Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Hadopi n’est qu’un cheval de Troie ! Demain, Big (...)

L’Hadopi n’est qu’un cheval de Troie ! Demain, Big Brother sera là !

Ce n’est curieusement pas la mesure la plus décriée du projet de loi, mais le spyware que les internautes devront installer sur leur PC pour s’exonérer des foudres de l’HADOPI est un pied dans la porte (et dans l’ordinateur) que place le gouvernement en direction d’une surveillance automatisée des données personnelles de tous ses citoyens.

C’est le fantasme de tout gouvernement totalitaire et même la tentation de tout gouvernement démocratique : pouvoir à chaque instant tout savoir de ses citoyens, connaître ses opposants et leurs projets, pouvoir devancer leurs actions, détenir leurs petits secrets pour les réduire au silence…
 
Même le gouvernement chinois, peu connu pour s’embarrasser du respect des individus, n’est jamais allé jusque là… mais la France est bel et bien en train de poser le premier jalon. La loi « Création et Internet », dite HADOPI, sous couvert de protéger les artistes et les ayants droit, préconise l’installation volontaire par les internautes d’un spyware officiel, destiné à surveiller leur connexion Internet et leur permettre de démontrer qu’elle n’est pas utilisée pour télécharger illégalement.
 
De ce spyware, on sait peu de chose, sinon qu’il devra être actif en permanence et communiquer avec les serveurs de l’HADOPI pour protéger l’internaute des foudres automatisées de la loi. Comme il semble fort improbable que son code soit ouvert, qui connaîtra au juste l’étendue de la surveillance à laquelle il procède ? Qu’est-ce qui l’empêchera en effet de scanner tous vos fichiers, vos mails, vos correspondants, les sites que vous consultez, vos photos, vos vidéos, vos fichiers cachés, d’activer votre webcam ou le micro intégré de votre portable… Absolument rien ! Qu’est-ce qui l’empêchera d’intercepter, d’effacer, de modifier ou de retransmettre vos données ? Absolument rien non plus ! Bien sûr, il y aura les assauts de bons sentiments d’un gouvernement qui jure déjà n’avoir strictement que le seul intérêt des artistes en tête et la création. Mais quoi de plus et surtout quoi de concret ?
 
Et demain, lorsque ce même gouvernement proposera d’étendre les fonctions du spyware à la détection d’images pédophiles, aux indices de complot terroriste, qui osera se dresser pour s’y opposer ? Et après-demain ? Le gouvernement nous tiendra-t-il informé du contenu des évolutions du logiciel alors qu’il refuse ne serait-ce que d’indiquer la liste des sites interdits (imité en cela par d’autres gouvernements occidentaux) ? Il y a d’ores et déjà des précédents de sites censurés… dont le seul tort était de donner la liste des sites censurés.
 
Et quant à ceux qui refuseraient d’installer ce spyware ? Outre que l’HADOPI ciblera ses attaques sur eux pour les « convaincre », au risque de les priver de connexion Internet, ils pourront faire l’objet d’une surveillance plus ciblée de leur trafic Internet, donc plus efficace et moins coûteuse.
 
À tout le moins, on ne pourra pas reprocher à ce gouvernement d’avoir avancé à couvert : Nicolas Sarkozy ne cache pas son souhait de mettre en place un filtrage du net, hors contrôle judiciaire précise-t-il. Et puisqu’on lui serine que le filtrage par les FAI est facilement contournable, voilà bien l’argument qui lui permettra de justifier le filtrage dès l’utilisateur !
 
Déjà il y a 18 mois, l’auteur relevait le risque de dérive sécuritaire, après un fait divers pédophile sordide. Il est vrai que ce type d’argument fait mouche à tout coup dans l’opinion, qu’il faut un caractère solidement trempé pour oser se dresser contre. C’est l’impossible mais nécessaire opposition.
 
Alors tandis qu’on s’étrille sur la nécessité très discutable de protéger les artistes et les ayants droit, sur les multiples bonnes raisons de rejeter cette loi, dont l’inconstitutionnalité, le véritable objectif de cette loi échappe à la plupart d’entre nous. C’est bien notre liberté d’expression, et même notre liberté tout court, qui se trouve menacées à court terme. Le risque est très réel que la loi HADOPI soit votée ce 29 avril. Dès lors, le spyware sera rapidement disponible (sans doute déjà en version bêta dans un laboratoire officiel).
 
En guise de conclusion, il semble pertinent de vous révéler qu’une base de données gigantesque, légale, répertoriant vos mails, vos documents, vos rendez-vous, vos déplacements, vos images, vos recherches Internet, la photo de votre domicile, vos mots de passes reçus par mail, … existe d’ores et déjà. Son contenu fait rêver les sites de renseignements du monde entier. Son nom ? Google !
 
 
N’hésitez pas à contacter votre député pour lui faire part de vos inquiétudes et de votre vigilance quant à son vote !!

Documents joints à cet article

L'Hadopi n'est qu'un cheval de Troie ! Demain, Big Brother sera là !

Moyenne des avis sur cet article :  4.94/5   (132 votes)




Réagissez à l'article

122 réactions à cet article    


  • Blé 28 avril 2009 11:05

    Je me suis souvent demandée les raisons pour lesquelles les artistes français ne se plaignaient pas du peu de diffusion de leurs oeuvres sur les radios, télé publics ? N’ont-ils pas un manque à gagner conséquent ?
    Faut croire qu’il n’y a pas de chanteurs allemands, polonais, algériens, colombiens, bref, l’étendue de la surface artistique mondiale se limite aux pays anglophones si je m’en tiens à ce que j’entends dans les médias.
    Par ailleurs des artistes sont contre la loi hadopi car disent-ils, ils vendent beaucoup plus de disques lorsqu’ils ont été piratés ? Pour quelle raison ?

    La création n’a pas besoin de loi, seul les détenteurs du capital ont un impératif besoin de surveiller ses intérêts quelque soit le domaine.


    • Thomas Thomas 28 avril 2009 11:38

      La plupart des réponses à vos questions sont . Contrairement au sens commun, les artistes ne perdent pas grand chose avec le téléchargement... tout simplement parce qu’il ne gagne presque rien de leurs ventes de disques ! L’essentiel de leurs revenus vient des droits de diffusion et du spectacle vivant. Cette loi vise donc bel et bien à protéger les industriels de la culture et non les artistes.

      Quant à savoir pourquoi les artistes sont majoritairement discrets, c’est essentiellement parce ce qu’ils sont tenus au silence par leurs majors.


    • appoline appoline 28 avril 2009 14:57

      Je ne mettais pas penchée sur ce problème. Je viens de lire l’article et je dois avouer que notre liberté va en prendre un sacré coup.
      Comme je l’ai déjà écrit, je n’aime pas cette accélération des évènements ; cette loi servirait-elle à museler la communication dans les mois qui vont venir, quand les élites abattront leur jeu ?
      Comme la période des commémorations se présente, je tenterai auprès de certains députés d’en savoir un peu plus. Mais pourront-ils en parler, rien est moins sûr, ils sont de moins en mois décideurs, Sarkosy semble avoir la main mise sur tout.


    • appoline appoline 28 avril 2009 15:02

      Désolée, je ne m’étais, alzeimer me guette.


    • plancherDesVaches 28 avril 2009 16:57

      Effectivement, vous ne pouvez être que du coté du totalitaire.


    • roOl roOl 28 avril 2009 20:10

      Hadopi ne changera rien.
      BigBrother est deja la, avec ou sans Albanelopi.

      http://www.lesmotsontunsens.com/dar...

      Mefiez vous sur AV.


    • Croa Croa 29 avril 2009 10:56

      Pour Thomas « Cette loi vise donc bel et bien à protéger les industriels de la culture et non les artistes. »

      Ma foi, accessoirement peut-être...

      Thomas, relis l’article !


    • zelectron zelectron 28 avril 2009 11:44


      La main sur le cœur et des chevrotement dans la voix la Sacem jure ses grands dieux que tout ce qu’elle fait c’est pour le bien des « artisssses » et que sa « gessssion » est transparente ( à l’instar de celle de l’ARC de cet excellent Jacques Crozemarie en son temps)


      • zvalief 28 avril 2009 11:46

        d’apres ce que je comprend, c’est surtout un immense retour en arrière, un retour à une justice « médiévale », ou la présomption d’innocence n’existe plus... accusé jusqu’à ce qu’on prouve son innocence...


        • Atlantis Atlantis 28 avril 2009 19:01

          tout à fait, néofeodalisme, c’est ce qu’ils visent à long terme, tous les faisceaux convergent.


        • Mougeon Mougeon 28 avril 2009 11:48

          Je partage tout à fait le point de vue du contenu de cet article, car sinon comment expliquer cet acharnement à vouloir voter à tout prix, cette stupide loi HADOPI, pour soit disant sauver une industrie de la musique qui ne représente au niveau PIB de la France qu’une goutte d’eau dans la mer...

          Industrie musicale, qui d’ailleurs ne se porte plutôt bien, contrairement à ce que certains s’acharnent à vouloir nous faire croire !

          D’autant plus que cette stupide loi HADOPI, n’aura pour effet, que de rendre les artistes antipathiques, et responsables, avec toutes les représailles de boycott qui vont en résulter...


          • Croa Croa 29 avril 2009 11:08

            Enfin un intervenant qui a comprit ce qui état écrit dans l’article smiley

            Comme c’est lui qui a le plus de votes jusqu’à présent je présume que les bons lecteurs sont ceux qui ne réagissent pas, ouf !

            (Histoire de signaler qu’il ne faut pas se fier aux apparences.)


          • pendragon 28 avril 2009 12:01

            Cette loi fait tellement peur aux Français, qu’ils étaient 300 à manifester devant l’Assemblée Nationale. On mesure le danger...


            • Patator 29 avril 2009 01:00

              Je ne répondrais que :

              Poème du Pasteur Martin Niemöller (1892-1984), pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen. Il fut ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau et libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.

              Quand ils sont venus chercher les communistes,
              Je n’ai rien dit,
              Je n’étais pas communiste.
              Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
              Je n’ai rien dit,
              Je n’étais pas syndicaliste.
              Quand ils sont venus chercher les juifs,
              Je n’ai pas protesté,
              Je n’étais pas juif.
              Quand ils sont venus chercher les catholiques,
              Je n’ai pas protesté,
              Je n’étais pas catholique.
              Puis ils sont venus me chercher
              Et il ne restait personne pour protester.

              Il en est de même en matière de liberté d’expression...


            • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 28 avril 2009 12:19

              Aujourd’hui personne ne nous oblige à utiliser Google, d’autant qu’il y a mieux exemple :

              http://www.ixquick.com/

              Demain nous seront obligés d’utiliser l’HADOPI et son cheval de Troie, nuance


            • Halman Halman 3 mai 2009 17:15

              Arthur vous êtes d’une mauvaise foi stupéfiante, les recherches que j’ai faites étaient aussi riches que Google.


            • blibgnu blibgnu 26 mai 2009 20:06

              @ Arthur Mage : je vous trouve d’une naïveté touchante, aller donc voir les 45 (et plus) fichiers de données personnelles gardés dans le giron de la république et qui sont tellement bien mis à jour qu’ils ne correspondent plus à grand chose aujourd’hui...

              A bon entendeur smiley


            • pendragon 28 avril 2009 12:10

              50000 signataires dont 300 seuls ont fait l’effort de se déplacer. Ce grand écart est en soi une démonstration de bluff ou de facticité de la virtualité du net.


              • Thomas Thomas 28 avril 2009 12:38

                Les signataires viennent de toute la France mais tous n’habitent pas à Paris ni ne sont nécessairement disponibles pour aller manifester ce jour là.
                J’espère bien que cette loi aura des conséquences dans les urnes. Il y a bel et bien un capital politique mobilisable : 17 avril 2009 : le jour où le Parti Pirate suédois s’est envolé


              • pallas 28 avril 2009 12:25

                Vous etes gonflant avec peur irrationnel d’un big brother.

                Nous sommes deja tous fiché et controlé de notre naissance jusqu’a notre mort.

                La carte d’identité, le compte en banque, le travail, le logement, la santé, absolument tout sur nous est informatisé.

                Nos conversations telephoniques, nos deplacements, automobiles, via les radars et bientot le radars sur les feux.

                Le telephone portable qui peut jouer le role de traceur.

                Je vais parraitre ironique, mais nous avons toujours vecu comme sa.

                La loi hadopi ne change rien et ne renforce rien.

                Voius avez peur pour pas grand chose, vous etes toujours libre de vos mouvements et de pensée.


                • Thomas Thomas 28 avril 2009 12:45

                  À ce jour, l’état n’a pas la possibilité de consulter le contenu de mon disque dur, en tout cas pas facilement, et l’énergie à investir pour y parvenir l’incite à choisir judicieusement les PC qu’il visite. Si demain, il peut y accéder d’un clic, ce nécessaire discernement n’existera plus.

                  Nous sommes certes tracés, mais les recoupements entre bases de données (la consolidation des données) sont complexes. La centralisation et l’automatisation des traitements informatiques sont nuisibles aux libertés. On peut constater cette évolution et s’en satisfaire (comme vous apparemment) ou tenter de s’y opposer (comme moi).


                • roOl roOl 28 avril 2009 20:03

                  C’est bien d’y croire


                • Croa Croa 29 avril 2009 11:26

                  « À ce jour, l’état n’a pas la possibilité de consulter le contenu de mon disque dur, en tout cas pas facilement, et l’énergie à investir pour y parvenir l’incite à choisir judicieusement les PC qu’il visite. Si demain, il peut y accéder d’un clic, ce nécessaire discernement n’existera plus. »

                  Il va l’avoir ! Le dispositif espion sera probablement dans le routeur. On peut donc penser qu’il aura accès à tous les disques partagés de ton réseau local. De toutes facons il verra tout ce qui sort et ce qui entre ! Les possibilités d’indexation des contenus sont immenses à tel point que les espions nous surprendront avec les capacités d’aujourd’hui et surtout de demain qu’ils auront pour trouver ce qu’ils cherchent ! Seule échappatoire : N’être soupsonnable de rien car cette surveillance ne pourra pas être systématique... C’est la seule limite !


                • Thomas Thomas 29 avril 2009 11:42

                  >Il va l’avoir ! Le dispositif espion sera probablement dans le routeur. On peut donc penser qu’il aura accès à tous les disques partagés de ton réseau local. De toutes facons il verra tout ce qui sort et ce qui entre ! Les possibilités d’indexation des contenus sont immenses à tel point que les espions nous surprendront avec les capacités d’aujourd’hui et surtout de demain qu’ils auront pour trouver ce qu’ils cherchent ! Seule échappatoire : N’être soupsonnable de rien car cette surveillance ne pourra pas être systématique... C’est la seule limite !

                  Pas si simple !

                  Effectivement, tout ce qui entre et sort de ma connexion ADSL peut d’ores et déjà être surveillé, intercepté, ... Il y a une issue : le cryptage. Efficace seulement si tout le monde crypte ses données sinon la puissance de calcul des autorités vient facilement à bout d’une poignée de messages cryptés.

                  Ensuite, pour être vraiment efficace, le dispositif devrait effectivement être dans le routeur... sauf que - pour l’instant - il est question de logiciel et que tout le monde ne dispose pas d’un routeur (combien savent à quoi ça sert et Mme Michu ne connaît sans doute même pas le terme). Bien sûr les box ADSL peuvent faire office de routeur... sauf qu’il suffit de brancher son routeur à soi derrière la box (ce que je fais).

                  Si un jour je dois installer, vraiment la main forcée, ce logiciel sur un poste, ce sera un petit poste dédié isolé sur un routeur, tandis que mon poste habituel sera sur un autre routeur.

                  Enfin, le fait de ne pas être soupçonnable ne sera aucunement une protection. Les possibilités d’indexation sont justement telles que l’automatisation permettra de surveiller l’apparition de mots clés ou de connexions suspectes instantanément.

                  Pour s’en convaincre, il suffit de constater que Google met le plus souvent moins de 24h pour indexer les mise à jour d’un site Internet.


                • pallas 28 avril 2009 12:31

                  POur rajouter, nous rentrons dans une periode de grande crise social, la crise economique, la crise ecologique, la crise des matieres premieres, la crise alimentaire. Cela crée une crise global inedite que l’humanité n"a jamais eu a souffrir, elle peut etre comparé a la grande crise de la derniere ere glaciere qui faillit detruire l’humanité et ou il ne resta moin de 5000 survivants, voila le pourquoi de notre patrimoine genetique tres faible.

                  La crise global ne fait que commencer et les tensions entre nation et a l’interieur des nations, deja augmente, tous les pays du monde sont touché par cela, la France y compris.

                  Les gouvernements respectifs a qui mieu mieu, essaient d’endiguer la crise d’une maniere de plus en plus autoritaire pour eviter que la nation sombre dans le chaos rapidement, mais en usant de cette methode le gouvernement fait une erreur, car sa ne va pas endiguer la crise, a moyen terme sa l’amplifier, mais la methode douce ou chacuns devient sympa avec l’autre semble avoir echouer, la methode dur mis en place echouera. Il faut reflechir a une autre methode qui ne soit pas dans ces 2 extremes.


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 avril 2009 12:39

                    Moi je suis tout à fait d’accord avec ce principe ( HADOPIF ) simple de donner le droit à nos gouvernants et leur polices toujours plus privées, de vérifier jour et nuit ce que je consulte, d’écouter attentivement mes conversations et de lire mes écrits tout à fait clairs sur ce que je pense que devrait être la liberté au vrai sens du terme, il ne me dérange pas de faire savoir aux autorités qui me liront que j’use pleinement de mon droit de dire m***e à tous ces ***s, heu pardon, de déclarer mon désaccord avec l’Autorité toujours plus autoritaire et de moins en moins démocratique, je les encourage même à me relire attentivement les milliers de posts que j’ai savamment composé à partir de rien et que j’ai pris soin de construire en accord complet avec les principes de base de la République, à savoir, je leur rappelle parce qu’ils semblent les avoir oublié, La Liberté, l’Egalité, et la Fraternité...Mais je les encourage à comprendre avant qu’il ne soit trop tard que l’immense avantage du peuple est qu’ils est dix fois plus nombreux que l’autorité, dix fois plus attachés à ces principes de base et dix fois plus volontaires que toutes les armées du monde entier...http://fr.wikipedia.org/wiki/Pri%C3%A8re_pour_refusniks

                    «  préconise l’installation volontaire par les internautes d’un spyware officiel, » Préconiser, ça veut dire offrir le choix. Ce sont donc les volontaires qui cèderont, c’est à dire personne !

                    Moi, je préconise quelque chose à mon législateur : TROP de règles TUE le jeu  ! Tu peux arrêter de légiférer à tout va, et de pondre des journaux officiels de cinq cent pages hebdomadaires illisibles...la loi, exactement comme Dieu, je m’en passe ! Je ne mets mon clignottant que quand il y a quelqu’un à prévenir que je tourne. quand il n’y a personne, donc aucun risque, je m’en passe et je brûle le STOP ! Ca fait cinquante ans que je fais comme ça, sans être jamais sorti de la route ni n’avoir causé aucun tort aux millions de citoyens que j’ai pu croiser à cent quatre vingt kilomètre à l’heure ( 2X9O ) Et s’il y a eu douze mille morts en 1973, la cause est partagée entre les automobilistes insouciants et inconcients et le législateur inconcient qui n’a pas su que la ceinture de sécurité était inventée depuis vingt ans aux EU. http://fr.wikipedia.org/wiki/Preston_Tucker

                    L’invention géniale de cet homme à qui personne ne rend hommage bien qu’il aurait pu sauver des millions de vies ( la route tue 1.2OO.OOO humains par an ! ) dès 1954, arrivait juste chez nous après que le brevet fut public...Vingt ans de morts sur le bitume pour que le législateur ne veuille bien réagir...Vingt ans !

                    http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/un-tapis-rouge-pour-la-mafia-du-54674

                    HADOPI N’EST EN FAIT, QU’UNE HISTOIRE DE CUL...

                    • pallas 28 avril 2009 12:51

                      Evidemment Lisa Sion, il sera proposé de le faire sans obliger l’individu a l’installer.

                      Mais sa va plus loin que sa

                      Beaucoup de personnes ont par exemple Windows XP ou Vista Pirate, pour ma part ma version est officiel , elle est legale.

                      Les gens ne seront pas forcé de l’installer, donc ils seront automatiquement consideré comme supect.

                      Ceux qui ont un logiciel d’exploitation pirate, et ils sont des centaines de milliers, vont avoir de gros probleme, car la Microsoft aura le droit l’egal.

                      Il semble que l’auteur de l’article ainsi que les autres internautes non pas compris que la loi hadopi une fois en vigueur et a 100% de sa capacité pourra aller jusqu’a la. Le telechargement illegal, logiciels pirates.

                      Ceux qui ont un Widows pirate, vous avez interet de vous preparez a en acheter un.

                      Pour ma part je suis tranquille, zen, vraiment, je ne telecharge pas, j’ai un Windows Officiel.

                      Quand je veux ecouter de la musique je vais sur youtube ou daylimotion, tout sa en pleine l’egalité, la loi hadopi ne concerne pas les gens comme moi.


                      • DesIllusions 28 avril 2009 18:49

                        Que c’est beau une déesse vêtue de la robe immaculée de la probité absolue, moi qui pensais la perfection bannie de ce monde...

                        Mais même une déesse semble parfois imperméable à certains faits, têtus les bougres, qu’induit cette loi et qui pourraient maculer cette belle robe malgré votre probité dont je ne saurais évidement douter.

                        Anéfé (comme le dit si bien notre bien aimée ministre), le problème n’est pas, chère déesse, que vous vous livriez ou non à la contrefaçon, mais que votre IP soit présentée à la commission de censure de régulation. Et les diablotins malveillants prêts à s’essuyer les pieds (voire pire) sur votre blanche robe, sont fort nombreux :
                        - vilains pirate qui spoofent votre IP,
                        - voisins indélicats qui
                        s’invitent sur votre wifi,
                        - erreur de relevé d’adresse par ... par qui d’ailleurs puisque la loi laisse pas mal de flous sur les conditions de ces relevés,
                        - voire malveillance pure et simple de ceux qui constitueront les listes d’adresses puisqu’ils n’ont pas à justifier des méthodes utilisées et qu’ils peuvent donc lister au hasard (tous les humains n’ont pas la probité des déesses, hélas).

                        Voici donc pourquoi cette loi est mauvaise, parcequ’inique. Il est drôle d’apprendre q’un tracteur a été flashé à 180, parce que dans ce cas le propriétaire pourra prouver que ce n’est pas possible. Mais pour vous que faire si votre adresse est relevé ?

                        3 options d’après la loi :
                        - cas de force majeur (mais là je vois pas trop ce que ça veut dire),
                        - aveux de celui qui a usurpé votre adresse IP (bon courage),
                        - mettre en œuvre les moyens techniques de protection de votre accès (pas seulement le mouchard) et là heureusement que vous êtes une déesse, donc vaguement omnisciente, car même notre très glorieuse armée se fait avoir, alors l’internaute moyen....

                        Toujours aussi inébranlable dans vos convictions de citoyenne parfaite ?


                      • Croa Croa 29 avril 2009 11:45

                        « Ceux qui ont un Widows pirate, vous avez interet de vous preparez a en acheter un. »

                        Tu retardes car Microsoft est déjà en mesure de repérer les copies !

                        Pour des raisons qui ne regarde que lui, il ne poursuit pas les « petits tricheurs » pour le moment. Je présume qu’il préfère encore ses faux clients (à qui il refuse tout service, n’exagérons rien !) à ceux qui ne sont pas clients du tout, utilisateurs de Linux par exemple.


                      • bob 28 avril 2009 12:54

                        Bonjour, bien que n’ayant rien a voir avec cet article, je vous invite a regarder la publicite pour free et son appel au telechargement. On peut constater la fierte du grand zygomar devant la totalite des oeuvres telechargees. Nous montre-t-on un pirate ayant reussi ?


                        • pallas 28 avril 2009 12:55

                          Je prefere vous avertir, sa vous evitera d’etre surpris. Avant microsoft n’avai pas le droit de faire des proces au particulier, par la Loi Hadopi, sa crée un droit juridique ou Microsoft pourra demander recourt a l’etat, pour faire des proces.

                          Sa va arriver rapidement une fois la Loi Hadopi en vigueur, cette petite chose, vous semblez l’avoir oublier.

                          Sa va etre beau a voir.


                          • bulu 28 avril 2009 13:43

                            n’importe nawak,

                            si microsoft s’attaque aux particuliers, il initiera la plus grosse migration vers le logiciel libre.


                          • patroc 28 avril 2009 12:55

                             Bon article !..


                            • Triodus Triodus 28 avril 2009 13:06

                              Linux sur le PC et un bon coup de 220V dans le prise ADSL, ils nous emmerderont plus !


                              • lanoux 28 avril 2009 14:01

                                Tu as bien raison, linux sur la bécanne, vu qu’ils ne veulent pas d’interopérabilité pour leur logiciel espion, on est peinard. Sinon ils n’ont qu’a me donner la tune pour m’acheter une licence seven, et encore, j’aime pas windaube, peuvent pas m’obliger à l’installer.....ensuite un bon truecrypt pour coder les données hébergé sur mon DD et tor installé pour mes surfs et le tour est joué....


                              • Redj Redj 28 avril 2009 18:08

                                De toutes façons, leur mouchard sera vite contourné, je ne me fais pas de soucis là-dessus.
                                Un bon linux d’installé, et une machine virtuelle XP pour faire fonctionner leur mouchard, et ni vu ni ni connu je t’embrouille...


                              • Croa Croa 29 avril 2009 12:01

                                « De toutes façons, leur mouchard sera vite contourné, je ne me fais pas de soucis là-dessus.
                                Un bon linux d’installé, et une machine virtuelle XP pour faire fonctionner leur mouchard, et ni vu ni ni connu je t’embrouille... »

                                Tu les prends pour des cons ?

                                Comme par hasard les box viennent de faire l’objet d’un recencement et il est probable que presque plus personne n’est propriétaire de son modem. C’est évidemment dans LEURS MATéRIELS qu’il faudra mettre le dispositif sur lequel tu n’auta donc aucun contrôle possible.
                                (Les derniéres sorties on comme par hasard de la place pour des cartes électroniques optionnelles dont personne ne connait l’utilité.)


                              • Thomas Thomas 29 avril 2009 12:11

                                @Crao
                                Très juste. Le gouvernement a dit logiciel, il n’a pas dit sur le PC.
                                La seule solution pour protéger son PC (quel que soit son système) sera de placer un routeur entre la box et le PC.
                                Par contre, ça n’empêchera pas le filtrage dès la box ni la surveillance des échanges à travers la box.
                                Le rejet de la loi est bel et bien notre meilleur recours.


                              • XF Xavier Faureste 28 avril 2009 13:41

                                Je ne suis pas certain qu’Hadopi nous rendra les artistes plus sympathiques. Moi en tout cas, pour contrer tous ces bobos révolutionnaires en peau de lapin qui sont soi-disant de gauche, j’ai trouvé la solution : je n’achète plus de CDs. De toute façon, il n’y a plus rien d’intéressant à écouter. C’est de la musique formatée, c’est un vrai cauchemar pour les oreilles.
                                Ceci étant dit, je ne vois pas pourquoi Internet devrait échapper à tout contrôle. Pour la musique et HADOPI, je m’en fous complètement. Mais concernant la circulation d’images pédophiles (puisque vous en parlez), ce n’est pas négociable. Il faut tout mettre en oeuvre pour détecter et pourchasser ces criminels de la pire espèce, c’est-à-dire les diffuseurs d’images pédophiles et ceux qui téléchargent. Et dans ce domaine, c’est l’état qui doit s’en charger. L’obéissance à la loi qu’ON s’est prescrite, ça s’appelle la Liberté.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès