Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Société > Lyon Turin, une affaire de gros dessous

Lyon Turin, une affaire de gros dessous

La LGV Lyon Turin, ce serpent de mer qui louvoie depuis plus de 20 ans vient de mettre à jour un scandale qui fleure bon le conflit d’intérêt.

Au départ, un ancien ministre des transports, Louis Besson, pour ne pas le nommer, voulant faire de sa chère « capitale de la Savoie », le centre touristique du ski européen, envisage d’y créer une gare TGV, afin de rapprocher Lyon et surtout Paris de Chambéry, et il lance le Lyon Turin, afin de profiter de la manne européenne.

Alors aujourd’hui, comprenant que son projet a du plomb dans l’aile, il est prêt à accepter que le projet s’arrête à Chambéry, pronostiquant qu’il ira un jour jusqu’en Italie.

Les promoteurs du projet affirment que l’Europe « est d’accord », mais on ne peut que constater que les accords passés doivent encore être validés par de nouveaux accords, et qu’en fait il n’y a pas d’accord définitif. lien

Du coup, des élus, et pas des moindres, tel Dominique Dord, le député savoyard qui était favorable jusqu’à présent au projet, se sont mis en quasi sécession, Luc Berthoud, le maire de la Motte Servolex ayant basculé définitivement dans l’opposition au projet. lien

Dominique Dord, voyant le projet changer éventuellement de destination a en effet déclaré « si le fret doit continuer durablement à passer par Aix et Chambéry, je préfère qu’on abandonne le Lyon Turin et qu’on couvre la ligne historique ». lien

C’est en gros ce que réclament les opposants au projet qui assurent qu’une modernisation de l’existant sur les lignes historiques, autant pour celle qui relie Lyon à Chambéry, puis à l’Italie, que celle qui relie Ambérieu à Chambéry, puis à la Maurienne, peut faire transiter autant de voyageurs, et de marchandises que nécessaire.

Ils s’appuient pour cela sur la technologie autrichienne, reprise par un ingénieur savoyard, Michel Martin, permettant en transformant l’existant de supprimer toutes les nuisances de la ligne actuelle, et faisant passer autant de fret qu’il en passe depuis plus de 30 ans. lien

En Italie, ils sont parfois près de 100 000 à descendre dans la rue pour dire non à ce projet. lien

En France la résistance s’organise plus doucement, mais les derniers bastions résistent.

Devant les doutes naissants, des rencontres s’organisent, et des associations nationales défendant l’environnement, (CIPRA, FRAPNA…) après avoir cru que le projet allait dans le bon sens, demandent de nouvelles études, ou s’opposent. lien

Les partisans du projet, pour le faire accepter, affirment que le projet capterait le trafic routier qui passe à Vintimille, ce qui parait peu crédible. lien

Pour justifier une éventuelle rentabilité, ils minorent le coût du projet, le mettant à 10 milliards d’euros, (lien) alors qu’il en coutera au moins 25. lien

Ils assuraient il y a peu que les voyageurs du « bassin genevois » (de Genève à Aix les Bains) iraient jusqu’à Chambéry pour rejoindre Lyon, puis Paris.

Mal leur en a pris, puisqu’il y a plusieurs mois, les Helvètes ont financé en grande partie la modernisation de la ligne des Carpates, et les TGV relient directement Genève à Macon, puis à Paris. lien

Pour emporter le morceau, Louis Besson est allé jusqu’à affirmer que la réalisation du projet permettrait la création de 30 000 emplois équivalent temps plein, alors que le chiffre serait plutôt de 3000. lien

Or, ces 3000, si on compare ce chantier à d’autres, ne seront que 1000 recrutés localement, le temps du chantier, les 2000 autres venant de pays à bas salaires, comme la Bulgarie, la Roumanie… pays dans lesquels les salaires moyens avoisinent plutôt les 100 euros que les 1500. lien

Au conseil régional Rhône Alpes, le lobbying a été d’abord mené par Charles Millon, qui voulait sans doute faire oublier sa gare TGV à Satolas-St Exupéry, laquelle a couté une petite fortune, et qui ne voit passer, aujourd’hui encore, que seulement quelques 200 voyageurs par jour. lien

Aujourd’hui, c’est Jean-Jack Queyranne qui reprend le flambeau, avec l’appui d’un écologiste mal inspiré, Gérard Leras.

Convaincus que le projet pourrait reporter une partie du trafic poids lourds sur cette ligne, ils ferment les yeux sur les énormes dommages environnementaux que subiraient trois départements, au moment ou la cour des comptes constate l’échec du concept de fret ferroviaire Modhalor à Ayton, lequel aurait même contribué à « améliorer la compétivité du fret routier  ». lien

Pourtant la ligne actuelle transformée pourrait répondre aux objectifs du projet, d’autant que le tunnel ferroviaire de Fréjus a été modernisé, agrandi, et que le fret dans ce secteur stagne depuis plus de 30 ans.

Sentant que le projet pourrait être abandonné ou renvoyé aux calendes grecques, Queyranne commence à brandir un « argument de poids » : près de 800 millions d’euros ont déjà été dépensés dans le cadre des études (descenderies en Maurienne, et expertises), et il faut continuer, sous entendu, même si c’est une erreur majeure. lien

En effet, Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, confirmé par le premier ministre, a fait savoir que, par ces temps de crise, les grands projets d’infrastructure dont le bien fondé ne serait pas prouvé, seraient abandonnés, mettant le Lyon Turin dans la liste menacée. lien

Dans ce paysage tourmenté, un nouveau scandale vient d’éclater. lien

Il y avait dans les rangs des commissaires enquêteurs, un certain Guy Truchet, ingénieur en travaux publics. lien

Or ce même Truchet a un frère, Roger Truchet, patron d’une entreprise de travaux public à St Jean de Maurienne (lien) lequel a acquis comme par hasard dans le secteur concerné un terrain pour une bouchée de pain (3,81 € le mètre carré), soit pour environ 350 000 euros. lien

Manifestement doué dans les affaires, Roger Truchet est aussi à la tête d’une Sarl immobilière, et il aura ainsi des matériaux pas trop chers pour construire dans sa région. lien

La commission d'enquête a en effet proposé par écrit à RFF de s'intéresser au terrain de Roger Truchet, afin d'accueillir le quasi million de mètre cubes de déblais, ainsi qu'on peut le découvrir à la page 124 dans le rapport d'enquête : « la commission invite RFF (…) d’étudier le mémoire de l’entreprise Truchet TP, qui propose de mettre à la disposition du projet un terrain de 9 hectares (…) pour y stocker de manière définitive 950 000 m3 de déblais… ».

Comme l’écrit le « Canard Enchainé » dans son numéro du 3 octobre 2012 « une affaire : le million de mètre cubes de sable et de gravier (…) peut générer aujourd’hui un chiffre d’affaire de 20 à 50 millions d’euros (…) de quoi recouvrir le conflit d’intérêt  ». lien

Une affaire juteuse donc, puisqu’après avoir acheté un terrain pour 350 000 euros, il rapporterait, si le projet se réalisait jusqu’à 50 millions d’euros.

Les opposants au projet qui dénonçaient le manque d’esprit critique de cette commission, laquelle a repris sans état d’âme les conclusions de RFF, s’interrogent de plus en plus sur l’impartialité de cette commission, laquelle a validé le projet les yeux quasi fermés, et le conseiller régional Noël Communod demande maintenant l’annulation de l’enquête d’utilité publique.

Il faut rappeler que, à la question posée sur rentabilité du projet, les commissaires enquêteurs ont seulement fait savoir que ce serait à l’utilisateur de la ligne d’en assurer la responsabilité.

Sur la question du bruit, alors que des mesures prises sur une ligne TGV du coté d’Angers affichaient près de 130 dB, (lien) les commissaires enquêteurs, tout en doutant de cette réalité, s’appuyant sur les dires de RFF, s’en sont remis à « l’obligation de résultats », promis par RFF, qui affirme que les trains ne dépasseront pas les 65 dB prévus par la loi, sauf que s’il y a dépassement une fois le projet réalisé, on se doute bien qu’il ne sera plus question de démonter les voies.

Il faut rappeler qu’à 110 dB, on atteint le seuil du risque de surdité, et que les « murs antibruit », outre le fait qu’ils privent l’habitant du paysage habituel, ne peuvent rien faire lorsque la ligne LGV se trouve en fond de vallée, les habitations étant fatalement au dessus. lien

A la question posée par les opposants sur la dévalorisation du patrimoine estimée à 30% par des experts de l’immobilier, même pour les habitations relativement éloignées de la ligne, rien n’est prévu pour réparer le dommage subi.

La COLT (coordination opposée au Lyon Turin), entend bien faire entendre sa voix lors du sommet franco italien, prévu début décembre 2012, à Lyon. lien

Ce sommet bilatéral mettra à l’ordre du jour la question de la ligne LGV Lyon Turin, lors de la rencontre entre François Hollande et le président du conseil italien, Mario Monti. lien

On comprend que les opposants au projet, tant du coté français qu’italien, viennent s’inviter à la fête, pour leur parler entre autres de cette vilaine affaire de dessous de table.

Comme dit souvent mon vieil ami africain : « l’esprit, c’est comme un parachute, il ne sert que lorsqu’il est ouvert ».

L’image illustrant l’article vient de « artcjs.com »

Merci aux internautes de leur aide efficace

Olivier Cabanel

Articles anciens

Lyon Turin, un chantier bien occupé

Lyon Turin, un mensonge régional

Chimilin ne veut pas mourir

Le fret ferroviaire sur une voie de garage

Le malheur est dans les prés

Un train peut en cacher un autre

Ils n’arrêteront pas le printemps

Réussir le fret ferroviaire

Le TGV Lyon Turin est un projet ringard, prétentieux et couteux.

100 000 à dire NON !

Un enfer au Paradis

Un débat qui déraille

Vite et bien ne sont pas compatibles

Des trains sans entrain

Fret, la nouvelle bataille du rail

Une autoroute sans camions


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 5 octobre 2012 09:17

    Quelle histoire ! Depuis qu’elle traîne ! Les circonstances actuelles devraient la faire mettre au panier sans autre forme de procès ! la question étant, puisque nous ne dépenserons rien sans l’accord de l’Europe , n’ayant en aucune façon la possibilité de dépasser 0,5% de déficit, comment financerions-nous de tels projets pharaoniques ?
    mais on a bien vu qu’en Grèce où les enfants crèvent de faim, on a trouvé de l’argent pour un circuit F1. Comme quoi...Il suffit d’être du bon côté.
    merci encore , Olivier, pour tes études, si détaillées qui nous permettent de suivre de tels dossiers.


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 11:43

      oui Ariane

      mais là, ils sont allés trop loin...
      le conflit d’intérêt est évident, et on comprend maintenant pourquoi la commission d’enquête a validé sans états d’âme ce mauvais projet.
      sauf que là, ils sont pris le doigt dans le pot de confiture.
       smiley

    • Croa Croa 5 octobre 2012 22:27

      «  comment financerions-nous de tels projets pharaoniques ? »

      Facile : à crédit comme d’habitude !


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 octobre 2012 08:06

      Croa

      c’est sur !
      les banques sont toujours gagnantes, quoi qu’il arrive...
       smiley

    • L'enfoiré L’enfoiré 5 octobre 2012 09:30

      Encore un « Tunnel sans fond » ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 11:48

        l’enfoiré

        rien a voir avec euro tunnel
        d’ailleurs les actionnaires commencent à se frotter les mains, et euro tunnel étant devenu majoritaire dans les compagnies de ferry, ils détiennent toutes les solutions, et ce ne serait pas une surprise qu’ils ouvrent un jour un tube supplémentaire pour les voitures...

      • L'enfoiré L’enfoiré 5 octobre 2012 11:59
        « rien a voir avec euro tunnel »

        je n’ai pas dit que cela avait avoir. L’entreprise était peut-être plus périlleuse aussi.
         
        Le rapprochement est pourtant à faire entre LGV et TGV . Cela suit l’évolution naturelle sur un terrain.
        Que les actionnaires se frottent les mains, ce seraient normal parce qu’à l’époque, ce n’était pas le cas. Comme tu dis « affaire de gros sous ».
        Rien de nouveau sous le soleil.

      • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 17:01

        l’enfoiré

        sauf que pour le Lyon Turin, ceux qui auraient l’idée d’en acheter des actions risquent de le regretter longtemps, vu le nombre de voyageurs concernés, et le peu de fret qui y passerait.
        pour votre gouverne, euro tunnel, justement, fait du fret entre l’angleterre et l’italie,
        or pour joindre ces deux pays, ils ne sont pas fous, ils passent par Lille, Metz, Bale et Milan...
         smiley

      • Croa Croa 5 octobre 2012 22:32

        La « rentabilité » c’est le problème des pigeons à qui est vendu ce genre de projet.


      • Robert GIL ROBERT GIL 5 octobre 2012 10:14

        50 : C’est le nombre de kilomètres qu’il manquera peut-être à la ligne Rhin-Rhône après des années de travaux. La ligne Lyon-Turin, contre laquelle les collectifs NO-TAV se battent depuis 20 ans, pourrait ne jamais voir le jour. Quels seront les critères appliqués par la commission qui décidera à la fin de l’année de l’abandon des projets ? La presse évoque déjà le coût des projets (86 milliards pour l’État, plus encore pour les collectivités locales), le faible temps de transport gagné et leur fréquentation… autant d’arguments de simple bon sens avancés depuis longtemps par les collectifs militants face aux élites à l’origine de ces projets..........

        http://2ccr.unblog.fr/2012/09/09/le-chiffre-50/


        • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 11:45

          merci Robert de nous avoir invité sur ce blog sympa.

          en fait, les 14 projets dépasseraient allègrement la barre des 100 milliards !
          pour des retombées négligeables,sauf pour les patrons des btp qui comme d’hab, s’en mettent dans les poches...
          espérons que Hollande ne nous décevra pas une fois de plus.
          merci de ce commentaire.

        • Croa Croa 5 octobre 2012 22:36

          Sauf aussi pour les banques qui quoi qu’il arrive toucheront leurs intérêts.


        • alinea Alinea 5 octobre 2012 12:07

          J’ai lu dans Politis d’hier :
          ...la commission d’enquête qui a donné son avis favorable le 2 juillet s’est appuyée sur les données fournies par le Réseau ferré de France, entreprise publique qui a pour filiale Lyon Turin Ferroviaire qui n’est autre que le maître d’ouvrage de la nouvelle liaison...
          et aussi :
          ...trafic total rail et route passant par les Alpes entre la France et l’Italie de 35,6 millions de tonnes en 1999 et de 20,2 millions de tonnes en 2009 !"
          Chiffres truqués, mêmes connus, mêmes divulgués, les opposants auront-ils gain de cause ?
          N’oublions pas qu’une petite enveloppe a été donné à l’Europe pour la croissance !! Et, c’est quoi la croissance hors les grands chantiers ? Ils vont nous sortir l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, et plein de bouts d’autoroute qui manquent un peu partout !!!
          Aïe aïe aïe !


          • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 13:10

            Alinea

            effectivement, tout est dit !
            si Hollande fait le dos rond et accepte le projet, il perdra toute crédibilité, 
            elle n’est déjà pas tres brillante.
             smiley
            à+

          • Bulgroz 5 octobre 2012 12:25

            Il faut tout simplement introduire dans la constitution un principe essentiel, intangible et opposable à l’ensemble de l’univers :

            « LA FIN DE L’AVENIR DE l’HUMANITE »

            Je propose que cette nouvelle loi suprème soit rétroactive à la date de naissance du professeur Cabanel, diplomé en sciences anti nucléaire de l’université de l’entonnoir de Mourmelon.


            • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 13:11

              mon pauvre zorglub

              vous n’avez pas vraiment de chance,
              votre nucléaire prend eau de toute part,
              et vous ne prenez pas au sérieux l’information donnée.
              c’est votre problème
              le ciel vous tienne en joie.
               smiley

            • Bulgroz 5 octobre 2012 15:31

              Un LGV construite à coups de nanotechnlogies, propulsée au nucléaire avec des tunnels pleins de gaz de schiste, c’est l’horreur absolue.


              • olivier cabanel olivier cabanel 6 octobre 2012 08:08

                zorglub

                nano technologie ?
                nano ?...vous en êtes bien sur.
                on peut vérifier sur ce lien la taille « nano » de l’engin.
                 smiley
                vous zêtes un marrant zorglub
                 smiley

              • joletaxi 5 octobre 2012 16:00

                bonjour les enclumes

                ben dites donc, pas grand monde !

                une histoire de trains.
                m’en fous, j’prends pas le train.
                Par contre, j’aime bien les trains miniatures, et les belles locos à vapeur de la grande époque du rail.

                Une ligne TGV en montagne.
                super.
                que de beaux ouvrages en perspective, les ingénieurs vont se surpasser.
                Faites donc un détour par l’autoroute Nice Florence,une merveille,ou Gêne Turin,un enchantement.
                Bon, quelques éleveurs de biquettes seront pas contents.
                On s’en tape, autant que l’on s’en tape de ces grincheux qui se plaignent des éoliennes.

                Je profite de l’occasion pour demander aux grands scientifiques toujours présents sur les articles du mage cataclysmique leur opinion sur le document suivant :
                http://foreurs.net/images/doc/actions/2012/201208_dreyfus.pdf

                comme c’est en français, notre savant cosinus architecte se fera ,on l’espère ,un devoir de nous donner les éléments techniques qui nous manquent pour discréditer cet article de promotion.

                merci d’avance


                • Bulgroz 5 octobre 2012 16:41

                  Merci, Jo, pour ce très intéressant document de l’ Amicale des Foreurs et des Métiers du pétrole que je ne connaissais pas. Un vraie bouffée d’air pur dans cet univers obscurantiste. 

                  J’imagine que jamais ces gens n’auront l’honneur d’être retenus par le puissant et très exigeant comité de lecture d’ Agoravox.

                  C’est dommage car jamais nous ne saurons ce qu’ils pensent des écrits du Professeur cabanel.


                • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 16:54

                  mon pauvre jo

                  vous avez toujours un train de retard,
                  nous proposer un document qui défend les gaz de schiste est en même temps logique pour quelqu’un qui défend le nucléaire,
                  tous les combats perdus d’avance, c’est pour vous.
                   smiley

                • joletaxi 5 octobre 2012 17:37

                  faut vous l’expliquer comment :

                  je ne prends pas le train


                • L'enfoiré L’enfoiré 5 octobre 2012 17:40
                  Là, à lire cela « nous proposer un document qui défend les gaz de schiste est en même temps logique pour quelqu’un qui défend le nucléaire, », 
                  on se dit qu’il y a vraiment un problème ou une connerie de compréhension quelque part.
                  Quel est le lien entre les gaz des schistes et le nucléaire ?
                  On va faire du nucléaire dans le sous-sol ?
                  On se fout de qui, ici ?
                  Non, vraiment je crois que j’avais bien plus de correspondances entre le TGV et le LGV.



                • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 17:46

                  l’enfoiré

                  pourtant le lien existe.
                  dans les deux cas on prend d’énormes risques avec l’environnement, 
                  c’est tellement évident que je suis surpris que vous n’ayez pas vu le rapprochement.
                   smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 17:47

                  jo, 

                  on peut très bien ne pas prendre la fusée, et se passionner pour la recherche spatiale.
                   smiley

                • joletaxi 5 octobre 2012 17:53

                  ici on ne pratique que la recherche « spéciale », c’est un domaine très pointu, comme la fusée,

                  sinon, vous avez réussi à lire le document ?
                  Moi dans ces cas-là, par exemple un article de gagakuku, ou Gugusnarsen, je prends 2 dafalgans.


                • L'enfoiré L’enfoiré 5 octobre 2012 17:58

                  « c’est tellement évident que je suis surpris que vous n’ayez pas vu le rapprochement »


                  -Primo, qu’est-ce que ce vouvoiement à la con ?
                  -Deuxio, surpris par tes dires, là oui. 
                  -Tertio : pour qu’il y ait rapprochement, il faudrait d’autres argumentaires avec des noms et des preuves. Physiquement, cela ne tient pas la route de faire des annonces pareilles.

                • L'enfoiré L’enfoiré 5 octobre 2012 18:03

                  La lecture du document en question dit ::

                  Source                                                 Nombre de litres
                        ___________________________________________            _____________
                  Gaz de schiste                                          2-20 
                  Nucléaire (Uranium prêt à l’emploi)                       30-50
                  Pétrole                                                 30-80
                  Charbon (prêt à l’emploi dans une centrale électrique)     20-120
                  Ethanol Combustible dérivé du maïs                      9.500-110.000
                  Biocarburant dérivé du soja                              50.000-280.000

                  Est-ce ici le lien ?

                • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 20:33

                  jo

                  quand on prend ces médicaments, c’est qu’il y a des neurones à soigner,
                  dans votre cas, ce n’est pas la peine, vu l’absence évidente de ces derniers.
                  le ciel vous tienne en joie.
                   smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 20:34

                  bon l’enfoiré

                  sans vouloir tagger qui que ce soit, je vous propose d’en rester au sujet de l’article...
                   smiley

                • Laurent C. 5 octobre 2012 20:55

                  Bonsoir olivier,
                  « Une affaire juteuse donc, puisqu’après avoir acheté un terrain pour 350 000 euros, il rapporterait, si le projet se réalisait jusqu’à 50 millions d’euros. »

                  Une belle arnaque, 1 million de m3 sur 9 hectare, en arrondissant, on remplit 9 stade de foot avec 10 mètre de remblais. Juste 4 étages !!
                  En plus, dans 10 ans cette zone sera devenue « zone constructible » et revendue plusieurs millions.

                  Olivier,
                  Ce n’est que des petits joueurs qui se partagent des miettes. Je n’ose pas compter les bénéfices des pro du BTP.
                  Je ne suis pas sûr que ton ami africain a encore un dicton pour cà.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 5 octobre 2012 21:27

                    laurent

                    mon ami africain a surement quelque chose, je vais le questionner
                    mais j’aime bien cette pensée de daniel prévost, dans un domaine très différent :
                    « j’accuse la mort de faux et usage de faux »
                     smiley

                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 octobre 2012 22:40

                    Slu O,

                    encore une perle du genre, tout l’historique du sujet en un article clair et net.
                    C’est ce type de travail abouti en information qui pèse dans les débats.
                    tu maitrise d’autant plus que là bas c’est près de chez toi ce dont se moquent les
                    pronuc, eux ils sont pour le progrès qui tue si c’est ailleurs, voire chez toi.

                    A propos de ton dernier proverbe africain, il décrit parfaitement le comportement
                    de ces parasites d’articles qui sont comme les tiques « celui qui se comporte comme
                    une âne ne doit pas craindre qu’on lui monte sur le dos
                    .
                     » Sauf que tu n’es pas un âne.

                    allez au revoir les para-sites numérique


                    • olivier cabanel olivier cabanel 6 octobre 2012 08:01

                      merci Lisa...

                      oui, dans le coin, le débat fait rage.
                      la dernière en date n’est pas piqué des vers.
                      le truchet en question affirme ne plus avoir de contacts avec son frère entrepreneur depuis longtemps...
                      c’est marrant, personne n’arrive à le croire.
                       smiley

                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 6 octobre 2012 19:53

                      Jean profite pour relancer ce vieux dossier sur lequel j’aimerais bien que tu te penches après la victoire contre ce grand projet fou Lyon Turin, parti pour manger tous les investissements à venir.

                      Avec 30 milliards d’euros sur 20 ans au profit des réseaux locaux, c’est le moment de soutenir le train Bertin dont les brevets sont payés jusqu’en 2017 : http://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A...

                      Rends toi compte, cet outil qui parait encore futuriste aujourd’hui, mis aux meilleures normes actuelles en matière de pile rechargeables en une seconde http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=pile%20rechargeables%20en%20une%20seconde&source=web&cd=1&cad=rja&sqi=2&ved=0CDIQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.enerzine.com%2F603%2F7168%2Bdes-batteries-rechargeables-en-quelques-secondes%2B.html&ei=T2xwUIuWB6PC0QXpvIDYDw&usg=AFQjCNEOsOFXjLyHrzzRxjZA687onbvbdw, sur son rail entièrement solaire, lui donnant la possibilité de privilégier les zones d’accélération...

                      Plus vite que le tgv, de 4 à 80 passagers, s’arrête en moins d’un kilomètre, donc un départ toutes les minutes...entièrement autonome sans aucune centrale électrique au bout et le secret de cet excellent rendement : Le coussin d’air. Zéro acier, zéro remblai, aucune technologie inexistante, supporte les pentes de 20%...

                      Dans cinq ans le brevet n’est plus protégé, VITE ! 


                    • olivier cabanel olivier cabanel 7 octobre 2012 00:14

                      bonne idée, Lisa

                      je vais regarder ça de plus près
                      n’hésites pas à me faire parvenir tout ce que tu trouves sur le sujet
                      cdt
                       smiley

                    • phase3 phase3 5 octobre 2012 23:27

                      Encore un bel article bien documenté qui prouve que le maire de St Jean de Maurienne et sa clique forme une jolie mafia ...

                      Et il y aura beaucoup à dire dans les prochains mois sur le projet ridicule de téléphérique entre les Sybelles et Jean, les transports en communs de cette ville cédés à une compagnie privée, la rénovation bidon du théâtre ....
                      Il semble évident maintenant que des têtes vont tomber 
                      NOTAV !!!!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès