• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

goc

goc

Informaticien cevenole, c'est dire le combat de tous les jours entre high-tech et ruralité
, combat garant d'une ouverture au monde et d'une curiosité jamais assouvie. Combat aussi pour une tolerance et une relativisation des choses, toutes ces valeurs que j'ai acquis au cours de mes nombreux voyages professionels de par le monde.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 3076 148
1 mois 0 10 0
5 jours 0 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • goc goc 10 mai 02:22

    @Cateaufoncel2
    puisque vous êtes si fort, vous pourriez peut-être nous donner les coordonnées GPS des sites que vous nous montrez, histoire qu’on puisse vérifier avec google si c’est vrai.

    nan parce que j’ai beau chercher, j’ai du mal à voir des piscines à Gaza.
    Par contre j’y vois beaucoup de trous dues à des bombes que vos amis expédient sur tout ce qui bouge (y compris des enfants).



  • goc goc 10 mai 02:15

    @Christ Roi
    Je pense que M. Trump va faire avec l’Iran comme avec la Corée.

    Bonjour ChristRoi
    Je crains que vous ne fassiez une erreur majeure :

    1 - L’iran n’a pas la bombe, alors que l’entité sioniste l’a, et dans sa folie actuelle barbare et arrogante, elle est parfaitement capable de l’utiliser à tout moment, même sans prévenir le donald, surtout si elle est contrée en Syrie et n’arrive plus à bombarder en toute impunité. Et vous pouvez compter sur les sionistes pour frapper les premiers rien que pour forcer la main aux ricains et les obliger à intervenir aussitôt. Bref n’ayant rien compris à la situation du monde, Donald croit avoir le contrôle de la situation, alors qu’il n’est que le neuneu de service d’une téléréalité géante ayant juste ouvert la boite de Pandore.

    2 - La CDN n’a pas de vrai ennemi haineux, et donc à part les USA, elle ne risque pas de frappes directes surprises. De plus, pour les deux Corées, le vrai risque régional viendra quand elles seront réunifiées (soit à cause de la Chine, soit a cause du Japon, soit les deux)

    Surtout Trump croit avoir « maté » la CDN, alors qu’il est en train de se faire manipuler par les chinois et par Kim. Et après sa sortie de l’accord iranien, il se trouve fragilisé en montrant au monde entier que la signature US n’a plus aucune valeur. Après cela, la CDN aura toute latitude pour signer puis dénoncer n’importe quel accord avec les ricains.

    Comme d’habitude, il faudra bien surveiller les stocks de pétrole y compris avec les tankers qui feront des ronds dans l’eau, car ce sera le signe du début du conflit.

    Avez-vous remarqué comme l’histoire a tendance à bafouiller :
    8 Mai 1945 : fin de la 2ème GM
    8 Mai 2018 : début de la 3ème GM



  • goc goc 7 mai 01:05

    @eau-du-robinet

    bonjour eau_du_robinet

    Très intéressant rappel.
    Le problème avec l’entité sioniste, c’est qu’elle n’arrive pas à comprendre que cet état artificiel est totalement non-viable, et ce pour des raisons naturelles (au sens écologique du terme).

    D’abord, cet Etat étant constitué d’occidentaux et non d’orientaux, dépense une énergie folle à vouloir vivre à l’occidental, allant jusqu’à vouloir participer aux coupes d’Europe sportives et au concours eurovision (merde sans intérêt). Et comme cette énergie est essentiellement financée par les ricains et les teutons, le pays s’effondrera quand les USA s’écrouleront.

    Ensuite, la démographie régionale fait qu’à moyen terme, la population de l’entité sera soit phagocytée, soit entourée d’arabes, surtout si elle croit pouvoir atteindre son but du « grand israel » qu’il faudra peupler, alors que l’immigration juive sera de plus en plus difficile et de plus en plus faible. Bref ce n’est pas tout d’avoir des terres, encore faut-il y mettre des gens.

    Enfin, ce genre de théorie n’a qu’une alternative, réussir ou disparaitre, c’est à dire, soit les sionistes réussissent à séparer les différentes factions arabes, voir les faire s’entre-tuer, soit au contraire, cela pourrait provoquer une union de forces de combats qui pourra se retourner contre le régimes israélien, comme on le voit actuellement avec le « croissant Syrie-Irak-Iran » (et si l’Arabie saoudite tombe (avec l’affaiblissement des USA dans la région), alors c’est tout le MO qui sera uni contre l’occupant sioniste



  • goc goc 3 mai 00:52

    @ l’auteur

    bonjour Philippe Huysman

    D’habitude je vous suis souvent dans vos propos, mais là j’ai voté « moyen », non pas pour votre analyse qui est très bonne, mais plutôt pour le temps que vous avez mis à comprendre à quel point ce type de réseau est, au mieux pernicieux, et au pire, addictif, et surtout qu’il avance caché quand à sa réelle motivation, c’est à dire son business plan.

    Je suis un vieux informaticien, aussi bien en age qu’en durée (j’ai commencé en 75) et je me suis assez rapidement intéressé aux réseaux communautaires. j’ai même participé indirectement aux premières expériences de réseau téléphoniques fait par FranceTélécom (qui avait déjà compris tout le bénéfice de ce type de comm en taxant les appels).

    Par la suite, avec l’arrivé d’internet (dialogues sous compuserve) et puis des pages html, on a vu apparaitre les premiers sites de mondes virtuels (voir Canal+) et leur corolaire, les forums (dont j’ai été l’un des premiers membres et même modérateur). J’ai aussi appris à utiliser la visio-conf, puis skype

    Aussi quand j’ai appris l’existence de FB, je me suis aussitôt inscrit espérant trouver là une autre forme de discussion, plus élargie et plus puissante.

    Quelle en fut pas ma déception après quelques mois d’utilisation. Je partage totalement votre description des défauts de FB. J’y ajouterais tout ce que je n’ai pas retrouvé dans les forums, à savoir
    1 - La simplicité et la rapidité dans les échanges, due à l’utilisation d’un programme open source lié à une base de donnée de moyenne puissance, garantissant un certain anonymat quand au suivi « informatif » des membres.
    2 - la participation immédiate de tous les membres connecté à un moment donné (une réponse est vue de suite par tout le monde), d’où une réactivité intéressante.
    3 - l’esprit « club un peu fermé », et du coup, la liberté de ton, voir parfois le défoulement total, mais aussi une certaine forme d’anonymat (n’ont accès au forum que les internautes inscrits - et donc acceptés)
    4 - la possibilité d’aller plus loin qu’un simple « like » par l’utilisation de notes (généralement de 1 à 5 comme ici)

    Il y a plein d’autres points intéressants dans les forums, mais ce n’est pas le sujet du présent article. Vous remarquerez aussi que tout cela correspond aussi à Agoravox

    Bref, outre ma déception de ne pas retrouver « mes billes », j’avais rapidement vu quelle utilisation mercantile cachait ce FB. Et donc je me suis désabonné (ce qui n’a pas été facile, en plus).

    Et depuis quand on me dit d’aller sur FB, je suis très fier de répondre « je n’ai pas FB et je n’irais pas sur votre page, na ! »



  • goc goc 3 mai 00:03

    @JMBerniolles

    Merci pour cette excellente analyse.

    Il est clair que tant que les neo-cons et leurs mentors n’auront pas compris que la partie est finie et qu’il vaut mieux sauver ce qui peut l’être, on ira vers un risque majeur de conflit.

    Et plus on avance dans le temps et dans leurs échecs, plus le risque d’un conflit nucleaire se précise.
    J’ai lu sur un site que si les neo-cons se retrouvent acculés, suite à plusieurs échecs, ils seront forcement obligé d’utiliser l’arme nucleaire, même si cela conduit à la fin de l’humanité.
    Déjà les sionistes ont prévenu qu’en cas d’attaque majeure contre leur entité, ils jetteront leurs bombes partout autour d’eux, selon le principe du « pas de monde sans nous ».

    D’un autre coté, tous ces gens ont amené le monde dans un état tel qu’un retour en arrière, ou même un simple arrêt, deviennent impossible, au point qu’on en arrive à souhaiter qu’ils aillent au bout de leur folie afin qu’on en soit débarrassé une fois pour tout, quel qu’en soit le prix.
    Je pense surtout à nos enfants et au monde qu’on leur laisse.

    Peut-être qu’un « reset général » avec seulement 20% de la population actuelle fournirait une base de départ pour un avenir plus stable, mieux intégré à la nature et plus humain.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès