• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jack mandon

jack mandon

Travaux de psychologie des profondeurs et graphologie judiciaire, Institut jungien, A. Teillard, Paris
Diagnostic expérimental des pulsions selon Szondi, recherches, applications, conseil et orientation.
Diplômé en psychologie, j'ai présenté 6 mémoires dont voici l'énoncé :
La roue de médecine : Théâtre de nos archétypes, fondement ancestral,
La mythologie personnelle : Activation de notre histoire contemporaine,
La rencontre avec l'ombre : Le miroir et la rencontre avec nous même,
Le pardon : Acte libérateur vers la métamorphose,
Les mémoires du corps : Empreintes du temps dans notre chair,
Transpersonnelle au quotidien : Alchimie de la réalité et de l'imaginaire.
Dans l'exercice de mon métier, j'ai cultivé et utilisé les outils suivants :
Analyse transactionnelle, transpersonnelle, P.N.L., rêve éveillé, visualisation, éducation des choix, hypnose, sophrologie, graphologie, symbolisme zodiacal.
Dans les secteurs relatifs à l'intime, le confidentiel, le matrimonial, le professionnel, le social, la réinsertion, l'enseignement, le culturel.
La rédaction d'un article me ramène toujours à l'humain, à la poésie, au culturel, je n'apprécie pas"l'esprit de critique" toujours entaché de problèmes bien subjectifs projetés à tout va sur tout ce qui bouge. En revanche, l'esprit critique,dans la nuance, plus pédagogique retient mon attention, car il s'adresse à la partie adulte de notre psyché et incline à la réflexion, voir, à la méditation.
Dans cette période de ma vie, je privilégie l'exercice physique varié et soutenu en partage avec des échanges de qualité, mon intérêt pour la nature est grandissant.
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 04/04/2008
  • Modérateur depuis le 18/04/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 111 4596 8938
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 122 89 33
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • jack mandon jack mandon 7 août 09:56

    L’auteur,

    De Bécassine à Macreux même succession de lois, de mesures et d’objectifs imbéciles.

    La France a des lois pour garantir la laïcité. Notamment contre le port de la burqa dans l’espace public. Et pourtant, elles ne sont pas respectées. Quand la police veut amender une femme en burqa, cela provoque une émeute. Faire des lois, ça ne sert plus à rien ?

    Ce n’est pas seulement sur les questions religieuses que les lois ne sont plus respectées. Nous vivons dans une société anarchique. Mais il ne faut pas abandonner les lois, c’est l’affirmation d’un principe.

    Nous assistons à un bouleversement de la notion de liberté. La philosophie des Lumières a défini la liberté de façon révolutionnaire. Les lumières étaient en plus illusoires et prolongeaient une révolution capitaliste, tout était bien mal engagé. Aujourd’hui, la liberté signifie : je fais ce que je veux. C’est-à-dire que j’obéis à mes envies, à mes désirs, mais pas nécessairement à la raison ni à la loi. Parallèlement s’est développé le multiculturalisme. Chacun fait ce qu’il veut, et dans le multiculturalisme, cela se traduit par : chaque communauté fait ce qu’elle veut. Nous appartenons tous au même genre humain. Donnons la priorité à ce qui nous unit plutôt qu’à ce qui nous distingue.

    Après De Gaulle, qui d’ailleurs sentait son impuissance malgré ses idéaux culturels, ses successeurs happés par le vent historique du capitalisme furent incapables de théoriser les bouleversements dus à la mondialisation. Personne ne vit venir les conséquences incroyables d’Internet – bouleversements des relations, de la sexualité, de l’intimité, etc. tout le monde fut pris de court. Un vulgaire marchand est maintenant au pouvoir, prétentieux en plus et tout à fait impuissant. La société de l’avoir poursuit son effondrement, entraînant l’Europe dans sa chute, tractée par le pouvoir mondial US. La communauté de l’être proposée par Marx, est aussi inconnue que que le théoricien lui même, dévoyé en son temps par Lénine, Staline, Mao et tous les autres malades du capitalisme d’état. Quant à l’héroïne évoquée dans votre article, un grain de sable supplémentaire.



  • jack mandon jack mandon 21 juillet 16:42

    Tout le monde, mais surtout ceux qui fréquentent les cites de libre expression comprennent et savent restent sous le choc...jusqu’à quand ?
    L’Europe dans tout cela est un vaste échiquier américain. Quant à la France, son pouvoir politique est à Bruxelles, son pouvoir bancaire à Berlin, son pouvoir militaire aux États-Unis. Quand à son président, un acteur médiocre de série B élut dans une opération farce et attrape financière. 



  • jack mandon jack mandon 21 juillet 16:30

    A propos de l’entrée en matière qui évoque le mythe faustien, j’ai retrouvé ceci.

    SPENGLER OSWALD (1880-1936)  L’âme faustienne

    L’âme faustienne, s’épanouit dans les espaces illimités et les visées sans fin. l’État moderne, l’impérialisme politique et économique sont autant de manifestations de l’éternelle inquiétude qui pousse l’homme occidental à désirer l’inaccessible. (Extrait)

    L’impérialisme américain, principalement l’ordre mondial lové au coeur de la machine financière et guerrière s’articule autour de ce mythe.




  • jack mandon jack mandon 17 juillet 18:04

    @Gollum

    Ne sachant pas véhiculer quelque réponse sous ton premier article, j’envoie cette bouteille à la mer

    Bonjour gollum,


    « Et j’arrivais à me demander s’il y avait quelque vérité entre cette distinction que nous faisons toujours entre l’art, qui n’est pas plus avancé qu’au temps d’Homère, et la science aux progrès continus. »

    PROUST, Le Coté de Guermantes



    De l’imaginaire poétique humain jaillissent des pensées libres quelques fois originales. Profondes et souvent indifférenciées chez les artistes, raisonnables chez les philosophes et les scientifiques. A l’hiver de ma vie et toujours au point zéro de la connaissance, je me sens plus enclin à déclamer à haute voix les poésies des autres au coeur de la nature en contemplant la soleil hugolien... « l’or du soir qui tombe » Les moments d’allégresse sont assez fréquents pour m’encourager au vivant. Je laisse donc aux scientifiques le soin d’expliquer ce qui me semble inexplicable et cultive les petites lueurs de mon imaginaire dans l’enthousiasme et la confiance de l’enfant sensible à l’harmonie de l’univers. En synthèse, pour ton article, je privilégie l’allégorie et laisse le soin aux gens sérieux le goût de la démonstration docte. Mon passage en théologie ne m’a pas convaincu pour la Genèse. En revanche, les Évangiles participent secrètement à éclairer mes moments de méditation.


    Content de savoir que tu vis toujours sur la planète terre, elle est intéressante disait le petit Prince de Saint-Ex...malgré les chasseurs.


    Amicalement.



  • jack mandon jack mandon 22 juin 16:09

    l’Imposture en marche

    Au CERN à Genève, on a pu capturer de l’antimatière, c’est à dire le « rien »

    C’est néanmoins la matière qui a gagné et qui porte la vie.

    Le seul intérêt du néant, scientifique, politique, journalistique ou religieux c’est qu’il nous montre la forme, la vie, l’animation. Ainsi macreux-micron-mignon, c’est le doigt qui montre la Lune. Il se trouve que de nombreux égarés contemplent le doigt sans observer le réel lunaire. Des bobos de droite et de gauche, des enculturés dénaturés, des politicards de nul part, des misérables humains sans repaire.

    Si l’on se permettait d’être triviaux, on devrait dire, « tout sauf Macron »

    Voter, vivre ou aimer, c’est regarder le réel lumineux et serein. Faut-il que l’être humain soit malade, malheureux ou simplement égaré pour contempler l’illusion, voire même l’invisible.

    J’espère que Michel Onfray se trompe quand il évoque notre déclin civilisationnel. Paradoxalement, Jésus et Marx qui se ressemblent beaucoup, nous parlent de la même chose, de la vie sacrale, du tout dans l’être, l’un nous parle du monde capitalisé, l’autre du royaume de son père. Il se trouve que les systèmes humains, politiques et religieux, se sont empressés de falsifier l’essence des messages. Ainsi le vrai est devenu le faux et réciproquement.

    Pour revenir à l’hologramme politique, il s’oppose au réel, aidé par les médias du vide et du mensonge réel. Macron est donc le candidat de l’antimatière, la victoire du virtuel sur le réel.

    Avec lui, la mort n’existe pas, l’islam et autre fascisme, la criminalité, le terrorisme, le péril de l’immigration, les états nations...les iles oui. Hélas également l’art et l’histoire. Il n’est pas inculte l’énarque, il est l’antimatière. En clair avec Macron, la France n’a pas existé, n’existe pas et n’existera jamais. C’est le mondialisme puisqu’il faut l’appeler par son nom. Croyez vous que cela passionne les français du réel et du rêve pour le plaisir ?

    Deux alternatives, fuir la France au plus vite, ou déterrer la hache de guerre et virer une bonne fois les illusionnistes ! Le grand problème, ils sont légion mais pas majoritaires.

    Commentaire présenté avant l’élection farce et attrape, à l’époque ou le macron avait osé rendre visite aux marseillais.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès