• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

goc

goc

Informaticien cevenole, c'est dire le combat de tous les jours entre high-tech et ruralité
, combat garant d'une ouverture au monde et d'une curiosité jamais assouvie. Combat aussi pour une tolerance et une relativisation des choses, toutes ces valeurs que j'ai acquis au cours de mes nombreux voyages professionels de par le monde.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 3426 142
1 mois 0 8 0
5 jours 0 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • goc goc 6 mai 11:04

    Cette histoire du masque est la preuve la plus tangible de la malhonnêteté du pouvoir, et de ses valets (politichiens, journaleux et surtout toubibs (les vrais mais surtout ceux qui prétendent savoir).

    On nous explique que le virus se propage à travers l’air qu’un malade expire (respiration, chants,éternuements). Alors pourquoi ne pas tester tout simplement cet air, pourquoi faire des tests (PCR) qui obligent à enfoncer un poteau jusqu’aux boyaux du cerveau alors qu’il aurait suffit d’un simple respirateur apte à analyser l’air reçu en temps réel, pour rechercher la présence du COVID et même déterminer le taux de transmissibilité du dit virus.

    La réponse est évidente, c’est parce que le test PCR est volontairement anxiogène (douleur du test, amplification jusqu’à l’absurde des échantillons, délai de réponse, modification des « morts avec le virus » en « mort par le virus » et mise en scène des points de test.

    Imaginez un seul instant que les tests se fassent avec un simple appareil type « respirateur » où le patient souffle 3 fois dans le tube, et 10 secondes âpres le résultat lui dit s’il a le virus et surtout s’il est contagieux (tester, isoler, soigner), et dans ce cas, il va voir son toubib pour se faire prescrire un traitement type « Dr Raoult ».

    Du coup, le monde entier se serait aperçu que finalement le covid n’est rien d’autre qu’une grippe légèrement plus grave que celle de 2019, surtout auprès des vieux.

    Je vous laisse imaginer toutes les conséquences, qu’aurait cette découverte de la supercherie



  • goc goc 26 avril 10:48

    @Philippe Huysmans, Complotologue
    Non, ça ne bouge pas des masses,

    Bonjour phihpi smiley
    Et il ne faudra pas compter sur les érections pestilentielles pour changer de régime, Avec le nombre important de candidats à droite (Betrand, les DeVilliers’s brothers, Zemour, Dupont, voir le nabot (si, si, je prends les paries, rien que pour « aider » son protégé)), le nanon...heu... le micron, va passer au second tour avec moins de 10% des voix.



  • goc goc 24 avril 19:20

    @troletbuse
    Et c’est nous qu’on l’aura dans le luc smiley



  • goc goc 24 avril 18:40

    Ce qui est drôle avec micron et son numéro de « diplomate of the world », c’est qu’il en a oublié de se faire mousser en jouant les entremetteurs. A sa place l’autre nabot aka sarko, aurait fait croire que grâce à lui le monde a pu éviter une guerre nucléaire. Là Jupiter est obligé de faire profil bas, car il sait très bien que si ses maitres exigent que l’Ukraine entre dans l’Otan, il obéira comme le bon toutou qu’il est.



  • goc goc 20 avril 11:16

    Et pendant ce temps-là les banlieues se mettent en mode « un bon policier est un policer mort ». Et là je ne vois pas quelle loi votée par les collabos de LREM pourrait empêcher cela..

    Ce qui prouve bien qu’en fait, cette loi n’a été fabriquée que pour une seule chose, empêcher toute contestation démocratique du pouvoir devenu fasciste.

    Maintenant le piège pour ce même pouvoir, c’est de ne plus faire confiance qu’au numérique. Et du coup, n’importe quel petit malin maitrisant mieux les nouvelles technologies que le premier alco...heu policier venu, pourra faire ce qu’il veut dans une citée totalement barricadée derrière ses écrans de télé, et derrière des portes en acier afin d’échapper aux tirs de mortiers des bandes de banlieue.

    Quelle misère. A quand « New-york 1997 » dans le neuf-trois

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité