Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Jacques Attali : « L’islam est un atout extraordinaire pour la France (...)

Jacques Attali : « L’islam est un atout extraordinaire pour la France »

C’est le sujet récurrent qui agite nos sociétés européennes. Tabou, refoulé, il est néanmoins toujours présent dans le moindre de nos débats politiques ; on ne cesse de tourner autour, sans vouloir l’affronter de face. Trop dangereux, trop propice aux « dérapages ». L’immigration obsède le Vieux Continent, l’islam obsède cette vieille terre chrétienne aujourd’hui largement déchristianisée, et touchée par le déclin démographique. La montée des « populismes » partout en Europe atteste d’une crainte de plus en plus évidente, et qu’il n’est plus possible de cacher. Le débat doit avoir lieu, tel que la journaliste Natacha Polony l’a lancé sur son blog, hier, de façon mesurée mais franche. Le débat contre le discours de l’inéluctable, tenu il y a encore quelques jours par Jacques Attali et Emmanuel Todd chez Frédéric Taddeï. Le débat, car, en démocratie, il n’est pas tolérable que le destin d’un peuple ne soit pas décidé par lui, le souverain.

Pour la première fois de son histoire, l’extrême droite fait son entrée au Parlement suédois, suite aux élections législatives de dimanche. Si la classe politique parle de "choc", la population paraît plus apaisée, puisque 59 % des Suédois considèrent que les "Démocrates de Suède" (SD) constituent un parti "comme les autres".
 
De la même manière, lorsqu’en Allemagne, la classe politique se scandalisait du livre "choc" du social-démocrate Thilo Sarrazin, 95 % des Allemands considéraient que le membre de la Bundesbank (depuis révoqué) n’allait pas trop loin dans sa dénonciation de l’islamisation de son pays, et 51 % se disaient opposés à son renvoi de la banque centrale.
 
Partout en Europe, les partis d’extrême droite progressent à grande vitesse. Un phénomène que le politologue Dominique Reynié juge très préoccupant. Le cas suédois est à ce titre significatif : car, comme il le souligne, le pays connaît une santé économique remarquable, ce qui met clairement en évidence que c’est à un rejet de l’immigration musulmane que nous sommes confrontés, un rejet culturel, qui n’a rien à voir avec les problèmes socio-économiques, qui sont la cause traditionnellement avancée pour expliquer la poussée de l’extrême droite.
 
 
Dominique Reynié insiste sur le fait que l’immigration ne va pas diminuer dans l’avenir, mais au contraire augmenter considérablement en Europe : "Les Européens ne font pas assez d’enfants, et il faut dire une chose : il n’y aura pas moins, mais de plus en plus d’immigrés en Europe, de plus en plus. Les Européens n’ont pas été préparés à cela, on ne leur a pas expliqué, il y a eu une espèce de refoulé, où on cache : il y a maintenant un effet de bascule ou de levier, pour des raisons démographiques, donc tout d’un coup ça devient plus visible, et le mouvement démographique est enclenché, c’est-à-dire que maintenant ça commence, et ce glissement sera irrésistible...".
 
C’est précisément de ce bouleversement démographique que les Européens ont peur, qui les fera devenir à terme minoritaires dans certaines zones. La progression des "populismes" dans toute l’Europe suggère que les populations sont, pour une part non négligeable, opposées à ce mouvement. Voir le reportage Europe : Ascenseur pour les fachos ci-dessous.
 
 
 
Mais ce qui frappe dans le discours de Dominique Reynié, c’est qu’il parle de l’immigration massive comme d’une nécessité (économique), contre laquelle nul ne peut se lever - alors même que les systèmes démocratiques en vigueur en Europe pourraient nous laisser songer que ce sont aux peuples de décider de leur destin. Le politologue dit que les peuples ont besoin de pédagogie, il faut leur expliquer leur avenir, leur expliquer le monde dans lequel ils vont devoir vivre ; à aucun moment, il n’est question de leur laisser décider eux-mêmes de cet avenir. Naïvement démocrate, je trouve cela choquant.
 
Ce discours, notons-le, est le même que celui que tenait déjà, il y a quelques années, Philippe Douste-Blazy (UMP) face à Jean-Marie Le Pen, sur le plateau de Franz-Olivier Giesbert : "L’immigration, rien ne pourra l’arrêter" (fin de la 1ere vidéo et 2e vidéo).
 
 
Il n’est dès lors pas étonnant d’entendre depuis plusieurs années ces discours politiques, à gauche comme à droite, vantant les mérites du métissage et du "vivre ensemble" - ou comment faire de nécessité vertu... Ecoutez Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal, Julien Dray, Jack Lang...
 
 
Le 21 septembre 2010, sur le plateau de Frédéric Taddeï, c’est Jacques Attali qui nous expliquait que tous les Français étaient par nature des étrangers (sic), et que sans l’immigration, nous mourrions. Autant dire que nous n’avons pas le choix. De son côté, Emmanuel Todd affirmait que la France était en train de se métisser, et que si jamais elle n’y parvenait pas, elle disparaîtrait. Là encore, pas d’alternative : c’est le métissage ou la mort. Le même type de rhétorique que celle de Nicolas Sarkozy au sujet du nouvel ordre mondial...
 
 
Il faut noter que le discours exactement inverse - faisant planer lui aussi une menace de mort - est tenu par les opposants à l’immigration massive et musulmane. C’est ainsi que le néoconservateur canadien Mark Steyn déclarait le 11 septembre dernier que l’Europe - telle que nous la connaissons - allait disparaître, et qu’en raison de la démographie, nombre de pays européens auraient dans un avenir proche un caractère politique semi-musulman.
 
 
Même discours alarmiste et défaitiste chez le Suisse Oskar Freysinger (UDC), selon lequel la France - comme la Grande-Bretagne - est d’ores et déjà "foutue" (interview du 13 décembre 2009).
 
 
Le géopoliticien Aymeric Chauprade, qui appartient politiquement à la droite nationale (et qui est très opposé au néoconservatisme incarné ici par Mark Steyn), parle lui aussi d’un "suicide" de l’Europe occidentale, considérant que la situation russe - pourtant mauvaise - est préférable à la nôtre : en effet, la Russie se dépeuple considérablement, mais n’a pas fait le choix d’une immigration de repeuplement non européenne. Chauprade considère que les peuples européens existent (et doivent être préservés), contrairement à d’autres, qui n’y voient que des agrégats de peuples venus du monde entier, sans identité propre (en particulier ethnique) bien définie.
 
 
Discours encore assez analogue chez Ahmed Al-Sarraf, journaliste laïc et démocrate koweïtien, qui écrivait récemment : "Un jour on regrettera l’Europe". Lui insiste davantage sur la dimension culturelle, plutôt qu’ethnique.

Quand elle défend son identité et sa façon de vivre, nous n’avons pas le droit de nous en offusquer. Elle ne fait que défendre la démocratie et les libertés individuelles contre une pensée religieuse, celle de l’islamisme. Il faut être objectif pour comprendre les réactions de colère des Européens face à "l’assaut culturel et humain" musulman.

Au bout d’une ou deux générations, le monde entier, et le monde arabe en premier lieu, regrettera l’Europe telle qu’elle avait été jusque là. Celle-ci aura été transformée sous l’effet de l’immigration musulmane. Les Européens ont donc raison de s’inquiéter. Mettons-nous à leur place : dans les pays du Golfe, ne nous inquiétons-nous pas de l’influence exercée par les immigrés asiatiques sur nos propres modes de vie ?

Les ghettos musulmans prolifèrent autour des grandes villes européennes, le voile s’y est banalisé, le niqab y progresse jour après jour et les mosquées y attirent plus de monde que les églises. Il y aurait quarante cinq millions de musulmans en Europe, ce qui ne serait pas si grave s’ils voulaient vraiment s’intégrer. Or beaucoup soutiennent le principe des attentats, les crimes d’honneur sont courants et les femmes se voient souvent traitées par leurs familles comme si elles étaient encore dans leur pays d’origine.

C’est effrayant de voir que ceux qui ont fui les dictatures politiques, militaires ou religieuses voudraient transformer l’Europe en quelque chose qui ressemblerait à ce à quoi ils cherchaient à échapper.

 
Le journaliste koweïtien fustige ici les immigrés qui ne veulent pas s’intégrer, mais il omet de pointer les politiques qui ne les ont jamais incités à le faire, préférant promouvoir - par idéologie et surtout clientélisme - le modèle multiculturel et communautariste. Aujourd’hui, le projet assimilationniste est clairement abandonné ; c’est ce qu’affirment sans détours Dominique Reynié et Hervé Le Bras dans C dans l’air le 22 septembre 2010 : "L’immigré ne s’assimilera pas. Il gardera un lien préférentiel pendant longtemps à son pays d’origine. (...) Il ne faut pas non plus dire “on va assimiler”, c’est fini ! Il faut comprendre comment coexister. (...) Apprendre à vivre ensemble dans des communautés relativement différenciées, sans faire du communautarisme... on est là sur une tension qui peut être..." (assez rude, on l’imagine).
 
 
Ainsi peut-on recenser presque chaque jour en France des renoncements à l’assimilation républicaine et à la laïcité : enseignement de l’arabe et de la culture algérienne dans une école primaire de Grigny (alors que dans certaines villes de banlieue 70 % des enfants ne parlent pas français à l’école primaire !), interdiction du porc en équipe de France de football (avec Laurent Blanc), halal pour tous (avec Raymond Domenech), prières dans des rues de Paris tous les vendredis depuis des années tolérées par la mairie PS, mais interdiction d’un apéro "saucisson pinard", programmation d’une visite scolaire dans une mosquée de Lorraine avec foulard pour les filles, barbecue géant halal à Dijon lors d’un tournoi de football (la polémique fera revenir le maire PS quelque peu en arrière), propos scandaleux du trésorier d’une mosquée de Roubaix défendant la lapidation et la charia, appel à brûler le Code Pénal par des musulmans de Limoges, etc., etc.
 
Dans toute l’Europe, des situations inquiétantes font monter les tensions. En Suisse, Hani Ramadan n’est pas gêné de défendre à la télévision le principe de la lapidation. En Allemagne, de jeunes Allemands se sentent stigmatisés dans une école où 70 % des élèves sont étrangers et refusent ouvertement de s’adapter aux moeurs locales. En Italie, à Milan, l’un des deux seuls enfants italiens de l’école Paravia refuse de retourner en classe, car ses camarades parlent arabe entre eux (une langue qu’il ne comprend pas) et c’est lui qui - c’est un comble - se sent étranger dans son environnement (cf. La Repubblica, traduit en français ici). Etc., etc.
 
Au fond, derrière la question de l’immigration se cache celle de l’islam, comme le souligne encore Jacques Attali, sur le plateau de Ce soir ou jamais le 21 septembre dernier. L’ancien conseiller de François Mitterrand se montre très confiant, considérant que la présence d’une importante communauté musulmane en Europe est un formidable "atout" dans un monde où les musulmans seront bientôt deux milliards. Selon lui, "il faut avoir la fierté d’admettre que l’Islam est une des dimensions fondatrice et positive du passé et de l’avenir de l’Europe”.
 
 
On le voit, ce sont bien deux visions de l’Europe qui s’affrontent. La première considère que l’islam est une des dimensions constitutives de l’Europe, et que l’immigration musulmane massive doit être vue comme une chance dans le monde de demain. La seconde refuse d’intégrer l’islam dans l’identité européenne, celui-ci appartenant à une autre entité civilisationnelle, et voit dans l’immigration massive un risque de ruine de l’identité européenne. La question de la laïcité est ici cruciale : fondatrice en Europe, elle paraît impossible en islam, si l’on en croit l’ancien roi du Maroc Hassan II.
 
 
Cela dit, l’argument le plus couramment utilisé pour valoriser l’immigration massive, ce n’est pas l’argument culturel, mais bien l’argument économique. "Les immigrés paieront nos retraites" : tel est l’argument massue, présenté comme une évidence. N’étant pas personnellement compétent en la matière, je me contenterai de vous soumettre le point de vue dissident de Natacha Polony, essayiste et journaliste spécialisée dans le domaine de l’éducation. Voici ce qu’elle écrit sur son blog du Figaro le 23 septembre 2010 :

[...] D’autres, d’une gauche plus libérale, expliquent, comme Eric Fotorino à la Une du Monde, que l’immigration doit venir compenser notre trop plein de vieux et financer nos retraites. Drôle d’idée. La France n’a jamais compté autant de jeunes. Elle a un taux de fécondité sans commune mesure avec les autres pays d’Europe. Et un taux de chômage des jeunes qui frôle les 25%. On ne manque pas de main d’œuvre en France. On manque de travail à offrir à cette main d’œuvre. [...] D’autant que la solution d’une immigration venant combler le déficit des caisses de retraites est largement démentie par les quelques études démographiques qui ont pu passer le filtre des réticences idéologiques. Il n’est besoin que de lire l’excellent ouvrage de la démographe Michèle Tribalat, Les yeux grand fermés (Denoël) pour s’en convaincre. Et qui regarde les taux de chômage des jeunes hommes dans certaines banlieues comprend que les immigrés venus « payer nos retraites » font des enfants, et que ces enfants, si l’on est incapable de les former et de leur donner du travail, ajoutent encore aux déséquilibres économiques, et plus encore aux fractures politiques et sociales. Mais surtout, cette immigration peu qualifiée, parfois illégale, qui accepte des emplois au noir et des conditions salariales misérables, fait mécaniquement baisser les bas salaires et porte préjudice aux classes les plus défavorisées, français ou immigrés moins récents. Les travaux des démographes prouvent que ce genre de solution, en revanche, favorise plutôt les salaires les plus élevés. Les tenants farouches de la libre circulation des personnes oublient toujours qu’ils sont les meilleurs alliés des adorateurs de la libre circulation des capitaux… [...]

Car ce qui manque à la France est sans doute avant toute chose une forme de cohérence idéologique qui consiste à envisager toutes les conséquences d’un choix politique et à les assumer dans leur ensemble. [...] On ne peut pas vouloir à la fois la libre circulation des personnes, l’accueil de tous les immigrés, quel que soit leur niveau de qualification, et le maintient du système français de protection sociale. [...] On ne peut pas se prétendre démocrate et accepter que ces choix cruciaux échappent aux peuples au nom de l’adaptation à une prétendue réalité incontournable qui sert des intérêts très précis, pour les uns financiers, pour les autres idéologiques.

Je suis en parfait accord avec cette dernière phrase.
D’aucuns pourraient penser que seul le Front national peut incarner politiquement la position exprimée ci-dessus. C’est justement ce qu’a fait remarquer un commentateur sur le blog de Natacha Polony. Voici la réponse qu’elle lui a apportée :

Cher PM,

Que Marine Le Pen soit la seule à s’opposer à ce système, voilà ce que tentent de faire croire tous ceux qui ont intérêt à ce que le Front National, dont ils pensent qu’il n’arrivera jamais au pouvoir, reste l’unique forme d’opposition. Cela permet de disqualifier à peu de frais toute pensée alternative. Car derrière Marine Le Pen, qui a si bien compris ce dont souffrent les Français, il y a des gens qui ne sont absolument pas républicains, et qui ne partagent en rien les convictions qui sous-tendent les analyses de ce blog.
En fait, outre les nombreux élus du PS ou de l’UMP qui savent que le système tel qu’il est détruit le tissu économique et social de la France (sans parler de ses bases culturelles), mais qui ne le disent qu’à voix basse de peur de perdre leur position, on trouve, de Jean-Luc Mélenchon à Nicolas Dupont-Aignan en passant par Jean-Pierre Chevènement, toute une palette de gens, de gauche comme de droite, dont les analyses peuvent rejoindre plus ou moins celles de cette note. Le plus célèbre est sans doute Henri Guaino, prototype du gaulliste social (mais de ses discours aux décisions politiques...).
Un commentaire précédent citait Debout la République, le mouvement de Nicolas Dupont-Aignan : on y retrouve cet intérêt pour la souveraineté populaire, cette conviction que le modèle social français est celui qui garantit une société vivable, fraternelle et libre, et le refus farouche de tout angélisme teinté d’idéologie libertaire.
Vous voyez bien que le choix politique existe...
Cordialement,
NP

Maigre, le choix existe donc tout de même.

Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (144 votes)




Réagissez à l'article

167 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 24 septembre 2010 10:31

    encore un complice des salafistes au PS , décidemment , c’est le jour où ils font leur outing !  smiley Tirez la chasse !


    • spartacus1 spartacus1 24 septembre 2010 12:01

      Tu parles du PS, mais le FN, et plus spécialement JMLP c’est plutôt pire !

      Il y a environ 40 ans, JMLP était un farouche (et même plus que ça) partisan de l’Algérie française.
      Si on l’avait écouté à l’époque, la France compterait maintenant 35 millions de musulmans !
      Heureusement que la politique qu’il préconisait n’a pas été mise en œuvre !


    • spartacus1 spartacus1 24 septembre 2010 12:05

      Je complète, en fait, pour être juste, je n’ai strictement aucune envie qu’une quelconque religion (islam, catho, protestant, juif, etc) ait le moindre début d’influence sur la vie sociale publique (la religion est une affaire privée).
      Et, actuellement, il me semble que c’est plutôt l’islam qui pose problème, mais, attention, si les circonstance étaient favorables, les cathos pourraient bien relever la tête, sans compter les fondamentalistes protestants made in USA.


    • HELIOS HELIOS 25 septembre 2010 12:39

      mais Perseus, c’est comme le pari de Pascal...

      Vous ne croyez pas au probleme posé par l’Islam a l’europe occidentale... ce n’est pas grave, agissez comme si cela etait un vrai probleme. Si vous avez raison vous gagnez, et si vous avez tort, vous ne perdez rien !

      comme le pinard 13eme degré !


    • Annie 25 septembre 2010 13:09

      C’est la nouvelle technique sur AV : publier une information erronée, et la mettre ensuite en boucle. Il en restera toujours quelque chose.


    • Cug Cug 26 septembre 2010 19:51

       Si l’islam est une chance il faut avant tout expliquer en quoi ?!

       Je pense que l’Islam est une malchance et particulièrement pour tous les pays ou c’est la religion officielle.


    • Yvance77 24 septembre 2010 10:41

      Salut,

      Ces élites sont folles à lier. Comment peuvent elles ... non à la reflexion c’est pourquoi veulent elles se mettre à dos une IMMENSE partie de la population ?

      Il faudrait que ces gens sortent un poil le dimanche et hors des traditionnels chemins qui sont les leurs. Qu’ils aillent renifler l’air autre que celui que l’on sent du côté de l’ile de la Jatte, Saint-Germain ou Avoriaz ou Courchevel l’hiver.

      Le trop plein est atteint, il ne comprennent pas que l’Europe ne veut pas devenir un contiment nouveau avec pour nom prochain la « Musulmanie ».

      Que l’on se soit déchristianisé est notre affaire ... ce n’est par pour plonger dans d’autres idées mortifères, rétrogrades ou moyen-âgeux.

      En quoi l’Islam est une chance .... mais putain ils marchent la tête à l’envers ces cons.

      Pas d’Islam et pas d’islamisation de la société ... c’est pourtant limpide comme réponse ... c’est ce que veulent les peuples ici ...

      Ou alors ils veulent un guerre civile et là je comprnds mieux.

      A peluche


      • LE CHAT LE CHAT 24 septembre 2010 11:02

        salut Yvance ,

        complétements fracassés du ciboulot ces prétendues élites ! comme tu dis , ils ne connaissent du monde islamique que leur villa cossue à Marrakech !
        après nous avoir trahi sur l’Europe après le référendum , ils sont prêts à nous vendre aux mollahs , ces pourritures ! ils méritent tous la faux de NON666 !
        encore deux ou trois déclarations comme ça et c’est Bruno Megret qui va être au second tour contre Marine !


      • Mustapha Mustapha 24 septembre 2010 13:14

        Au contraire... C’est vous qui devriez sortir de la fachosphère.

        Comprenez que les français n’en ont strictement rien à faire de la religion. Ils pratiquent la religion de leur choix. Point final. Ils ne cherchent pas midi à quatorze heure.

        Alors évidemment, si vous trainez trop sur Agoravox, vous allez imaginer que l’Islam est le sujet numéro 1 en France. Sachez que c’est complètement faux.

        Donc arrêtez vos fantasmes de croisés frustrés et plongez vous dans la Culture et la Science, vous verrez, votre vie changera.


      • Yvance77 24 septembre 2010 14:46

        Mustapha,

        Désolé de vous decevoir mais c’est en sortant des sentiers battus ces dernières années que l’évidence me sauta aux yeux.

        Que vous vouliez l’admettre ou pas, nous avons dépassé le quota acceptable pour que des imigrations sahariennes et sub-sahariennes soient réussies.

        Il y a un grand souci d’assimilation des français provenant de la seconde et troisième génération maghrébine en particulier. A ce jour il y a une grande méfiance palpable envers cette dernière. Je ne juge pas je fais juste un constat.

        Les gens même si ceux-ci sont au café du commerce, parlent, échange, voient, constatent etc ... et tout tend vers cette direction.

        Vous pouvez faire la politique de l’autruche tant que vous voulez ... c’est ainsi.

        Et je suis même pessimiste ... car je pense désormais que la situation est irréversible, et un affrontement de plus en plus direct arrivera. Je ne le désire pas croyez-le bien, je préfère et de loin vivre dans la concorde avec es concitoyens.

        Mais là trop de différences commencent à poindre, quelles soient, culturelles, sociales ou liées à l’acceptation.

        Nos élites vivent dans un passé qui fait anoner que la France est une terre d’acceuil ... mais ce qu’ils font mine de ne pas entendre (et ils le savent très bien) c’est que le peuple de France à accepter seulement un type d’immigration, celle issue des terres d’Europe ... mais elle ne veut pas aller trop au delà ... ou alors à dose homéopatique.

        Encore une fois je suis dans le constat ... rien de plus.

        Maintenant c’est à vous de voir et à comprendre ceux qui poussent les autochtones à atteindre les sommets de l’acception, ils glissent peu à peu mais irrémédiablement ... vers l’autre versant.

        La majorité du peuple français en à assez de cette immigration et de ces non-assimilés (et je sais que c’est dur à vivre pour les deux parties)

        Vous voulez un exemple idiot sur ce que les gens pensent, il est dans le choix des prénoms donnés à la naissance.

        Un couple de français d’Afrique du nord donnera à sa progéniture du Hanass, Slimane, Karim, Kamel etc ... dans de nombreux cas ... quand les autres choisirons ... Gael, Théo, Romain ...

        C’est toujours idiot ... mais c’est ainsi. Et bien conscient qu’il y a des sujets très important aussi tel le chômage, la misère, cette mondialisaton criminelle ... mais ce qui précède est aussi important.

        Maintenant pensez ce que vous voulez je m’en fiche ... mais je ne suis pas votre ennemi

        A peluche


      • Dad0 24 septembre 2010 16:06

        En effet Mustapha, les français n’en ont cure de la religion, tant qu’elle reste non ostensible. Ils pratiquent la religion de leur coix, ça pour sur et grand bien leur fasse.

        Mais le soucis n’est pas là, l’islam et la politique sont imbriqués et là, ça coince. L’islam et sphère privée / publique, ça coince aussi.

        Ha oui, nous nous en s’couons de la religion, pour sur, tant que c’est à la maison et pas ailleurs.

        Y’a pas de facho ou de croisés la dedans, juste des personnes qui veulent être peinard, ça vous défrise ?


      • ffi ffi 24 septembre 2010 20:47

        Certes, mais comme la religion est un dispositif mis dans les têtes, et que les gens agissent en fonction de leurs idées, la distinction privé / public pour la religion est artificielle et non pertinente.

        Si ce qui est dans les têtes est effectivement privé, les actions qui découlent des idées seront publiques.

        Si quelqu’un fait un attentat pour ses idées, les dégâts provoqués sont bien une affaire publique.

        De l’imaginaire (privé) découle les moeurs (publiques).


      • Ronald Thatcher rienafoutiste 26 septembre 2010 18:35

        la seine-saint-denis n’est pas la France


      • Fergus Fergus 24 septembre 2010 10:45

        Bonjour, Douglas.

        Je crois personnellement qu’une part d’immigration est non seulement inévitable mais souhaitable sur le plan économique. Encore faudrait-il qu’elle s’inscrive dans un cadre clairement défini, sur de véritables emplois et dans une volonté réelle d’intégration des migrants, ce qui n’empêche pas une certaine mixité culturelle. Mais tout cela nécessiterait un vaste débat, et surtout un débat débarrassé des passions et des anathèmes qui marquent trop souvent les questions liées à l’immigration. Après tout, l’immigration a toujours contribué à construire notre pays, notamment depuis l’émergence de l’ère industrielle. Et aujourd’hui, un quart à un tiers de Français sont immigrés ou d’origine immigrée selon les régions. Des immigrés, il est vrai, élevés dans une culture et de straditions judéo-chrétiennes, et c’est sans doute là que se trouve le point de blocage... Un débat approfondi et sans tabous est donc nécessaire, mais qui est prêt à y participer de manière constructive, sans a priori ?

        Un point de détail : il n’est pas tout à fait exact d’affirmer que les problèmes de l’emploi ne sont en aucune manière liés à la montée du parti des Démocrates suédois. Comme je le rappelais hier dans un commentaire sur un article de Zen, sette question a joué un rôle dans les villes industrielles comme Sundsvall ou Lanskrona.


        • tinga 24 septembre 2010 11:58

          Comme disait un certain philosophe, « nous autres sans races... », le mélange des populations est toujours bon pour le développement de l’humanité, et le moinsage de votre post qui pourtant n ’invite qu’à un débat serein laisse à penser que le moyen age n’est pas loin. 


        • Traroth Traroth 24 septembre 2010 12:33

          « Fergus : ou tu ment......ou t’es un gland »

          Ca c’est une argumentation qui a du niveau ! Là, c’est sûr, vous allez convaincre tout le monde ! smiley


        • Mustapha Mustapha 24 septembre 2010 13:14

          @Calmos.

          Citez vos sources.


        • dawei dawei 24 septembre 2010 11:05

          C’est clair, faut voir comme il radote :
          le gouvernent mondial ceci, le gouvernement mondial cela et patati et patata.
          Lui qui prone l’euthanasie des vieux, il ferait bien de donner l’exemple !


        • romaeterna romaeterna 26 septembre 2010 21:08

          Vous avez raison calmos !
          J’avoue que j’ai été pas mal bluffé par la culture phénoménale de ce type (il m’est même arrivé de le défendre sur AV !) mais je n’avais pas compris que chez lui comme chez beaucoup d’islamophile de droite que l’économie libérale capitaliste transcende toutes les autres visions du monde (culturelle, démographique...) !

          Le gout du pouvoir tue l’humain en nous !!


        • Gabriel Gabriel 24 septembre 2010 11:02

          Ils sont tombés sur la tête ou quoi ? Tenir de tel propos est irresponsable. L’islam est une religion, et je ne vois pas en quoi cela serait une chance pour la France. Attali, et la laïcité tu en fais quoi ? Ces gens là me révolte !


          • panpan 26 septembre 2010 20:40

            Exact Gabriel
            L’Islam est un atout extraordinaire pour la France...
            MAis pas pour Israël et les Etats-Unis, apparemment...


          • dawei dawei 24 septembre 2010 11:03

            l’immigration , pourquoi pas ........... quand on aura règlé le chomage et intégré les immigrés déja presents !


            • Julien Julien 25 septembre 2010 10:48

              On ne réglera jamais le chomage. Il ne va cesser d’augmenter, à cause du peak oil. Beaucoup de gens vont redevenir ouvriers agricoles quand le pétrole va devenir hors de prix (dans les 10 années qui viennent), mais cela ne suffira pas.



              Par ailleurs, voici le vrai problème : l’appropriation du monde par la finance. Presque aucun média n’en parle actuellement.


              .



            • antonio 24 septembre 2010 11:06

              Libre circulation des marchandises, libre circulation des capitaux, libre circulation des êtres humains : bien sûr que c’est le rêve des tenants du capitalisme ! Une main d’oeuvre exploitable et corvéable à merci, logeable dans des conditions épouvantables, payable juste ce qu’il faut pour ne pas mourir, bénéficiant des subsides sociaux de l’Etat, que demander de mieux pour un exploiteur ? Avec en prime la baisse des salaires des citoyens du pays et en surprime la peur habillement instillée dans la population devant cet afflux : baisse des salaires plus peur, il y a de quoi « manoeuvrer » et rendre dociles ceux qui auraient tendance à se révolter.
              C’est bien pourquoi les tenants du multiculturalisme, du métissage sont objectivement les complices de cet abject système d’exploitation ; ils cachent leur adhésion à ce système sous de bons sentiments, c’est tout et nous assomment avec leurs bêlements anti-racistes. Stigmatisation et discrimination sont les deux grands mots à la mode. Et ces « bien-pensants » du système condamnent au bûcher tous ceux qui dénoncent leur hypocrisie.


              • Rounga Roungalashinga 24 septembre 2010 11:18

                Une main d’oeuvre exploitable et corvéable à merci, logeable dans des conditions épouvantables, payable juste ce qu’il faut pour ne pas mourir, bénéficiant des subsides sociaux de l’Etat, que demander de mieux pour un exploiteur ?

                Et en ajoutant à cela l’implantation d’un islam caricatural encouragé par quelques idiots (et radicalisé en réaction aux attaques d’autres idiots), amené là afin que le peuple passe plus de temps à se taper sur la gueule que de virer ses dirigeants qui les ont mis dans cette merde.


              • ZEN ZEN 24 septembre 2010 11:49

                Libre circulation des marchandises, libre circulation des capitaux, libre circulation des êtres humains : bien sûr que c’est le rêve des tenants du capitalisme ! Une main d’oeuvre exploitable et corvéable à merci, logeable dans des conditions épouvantables, payable juste ce qu’il faut pour ne pas mourir, bénéficiant des subsides sociaux de l’Etat, que demander de mieux pour un exploiteur ? Avec en prime la baisse des salaires des citoyens du pays et en surprime la peur habillement instillée dans la population devant cet afflux : baisse des salaires plus peur, il y a de quoi « manoeuvrer » et rendre dociles ceux qui auraient tendance à se révolter.

                C’est bien le fond du problème
                Les bêlements racistes occultent ce phénomène et détournent les colères de leur véritable objet


              • ZEN ZEN 24 septembre 2010 12:17

                Jertal
                Vous êtes LE peuple ?
                J’ai précisé hier, dans un commentaire de mon article, qu’un contrôle migratoire s’imposait et que je rejetais le communautarisme ainsi que l’islam radical
                Il faut suivre, mon petit...


              • ZEN ZEN 24 septembre 2010 12:39

                Petit rappel au frontiste Jertal, qui au moins a l’honnêteté d’annoncer la couleur
                Je disais donc hier...

                Castor
                Ne faites pas semblant de ne pas lire
                Voir ma condamnation d’un certain communautarisme, quelques liens plus haut ,et mes réserves sur certains débordements, que birdy se plait à monter en épingle, et que je n’ignore pas. Mais lui ne fait que souffler sur la braise
                Vous connaissez mes positions athées. Je suis depuis toujours hostile aux mouvements islamistes, waahbistes notamment, qui s’efforcent de noyauter certaines communautés.
                Quoi de plus ?
                Le reste est question d’analyse politique et économique.
                A chaque crise, sa montée d’amalgames racistes...
                Une constante.


              • non667 26 septembre 2010 14:39

                 à antonio
                je n’ai droit qu’a 1 +
                j’en aurai mis 1000


              • debase 24 septembre 2010 11:28

                Les peuples d’Europe qui tiennent à leur culture tout autant qu’à la paix civile ne veulent pas de l’immigration massive ni d’une forte présence de l’Islam.

                France de demain = Seine-St Denis actuelle.

                Cette vision des choses se répand actuellement à toute vitesse au sein de la ’majorité silencieuse’ qui commence à bien réaliser l’abîme vers laquelle nous nous dirigeons. Le basculement massif de l’opinion est en cours...

                L’Islam, qui n’a jamais eu sa place en Europe, va être à nouveau rejeté

                Par ailleurs : il faut vraiment être de très mauvaise foi pour ne pas voir qu’une majorité parmi nos ’zélites’ médiatico-politiques fait tout pour encourager l’immigration massive et l’Islamisation du pays.

                Toute cette clique est bien largement contaminée par l’idéologie ’mondialiste’.


                • Emile Red Emile Red 24 septembre 2010 12:59

                  « L’Islam, qui n’a jamais eu sa place en Europe... »

                  Il y en a qui ne connaisse pas grand chose à l’Europe.
                  Non seulement l’islam a été longtemps présent en Espagne, en Sicile etc... mais à preuve du contraire, il est toujours présent en Bosnie, Albanie, Kosovo pour les pays les plus proches...

                  Le roi des phares, le « Versailles de la Mer », à l’embouchure de la Gironde se dénomme Cordouan parce qu’il aurait été construit par des Maures en provenance de Cordoue. Pour ne parler que du plus visible, mais on oublie l’apport de la langue arabe colportée par les savants musulmans et que nous utilisons sans aucune attention.

                  Nous oublions aussi les nombreux rapports privilégiés avec le monde islamique qui ont su relier les rois de France et certains grands dignitaires Arabes ou Turcs.

                  C"est aujourd’hui, parce que le populisme diffusé par la droite nationaliste grâce à internet se répand,, si on découvre que notre histoire est parsemée de liens entre les deux civilisations, ce populisme mâtiné de franchouillarderie ne dit pas tout sur le passé et le passif européen-musulman.
                  Comment expliquez vous que nous avons vécu à proximité pendant des siècles et que nulle trace ne décrit les rapports obligés entre voisins ? Peut-être que depuis les croisades nous n’avions plus aucun conflit sérieux entre nous.... non ?

                  L’art de noyer le poisson...


                • Emile Red Emile Red 24 septembre 2010 13:55

                  Mais bien sûr.

                  Quand nous refais-tu un précis d’histoire de l’Europe de ses courants religieux et de ses populations selon ta vision ?

                  La grande habitude de Gelone ressemble diablement aux grandes habitudes de ses coreligionnaires, nions, nions, la négation après le pape Mussolini est notre seconde religion, Berlusconi est notre prophète.

                  Au pays des bovins Gelone joue le veau qui meugle...


                • Jma Jma 24 septembre 2010 19:18

                  ... Je suis étonné par l’agressivité de certains.. La passion qui les anime les rend péremptoires et c’est bien dommage...

                  ... Vous dites qu’il ne s’est rien passé depuis les croisades... Et bien si... Les 800 ans de la traite saharienne.. Elle consistait à venir entre autres chercher sur nos côtes des femmes et des hommes également qui servirent d’esclave de l’autre coté de la mediterrannée. Les marchands arabes, habiles navigateurs, venaient faire des razzias, et repartaient assez rapidement grâce à leurs voiles latines, habiles au portant, qui leur permettaient d’échapper à leurs poursuivants...

                  Il existe un monde entre le modèle judéo-chrétien et le modèle musulman... Ce monde est aussi large que la méditerrannée qui permit à deux cultures totalement différentes de prospérer chacune à leur façon pendant des siècles..

                  L’islam est un mode de vie religieux qui correspond à la vie sous les latitudes arides, où la vie est dure, où la religion promet tout au fidèle après sa mort... vierges, etc...Et pour cause... Comment promettre une prairie verte, des torrents, des filles par dizaine, lorsqu’il n’y a rien que du sable autour de soi.... C’est l’inverse en quelque sorte de la religion catholique qui promet tout de son vivant pourvu que l’on soit bon ou que l’on fasse le bien... Et nul besoin de torrents, de prairies vertes, de filles à promettre, nous les avons déjà... A ce propos St Exupery a écrit des choses formidables sur le sujet. Je vous recommande Terre des Hommes...

                  Bref... Je ne pense pas que l’islam soit compatible avec nos valeurs... même avec le meilleur esprit... La laïcité est d’ailleurs incompatible avec cette religion même si elle essaie de se parer de valeurs vertueuses, ou fait semblant, pour s’imposer. Au final, on aura droit, comme dans un feu d’artifice réussi, à un retournement total de situation et tout le monde devra, même dans les vieilles sociétés européennes, être fidèle ou disparaitre...

                  Il est préférable à mon avis que nos politiques réagissent, interdisent toute représentation publique de cette religion, comme elle existe pour les autres..

                  Quant au taux de criminalité des populations ’indigènes’ de 2° et 3° génération -la première venait pour travailler-, il est relativement important, tous les chiffres le confirment.. In fine ça coute cher au contribuable, tout comme la note des prestations sociales englouties chaque mois par certaines ’polulations’ qui ont pour habitude de faire beaucoup d’enfants, même si c’est une habitude culturelle.

                  Bien à vous... 


                • debase 24 septembre 2010 19:47

                  Dès sa fondation l’Islam a toujours tenté de conquérir l’Europe par la violence (invasion de l’Espagne, conquête de la Grèce au 11ème siècle, attaques jusqu’à Vienne par deux fois, etc...), les contacts Occident/Islam sur le sol européen ont toujours été conflictuels.

                  Si l’Islam est présent actuellement de manière prépondérante dans quelques zones bien délimitées de l’Europe (Balkans, ouest Turquie) c’est qu’ il a réussi à se maintenir en ces endroits malgré toutes les tentatives faites par l’occident chrétien pour le repousser hors de ces territoires.

                  Comme par hasard ces zones sont restées depuis des siècles des foyers de guerres civiles (les Balkans, Chypre, etc...)

                  L’invasion actuelle, qui peut s’effectuer sans affrontement direct, sans guerre, de manière sournoise par ’capillarité’ en conséquence de la mondialisation libérale, n’est autre qu’une Nième tentative de conquête...


                • jacob 26 septembre 2010 04:09

                  ... « Les marchands arabes, habiles navigateurs, venaient faire des razzias, et repartaient assez rapidement grâce à leurs voiles latines, habiles au portant, qui leur permettaient d’échapper à leurs poursuivants.. »

                  C’est curieux ,les marchands arabes utilisaient des voiles« latines » pour échapper à leurs poursuivants(des latins) et ces derniers ,quelles voiles utilisaient ils ,des voiles« arabes » peut etre. Ils se sont peut etre échangé de voiles.c’est pas convaincant .

                  « Il existe un monde entre le modèle judéo-chrétien et le modèle musulman. »

                   le modèle ,ou une prétendue civilisation judéo-chrétienne n’ont jamais existé ,la civilisation judaique ,s’apparente beaucoup plus à la civilisation islamique ,d’ailleurs la civilisation judéo_islamique andalouse en est une des preuves(800 ans de coabitation),et qui a été l’un des piliers de la renaissance européenne.
                  Nous avons toujours été hais et persécuté par les chrétiens (inquisition,holocauste etc..),comment pouvions nous avoir une meme civilisation.Seulement ,les choses ont changé depuis que les juifs ne sont plus « des sales juifs » mais un collectif puissant ( médias, économie, finance,politique). Ce terme a été inventé par les sionistes et et certains chrétiens , les premiers pour des raisons politiques et stratégiques pour s’opposer au monde islamique ,et les deuxièmes parce qu’ils préfèrent avoir les plus forts de leur coté ,

                  ..« L’islam est un mode de vie religieux qui correspond à la vie sous les latitudes arides, »

                  Je tolère ,en tant que juif anti-sioniste non pratiquant ,que l’on critique toutes les religions et dogmes ,mais ce qui est intolérable de parler de choses qu’on ignore totalement , ou d’essayer de manipuler les gens par des mensonges :

                  1-seuls 350 millions de musulmans vivent dans des pays arides ,les autres ,900 millions
                  vivent dans des pays à climat tempéré ou tropical.
                  2 - les trois religions « celestes »,sont issues d’une des parties les plus arides du monde ,le moyen orient.

                  Un peu d’objectivité et de sérieux.

                   


                • Jma Jma 26 septembre 2010 15:52

                  Au 9° siècle, les sarrasins fondaient sur le sud de la france pour effectuer des razzias, et pour s’emparer des habitants et les revendre. Ils se fixèrent en 890 du coté de St Trop, d’où ils pouvaient lancer des raids. L’exode des populations fit d’une région riante un désert, et la défense passive fit pousser des fortins comme aux Saintes Marie de la mer. Les raids sarrasins continuèrent jusque fin du 12°.. Le massif des Maures garde en mémoire les souvenirs de 3 générations qui vécurent dans la terreur... Je résume. C’est dans « Tragédies de la mer », François Bellec, ed 2002.

                  Si ça ce n’est pas de l’objectivité...
                  Il me semble que les voiles latines aient été inventées de l’autre coté de la mediterrannée, mais si vous avez d’autres informations, je suis preneur...


                • jacob 26 septembre 2010 19:18

                  1—Pour enrichir vos connaissances sachez que les voiles que vous appelez « latines »(triangulaires)étaient utilisées  par les navigateurs arabes du golfe d’Oman et par les Egyptiens du nil depuis la nuit des temps , et que ces voiles leur permettaient de remonter au vent ,alors que les latins occidentaux utilisaient - et cela jusqu’au XV ou XVI S - des voiles carrées qui ne pouvaient naviguer qu’aux allures portantes , c’est ce qui explique la domination quasi-totale des « corsaires » Nord-Africains sur la Méditerranée occidentale ,jusqu’au XV s.

                  . « . Le massif des Maures garde en mémoire les souvenirs de 3 générations qui vécurent dans la terreur... Je résume. C’est dans « Tragédies de la mer », François Bellec, ed 2002. »

                  1—Vous vous appuyez sur le point de vue d’un amiral de la marine française, qui n’est pas un historien proprement dit, et qui voit l’histoire sous un « angle occidental » ce qui me donne des doutes là dessus .Nos voisins du sud de la méditerranée possèdent une version tout à fait différente. De toutes les manières aucun historien sérieux et intègre  ne peut nier que la tolérance  qui avait lieu en Andalousie musulmane, n’a jamais existé ailleurs. Je suis juif, et je suis bien placé pour le savoir : quand les Arabes ont été chassé par les Espagnols, les juifs et les mauresques l’ont payé très cher, et seuls ont été sauvés de l’inquisitions ceux qui ont pu fuir vers d’autres cieux et en premier lieu vers la rive sud arabe.

                   


                • wakatanka wakatanka 24 septembre 2010 11:32


                  article intéressant, malgré le dernier paragraphe de l’article qui me fait l’effet d’un énorme panneau de publicité clignotant de mille feux avec Dupont Aignan au milieu, arborant le sourire du gars qui se veut de confiance....en campagne, quoi....

                  dommage de finir là-dessus


                  • Tythan 25 septembre 2010 13:26

                    Je ne vois pas pourquoi la fin de l’article serait malvenue... Il souligne juste qu’il y a le choix, et que le FN n’est heureusement pas le seul à défendre le principe national. Heureusement, car le FN est largement responsable de la diabolisation de ce principe, on a souvent dit que le FN était le fossoyeur de l’identité nationale, et je trouve cela assez juste.


                    Pour ma part, je soutiens Nicolas Dupont-Aignan, et j’espère de tout coeur qu’il réussira à percer.

                  • ali8 24 septembre 2010 11:34

                    je pose quelques questions au fans de Marine Lepen :

                    si celle-ci accède à la présidence, l’Islam sera-t-il interdit en France ??

                    les musulmans seront ils déportés à Cayenne ou ailleur ??


                    les musulmans seront-ils gazés ??

                    la circoncision sera-t-elle proscrite ??

                    CAR GOUVERNER C’EST PRENDRE DES DECISIONS

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Douglas Barr


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès