• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

VICTOR Ayoli

VICTOR Ayoli

Gaulois sans filtre,  homme des tavernes et de bonne volupté, épicurien convaincu nourri à la tétée d'octobre.
Accessoirement reporter de guerre au Viet-Nam, cuisinier à Bangkok, hippy à Goa, bûcheron dans les Pyrénées, plongeur sous-marin à Marseille, acheteur de peaux en Turquie, de pierres précieuses en Afghanistan, directeur de presse en Provence, etc.
Surtout fainéant robuste...
 
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 06/09/2014
  • Modérateur depuis le 20/09/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 356 494 15261
1 mois 12 8 451
5 jours 3 0 58
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 136 120 16
1 mois 1 0 1
5 jours 1 0 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 19 avril 11:29

    @Christian Labrune

    La culture musulmane pratique toujours les mariages entre personnes d’une même famille et ce depuis plus longtemps que toute les dynasties égyptiennes.

    Une estimation grossière montre que près de la moitié de tous les musulmans dans le monde sont consanguins : Au Pakistan, 70% de tous les mariages se font entre cousins germains (consanguinité) et en Turquie, le chiffre se situe entre 25% et 30% (Jyllands-Posten, 27/2 2009 More stillbirths among immigrants)

    Les statistiques pour les pays arabes montrent : qu’il y a jusqu’à 34% de mariages consanguins à Alger, 46% à Bahreïn, 33% en Egypte, 80% en Nubie (région du sud de l’Egypte), 60% en Irak, 64% en Jordanie, 64% au Koweït, 42% au Liban, 48% en Libye, 47% en Mauritanie, 54% au Qatar, 67 % en Arabie saoudite, 63% au Soudan, 40% en Syrie, 39% en Tunisie, 54% dans le Émirats Arabes Unis et 45% au Yémen (Reproductive Health Journal, 2009 Consanguinity and reproductive health among Arabs).

    Une grande partie des musulmans consanguins sont nés de parents qui sont eux-mêmes nés de parents consanguins, ce qui augmentent considérablement les risques et les conséquences physiques et mentaux.

    Dès lors, comment en vouloir à ce pauvre monsieur d’avoir le Q.I. de son homonyme par ailleurs délicieux à l’armoricaine !


  • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 18 avril 12:51

    @Christian Labrune
     J’apprécie le second degré ! Tous vont-ils le saisir ?


  • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 18 avril 11:11

    Rappel historique bien utile.


  • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 5 avril 17:03

    @Julien30
    Au passage je vous rappelle qu’il existe un truc qui s’appelle la présomption d’innocence, dites-vous.
    La « mise en examen » a remplacé « l’inculpation » qui avait une connotation effectivement trop à charge.
    Mais s’il y a présomption d’innocence, il y a aussi et concomitamment « présomption de culpabilité » !


  • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 2 avril 10:08

    Oh ! Une Mathis ! Mon père a eu une Mathis. Rouge et noire. 4 vitesses. Intérieur en satin ivoire délicat, il y avait même des petits vases à fleurs oblongs sur les côté, à l’intérieur, entre les portières avant et arrière.
    Superbe voiture...

    Bon. Revenons au « Progrès ». Comment expliquer que le progrès technique s’accompagne presque toujours d’une régression humaine ?

    Je viens de sortir un livre dont le titre est : « ...et l’Homme devint CON ! » Et le sous-titre : « La chute vers le progrès »http://www.monbestseller.com/manuscrit/7245-et-lhomme-devint-con