Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Civitas : la croisade contre le mariage des homosexuels vient d’être (...)

Civitas : la croisade contre le mariage des homosexuels vient d’être lancée !

L'institut Civitas, qui avait déjà fait l'objet d'un précédent article, mouvement d'extrême-droite étroitement lié à la mouvance intégriste de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, vient de lancer sa campagne nationale contre le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe. Il s'agirait même plutôt d'une véritable croisade...

 Dans une tribune libre publiée sur le site web du magazine d’extrême-droite « Nouvelles de France », Alain Escada, président de Civitas, personnage falot qui a autant de charisme qu’une huître, dévoile le calendrier de sa campagne. Et il ne lésine pas sur les moyens mis en œuvre pour se faire entendre… « Dès lundi, Civitas entamera avec détermination sa campagne visant à faire échec à ce projet nuisible »… D’origine belge, il avait déjà tenté de faire barrage au mariage et à l’adoption dans son pays. Sans succès, puisque la loi est déjà en vigueur en Belgique, depuis de nombreuses années !

Plus d’un million de tracts homophobes seront distribués dans toute la France, ainsi que plus de 100 000 autocollants de la même veine, avant la présentation du projet de loi en Conseil des ministres, le 24 octobre prochain ! Un million de tracts pour 65 millions d’habitants, c’est une goutte d’eau dans un océan…

Une pétition a déjà été mise en ligne depuis quelques jours, recueillant quelques milliers de signatures. Civitas prétend disposer du soutien de nombreux partenaires parmi le monde associatif et la blogosphère insoumise au politiquement correct… En gros, des soutiens dans les mouvements d’extrême-droite et intégristes religieux. La liste des partenaires qui se trouve sous le formulaire de la pétition donne le ton !

Bien entendu, Civitas se servira des réseaux sociaux pour relayer sa campagne. Des vidéos sont même prévues ! Ils savent utiliser les nouvelles technologies… sans toutefois bien maîtriser les nombreux logiciels informatiques car leurs précédentes vidéos étaient particulièrement ratées. Un gamin de 5 ans aurait pu faire beaucoup mieux !

On connaît bien la pédagogie chez Civitas. Des « missionnaires », tels les mormons que l’on peut rencontrer régulièrement dans nos rues, sillonneront toute la France pour expliquer avec « pédagogie » les conséquences d’un tel projet de loi… Pour en connaître les « conséquences », il suffit juste de jeter se pencher sur les pays qui ont déjà légalisé le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe… C’est étrange, mais aucun de ses pays n’a sombré dans le chaos. Ils sont même toujours mentionnés sur les cartes géographiques. Et l’Espagne a même gagné une Coupe du monde de football

Bien entendu, Civitas enverra une « lettre aux élus » locaux et nationaux, ainsi qu’un « guide argumentaire »… Inutile de gaspiller du papier, des timbres et des enveloppes, qu’ils fassent un geste pour la planète. Toute cette propagande homophobe finira dans la corbeille de leurs destinataires !

Passons maintenant à la protection du « Christ et de la Très Sainte Vierge Marie »… Des veillées de prières seront organisées pour obtenir gain de cause. Après tout, la prière est une saine pratique. Et qui sait, peut-être qu’elle leur permettra d’obtenir une manne financière céleste car Civitas a besoin de 100 000 euros pour mener sa campagne !

Civitas recrute également toutes les bonnes volontés. Si vous avez du temps à perdre, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Bien entendu, si vous adhérez aux idées nauséabondes véhiculées par ce groupuscule qui mène une croisade digne du Moyen-Âge…

Et pour terminer, n’oublions pas la manifestation qui sera organisée le dimanche 18 novembre, à 14 h 30, devant le Ministère de la Famille… Les précédentes initiatives de Civitas, notamment contre des œuvres ou des représentations théâtrales jugées « blasphématoires », il y a quelques mois, n’avaient pas vraiment été des succès. Quelques centaines de fanatiques avaient répondu à l’appel…

Toute cette campagne se déroule au moment où le Premier ministre vient de confier à Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, une mission contre les discriminations et violences homophobes, lesbophobes et transphobes. La lettre de mission de Jean-Marc Ayrault est sans ambiguïté. Il ne fait aucun doute que la loi sur l'ouverture au mariage et à l'adoption pour les couples de même sexe sera rapidement votée. Civitas ferait bien de ne pas perdre son temps et son argent (ou plutôt celui de ses généreux "donateurs")... qu'il pourrait d'ailleurs mettre au profit des plus démunis. Par charité chrétienne...


Moyenne des avis sur cet article :  2.97/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

216 réactions à cet article    


  • nico31 10 septembre 2012 10:07

    S’opposer au mariage homosexuel et à l’adoption d’enfants par ces personnes n’est pas être homophobe !
    Par contre prétendre interdire toute expression de cette opposition au nom de l’homophobie est clairement une attitude antidémocratique, voir totalitaire.

    L’adoption homosexuelle est un crime contre les plus faibles de notre sociétés (les enfants et les mères porteuses) commis par les plus forts (quelques bourgeois homosexuels, riches et influants souhaitant satisfaire leurs instincts).


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 septembre 2012 11:25

      Ce qui est dommage avec les opposants au mariage gay, c’est que tous finissent invariablement par adopter des arguments homophobes, comparant l’homosexualité avec la zoophilie, amalgamant aussi polygamie et même pédophilie.


      « L’adoption homosexuelle est un crime contre les plus faibles de notre sociétés (les enfants et les mères porteuses) commis par les plus forts (quelques bourgeois homosexuels, riches et influants souhaitant satisfaire leurs instincts). »

      Par exemple, constitue une expression homophobe : l’amalgame pédé = riche, riche = pervers en sont de bons exemples.

      Je parie que pour ce gars, les arabes sont tous des voleurs et les juifs des égorgeurs d’enfants.

      Si c’est tout ce que la religion a à offrir...

    • nico31 10 septembre 2012 11:39

      « Je parie que pour ce gars, les arabes sont tous des voleurs et les juifs des égorgeurs d’enfants. »

      Vous avez perdu votre pari.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 septembre 2012 11:48

      Vous avez également perdu votre pari ( et votre crédibilité en tant qu’ intervenant neutre ou respectueux ) en écrivant qu’ un homosexuel était forcément bourgeois, riche et pervers.




    • nico31 10 septembre 2012 11:57

      Je n’ai pas employé le terme pervers !
      J’ai employé celui de criminel, celui qui veut priver sciemment un enfant de son droit à avoir un père et une mère est un criminel.


    • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 10 septembre 2012 12:56

      C’est vrai, tous les homos sont des bourgeois, des riches et des pervers ! Ils vivent tous dans le Marais, gagnent plus de 5 000 euros par mois smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 10 septembre 2012 13:15

      Les homos se moquent des cathos et de leur mariage, mais maintenant qu’ils sont au pouvoir, ils s’empressent de vouloir se marier. smiley


    • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 10 septembre 2012 13:21

      Il n’existe qu’un seul mariage légal en France : le mariage civil célébré en mairie. Et depuis 1792.

       


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 10 septembre 2012 13:22

      « S’opposer au mariage homosexuel et à l’adoption d’enfants par ces personnes n’est pas être homophobe ! »

      Celui-là d’oxymore... Il vaut son pesant d’or ! Il y en a qui ne comprennent même pas ce qu’ils écrivent apparemment... Ça me rappelle ceux qui chantent « je ne suis pas raciste, mais... »

      Les miroirs ne sont pourtant pas faits pour les chiens ?

      Alors c’est quoi homophobe, cher monsieur ? Précisez, car je croyait bêtement que c’était ne pas faire de différence entre ce que vous pensez légitime qu’on autorise aux uns et aux « autres »...

      Ah... les « autres », la vie serait si simple sans les « autres », n’est-ce pas ?


    • nico31 10 septembre 2012 13:26

      Être homophobe étymologiquement c’est ne pas aimer ce qui vous ressemble.

      Être homosexuelhophobe c’est ne pas proférer des injures ou des menaces envers les homosexuels.

      Dire qu’il est illégitime que les homosexuels prétendent pourvoir faire ce que la nature ne permet pas de faire c’est être réalistes.

      Personne ne conteste le droit des homosexuels à épouser des personnes de l’autre sexe et d’avoir avec eux des enfants !


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 10 septembre 2012 13:35

      lol ! « homosexuelhophobe » vous êtes un drôle, vous, il fallait l’inventer, celle-là... Pour vous, l’homosexualité est donc un affaire de cul ?
      Hayli haylo... Hayla !
      C’est vrai qu’imaginer ce qui se passe dans la tête des autres quand il ne se passe rien dans la sienne, c’est dur ! smiley smiley smiley
      Tralala dzim boum !


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 septembre 2012 14:45

      Vous avez écrit


      « quelques bourgeois homosexuels, riches et influants souhaitant satisfaire leurs instincts »

      Ce sont vos propres mots.



    • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 septembre 2012 14:48

      « Personne ne conteste le droit des homosexuels à épouser des personnes de l’autre sexe et d’avoir avec eux des enfants ! »


      Par définition, les homosexuels n’aiment PAS une personne de sexe opposé.

      Voudriez-vous donc instaurer le mariage arrangé ? Ou conclu sans l’accord d’une des parties ?



    • emi.b 10 septembre 2012 14:54

      « S’opposer au mariage homosexuel et à l’adoption d’enfants par ces personnes n’est pas être homophobe ! » Tout dépend des arguments qui vous mènent à ces positions.

      « L’adoption homosexuelle est un crime contre les plus faibles de notre sociétés » En l’occurrence, votre comm sent très fort l’homophobie, puisque vous préjugez, à priori, des intentions et motivations d’une ’catégorie de gens’ regroupés par le critère de leur orientation sexuelle, et que vous qualifier qui plus est leur intention de ’crime’. Sans nuance, sans arguments sinon ceux que vous fantasmez.

      Au delà de l’argumentaire - que j’estime moi - bidon, j’aimerais votre réaction sur une situation d’injustice profonde : quid des enfants des couples lesbiens (entre 50 et 100 000 en France ACTUELLEMENT) qui n’ont, de par le droit, qu’une seule mère, et donc sont en position de fragilité vs le droit des enfants à avoir 2 parents ? Quid de ceux qui risquent le placement en cas de décès de la mère légale ? Est-ce donc si criminel de vouloir protéger SES PROPRES enfants et son couple ? (ce que permettra la loi ?) Plus qu’une histoire ’d’instinct’ c’est avant tout une question de droit.


    • nico31 10 septembre 2012 14:57

      « Par définition, les homosexuels n’aiment PAS une personne de sexe opposé. »

      Ils seraient donc hétérophobes !

      Je n’aime pas les épinards, alors je n’en mange pas. Et je me prive ainsi de la possibilité de manger des épinards.
      Militons pour que ceux qui n’aiment pas les épinards aient le droit d’en manger.

      Une relation homosexuelles est naturellement stérile. Aucune loi ne pourra revenir sur quelque chose qui EST UN FAIT DE NATURE.

      Pour donner naissance à un enfant il faut un HOMME et une FEMME. C’est comme ça et ce n’est que vanité de penser qu’il puisse en être autrement.


    • nico31 10 septembre 2012 15:13

      @emi.b

      Jusqu’à présent on a jamais constaté ni qu’une femme puisse produire des spermatozoïdes ni que le rapprochement des deux ovules puissent donner lieu à une fécondation.

      Deux lesbiennes ne peuvent donc pas avoir d’enfant. L’une d’entre elle peut éventuellement contribuer à l’éducation que l’autre a eu avec le concours d’un homme. Cet homme est généralement connu puisque les CECOS ne peuvent inséminer que les femmes vivant en couple hétérosexuel.

      Les « enfants de lesbiennes » ont toujours au départ un père biologique connu, et il proviennent tous d’une insémination illégale car réalisé en dehors d’un CECOS.

      A partir de là, je pense que les lesbiennes auraient du penser au destin de leur enfant en cas de décès de la mère et s’abstenir de procréer (d’autant plus qu’elles l’ont fait illégalement). Et si malgré tout elles ont procréé quand même, comme nul n’est censé se prévaloir de ses propres turpitudes la survivante n’a aucun droit à faire prévaloir.

      Donc en cas de décès de la mère c’est bien évidemment au conseil de famille de décider à qui confier l’enfant. Au besoin à la concubine s’il apparaît qu’il s’agit d’une solution conforme aux intérêts de l’enfant.


    • tikhomir 10 septembre 2012 15:13

      « quid des enfants des couples lesbiens (entre 50 et 100 000 en France ACTUELLEMENT) qui n’ont, de par le droit, qu’une seule mère, »

      D’où viennent ces chiffres ? De par le droit et ainsi que de part la nature puisque seule l’une des deux est la mère.

      « et donc sont en position de fragilité vs le droit des enfants à avoir 2 parents ? »

      En fait, pour être exact, la mère en se mettant avec une autre femme a mis sa famille dans une situation précaire et elle adopte donc un comportement irresponsable en fragilisant sa famille.

      « Quid de ceux qui risquent le placement en cas de décès de la mère légale ? »

      Légale ET biologique... Eh bien le plus simple, c’est de l’envoyer chez son père.

      « Est-ce donc si criminel de vouloir protéger SES PROPRES enfants et son couple ? »

      Non, par contre c’est criminel de faire des lois pour priver les enfants d’un père ou d’une mère. Par contre, un couple, c’est un homme et une femme, sinon on appelle ça une paire.

      « Plus qu’une histoire ’d’instinct’ c’est avant tout une question de droit. »

      Et de nature en fait.


    • Adrien Adrien 10 septembre 2012 15:39

      bon, nico..............je ne sais même pas pourquoi je te cause, même pour m’amuser.
      tes interventions sont infectes. ça me salit. 


    • emi.b 10 septembre 2012 15:45

      Pourtant, il y a des milliers d’enfants conçus par des lesbiennes aujourd’hui en France. Manifestement, elles ont passé outre la ’théorie’ pour se lancer dans la pratique (come les couples hétéro et stériles) : et on leur déni le droit d’être mère des enfants de leur conjointe.


    • nico31 10 septembre 2012 15:49

      « tes interventions sont infectes »

      Ce sont les pratiques que je dénonce qui sont infectes.


    • tikhomir 10 septembre 2012 16:00

      « Pourtant, il y a des milliers d’enfants conçus par des lesbiennes aujourd’hui en France. »

      Par des lesbiennes oui, mais bon, elles ne le font pas entre elles (ce serait bien une première que des paires des femmes ou d’hommes se reproduisent entre eux). Il y a un moment où il faut un homme... Cet homme, c’est le père.

      Alors que les gens soient irresponsables et fassent des enfants n’importe comment, c’est une chose, mais cela n’autorise pas à cautionner cette chose parce qu’elle se pratique.

      Pauvres enfants...


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 11 septembre 2012 00:51

      Ils seraient donc hétérophobes !  : Non, puisque nous ne voulons pas empêcher un couple hétéro qui s’aime de se marier. 

      C’est la principale différence.



    • Mmarvinbear Mmarvinbear 11 septembre 2012 00:57

      « Les »enfants de lesbiennes« ont toujours au départ un père biologique connu, et il proviennent tous d’une insémination illégale car réalisé en dehors d’un CECOS.  : Pas forcément. Vous savez quand même qu’il n’y a pas besoin d’un permis spécial pour une relation sexuelle entre adultes consentants, non ?

      Donc en cas de décès de la mère c’est bien évidemment au conseil de famille de décider à qui confier l’enfant. Au besoin à la concubine s’il apparaît qu’il s’agit d’une solution conforme aux intérêts de l’enfant. » : Pourquoi s’emmerder avec un conseil de famille ?


      Au fait, vous savez l’origine de ce truc ? C’est une survivance des temps anciens, quand la femme était une éternelle mineure. Soumise à son père, puis à son mari dès son mariage. Même veuve, elle n’était pas tranquille car un conseil formé des mâles de la famille du défunt ( frères, oncles ) avait le droit de garder un oeil sur les possessions du couple.


      Faisons simple. Laissons les se marier. La seconde femme obtient de droit la parentalité sur l’enfant et en cas de décès de la mère biologique, elle est déjà là pour suppléer.


      C’est une vraie manie, de tout vouloir embrouiller avec des trucs administratifs, dites-donc...


    • EricB 13 septembre 2012 00:28

      « Ça me rappelle ceux qui chantent  »je ne suis pas raciste, mais...«  »

      « Je ne suis pas raciste, mais... j’aurais vraiment préféré que les Négres restent au fond du bus, et pas devant à nous imposer leur couleur et leur odeur.... »

      smiley)


    • fcpgismo fcpgismo 10 septembre 2012 10:20

      CIVITAS c’ est les NAZIS de la croix tant qu’ ils sont ultra minoritaire c’ est un signe de bon état de notre société, car il est indispensable que le pluralisme ait sa place.Je suis totalement contre le pseudo mariage homosexuel, mais farouchement pour le mariage pour tous les couples d’adultes consentants.Il y a des intégristes dans les deux camps, simplement ceux qui sont du bon coté de la morale ne réclament que le principe républicain d’ égalité pour tous.Par nico 31 un pseudo d’ un HOMOPHOBE qui devrait faire une cure en Psychiatrie François Chambon


      • nico31 10 septembre 2012 10:24

        « qui devrait faire une cure en Psychiatrie »

        En ex-URSS aussi il était de bon ton de placer les dissidents en hôpital psychiatrique. Car voyez vous tous ceux qui s’opposent à la vision parfaite de la société qu’ont les dominants ne peuvent être que des détraqués !


      • nico31 10 septembre 2012 10:30

        Les enfants adoptifs sont TOUS des enfants traumatisés par la perte ou l’abandon de leurs parents d’origine.
        Les enfants adoptifs ont beaucoup plus que les autres des interrogations et des angoissent concernant leurs origine.

        Et voila que maintenant on voudrait aggraver leur traumatisme en les confiants à des parents du même sexe !

        Une société qui ne respecte pas les plus faibles et une société QUI NE VAUT RIEN !


        • nico31 10 septembre 2012 10:50

          Un exemple concret de ce que je dit :

          Je connais un enfant adoptif. Ce garçon été adopté à l’age de 5 ans suite au décés de sa mère biologique (qui s’en occupait très bien et dont il a de très poignants souvenirs bien sur), et suite à l’abandon par son père biologique (en couple avec une autre dame qui ne voulait pas s’encombrer de l’enfant de sa rivale).

          Cet enfant qui a maintenant 10 ans, dès qu’il en a la possibilité, témoigne à tous de son lien avec son père adoptif, répétant sans cesse le mot « papa » en publique, lui donnant la main dans la rue (ce que les enfants ne font presque plus à cet age), exigeant d’être amené jusqu’à l’école (pour que tous voit qu’il a un papa), multipliant les démonstrations d’affection en public vis à vis de son père adoptif.

          Bref, il est évident que cet enfant VEUT un père, que c’est de cette façon qu’il a lui même CHOISI de surmonter le traumatisme de l’abandon.

          Pouvez-vous mesurer combien il aurait-été cruel de le confier à deux femmes ?


        • nico31 10 septembre 2012 10:53

          Même un témoignage concret se fait moinsser ici.
          Dois-je comprendre que tous les faits qui ne vont pas de le sens de la ligne du parti doivent être occultés ?


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 septembre 2012 11:28

          « Pouvez-vous mesurer combien il aurait-été cruel de le confier à deux femmes ? »


          Vous avez raison sur ce point là. Mieux vaut le confier à deux hommes. Il aura deux papas et se sentira deux fois plus à l’abri.

          (^^)



        • nico31 10 septembre 2012 11:38

          Avant qu’il soit adopté vous ne savez rien de ce qui conviendra le mieux à l’enfant. Il vaut donc le confier à une famille NORMALE car elle seule sera à même de donner une vie NORMALE et NATURELLE aux enfants.


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 septembre 2012 11:51

          Il faudra que j’en parle à la famille Courgeot.


          Madame sera sans doute ravie de votre prise de position sur le sujet de la « normalité ».

        • nico31 10 septembre 2012 12:04

          Il faudra que j’en parle à la famille Courgeot.

          D’abord c’est Courgeau et non pas Courgeot.

          Ensuite, votre argument n’est qu’un avatar de l’argument malhonnête : mieux vaut confier un enfant à un couple homosexuel équilibré et aimant plutôt qu’a un couple hétérosexuel déviant et alcoolique.

          Mais la question n’est pas celle là. La question est : est-il normal de faire un enfant par mère porteuse ou don de sperme en le privant dès le départ de son droit à avoir un père et une mère ? Est-il normal de confier un enfant abandonné ou orphelin déjà lourdement traumatisé par la vie à deux pseudo-pères ou à deux pseudo-mères au risque d’aggraver son traumatisme ?


        • nico31 10 septembre 2012 12:13

          D’ailleurs l’affaire Courgeot est vraiment symptomatique de notre époque décadente qui ne respecte pas les enfants.

          Véronique Courgeau, a été condamné à une peine incroyablement clémente pour le meurtre de ses enfants. Et depuis de très nombreuses mères infanticides ont été condamnées à des peines de plus en plus faible pour l’assassinat de leurs enfants. La dernière en date a même été acquitté : http://www.sudouest.fr/2012/09/08/accusee-d-infanticide-elle-est-acquittee-815226-2932.php

          Le signal est clair, la société ne protège plus les enfants de leurs parents. Ils peuvent les tuer à la naissance sans encourir de peine et pourront bien tôt les vendre à des homosexuels en mal d’enfants. 


        • Annie 10 septembre 2012 13:08

          "Ensuite, votre argument n’est qu’un avatar de l’argument malhonnête : mieux vaut confier un enfant à un couple homosexuel équilibré et aimant plutôt qu’a un couple hétérosexuel déviant et alcoolique.

          Mais la question n’est pas celle là."

          En fait la question est exactement celle-là si l’on fait passer au premier plan l’intérêt des enfants


        • nico31 10 septembre 2012 13:28

          La question honnête est : vaux-t-il mieux confier un enfant à un couple homosexuel équilibré plutôt qu’a un couple hétérosexuel équilibré ?


        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 10 septembre 2012 13:29

          Nico, ce que vous osez appeler un témoignage objectif est un immondice de subjectivité, à moins que votre avis de dusse être considéré comme objectif par nature ? Vous devez voter FN, à mon avis.
          Vos 3 dernières lignes ne sont pas un témoignage, elles sont un avis, qui vaut ce qu’il vaut, rien à foutre de vos idées, mais le fait que vous n’y voyiez votre propre opinion implique seulement que vous prenez vos idées pour un dogme général.
          Ce n’est ni grave pour moi, ni pour vous, mais je plains votre entourage.


        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 10 septembre 2012 13:30

          Et vous pouvez moinssez mon avis.


        • nico31 10 septembre 2012 13:45

          « Vous devez voter FN »

          Membre d’une communauté « visible », ce serait vraiment me tirer une balle dans le pied.

          « votre témoignage objectif est un immondice de subjectivité »

          Il s’agit d’une réalité. Vous pouvez insulter la réalité, mais la vérité restera la vérité.

          Je constate simplement que la protection et l’équilibre des enfants vous n’en avez, comme beaucoup, rien à battre. Vous êtes en cela bien représentatif de notre société égoïste et libérale !


        • Annie 10 septembre 2012 13:48

          Si le couple d’homosexuels est aussi équilibré que le couple d’hétérosexuels, où est le problème ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès