• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > À l’ombre des gratte-ciels en pleurs

À l’ombre des gratte-ciels en pleurs

Et si l’Amérique n’était pas celle que l’on nous vend : celle du rêve qui se réalise, celle d’un progrès qui ne connait pas de limite, celle d’une justice qui n’épargnerait personne quelle que soit sa couleur, son rang ?

C’est la question que s’est posé Michel Floquet dans son livre « triste Amérique  », clin d’œil aux tropiques d’un certain Levy-Strauss.

Michel Floquet était l’invité de Frédéric Taddeï dans son « Europe 1 social club » du 18 avril dernier.

La réponse qu’il nous donne est d’un réalisme glaçant et sur 320 pages, il nous brosse le tableau d’une Amérique qui n’est plus celle que l’on nous racontait, bien éloignée du rêve américain.

L’auteur, grand reporter, fait un bilan chiffré de la vie telle qu’elle se passe chaque jour aux USA, et nous propose pour ce pays une nouvelle devise : « malheur aux pauvres », à l’opposée de celle que nous connaissons (in God we trust)...

1 enfant sur 4 mange à la soupe populaire, le pays compte 50 millions de pauvres, ce qui n’est pas rien pour un pays de  300 millions d’habitants, 3000 personnes y meurent tous les ans faute d’une bonne alimentation, et jamais par le passé les inégalités ont été si fortes aux États-Unis.

Question enseignement, ce n’est guère brillant, et Barack Obama a terminé de payer ses études alors qu’il était à la Maison Blanche.

Il faut dire qu’il faut compter 40 000 dollars par an pour étudier dans une bonne université, ce qui exclue les plus pauvres, certains parents n’hésitant pas à mettre de l’argent de coté pour payer les études d’un enfant avant même qu’il soit né...

Question sport, Michel Floquet affirme que le football américain fait des ravages, et pas seulement chez les professionnels, expliquant que ce sport violent à fait 12 morts chez les lycéens en 2015 entre janvier et novembre.

Kenny Bui, un lycéen de Seattle de 17 ans est la 4ème victime de ce sport violent en un seul mois.

Avant lui, Evan Murray, 17 ans lui aussi, quittait ce triste monde, et quelques jours plutôt, on déplorait la mort de Ben Hamm, suite à un choc violent à la tête. lien

La NFL préfère provisionner des centaines de milliers de dollars pour les procès à venir que de prendre des mesures pour mettre un terme à la violence.

Question privation de liberté, on franchit des sommets.

Un noir sur trois va en prison au moins une fois dans sa vie, des vieillards paralytiques y purgeant des peines de 150 ans de prison : L’Amérique est la plus grande prison du monde, On trouve proportionnellement plus de personnes emprisonnées en Amérique qu’en Chine ou même qu’en Corée du Nord.

Un adulte sur 100 y est en prison...

Quand à la police, écrit le journaliste, on ne sait pas si ce sont des policiers, ou des militaires : ils ont récupéré les équipements militaires de retour d’Irak ou d’ailleurs, circulent dans les rues des grandes villes en véhicules blindés, équipés de fusils mitrailleurs et il n’existe pas de statistiques officielles sur le nombre de personnes tuées par la police. lien

On estime qu’un peu plus de 1000 personnes sont tuées chaque année par la police américaine, soit 3 ou 4 par jour. vidéo

Ils n’hésitent pas à tuer une personne menottée, d’une balle dans le dos, et 9 fois sur 10 ce sont des policiers blancs qui abattent un noir, tout ça restant totalement impuni, y compris sous les 2 mandats d’Obama. vidéo

Dans cette vidéo de quelques secondes, on ne peut qu’être scandalisé par la violence de ces policiers qui tabassent à mort une femme attachée.

Le « New York Times » constate que lors du dernier recensement : « il manque un million et demi de noirs  », il faut croire qu’ils sont morts, et c’est un peu comme si le pays était dans une guerre qui ne dit pas son nom. lien

Il faut reconnaitre que le fait de donner la possibilité à chaque américain de posséder une ou plusieurs armes n’arrange rien.

On compte aux USA 89 armes pour 100 habitants, et depuis le 1er janvier 2016, 3268 américains ont passé l’arme à gauche, révolvérisés par un voisin jaloux, ou par un truand. lien

Les États-Unis sont souvent à la pointe de l’innovation, mais pas toujours pour le meilleur : ainsi la société TLC K9 propose désormais aux familles de leur louer un chien spécialement dressé pour dénicher de la drogue.

Il en coutera aux parents une centaine de dollars et ils pourront utiliser ce chien pour aller fouiner dans la chambre de leurs adolescents, afin de débusquer d’éventuelles drogues...

Ce concept vient d’ailleurs de traverser l’Atlantique, puisque chez nos cousins germaniques, les particuliers peuvent louer, pour 95 euros, un chien détecteur de drogue. lien

je m’étais rendu à New-York, dans les années 70, lors d’un voyage qualifié d’étude...et j’avais vite quitté le groupe pour suivre un programme différent que celui proposé : visite de l’Empire stade building, de la statue de la liberté...etc, préférant me promener à ma guise dans les rues, les boulevards empruntant bus et métro, et déjà j’avais rapporté de cette semaine américaine une vision très différente de celle de mes confrères d’alors, comme si nous n’avions pas visité la même ville.

Frappé par cette phrase qui revenait sans cesse : « take it easy », « dont mind », etc qui reflétait bien l’état d’esprit des américains, ne s’émouvant pas d’un homme en train de vivre ses derniers moments, enjambant sans état d’âme l’homme agonisant sur le trottoir...du contraste frappant entre le marbre, l’alu, le verre des façades imposantes des immeubles, avec le trottoir fissuré laissant parfois échapper un rat,

encombré de poubelles débordantes, peuplé de cafards de taille impressionnante, et de cette pluie qu’on ne comprenait pas, ayant perdu la vision du ciel, dévoré par les gratte-ciels...imitant les new yorkais qui changeaient parfois de trottoir pour ne pas croiser d’imposants flics, veste ouverte, bedonnants, souvent obèses, la main sur le pistolet.

Et puis ces taxis jaunes, dotés d’amortisseurs à toute épreuve, rebondissant à l’infini sur les routes gondolées, entre les jets de vapeur qui sortaient du sol, ceux du réseau de vapeur qui chauffe toute la ville...

il est coutume d’affirmer que les américains ont 20 d’avance sur nous, et il faut bien reconnaitre que nous empruntons, à quelques détails près, le même chemin si l’on constate la multiplication de nos obèses, celle des fast-food, et la volonté américaine, avec ce TAFTA qui nous menace, de nous imposer leur mode de vie, en permettant aux entreprises américaines de porter devant la justice un état qui refuserait gaz de schiste, poulets chlorés, bœuf aux hormones ou OGM...lien

Aujourd’hui, près de la moitié des français sont en excès de poids (lien)...il y a 15 ans, ils ne correspondaient qu’a environ un tiers de la population. lien

En tout cas pour les observateurs, en 2020, la France aura rattrapé les États-Unis sur le chapitre de l’obésité. lien

Et pourtant, gardant un souvenir ému, lorsque un certain soir, tard dans la nuit, je découvrais dans un bistrot de Greenwich Village, la possibilité, moyennant un petit dollar, de découvrir le grand Charlie Mingus, jouant avec ses musiciens, sans se préoccuper des quelques clients qui, d’ailleurs, s’en désintéressaient eux aussi, s’arrêtant au milieu d’un morceau, pour discuter d’un arrangement... un workshop en quelque sorte. vidéo

Lorsque je quittais l’établissement, un attroupement s’était créé au milieu de la rue, un homme juché sur une caisse jouait au tribun, refaisant le monde.

Il devait être 3 heures du matin...

Une autre Amérique.

Dans la marge, celle là... celle d’un espoir d’une vie différent.

En effet, tout n’est jamais définitif, si l’on se réfère à la mésaventure de la compagnie pétrolière, NorthWest LNG qui s’est vu refuser le monumental « pot de vin » qu’elle proposait à une petite communauté d’amérindiens.

Cette compagnie voulait créer un port pour le transport du gaz naturel liquéfié, projet de 36 milliards de dollars, et avait proposé 1 milliard aux Lax Kw’ Alaams, petite tribu de 3600 membres, lesquels ont dit non à « cette offre généreuse » en disant : « ce n’est pas une question d’argent, l’enjeu est environnemental et culturel  », craignant une dégradation de leur terre sacrée, et la disparition de leurs saumons sauvages.

Bien sur la compagnie pétrolière n’entend pas en rester là, et veut tenter d’autres négociations. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « celui qui n’a jamais vu de château admire la porcherie  ».

« Triste Amérique  », édition les Arènes

L’image illustrant l’article vient de meyrolian.wordpress

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Article ancien

au 36ème dessous


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

150 réactions à cet article    


  • sarcastelle 3 mai 2016 08:49

    Olivier Cabanel oublie l’horreur absolue : les Etats-Unis ont le plus gros parc de centrales nucléaires du monde. 


    • olivier cabanel olivier cabanel 3 mai 2016 08:58

      @sarcastelle

      chère vieille grand mère
      ils ont une centaine de réacteurs... pour 300 millions d’habitants
      et en France on en a 58... pour 66 millions d’habitants...
      en résumé et globalement, les USA ont 1 réacteur nucléaire pour 3 millions d’habitants... et en France on a environ 1 réacteur nucléaire pour 1 million d’habitants...soit 3 fois plus qu’aux États-Unis...

    • Gérard Luçon Gérard Luçon 3 mai 2016 09:22

      @olivier cabanel
      oui mais nous ce sont des EPR, garantis par Areva et LRPS (prononcer l’herpès)


    • sarcastelle 3 mai 2016 09:33

      @olivier cabanel

      .
      Et alors ? Le risque d’accident est proportionnel au nombre de réacteurs. Incroyable quand même que je doive faire le boulot de Cabanel. 

    • olivier cabanel olivier cabanel 3 mai 2016 09:42

      @sarcastelle
      chère vieille grand mère

      il faut tout vous expliquer, c’est fatiguant à la fin !
      58 réacteurs sur le territoire français, sur les près de 650 000 km ²...si on choisi comme zone d’exclusion en cas de catastrophe majeure nucléaire un rayon de 50 km vous constaterez que personne n’est à l’abri. ici
      ce qui n’est pas le cas des états unis avec leur superficie de près de 10 millions de km², pour 100 réacteurs...
      vous avoir compris moi ?
       smiley

    • Homme de Boutx Homme de Boutx 3 mai 2016 16:57

      @olivier cabanel
      vous pouviez vous en sortir autrement avec « 15% du parc mondial sur 0,1% de la surface de la planète », la France, pays des nucléopathes


    • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2016 06:42

      @Homme de Boutx
      oui, c’est vrai, et c’est encore plus clair.

      merci

    • julius 1ER 4 mai 2016 11:17

      @olivier cabanel

      ehHHHHHHHHHHHHH ....toc !!!!!

    • julius 1ER 4 mai 2016 11:19

      @olivier cabanel


      je ne suis pas sûre qu’elle comprenne bien ce que tu écris sacrebretelle !!!

    • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2016 13:35

      @julius 1ER
      moi non plus !

       smiley
      un problème avec son ulm ?

    • soi même 5 mai 2016 02:50

      Pauvre olivier toujours pas compris la musique toi qui a ppelezrde tes veux après la dèfaîte Eva Joly à voter Hollande et bien mange ton hamburger sans broncher ,Dourak... !


    • Spartacus Spartacus 3 mai 2016 09:21

      De la pure propagande et clichés hass been anti américanisme la plus absolue....


      Toujours les mêmes mensonges clichés répétés et répétés par les ignares gauchistes...L

      La pauvreté ?La pauvreté aux USA se mesure différemment de l’Europe. Elle se mesure en pauvreté absolue alors qu’en Europe elle se mesure en revenu médian....

      A titre d´illustration, (Source Bureau of Census) :

      - 46 % de ceux qui sont considérés comme pauvres sont propriétaires d’une maison ;

      - 76 % disposent de l’air conditionné ;

      - 75% d’entre eux bénéficient d’au moins deux chambres pour vivre ;

      - le pauvre « moyen » américain est mieux logé que la moyenne des individus habitant Paris, Londres, Vienne ou Athènes....

      - 75% d’entre eux possèdent une voiture, 30 % en possèdent deux ;

      - 97 % des pauvres ont une télé couleur ; 50 % en ont deux ;

      - 73 % des pauvres possèdent un micro-ondes.

      La famille pauvre américaine classique (comme d’ailleurs leur équivalent européen) est monoparentale, avec une mère (très) jeune et un enfant en bas âge, ce qui montre que la pauvreté n’est pas vraiment une fatalité, car elle est surtout due à l’explosion de la cellule familiale et moins au chômage, car la durée du chômage est en moyenne faible aux Etats-Unis (quelques semaines contre près d’un an en France)....

      « l’état d’esprit des américains, ne s’émouvant pas d’un homme en train de vivre ses derniers moments... »

      On tiens ici le summum de l’abject propagande du connard de gauchiste qui se croit malin a sortir de telles sornettes sur l’état d’esprit un peu plus évolué que lui et sa caste petit bourgeois statutaire de la gamelle d’état à charge des autres...

      Quand un Américain voit un pauvre il l’aide personnellement avec « son argent ». Lorsqu’un gauchiste Français voit un pauvre, il appelle le 115 pour se donner bonne conscience de ne pas donner de son propre argent de sa propre poche...

      Aux USA un pauvre a intérêt à se montrer pour être pris en charge et remis sur pieds. Ily a des fondations partout. En France il a intérêt à rentrer dans la case de la caste qu’on assiste. En France on ne remet pas sur pied, on enferme dans l’assistanat à vie en fonction d’une norme....Le pauvre doit être dans la bonne case à bonne conscience...L’aide est collectiviste, pas individuelle.

      Un américain sur 2 a travaillé dans sa vie dans une association caritative....Surement pas un Français gauchiste donneur de leçon de morale collectiviste avec l’argent des autres et jamais le sien....


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 3 mai 2016 09:24

        @Spartacus
        je vous cite : « 73 % des pauvres possèdent un micro-ondes »


        vous auriez pu préciser que la moitié d’entre eux s’en servent également comme sèche-cheveu

      • olivier cabanel olivier cabanel 3 mai 2016 09:28

        @Spartacus
        on sent que vous êtes touchés... mais au lieu de vous en prendre au « connard de gauchiste ignare donneur de leçon », (qualificatifs qui me sont vraisemblablement destinés) je me dois de vous rappeler que cette enquête a été menée par un Grand Reporter...un journaliste d’investigation, qui a produit toutes les preuves de ce qu’il a écrit dans son livre...

        il ne s’agit en aucune façon de propagande, mais de faits réels...
        que ça vous déplaise n’y change rien.
        désolé
        ensuite je vous rappelle que les injures n’ont pas cours sur ce site, et qu’elles sont la preuve que vous êtes dépourvu d’arguments vérifiables.
         smiley
        je présume qu’il est vain de vous demander de retirer ces insultes...bah, c’est votre problème.

      • Spartacus Spartacus 3 mai 2016 09:46

        @olivier cabanel

        Confus, connard est un mauvais mot.

        Ce ne sont pas des faits, mais une présentation à charge totalement engagée anti-americaine dénué de réalité.... 



      • olivier cabanel olivier cabanel 3 mai 2016 09:49

        @Spartacus
        c’est noté

        quand a ce que vous affirmez, prétextant que les écrits du journaliste sont « une présentation à charge totalement dénuée de réalité », je suis désolé, mais c’est hélas la réalité.
        j’ai d’ailleurs proposé des liens qui confirment ce qu’à écrit ce grand reporter, après avoir recoupé les infos comme il est de coutume de le faire.

      • Anthrax 3 mai 2016 14:00

        @Spartacus

        Il parait qu’il y a des pauvres qui possèdent un peigne ET une brosse ! C’est dingue !


      • L'enfoiré L’enfoiré 3 mai 2016 16:32

        @Spartacus salut,


         Je connais Olivier depuis de nombreuses années. Il s’est installé sur la vague française. 
         Des clichés, bien sûr. Comme si en posant le pied sur le sol américain à un moment donné permettrait de définit un pays qui est quinze fois plus grand que la France.
         Olivier se dit : Je ne connais pas beaucoup des States, je ne parle pas l’anglais, alors j’imagine et d’autres imageront comme moi, donc tout va bien.
         Bien sûr que le capitalisme a dû se construire un acte de contrition. 
         Bien sûr que les problèmes de 2007 et puis 2008, sont venus des States. 
         Mais les Américains ont une force de virage à 180° que ne connait aucun européen qui lui se régale avec un virage de quelques degrés.
         C’est ça la grande différence entre une décision à prendre à l’européenne et à l’américaine.
         En France, on saute en chandelle sur un pied et puis sur l’autre. 
         Pourquoi Trump dépasse tout ce que les républicains espéraient jusqu’à se liguer entre eux pour lui faire obstacle ?
         C’est ça la question qu’un européen devrait se poser.
         Je commence mon nouvel eBook dans un des Etats de l’Union américaine.
         Cela n’a rien à voir avec ce qui est dit ici.
          

      • Homme de Boutx Homme de Boutx 3 mai 2016 17:10

        @Spartacus

        « - 46 % de ceux qui sont considérés comme pauvres sont propriétaires d’une maison »

        pour être objectif, faut certainement voir quelle maison et surtout

        les taxes d’habitation,

        taxes foncières,

        taxes de ramassage des ordures,

        taxe d’assainissement,

        et enfin le parc locatif (c’est quand même là qu’est née la crise des subprimes et ce n’est pas les riches qui en ont été victime)


      • L'enfoiré L’enfoiré 3 mai 2016 17:49

        @Homme de Boutx bonsoir,


         Vous trouverez une partie de réponses dans cet article.
         En effet, les subprimes en 2007 sont encore de rigueur aujourd’hui.
         Beaucoup d’Européens ont racheté les maisons que les candidats acheteurs américains ne pouvaient plus payer.
         Les prix ont chuté.
         C’est exactement le même processus qui s’est passé en Espagne. 
         L’organisation du travail est aussi totalement différente.
         La stabilité de l’emploi aux Etats Unis est loin d’être assurée par des contrats à longues durées.
         Un licenciement se comptabilise en semaines de dédit par année de service.
         Mais en contre partie, c’est plus facile de retrouver un emploi.
         Les Universités sont hors de prix. 
         Comme je le dis souvent, il faut tout mettre à plat, et remplir chaque plateau de la balance, sinon les raisonnements tombent dans la propagande.

      • Jeff84 3 mai 2016 20:19

        @L’enfoiré
        En effet, la situation des étudiants américain est scandaleuse.


        Et pourquoi ces études sont-elles si chères ? Parce que l’état américain a subventionné leurs emprunts exactement de la même manière que pour la bulle immobilière. Et cette nouvelle bulle va exploser, comme la dernière et toutes les précédentes.

        En attendant, ce sont les étudiants qui vont payer le prix fort et se faire enfler à la sortie. Exactement comme en 2007.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 mai 2016 22:11

        @L’enfoiré
        Sinon, les bidonvilles dans la banlieue de Détroit, vous en pensez quoi ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 3 mai 2016 22:21

        @Fifi Brind_acier
        j’en pense que ça confirme ce qu’explique le journaliste dans mon article.

        what else ?

      • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2016 06:45

        @L’enfoiré
        qu’est-ce que c’est que ce commentaire hors de toute réalité ?

        je ne suis pas en question !
        je propose les réflexions argumentées, et prouvées, d’un grand reporter...lequel en fait un bouquin...
        et mon petit séjour à NW d’une semaine, il y a 40 ans, m’a donné l’occasion de confirmer une partie de ce qu’affirme le journaliste,
        rien de plus.

      • julius 1ER 4 mai 2016 13:19
        De la pure propagande et clichés hass been anti américanisme la plus absolue

        @Spartacus

        tu confonds asshole et hasbeen Spartacus mais peut-être que tu t’identifies plus facilement avec le premier cliché !!!!


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mai 2016 19:22

        @olivier cabanel
        Je posais la question à « l’enfoiré »...


      • kader kader 4 mai 2016 23:53

        @Spartacus

        les usa sont le pays qui a fait le plus de guerre au monde, qui a atomisé des civils, fait le plus grand genocide avec 40millions d’indiens morts, le plus grand nombre de coup d’etat, soutenu les plus epouventable dictatures, ils font croire que Kennedy a ete tué par Oswald que les Irakiens ont des armes de destruction massives etc etc

        comme disait un prophete « on reconnait un arbre a ces fruits, si les fruits sont pourris c’est que l’arbre est pourri ». Pour les USA les choses sont claires.

        Les usa arrivent meme a faire croire qu’il ont battus les nazis en 45, alors que sur les 194 divisions nazi 20 ont été vaincus par les americains, les autres par les Soviets.(wikipedia)

        Cest toi qui est denué de toute realité.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mai 2016 03:31

        @Spartacus


        Je connais bien les USA. La déconstruction planifiée de l’être humain. J’ai été a Détroit l’an passé..... Pire que Bamako.. Bien pire. . 

        PJCA

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mai 2016 04:13

        Il faut comprendre qu’environ 4% des Américains ont reçu une éducation de haute qualité qui en fait une caste distincte du reste de la population. Les autres 96% sont d’une ignorance inimaginable. C’est cette ignorance qui en fait les serviteurs consentants et les adulateurs d’un système qu’ils ne comprennent pas. Le génie su Système USA a été de les faire convaincre par les médias qu’ils font partie du 4%.... alors qu’ils n’en montrent aucun des signes et n’en ont aucun des privilèges


        Le défi, pour l’Europe des exploiteurs, est de généraliser cette mème hypnose. Une course contre la montre, avant que l’on ne voit que le roi est nu.... En attendant, on s’en remet a un réseau de zizanies complémentaires, dont la plus récente s’épanouira à partir d’un million de Musulmans inassimilables qu’on vient d’y introduire

        PJCA


      • Jeff84 6 mai 2016 08:23

        @Pierre JC Allard
        Detroit est aux mains de vos amis les démocrates depuis plus de 50 ans, évidemment qu’elle est en ruines. D’ailleurs, c’est depuis ce moment qu’elle a perdu les 2/3 de sa population.


      • Jeff84 6 mai 2016 08:26

        @Pierre JC Allard
        Au lieu de baragouiner vos allégations, montrez-nous, pour changer, des chiffres montrant ce que vous avancez. Je me ferai un plaisir de vous les démonter.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mai 2016 09:35

        @Jeff84


        Voici les chiffres, les images et une video. Si vous signiez votre nom, je ne m’amuserais pas à vous humilier.... Mais puisque vous n’etes qu’un pseudo.... allez-y et contestez que Detroit soit une horreur. « Démontez ».....je vous en prie.

        https://en.wikipedia.org/wiki/Decline_of_Detroit


        A SUIVRE DANS LE POST CI-DESSOUS


        PJCA




      • julius 1ER 9 mai 2016 08:14

        @Anthrax

        alors un peigne, une brosse et un micro-onde ... et on est riche ?????
        alors je suis milliardaire car j’ai une télé et une voiture en plus !!!!

      • sarcastelle 3 mai 2016 09:35

        Plus forte que les Américains : je suis propriétaire de ma maison et de mon ULM alors que je suis au-dessous du seuil de pauvreté. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès