on peut lire ailleurs dans les médias mainstream, cela n’offre aucun intérêt. Un autre commentaire peut aussi être lu ici.


                    • Yannick Harrel Yannick Harrel 30 août 2010 16:07

                      Bonjour,

                      Qui a marelé que : « Le Bélarus représente une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique étrangère des Etats-Unis ? ». George Bush ? Condoleezza Rice ? Que nenni, il s’agit de l’ami Obama, et ce lors d’un discours au Congrès daté de début juin de cette année.

                      Bigre, avec une telle annonce on s’attendrait presque à voir débarquer les spetsnaz Bélarusses sur les côtes du Maryland !

                      Enfin bref, n’oublions pas que le terme de « dernière dictature d’Europe » a été lancé par la pasionaria neo-cons Condoleezza Rice et repris à l’unisson par les sectateurs Européens d’alors. Or pour qui est un tant soit peu averti des questions relatives à l’Europe de l’Est, le Belarus a répondu positivement aux appels de pied des instances Européennes et n’a jamais fermé la porte au dialogue (encore récemment le pays a accueilli le représentant de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe il y a quelques jours).

                      Ce que l’on reproche principalement à ce pays ? De ne pas couper les ponts avec la Russie et de ne pas avoir libéralisé à outrance le pays, le plongeant dans un chaos sans nom comme la Russie d’Eltsine. Comme si en filigrane la paupérisation de la population et l’alignement inconditionnel sur un modèle dicté depuis Washington devait être la norme planétaire...

                      Cordialement


                      • Hieronymus Hieronymus 30 août 2010 17:26

                        j’abonde totalement ds le sens de Yannick
                        si les neo-cons merloques, dont BHO s’est fait depuis tristement le porte voix (fini le reve americain, ils sont tous les memes pantins) tapent a donf sur le Belarus, c’est parce qu’ils ne sont pas parvenus a y implanter la meme entreprise de destabilisation qu’ils ont operee par ex. en Georgie ou en Ukraine, cette fameuse revolution orange qui est une monstrueuse operation d’intox des merdias !
                        puisqu’on arrive pas a s’immiscer dedans a noyauter de l’interieur, on opere autrement, en caricaturant, en cherchant a diaboliser de l’exterieur, faut dire que de voir le president bielorusse recu en Iran ou au Venezuela n’a pas du contribuer a le faire apprecier par les ricains, mais Loukachenko sentant de + en + de difficultes a maintenir les tarifs preferentiels d’hydrocarbures avec la Russie, se doit bien de chercher des liens avec d’eventuels nouveaux fournisseurs ..

                        le but ultime (et non avoue car non avouable) des faucons de la Maison Blanche est de depecer progressivement l’ex-URSS (c’est en partie fait) et de reduire la Russie a ne plus etre qu’une grande Moscovie, ce qu’elle etait en gros fin XV debut XVI siecle ..
                        l’enlevement de gre ou de force du Belarus a la sphere d’influence russe fait partie de ce jeu, meme si les Bielorusses y sont ds leur grande majorite fortement opposes, en fait tout le contraire de ce qu’un formidable matraquage pretend nous faire croire !


                      • Arunah Arunah 30 août 2010 19:31

                        Bonjour Yannick ! Bonjour Hieronymus !

                        Messieurs, j’adhère totalement à vos analyses qui ont le mérite d’être nuancées et non partisanes en plus de prendre en compte les intérêts géostratégiques de la zone... intérêts qui ne sont pas nécessairement ceux de Washington. Mais ne voulons-nous pas un monde multipolaire ? 
                        Je ne connais pas personnellement la Biélorussie ( pardon pour l’ancienne forme ! ) mais j’ai eu des contacts professionnels ( fructueux ! ) avec une quinzaine de Biélorusses qui dans l’ensemble m’ont paru de bien meilleur niveau personnel que leurs homologues russes... Le seul reproche que l’on puisse leur adresser, c’est qu’ils ne sont pas « exotiques » comme les Russes... Ils fonctionnent comme des Occidentaux et sont très professionnels en plus d’être de contact très agréable...

                        La lune de miel entre la Biélorussie et les Chancelleries occidentales a pris fin à cause d’une sombre histoire de territoires de chasse arbitrairement annexés par A. Loukachenko.
                        Cette région abritait les datchas des Ambassades qui se sont donc ainsi retrouvées expropriées... Les Ambassades de l’ancien bloc ex-soviétique ont évacué leurs datchas sans protester... mais les Occidentaux ont refusé l’expropriation. Du jour au lendemain, Loukachenko est devenu une bête à abattre...

                        S’il est vrai que la liberté de la presse est encore plus limitée qu’en Russie et le respect des droits de l’homme totalement inconnu, le sort de la population apparaît plus enviable qu’en Russie...

                        Étant allergique à l’architecture stalinienne en béton, j’ai toujours évité d’avoir à effectuer un déplacement à Minsk... C’est peut-être dommage...

                        Signalons aussi une remarquable écrivaine biélorusse : Svetlana Alexiévitch
                        http://fr.wiki/Svetlana_Alexievitch dont les principaux titres sont « La Supplication » sur la catastrophe de Tchernobyl et « Les Cercueils de zinc » sur la guerre en Afghanistan.


                      • Katinka 5 septembre 2010 12:33

                        S’il est vrai que la liberté de la presse est encore plus limitée qu’en Russie et le respect des droits de l’homme totalement inconnu, le sort de la population apparaît plus enviable qu’en Russie...

                        Liberté de la presse muselée ?

                        Ça fait du bien un peu de russophobie . Je vous comprends !

                        Messieurs et Dames, en Russie, ils vivent les fesses serrées et à l’Aéroport, au kiosque, il n’y a que GALA et Paris MATCH.
                        Et à chaque retour en France, je planque un russe dans ma valise.

                        Ca fait vraiment du bien...un peu de nosophobie !


                      • Katinka 5 septembre 2010 12:34

                        Ça fait vraiment du bien...un peu de russophobie ! 


                      • Internaute Internaute 6 septembre 2010 09:04

                        YH a raison. De toute manière, qu’en on lit dans l’article des propos comme « Loukachenko s’est octroyé le pouvoir en août 2008 de suspendre la diffusion d’un média au motif d’une publication « inadéquate ». » on sait dèjà qu’il s’agit d’un pamphlet et non pas d’un article d’information.

                        En France la censure est permanente, des sites Internet et des travaux de recherche sont interdits, des gens sont poursuivis pour leurs opinions, les réunions publiques pacifiques sont interdites lorsqu’elle ne caressent pas le pouvoir dans le sens du poil, le résultat d’un référendum est mis à la poubelle et on réussit à couper le signal satellitaire de la chaîne arabe Al manard. Dans ces conditions, la Biélorussie me paraît être un havre de libertés individuelles.

                        Les leçons de démocraties données par des fachistes commencent à me gonfler sérieusement.


                      • Traroth Traroth 30 août 2010 18:34

                        Vu l’évolution de la démocratie en Europe, Loukachenko est un précurseur, en fait... smiley


                        • ddt99 ddt99 30 août 2010 19:33

                          « Presse muselée, internautes épiés, démocratie déguisée en monarchie héréditaire, »

                          La réplique exacte de la France

                          Vous remplacez quelques noms, quelques dates et vous aurez un article sur la gouvernance du Président du royaume de France.


                          • Pyrathome pyralene 30 août 2010 20:55

                            Vous croyez qu’en France on peut se permettre de critiquer les autres ?
                            c’est la même chose.....il n’y a que la façade de démocratique, derrière c’est le totalitarisme....


                            • sonearlia sonearlia 30 août 2010 21:40

                              A propos d’internet, renseignez-vous sur l’hadopi, la loppsi, l’acta, et vous verrez que ce qui arrive en France, est pire que ce qu’il se passe en Biélorussie.


                              • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 30 août 2010 21:44

                                D’ailleurs, il manque un réel article sur le sujet ici. Je m’y connais mais je n’ai pas la plume du journaliste. Quelqu’un pourrait-il faire un article, ça sensibiliserai les lecteurs à ces sujets...


                              • sonearlia sonearlia 31 août 2010 01:16

                                Les articles de pcinpact et numerama, sont très instructif sur la-dessus.


                              • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 31 août 2010 15:38

                                Ce sont mes sources d’informations, mais je parlais de faire un article ici, car on ne voit pas grand chose des dangers qui se préparent, il n’y en a que pour les saucisson-pinard /musulman, israel/palestine, gauche/droite....


                              • @distance @distance 30 août 2010 23:50


                                Alexandre Loukachenko président élu en 1994 ; depuis 16 ans donc

                                Lors de l’été 1996, 70 députés sur les 110 que compte le parlement biélorusse signent une pétition pour empêcher Loukachenko de violer la Constitution. Loukachenko invite des officiels russes de premier plan pour jouer les « médiateurs » tel Viktor Tchernomyrdine et éviter que soit voté une motion de censure.

                                Peu de temps après, en 24 novembre 1996 Loukachenko fait organiser un référendum en vue d’étendre son mandat de 4 à 7 ans, mais aussi d’élargir ses pouvoirs comme de pouvoir fermer le Parlement.

                                Le 25 novembre, Loukachenko annonce que 70,5 % des votants ont voté « oui » avec une participation de 84 %. La manière dont la campagne a été menée est vivement condamnée. Le gouvernement a banni l’opposition de la télévision et de la radio, empêché toute parution de journaux d’opposition et fait saisir son matériel publicitaire.

                                Loukachenko ajourne immédiatement le Parlement biélorusse. La police occupe alors le Parlement et emprisonne 89 des 110 députés considérés comme « déloyaux ». Un nouveau parlement composé de 110 pro-Loukachenko est mis en place.
                                Loukachenko


                                je n’ose imaginer les cris de buses de nos humanistes de pacotilles si un président français faisait le tiers de tout ça et s’il restait au pouvoir pendant 16 ans.


                                • Internaute Internaute 6 septembre 2010 09:13

                                  La dissolution du parlement est une prérogative du président français. Louckatencho ne faisait donc qu’appliquer les règles du phare de la démocratie mondiale, la nôtre.

                                  L’article 16 de la constitution française permet au président de la république de prendre les pleins pouvoirs et de gouverner seul, « s’il estime que la situation le justifie ».

                                  L’engagement des armées françaises est de la seule responsabilité du président de la république.

                                  Sans utiliser ces articles excpetionnels de notre consitution, le passage de lois par ordonnance est courant. Cela signifie que des lois sont appliquées sans passer par le vote du parlement ni du sénat.

                                  Le président de la république nomme les directeurs de chaînes de télévision.

                                  Avant de critiquer les autres, regardez chez nous.


                                • Internaute Internaute 6 septembre 2010 09:14

                                  J’oubliais. Chirac et mitterand ont tous les deux fait 14 ans au pouvoir.


                                • galien 31 août 2010 00:15

                                  !au moins cet auteur est à ranger dans la catégorie GLADIO, voilà ça c’est fait.


                                    • AlbatrosE AlbatrosE 31 août 2010 07:40

                                      Un magnifique hymne national, en tous cas :
                                      http://www.youtube.com/watch?v=BpzG9Vjq7-E


                                      • AlbatrosE AlbatrosE 31 août 2010 07:48

                                        En tous cas, d’accord avec la majorité des avis et des commentaires : Le Belarus résiste à l’OTAN et au nouvel ordre mondial. La vie sur place ne correspond pas aux caricatures et la scolarité universitaire est gratuite pour les nationaux, par exemple.

                                        Bien entendu, le modèle Internet fliqué, je ne le soutiens pas. Il faudrait comprendre que le nouvel ordre mondial agit plus aux échelles nationales qu’individuelles. la liberté individuelle peut être un formidable outil pour y résister.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles







Palmarès