Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ukraine : fallait pas écraser les pieds de l’ours à l’entrée de (...)

Ukraine : fallait pas écraser les pieds de l’ours à l’entrée de sa tanière !

JPEG - 8.2 ko
Timoshenko, jeune

L’histoire se répète, dit-on souvent, mais parfois la répétition cafouille par manque d’organisation. On peut dire ce qu’on veut de Reagan, Bush père et Gorbachev, mais il faut reconnaitre que le coup d’état en Roumanie, en décembre 1889, a été organisé de main de maître (voir mon article sur ce sujet, quand les services secrets d’Est et Ouest travaillaient vers un même objectif : lien http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/roumanie-le-coup-d-etat-de-1989-87666 ).

Cette fois nous avons assisté à un ratage exceptionnel, l’opération Ukraine présentant autant de différence avec celle roumaine de 89 que Rambo I avec Rambo IV.

Vous avez dit ignares ?

D’abord l’Occident, gouverné de plus en plus par des dirigeants arrogants et incultes, a pensé gérer le problème sans les russes malgré l’histoire de l’Ukraine, de sa capitale Kiev, des anciens dirigeants soviétiques comme Khrouchtchev et Brejnev originaires de ce qui est actuellement l’Ukraine, malgré la langue slave, l’alphabet cyrillique, la religion orthodoxe et le pouvoir des popes … bref en partant avec un handicap majeur !

Pire, cet Occident, éclairé par des philosophes guerriers visionnaires comme le lamentable Bernard-Henri Botul, a oublié une histoire commune à l’ensemble du peuple slave : sa lutte contre le nazisme et tout ce qui le représente, en soutenant des mouvements arborant la croix gammée et autres insignes interdits en Europe de l’Ouest. Bêtes, incultes, arrogants, et au bout du compte une opération digne de l’Inspecteur Gadget. 27 millions de russes, ukrainiens, sibériens, sont morts durant la IIème Guerre Mondiale, et ils vont applaudir le mouvement néo-nazi « Svoboda », ces blaireaux occidentaux !!!

On peut comprendre l’animosité des polonais, des roumains, des pays baltes contre l’ancienne Russie, tant celle tsariste que celle soviétique, on peut comprendre qu’ils se méfient voire veuillent se venger, mais de là à anticiper des actions sans se renseigner, quelle prétention !

JPEG - 22.6 ko
Humour occidental

 

Hier je suis « tombé » sur un article fait par un roumain, en voici la traduction en français :

 

« De la Russie : psychologie et politique :

En 1812 Napoléon a vaincu les russes à Borodino, puis il a occupé Moscou. N’importe quel monarque européen raisonnable aurait demandé, d’une manière civilisée, une paix. Le Tsar Alexandre 1er était alors de cette sorte de monarques, il s’était entendu avec Napoléon à Tilsit, en 1807. Cette fois, son esprit raisonnable a été accaparé par le sentiment du peuple contre l’occupant, et de ce fait il a refusé de négocier et a continué le combat.

Le résultat : les russes sont arrivés jusqu’à Paris où ils sont restés jusqu’en 1818.

 

En 1941 les armées allemandes se sont, ellesaussi, approchées de Moscou. Une éventuelle victoire aurait pu signifier la fin de Joseph Visarionovitch Staline, celui-là même qui avait décidé la condamnation de millions de personnes durant la « Grande Terreur ». Néanmoins, au lieu de recevoir les allemands en libérateurs voire simplement avec indifférence, les russes se sont unis autour du géorgien du Kremlin, devenu défenseur de la « Mère Patrie ». Il est vrai que les allemands ont aussi tout fait pour réveiller l’adversité ... ce qui n’a pas manqué de se savoir.

A l’opposé nous avons la guerre de Crimée, déclenchée par le Tsar Nicolas 1er en 1853, et terminée deux années plus tard, avec la défaite de Sébastopol. Une guerre qui, non seulement n’a pas déclenché de réel enthousiasme, mais aussi a fragilisé le régime au point que Alexandre II a été obligé d’entamer une politique de réformes. Nous pourrions dire la même chose au sujet de l‘intervention soviétique en Afghanistan.

Que pouvons-nous remarquer à partir de ces deux catégories d’exemples ?

En premier lieu que la Russie risque d’être vulnérable quand elle déclenche une guerre pour des motifs strictement liés à ses dirigeants, mais qu’elle devient implacable quand elle est provoquée, car c’est à ce moment que se réalise le lien moral entre ses dirigeants et la grande masse de la population, ce qui conditionne, et dans le cas de pays de la même taille nous pourrions dire qui assure, le succès militaire.

Le territoire et le nombre d’habitants permettent des retraits stratégiques et de refaire ses effectifs, choses susceptibles d’annihiler la supériorité technique et tactique de l’adversaire, comme cela s’est passé en 1812 et en 1941, tout en se confrontant aux meilleures armées européennes (nous nous référons bien entendu aux guerres conventionnelles).

Au deuxième rang on doit remarquer la psychologie spécifique aux russes, qui ne peut être adaptable au système de pensée et à la mentalité occidentale. C’est une psychologie affectivo-apocalyptique, centrée sur le sentiment final du destin, sur la mission historique de la Russie, et aussi sur la vocation du sacrifice pour ses semblables (les siens). C’est la psychologie des steppes, de l’immensité qui pousse à la fois à l’expansion et à la solidarité émotionnelle avec ses proches, et cela contre l’inconnu qui est de l’autre côté de l’horizon. A partir de là nous avons l’importance de la frontière dans l’histoire russe, doublée par la peur de l’invasion par l’étranger, saisissables depuis l’époque de la domination tatare jusqu’à ce qu’on peut appeler l’encerclement capitaliste.

Nous ne jugeons pas cette psychologie, nous l’enregistrons. Par elle sont nées des séries de chefs d’œuvres littéraires et artistiques, en parallèle avec une culture inclinée vers le maximalisme éthique et les méthodes radicales. Nous remarquons simplement la différence avec la psychologie cartésienne et pragmatique de l’Occident, plus concentrée sur le calcul opportuniste et individualiste que sur l’investissement affectif et par le sacrifice personnel par amour d’une existence morale supérieure, qu’elle soit l’orthodoxie, l’idée communiste ou la Patrie. C’est de là que nous avons l’explication du comportement « déraisonnable » de 1812 et de 1941, ce qui bouleverse la structure occidentale de compréhension de la politique.

Aujourd’hui, il n’y a aucun doute que la mentalité collective des russes a changé. La Mode venue de l’ouest, le consumérisme, la globalisation induisent d’autre sensibilités et attentes, de facture mercantile et hédoniste. Toutefois ce qui reste est le patriotisme lié à la gloire de l’époque impériale, le prestige international, des choses qui motivent les russes depuis au moins deux siècles. Encore beaucoup d’entre eux peuvent supporter le manque et les vexations, si leur pays est une grande puissance.

Ceci est la psychologie qui soutient le « poutinisme ». L’ascension de Vladimir Poutine s’est produite, d’une part comme réaction du complexe militaro-industriel face à la suprématie publiquement vue des oligarques dans les années 1990, d’autre part en réponse aux attentes d’une population en voie de paupérisation, lequel leur a offert la compensation idéale par leur appartenance à un Etat qui compte dans le monde.

Les puissances occidentales ont négligé cet aspect, ou tout simplement elles ne l’ont pas compris, quand elles ont forcé le détachement de la Russie par l’Ukraine, en utilisant la violence de Maidan. C’est ainsi qu’elles ont réussi à réactiver le sentiment d’agression venant de l’extérieur, c’est-à-dire exactement ce qu’il ne faut pas faire avec les russes. Maintenant Vladimir Poutine contre-attaque et réussit un coup double : il annexe la Crimée et se refait une popularité partiellement érodée ces dernières années.

La morale, exprimée de manière plus familière, est qu’il n’est pas indiqué de donner aux russes une chiquenaude, car ils risquent de déclencher une bagarre. »

¨Pour les gens intéressés à la version en original, voici le lien : http://www.argumentesifapte.ro/2014/03/19/despre-rusia-psihologie-si-politica/ , publié le 19 mars 2014 par Alexandru Mamina


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 26 mars 2014 12:37

    La Russie est un pays « COUILLU »...a la différence de la France qui n’en a plus depuis longtemps.. !


    • Grandloup74 26 mars 2014 13:44

       Bien d’accord. J’ajouterais que leur courage sert la défense de leur patrie et non à en agresser d’autres. Les Russes sont modestes et si leur force est une fierté, il savent ne pas en abuser contrairement à bien des pays occidentaux, US/OTAN en tête et suivi depuis peu par des gouvernements français couards et soumis à celui qu’ils croient le plus fort et non aux idéaux historiques de notre nation.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 16:53

      @Claude-michel .. cela me rappelle un proverbe un peu « osé » : Si tu te réveilles un matin avec 4 couilles, ne te gonfles pas d’orgueil, tu es simplement en train de te faire en...er" ... Dire que la France n’en a plus n’est pas forcément vrai ..


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 16:58

      Hier, à « C dans l’Air » un général français prônait la fermeté avec les russes, disant que nous avions l’arme atomique, bref ... un « guerrier »

      Un peu plus tard il a dit que notre armée ne pouvait intervenir militairement pour aider l’Ukraine car, au mieux, nous pourrions défendre 20 km de frontière ukrainienne au bord du Dniepr, .....

      Le Dniepr est un fleuve qui, si je me souviens bien, coule au beau milieu de ce pays .. donc cet « abruti » soit avait déjà intégré l’idée que le Dombass était russe, soit il ne connait pas bien la géographie


    • LADY75 LADY75 26 mars 2014 16:59

      Lady Panam’ approuve :

      « La France n’a pas de c..
      Faut envoyer les chars et les paras, occuper Monaco et organiser ensuite un référendum..
      Ca fait trop longtemps qu’les Grimaldi nous narguent ! »


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 17:07

      @Lady75 .. De Gaulle avait entamé un blocus de Monaco ... je n’ai toujours pas compris pourquoi il avait au final tout abandonné ...


    • goc goc 26 mars 2014 19:22

      @ l’auteur
      De Gaulle avait entamé un blocus de Monaco ... je n’ai toujours pas compris pourquoi il avait au final tout abandonné ...

      il faut savoir qu’a l’époque, certains petits immeubles de Monaco avaient des centaines de boites aux lettres liées a des sociétés plus ou moins douteuses qui sévissaient en France au mépris de toute législation (sociétés de jeux, de vente de produits louches,et autres prestations ésotériques, sans oublier les pertes fiscales associées, et une chaine tv privée avec pub). De Gaulle en a eut assez de cette situation et a obligé Monaco à modifier sa législation envers les français. Une fois qu’il a obtenu satisfaction (comme par exemple le contrôle des banques monégasques par la Banque de France), le général n’avait aucune raison de continuer


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 19:36

      merci pour le complément d’info ...


    • marc 26 mars 2014 22:07

      C’était un général , genre culotte de peau ! rien d’intéressant


    • mario mario 26 mars 2014 22:18

      j’ai vu l"émission et je confirme !

      le Général en question doit etre le conseillé de Hollande. aller bombarber la Syrie avec les S400 Russe dans le port de Tartous ca doit etre son truc !

      Avec des gus pareil, on va en gagner des guerres....

      Calvi comme gobe mouche ahurissant ! , Adler toujours histo-rien anti-Russe un BHL de salon feutré , l’archiretraité sortie du placard n’a meme pas eu le temps de brosser sa fausse moustache et je me demande si il savait le sujet de l’émission . enfin, la nana sans etre pro-Russe a surpassée tous ses spécialistes en faisant comprendre au Général que la Russie n’est pas le Mali !

      tout ce beau monde sur la cinq ne trompe plus personne . meme pas un petit ouvrier comme moi !


    • claude-michel claude-michel 27 mars 2014 07:52

      Par Gérard Luçon...Vous avez beaucoup de courage de regarder C dans l’R...émission de propagande du gouvernement quelque il soit...Calvi (avec ses implants) n’est qu’un bouffon se pavanant dans son incompétence.. !


    • claude-michel claude-michel 27 mars 2014 09:07

      Par goc....Les boites aux lettres a Monaco...sont toujours d’actualité...(Un ami Monégasque se fait des nouilles en or en abritant des boites aux lettres..il roule en Porcherie Cayenne)...bateau dans le porc et compte en banque bien garni..c’est le bouquet.. ?


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 27 mars 2014 10:45

      parfois cette émission reçoit autre chose que christophe barbier et autres branquignols, donc je regarde et le plus souvent j’éteins le poste..


    • alinea Alinea 26 mars 2014 12:41

      Très bel article ( les deux !)
      Ignorer l’autre semble bien être la marque de fabrique de la politique extérieure occidentale ; c’est normal puisque l’Occident est universel, donc les autres sont ou devraient être inexistants.
      Sur la première partie de votre article, il me semble qu’on nous a appris, à nous occidentaux, depuis la petite école, que ce sont les américains qui ont terrassé le nazisme !! À partir de ce mensonge ( ou demi mensonge, je ne me prononce pas parce que je ne suis pas historienne !), tout ce qui se construit est pipeau !


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 16:42

        Bonjour Alinéa, personnellement j’ai eu une grande chance, chez mes grands parents maternels j’avais les bandes dessinées avec les américains cow-boy et aussi leurs exploits en Corée ...

        et chez mes grands-parents paternels j’avais Pif le Chien et les bandes dessinées des exploits des chinois en Corée

        .. bref Pif le Chien et Bleck le Roc m’ont aidé au discernement


      • Abou Antoun Abou Antoun 26 mars 2014 19:21

        Gérard,
        Votre remarque me fait sourire. Quand j’étais gamin, habitant de la banlieue rouge, j’achetais avec mon argent de poche le journal Vaillant avec ses héros (Nasdine Hodja, etc..). J’appréciais cette littérature. Mais voilà, j’appartenais à une famille plutôt conservatrice pour ne pas dire réac. Mes goûts étaient jugés comme scandaleux et j’ai reçu un abonnement à Cœurs Vaillants, un truc super chiant (de mon point de vue) de la presse catho. en échange de l’engagement de ne plus lire les aventures de Placid et Muzo. Je suis naturellement resté fidèle à la presse communiste.


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 19:29

        je n’ai pas pu récupérer ni les BD ricaines ni celles chinetoques, quand mes grands-parents des deux côtés nous ont tiré leur révérence .. grosse perte car j’ai l’impression que le niveau de propagande n’a pas évolué, les poncifs non plus ...


      • 65beve 26 mars 2014 19:49

        @Abou,
        Ce fut la même chose pour moi.
        Après la messe, le curé voulait absolument me fourguer Cœur Vaillant, mais moi, avec l’argent de la quête, je m’achetais Vaillant au tabac du coin.
        cdlt.
         


      • Abou Antoun Abou Antoun 26 mars 2014 21:36

        @65beve,
        Marrant, on n’est jamais seul.


      • christophe nicolas christophe nicolas 26 mars 2014 12:42

        Interdire la langue Russe à des gens comme première décision. Il faut être taré, ces gars sont des tarés à la Robespierre. C’est des cons et ils finiront mals. Quand vous gagnez la révolution, vous faites des gestes de paix. De toute façon, on a affaire à des truqueurs payés par qui ont sait, aux ordres de qui ont sait...

        Allez François, on chante avec Bibi, Ces gugus ne sont pas Israël, le peuple de Dieu est le peuple qui a la foi dans la vérité. Ces ultra sionistes ne valent pas le quart d’un cheveu de Judy Wood. Ils ne reconnaissent même pas le Dieu Un et Trine malgré les preuves, un comble... Ils ont intérêt à revenir à la réalité. Elle est belle l’éducation des premiers sionistes, regardez leur gosses, ils vivent par les armes et se croient le peuple de Dieu, ça va chier des cacahouètes un jour... la rédemption va demander des cachets de doliprane...

        J’imagine le calvaire des juifs honnêtes. Comment ils font...


        • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 16:44

          Bonjour, Ianoukovitch avat fait remettre le russe comme seconde langue officielle, mais effectivement prendre comme 1ètre décision l’interdiction des langues des minorités (russe, tatar, roumain etc ...) est une énorme connerie


        • asterix asterix 26 mars 2014 19:29

          Bonjour à tous
          Interdire la pratique, l’étude et la culture de la langue des minoritaires, ce sont mes compatriotes Flamands qui font cela le mieux.
          Même là où la minorité frôle les 80%.
          Cela se passe à côté de chez vous...


        • L'enfoiré L’enfoiré 27 mars 2014 11:12

          @Asterix,

           Pas vu la dernière nouvelle ?
           Magique, non ?
           Heureusement qu’il y a l’Afrique pour soutenir l’idée.
           En tous les cas, le français devra recevoir une terrible réforme pour en faciliter l’usage et aussi, pour supprimer les exceptions idiomatiques (pour ne pas dire idiotes)

        • Gérard Luçon Gérard Luçon 27 mars 2014 13:29

          Le français la langue la plus parlée dans le monde en 2050 avec une estimation de 750 millions de personnes ..... Exceptionnel, et les actuels 1,5 milliards de chinois qui parlent tous chinois, ils deviennent quoi ?


        • Ruut Ruut 26 mars 2014 12:46

          Le peuple Russe est un grand peuple qui as tout mon Respect.
          A l’inverse le Peuple de France, n’est plus que l’ombre de son passé.
          Les actions actuelles de la France sont a l’opposé de tout ce qui coule dans ses veines.
          La Liberté de penser et de s’exprimer est morte (merci Vals)
          L’égalité n’existe plus (Merci Hollande)
          La Fraternité est en lambeau (Merci l’UMPS)
          Quand a l’esprit Démocratique que dire de 2008 (en France) et du non respect des urnes de Crimée.
          Quand Hollande ou Sarkozy ont ils demandés l’avis aux Français (peuple pacifiste) avant de faire la Guerre au nom du peuple de France ?


          • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 16:48

            @Ruut .. pas que Hollande ou Sarkozy, avant nous avons eu comme chefs de guerre Chirac, Mitterrand ... et Giscard avec le référendum aux Comores n’est pas blanc-bleu lui non plus


          • paulau 26 mars 2014 15:08

            Quatrième ligne du texte : une date à corriger.


            • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 16:46

              @Paulau .... merci, ... et bien vu !


            • Rincevent Rincevent 26 mars 2014 15:54

              Les chiens de garde de l’audio-visuel ont beau en faire un max en ce moment, leurs images d’Épinal genre Poutine = mauvais, ukrainiens = bons, BHL = conscience morale, France = détentrice de la marque Droits de l’Homme, etc. ont de plus en plus de mal à passer (à part peut-être pour quelques « temps de cerveaux disponibles » écroulés devant leur TV).

              On pourrait en sourire sauf que ces incultes participent avec entrain à des manipulations qui pourraient bien nous coller un vrai conflit sur les bras ! Alors, volonté délibérée ou idiots utiles ?


              • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 17:04

                Quand j’étais jeune nous avions un service qui s’occupait de faire la publicité pour l’armée, sa réclame, plus « la voix de son maître » avec la télé officielle

                Maintenant le service dédié aux armées a été supprimé, nos excellents journalistes font ce que les militaires et les politiques leur disent de faire, c’est ainsi qu’ils ont relayé en son temps les armes chimiques de Saddam Hussein, les 400 chars de Kadhafi devant Benghazi, le viagra donné aux soldats de Kadhafi pour violer les adversaires, le gentil Hacim Taci et les méchants serbes ...

                alors volonté délibérée, oui, idiots utiles non, car ils sont plus vendus et sans déontologie que idiots


              • ykpaiha ykpaiha 26 mars 2014 17:41

                Maintenant que les dés sont joués, on a meme réussi un truc incroyable ! ;

                Il (Putin) n’a plus qu’a attendre...

                Qui va renflouer l’état ?
                Qui fera obeir les soldats ?
                Qui fera tourner l’économie ?
                Qui arretera les reglement de comptes qui ont déja commencé ?
                Comment donner de la légitimité a ce chaos ?
                En bref faire fonctionner un pays qui n’en est plus un...

                Celui qui a donné le top départ de cette gabegie, devait déja avoir le cerveau bien embrumé, il a maintemant les doigts bien merdeux.

                S’il persiste c’est bel et bien une situation a l’Irakienne qui va se mettre en place avec un président ’Mandchoukouo’ style PU-Yi ou karzai entouré de sbires Otanisés ou les populations n’auront qu’une seule possibilité de survie......

                Appeler les Russes au secours .


                • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 17:58

                  @Ukraina, c’est une issue assez négative et fort possible : la position russe sur la Crimée peut aussi avoir radicalisé une partie du peuple ukrainien contre elle


                • Hermes Hermes 28 mars 2014 16:58

                  Bonjour,
                  La suite est écrite : le FMI va faire prêter 27 000 000 000 $ à l’Ukraine contre une austérité drastique à la grecque !
                  Source
                  Un extrait : « The IMF has asked for as much austerity as is reasonable to expect, and perhaps more ».
                  Ils sont pris dans le piège.

                  Cdt.


                • Gérard Luçon Gérard Luçon 28 mars 2014 18:02

                  dont 15 milliards sont pour rembourser le prêt fait par la Russie ?

                  Attendons de voir les élections de mai, et les problèmes suivants :

                  -si les criméeens (ukrainiens pour le gvnt actuel en Ukraine) ne peuvent pas voter, quelle instance internationale pourra reconnaitre ce résultat ?

                  -si les pro-russes gagnent les prochaines élections, reconnaitront-ils un emprunt fait par un gvnt provisoire et qu’ils considéreront comme putchiste ?


                • Abou Antoun Abou Antoun 26 mars 2014 18:44

                  Au deuxième rang on doit remarquer la psychologie spécifique aux russes, qui ne peut être adaptable au système de pensée et à la mentalité occidentale. C’est une psychologie affectivo-apocalyptique, centrée sur le sentiment final du destin, sur la mission historique de la Russie, et aussi sur la vocation du sacrifice pour ses semblables (les siens). C’est la psychologie des steppes, de l’immensité qui pousse à la fois à l’expansion et à la solidarité émotionnelle avec ses proches, et cela contre l’inconnu qui est de l’autre côté de l’horizon. A partir de là nous avons l’importance de la frontière dans l’histoire russe, doublée par la peur de l’invasion par l’étranger, saisissables depuis l’époque de la domination tatare jusqu’à ce qu’on peut appeler l’encerclement capitaliste.
                  Cela est très bien vu. Avant d’engager un conflit avec la Russie mieux vaut savoir à qui on a affaire. C’est sans doute trop demander à Hollande et son acolyte Fabius d’étudier un peu l’histoire, je ne parle même pas de ce bouffon de BHL envoyé faire ses pitreries à Kiev.
                  J’ai écrit il y a quelques mois, avant les évènements d’Ukraine, en réaction à un autre excellent article de ’Pierre’ que les Russes étaient prêts à mourir pour Sébastopol et qu’aucun occidental ne l’était, de sorte qu’en cas de conflit l’issue finale ne fait aucun doute. Pour moi la réaction de Moscou n’a donc créé aucune surprise.
                  Les Russes ne font pas la guerre à moitié. Tout soldat russe n’a pas la droit d’être fait prisonnier et il le sait. Les prisonniers de guerre ne rentrent pas au pays car ils sont jugés comme traîtres et dans le meilleur cas déportés, alors que les Français de retour des camps sont considérés comme des héros. Il faut s’y faire il y a en Europe des peuples aux traditions guerrières, ce qui ne signifie nullement qu’ils sont agressifs. En l’occurrence, et comme souvent dans son histoire, la Russie est attaquée. ceux qui pensent qu’elle se laissera intimider vont en être pour leurs frais.


                  • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 mars 2014 19:16

                    @Abou Antoun, c’est bien ce qui m’a touché dans l’analyse faite par un roumain, pays dont je connais l’histoire et le passé récent, et peuple très loin d’être russophile ! ...

                    Enfin quelqu’un qui cherchait à comprendre pourquoi les choses évoluaient ainsi, sans obligatoirement raisonner en binaire avec le méchant russe et le gentil occidental. 

                    Je ne sais pas si la Russie est réellement attaquée dans cette histoire, mais l’Occident, dans son immense connerie, a cru que c’était bien de le lui faire croire !!!


                  • Rincevent Rincevent 26 mars 2014 19:36

                    « tout soldat russe n’a pas le droit d’être fait prisonnier, etc… » Euh, vous parlez de 39/45 et de l’URSS là, non ? Depuis l’Afghanistan ils ont eu les mêmes problèmes que les US : soldats qui craquent, drogues qui circulent, stress post-traumatique avec difficultés à se réinsérer dans la vie normale, etc. Ils n’envoient plus au Goulag, ils font comme les autres, ils embauchent des psychologues…

                    Pour le reste, d’accord, mieux vaut ne pas aller les agacer sur des questions territoriales. Poutine est ce qu’il est mais, au moins, il a rendu leur fierté aux Russes. Fierté qui s’était dissoute dans l’alcool d’Eltsine.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 26 mars 2014 21:34

                    Les Russes menaient en Afghanistan une guerre coloniale, la défense de la mère patrie c’est autre chose.


                  • marc 26 mars 2014 22:31

                    Non, l’Afghanistan n’était pas une colonie.L’Union Soviétique s’est fait piéger en allant au secours des communistes afghans attaqués par les US et les autres pays occidentaux qui ont organisé, financé , armé les talibans comme en ce moment les djihadistes en Syrie. Le caractère archaïque des tribus et de la paysannerie a fait échouer cette expérience magnifique ( en particulier la libération et l’éducation des femmes) et détruit l’URSS par la même occasion.


                  • goc goc 26 mars 2014 19:11

                    ce qui m’interpelle le plus dans toute cette histoire c’est le silence sur les futures élections en Ukraine

                    car il ne faut pas oublier que les resultats pourraient bien être la gifle ultime faite aux occidentaux. Surtout que les mauvaises nouvelles venant du FMI arrivent aux oreilles des habitants

                    par exemple : augmentation du prix du gaz aux particulier, de 50%. Et on parle d’autres mesures bien pires encore (Augmentation des tarifs de l’électricité, augmentation l’âge de la retraite, suppression de divers avantages sociaux, privatisation a tout va, etc..)
                    http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/03/26/l-ukraine-va-augmenter-le-prix-du-gaz-contre-une-aide-financiere-du-fmi_4390199_3234.html

                    Alors on peut compter sur nos valeureux démocrates pour « aider » les gens à bien voter, mais vu les perspectives pour la population, il se pourrait que cela ne suffise pas

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès