Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Sahara occidental, un échec onusien

Sahara occidental, un échec onusien

Depuis le milieu des années 1970. le Maroc et le Front Populaire pour la libération de Saguia El Hamra et du Rio de Oro (Front Polisario) se disputent le territoire du Sahara occidental. En 1991, après près de deux décennies de conflit armé, un cessez-le-feu est signé. Depuis lors, et en dépit de l'arrêt des combats, aucune solution politique acceptée par les deux parties n'a pu être adoptée. Retour sur ce conflit.

Sahara occidental : un échec onusien

Depuis le milieu des années 1970, le Maroc et le Front populaire de libération de Saguia El Hamra et du Rio de Oro, dit Front Polisario, se disputent le Sahara occidental. En 1991, après près de deux décennies de conflit armé et l’annexion par le Maroc des trois quarts du territoire du Sahara occidental, un accord de cessez-le-feu est signé par les deux belligérants. L’adoption, la même année, par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) de la résolution 690 permet le déploiement des Casques bleus de la Mission des Nations unies pour un référendum au Sahara occidental (MINURSO).

La MINURSO se voit charger de veiller au respect du cessez-le-feu par les deux parties et, surtout, comme l’indique son nom, de préparer et organiser un référendum d’autodétermination, dont la tenue est fixée pour l’année de suivante. Mais bien vite, les désaccords entre les autorités marocaines et le Front Polisario, au sujet notamment des critères d’identification et de composition du corps électoral se révèlent des obstacles rédhibitoires à la tenue du scrutin référendaire. En mai 1996, après plusieurs vaines tentatives de médiation, le secrétaire général de l’ONU annonce l’arrêt du processus d’identification des votants mené par la MINURSO et, conséquence immédiate, celle-ci voit ses effectifs réduits. Après avoir compté plus de 1 000 membres au sein de son effectif, la mission onusienne ne se compose plus, au 31 octobre, que de 243 personnes, dont le Commandant de la force et le personnel médical (chiffres communiqués par la MINURSO).

En 2013, après vingt-deux ans de présence sur le terrain, la mission onusienne n’a toujours pas atteint l’objectif qui lui fut initialement fixé, à savoir l’organisation d’un référendum d’autodétermination. De l’aveu même de l’actuel secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, les Casques bleus se contentent de veiller au respect du cessez-le-feu (Rapport 2013 du secrétaire général au Conseil de sécurité, S/2013/220).

Depuis l’accession au trône du roi Mohammed VI (1999), le Maroc rejette l’idée de l’organisation d’un référendum d’autodétermination. En visite à Lâayoune – la capitale administrative et économique du Sahara occidental sous contrôle marocain -, le souverain alaouite déclare, le 6 mars 2002 : « Le Maroc ne renoncera pas à un seul pouce de son Sahara, inaliénable et indivisible ». (Dépêche Maghreb Agence Presse (MAP), 6 mars 2002) Désormais, les autorités marocaines proposent l’octroi d’un statut de région autonome pour le Sahara occidental. S’il devait accepter la tenue d’un scrutin référendaire, le Maroc ne l’envisagerait qu’au sujet de ce statut d’autonomie, à savoir son rejet ou son acceptation. De son côté, le Front Polisario demeure viscéralement attaché au principe d’autodétermination.

Conscient de ces positions divergentes, le Conseil de sécurité enjoint – enfin ! –, le 30 avril 2007, les deux parties à négocier « de bonne foi, sans condition préalable » (résolution 1754). Ainsi pendant cinq années, des rencontres sont organisées entre les deux parties sous l’égide des Nations unies. Toutefois, là encore, les positions opposées et inconciliables des deux parties rendent ces réunions infructueuses, voire stériles. Ban Ki Moon concède qu’«  aucune des parties n’a accepté la proposition de l’autre en tant que seule base de négociation et aucune n’a pris à ce jour des mesures qui indiquerait qu’elle est disposée à avancer sur la voie d’un compromis acceptable. » (Rapport 2011 du SG au Conseil de sécurité, S/2011/149). Il dénonce l’attitude des autorités marocaines pour qui les « pourparlers […] sont destinés à négocier les détails de [leur] proposition d’autonomie. » (Rapport 2012 du SG au Conseil de sécurité, S/2012/197). Ban Ki Moon pointe également du doigt l’atmosphère dans laquelle se déroule les réunions et souligne que « le processus de négociation reste caractérisé par un manque total de confiance, et chaque partie se méfie profondément de l’autre ». (Rapport 2011 du SG au Conseil de sécurité S/2011/149). Aveu d’échec, Christopher Ross, l’envoyé spécial du secrétaire général au Sahara occidental, décide, le 29 novembre 2012, de mettre un terme aux réunions bilatérales.

Au vrai, depuis l’entrée en vigueur du cessez-le-feu et le déploiement des Casques bleus, la situation n’a guère évolué sur le terrain. Dans la partie contrôlée par le Maroc, les Sahraouis qui osent exprimer leurs revendications indépendantistes sont systématiques victimes de la répression de l’appareil sécuritaire marocain. Les Sahraouis installés, depuis des décennies, dans des camps de réfugiés près de Tindouf (sud-ouest algérien) continuent de vivre dans des conditions humanitaires précaires. Chaque mois, le Programme alimentaire mondial (PAM) distribue 90 000 rations alimentaires aux réfugiés sahraouis les plus vulnérables. À l’instar des sahraouis vivants dans la partie du territoire sous contrôle marocains, les réfugiés des camps de Tindouf doivent épouser, sous peine de représailles, les idées du Front Polisario.

Bien qu’il soit le théâtre d’un des conflits les plus longs depuis la Seconde guerre mondial, le Sahara occidental ne fait que par trop rarement la une des médias internationaux Un, deux articles par-ci, quelques dépêches bien trop brèves par-là, on n’évoque le Sahara occidental que de loin en loin, à l’occasion d’une manifestation de sahraouis violemment réprimée par les autorités marocaines. Avec un cessez-le-feu relativement bien respecté par les deux belligérants, l’absence de combats et de victimes sur le champ de bataille, ce conflit ne peut pas plaire aux metteurs en scène de la politique internationale. Né dans la seconde moitié du XXe siècle du processus de décolonisation (l’Espagne quitte le Sahara occidental en 1975), au plus fort de la période de la guerre, ayant survécu à la chute du bloc de l’Est, ce conflit laisse perplexe, déstabilise les analystes et les observateurs. Ils n’arrivent pas à comprendre et d’aucuns y voient que le fruit de rivalités entre deux puissances régionales : le Maroc et l’Algérie.

En attendant, depuis bientôt quarante ans, des milliers de familles vivent séparées, les jeunes dans les camps de réfugiés sont pour une grande majorité inactifs, sans espoirs et ne rêvent plus, depuis fort longtemps, de lendemains meilleurs.

© Youssef Jebri, décembre 2013.


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Aafrit Aafrit 19 décembre 2013 14:52

    Article équilibré.
    Merci à l’auteur qui traite le sujet d’un point de vue humaniste sans prendre partie.

    Pourvu que ce conflit trouve une solution.Un référendum comme l’avait admis l’ex Roi HassanII qui, contrairemenl à son fils le Roi Mohamed6, était convaincu que la seule solution est d’organiser ce foutu référendum.
    Que les sahraoui acceptent de vivre sous l’autorité marocaine ou qu’ils aient leur indépendance, l’essentiel est que les gens vivant dans la misère absolue que ce soit à Tindouf ou au Maroc puissent se permettre de rêver à nouveau.


    • cedricx cedricx 19 décembre 2013 16:15

       ...« Le Maroc ne renoncera pas à un seul pouce de son Sahara, inaliénable et indivisible ». (Dépêche Maghreb Agence Presse (MAP) « ....


      Inutile de vous dire que cette profession de foi a de quoi faire hurler de rire tout observateur attentif : ce Sahara »inaliénable et indivisible" a justement été divisé - par le monarque marocain - en deux parts égale, juste après l’invasion des territoires sahraoui, au moment de l’agonie du général Franco ; une part pour le Maroc et une autre pour la Mauritanie de Mokhtar Ould Dada, histoire de diluer les responsabilités quant à cette annexion illégale du point de vue du droit international, la Mauritanie par la suite n’a plus voulu de ce cadeau empoisonné.Difficile dans ce cas d’invoquer la terre sacrée de la patrie...

      • Jonas 19 décembre 2013 16:33

        @Youssef Jebri


        Vous ne pouvez pas gagner sur tous les tableaux. 80% des problèmes traités à l’ONU concernent la Palestine. Grâce à la Ligue Arabe, l’Organisation de la coopération islamique et leur courroie de transmission , les pays soi-disant non -alignés.

        C’est aux pays Arabes et musulmans de prendre ce conflit en main et d’en évoquer la solution a l’Assemblée générale de l’ONU où dans leurs propres Assemblées. 

        Je rappelle que les pays arabes et musulmans représentent 27, 5 % de l’Assemblée générale de l’ONU et avec les pays non-alignés près + de 65%. Soit plus que la majorité.

        D’où la question Palestinienne à toutes les séances de l’ONU et la condamnation AUTOMATIQUE d’Israël. 

        Certains d’ailleurs sur ce site confondent les résolutions de l’Assemblée générale et celle du Conseil de sécurité.

        L’ONU n’est pas là seulement pour les Palestiniens ,d’autres conflits hélas se déroulent dans le monde , il suffit de regarder l’Afrique. et ailleurs. 

        Par ailleurs , malgré toutes les pressions et notamment celles du Groupe des amis du Sahara occidental ( Etats-Unis-Russie-France- Royaume-Uniet Espagne) Mohammed VI ne cédera rien sur le Sahara occidental. Tout le peuple marocain soutient son roi sur ce problème. 

        Je pense que si le conflit perdure c’est à cause de l’Algérie qui cherche à utiliser le Polisario pour obtenir plus tard une ouverture sur l’Atlantique. Le Maroc ne cédera pas et sur le plan militaire l’Algérie ne fait pas le poids. La guerre des sables l’avait démontré déjà. 

        Conclusion : L’Algérie doit cesser de se mêler de ce conflit et ce sont la Ligue Arabe et l’Organisation de la coopération islamique de faire leur boulot. 

        Pourquoi envoyé un Lakhdar Brahimi en Syrie ( où il n’a rien fait et ne fera rien ) au lieu de régler un conflit en Afrique du Nord qui peut se traduire avec une ouverture des frontières Maroco/ Algériennes et relancer l’UMA..


        • OMAR 19 décembre 2013 17:09

          Omar33

          Calme-toi Jonas...

          L’Algérie aurait pu obtenir un corridor assez large lui permettant d’accéder à l’océan Atlantique si Boumedienne avait dit oui à Hassan II, en 1975...

          Et comme le rappelle cedricx, le roi avait dépecé ce pays en deux, en offrant la partie sud à Ould Dadah...
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Sahara_occidental
          Dois-je te rappeler le jugement de Salomon : on ne partage pas son fils..

          Alors les déclarations de M6.....

          Et puis tu fais bien de parler de la Palestine, car justement, M6 suit le même cheminement, (le pourrissement de la situation), les mêmes méthodes (occupation, spoliation des territoires, construction du mur de la honte, liquidation des sahraouis, etc..) et le même entêtement que l’administration sioniste d’Israël...
          https://www.google.fr/search?q=maroc+le+mur+de+la+honte&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=FhmzUoCAO5GVhQexxoHgAQ&ved=0CDkQsAQ&biw=1024&bih=598

          D’ailleurs, pour cette politique, le Maroc a offert un cadeau royal à la sinistre sioniste assassin Tzipi Livni, pour service rendu à la cause marocaine...
          http://www.renenaba.com/le-collier-de-la-reine/

          Comme quoi, les loups hurlent mais ne se bouffent jamais entre-eux...


        • cedricx cedricx 19 décembre 2013 17:13

           ...« c’est à cause de l’Algérie qui cherche à utiliser le Polisario pour obtenir plus tard une ouverture sur l’Atlantique. Le Maroc ne cédera pas et sur le plan militaire l’Algérie ne fait pas le poids.  »... 


          Il est tout à fait évident que si l’objectif de l’Algérie était un couloir sur l’Atlantique, il aurait été infiniment plus facile pour elle de le négocier avec la monarchie prête à tout pour arriver à son but ( on l’a bien vu partager les territoires du Sud avec ses voisins du sud ) Il est bon de rappeler que l’algerie a déjà accès à l’atlantique grâce à l’excellent voisinage qu’elle entretient avec la Mauritanie ! J’espère que vous n’êtes pas sérieux quand vous parlez de guerre, c’est si triste ! 

        • El_Arabi_El_Acil El_Arabi_El_Acil 19 décembre 2013 17:21

          @Jonas :

          **********
          C’est ce qu’on appelle « la voie de son maître » puisque je devine que tu es un fidèle serviteur , un fidèle *baiseur de main" sans aucune dignité.
          Pour ta gouverne :
          Les frontières Algériennes ne seront jamais - au grand jamais - ré-ouvertes . La clé sous le paillasson des commerçants d’Oujda , Fez et Meknes resteront pour l’éternité . La fermeture à double tours de nos frontières consiste à nous immuniser contre la drogue cultivée à grande échelle .
          D’autre part , et là où tu te ridiculises, c’est le fait de faire croire aux lecteurs non avertis , que l’Algérie cherche un couloir vers l’Atlantique. Je t’informe , pour te tranquilliser, que l’Algérie ne cherche qu’une seule chose : qu’on lui foute la paix.
          Un couloir dis-tu ? C’est ce qu’a fait croire la politique du Makhnez alors que le Sahara Algérien est le plus grand territoire d’Afrique.

          Au fait , pourquoi abordes-tu le problème de la Palestine ? Demande à SIDEK ce qu’il a convenu avec Perez et TahanYahou quand ils viennent discrètement à Ifrène et Marrakech.

          Pour conclure , toi fils de sa majesté , l’Algérie n’est concernée ni de prés ni de loin par le conflit du Polizario en guerre contre le Maroc. Les Sahraouis sont assez grands pour parler de leur cas. Ils n’ont pas besoin de tuteurs.
          Avant de conclure : 
          j’emporte avec moi les clés des frontières jusqu’à ce que 
          => la honte permise : la location du corps de jeunes bambins aux touristes, soit bannie 
          => la drogue ne soit plus cultivée dans le Rif et ailleurs ...proscrite
          => les excuses officielles , après les ablutions nécessaires, pour tous les crimes, vols, viols commis contre les Algériens(nes) qui vivaient au Maroc pensant avoir à un pays frère.

          Deux cadeaux avant de m’éclipser : 
            l’ami de mon ennemi est mon ennemi !
            que vive la république provisoire du Maroc démocratique.

        • El_Arabi_El_Acil El_Arabi_El_Acil 19 décembre 2013 16:50

          Une chose est sûre, et non des moindres , votre texte ne parle pas - peut être par ignorance, et ce serait grave- qu’il s’agit là d’un troc entre Hassan II et l’Espagne, ancienne puissance occupante de ce territoire.

          Les accords secrets, avant le retrait de l’ex-colonisateur, que le peuple Marocain ignore, stipulaient que : Le Maroc offre, sur un plat d’argent les 2 îles de Celta et Milla à l’Espagne et, l’Espagne en échange, offre, sur un plat d’argent, le Sahara Occidental au nouvel occupant. 

          Qu’importe les dira-t-on !

          Les inquiétudes Marocaines , face au gouffre sans fond concernant les dépenses militaires pour entretenir son armée stationnée au Sahara occidental, font que la rue -timidement - manifeste sa réprobation sur le train de misère imposé au peuple.

          Pour joindre les deux bouts , le pauvre sujet de sa majesté, cultive et commercialise la drogue, au vu et au su des autorités qui ont tout intérêt à laisser faire.
          Pour joindre les deux bouts, aussi, l’état du royaume ferme l’œil , quand elle ne favorise pas, la prostitution à grande échelle. Le gros lot est gagné quand ce sont des touristes Européens qui préfèrent ...aller juste à côté , au royaume, plutôt que d’aller jusqu’à Singapour à la recherche de la chair fraîche et à très bon prix.

          Alors que le peuple fouille dans les poubelles , cultive et commercialise la drogue et se prostitue pour se nourrir, le jeune roi du Maroc est connu et reconnu pour être le 3°homme parmi les plus riches de la planète.

          L’Afrique du Nord et l’Europe sont pratiquement envahis par la drogue cultivée au Maroc. 
          Les dirigeants occidentaux et leurs familles , dociles quand il s’agit de passer leurs vacances dans le luxe royal, ne soufflent mot puisqu’ils bénéficient de palais dignes des milles et une nuit.. 

          Ce sont autant des bouffées d’oxygène pour le malheureux Marocain qui survit à la misère imposée...une misère royale dans toute sa splendeur !!! (dans toute son horreur ).

          Ce qui est gravissime aussi , c’est que le jeune roi , pour hypnotiser son peuple , laisse entendre qu’il est descendant du prophète Mohamed (qlpssl) et, de ce fait, le baise-main et baise-pied sont devenus un honneur pour qui osera s’approcher de cette merveille humaine en la personne du roi.
          Dans le cas où la rue gronde, la police civile est omniprésente. 
          Et, pour canaliser ces « chahuts de gamins » , les ministres de sa majesté évoquent l’«  »OGRE ALGERIEN «  »" , bien que ceci prête à rire mais, les Marocains sont de cette espèce... qui avale crûment... tout ce qui leur est mâché par le Makhzen que les sujets appellent avec humour : Makhnez. (traduire par pouilleux !)
           Des tracts circulent - every now and then- parce qu’il ne faut pas croire qu’un être humain puisse être avili à ce point sans réagir.

          Le rêve de ce peuple est de renverser la monarchie et d’y installer une République où le citoyen deviendra enfin un être humain , non soumis ni au baise-main ni au baise-pied, vivre sa vie , manger proprement et partager la rente générée par le phosphate dont le territoire recèle en grande quantité.

          • blablablietblabla blablablietblabla 19 décembre 2013 21:36

            Mes mains à couper que toi tu es algérien,vu la photo sur les « crimes israéliens » et hop on passe les crimes entres algériens par perte et profit .


            C’est incroyable, cet article cet hauteur est impartial ,mais vous on sent la haine du F.L.N .

            Hé entre nous le « Makhzen ou le f.l.n c’est kif kif.


            Mais tu te rend compte le ridicule ou tu tes mis ,en 10 ans y a eu 100 000 voir plus et je te passe la façon dont ils ont été assassiner en Algérie ,pas un n’est sorti dans la rue y a un massacre à Gaza en 2009 y a eu 1000 000 d’algériens dans les rues d’Alger tu crois pas qu’il y a un problème chez les algériens,peut-etre que c’était hallal chez toi et à Gaza pas hallal. 

            Tu es vraiment pathétique , pure produit du fln tu es »algérien musulman et le nif.

            La vérité je les trouvent un peu plus intelligent les marocains que les algériens vous me direz que vu l’état de vos universités y a de quoi ,vous etes dernier dans tous les classements la corruption n’en parlons même pas.

            On t a reconnu va, tu doit faire parti comme disent les algériens du clan de Oujda ,regarde ton pays ce qu’il est devenu et avec les richesses qu’il à.

            Ils veulent tous se barrer ,d’ailleurs ce qui vous gouvernent sont naturalisé « français » ben oui le chameau regarde allègrement la bosse de son voisin que la sienne .

            P.S je ne suis pas « marocain » ni « harkis » ni « juif » non plus ben oui c’est toujours ces même noms qui sortent(qui font office d’insultes en Algérie) quand on n’est pas d’accord avec eux.

            Va te rendormir va !

          • alexandre 19 décembre 2013 22:25

            Ce conflit artificiel est imposé au Maroc par les généraux d’Alger, d’ailleurs c’est bien Boumediene qui a déclaré que « le sahara est un cailloux dans la chaussure du Maroc qui l’empêchera de marcher droit pendant longtemps » sans oublier le document diffusé récemment par Aljazeera ou le président HS (comprenez fakhamatouhou Bouteflika) avouait que le Sahara dit « occidental » est bel et bien Marocain. Le Maroc est chez lui dans son Sahara et personne au monde ne l’en fera sortir de grés ou de force. L’Algérie dilapide l’argent de son peuple depuis prés de quarante ans dans le seul but de nuire au Maroc par simple jalousie due au complexe d’infériorité que nourrissent les vieux généraux depuis leur cuisante défaite pendant la guerre des sables. Une phrase dans cet article résume bien la véritable cause de ce conflit «  ce conflit laisse perplexe, déstabilise les analystes et les observateurs. Ils n’arrivent pas à comprendre et d’aucuns y voient que le fruit de rivalités entre deux puissances régionales : le Maroc et l’Algérie.

            Quant aux frontières fermées, c’est une bénédiction pour le Maroc dans la mesure ou toutes les composantes de la société Marocaine ont dû s’adapter socialement, économiquement et politiquement. Cela à obligé le Royaume à chercher d’autres alternatives, d’autres partenaires, notamment son rapprochement avec l’Union Européenne avec un statut très avancé qui n’est que le début d’un accord plus approfondit (ALECA) et avec les USA. En plus le Marocain est travailleur contrairement à l’Algérien, donc vous pouvez garder vos frontières fermées jusqu’au jugement dernier cela ne changera rien à l’ouest.

            Vous perdez votre temps et votre argent pour une cause sortie de l’imaginaire de vos dictateurs pour vous faire oublier vos propres problèmes de tous les jours et surtout en regardant ailleurs ils peuvent mieux vous faire les poches et se maintenir au pouvoir.

            C’est une honte pour un pays qui se dit »république démocratique« d’être dirigé par un clan mafieux au pouvoir depuis plus de cinquante ans et qui n’est pas prêt de le lacher avec la bénédiction d’une l’armée qui se dit »populaire« . Je vous rappel au passage cet adage Algérien :  »Tous les pays du monde ont une armée, en Algérie l’armée a un pays".

             


            • cedricx cedricx 20 décembre 2013 05:37

              Donc si je comprend bien l’O.N.U est entre les mains d’une horrible junte militaire algérienne, depuis près de quarante ans les chefs d’états et de la diplomatie du monde entier se font manipuler par une bande de généraux haï dans leur propre pays, qui n’ont même pas été capable de s’aligner sur les positions occidentales sur presque tous les sujets de ces dernières années. Avouons qu’il y a là quelque chose d’étrange et d’incompréhensible si l’on doit suivre votre résonnement. Allons, allons, arrêtons de prendre les gens pour des imbéciles, c’est bien beau de régurgiter ses fantasmes et ses ressentiments mais ça ne fait pas avancer la bonne compréhension du sujet de l’article proposé. Il y a un peuple en lutte pour son indépendance depuis plus d’un siècle, contre le colonisateur espagnol d’abord , marocain ensuite.


            • Aafrit Aafrit 20 décembre 2013 12:20

              Il faut dire qu’il est bien informé ce gars appelé Alexandre, le sujet de sa majesté, qui ressasse les mêmes conneries du Makhzen.
              Le Sahara occidental n’a jamais été marocain et le Maroc tel qu’il est conçu aujourd’hui n’a jamais existé.L’Histoire dit qu’il était un conglomérat de plusieurs Emirats, sultanats qui s’entredéchiraient entre eux dès lors qu’un pouvoir centralisé n’a jamais existé.
              En 1964, sous l’occupation des espagnoles, le Sahara occidental considéré alors comme territoires non autonomes était déjà discuté à l’ONU et à La-Haye.
              La junte algérienne n’a rien crée, et c’est pas la junte algérienne qui avait transporté les quelques milliers des gens de « la marche verte » à envahir et occuper les territoires« non-autonomes » que les espagnoles ont quittés, et c’st pas la junte algérienne qui a poussé le Maroc à accepter de partager les territoires sahraouis avec les mauritaniens.
              Le Maroc n’a été nommé « Maghreb » -en arabe- qu’en 1956, une belle idée pour la famille royale de l’époque afin de piller toute l’Histoire du Maghreb (islamique) dont le but est d’asseoir une légitimité fantoche, genre une histoire sortie tout de droit de Mille nuits et une nuit dans laquelle la famille des Glaoui descend d’une ascendance bizarroïde qui va à l’encontre de la composition démographique de la population marocaine.
              Au lieu de regarder calmement et d’essayer de comprendre comme il le fait l’auteur qui a un regard équilibré, vous, avec vos Makhzen, vous n’avez pas la moindre honte à continuer dans vos conneries propagandistes, colonialistes alors que vous prenez en otage tout un peuple qui souffre d’un côté et de l’autre, vous minez toute une région avec l’aide de tous les salopards, surtout ceux colonialistes, Israel entre autres( le mur au sahara occidental a été bâti par les israeliens)


            • alexandre 20 décembre 2013 13:11

              @ Cedrix

               

              Selon des sources proche du pouvoir, l’Algérie à dilapidée plus de deux cent cinquante milliards de dollars depuis 1975 pour financer sa propagande et ses lobbys anti Maroc, c’est tout simplement énorme et cela continue encore et encore. On a récemment pu s’en rendre compte avec la tentative de dénaturer la principale mission de la MINURSO ou en essayant de faire capoter le traité de pêche Maroc-UE, qui se sont soldé comme toujours par une brillante victoire diplomatique Marocaine. Tant que L’Algérie exportera son gaz et ses hydrocarbures en occident l’ONU se contentera d’un statut quo pour ne pas froisser les maitres d’Alger, car rappelons le si la Communauté International était sur de son bon droit le problème aurait été réglé depuis bel lurette en faveur du polizbel et au détriment du Maroc.

              Je le répète haut et fort, le Maroc est uni et indivisible de Tanger à Lagouira n’en déplaise aux ennemis de notre intégrité territoriale. Nous Marocains, sommes tous unis derrière notre roi pour le meilleur et pour le pire, notre destin est lié depuis des siècle à celui de notre monarchie garante de l’unité nationale et ce n’est pas les Sahraouis qui vous dirons le contraire. Le polissario n’est plus le représentant légitime du vrai peuple Sahraoui vivant dans les provinces du sud Marocain, tôt ou tard il finira par être mis hors jeu par la communauté Internationale qui commence à se rendre compte de la supercherie algéro-polisarienne et pour preuve la liste des pays reconnaissant la « pseudo rasd » fond comme neige au soleil

              A bon entendeur....


            • claude-michel claude-michel 20 décembre 2013 09:43

              Un pédophile niçois avait acheté un enfant 2.000€ au Maroc

              Nice › Un agent hospitalier niçois avait acheté en 2010 un bambin de 12 mois au Maroc pour mieux abuser de lui.....Ah...sahara..sahara..sahara...les aristocrates a la lanterne.. !


              •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq. 20 décembre 2013 12:24

                 @cedricx


                « Il y a un peuple qui lutte pour son indépendance... »

                Mai il y a surtout un pays -le Maroc _ qui a été saucissonnée par la France et l’Espagne qui lui ont imposé pendant 50 ans un protectorat abject.Le Sahara occidental fait partie du Maroc depuis toujours.

                La Cour Internationale Justice a reconnu dans les années 70 des liens d’allégeance entre les Roi du Maroc et les tribus sahariens au même titre que les liens qui unissaient les autres régions du Maroc avec les souverains marocains.La cour a reconnu aussi des liens avec l’ensemble mauritanien qui ne constituait pas un état D’où le partage d’abord et suite à cet avis,de ce territoire entre la Mauritanie et le Maroc.

                Le désistement de la Mauritanie et suite l’allégeance renouvelée des habitants de Oued Eddahab, le Maroc a récupéré l’ensemble de ce territoire. 

                Il est maintenant établi que les dirigeants du Polisario au départ voulaient engager une lutte armée contre l’Espagne pour récupérer ce territoire dans le cadre du Maroc et que les autorités de l’époque ont commis l’erreur de ne pas accepter pour préserver les relations avec l’Espagne et et traiter cette affaire par la voie diplomatique et obtenir la rétrocession de ce territoire comme l’a été quelques années avant Sidi Ifni..Boumédienne et Kadafi ennemis jurés de Hassan2 ont vite fait d’aider à la création de ce mouvement séparatiste, le financer et accueillir ses dirigeants.
                 
                Si Kaddafi s’est désisté par la suite, les dirigeants d’Alger ont fait su Sahara un objet essentiel de leur politique étrangères et leur hostilité au Maroc. N’est-il pas symptomatique que la famille du président du Polisario (marié à une algérienne de Tindouf) dont le père et les frères dont un médecin vivent au Maroc et sont fiers de leur appartenance à ce pays.

                Dernier point ; les pays du Maghreb ont un prolongement saharien .Pourquoi denier ce droit au Maroc et le couper de ses racines africaines.

                 L’autodétermination si autodétermination il y a doit comprendre tous les habitants originaires de ce territoire y compris ceux qui vivent au nord du pays - des centaines de milliers- mais la le Polisario ou Alger ne veulent pas en entendre parler. 

                 C’est pourquoi le Maroc propose une autonomie élargie (proche du fédéralisme) permettant aux habitants du Sahara gérer leurs propres affaire dans     

                • PrNIC PrNIC 20 décembre 2013 12:27

                  Depuis la chute du mur de Berlin , qui dresse d’autres murs chez lui et soutient les autres bâtisseurs de murs d’apartheid ?


                  • alexandre 20 décembre 2013 13:51

                    Encore un « gaucho » à la retraite qui pour arrondir les fins de mois difficile en cette période de crise, épouse les thèses Algérienne moyennant finance et croit détenir la vérité.

                    Il est né le divin enfant, jouez hautbois, résonnez musettes ! Il est né le divin enfant, chantons tous son avènement !


                  • PrNIC PrNIC 20 décembre 2013 14:14

                    Des problèmes pour répondre à la question au lieu d’être hors sujet ?


                  • alexandre 20 décembre 2013 14:53

                    La réponse est pourtant claire et précise monsieur le professeur. Vos posts sont tous diffamatoires et erronés, je suis sure que vous-même n’êtes pas convaincu par les âneries que vous écrivez.

                     Vous faites surement allusion au mur de sable qui protège la population Marocaine des exactions des terroristes du Polisario ? Et bien sachez cher Monsieur que ce mur de défense est une idée de génie de Feu Hassan 2 (paix à son âme) car sans lui aujourd’hui le Royaume serait dans la même situation que le Mali ou la Centrafrique à cause des séparatistes armés et soutenu par Alger et par des énergumènes de votre espèce.

                     


                  • PrNIC PrNIC 20 décembre 2013 16:23

                    Voila une réponse claire ! dommage qu’elle soit accompagnée d’insultes inutiles dans un débat !

                    Nous sommes Sur/ dans l’Agora ( vox ) Alexandre , où ceux qui prennent la parole sont écoutés , approuvés ou critiqués ....place publique où l’insulte n’est pas de mise !

                    Vous avez des efforts à faire pour rentrer dans un débat démocratique !


                  • alexandre 20 décembre 2013 17:09

                    Je ne vois vraiment pas ou est l’insulte cher monsieur, si vous faites référence au mot « énergumène » vous devez savoir que sa signification na rien d’insultant puisqu’elle qualifie un être « excité, agité, extravagant, passionné ». Je dirait même à la limite que c’est vous qui m’insultez en affirmant que je n’était pas capable d’intégrer un débat démocratique.

                    Je crois tout simplement que vous êtes à cour d’arguments concernant ce débat et que vous essayez de le détourner sur un autre terrain....Dommage !


                  •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq. 20 décembre 2013 12:37

                    Pour ceux qui veulent vraiment échapper à la propagande des dirigeants d’Alger et leurs représentants sir ce site voir la vraie histoire du Poilsario.


                    • PrNIC PrNIC 20 décembre 2013 13:50

                      cours internationale de justice 3 janvier 1975
                      page 506
                      Terminons par un passage que
                      l’on retrouve cette fois dans une déclaration quadripartite algéro-nigéro-mauritano-malienne
                      publiée à El-Goléa,dansleSud algérien, le26 avril1973.

                      Ce passage se lit comme suit :<<De concert avec les autres pays africains, elles continueront[les diverses parties]
                      à conjuguer leurs efforts afin de hâter la décolonisation de ce territoire et d’y faire prévaloir le libre exercice du droit à I’autodetermination. »

                      la décolonisation a bien commencé avec l’envahissement du sahara occidental par la marche verte au mépris des populations locales ( mépris et exactions toujours actuelles des forces d’occupation marocaines envers les indépendantistes sahraouis )

                      Pour ce qui est de l’autodétermination , elle ne peut que surgir des sahraouis , pas des envahisseurs passés et présents !


                    • cedricx cedricx 20 décembre 2013 14:11

                      Le peuple sahraoui ne demande qu’une chose : un reférendum d’autodétermination, pourquoi avoir peur si le Maroc est dans son bon droit ? 


                      « On peut tromper tout le monde une partie du temps. On peut tromper une partie du monde tout le temps. Mais pas tout le monde tout le temps. » Abraham Lincoln.

                    •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq. 20 décembre 2013 14:46

                      Tout le monde est d’accord pour l’autodétermination à condition que cet autodétermination englobe tous les habitants issus du Sahara.

                      Cela comme je l’ai écris ni le Polisario qui ne représente nullement tous les sahraouis ni Alger , son tuteur n’acceptent. 

                    •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq. 20 décembre 2013 15:06

                       @ PrNIC 


                      La marche verte a permis au Maroc de récupérer son Sahara avec l’accord conclu à cet effet avec l’Espagne. Pour ceux des sahraouis qui confondent opposition à la monarchie et indépendance tant pis pour eux. 

                      S’ils croient qu’en devenant « indépendants » ils vont vraiment échapper à la tutelle d’Alger ils se trompent lourdement.

                      Je leur rappelle simplement que des dynasties qui ont régné sur le Maroc - avec comme capitale Marrakech ville natal de leur dirigeant-comme les Alhomhades étaient originaires de ce Sahara Marocain.



                    • cedricx cedricx 20 décembre 2013 15:08

                      oui, trente après, vous voudriez peut -être faire participer les colons marocains issus de la marche verte ? La communauté internationale n’est pas aussi naïve que vous le pensez ! Soyez sérieux si vous voulez que le monde vous respecte !


                    • alexandre 20 décembre 2013 15:17

                      L’organisation d’un référendum est tout simplement impossible car qui dit référendum dit recensement de la masse électorale et c’est bien là le problème. Les Sahraouis sont un peuple nomade qui vit et se déplace dans une régions englobant plusieurs pays sahariens et sahéliens (Maroc, Algérie, Mauritanie, Mali, Tchad) donc la définition d’un état dit « Sahraoui » ne tient pas la route à part si tous les pays cités ci-dessus décident de jouer le jeu et de faire la même chose avec leur propre population Sahraouie. L’absence d’état civil dans ces grandes contrées désertiques vient compliquer la tâche de cette mission impossible, tout cela prouve que ce conflit est bel et bien artificiel et n’a aucune logique ni raison d’exister à par servir les intérêts hégémoniques et malsains des généraux d’Alger et de Mohamed Abdelaziz autoproclamé président à vie d’un état fantoche.


                    • cedricx cedricx 20 décembre 2013 15:51

                       .... « des généraux d’Alger et de Mohamed Abdelaziz autoproclamé président à vie d’un état fantoche. »


                      De mieux en mieux ! Le monde serait à la solde d’un état fantoche et d’un quarteron de généraux ! Je vous signale tout de même qu’aucun état au monde ne reconnait l’occupation du territoire sahraoui par le Maroc, même notre premier ministre lors de son dernier voyage à Alger a reconnu l’évidence de l’autodétermination des sahraouis sur la base de documents officiels délivrés par l’Espagne et reconnu par tous !

                      • alexandre 20 décembre 2013 16:25

                        Faux, le Quai d’Orsay a rectifié le tir en réaffirmant le soutient de la France au plan d’autonomie présenté par le Maroc comme étant « une base sérieuse et crédible » et que sa position à ce sujet était « claire et constante ». Il n’a jamais était question d’autodétermination, cela prouve une fois de plus la mauvaise fois et la manipulation des généraux d’Alger.

                        Je vous signalerez à mon tour que la Communauté Internationale ne reconnait pas la rasd, donc je persiste et signe c’est bien un état fantoche sans territoire, ni constitution, ni monnaie etc... 


                      • Aafrit Aafrit 20 décembre 2013 16:27

                        Le peuple sahraoui doit choisir son destin.
                        Un lien ou une allégeance du peuple sahraoui avec/envers les « Glaouis » n’ont jamais eu lieu. Au contraire, dans une époque pas loin de la notre, un groupe d’une tribu sahraoui, rejetant l’humiliation et l’injustice, était sur le point de renverser le trône de Marrakech.

                        La haine de Boumediene, avec Elkadaffi, envers Hassan 2 n’était pas innée à ce que je sache : en 1963 le pouvoir expansionniste colonisateur des Glaouis Makhzenien voulait envahir l’Algérie alors que les algériens étaient entrain d’enterrer leur derniers morts de leur révolution.
                        C’est le même pouvoir expansionniste qui n’a reconnu la Maurétanie que tardivement.
                        Pourquoi ?C’est parce que le pouvoir expansionniste marocain, à l’image de son confrère israélien, faisait sa propagande rigoleuse, mytho-logiquement parlant , sur la dynastie fantoche marocaine qui s’étendait de la méditerranée aux confins de la rivière du Sénégal(Le mythe du grand Israël : du Nil à l’Euphrate).
                        Alors arrêtez cette victimisation à deux sous qui ne trompe personne !


                        • alexandre 20 décembre 2013 16:41

                          Vous pouvez ronger vos nerfs tant que vous voulez, vous pouvez insulter, diffamer le peuple Marocain, sa monarchie et son histoire comme bon vous semble mais en attendant nous sommes chez nous dans notre Sahara et nous ne sommes pas prêt d’en sortir n’en déplaise à certains.


                        •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq. 20 décembre 2013 17:03

                          Le peuple sahraoui vous rigolez ou quoi !!


                          Le Sahara (entité géographique et non état) s’étend du désert marocain au désert libyen voire égyptien. Vouloir en découper une partie pour faire un état est une grave affaire géopolitique qui va se retourner en premier contre ses instigateurs algériens qui jouent avec le feu et vont déstabiliser l’ensemble de la région.

                          Qui empêchera alors, les autres habitants du Sahara éclatée sur quatre pays à demander aussi leur indépendance ? 
                           
                          On voit bien que cette affaire ne tient pas debout.C’est une boite de pendre qui va éclater    d’ abord sur la gueule de ses instigateurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès