Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Un « Monde » sous influence

Un « Monde » sous influence

Eric Fottorino, ex-directeur du Monde, raconte dans un livre percutant qui vient de sortir, les manœuvres présidentielles destinées à bousculer l’objectivité et l’indépendance du célèbre quotidien.

Un témoignage accablant.

Chacun connait « le Monde » ce quotidien qu’on lisait régulièrement en mai 68 pour se faire une idée de ce qui se passait, tant la presse était aux ordres de « mon général ». lien

« Mon tour du Monde  », (éditions Gallimard), vient de paraitre, et ce livre d’Eric Fottorino mérite le détour, si l’on veut découvrir de quelle manière l’autocrate présidentiel s’y est pris pour tenter de pouvoir contrôler ce quotidien si soucieux de son indépendance.

Lorsqu’en 2008, Eric Fottorino en est devenu le patron, « le moine industrieux de la restructuration du journal » tel qu’il se décrit dans son livre, va affronter les colères de Nicolas Sarközy, lequel essaye, d’abord discrètement, puis enfin plus ouvertement, d’influencer le contenu du journal afin de faire cesser les critiques dont il était l’objet, allant jusquà affirmer que les éditos du directeur du quotidien « étaient fachos ».

En vain.

Dans son livre, Fottorino décrit en détail les manœuvres qui finalement réussiront à l’évincer de la direction du grand quotidien.

En bon journaliste d’investigation, il avait précisément noté tous les échanges, verbaux, téléphoniques, avec le pouvoir, émanant de ceux qui tentaient de déstabiliser le directeur dérangeant qu’il était devenu, ce qui lui a permis d’écrire ce livre éclairant.

L’autocrate président ne négligeait aucun moyens, envoyant ses « poissons pilote », tels Alain Minc, sachant que le quotidien connaissait de graves problèmes financiers, mais aussi ses amis Lagardère et Bolloré, pour porter au plus mauvais moment. le coup de grâce.

Extrait :

« Le pouvoir tentait de nous asphyxier par la voie industrielle en incitant les groupes de presse « amis » à quitter l’imprimerie du "Monde" afin d’accélérer notre perte ».

Bolloré, Lagardère et d’autres, décidèrent donc un beau jour de ne plus faire imprimer tous leurs journaux, lesquels sortaient des presses du « Monde », plombant encore un peu plus la situation financière du quotidien. lien

En l’espace de 2 mois, le directeur du journal vit ses clients habituels disparaitre, amenant sa « chute finale », punis ainsi pour avoir osé tenir tête au chef de l’Etat.

Sarkozy obtiendra donc finalement la peau de Fottorino, sous le motif « divergences de vues » et le 15 décembre 2011, celui-ci sera démis de ses fonctions, après avoir dénoncé les harcèlements dont il a été l’objet de la part du trio Pierre Bergé, Xavier Niel, et Matthieu Pigasse, ces derniers étant devenus actionnaires majoritaires du groupe en novembre 2011.

Pierre Bergé deviendra le président du conseil de surveillance du groupe « Le Monde », succédant ainsi à Louis Schweitzer. Lien

C’est dans l’émission « Soft Power », présentée par Frédéric Martel, sur l’antenne de « France Culture  » que l’on peut réentendre sur ce lien l’interview donné par Eric Fottorino. (curseur à 24’).

C’était en avril 2007 que Nicolas Sarközy avait pris le premier contact avec la direction du « Monde  », faisant d’abord des remarques sur les dessins de Plantu, et devenant de plus en plus insistant avec les mois qui passaient.

Alain Minc participait aux manœuvres, et fit tout, y compris le chantage, pour que Lagardère puisse arriver aux commandes du journal.

Cette manœuvre échoua, grâce à la ténacité de Fottorino.

Claude Perdiel du Nouvel Observateur, apparu un instant comme le sauveur providentiel, mais il n’avait pas les épaules assez larges, et le directeur du Monde songea à faire appel au géant espagnol Prisa, mais hélas, Alain Minc étant membre influant de ce groupe, le mariage ne put se faire.

Plus tard France Télécom et Orange pointèrent le bout de leur nez, manifestement téléguidés par le pouvoir, aide que refusa énergiquement Fottorino.

Dans son livre, le directeur du Monde raconte aussi un épisode cocasse, lorsqu’il fut invité à rencontrer madame Bettencourt, qui voulait absolument le voir, mais ne tomba pas dans le piège, en envoyant à sa place l’un de ses collaborateurs.

En effet, depuis des semaines, la rédaction du journal avait essayé en vain de la rencontrer, suite aux affaires qui défrayaient (et qui défrayent encore) l’actualité, et Fottorino comprenant bien qu’elle allait lui faire des propositions d’ordre financier, contre allégeance probable, envoya a sa place un journaliste, provoquant le dépit de la milliardaire.

Plus tard, Eric Fottorino apprendra que des journalistes avaient enquêté afin de savoir s’il était bien vrai qu’il s’était rendu à l’invitation pour recevoir de l’argent des mains de la milliardaire, confirmant bien qu’un piège avait été tendu.

Dans cette interview, l’auteur conclura que c’est la première fois sous la 5ème république qu’un chef de l’Etat essaye si ouvertement de contrôler les médias, s’étonnant de sa fascination pour ces moyens de communication.

Alors aujourd’hui, on ne s’étonne plus que l’autocrate président ait réussi à avoir « la haute main sur les médias », comme l’écrivaient déjà en avril 2007 dans les colonnes de «  Libération  » Catherine Mallaval, Raphaël Garrigos, Isabelle Roberts.

Déjà à l’époque, Arlette Chabot décida d’ôter du site Web de France 2 des images de tabassages de jeunes par des policiers, afin, dit-elle : « de ne pas tomber dans la surenchère  ». lien

Il faudrait ajouter dans les critiques les manipulations nombreuses, telle celle pratiquée par TF1 proposant, lors du vote de l’Hadopi, un hémicycle national bien rempli, alors qu’en réalité, ils n’étaient que quelques uns à voter comme on peut le constater sur ces images. lien

Un certain Patrick Poivre d’Arvor, ou Stéphane Guillon (et d’autres) ont perdu leur place pour avoir osé l’impertinence. lien

Bien sur, la censure aujourd’hui n’est plus la même que celle qui s’exerçait au siècle dernier, mais la méthode actuelle, si elle est plus subtile, est tout autant efficace.  lien

C’est Thierry Desjardins qui l’évoquait dans son livre, paru en février 2004, « Monsieur le Président, c’est une révolution qu’il faut faire ».

On se souvient de cette phrase qu’avait prononcé dans les couloirs de France Télévision, le jeudi 29 mars 2007, celui qui allait devenir président en 2007 : « décidemment, il faut que les choses changent, et croyez-moi, elles vont changer  ». lien

Pour une fois, personne ne pourra lui reprocher de ne pas avoir tenu parole. lien

C’est Gilles Klein qui l’écrit dans les colonnes de « Libération  » : « plus de 3 ans plus tard, croyez-le bien, les choses ont changé : c’est désormais le Président de la République en personne qui nomme les patrons de l’audiovisuel public. Symbole ultime, effarant et inédit d’un Nicolas Sarkozy à la main, constamment fourrée dans les affaires des médias, imposant son ami Pierre Sled sur France télévision, plaçant son ancien directeur de campagne à TF1, (...) gourmandant, vitupérant, menaçant  ».

Il ajoute, citant l’autocrate président : « les médias ne sont ni alliés, ni adversaires, ils n’ont ni cœur, ni raison, ils sont comme des chaudières. Si vous êtes celui qui met le combustible, vous existez  ».

Sarközy voulait que les médias lui mangent dans la main, et deviendra très vite proche de Lagardère (Europe 1, Paris match, le journal du dimanche, etc.) dont il déclarait en 2005 « je ne vous présente pas un ami, je vous présente un frère ».

Puis Bolloré (les gratuits, Direct 8, Havas) lui prêtera son Yacht, Stéphane Courbit, patron d’Endémol sera invité au Fouquets le soir de la victoire, sans oublier les autres « amis » Bernard Arnault (les échos, LVMH), Martin Bouygues (TF1)…

Une journaliste à Gala, Valérie Domain, auteure d’une bio autorisée sur Carla Bruni, verra son livre finir dans un placard, suite à une convocation de l’éditeur (First édition) au ministère de l’intérieur.

Et ne parlons pas d’Elkabbach, choisi par le patron d’ « Europe 1 » chargé de suivre l'UMP au sein de la station, sur les conseils de Sarközy, qui déclarera, ce qui a été repris dans les colonnes du « Canard Enchaîné » : « bien sur, et c’est normal : j’ai été ministre de la Communication, je suis ça de près, ça fait partie du travail politique ».

Laissons le mot de la fin à François Malye, journaliste au « Point » et président du forum des SDJ (Sociétés de journalistes) : «  c’est là qu’on verra les vraies conséquences de l’OPA de Sarközi sur la presse, la radio, la télé, quand on met la main sur les médias, ce sont les élections que l’on a en tête »

Et Isabelle Roberts, avec Raphaël Garrigos de conclure dans les colonnes de « Libération » : « c’est l’histoire d’un président de la République qui aimait tellement fort les médias qu’il a voulu les étouffer ». lien

La journée mondiale de la liberté de la Presse, c’est le 3 mai prochain. lien

Car comme dit mon vieil ami africain : « l’amour du méchant est plus dangereux que sa haine ».

L’image illustrant l’article vient de « ramassi.net »

Olivier Cabanel

Articles anciens

Journalisme servile ou opprimé

En France, la chasse aux journalistes est ouverte

A ma botte les médias

La vengeance, un plat qui se mange froid

J’ai fait ça en douce

Des sondages qui font mal

Main basse sur la République

Les bourgeois de Palais

Tout le monde il est beau

Les souris ont du pouvoir

Une Ripoublique irréprochable

Hackers battants

Les vessies pour des lanternes

Sarko, le pompier pyromane

Les Robins des Voix

La Résistance sur un plateau

Wiki the Leaks

Rester debout ou se coucher

Qui veut la peau d’internet ?

Internet m’a « tuer »

Stéphane Guillon, l’insolence nécessaire

Journaliste militant bénévole

Clémenceau, le premier journaliste


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (86 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • frugeky 3 avril 2012 09:17

    Bonjour Olivier


    Oui, main basse sur les médias, à la manière d’un Berlusconi, mais tout ce qu’il touche il le salit. Faut-il y voir autre chose dans le peu de confiance que les français accordent aux journalistes ? Faut dire que les journalistes dans leur majorité ne lui veulent pas de mal. Ce matin il pouvait librement s’exprimer sur le financement de la campagne de 2007 sans être repris par une question qui pourrait fâcher. « Les comptes ont été validés », oui ceux de 1995 aussi et on sait aussi ce qu’il en ait. La prison pour De Nagy Bocsa et quand il aura fini sa longue peine en France, on le refile à un tribunal international pour crimes de guerre.

    • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 09:51

      frugeky

      « tout ce qu’il touche il le salit »
      c’est exactement ça : j’ai même lu récemment : « tout ce qu’il touche se transforme en plomb »
      de là a penser qu’il porte la poisse ?!
       smiley
      j’ai commencé un article sur le sujet, m’étonnant que ceux qui l’avaient approché, milieu artistique ou autre, se sont enfoncés dans l’impopularité...
      vivement qu’il s’en aille.
       smiley
      mais c’est pas gagné.
      j’avais proposé un scénario il n’y a pas longtemps : le feu dans les banlieues, et sarko qui arrive avec son karcher à quelques semaines de l’élection.
      je n’étais pas si loin.
       smiley

    • Gabriel Gabriel 3 avril 2012 09:24

      Bonjour Olivier,

      Une monarchie pour durée doit orienté les pensés et pour cela il lui faut la main mise sur les médias. De là, elle a les supports nécessaires pour distiller ses fausses vérités, morceler la nation en clan qu’elle pourra dresser les uns contre les autres par des peurs savamment entretenues et par la désignation de faux coupables. Pendant que les citoyens suspicieux se rejetteront l’origine des disfonctionnement les uns sur les autres, La monarchie ainsi restaurée, sur le vieux principe diviser pour mieux régner, peut vaquer tranquillement à ses petites affaires en toute impunité.


      • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 09:52

        Gabriel

        bien sur, 
        mais les Français ont montré aussi leur résistance à la monarchie ;
        ils pourraient bien le lui faire rappeler sous peu.
        je ne suis pas sur que les manoeuvres qu’il tente actuellement trompent beaucoup de monde,
        enfin, on verra.
         smiley

      • Sébastien A. 3 avril 2012 09:26

        Bonjour Olivier,

        Entièrement d’accord avec votre article, même si je pense que les médias n’ont même pas besoin de ça pour céder à l’autocensure. Voir à ce sujet l’excellente étude de N. Chomsky et H. Herman intitulée « La fabrique du consentement ».

        En tout cas, et pour revenir à votre propos, on est, aujourd’hui, effectivement plus proche de l’ORTF que d’un quatrième pouvoir indépendant. Heureusement quelques journaux et quelques sites internet sauvent (encore) l’honneur de la profession.


        • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 09:54

          Sebastien

          bien sur l’auto-censure...
          il s’agit de garder sa place, sans trop se faire remarquer,
          mais avec le temps, ça finit par se voir.
          comme vous le dites si bien, heureusement qu’Internet est là, même avec ses défauts, c’est tout de même là qu’on s’approche le plus prés de la vérité.
          merci de votre commentaire.

        • morice morice 3 avril 2012 09:32

          super boulot, Olivier


          Fottorino a fait un super bouquin sur le trafic de drogue en Afrique... il y a un bon nombre d’années, un ouvrage de référence aujourd’hui.

          • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 09:56

            merci morice

            c’est sympa.
            il faut surtout proposer une haie d’honneur à Eric Fottorino.
            il a fait preuve de courage, et d’intelligence, et par les temps qui courrent...
            merci d’avoir signalé ce bouquin que je ne connaissais pas (la drogue)
            je vais aller voir ça.
             smiley

          • A PART LE CANARD..LIBé...MEDIAPART ET AGORAVOX ou et sur quel site ou journal les

             citoyens peuvent ils crier leur colère......,,, ???

            oui FOTTORINO EST UN BON................................


          • Scual 3 avril 2012 09:52

            En même temps qui peut en douter ?

            Il faut vraiment être endoctriné par le mainstreamisme médiatique pour ne pas voir que LeMonde n’a aucun intérêt en terme d’information, de son traitement et encore moins au niveau neutralité ou objectivité.

            Je me sert effectivement du flux RSS du Monde.fr... pour connaitre les nouvelles orientations de la propagande.


            • Al West 3 avril 2012 10:05

              Très bon article, Le Monde est effectivement tombé le jour où Fottorino s’est fait dégager. Les réactions indignées des lecteurs n’y ont rien pu faire.

              Je pense qu’il faut y voir plus que « tout ce qu’il touche il le salit ». Sarkozy a compris qu’il ne pourrait pas commettre ses crimes, notamment sur la scène internationale (Libye, Syrie, etc.), sans avoir préalablement éradiqué toute forme de dissidence. D’ailleurs, dans la guerre menée contre la Syrie, car c’est de cela qu’il s’agit, Le Monde a été digne des campagnes de propagande les plus acharnées de l’Histoire.

              C’est aussi un peu pour ça que le peuple est en train de perdre, il n’est pas très bon stratège. Au lieu de se préoccuper de s’indigner de la finance, c’est avant tout un pouvoir informatif neutre qu’il doit récupérer. Parce que le plus grand nombre ne vient pas sur Internet pour y trouver une information alternative.

              OccupyMedia aurait dû être lancé depuis longtemps.


              • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 10:22

                Al West,

                pour la Libye, il est probable (j’espère qu’on en aura la preuve bientot) que le fait qu’il ait condamné a mort Kadhafi ait quelque rapport avec le financement de sa campagne...
                tous ces mensonges accumulées finiront fatalement par être vus un jour ou l’autre par le plus grand nombre.
                l’article que morice a proposé sur l’affaire Merah, démontrant la manipulation est éclairant sur ce sujet, 
                au sujet de la Syrie, a part « le pétrole », je pense qu’il y a d’autres enjeux, qui sont manifestement bien caché, et on pourrait s’interroger sur le fait que le FN soutienne le dictateur ?
                je partage en tout cas votre conclusion.

              • 4A+++ 3 avril 2012 11:33

                Bonjour Olivier,

                Excellent article, lorsque je me replonge dans les années 80, il m’arrivait fréquemment d’acheter un journal pour avoir une critique positive ou négative des différentes informations qui nous étaient affirmées par les médias télés. Aujourd’hui qu’en est il ?
                Je n’achète plus le monde, ni l’express, ni le point, ni de parisien, ni le figaro mais j’achete quelquefois :
                - Les échos 1 fois par semaine
                - Et marianne lorsque les articles sont intéressants.
                Maintenant pour me faire une idée, je suis obligé de me connecter pour les nouvelles en directe tous les jours :
                - Boursorama (information brut AFP, nouvelles faisant débat), investir, la tribune
                Pour les articles nécessitant de la reflexion :
                Agoravox, Rue89, marianne, libération, figaro, médiapart, et journaux internationaux parfois. 

                Pourquoi ce changement ? Je pense malheureusement qu’il est difficile d’associer pour un journal rentabilité financière avec qualité des articles qui plaisent au plus grand nombre, avec toute indépendance vis à vis des banques prêteuses et de l’état.

                Il serait interessant, en période électorale de connaître l’avis des candidats.

                Pour ma part il faudrait revoir les modalités de financement de la presse, le droit de l’information devrait appartenir au peuple donc financer par nos impôts, avec une assemblée constituante représentant toutes les voies des parties existants en nombre égaux qui auraient pour fonctions de s’assurer de la liberté de la presse qui pourraît intervenir en cas de légémonie d’un parti ou d’un article odieux par un vote après discussion. 

                Comme cette utopie n’est pas prête de disparaître je continue mon système, mais j’avoue que je regrette la période ou la presse était forte et largement diffusée.

                Hier j’ai regardé le débat politique de France 2, quelle misère ? Tous entrain de nous parler de sondage pour inciter les citoyens à voter vers les partis majoritaires, pas de débat sur les idées de fond, comment faire pour se soustraire aux thèmes qu’on nous impose pour le remboursement des dettes ? Qui nous parle de ce qui se passe au sein de l’Europe et du monde et des incidences ? 

                http://www.boursorama.com/actualites/la-banque-mondiale-prete-a-travailler-avec-la-future-banque-des-brics-0e57bbb467fcc6f5f1f9fe0d6c89b658 

                http://www.latribune.fr/technos-medias/internet/20120402trib000691469/le-gouvernement-britannique-veut-garder-les-internautes-a-l-oeil.html 

                http://www.boursorama.com/actualites/schauble-voudrait-placer-les-budgets-des-etats-de-l-ue-sous-surveillance-102d0f6792f7f577826bcdcfd9d877fb 

                Que proposez vous Olivier pour avoir un meilleur traitement de l’information ?




                • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 12:42

                  4A

                  pour ma part, je suis allé plus loin, plus de tv.
                  la radio, en priorité fr culture,
                  il y a tant de subtilité dans l’univers de la com qu’il est facile de se faire prendre.
                  la meilleure manière de se proteger serait donc de faire « sa propre info », en se basant sur des intuitions, essayant de voir si elles sont fondées, ou pas,
                  c’est un peu ce qui se passe sur Internet, site journalistiques indépendants,
                  je me suis abonné a Médiapart...
                  et je compte sur la curiosité des lecteurs de mes articles pour creuser chaque fois un peu plus profond.
                  le tout, c’est d’éviter les pièges, les hoax, mais ce n’est pas trop compliqué.
                  j’évite naturellement les articles « copié-collé » répétant tous en boucle le meme texte, sans plus d’information.
                  couper, recouper les infos, inlassablement, tenter de traquer ce qui est caché, ou déformé...
                  je crois que la presse écrite, parlée, télévisée est en train de mourir de sa belle mort.
                  il y a heureusement des rescapés, des radios encore libres (ici et maintenant, et d’autres)
                  sarkozy a bien compris le danger, et c’est pour ça qu’il essaye de contrôler internet, mais j’ai peur que la tache ne soient pas a sa portée.
                  et puis il y a les lanceurs d’alerte...le juge portelli, beaucoup de scientifiques, wikileaks, et les investigateurs anonymes...
                  la volonté de connaitre la vérité est telle que je ne crois pas qu’on pourra l’empêcher un jour ou l’autre de s’exprimer.
                  c’est mon coté optimiste.
                   smiley
                  en tout cas, merci de vos liens, et de votre commentaire.

                • eric 3 avril 2012 11:36

                  Vous avez du lire le livre en travers, ou Fotorrino n’a osé dire qu’encore moins que ce au’il prévoyait. Je savais déjà qu’il ne pensait pas s’étendre sur l’épisode ou ses nouveaux propriétaires le menaçait physiquement pour qu’il se barre. Visiblement, il ne s’est pas rendu compte qu’il y avait quelqu’un dans le bureau d’à côté....Je vous recommande le livre de Benjamin Dormann sur le même sujet, qui n’a pas les mêmes pudeurs, sans doute parce qu’il n’est pas dépendant professionnellement du milieu.

                  Bon, vous êtes peut être éloigné de ces milieux. De là à ignorer que les nouveaux proprios du monde, monde diplo, inrock, libé, etc.... sont tous membres des Terra Nova et autres Graques, donc a peu prêt officiellement membres du staff de campagne de Hollande, sont a peu prêt tous passé par des cabinets Ministériels de gauche et se pretendent tous grandes consciences de gauche.
                  Vous parlez des espagnols en semblant ignorer que le joyeux trio a torpillé des offres concurrentes au nom de « l’indépendance nationale » avant que Niel n’aille les rechercher en douce après coup et promesses, essentiellement parce qu’il lorgne une licence téléphone en Espagne.

                  Bref, les types qui recommandaient la candidature DSK et se sont repliés sur Hollande grace à leur manipulation des primaires ( entre autre en instrumentalisant le Monde et Libé) se sont payé le Monde pour faire plaisir à Sarko et favoriser sa campagne..... Faut oser !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 12:46

                    eric

                    vous plaisantez je suppose ?
                    vous faites des amalgames, avançant des infos sans en apporter la moindre preuve,
                    faites nous plaisir d’étayer un peu .
                    sinon, c’est un peu facile, et pourrait relever de la désinformation.
                    je compte sur vous.
                     smiley

                  • eric 3 avril 2012 17:48

                    C’est déjà fait Benjamin Dor,ann ; edition picollec, « ils sont acheté la presse », il y a les noms les dates, les chiffres et les sources le tout en détail.
                    Mais en fait, il suffit de faire une recherche sur Pigasse Niel, Berger et sur terra nova graques, Rotshild libe et on peut a peu prêt tout trouver soit meme.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 18:39

                    eric

                    je ne connaissais pas ce livre,
                    merci de l’avoir proposé
                    voici le lien

                  • eric 4 avril 2012 07:46

                    Si vou s etes a Paris, je peux vous convier a sa presentation ce soir, avec l’auteur. Vous pourrez voir comment vous vous inscrivez dans les story telling des Terra Nova, en repercutant leur propagande toute faite, et surtout, pour qui vous roulez ce faisant.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 4 avril 2012 09:25

                    eric

                    merci de l’invitation, mais désolé, je ne suis pas à Paris,


                  • FYI FYI 3 avril 2012 12:52

                    Toutes ces infos se sont de la désinformation. Le plus important est de savoir qui tire les ficelles. Tout le MSM sont sous contrôle effectivement et distille leur propagande à profusion pour façonner la pensée de la plèbe et les influencer en faisant croire au TINA.

                    Je vais communiquer une liste du comité des 300, vous serez extrêmement surpris du contenu. Je peux vous dire que leurs jours de nuisances sont comptés. http://www.pseudoreality.org/committeeof300.html

                    Le reste c\\\’est pour vous embrouiller. Des évènements majeurs sont en phase de se produire. Je peux vous dire que la crise financière commencée dès les années 2001 est désormais terminée, un nouveau système financier est en marge d\\\’émerger.


                    • pens4sy pensesy 3 avril 2012 13:13

                      La liste des 300 de votre lien est-elle a jour ?

                      DSK en fait encore parti ?

                      Ou bien c’est une liste de matériel pour Sofitel ?


                    • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 13:41

                      FYI

                      vous écrivez : 
                      «  Je peux vous dire que la crise financière commencée dès les années 2001 est désormais terminée »
                      ce qui n’est pas l’analyse que font de nombreux experts

                      Constatant que la situation serait en train de se normaliser en Grèce, que les marchés boursiers reprennent des forces et que 600 000 emplois ont étés créés en 3 mois aux USA, il affirme que « si le pire est passé, la maladie demeure (…) et nous sommes condamnés cette année à emprunter 200 milliards d’euros sur les marchés » ajoutant « les français auraient bien tort de voter le mois prochain comme si tout était réglé »lien

                      Un autre économiste, Marc Touati, directeur général de « Global Equities », lui emboite le pas, affirmant : « il est de notre devoir de rester réalistes : les accords européens n’ont absolument pas résolu le problème de fond de la zone euro, à savoir l’absence d’une croissance forte et de véritable politique fédérale au sein de l’UEM (…) la consommation française à baissé de 0,7 en décembre (…) il est clair que la France est bien retombée en récession a partir du 4ème trimestre 2011 (…) il est probable que l’attentisme préélectoral et la forte augmentation des impôts prévue après les présidentielles aggraveront encore la situation » concluant : « Dans ce contexte, annoncer que la crise est finie parait plutôt déplacée ». lien

                      bon, vous en pensez quoi ?


                    • FYI FYI 3 avril 2012 14:30

                      \\\« ce qui n’est pas l’analyse que font de nombreux experts\\\ » comme Calvi j\\\’imagine. Ceux-là même qui ont soutenu le système basé sur la dette ont encore à vos yeux de la crédibilité. Admettez que c\\\’est vous qui cherchait le fouet.

                      Ce qui se passe n\\\’est pas filtré par les médias car appartenant encore à la cabale d\\\’où la nécessité impérieuse de les mettre sous arrêt, ce qui se fera prochainement.

                      Un nouveau système financier émerge et il est déjà financé, en outre les japonais vont débloquer dès mi-avril 1000 milliards de yen pour mettre fin à la pauvreté en permettant dans un 1er temps de permettre de nouveau grand travaux en Europe et les US puis les autres continents du monde sachant que la tête de pont sera l\\\’occident, la BRIC de son côté va ouvrir une nouvelle banque d\\\’investissement (http://mea.gov.in/mystart.php?id=190019162), la Chine va bientôt changer de gouvernement avec le nouveau système financier (http://news.xinhuanet.com/english/china/2012-04/03/c_131504700_2.htm), les US vont bientôt introduire un nouveau dollar produit par le Trésor et non plus la FED, visant à drainer la corruption sur Wall Street et Washington DC.

                      Le but désormais est de mettre à genoux les tenants du gouvernement occulte du G5 afin de rétablir les constitutions de ces pays et ainsi retrouver la prospérité et leur liberté.

                      Des signes ? JP Morgan ne veut plus travailler avec la banque du Vatican, le G5 a voulu interdire les transactions internationales de la vente de pétrole de l\\\’Iran en leur coupant l\\\’accès sur SWIFT, résultat l\\\’Allemagne est allé supplier les iraniens de continuer à leur vendre du pétrole, le G5 terroriste essaye tout pour lancer un WW3, mais la coalition des 194 pays (à l\\\’origine du nouveau système financier) n\\\’en veulent pas et ne tomberont pas dans le piège, mandat a été donné à la Navy US + l\\\’Armée Rouge et de la Chine de stopper toute action.

                      Concernant la Grèce, l\\\’ancien 1er ministre qui avait voulu un référendum contre le payement de la dette illégitime va bientôt reprendre ces fonctions au détriment de celui coopté par la BCE.

                      Il y a une guerre en coulisse, entre les partisans de la cabale et ceux de la nouvelle coalition pro-humaniste. L\\\’idée, plus de guerre, pas de bain de sang, tout dans la légalité, donc il a fallu ruiner la cabale avec leur fausse monnaie (1er assaut visible ruine de Lehman Brother), leur retirer tout moyen de s\\\’échapper (corrompre des juges, se cacher dans des bases souterraines, leur protection via leur milice, l\\\’immunité diplomatique ...), leur moyen de nuisance (l\\\’armée est nettoyée y compris désormais le commandement du Nord), il leur reste la santé (les firmes comme pfizer, big pharma), l\\\’éducation, les gouvernements du G5 y compris l\\\’ONU, OMS, OMC, FMI, la banque mondiale), les médias... Tout ceci prend du temps mais des grands travaux vont bientôt arriver avec le but ULTIME de mettre FIN A LA PAUVRETÉ dans le monde grâce en 1er lieu aux avoir des japonais. Ensuite de nouvelles technologies vont être libérées, plus de 6000 brevets qui vont rendre tout ce qu\\\’on connait actuellement comme dépassé ou du Moyen Age.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 18:36

                      FYE

                      au sujet de Calvi, je ne m’intéresse plus a ses émissions depuis qu’il a proposé un sujet scandaleux à charge sur les Roms... un véritable scandale.
                      merci de ce complément d’explication.

                    • Pyrathome Pyrathome 3 avril 2012 12:54

                      Bonjour Olivier, Excellente cette rétrospective !

                      Ce type s’est comporté comme un mini-dictateur en éliminant la dissidence, et les autres ont été mis au pas, mais la merde ressurgit....
                      Le règne de la propagande et des coups bas....
                      Lire ça d’Edwy Plenel !
                      https://mediabenews.wordpress.com/2012/04/02/lenjeu-judiciaire-de-la-presidentielle-laffaire-sarkozy-par-edwy-plenel/
                      ..
                      Le 6 Mai, on le livre en bonne et dû forme à la justice.....il est très mal le canard, là !!


                      • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 13:45

                        pyra

                        ça fait un bout de temps que les casseroles se multiplient,
                        la justice avance lentement, mais j’espère qu’elle pourra aller au bout de son travail, car avec les éléments que nous avons tous découvert, on se demande comment cette bande pourrait échapper à la justice ?
                        enfin, on n’est jamais à l’abri d’une surprise...
                         smiley

                      • lagabe 3 avril 2012 12:59

                        au fait qui éditer les journaux gratuits et qui à couler une bonne partie de la presse , c’est pas l’imprimerie ou était fabriqué le monde ?Le Monde sortant en fin d’aprés-midi
                        La presse écrite est morte et vit sous aide depuis un moment
                        Vive la presse sous internet , qu est vraiment libre
                        Pour moi le Monde n’est absolument pas une référence
                         


                        • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 13:48

                          lagabe

                          il est vrai que le peu de journaux libres restant ne laissent pas planer trop de doutes.
                          heureusement, il y en a quelques uns.
                          sans les enquêtes d’investigation du « canard enchainé », et de quelques autres, il nous manquerait quelques éléments essentiels d’information.
                          ceci dit, Internet est là.
                          et on ne peut que s’en réjouir.
                          merci de votre commentaire.

                        • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 13:51

                          kerjean

                          je vous ai répondu, je crois, il y a peu.
                          contrairement à ce que vous prétendez, les liens sont tous en rapport avec ce qui est écrit.
                          pour moi il est essentiel de donner les liens qui confirment les informations données.
                          libre à vous de ne pas les ouvrir.
                          mais je crois que la plupart des lecteurs sont contents de pouvoir les ouvrir.
                           smiley


                        • TSS 3 avril 2012 13:45

                          Sans oublier la « manip » du « casse toi pauv,con » du salon de l’agriculture qui n’etait qu’un montage

                          avec un chômeur devenu garde-forestier au domaine de Chambord en recompense !!

                          Sarkho voulait montrer qu’il avait autant d’humour que Chirac... !!


                          • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 13:53

                            TSS

                            je me demande qu’aurait eu à gagner l’autocrate président de faire une telle manipulation,
                            c’est une casserole qu’il trimballe depuis si longtemps que je pense plutot qu’il aurait aimé que cela ne soit jamais arrivé,
                            ensuite que ce chomeur-garde forestier soit complice, j’en doute un peu.
                            mais si tu as des liens pour le prouver, ça serait pas mal.


                          • kane85 kane85 3 avril 2012 14:57

                            Désolée TSS l’info était un poisson d’avril de Rue 89... voici le lien qui le prouve :

                            http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/04/01/casse-toi-povcon-notre-poisson-davril-edition-2012-230746


                          • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 15:43
                            kane
                            j’y ai pensé un moment...
                            ça semblait si gros !
                            merci de l’avoir découvert.
                             smiley

                          • Soi Même 3 avril 2012 14:15

                            @ Olivier Bonjour.

                            La liberté de la presse en France est devenue une farce3. Et il faut soit être naïf soit complice pour ne le pas le comprendre.

                            Le journal Le Monde change de propriétaire en France
                            Petite histoire du MondeA sa création, le journal Le Monde s’est installé dans les locaux du Temps, dont il est devenu propriétaire en 1956. Cette adresse lui a valu le surnom de « quotidien de la rue des Italiens ». Par la suite, il a implanté son siège rue Falguière (15e), puis rue Claude-Bernard (5e) et boulevard Auguste-Blanqui (13e) en 2004.

                            Par ailleurs, en 1994, le journal a changé son statut de SARL pour celui de société anonyme à directoire et conseil de surveillance.
                            Ce quotidien a également adopté, depuis 2005 une nouvelle formule, faisant une large place à l’image (photo, dessin, infographies).

                            Depuis le 25 janvier 2008, Eric Fottorino, qui était directeur de la rédaction, a succédé à Pierre Jeantet au poste de président du directoire.

                            Tous le mystère réside dans cette organisation, société anonyme à directoire et conseil de surveillance.

                            et qui à présidé ce conseil Alain Minc en 2008.

                            La crise du journal Le Monde est-elle politique ?
                            Lemonde.fr, objet de toutes les convoitises

                            A l’origine de cette crise, il y a les divergences de stratégie entre le journal papier et le site Internet. Le Monde et Le Monde Interactif, qui édite le site, sont deux entités différentes, la rédaction web n’étant même pas dans les locaux de la rédaction papier. Or, si le journal papier perd de l’argent, le site internet commence à en gagner. Pour les nouveaux dirigeants qui ont démissionné fin décembre, il ne faut pas toucher au Monde Interactif. Or, pour la Société des rédacteurs du Monde, il faut que les deux entités se rapprochent, que les deux rédactions soient regroupés sur le même site. Par ailleurs, la SRM souhaite que les bénéfices du site Internet servent à renflouer les caisses de la version papier. Après tout, Lemonde.fr n’est qu’un dérivé du Monde.

                            Le rôle ambigu d’Alain Minc

                            L’histoire résumée en 4 épisodes est la version officielle. Mais peu à peu, on découvre une toute autre histoire avec comme protagoniste principal : Alain Minc. Ce dernier est le président du conseil de surveillance du Monde. Il doit quitter ce poste en mars 2008, poussé vers la sortie par la Société des rédacteurs du Monde qui lui reproche sa proximité avec Nicolas Sarkozy. Alain Minc est un homme d’affaires très influent, au carnet d’adresse bien fourni.
                            Selon plusieurs sources, Alain Minc a rencontré Arnaud Lagardère au mois de décembre pour lui demander si le groupe Lagardère était prêt à augmenter sa participation dans le groupe Le Monde. Il a également rencontré les dirigeants de Prisa (éditeur du quotidien espagnol El Pais) pour les mêmes raisons. Tous deux ont donné leur accord de principe.

                            Et si Le Monde était récupéré par les Sarkozystes ?

                            Les tensions entre la nouvelle direction et la Société des rédacteurs du Monde étant montées d’un cran en novembre, il n’a pas fallu grand chose pour pousser à la rupture. Alain Minc a peut être joué ce rôle pour arriver à ses fins. Car au final, si le groupe Lagardère augmentait sa participation dans le groupe Le Monde, celui-ci pourrait perdre son indépendance. Arnaud Lagardère est en effet un ami intime de Nicolas Sarkozy.

                            Les différents acteurs du groupe Le Monde prennent peu à peu conscience du piège dans lequel le journal est en train de tomber. C’est en raison de cette tentative de prise de contrôle que le directeur du journal, Eric Fottorino, est revenu sur sa démission et s’est porté candidat à la présidence du groupe. L’indépendance du journal est en train de se jouer.

                            http://www.politique.net/2008011602-la-crise-du-journal-le-monde-est-politique.htm

                            Je trouve que c’est extrait relative beaucoup ton article Olivier.

                            Car rien est dit qui compose sur la société anonyme à directoire et conseil de surveillance ? et ce n’est pas le Monde qui va révèle leur but, par contre, nous voyons leurs effets dans leurs articles consensuelles sur l’affaire Libyenne, où sur la Syrie où l’Iran !

                            Car il évident, le Monde ne traite plus les informations jugé politiquement incorrecte.

                            Y a t ’il une grande différence de traitement d’information, tranche t ’il de l’ambiance général de veulerie généralisé de la presse, Française.

                            je crains que les véritables informations ne se trouve plus dans les médias,on à bien affaire à un mensonge conscient de la presse. 

                            Le sage montre la Lune, le nigaud regarde le doigt, dans ton cas, es tu vraiment un Sage.

                            Car quand deux sages ne sont pas d’accord , l’un des deux ment !


                            • lagabe 3 avril 2012 14:26

                              trés bon résumé , journal trés consensuel et de plus fossoyeur de la presse du matin de fait de l’impression dans son imprimerie de deux gratuits qui paraissaient le matin et eux en fin d’aprés midi


                            • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 18:34

                              bonjour soi même

                              et merci de ce long développement qui éclaire encore un peu mieux le sujet
                              je m’en suis tenu, c’est vrai, surtout a résumer le livre de l’ex directeur du monde, mais bien sur, il n’est pas inutile de rappeler les évènements précédents.

                            • Soi Même 3 avril 2012 20:02

                              @ Olivier merci pour cette réponse chaleureuse.


                            • chantecler chantecler 3 avril 2012 15:22

                              C’est triste d’assister à la dégringolade des grands quotidiens de référence sous les coups de boutoir de la sarkosie ...

                              Qu’est devenu le monde créé par Beuve Méry en 1944 ?
                              Pendant longtemps , et pas seulement en 68 , le monde était le quotidien de référence centre gauche .
                              A droite il y avait le Figaro ...

                              Aujourd’hui , effectivement , on lui a rogné les ailes .

                              Pour des raisons politiques , certes mais aussi concurrence du net ...
                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde

                              Il en est de même avec Libération issu de 68 , avec le soutien d’intellectuels comme JP Sartre .

                              Aujourd’hui comparez les une de ces deux quotidiens : c’est kif kif

                              Bref effectivement la mise au pas des médias est patente .

                              Sans parler des radios , style FI , des TV : Fr 2 et TF1pour les JT prime times ...

                              Mais je pense que le bourrage de crâne s’est fait en dépit du bon sens , tablant sur la bêtise ou la crédulité des citoyens .

                              Je ne connais pas le montant du soutien de l’état mais je pense qu c’est un bine mauvais calcul car les gens ne vont pas acheter des outils de propagande .

                              La preuve a été apportée en 2005 malgré un battage incroyable pour le oui au TCE , les citoyens l’ont rejetté à 55 % ...

                              Beaucoup ressassent que les Français sont des veaux : je ne le pense pas . Quand ils ont compris que l’on se fichait de leur gueule ou qu’on leur bourrait un peu trop le mou , ils ne se font pas abuser deux fois par les mêmes artifices .


                              • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2012 15:46

                                chanteclerc

                                c’est aussi mon sentiment,
                                a voir les sondages qui, un court instant ont montré un petit avantage a sarko,
                                mais je crois que le coup monté sur merah commence à se disloquer...
                                j’aimerais bien que ça éclate au grand jour avant le 22 avril !
                                mais de toute façon, je crois que de nombreux français ont compris la manipulation
                                enfin, on sera fixé dans trois semaines.
                                merci de votre commentaire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès