Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Anonymous vs. FBI : « guerre ouverte » sur internet

Anonymous vs. FBI : « guerre ouverte » sur internet

A moins de vivre sur une autre planète, nos concitoyens ont sans nul doute entendu parler de la fermeture du site d’échange et de stockage Megaupload. Ce site hébergeait en effet bon nombre de fichiers son et vidéo, dont des copies de CD et de films. A la suite d’une enquête de plus de 12 mois, menée sous la pression des ayants droits (entendez des compagnies détentrices des droits) dont des majors telles que Sony, Universal, Warner et la très puissante Motion Picture Association of America, le FBI a procédé à la fermeture du site Megaupload et à l’arrestation d’un certain nombre de ses responsables (1).

Outre le fait que le site hébergeait aussi des données parfaitement légales, cette intervention du FBI pose un problème de droit puisqu’il semblerait que cette agence ait fait procéder à des modifications des noms de domaine de la galaxie Megaupload pour « fermer les sites », répartis entre Hong-Kong, les États-Unis, l’Europe et la Nouvelle-Zélande. Ces sites ne sont en effet pas fermés à proprement parlé, mais leur accès est impossible. Ceci devrait laisser du temps disponible aux agents du FBI pour « éplucher » l’ensemble des fichiers stockés, y compris d’ailleurs des fichiers privés, industriels, scientifiques, et légaux.

Comment a-t-on pu arriver à cette situation ? Il se trouve que les noms des domaines (DNS) sont gérés par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), une organisation théoriquement de gouvernance internationale, qui délègue la gestion de noms de domaines à la société Verisign, une filiale de Symantec, entreprise connue, entre autres, pour ses logiciels antivirus. Or, ces deux sociétés, ainsi que l’ICANN sont installées sur le territoire américain, et relèvent du droit de ce pays, ce qui a permis au FBI de bloquer les DNS. On comprend dès lors pourquoi les États-Unis se sont de tous temps opposés à la création d’une agence permettant une véritable internationalisation de la gestion des DNS, ne relevant du droit américain. Le cas de Megauopload est donc emblématique du risque que fait peser cette main mise états-unienne de la gestion de l’Internet, particulièrement dans un contexte ou se développe des volontés de contrôle fort des informations sur la toile au travers des lois SOPA et PIPA par exemple (2).

Cette fermeture du site Megaupload, et au-delà la démonstration qu’elle fait d’un contrôle de plus en plus forte du net par des groupes de pression politiques et financiers, se heurte cependant à une résistance de nombre d’internautes, dont les plus actifs sont « regroupés » sous le nom d’Anonymous. Ce groupe, qui est davantage une communauté, s'est sans doute construit autour de différentes motivations, certains y adhérant par conviction profonde de leur rôle de gardiens d’une certaine indépendance de la toile, de l’appartenance du web aux utilisateurs, d’autres par jeu, par esprit de rébellion, et ne nous leurrons pas non plus par souhait de ne pas voir disparaitre la gratuité de certains données audiovisuelles du net. Ceci posé, cette dernière motivation peut se comprendre dans la mesure où elle se positionne en regard d’un appétit d’argent toujours plus marqué des multinationales de l’audiovisuel. Madame Joly a d’ailleurs parfaitement analysé ce problème lorsqu’elle a déclaré « La fermeture de MegaUpload et l'arrestation de ces dirigeants est un symptôme supplémentaire de l'incapacité des pouvoirs publics à se projeter au 21ème siècle et à concevoir un projet global éthique associant rémunération des auteurs et fluidité de la culture sur internet. Faute de stratégie publique intelligente, et de réflexion internationale indépendante des lobbies, on continuera à assister à une guerre de l'industrie du copyright face aux créatures qu'elle a elle même engendré  » (3).

Quoiqu’il en soit, les Anonymous ont réalisé une véritable démonstration de force au cours des dernières 72 heures, en attaquant plus de 50 sites sur la planète, sites liés à des institutions ou à des entreprises du secteur audiovisuel (4). Cette démonstration est minimisée par les médias dits « mainstream » qui ne l’évoque que de façon anecdotique. Parmi les sites attaqués en raison de leur implication ou du soutien affiché à l’action du FBI, se trouvent ceux du FBI, de la Maison Blanche, du ministère de la justice américain, de la police et de la justice de Nouvelle-Zélande, des premiers ministres du Brésil et de Pologne, de la police du Brésil et des Pays-Bas, celui de l’Elysée, d’Hadopi, et depuis lundi matin, celui du ministère de la défense français (liste non limitative). Des sites de l’industrie audiovisuelle ont aussi été visés, dont ceux de la Motion Picture Association of America, de Warner, de Sony et de Vivendi. Ces deux derniers ont été attaqués hier dans l’après midi et en soirée, et une partie du catalogue de Sony a été mise en ligne gratuitement pour les internautes hier après midi. Certains de sites sont toujours hors service, d’autres ont affiché la devise des Anonymous dans leur bandeau ou sur des pages web (« We are legion. We do not forgive. We do not forget. We are Anonymous »). Les sites de Vivendi (.com et .fr) étaient toujours « tango down » (code utilisé par les forces spéciales pour signifier la mise hors d’état de nuire d’un adversaire), entendez hors service, cette nuit et ce matin. Les lecteurs d’Avox peuvent d’ailleurs suivre en direct l’évolution de la situation, sur Twitter par exemple, au moyens des étiquettes (tags) #Anonymous et #OpMegaupload.

Ces attaques ont été menées par l’envoi de connexions en très grand nombre, une opération connue comme attaque par déni de service (5). Les premières d’entre elles auraient mobilisé plus de 7 000 ordinateurs répartis sur toute la planète, leur nombre grandissant très vite selon Anonymous. Ainsi, ce sont plus de 20 000 machines qui auraient été utilisées hier pour asphyxier les différents sites mentionnés plus haut. Nous sommes donc bien entrés dans une phase de conflit, d’autant que la fermeture de Megaupload a entrainé celle de sites majeurs de compilation de liens - donc légaux - tel qu’Alloshowtv et Allostreaming en raison du déréférencement qu’ils ont subi de la part de moteurs de recherches tel que Google. Par ailleurs, des plates-formes de partage comme MixtureVideo, VideoBB ou Videozer sont partiellement inaccessibles ce lundi 23, probablement en raison du nettoyage des fichiers en cours. FileServe a par ailleurs supprimé le programme de rétribution de son site.

Anonymous ne compte pas en rester là : dans un message récent ces derniers comptent s’en prendre aux sites Xbox Live, Capital One, et à différents sites de banque ainsi qu’à celui de Wall Street si Megaupload n’est pas remis en ligne. Le site Mastercard a d’ailleurs déjà été attaqué. Des sites de réseaux sociaux ont aussi été menacés, en particulier Twitter qui a procédé semble-t-il à un nettoyage des messages portant le tag #OpMegaupload dans la nuit de samedi à dimanche. Hier soir, le site affichait d’ailleurs une surcharge de trafic inhabituelle et s’est trouvé inaccessible pendant plus d’une heure. Cette « guerre du net »est totalement silencieuse pour l’opinion publique. Elle est pourtant majeure parce qu’elle démontre que les USA sont susceptibles de contrôler l’ensemble du réseau mondial en raison de la localisation d’entreprises clefs sur leur sol, que plusieurs sites importants présentent des vulnérabilités majeures, et que l’action concertée d’un groupe d’individus peut toujours remettre en cause « l’ordre établi », quel qu’en soit le poids. Cette dernière leçon est importante dans le contexte social tendu que nous connaissons, où d’autres combats seront à mener principalement dans l’hypothèse où les politiques au pouvoir – dont certains se sont levés à 2H00 du matin pour se féliciter de l’action du FBI - seraient reconduits dans leurs fonctions… 

Références :

1. voir :
 http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/megaupload-ferme-l-empire-contre-108435
2. voir :
http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/sopa-pipa-adieu-le-web-2-0-108333
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/censure-merci-sopa-pipa-cie-108319
3. Voir :
http://evajoly2012.fr/2012/01/20/contre-la-censure-prenons-date-avec-les-internautes-pour-un-nouveau-contrat-social/
4. Voir :
http://cylaw.info/?p=72
5. Voir :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_par_d%C3%A9ni_de_service


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

136 réactions à cet article    


  • non667 23 janvier 2012 14:17

    comment pouvons nous faire pour aider ? pour un nul  ?


    • appoline appoline 23 janvier 2012 14:40

      Oui, ce ne serait pas négligeable, râler est une chose mais là, il faut passer à l’action.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 janvier 2012 20:53

      @ non667


      « L’accès au patrimoine culturel est un droit sacré de l’individu et le télédéchargement d’une œuvre, à l’intérieur de certaines limites généreuses, doit être gratuit pour le lecteur » 

      Bien sûr, l’auteur doit être rémunéré. Voici comment il faut le faire :


      Pierre JC Allard



    • Unispourlemeilleuretpourlepire 23 janvier 2012 14:21

      Au lieu de prévoir de nouveaux mode de financements des artistes interprètes, nos oligarques veulent taper et encore taper. Car derrière cette soi-disant lutte pour le copyright, il s’agit en filigrane du contrôle d’internet dont il s’agit, dernier rempart à la liberté d’expression. Espérons que les anons tiennent bon...

      Concernant les atteintes au copyright, il est vrai qu’il faut trouver des solutions. Peut etre faire payer les FAI (qui pourraient comptabiliser le nombre de téléchargement de tel ou tel artistes, et faire payer 1 euro de plus les abonnemetns pour rédistribuer un peu). Le problème également, c’est qu’il y a beaucoup d’activité parasite qui s’érige entre les producteurs et les consommateurs d’oeuvres littéraires, musicales... Peut être faudrait il taper la dedans aussi chers gouvernements ...


      • roro46 23 janvier 2012 16:38

        + 1  !!!!!


      • chacaldu06 chacaldu06 23 janvier 2012 17:40

        Bonsoir à tous,

        Très bien vu, rien à ajouter...

        Si ce n’est qu’il va falloir faire vachement gaffe au cours des mois qui viennent...

        C’est bel et bien le début du fliquage du Net par les voyous gouvernementaux...

        @+


      • Galekal 23 janvier 2012 14:30

        Pour ma part, j’ai du mal à « pleurer » Megaupload. Le fait est qu’ils ont dégagé des revenus en hébergeant de très nombreux contenus sous copyright. Il existait peut être à une époque des « purs » du Warez qui agissaient dans un esprit purement militant, sans chercher à aucun moment à en dégager des revenus, mais les choses ont changé. A mon avis, il n’y a pas plus lieu de pleurer Megaupload que de regretter Wawa-mania et consorts. A moins de tenir absolument à encourager des circuits d’enrichissement particulièrement nébuleux.... Il ne faut pas confondre esprit militant et ouverture au tout et au n’importe quoi.
        Alors, est ce que les anonymous sont de grands libérateurs ? Permettez que l’on fasse oeuvre de scepticisme avant que n’apparaisse une nouvelle religion. smiley


        • Jonathan Moadab L’Incorruptible 23 janvier 2012 14:35

          Peut importe la justesse de la cause, il est intéressant de voir l’émergence d’un vrai contre-pouvoir citoyen. 

          Ca va barder dans les mois qui viennent, croyez moi !


          • Ouallonsnous ? 24 janvier 2012 11:15

            A ce premier « coup de force » de l’Empire anglo-USraélien contre la lberté d’expression mondiale, il doit être répondu par la mise en place d’un « cordon sanitaire » entre le monde et les anglo-USraéliens.

            Le « containement » de ces gens à leurs territoires nationaux, sauf pour les colonialistes occupants la Palestine, qui eux devront vider les lieux, s’impose d’urgence !

            Dans les premières mesures à mettre en place ;

            1/ tous les serveurs informatiques doivent déménager dans les pays du « monde libre » et les liens avec le net anglo-yankee sécurisés ou coupés.

            2/ les emprises coloniales doivent être libérées :

            a/ les flottes mlitaires doivent réintégrer les eaux territoriales ’limitées à 9 milles nautiques des anglo-yankees, ou bien coulées !
            b/ les bases militaires disséminés de par le monde libre doivent être fermées et leurs personnels rapatriés. Sinon soumises au blocus terrestre, aérien et naval le cas échéant, jusqu’a résipiscence et qu’elles se rendent, relevant alors du droit international et des lois de la guerre !
            c/ tous les aéronefs civils et militaires de l’Empire seront interdits d’espace aérien mondial, ils ne pourront évoluer que dans celui appartenant aux USA et à la Grande Bretagne métropolitaine.
            Les territoires du commonwealth auront à se déclarer pour ou contre la mise en place de ce cordon sanitaire. Si ils sont contre, ils releveront des mêmes mesures coercitives que leurs « métropoles ».

            3/ l’assemblée des nations jugera aprés une période de temps à déterminer, mais fonction des efforts que les anglo-yankees auront mis en oeuvre pour s’amender et pouvoir rejoindre le choeur des nations libres, si l’abandon des mesures de ce cordon sanitaire est possible.

            Voici les prérequis pour que le monde retrouve sa liberté, la paix et un dévellopement conforme aux valeurs de l’humanité, ce qui permet la recherche du bonheur pour tous !


          • Nina888 23 janvier 2012 14:53

            je comprend les anonymous ...
            Il faudrait faire un systeme net totalement gratuit qui rendrait obsolette les autre entreprise de distribution ... en attendant un systeme d’argent plus juste :
            Comme le yen orriginel : 1 Yen égalait un bol de riz ...
            Il faut carrément faire un systeme financié alternatif hord bourse ... où l’or n’est plus la valeur de référence mais plutot le fer ... uttilliser l’or comme valeur commerciale est aussi immonde que de faire un trafique de cadavre (l’or est le reste de super novae et encourager le commerce d’or pourrait entrainer la pire des dérive : l’astricide (Détruire un soleil pour de l’or) de plus l’or devrai plus etre uttillisé pour aider à régénérer la vie pas à la rendre plus éxécrable)
            Pour moi la mission de l’humanitée est de perpétuer le savoir et de faire que le reigne animal (à commencer par les mamifère et oiseau) deviennent aussi évoluée que nous et ai les même avantages ... (le végétarisme deviendrait norme , manger de la chaire ne serait acceptable que si c’est le désir de l’etre consumé et aussi si cela ne serait pas néfaste à ceux qui la consomme) ... Je millite même pour que les IA (qui ne sont pas encore crée) ai les même droit que nous ... Bref la politique de la symbiose plutot que celle du parasite égocentrique ...


            • Ouallonsnous ? 24 janvier 2012 11:21

              Nina888, merci de ce joli conte, mais revenez parmi nous !


            • Alix 23 janvier 2012 14:54

              Le masque d anonymous tombera et vous tomberez sur les fesses quand vous verrez qui se cache derriere

              et dire qu il y en a encore qui croient au pere noel a robin des bois , c est a mourrir de rire

              finalement nous sommes de grands enfants et comme au square de guignol de mon enfance je crois qu on a besoin de rever de s illusionner ; mais hélas j ai été depuis longtemps vacciné contre les contes de fées ;

              c est dommage j aurais aimé partager votre enthousiasme ici : les gentils hackers , anonymous vont nous sauver des griffes du dragon US et ses valets , comme disait kamarade georges

              çà va vite faire flop ce truc de hakage

              les operateurs vont bientot faire des promos : « deux pack de hakage pour le prix d un » !

              le meilleur hakeur ira chez ruquier se vanter d avoir titiller les puissants sous les rires convenus de l auditoire

              puis çà finira chez drucker sur la canp rouge

              du recuit du revu du rechauffé çà devient lassant et pathetique


              • paul 23 janvier 2012 15:12

                Comme l’écrit emcee,« Mégaupload fermé d’autorité, les imbéciles applaudissent » .

                 MégaUpload fermé d’autorité : les imbéciles applaudissent (Des bassines et du zèle 11h51 


              • Galekal 23 janvier 2012 15:18

                Pour ceux qui ont connu la « belle époque », la petite quarantaine suffit à cela, le Warez pouvait être un truc chouette, plutôt utopique et de gauche, agissant en faveur du partage. Et là, la simple idée de faire de la thune avec cela apparaissait comme quelque chose de complètement vulgaire et déplacé. Bon, je grossis volontiers un peu le trait pour que l’on comprenne l’idée. Bref, il y avait un coté idéaliste et pas méchant qui pouvait plaire. Une génération plus tard, les choses ont radicalement changé. Et l’on aurait plutôt des cas comme « Zac » de Wawa Mania qui était quasiment mafieux. Bref, il s’agissait d’une arnaque mafieuse camouflée sous la belle allure du partage.
                Désolé, mais à notre époque, il convient d’être prudent et avisé. Pour ma part, je me vois plus volontiers soutenir des initiatives sympathiques et honnêtes telles que Jamendo qui invitent réellement à réfléchir à des solutions alternatives aux majors. Bref, des choses qui laissent un espoir pour l’intelligence et la créativité.


              • BABAYAYA BABAYAYA 23 janvier 2012 16:06

                wouaaahhhhh Alix moa je dis COPIRIGHT !!!! et ze vais me plaindre au ZADOPI pour vol manifeste d’avatar !!! non mais ! et méfies toi j’ai le numéro de Brice !!!! (pour info ce logo je l’ai utilisé parce mon surnom est coin coin...).
                eeuuuhhh sinon bin n’ayant plus qu’occasionnellement le net je peux pas m’insinuer dans cette lutte et dieu sais si j’aimerais le faire !!!
                bonne journée à tous ! et à la votre !


              • Hermes Hermes 23 janvier 2012 18:16

                Bonjour,

                Dans le même esprit que Jamendo, il y a aussi le « soundcloud » : des créations partagées d’office et quelquefois de très bonne qualité !

                Faites vivre les alternatives créatrices comme jamendo et soundcloud et abandonnez les autres sources ! Et créez aussi par la même occasion.

                 smiley


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 janvier 2012 21:11

                @ Alix


                « Le masque d anonymous tombera et vous tomberez sur les fesses quand vous verrez qui se cache derriere »

                Je n’en sais rien et vous non plus. Le propre de l’anonyme, c’est qu’il peut cacher simultanément tout et son contraire et il est CERTAIN qu’il y a dans Anonymous des taupes du Systeme et des agents russes et chinois comme d’authentiques révolutionnaires. Inquiétant et dangereux... mais c’est une facette de cette « révolution de l’individu » qui la seule arme efficace contre le pouvoir actuel... et le détruira. Pour le meilleur et pour le pire.


                « On a ainsi un « principe de supplétivité  » dont l’individu, prisonnier d’un régime dit démocratique, mais manipulé par des psychopathes et fondamentalement néfaste, pourrait s’autoriser pour poser, même seul, des gestes par définition illégaux… mais dont sa conscience lui dirait qu’ils sont légitimes. »


                Pierre JC Allard
                 


              • dom y loulou dom y loulou 23 janvier 2012 22:29

                la vérité ne porte pas de masques 

                c’est pourtant simple à comprendre

                mais on est pas au marché aux croyances bordel ...

                (voilà où cela mène de croire que l’on peut définir la réalité au lieu de l’APPRENDRE)


                notez qu’il y a toujours des gens pour croire ce que les médias leur gavent comme conneries


                aujourd’hui on devait avaler que des filles voudraient entrer dans les stades de foot pour y amener des explosifs en se fourrant des fumigènes où je pense et qu’il faudrait palper tout le monde

                ... 

                presque un test de stupidité on dirait


              • rastapopulo rastapopulo 23 janvier 2012 22:41

                1 fan inconditionnel pour l’épanouissement intellectuel via le piratage de séries et de film ose m’expliquer pourquoi « anonymous » s’attaque aux emails de Strafor une semaine après ça ;

                Comme le révèle le site d’information de la gauche américaine Huffington Post, « pour la première fois, une société de collecte de renseignements “mainstream” basée aux Etats-Unis même, remet en question la ligne éditoriale sur la Syrie ». Agence privée basée au Texas, Stratfor vient en effet de publier un rapport où sur la base d’une série d’exemples étayés, il conclut que « la plupart des dénonciations faites par le Conseil national syrien (CNS) se sont avérées grossièrement exagérées ou tout simplement fausses, révélant ainsi plus la faiblesse de l’opposition que le niveau d’instabilité au sein même du régime syrien ». Le rapport mentionne aussi comme acteur de cette propagande l’Armée syrienne libre et l’Observatoire des droits de l’homme, et explique que « les forces de l’opposition ont intérêt à évoquer des massacres imminents, espérant ainsi engendrer les mêmes conditions qui ont conduit à une intervention militaire en Libye ».

                Le vrai débat politique se fait au grand jour. Vous ne pouvez pas jouer aux moralisateurs sur les vrais sujets.


              • King Al Batar King Al Batar 24 janvier 2012 10:22

                +1 pour Alix...

                Ca pourrait faire un bon roman ce que tu racontes !

                Anonymous pourrait très bien être une officine gouvernementale qui nous fait croire à une rebellion.
                C’est vrai les Oligarques ferment leur sites, disent que des hackers sont responsables, créent un grand méchant anonyme (c’est plus pratique) et comme cela, les vrais citoyens ne se battent pas car ils croient que quelqu’un le fait à leur place... Ca c’est déjà vu. Après tout qu’est ce que ca leur coute de fermer un site.

                A titre perso, je crois que Anonymous existent vraiment et je les soutiens dans leurs actions. Mais c’est vrai que cette grille de lecture peut être interressante.
                En tout cas elle devrait ravir les complotistes de tout genre, ceux qui doutaient d’Assange, les Soral et compagnie...


              • rastapopulo rastapopulo 24 janvier 2012 20:49

                Le parallèle est plus avec les confréries d’anarchistes basé à Londres (comme Marx en fait). Comme par hasard ils foutaient le bordel chez les opposants à l’empire britannique sous des grands prétextes. C’était tout simplement les terroristes de l’époque.
                 
                Tout autant récupérable qu’Anonymous. 


              • hectorz 23 janvier 2012 14:59

                Tapez « gardiens du chenil » sur Google. L’Amérique n’est pas votre amie. Elle s’arroge un pouvoir qui n’aura plus d’autre contrepartie que la Russie éventuellement, et encore, dans quelques années. En tout cas, tout le monde désormais est susceptible de finir à Guantanamo.


                • ykpaiha ykpaiha 23 janvier 2012 15:08

                  Je rebondis sur ce que souligne « unispourlemeilleuretlepire »

                  Le sujet d’etre pour ou contre megaupload ou les réactions des « Anonymous » me semble un peu désuet voire meme provoqué.

                  En effet si on regarde un peu plus le sujet, on se rend compte qu’en fait ce n’est pas uniquement Mégaupload qui est attaqué, mais bel et bien un modele économique que l’on veut éradiquer.

                  Imaginons au regard de ce que l’on a appris que « megaupload » était si profitable.
                  Imaginons que ce modele économique soit reproduit au profit des artistes.
                  Imaginons une plateforme ou les échandes culturels soit autorisés et mutualisés.
                  Imaginons un site ou l’on pourrait par ex s« échanger de vieux »vinyles" ou faire des requetes sur des films ou séries completement oubliées voire meme non ou mal diffusées et les uploader ...

                  En fait c’est de cela que l’état, a la remorque des majors de la bien pensence organisée, ne veulent pas voir.
                  A aucun moment l’inutile Hadopi n’a abordé le sujet d’un possible échange de culture, sans etre sous le couvert d’un intéret quelconque que celui du partage du savoir.
                   
                  On protege des Ouelbeck ou des Bieber, mais qui va protéger la mémoire ? Internet en cela serait un magnifique outil qui serait en plus profitable a tous !!

                  En substance, un site au model Megaupload a la sauce INA dont les benefices seraient reversé aux jeunes créateurs (par exemple), ne doit pas exister ...et pourtant !!


                  • Nums Nums 23 janvier 2012 17:07

                    " Imaginons que ce modele économique soit reproduit au profit des artistes. "


                    Voilà une phrase clef qui pourrait expliquer en grande partie la fermeture de MegaUpload. En effet, son fondateur,  Kim Schmitz alias Kim Dotcom, prévoyait d’ouvrir prochainement une boutique en ligne (MegaBox) de distribution d’oeuvres musicales et de rémunérer les artistes à hauteur de 90% soit le ratio inverse de ce que propose l’industrie musicale actuellement.

                    Des artistes ont manifesté leur profond mécontentement suite à la fermeture du réseau MEGA, en particulier ceux ( P. Diddy, Will.i.am, Snoop Dogg, Kanye West, Chris Brown, Lil John, Alicia Keys et Estelle) qui avaient participé à une vidéo de promotion en faveur de MegaUpload.
                    Cette vidéo avait été publiée sur youtube le 9 décembre dernier et a été supprimée le lendemain à la demande d’Universal Music.

                  • dom y loulou dom y loulou 23 janvier 2012 22:33

                    exact ykpaiha, vous tapez dans le mille !! 


                  • rastapopulo rastapopulo 23 janvier 2012 22:45

                    Sauf qu’en piratant comme jamais c’était des gros naïfs qui offraient un énorme cheval de Troie au changement de modèle. 
                     
                    Je ne serais pas surpris que des dossiers dorment pour le moment opportun. Comme toujours. Mais là c’était tellement évident.


                  • ykpaiha ykpaiha 24 janvier 2012 01:02

                    Sauf que encore pour le coup les imbéciles marquent des points.

                    Tout le monde suppose tres bien que le besoin crée l’outil, et que la phase de domestication de cet outil est lonque et souvent utilisé a des fins guerrieres.
                    Pour passer de l’outil manipulé a l’outil convivial et manié les phases de transition sont douloureuses.

                    Pour le coup dans le cas présent le besoin n’est meme pas admis ou doit etre refoulé afin de ne pas creer d’outils.

                    Cette révolution née du besoin, ne dépend pas des majors ni du gouvernement, tout juste devraient ils nous accompagner dans le maniement or nous en sommes loin puisqu’il ne voient (dans le sens d’admettre) meme pas ce besoin.

                    C’est ici qu’intervient la notion guerriere, qui fera enfin prendre conscience du besoin et ou je rejoindrais les anonymous.

                    N’oublions pas pour continuer le cas par l"exemple, que la reconnaissance du bien-fondé des mp3 et autres codecs de compression, fut bien long avant que les dit institutionnels n’en admettent l’utilité, malgré cela ils essayent encore de le détourner.


                  • ykpaiha ykpaiha 24 janvier 2012 02:00

                    Mr Rastapopulo ; votre raccourci megaupload=pirate est des plus suspect.
                    Megaupload ne creait pas de lien, n’éditait pas, n« uploadait pas, ne vendait pas de copie, ne ripait pas de film, ne cassait pas de codes...
                    Elle offrait une mesure technique a disposition d’usagers qui l’utilisait.
                    Ce qui leur est betement reproché (sans proces ) c’est d »avoir eu connaissance du trafic et d"en avoir tiré profit.et de ce fait favorisé...c’est différent..

                    Pas plus que ce que font les GI américains en Afganistan avec l’opium....


                  • Gabriel Gabriel 23 janvier 2012 15:13

                    Dés qu’un espace de liberté est disponible, les pouvoirs publics veulent absolument le contrôler ou le museler. Internet n’est pas un média qu’ils peuvent acheter car tous les citoyens peuvent s’y exprimer et les journalistes, qui sont étroitement surveillés et qui ne peuvent pas s’exprimer dans les médias à la solde de la finance, peuvent sous des pseudo faire éclater au grand jour la vérité sur les turpitudes de nos dirigeants et, forcement, ils n’aiment pas ça du tout… Bravo et merci les Anonymous !


                    • rastapopulo rastapopulo 23 janvier 2012 22:48

                      Comment exclure la liberté du producteur (de diffuser ou pas) pour exclure le concret d’une pensée abstraite.


                    • Nina888 24 janvier 2012 09:41

                      L’auteur devrait etre son propre producteur , il y aurait pas de probleme ....


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 janvier 2012 15:28

                      Le plus étonnant dans cette histoire c’est que les gens se fâchent alors qu’ils savent pertinemment bien que c’était parfaitement illégal de télécharger des films sous copyright sans payer.


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 janvier 2012 15:54

                        C’est marqué dans les textes légaux : ceux qui ne sont pas d’accord avec les textes légaux peuvent toujours exiger de leur candidat favori aux prochaines élections qu’il les fasse changer. ET qu’il parvienne à convaincre ses collègues du monde entier à faire la même chose ...

                        C’est interdit et en plus, maintenant, le FBI a TOUTES les adresses IP des contrevenants... on parie que ça va intéresser NOTRE police ?

                        Autant dire que ça va faire TRES mal ... ce que j’avais prévu depuis le début.

                        La seule chose qui m’étonne c’est que le FBI n’ait pas fait ça plus tôt vu que les serveurs étaient hébergés en Virginie.


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 janvier 2012 15:59

                        C’est d’ailleurs tellement vrai qu’il n’est venu à l’idée de personne de penser que les DVD et autres CD étaient des cadeaux gratuits offerts aux clients des magasins.

                        Pourquoi pas les livres tant qu’on y est ?

                        Ou bien le pinard, c’est déjà de la culture le fait d’apprécier le bon pinard non ?




                      • lulupipistrelle 23 janvier 2012 16:17

                        OK. Tout le monde ici rêve de faire plonger les Amerloques...
                        Le FBI a des adresses IP .
                        Les Anonymous recrutent pour « neutraliser » les sites institutionels US.
                        Autrement dit c’est la 3ème guerre mondiale. Celle du net... hé,hé...
                        Engagez-vous !


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 janvier 2012 16:31

                        Le seul conseil à donner c’est de ne pas s’en mêler, des fois que vous ne voudriez pas voir la police débarquer chez vous aux petites heures pour vous placer en garde à vue en plus de la confiscation de votre matériel informatique ...

                        Maintenant, si vous n’en avez rien à foutre et que vous avez envie de vous éclater ...


                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 janvier 2012 21:31

                        @ Alois Frankenberger


                        Vous êtes bien connu comme l’un de ceux qui cherchent a faire dévier les débats pour défendre les intérêts du Système. Ici, on ne parle pas de légalité, mais de la légitimité des moyens utilisés pour lutter contre l’illegalité. La tare du Systeme, c’est qu’il cache des intérêts inavoués et propose des remèdes plus nocifs que les maux contre lesquels il feint de lutter. 

                        Je n’aime pas les Taliban, mais l’intervention américaine - et hélas française - en Afghanistan au soutien d ela culture du pavot et donc du trafic des opiacés est plus meurtrière et plus ignoble que l’action des Taliban. Ce qu’a fait la France en Libye, c’est Guernica en plus massif, comme Guantanamo est Dachau en plus sadique. 

                        Vous en êtes complice. Si vous persistez, je ferai en roman feuilleton, sur ce site et ailleurs, une longitudinale de vos interventions qui sera un excellent exemple de ce que donne l’enfumage programmé.

                        Pierre JC Allard

                      • rastapopulo rastapopulo 23 janvier 2012 22:53

                        J’adore comment vous mépriser un semblant de réalité. Vous défendez un plaisir futile sous des grands discours pompeux (« épanouissement intellectuelle ») en ne réalisant même pas que vous restreignez vos vrais moyen d’action. Vous offrez votre vulnérabilité pour... de la vidéo les grands rebelles. 


                      • Nina888 24 janvier 2012 09:53

                        Sur ce point c’est vrait que c’est pas suffisant ...
                        Faire un systeme alternatif crée par nous pour nous affranchir du leur (et celui qui veulent nous imposer) est la solution ....
                        Rendons à l’anté-Christ ce qui est à l’anté-christ (le systeme de l’argent corrompu)...
                        Reprenons pour nous de vrais trésors qui sont à la fois matériel et spirituel : l’art le savoir et la technique ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès