Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Caricature de Mahomet : Charlie Hebdo a raison

Caricature de Mahomet : Charlie Hebdo a raison

Oui, bien sûr, les caricatures de Mahomet produites par Charlie Hebdo au lendemain des émeutes provoquées par le film islamophobe « l’innocence des musulmans » sont une provocation. Quiconque a déjà ouvert ce journal sait qu’il s’est fait une spécialité de la provocation et de la satire, notamment concernant les religions, toutes les religions.

Hors du contexte de tensions religieuses créé par le film « l’innocence des musulmans », les caricatures publiées par Charlie Hebdo ne sortent pas de l’ordinaire du journal. Des caricatures de Jésus ou du Pape, on en perd rapidement le compte dans Charlie Hebdo, et elles ne sont pas moins provocantes pour la religion catholique que peuvent l’être les caricatures de Mahomet publiées cette semaine. Quand Charlie Hebdo présente Jésus organisant un « dîner de con » avec les différents courants de pensée catholique, quand Charlie Hebdo montre les fesses de Sarkozy, le journal satirique n’a pas dépassé les bornes de la caricature. Pourquoi alors montrer les fesses du Prophète Mahomet serait différent ? Au contraire, avec sa célèbre caricature « c’est dûr d’être aimé par des cons », Charlie Hebdo a amplement démontré qu’il faisait très bien la différence entre la religion musulmane dans son ensemble et les intégristes musulmans dont certains peuvent recourir à la violence, au terrorisme. Mais somme toute, n’est ce pas la caricature de la page de garde qui résume le mieux la situation avec son titre « intouchable 2 » (où un juif est également représenté, soit dit en passant)

 Comme de nombreux commentateurs l’ont rappelé à travers la presse, le délit dans la loi française est de viser une communauté dans son ensemble, et non pas de viser une opinion religieuse. En attaquant une figure symbolique, le Prophète Mahomet, Charlie Hebdo n’attaque pas des personnes physiques, mais une idée religieuse dans la tradition française d’une presse anti-cléricale qui remonte à la fin du XIXème siècle et au débat sur la séparation de l’église et de l’état. Le délit de blasphème a été aboli par la loi introduisant la liberté de la presse du 29 juillet 1881.

 En soit, les caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo ne sont pas choquantes. Elles participent du droit fondamental de la presse à caricaturer une idée politique ou religieuse. L’interdire, ce serait rétablir un délit de blasphème totalement opposé à la notion de laïcité. La laïcité, faut-il le rappeler, ce n’est pas seulement de traiter de manière égale toutes les religions, c’est aussi avoir le droit d’être athée, de critiquer les religions, de blasphémer.

 La seule question qui se pose était : était-ce le bon moment ? Etait-il opportun de publier ces caricatures au moment même où une partie du monde musulman est en effervescence suite au film islamophobe « l’innocence des musulmans », et où les plus intégristes recourent à la violence pour exprimer leur colère. Violence qui a déjà causé de nombreux morts et blessés. Charlie Hebdo est un journal satirique certes, mais également un journal puisant son contenu dans l’actualité. Pouvait-il ne pas traiter des émeutes autour du film « l’innocence des musulmans » quand tous les autres journaux abordent le thème à longueur de colonne. Et Charlie Hebdo ne traite pas d’un tel sujet sans quelques caricatures pour l’accompagner.

Néanmoins, en terme juridique, on peut se demander s’il n’y a pas là « trouble à l’ordre public », la rédaction de Charlie Hebdo ne pouvant ignorer que ses caricatures risquaient de susciter des réactions violentes, en France et contre les ressortissants français à l’étranger.

 Mais qui « trouble l’ordre public » ? Celui qui publie les caricatures, où celui qui appelle à la violence en réaction ? La réponse que donnera la justice sera déterminante dans le débat sur la liberté d’expression et sur la laïcité. Si Charlie Hebdo venait à être condamné pour trouble à l’ordre public, ce serait extrêmement grave. Ainsi, le recours à la violence pour quiconque se sent offensé dans sa religion, dans ses opinions politiques serait rendu légitime par la puissance publique ? Le blasphème redeviendrait un délit, le recours à la violence contre les blasphémateurs légitimé ? Dans une république laïque, cela ne peut pas se faire.

En mettant ainsi la justice, la police et le gouvernement au pied du mur, dans l’obligation de rappeler par la force de la loi au respect de la laïcité, Charlie Hebdo a eu raison, trois fois raisons.

(article publié initialement sur mon blog personnel : pensées politiques et communistes)


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (120 votes)




Réagissez à l'article

149 réactions à cet article    


  • PerVerseau 22 septembre 2012 07:40

    @ Pinguin094,

    belle démonstration de réflexion réductionniste ! Malheureusement la liberté de presse ne s’exporte pas au-delà de nos frontière. Nous vivons dans un monde tourmenté ou l’évolution voir l’émancipation intellectuel reste figée dans les méandres des idéologies politiques, religieuses, économiques et ils serait de bon ton de ne pas libérer la propagande (dans ce cas il ne s’agit pas de presse) sans peser l’ensemble des répercutions que cela pourrait avoir AILLEURS. Je vous invite à convaincre de votre point de vue les familles des futurs victimes de la connerie humaine, mais je crois que quant on est pas concerné, les autres peuvent être des martyrs.


    • gaijin gaijin 22 septembre 2012 08:40

      mais a ce titre on s’arrête ou ?
      tout et n’importe quoi pouvant servir de prétexte a ceux qui manipulent ces fanatiques on fait quoi ?
      je veut dire a part faire de la charia la loi mondiale ?


    • RECULER ?JAMAIS ! 22 septembre 2012 10:43

      Faux, Larry Flint à fait progresser la libre expression aux USA, il en a payé le prix,

      Chaque ligne, chaque dessin, qui ridiculise une religion un mouvement politique, sans que cela n’entraine pas des émeutes dans un pays est la preuve que ce pays est libre.


    • Anaxandre Anaxandre 22 septembre 2012 13:45

        La fameuse « liberté d’expression » ? hum...


        Journal de France 2, samedi 22 septembre, 13H :
        Marie Drucker relaye l’information selon laquelle Marine Le Pen souhaite l’interdiction du voile islamique et de la kippa dans l’espace public. S’en suit un court extrait d’une interview donnée à un journaliste de la chaine par la présidente du FN. Seul et unique extrait diffusé : sa réponse à la question sur l’Islam.

        Ce qui pourrait sembler anecdotique ne l’est pas. La manipulation du téléspectateur est évidente : alors que madame Le Pen parle bien des signes religieux de l’Islam et du Judaïsme, le montage choisira de ne donner à voir et à entendre que sa critique d’un certain Islam radical. On en oublierait presque qu’au départ elle mettait sur le plan le voile islamique et la kippa juive en tant que signes religieux ostentatoires peu compatibles avec le plein respect de la laïcité.

        Étant entendu que la grande majorité des musulmans de France ne demandent essentiellement que l’égalité de traitement, je comprends fort bien le « choix » éditorial de France 2 : il ne faudrait surtout pas qu’un nombre croissant de français musulmans finisse par voir que le « Fhaine » n’est sans doute pas son pire ennemi !

    • Pingouin094 Pingouin094 22 septembre 2012 14:10

      Je rappelle que les mêmes qui menaçe aujourd’hui de représailles contre les caricatures de Charlie Hebdo menaçaient la France de représailles pour sa loi interdisant le port du voile dans les lieux publics. Donc, en suivant votre raisonnement, il faudrait nous faire dicter les lois par l’étranger ? Bien sûr que non.


    • Anaxandre Anaxandre 22 septembre 2012 16:37

        Soit vous ne savez pas lire, soit vous êtes dans la manipulation. Où aurais-je écrit quoi que ce soit de favorable aux communautarismes, quels qu’ils soient ? Je dénonce simplement le « deux poids, deux mesures » appliqué systématiquement par les grands médias ; qui d’honnête et d’objectif ne le constate pas chaque jour ?


        On a imposé aux français une immigration d’origine musulmane massive et je le regrette. Cependant si l’on prétend combattre les communautarismes, qu’on les combatte tous. Sinon je ne vois pas pourquoi demain des femmes ministres n’iraient pas se prosterner voilée à un futur « dîner islamique républicain » (sic), ou pourquoi l’État n’autoriserait pas certains groupuscules violents musulmans type LDJ ou Betar, et pourquoi il ne mettrait pas à leur disposition certains de ses locaux pour leur entraînement paramilitaire comme il le fait déjà pour un des groupuscules violents sus-cité.

        Ah, mais j’oubliais, l’égalité de traitement existe bien de fait selon vous puisqu’un juif est caricaturé sur la couverture de Charlie Hebdo ! Et dire que je me demandais au début de ce commentaire si vous étiez un manipulateur...

    • lambda 22 septembre 2012 17:19

       Philippe Val est un grand comique

      L’égalité de traitement vu par lui-même quand son ami El Kabbach en fait les frais et

      sans rire il nous explique que Ben Laden est un nazi en oubliant qu’il fut la création de la CIA

      http://www.dailymotion.com/video/xtsgyx_il-ya-caricature-et-caricatures_news


    • Anaxandre Anaxandre 22 septembre 2012 17:38

        J’ai déjà écrit ici au sujet de ce larbin Val qui, pour « manger à la gamelle » et éviter qu’on ne lui ressorte quelques vieux dossiers embarrassants pour qui prétend à une grande et belle carrière dans les grands médias, est passé de gauchiste immigrationniste à un virulent sioniste anti-islam ! Les mystères de la réussite en République me laissent sans voix...


    • Deneb Deneb 22 septembre 2012 07:51

      « ...film islamophobe « l’innocence des musulmans »... »

      Bien qu’étant tout à fait d’accord avec l’article, je suis un peu gêné par la sémantique. Les intégristes islamentables ont réussi à nous fourguer le mot « islamophobie », qui est une abération, car ceux qui sont qualifiés ainsi n’ont pas la phobie de l’islam, mais une aversion envers les énormités que cette secte, politisée à outrance, professe.


      • blablablietblabla blablablietblabla 22 septembre 2012 08:34

        +100 tout à fait d’accord avec vous ,parce-que « une phobie » c’est une crainte sans conséquences ,comme par exemple une une crainte d’une araignée ,mais là en ce qui concerne « l’islam » c’est une « aversion » envers les énormités que cette secte professe tout à fait raison bien dit Deneb.


        Je crois qu’à l’avenir il va y avoir un fossé de plus en plus grandissant entre l’occident et le monde islamique vu qu’ils n’ont pas du tout le même paradigme et il en va de notre liberté d’expression ,il ne faut rien lâcher là dessus.


        J’habite à Montpellier et je suis outré devant cet étalage croissant de la foi islamique(voile) dans le domaine publique de la part de la gente féminine, c’est vraiment à pleurer !

      • manusan 22 septembre 2012 09:24

        Très bon commentaire Deneb.

        ça mériterais un article.


      • JL JL 22 septembre 2012 09:57

        Deneb, Manusan,

        je veux bien qu’on dise que les islamistes sont une secte politisée à outrance. Mais est-ce que l’islamisme ne serait n’est pas, des fois, la réponse du berger à la bergère ? Sous les habits de la bergère, je vois le gendarme du monde, l’empire du dollar et bien sur, l’autre fondamentalisme religieux.

        « L’Amérique est probablement plus fondamentaliste que l’Iran lui-même » (Noam Chomsky, là)


      • armand armand 22 septembre 2012 10:07

        JL,

        Il y a de toute évidence une contradiction majeure dont nous payons le prix - l’alliance contre nature entre les pays occidentaux, USA compris, et les dictatures de la charia façon wahhabie qui règnent en Arabie et dans le Golfe. Car la différence entre un wahhabi « quiétiste » et un excité du djihad ne dépasse pas l’épaisseur d’un papier à cigarette. L’un met en oeuvre, par la violence, les croyances de l’autre.
        Pourquoi cette alliance ? Le fric, bien sûr et le pétrole. Mais il y a peut-être autre chose. On a souvent dit que le protestantisme rigoriste s’accommodait bien du wahhabisme. Tous deux, d’ailleurs, sont attachés à l’absolue liberté en matière d’accumulation de richesse et sont favorable au capitalisme.


      • joelim joelim 22 septembre 2012 11:37

        Le problème de fond est bien décrit par armand.


        Ne pas accepter la violence intégriste est très bien, mais pourquoi alors aider les intégristes à combattre en Syrie ? Pourquoi s’acoquiner avec le Qatar — si libéral avec nos politiques —, l’Arabie Saoudite, et leurs amis de longue date les évangélistes US, bien intégristes aussi ?

        Et la liberté d’expression, pourquoi est-elle bafouée dans les médias sur la critique des guerres de l’OTAN, sur la critique de la narration du 11-septembre, sur le débat de l’adoption homo ?

        Non, la liberté d’expression Charlie Hebdo s’en sert pour faire du flouze, et aussi pour nourrir le choc des civilisations, qui est — le savent-ils ou non — une technique d’invasion militaire basée sur la communication.

        Les ressortissants français en pays musulmans ne sont sûrement pas ravis.

        Oh, pas par les caricatures elles-même, bien médiocres, mais par le battage médiatique intense qui s’est mis en place, dès l’annonce de la sortie du journal.

        Ce fut un beau plan media. Un téléphone sonne consacré à ça et tournant autour du fanatisme à la réaction qui n’a pas encore vraiment eu lieu. Val étant patron de la radio, c’était vraiment un service d’ami.

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 22 septembre 2012 12:28

        «  Mais est-ce que l’islamisme ne serait n’est pas, des fois, la réponse du berger à la bergère ? Sous les habits de la bergère, je vois le gendarme du monde, l’empire du dollar et bien sur, l’autre fondamentalisme religieux. »


        Comme si les USA étaient la cause de tous les malheurs du monde. La belle excuse.

        Wahabbisme et Salafisme sont des courants qui travaillent l’Islam depuis le XVIIIè siècle ! 

        Quand à l’anti-américanisme dans les pays musulmans, il sert d’excuse pour les dirigeants pour justifier les difficultés économiques qu’ils ont eux-même provoqué avec la corruption et le népotisme massif coutumier dans ces pays. Quand le moment de faire des affaires est venu, le dollar US ne sent plus tellement mauvais !

        Ah, et vous direz à ce con de Chomsky que je l’invite à aller en Iran professer sa foi catholique, comme ça, juste pour voir combien de temps il tiendra avant de se faire condamner à mort et lapider.

        Cela devrait lui faire comprendre la différence entre un pays démocratique et une théocratie.

      • JL JL 22 septembre 2012 12:38

        mmarvinbear,

        Je suppose que cette expression « ce con de Chomsky » attribuée par vous à l’Américain le plus perspicace en la matière, est un signe qui ne trompe pas quant à votre QI sinon la foi que vous avez en votre credo ?


      • Pingouin094 Pingouin094 22 septembre 2012 14:14

        Concernant le film, ce qui ressort de la presse ( je confesse ne pas avoir vu le film ) est bien une aversion de l’Islam en général, sous toutes ses formes. Le terme islamophobie est donc tout à fait indiqué.

        L’Islam est multiforme. Si vous le considérez comme une « secte, politisé à outrance », je pense que vous faîtes une grave erreur, qui flirte effectivement avec l’Islamophobie. Il y’a plusieurs Islam, politisé ou non, et dont la plupart non rien de sectaire.

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 22 septembre 2012 14:28

        « Je suppose que cette expression »ce con de Chomsky« attribuée par vous à l’Américain le plus perspicace en la matière, est un signe qui ne trompe pas quant à votre QI sinon la foi que vous avez en votre credo ? »


        Loin d’ être perspicace, il faut au contraire être d’une bêtise rare pour considérer les USA comme étant plus fondamentalistes qu’ un pays comme l’ Iran.

        La constitution américaine érige le principe de liberté des cultes alors que l’ Iran ne considère que l’Islam.

        Un américain qui se convertit à l’Islam sera au pire moqué par ses proches. Un iranien qui se convertira à une religion autre sera lui condamné à mort.

        Vous m’objecterez que les politiciens donnent tout autant du « God bless America » à tout bout de champ. Personne ne le nie. Mais ce sont les us américains. Et eux ne se réjouissent pas de voir brûler du drapeau iranien publiquement en poussant du « mort aux iraniens » en s’égosillant devant les caméras d’ al-jazeera.

      • JL JL 22 septembre 2012 14:42

        mmarvin,

        la bêtise c’est de donner un sens personnel au concept de fondamentalisme, puis de déclarer idiots tous ceux qui ne l’utilisent pas dans ce sens précis et qui arrivent à des conclusions opposées.

        Cela est vrai de tous les concepts, ainsi que de tous les imbéciles qui font comme vous.


      • armand armand 22 septembre 2012 15:23

        C’est vrai que le wahhabisme date du XVIIIe siècle et le « revivalisme » en Inde du nord, à lorigine des madrassahs de Déoband et, pour finir, des talibans, de la même période. Pour simplifier leur message, ces courants partent du principe que le déclin politique de l’Islam doit être stoppé par un retour aux origines, et une « stratégie de la distance » par rapport à toutes les autres religions (d’où leur violence contre le culte des saints, le syncrétisme, etc.).
        Ce courant était devenu puissant aux Indes britanniques, chez les musulmans, et (déjà) l’Empire britannique avait dépêché des enquêteurs auprès des chefs religieux salafistes afin de savoir si on pouvait compter sur leur loyauté envers la Couronne. Le journaliste indien Akbar (auteur d’un ouvrage qui vient de paraître sur le Pakistan comme « poudrière ») relève que les Britanniques manifestaient une certaine admiration devant ces « puritains » musulmans et concluaient à leur loyauté.
        Est-ce pour cela que dans les années 20 ils ont soutenu Ibn Séoud, rejoints en cela par Roosevelt en 1945 ?
        Je vous livre un petit détail qui permet de comprendre pourquoi les islamistes peuvent plaire aux capitalistes : tout projet de réforme agraire au Pakistan a buté sur une objection majeure - le Coran ne fixe aucune limite à l’accumulation de terres ou de richesses....


      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 22 septembre 2012 18:15

         Ah ah ah ! Marvin !

        « ce con de Chomsky »

        Bravo ! et mille fois merci, ça évite d’avoir à vous répondre, puisque vous avez déjà tout compris.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 septembre 2012 03:38

        J’attends toujours que vous me démontriez la justesse des propos de Chomsky.


        En quoi L’ Iran est-il un Etat plus fréquentable, politiquement, socialement, religieusement, que les USA ?

      • amigo2000 23 septembre 2012 08:15

        non , je crois que vous inversez le debat.

        La vraie question est :


        En quoi L’ Iran est-il un Etat moins fréquentable, politiquement, socialement, religieusement, que les USA ?

      • Deneb Deneb 23 septembre 2012 08:33

        Il tournent à fond, les robots, ici. Moi je suis à -23, le record du fil. Que le nazislam et les laquais à Putin se joignent pour me moinsser prouve que ma petite prose, que je croyais sans importance, les dérange au point de me coller aux fesses 24h/24.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 septembre 2012 12:13

        « En quoi L’ Iran est-il un Etat moins fréquentable, politiquement, socialement, religieusement, que les USA ? »


        Eh bien on peut citer

        - la place d’infériorité dévolues aux femmes en Iran. Leur discrimination en ce qui concerne les droits successoraux, judiciaires et matrimoniaux. Aux USA, la femme est l’égale de l’homme dans tous les domaines.

        - la place de la religion. L ’Islam est religion d’ Etat, et tout acte d’apostasie ( conversion, prosélytisme ) y est puni de mort. Aux USA, la liberté de culte y est totale.

        - sur le plan politique, en Iran, les candidats doivent être validés par une commission religieuse. Aux USA, toute personne qui désire se présenter à un poste électif peut le faire ( sous réserve de remplir les conditions ad hoc, bien entendu )

        - economiquement, il n’y a pas photo non plus. L’industrie américaine est plus performante que l’iranienne.

        - politiquement, le régime actuel a été imposé à la population. Aucune opposition crédible n’est autorisée, aucune alternance démocratique. Ce qui n’est pas le cas aux USA ou les électeurs ont le choix.

        - le régime Iranien finance et arme divers mouvements terroristes, comme le Hezbollah. Le président iranien actuel est bien connu pour ses nombreux appels à la destruction d’ Israel.

        C’est suffisant ?



      • JL JL 23 septembre 2012 12:49

        Mmarvin,

        vous confirmez ce que je disais plus haut : où, Chomsky a-t-il dit que le fondamentalisme religieux était ce que vous décrivez ?

        Pfff !

        ps. Le dernier point de votre liste, c’est évidemment, le credo des chiens de garde.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 septembre 2012 13:25

        « La religion a pas mal servi également dans ce processus. Il faut toujours garder en mémoire que les États-Unis sont un pays extrêmement fondamentaliste. Les statistiques comparées nous apprennent qu’en règle générale le fondamentalisme religieux décline en fonction du degré d’industrialisation. La corrélation est très étroite. Mais les États-Unis sont totalement à part. Sur ce point, le pays se retrouve au même niveau que les sociétés paysannes les plus pauvres. L’Amérique est probablement plus fondamentaliste que l’Iran lui-même. »


        Que la religiosité soit forte aux USA, ce n’est un secret pour personne. La raison en est que bon nombre des premiers immigrants sont issus de mouvement religieux chassés d’ Europe pour des raisons politiques et religieuses. Ils ont forgé les premières structures de la société américaine, en ont fait les premiers moules dans lesquels les immigrants suivants se sont fondus. La mythologie fondatrice du pays aide encore à forger la nation américaine. Mais prétendre que les USA sont pire que l’Iran, c’est franchement méconnaître les choses.

        En sachant tout ce que l’on sait sur la société iranienne, comment pouvoir affirmer sans rire que l’ Iran vaut mieux que les USA ?

        Il y a des fondamentalistes aux USA, oui, mais si la société a gardé une part de religion, elle n’en a pas fait sa pierre d’assise unique et obligatoire.

        Encore une fois, que Chomsky ouvre les yeux pour voir ce qu’il se passe ailleurs qu’ autour de sa petite personne. Il se rendra compte qu’il vaut mieux vivre à New York qu’ à Téhéran.

      • JL JL 23 septembre 2012 13:35

        Mmarvin écrit : « il vaut mieux vivre à New York qu’ à Téhéran. »

        Quand on est riche, sans aucun doute, oui.

        Quand on est pauvre, je demande à voir.


      • amigo2000 23 septembre 2012 16:18

        salut euh... -2neb (moins 2 neb lol )

        t’es etonné de ta notation constamment negative  ? 
        J’y peut rien si tout ce que tu dit est definitivement moche. 
        T’es trop souvent partisan du goulag mon pote...


      • Deneb Deneb 23 septembre 2012 18:49

        Tiens, un morpion qui vient m’insulter un peu. Elle avance, ma nouvelle liste, j’ai posé des espions, qui me notent l’évolution des scores dans le temps. Je commence à voir des connections. Suite au prochain épisode.


      • blablablietblabla blablablietblabla 22 septembre 2012 07:58

         Y a longtemps que je ne l’achète plus ,mais les caricatures m’on toujours fais rire .


        « Mahomet une étoile est née » elle est pas mal celle là tiens ,l’autre avec le cul à l’air .

        Finalement je crois que je vais l’acheter.

        « Mahomet débordé par les intégristes » là je trouve que le dessinateur a été fin en réponse aux dessins danois, il le lui a mis les mains devant les yeux !

         

        • Havoc Havoc 22 septembre 2012 23:03

          Franchement, je ne te le conseille pas : je l’ai eu entre les mains et c’est tout vide à l’intérieur. Peu de dessins m’ont amusé et j’ai été dépité par l’article de Bernard Marris. Ce journal est devenu un journal de vieux cons moralistes, on s’ennuie en le lisant. Bof !


        • carney 22 septembre 2012 08:19

          Bonjour,
          Le problème est que Charlie Hebdo agit comme un enfant gâté . : J’ai droit - Je veux....
          Comme tout enfant il imagine que le monde tourne autour de lui et qu’il n’y a pas de limite a sa puissance.
          Alors 2 solutions :
          -soit Charlie Hebdo trouve , en interne, des raisons de prendre en compte le contexte qui l’entoure( mondialisation..). Se rend compte qu’’il n’est pas tout seul (otage, français à l’étranger, diplomatie....) et qu’il doit vivre en se montrant responsable de ses actes et il deviendra respectable et adulte

          -soit il reste sur sa position de fœtus (môa môa môa - MA conception du respect, de la liberté, de la religion....) et je crains que la réalité , en externe, impose à Charlie des raisons d’évoluer ou de disparaitre (assassinat d’otages,de diplomates, de français à l’étranger....)

          Il est vrai que,comme dit Charb, on doit avoir « le droit de se marrer » mais comment ? Au détriment de tous ? de ce que les gens ont de plus sacré ? Et le « droit d’être respecter » qu’en fait-il Charb ? Il semblerait qu’il s’en tamponne ?
          C’est drôle, il est aussi intégriste et inconséquent que les gens qu’il critique.
          Attention au retour de flamme.
          Quand cela va arriver, je ne veux pas entendre, comme tout enfant pris sur le fait à la suite d’une bêtise : « j’ai pas fait exprès ».
           Il sera trop tard.


          • blablablietblabla blablablietblabla 22 septembre 2012 08:47

            C’est incroyable ça alors vous je sais pas ou vous habitez ,parce-que vous croyez que eux respectent les valeurs qui sont établis depuis des siècles ici en Europe ?


            Ben alors soyons sérieux ,l’islam ne reconnait que lui il est intégrateur mais jamais intégré assimilateur mais jamais assimilé ,le jour ou y a des mecs qu’ils viendront vous dire que votre femme doit pas se promener habillé comme ça mais plutôt comme ça et on verra qu’est-ce que vous en penserait à ce moment là.

            En Algérie ,Maroc c’est déjà comme ça qu’ils font, la Tunisie n’en parlons même pas depuis la révolution du jasmin ! 

          • Adrien Adrien 22 septembre 2012 13:24

            « Le problème est que Charlie Hebdo agit comme un enfant gâté »............

            oui, c’est vrai ! les Français sont des enfants gâtés par la démocratie au milieu de l’obscurantisme irrationnel où je massacre mes proches, les miens, dans la rue, parce qu’un obscur dessinateur lointain et inconnu fait un dessin qui me déplaît..........


          • Pingouin094 Pingouin094 22 septembre 2012 14:20

            Se moquer de ce que les gens ont de plus sacré, ça s’appelle le « blasphème ». Et effectivement, c’est un droit, depuis le 29 juillet 1981.

            La laïcité, comme je le dit dans mon article, ce n’est pas seulement le respect des religions, c’est le droit d’être athé, c’est le droit de blasphémer.

            Maintenant, comme je l’ai dit plus haut, les mêmes qui menacent aujourd’hui Charlie Hebdo menaçaient hier la France pour sa loi contre le voile dans les lieux publics, sa loi interdisant la Burqua. 
            Donc, la raison qui voudrait que Charlie Hebdo ne publie pas ses caricatures auraient voulu que la France donne un droit de véto à ses lois sur la laïcité aux intégristes de toutes religions. Innaceptable, vous ne pensez pas !

          • armand armand 22 septembre 2012 09:32

            Et ces horribles Français qui réclamaient des réparations à l’Allemagne après la guerre de 1914. Mais il est vrai que pour un antisémite seul le Juif doit donner des gages de désintéressement....


          • lambda 22 septembre 2012 09:37

            @ Téotl

            Il est juste de relever la différence de traitement appliqué aux juifs et aux chrétiens et musulmans , le but à atteindre étant de diviser pour règner

            Pousser à la haine chrétiens et musulmans sert les intérêts sionnistes, permettant de chasser les chrétiens du Moyen Orient et installer les islamistes radicaux

            D’autre part, sous une autre forme , noius avons eu les FEMEN, dans un quartier bien choisi

            La question à se poser est ; pour servir quels intérêts ? -


          • JL JL 22 septembre 2012 09:50

            Bonjour Famine,

            bonne question. Mais vous savez bien que l’histoire est écrite par les vainqueurs : seuls les crimes des perdants y sont répertoriés. Et remettre en cause cette histoire là, c’est ce que les gardiens du temple appellent ’révisionnisme’.

            C’est la même chose partout, que ce soit en science, en économie, en politique : on appelle ça la pensée unique, la VO, le dogme, etc.


          • armand armand 22 septembre 2012 09:56

            J’espère, Teotl, que si par malheur votre maison était dévastée, vos biens saisis et des membres de votre famille massacrés, vous vous draperiez dans une tristesse indignée et surtout ne réclameriez aucun dédommagement.Car, assurément, vous n’êtes point un Etat à vous seul.
            Pour votre gouverne, Israël est certainement plus viable que les misérables états qui passent leur temps à s’entretuer et à basculer d’une dictature népotique à une dictature religieuse qui l’entourent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès