Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Il n’y a pas d’ondes gravitationnelles mais on peut voir les (...)

Il n’y a pas d’ondes gravitationnelles mais on peut voir les ondes gravito-quantiques

A peu près 100 % de la communauté des physiciens est persuadée que les ondes gravitationnelles ont été découvertes et que la théorie d’Einstein est confirmée avec la participation des trous noirs dans le cosmos. En bon Gaulois, je tiens bon et maintiens ce que j’avais annoncé auparavant, les ondes gravitationnelles n’existent pas. Et pour une bonne raison, l’espace-temps gravitationnel n’existe pas. Le seul espace est celui des ondes EM et c’est le même qui est parcouru par les neutrinos. Ce petit détail est essentiel comme on le verra. L’espace-temps qui relie les masses disposées dans le cosmos est fictif. C’est, comme le pensait Leibniz contre Newton, une étendue relationnelle mais pas physique.

On se demande alors ce qui a été observé. C’est en fait la réaction du dispositif matériel. L’interféromètre LIGO est composé de quatre miroirs dans lesquels des ondes cohérentes se propagent et au final, une infime fluctuation de la distance se retrouve sous forme d’une détection de différence de phase, ce qui permet d’avoir un signal sur la figure d’interférence. Maintenant, il faut élucider la cause de cette infime déformation qui a été constatée. Est-elle due à une infime fluctuation de l’espace ou à autre chose. Dans mon hypothèse, fondée sur l’esquisse de cosmonadologie quantique, il n’y a pas de déformation de l’espace mais un effet quantique lié à l’interaction entre les neutrinos et les éléments des miroirs qui sont matériels et qui obéissent aux règles des forces fortes et faibles. Le neutrino peut agir au niveau de la force faible et créer un effet de déphasage qui se transmet au dispositif et donne l’illusion d’une déformation de la distance. Ce processus est fondé sur la base d’un homomorphisme (entre SU(2) et SO(3)) qui suggère un couplage entre le processus faible associé à la jauge SU(2) et la genèse d’un élément d’espace lié à la jauge SO(3). L’effet de phase lié à la rotation SU(2) est modifié par le neutrino si bien qu’une altération se produit dans le signal propagé dans l’espace régi par SO(3) et qui est parcouru par les photons qui vont produire les figures d’interférences. Le détecteur LIGO a en fait détecté des neutrinos qui ont produit des ondes gravito-quantiques en interférant avec les miroirs matériels et leurs processus quantiques intimes. Ces ondes quantiques sont liées à la phase des processus matériels et non à une fluctuation des distances spatiales.

Maintenant, c’est vous qui voyez. Le bon sens laisse penser que la communauté des physiciens livre la bonne explication face à mon hypothèse qui non seulement est isolée mais émane d’un philosophe qui n’a pas la légitimité à interpréter les résultats et les théories de la physique. Mais je résiste avec mes convictions. Car j’ai une chance de pouvoir gagner cette partie. Il ne faut jamais laisser une chance de côté.


Et ces ondes gravito-quantiques, peut-on les voir ? Peut-être que oui. Je cite un article paru dans la revue Cerveau science conscience consacré à la cosmonadologie quantique et rédigé par mes soins. Je résume ma vision du monde. L’espace est le produit de la matière.

Comment appréhender la dynamique des ondes de gravité ? Par l’expérience intérieure. Car le principe de la cosmonadologie quantique, c’est de réintroduire le sujet et la conscience dans la physique et la dynamique. Cette nouvelle disposition ne doit pas être confondue avec les interprétations de l’expérience quantique qui nous enseigne que pour faire une mesure, il faut un système expérimental conçu à l’image d’une roulette de casino et que pour obtenir une mesure, il faut que la roulette soit lancée, ce qui signifie qu’on ne peut pas observer la nature quantique sans la modifier. De ce constat, d’aucuns en ont déduit sans précaution que la physique quantique explique la conscience. Ce n’est pas exact. La conscience repose sur la Gravité. En se plaçant par exemple face à un massif montagneux, on peut ressentir des sortes d’ondulations. La montagne en face semble s’éloigner et se rapprocher, comme si nous étions face à un miroir qui tremble. Cette expérience semble être en relation avec la dynamique du cosmos monadologique. Tout en appuyant l’énigmatique esthétique transcendantale du Kant dans laquelle la perception repose sur la rencontre de la matière sensible et de la forme intérieure de la subjectivité. La conception monadologique déborde même sur Kant. La forme intérieure est aussi dans la matière. L’étendue est au final le résultat d’une influence de toute la matière dans le cosmos. Ce qui constitue une extension inédite du principe de Mach, appliqué non seulement aux masses inertielles mais aux masses reliées à l’étendue et « façonnant » pour ainsi dire l’étendue.


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

108 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 12 février 10:02

    On a vu les ondes gravitationnelles prévues par Einstein...INFOGRAPHIE - Une collaboration internationale, dont de nombreux chercheurs français, a observé pour la première fois les perturbations de l’espace-temps provoquées par la collision de deux trous noirs...Cent ans et quelques mois après la publication de la théorie de la relativité générale, une collaboration de chercheurs américains, français, italiens et allemands apporte une nouvelle preuve expérimentale du génie d’Albert Einstein avec la première détection directe d’ondes gravitationnelles....Le Figaro

    mais certain petit scientifique de salons (sans références aucunes) sont arcboutés sur leur EGO et leur jalousie devant le génie d’Einstein.. ?
    Pitoyable...mais visible sur Agora.. !

    • Ruut Ruut 18 février 17:02

      @Le p’tit Charles
      Comment est ce possible puisque qu’a ce jours AUCUN trou noir n’as pu être vue ni photographié.
      Ils sont simplement supposés exister.
      Des références a vos dires sont les bienvenues.


    • chapoutier 12 février 10:04

      à ce niveau, cela relève de la psychiatrie !!!

      mon pauvre ami !!!!


      • pemile pemile 12 février 10:17

        "La conscience repose sur la Gravité. En se plaçant par exemple face à un massif montagneux, on peut ressentir des sortes d’ondulations. La montagne en face semble s’éloigner et se rapprocher, comme si nous étions face à un miroir qui tremble"

        C’est quoi votre drogue ? Mise en vente au moment des départs au ski smiley


        • kalagan75 12 février 10:22

          @pemile
          je voulais citer également ce passage : on atteint effectivement des sommets ...


        • Taverne Taverne 12 février 10:37

          @pemile

          On sait que face au grandiose, au sublime ou à l’infini, le cerveau peut se comporter de façon étrange...


        • pemile pemile 12 février 11:11

          @Taverne
          Oui, et que ce grandiose, sublime ou à l’infini, se cache aussi derrière une petite fleur qui s’ouvre à la rosée d’un petit matin !


        • Taverne Taverne 12 février 11:41

          @pemile

          Vous faites référence à ma chanson « La rosée » ? (voir CV) smiley Je blague...

          Non, ce n’est pas pareil. Les philosophes donnent une définition plus précise du sublime (je me couvre !). Mais j’ai un trou (noir ?) : je ne sais plus si c’est Kant ou Nietzsche qui donne l’exacte définition (et l’émotion ressentie devant la petite fleur n’en relève pas).


        • bourrico 7 12 février 12:22

          @Taverne

          On sait que face au grandiose, au sublime ou à l’infini, le cerveau peut se comporter de façon étrange...


          Mais ça n’a aucun rapport avec la phrase de notre roi de l’embrouille.

          Ce pitre est resté au XIX ème siècle, il fait confiance à son cerveau, à ses sens à son intuition.... Avec ce raisonnement, il va être contraint de conclure que la Terre est plate et que le soleil tourne autour.
          Ce mec prétends révolutionner le machin avec une conception périmée depuis un siècle. smiley
          Pire, il remplace l’homme au centre de l’Univers, l’Homme qu’il dote d’un cerveau apte à saisir, à comprendre la Vérité, apte à trouver Dieu !

          Dugué n’est qu’un pauvre illusionniste.
          Et je crains qu’il ne soit sa propre victime.

        • Taverne Taverne 12 février 12:26

          @pemile

          Pour moi, c’est l’Homme qui a créé Dieu. Simplement s’il ne le trouve pas, c’est qu’il ne sait plus où il l’a mis.


        • popov 13 février 08:41

          @Taverne

          Joliment dit !


        • Taverne Taverne 12 février 10:27

          Bonjour Bernard,

          Je ne serai pas catégorique comme vous. Je reste avec mon doute cartésien, à balancer entre les deux possibilités. J’ai une petite théorie personnelle : je suis convaincu que le cerveau humain a en lui la terreur des formes tourbillonnantes et en spirales, tout comme le corps a la peur irraisonnée du vertige. Cette peur de la forme sans fond de type entonnoir ou de gouffre sans fond tournant à l’infini a pu amené Einstein à élaborer intuitivement sa théorie. Mais cette idée personnelle ne vaut que comme intuition personnelle. Je n’ai pas le talent d’Albert.


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 février 10:42

            @Taverne

            Salut Paul, la genèse de la RG est assez énigmatique. Il faut éviter les explications psychologisantes. Einstein a basé sa théorie sur une conception physique, celle de l’influence du champ. Pour les ondes gravitationnelles, l’enjeu est énorme. C’est la bataille entre mécanique quantique et cosmologie relativiste qui se joue. En science, il ne faut pas avoir peur de se tromper. Un seul peut avoir raison contre la majorité. Pour preuve, Galilée. Je reconnais que mon hypothèse n’est pas encore aboutie mais le principe est clair. Ce qui se passe dans l’instrument ne représente pas des ondes gravitationnelles situées dans le cosmos mais un processus engendré par sans doute les neutrino au niveau du dispositif matériel. C’est extrêmement osé mais je ne risque ni le bûcher comme en 1600, ni le goulag comme ceux qui se sont opposés à Lyssenko


          • pemile pemile 12 février 11:16

            @Taverne « le cerveau humain a en lui la terreur des formes tourbillonnantes et en spirales ? Cette peur de la forme sans fond de type entonnoir ou de gouffre sans fond tournant à l’infini »

            Antérieur à l’observation et à la compréhension du principe d’aspiration du phénomène ? Antérieur à l’observation du tourbillon de la chasse d’eau ?


          • Taverne Taverne 12 février 11:37

            @pemile

            Oui, je l’affirme. Je prendrai pour exemple le Yi-King qui remonte à des milliers d’années, dont les deux S entrelacés dans un cercle ont pour fonction de préserver l’harmonie de la pensée face au cauchemar de la vision tourbillonnaire.

            « Le Yi-King ou Livre des transformations de l’archaïque magie chinoise apporte l’image la plus exemplaire de l’identité du Génésique et du Génétique. La boucle circulaire est un cercle cosmogonique symboliquement tourbillonnaire par le S intérieur qui à la fois sépare et unit le Yin et le Yang. La figure se forme non à partir du centre mais de la périphérie et naît de la rencontre de mouvements de directions opposés. Le Yin et le Yang sont intimement épousés l’un dans l’autre, mais distincts, ils sont à la fois complémentaires, concurrents, antagonistes. La figure primordiale du Yi-King est donc une figure d’ordre, d’harmonie, mais portant en elle l’idée tourbillonnaire et le principe d’antagonisme. C’est une figure de complexité. »

            Edgar Morin, La Méthode 1. La Nature de la Nature, p. 228, Seuil, Paris, 1977.


          • Taverne Taverne 12 février 11:45

            @Bernard Dugué

            « Il faut éviter les explications psychologisantes. » Je suis entièrement d’accord, ma théorie est plutôt philosophisante (voir ma réponse à un commentateur à propos du rôle du Yi-King). Mon essai philosophique avance régulièrement mais je n’en vois plus la fin à cause des idées nouvelles qui m’assaillent. Je suis ainsi contraint à philosophiser pour organiser tout ce magma d’intuitions...


          • Taverne Taverne 12 février 11:54

            Bernard, vous connaissez mon langage laconique. J’ai philosophisé la peur du tourbillon par cette formule : « le vortex terrifie le cortex ». Mais je ne vais pas tout dévoiler...


          • Hervé Hum Hervé Hum 12 février 14:51

            @Taverne

            Personnellement, je me suis intéressé seulement à étudier la figure primordiale du Yi-King, enfin que je connaissais comme symbole du ying yang

            La description donnée par Edgar Morin est très réductrice et sommaire, car son étude ouvre sur la compréhension du principe de relation de causalité dans sa complexité. Qu’Edgar Morin à cherché toute sa vie, alors que la réponse était toute contenue dans l’étude de la figure.

            faisant passer le principe de causalité d’Aristote comme archaique. Pour l’imager, c’est passer de la vision du monde géocentrique à la vision du monde héliocentrique, mais avec des conséquences pour la conscience humaine en puissance 10 !

            Juste un petit exemple de sa puissance explicative, la figure explique, définit très exactement ce qu’est la conscience !

            cela relève d’ailleurs de la tautologie

            Etonnant non ?


          • philippe913 12 février 17:46

            @Bernard Dugué

            arrêtez de toujours sortir à tout bout de champs Galilée pour dire qu’on peut avoir tort seul contre le reste du monde, ça n’a rien à voir avec votre situation.
            Galilée était seul contre l’Eglise, pas contre ses pairs, (copernic, kepler, ça vous parle ?).


          • pemile pemile 12 février 18:04

            @Taverne « Oui, je l’affirme. Je prendrai pour exemple le Yi-King qui remonte à des milliers d’années »

            Je ne faisais pas allusion à un temps historique mais à l’age à laquelle apparaîtrait cette phobie ?


          • Norbert 12 février 21:40

            @Bernard Dugué

            « je ne risque ni le bûcher comme en 1600, ni le goulag... »

            Pour ces risques la, il faut être plus intelligent que vous ne l’êtes.
            NON, vous échappez au seul risque vous concernant car le ridicule ne tue pas.


          • popov 14 février 05:26

            @Taverne

             
            Cette peur du tourbillon, du tunnel n’est-elle pas une réminiscence du moment de la naissance où le nouveau-né passe par une tunnel et quitte son logement douillet pour l’inconnu ?

          • ZEN ZEN 12 février 11:07

            "La conscience repose sur la Gravité. En se plaçant par exemple face à un massif montagneux, on peut ressentir des sortes d’ondulations. La montagne en face semble s’éloigner et se rapprocher, comme si nous étions face à un miroir qui tremble"
            Un ophtalmologue devrait pouvoir résoudre le problème...


            • bourrico 7 12 février 12:10

              @ZEN

              Oui, exemple type de raccourcis débile et complètement faux.
              C’est ce genre de chose qui démontre que Dugué tient pour beaucoup du bouffon.

            • bourrico 7 12 février 12:07

              Que Dugué soit à la masse, ce n’est plus un secret pour personne, ce personnage n’est rien de plus qu’une curiosité.


              Par contre, il convient d’attendre confirmation avant de s’enflammer sur le sujet, il va falloir reproduire le résultat, et surtout le valider, et ça ce n’est pas encore gagné.
              Ce genre d’annonce grandiloquente dans tous les médias est le signe qu’il faille prendre la chose avec des pincette, la presse cherche juste un titre accrocheur.

              • kalagan75 12 février 13:12

                @bourrico 7 : ici l’expérience est « répétée » 2 fois puisque analysée par les 2 détecteurs séparés de 3000 km avec un décalage temporel de 7 millisecondes .

                d=3.10^8 x 0.007 = 21.10^5
                d 2100 km ce qui correspond à peu près à la distance des 2 labos compte tenu de la courbure de la terre . ( ils ont sûrement publié leurs calculs )


              • bourrico 7 12 février 13:17

                @kalagan75

                C’est encore insuffisant pour valider le résultat.
                Il faut attendre.


              • ppazer ppazer 12 février 12:49

                Je cite :
                "A peu près 100 % de la communauté des physiciens est persuadée que les ondes gravitationnelles ont été découvertes et que la théorie d’Einstein est confirmée avec la participation des trous noirs dans le cosmos. En bon Gaulois, je tiens bon et maintiens ce que j’avais annoncé auparavant, les ondes gravitationnelles n’existent pas."

                Je suis complètement d’accord avec votre propos : vous n’êtes pas physicien.


                • JL JL 12 février 13:11

                  Ce que l’on a observé ce n’est pas une onde gravitationnelle, non, c’est un tsunami gravitationnel.

                  J’ai expliqué la nuance dans mon article proposé ce matin en modération.


                  • popov 13 février 18:10

                    @JL


                    Ce que l’on a observé ce n’est pas une onde gravitationnelle, non, c’est un tsunami gravitationnel.

                    N’empêche que le tsunami est une onde.


                  • JL JL 13 février 18:24

                    @popov,


                    je vous l’accorde, et je n’ai pas dit le contraire. Mais s’il existe des mots pour distinguer les choses, autant les utiliser, non ? Il me semble que c’est comme ça qu’on avance.

                    Mais comme je ne suis pas sûr de voir tous vos messages ici, si vous voulez qu’on en parle davantage, faites le sous mon article publié hier.

                  • Jimmy 12 février 14:35

                    Les scientifiques ont découvert des ondes gravitationnelles et la théorie d’Einstein est validée. C’est vrai puisque c’est écrit dans le journal. Les intervenants moqueurs n’ont rien compris à la théorie d’Einstein ni aux arguments de Dugué mais ils ne supportent pas que l’on remette en cause le paradigme actuel qu’on leur a présenté comme « génial ».
                    Je ne sais pas si Dugué a raison ou tort mais son approche est intéressante comme est instructive la pitoyable ironie que ses propos suscitent.


                    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 13 février 00:39

                      @Jimmy

                      Bravo pour ce commentaire.

                      Les intervenants n’ont surtout rien compris à la science. TOUS les scientifiques ont été dénigrés Newton, Einstein, Galilée, Hypatie, Fibonacci, Cantor... jusqu’à ce qu’ils puissent apporter une preuve et que cette preuve soit reconnue.

                      On aurait pu penser que l’Histoire, Internet et le reste pouvait enfin nous libérer des attaques dogmatiques. On constate que ce n’est pas le cas.

                      Dugé n’a pas les moyens d’apporter une preuve avec ce qu’il a dans son garage, mais il a le droit d’émettre des intuitions. Intuitions qui sont la base du progrès scientifique, qu’elles soient fausses qu’elles soient justes, peu importe je m’en fous même.

                      Einstein a été contredit plusieurs fois :
                      - Sur la conception statique de l’univers, contredite par Hubble
                      - Sur l’intrication quantique

                      La science n’est pas un dogme, c’est pas une élection de miss science non plus.


                    • Norbert 13 février 19:30

                      - @Jimmy

                      « Je ne sais pas si Dugué a raison ou tort mais son approche est intéressante »

                      Alors vous avez accès à des documents inédits, en dehors de quelques vagues analogies, je n’ai pas trouvé, exposé ici sur Agoravox, les bases de sa « théorie ».

                      Tout le monde sait que les théories admises actuellement seront un jour ou l’autre dépassées.

                       


                    • Norbert 13 février 19:52

                      @La Voix De Ton Maître

                      Il a parfaitement le droit d’émettre des intuitions, je suis parfaitement d’accord, à condition de les présenter pour ce qu’elles sont.

                      Vous avez le profil du candidat idéal pour servir de victime à l’éventuelle secte que Dugué voudrait bien créer. ce monsieur n’a pas le début de la moindre démonstration pour étayer ses hypothèses et il se présente avec une arrogance que je croyais feinte tellement elle est ridicule. Je commence à croire que ce « jeu » n’est pas destiné aux scientifiques mais aux éventuels gogo comme vous. Mais encore une fois il y a encore des vrais scientifiques qui remettent en cause Einstein et c’est très bien. Dugué est un aigris qui en veut au monde académique et que je trouve encore pire que les gens qu’il dénigre (que je n’aime pas non plus).

                      C’est vrai que les travaux d’Einstein ont rencontré de nombreux détracteurs officiels au début, mais il avait des travaux à présenter lui et leur valeur n’a pas mis très longtemps à être reconnue.

                       Les fous se trouvent plus facilement que les génies.


                    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 février 00:22

                      @Norbert

                      Merci Norbert, mais je voulais juste préciser que c’est l’Histoire qui décide des gogos, pas moi ni vous ni le père Dugué


                    • erichon 12 février 15:05

                      Bernard ... ne désespérez pas , dans 100 ans vous aurez votre heure de gloire !
                      Sinon actuellement vous devriez vous lancer dans le one-man-show , ou rejoindre les bogdanov sur scène .


                      • César Castique César Castique 12 février 15:57

                        « En bon Gaulois, je tiens bon et maintiens ce que j’avais annoncé auparavant, les ondes gravitationnelles n’existent pas. »


                        Ça nous change déjà du 11/.09...

                        • liberty1st liberty1st 12 février 16:29

                          Du gloubigoulga cet article... Mais au moins, il fait sourire tant la prose est surréaliste.
                           
                          Assembler des termes scientifiques les un après les autres ne rend pas le discours plus cohérent ou réaliste. ;)
                           
                          Si il faut choisir entre les physiciens du CNRS et vous, seul face au monde, avec cette explication peu claire, la décision est aisée.


                          • Taverne Taverne 12 février 16:48

                            @liberty1st

                            De quoi avez-vous citrouille ? D’Albert ? (je vous le dis entre nous : il n’est pas là)
                            Donc, qu’est-ce qui vous empêche de penser le temps d’une nano seconde que les trous noirs seraient l’oeuvre jaillie de l’imagination d’Einstein comme poète. Quant aux trous de ver, ils seraient l’oeuvre de trouvères, cela s’entend (et s’entend bien même !).

                            Si je voulais psychologiser comme dit Bernard, je trouverais singulière la confrontation des deux visions qu’Einstein eut de la lumière : son rêve de poursuite d’un rai lumineux qu’il fit pendant son adolescence et sa vision opposée de trou noir à la fin de sa vie. Si je psychologisais (mais loin de moi l’idée), je soumettrai le paradoxe à un psychanalyste. Albert, frustré d’avoir couru toute la vie après la lumière sans l’attraper se voit face à un gouffre sans fond où toute lumière est engloutie à jamais, vision horrifique originelle de la spirale avalant la conscience du génie...Bon, mais tout cela bien entendu sans psychologiser... smiley Enfin je me comprends.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès