• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

goc

goc

Informaticien cevenole, c'est dire le combat de tous les jours entre high-tech et ruralité
, combat garant d'une ouverture au monde et d'une curiosité jamais assouvie. Combat aussi pour une tolerance et une relativisation des choses, toutes ces valeurs que j'ai acquis au cours de mes nombreux voyages professionels de par le monde.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 3076 148
1 mois 0 9 0
5 jours 0 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • goc goc 20 juin 20:09

    petite anecdote :
    j’ai pris rendez-vous à la CARSAT (organisme de gestion des retraites) pour le 3 Juillet 2018 dans ma ville la plus proche. J’ai reçu en début de semaine une lettre me confirmant le dit rendez-vous pour le mardi 11 juillet 2017 (en 2017 le 11/07 tombe bien un mardi) et en plus dans une autre ville

    Le plus drôle, si tant est qu’on puisse trouver « drôle » l’incompétence de l’administration, c’est que cette date du 11/07/17 correspond au 1er rendez-vous que j’avais eu pour ouvrir le dossier retraite.

    Alors s’ils mettent 1 an a faire de simples courriers qu’est-ce que ce sera pour le dossier lui-même



  • goc goc 11 juin 19:34

    @Trelawney
    Pourvu que Trump fasse un second mandat, parce que tout ce qui est néfaste pour les USA est bon pour l’Europe

    Bonjour trelawney

    je suis bien d’accord avec votre réponse.. sauf la fin
    je crains qu’en cas de chute de l’empire, l’Europe sera utilisée à ses dépends, pour « sauver les meubles US ». Et cela sera due non pas à cause du peuple, mais bien à cause de ses dirigeants qui continueront a« jouer de la musique pendant le naufrage du Titanic » et à obéir à leurs maitres.
    Bref si la chute américaine profite à quelqu’un, ce sera plutôt du coté de la Russie et de la Chine qu’il faudra chercher



  • goc goc 11 juin 19:20

    Quel gâchis !
    Nous européens n’avons toujours pas compris que nous sommes une force...commerciale, à savoir : il suffirait de lancer une dé-americanisation, avec rejet de coca, de macdo, des films us, des logiciels us, et surtout du $$$ (et accessoirement de l’OTAN), etc.. et je vous parie que 15 jours après, les ricains viennent nous manger dans la main. Car 80% des firmes SU dépendent du marché européen pour leurs bénéfices, leurs assurances et la retraite de leurs vieux.



  • goc goc 4 juin 14:01

    @Fifi Brind_acier
    Bonjour fifi

    A l’UPR on se fiche de ce qui se passera à l’extérieur, l’euro ou d’autres monnaies

    C’est bien là le problème de crédibilité de votre champion. Il ne sert à rien d’être aussi exclusif. L’Europe est une chose importante, elle a été dévoyée par l’ultra-libéralisme et sa dictature mais ses principes sont bons et nous permettrons d’avoir un poids dans le monde. Voila pourquoi la seule solution pour se sortir du mer..ier que les mondialistes nous imposent, c’est de virer ces traitres et de reprendre le contrôle de l’Europe avec les autres peuples qui ont aussi assez de ce cirque. Or on ne peut pas reformer cette chose en en sortant. Il faut y rester et combattre la gangrène de l’intérieur. 

    Il ne faut pas oublier que notre force (par rapport à la majorité des autres pays de l’UE, c’est que notre poids économique est majeur et peut à tout moment, faire exploser cette même UE. C’est sur cela qu’on doit jouer, et non en sortant de l’organisation

    Si les « populistes » ne veulent pas parler de la sortie de l’ euro, c’est que pour l’instant, on ne peut sortir de l’ euro qu’en sortant de l’ UE, ce qu’ils ne veulent pas.
    Il ne s’agit pas de sortir de l’Euro, mais d’en être un des principaux gestionnaires (et virer les banques privées du circuit).
    Concernant la nécessité des 2 monnaies ( euro-franc à l’intérieure et Euro à l’extérieure), ce point ne peut être compris que si on admet que les banques françaises sont totalement sous contrôle de l’État (suite à leurs ruines après la prise de contrôle des crédits et donc leur nationalisation).
    Pour éviter les attaques sur notre monnaie, on doit l’adosser à la dette, ce qui veut dire que si la monnaie chute, la dette chute avec, et donc la monnaie remonte, etc.. Voila pourquoi on doit séparer les deux monnaies,l’euro qu’on en contrôle pas et notre monnaie qu’on contrôle à 100% (après suppression du code dans la constitution nous interdisant à emprunter à la BdF)



  • goc goc 3 juin 18:09

    @HELIOS
    @HELIOS
    Bonjour Helios

    ... Selon votre message précédent, le « populisme », c’est pas bien c’est caca etc... pourtant les mots on un sens et le populisme c’est bien la volonté du peuple, non ???

    Il ne faut pas se tromper de cible. Le populisme que je dénonce, c’est celui qui ne fait appels qu’aux « instincts » primaires des gens, c’est à dire celui qui va chercher des responsables là ou c’est le plus facile, et là où ça peut « rapporter gros ».
    Bien sur que le peuple doit reprendre le pouvoir, mais pas sur de dos de pauvres bougres à qui on a fait miroiter un eldorado impossible.
    Le peuple doit d’abord reprendre le pouvoir sur la finance.

    Sur ce site, j’ai à plusieurs reprises proposé des solutions radicales, tel que la création d’une monnaie nationale (euro-franc) destinée au marché intérieur, inutilisable à l’étranger (on ne garde l’Euro que pour ça), la conversion de la dette en euro-franc, la division par 2 des remboursements de crédit et des loyers ainsi que la libération de terres afin de faire tomber la tension sur l’immobilier (cet augmentation substantielle du niveau de vie de chacun permettrait ainsi de diminuer un peu les salaires, et donc nous rendrait plus compétitifs sur le plan industriel et donc de créer de l’emploi), et un moratoire de 5 ans sur leurs crédits, pour tous les agriculteurs qui accepteraient de passer au tout bio.

    A ces mesures, on doit aussi ajouter une reprise de contrôle des médias par le peuple (par exemple en transformant tous les journaux en des « agoravox » nationaux, ou le lecteur pourrait participer à chaque article, voir à faire des articles comme ici, sans contrôle d’un censeur interne qui filtrerait les posts.).
    Enfin il devient nécessaire de refondre le « Mammouth » en commençant par mettre le « respect » comme valeur morale première et en revenant aux fondamentaux de l’enseignement tel que l’histoire dans sa chronologie, tout en ouvrant à la modernité en adaptant le nombre d’enseignant aux besoins de la société et non le contraire (voir le fiasco actuel du gadget destiné aux lycéens).

    Si les systemes et les elites satisfont le peuple, le populisme n’existera plus.
    Bien au contraire, nos élites ne satisfont le peuple qu’a coup de télé-poubelle, et de jeux ou l’apparat et l’argent remplacent tout esprit sportif. Résultat : le peuple en veut toujours plus et succombe rapidement aux chants des sirènes du populisme primaire.. Quand on pousse au « toujours plus » il faut être capable de fournir aussi « toujours plus » sinon on sombre et on envoi son peuple dans le mur.

    ... je sais, je sais me direz vous, la spiritualité peut être exclusive, votre grande peur, n’est-ce pas ?
    non , pas exclusive, mais simplement elle doit être personnelle et intérieure.
    Toute autre « spiritualité » collective ne peut mener qu’au fascisme et à la dictature.

    La prochaine révolution copernicienne que l’humanité doit faire, si elle veut survivre, ce sera d’interdire toutes les religions, en commençant par les 3 principales.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès