• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La gauche vent debout ou soufflée par le CRIF ?

La gauche vent debout ou soufflée par le CRIF ?

C'est dur, d'être de gauche. Déjà, c'est difficile de savoir ce que ça veut dire. Je partirais bien d'une phrase de Robespierre pour définir ma vision de la gauche, mais on traquera la personnalité et la biographie de Robespierre au lieu de se positionner sur la phrase en question. La phrase :

"La plus grande partie de nos concitoyens est réduite par l'indigence à ce suprême degré d'abaissement, où l'Homme, uniquement occupé de survivre, est incapable de réfléchir aux causes de sa misère et aux droits que la nature lui a donné."

Traduction : agir sur les structures économiques et sociales qui permettent l'autonomisation maximale des individus, objectif des objectifs, et j'ajoute : pour qu'ils deviennent ce qu'ils sont. 

Ah ! Ah ! Nietzsche, après Robespierre. Rouge-brun ! Passons encore sur les insultes. 

Et je précise. Deviens ce que tu es. Cela signifie que je ne suis pas ce que je suis, tant que je n'ai pas eu la volonté de le devenir. J'illustre : quelqu'un à la peau noire n'est pas Noir tant qu'il ne se pense pas, qu'il ne se définit pas comme Noir. L'autonomie est un maître-mot : être porteur de ses propres normes. Je ne mange pas du pain "libre-arbitre", absurdité démontrée par tant de grands philosophes ; mais toutes les déterminations du monde n'empêchent pas la volonté de puissance. 

Partant, il est inenvisageable et il n'est pas envisagé de réduire un individu à un groupe auquel il serait supposé appartenir. Plus encore, on ne saurait réduire un individu à ce même individu. Il est un devenir, il n'est pas une fin en soi, Nietzsche parlait de l'homme comme d'un pont, et cela me rappelle une très belle phrase de Jean-Pierre Vernant : 

"Entre les rives du même et de l'autre, l'Homme est un pont."

 

Pourquoi ce petit préambule ? Pour expliquer les raisons pour lesquelles je ne serai jamais intimidé, jamais tétanisé face aux accusations de racismes en tous genres. J'aime trop les couleurs, les ponts, les "hasards", les différences, l'altérité, l'histoire, les "accidents", les chemins se faisant en marchant. 

Or, de nos jours, les accusations de "racisme" tombent dans un véritable déluge. J'y vois une raison principale : la déliquescence sociologique et politique de la "démocratie" suite aux abandons successifs de souveraineté populaire provoque une agitation morale censée différencier une droite et une gauche. La lutte des classes ayant été abandonnée, la gauche a joué la carte d'un fascisme/racisme de la droite pour s'en démarquer, faisant oublier que le vrai "fascisme", comme l'ont fait remarquer des Pier-Paolo PasoliniGuy Debord ou Jean Baudrillard résidait bien plutôt dans la Société de consommation. Société à laquelle est ralliée la gauche officielle, mais elle n'est pas homophobe, rassurons-nous.

C'est tous les jours. Et ça touche tout le monde. La première affaire à m'avoir interpellé (mais pas la première en date) fut celle touchant Edgar Morin, traîné dans la boue à l'époque pour incitation à la haine raciale, etc. pour un article jugé trop pro-Palestinien. Edgar Morin, l'homme de l'éthique de la compréhension, attaqué pour antisémitisme ! C'était grotesque. J'ai découvert par la suite que ce n'était pas un cas isolé. Mais, depuis, les attaques insensées de ce style sont toujours plus nombreuses. Je ne les passerai pas toutes en revue.

 

Cette semaine, Roger Cuckierman, Président du CRIF, s'ingénie à propager la Grande Confusion. L'antisémitisme monte. Depuis le temps qu'il monte, il va bientôt falloir le regarder évoluer avec le téléscope Hubble. A moins ? à moins ! que, entre les épisodes où il monte, il baisse ! Mais ça, on ne l'entend jamais dire, donc ça ne doit pas exister. Ce qui n'est pas dit n'existe pas, donc l’antisémitisme monte continuellement. D'ailleurs, aucun journaliste ne le reprend là-dessus, donc c'est Vérité. Les journalistes demandent en revanche : comment l'expliquez-vous ? Et Cuckierman de répondre : l'extrême-gauche, et le "Front de gauche, surtout", a "l'élégance" (on appréciera) de ne pas se dire "antisémite", mais de se dire ouvertement "antisioniste", ce qui créé un climat général d'antisémitisme. Il ajoute d'autres choses dont je parle déjà trop souvent.

Personnellement, je ne suis pas au Front de gauche. Je reconnais quelques mérites à Mélenchon, sur les retraites, sur "le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas", sur le Dalaï-lama, sur les médias, bon... Mais je me trouve beaucoup plus à gauche, sur la croissance, l'Europe, la politique étrangère, et la question fondamentale des institutions. Bref, si je devais me convaincre de voter à nouveau, ce serait certainement vers le Front de gauche, mais il y a loin que je remette les pieds dans l'isoloir. 

Toutefois, quand le Front de gauche et ses sympathisants se font insulter de la sorte, j'estime que cela mérite une réponse. Ne la voyant pas venir (et il est vrai que Mélenchon est à l'étranger), je poste un commentaire à son billet d'actualité sur son blog  :

 

Bonjour M. Mélenchon,

De Bogota, une information vous aura peut-être (je pense que non) échappé. Le Président du CRIF s'ingénie à traîner dans la boue l'extrême-gauche en général, le "Front de Gauche, surtout" où l'antisionisme pullulerait, et l'antisionisme n'est, pour lui, que de l'antisémitisme "élégant".

Il est insupportable de se faire insulter de la sorte. Non pas que ces attaques puissent salir les gens "de gauche" ou "d'extrême-gauche". Mais ça participe d'une stratégie globale qui devrait déshonorer ceux qui l'emploient, mais dont nous devons au contraire déplorer le succès. C'est l'amalgame (nous, à gauche, nous participerions à un "climat général d'antisémitisme"), la culpabilité par association, ou ce que Schopenhauer appelait le "principe de l'association dégradante". Tous les jours, de nouveaux gugusses sont accusés d'être fascistes, antisémites, mangeurs d'enfants ou assassins d'ours polaires. Ces accusations insensées servent à exclure toute une série de thèmes du débat, voire des personnes. Vous avez par exemple subi pareilles flèches lors de l'affaire "Finance internationale - Moscovici".

Frédéric Lordon, sur les questions européennes et économiques, invite la gauche à porter ses valeurs et ses principes, et éviter la tétanisation, piège du système : "Ah ! vous êtes contre l'euro, vous êtes comme le FN !". Non ! Nous défendons nos valeurs - la souveraineté populaire.

Idem, face aux accusations du CRIF. Une réponse ?...

 

Quelques minutes à peine après la publication, ce message a été supprimé du blog. N'ayant toujours pas obtenu de réponse à ma demande d'explications, je considère que c'est de la censure pure et simple. 

J'estime que cela pose un problème assez grave. Quelles qu'en soient les raisons...

J'attends de pied ferme celui ou celle qui entendra démontrer que mon corpus idéologique peut ressembler à celui d'une quelconque extrême-droite, raciste et fasciste. Pour autant, je goûte assez peu que, Israël, ayant été touchée par des pluies diluviennes, décide de déverser les eaux retenues par ses barrages dans la bande de Gaza. Et hop ! Cuckierman prendrait cela pour de l'antisionisme ou "antisémitisme élégant". Qui va protester contre cet amalgame indigne ? Pas Besancenot, il s'était mis à pleurer à la TV. Pas Mélenchon non plus, apparemment. Qui, alors ? 

Changeons de sujet. L'UE. Dès qu'un économiste iconoclaste s'en prend à l'euro, on lui rétorque : "Front National !" Est-ce par hasard si Alexis Corbière du FdG a donné dans le procès en sorcellerie contre Jacques Sapir ? Qui donc va protester contre l'amalgame indigne fait entre la défense de la souveraineté populaire, de la souveraineté monétaire, et un fantasme d'extrême-droite, raciste, fasciste ? Pas Besancenot. Pas Mélenchon non plus. Qui, alors ? 

On sait très bien qui. A se demander si ça n'arrange pas les officiels de la gauche.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 19 décembre 2013 11:51

    L’auteur a bien raison de s’insurger contre l’intolérance d’où qu’elle vienne.

    Sur la phrase de Robespierre, il me semble que c’est la misère qui est dénoncée. Quant aux droits que donneraient la nature, cette idée en vogue au 18ème siècle n’a pas grand sens de nos jours. La nature ne donne rien, elle est et l’homme prend ce qu’il peut.

    A mon avis, le développement du communautarisme a été favorisé par Sarko dans un but purement politicien puis prolongé par des individus peut-être sincères mais surement opportunistes pour servir de tremplin à leurs ambitions.

    L’instrumentalisation du massacre d’innocents de telle ou telle communauté, n’est pas nouvelle, c’est un moyen d’obtenir des avantages par la culpabilisation parfois sur plusieurs générations donc également sur des innocents de ces crimes. C’est assez immonde d’autant que les mêmes nient d’autres massacres pourtant sous leurs yeux ceux là.

    Le CRIF n’est qu’un groupe de pression comme un autre disposant d’un argumentaire éprouvés et de l’oreille intéressée de politiciens complices. Nous avons pu constater que la manipulation politique est systématique lorsque la France prend des positions contrariant peu ou prou l’impérialisme américain ou israélien. L’observateur attentif ne peut plus être surpris par les accusation d’antisémitisme après qu’un gouvernement affiche une position jugée hostile et d’une absolution dès que la ligne est modifiée dans le sens exigé.

    C’est de la basse politique de caniveau. Tous ceux qui disposent de la puissance en abuse plus ou moins discrètement, à plus ou moins bon escient. La Chine, par exemple, n’hésite plus à user de menaces et la France n’est pas exempte.

    Tout est bon aujourd’hui. En dehors de ceux qui exploitent l’extermination des juifs en oubliant tous les autres, il y a ceux qui veulent des compensations du peuple français pour les malheurs subis par leurs ancêtres esclaves en faisant semblant d’oublier que ce peuple a été lui-même férocement exploité. Que n’attaquent-ils pas en justice les descendants connus des négriers ?


    • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 12:10

      Daniel Roux

      1/3 du commerce de la traite des esclaves est reconnu pour être la responsabilité de l’empire Britannique dans le cadre du commerce triangulaire. (je n’y inclus pas les Chinois des USA qui ont également été déplacés par les Britanniques)

      Je n’ai jamais vu les Britanniques faire des excuses publiques, ni pour l’esclavage, ni pour la colonisation, pourtant c’était l’empire le plus colonialiste du monde.


      Le CRIF ne s’est jamais excusé pour la colonisation de l’Algérie, pourtant les 3/4 des colons
      étaient Européens-Israélites et 1/4 étaient Goys-Européens. Là où les Israélites obtenaient automatiquement la nationalité Française les Algériens ne l’obtenaient pas.
      L’Algérie était avant tout une colonie Israélite !

      Si les Français s’intéressaient à l’histoire vraie le CRIF et nos corrompus politiques auraient du souci à se faire ...


    • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 13:43

      daniel roux—vous dites« »le crif est un groupe de pression..ect..« mais pour qui roule t’il ??

      Rothschild, Rockefeller, Morgan, Brabour .....

      Donc ceux qui ont financé deux guerres mondiales des deux côtés de la barrière, surtout dans une Allemagne ruinée en 1918, économiquement exsangue après la crise de 1929 et entre 1937 et 1939 assez riche pour prétendre envahir la planète entière...

      Voilà par qui est financé le CRIF !


    • Jason Jason 19 décembre 2013 14:03

      Il y a, comme ça, des polarités bien utiles. Elles alimentent les polémiques, les vindictes, et surtout elles permettent des conclusions empreintes de bonne conscience. Ah, la Palestine, quelle mine d’émotions ! Mais pour vous, c’est tout.

      Je me (vous) pose la question : si Israël n’existait pas, si il n’y avait pas de juifs, de quoi perleriez-vous pour alimenter vos vaticinations ? Il faudrait aller se trouver des « bonnes causes ailleurs ». En cherchant bien, ça ne devrait pas manquer.

      C’est un peu comme au temps de la guerre froide. Quand l’URSS a éclaté, tout le monde (ou presque) se trouvait sans bouc émissaire. Orphelins de bonnes causes. C’était insoutenable. Il a fallu recharger les bateries, pour aller aboyer ailleurs...


      • non667 19 décembre 2013 14:31

        je dirais même plus mais l’antidémocratique loi gayssot me l’interdit et a.v. me censure ! alors je me contente de soutenir et de voter pour le parti contre qui cette loi à été faite  : le F.N. smiley smiley smiley


        • Morpheus Morpheus 19 décembre 2013 15:06

          Réaction encore plus débile, puisque voter F.N. fait exactement le jeu de l’oligarchie, comme le démontre ce très bon article. Le F.N. FAIT partie de l’oligarchie et est depuis sa naissance en service commandé par celle-ci. Le F.N. n’a pas (et n’a jamais eut) vocation a arriver au pouvoir, SAUF au cas où l’oligarchie du gouvernement prétendument représentatif ne fonctionnerait plus ; à ce moment-là, comme en ’40, l’oligarchie mettra l’extrême droite au pouvoir, et de dictatoriale, l’oligarchie se fera tyrannique, le temps nécessaire pour mater le petit peuple. Dont je gage que tu fais toi-même partie (bienvenue au club).

          Bref, voter, pour quelque parti que ce soit, c’est jouer le jeu de l’oligarchie, surtout s’il s’agit de l’un des quatre parti du système : l’UMPS d’un côté (les prétendus « modérés »), le FNG de l’autre (les prétendus « extrémistes »).

          Mais bon, tu fais encore ce que tu veux, mec smiley


        • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 15:16

          Morpheus

          Vos propos sont très loin d’être totalement infondés, l’histoire est un éternel recommencement.
          L’oligarchie finance toujours les deux côtés de la barrière pour garder le contrôle.

          Je ne suis pas dans les secrets d’alcôve mais je pense un peu comme vous, méfiance...


        • non667 19 décembre 2013 16:46

          à morphéus
          gayssot m’interdit de répondre alors aux trolls pronazisraëliens je pousse une grosse quenelle ! smiley smiley smiley smiley


        • Morpheus Morpheus 19 décembre 2013 19:28

          La loi Gayssot vise les propos (ou les actes) racistes (entendre principalement antisémite) et plus spécifiquement, par son article 9, la négation de la Shoah.

          Je vois mal en quoi elle limite ta liberté d’expression, sauf si ton intention est de faire des amalgames foireux. N’oublies pas que la clef de la dynamique du pouvoir oligarchique reste toujours le « diviser pour régner », et elle font donc ses choux gras du communautarisme, du racisme, du sexisme, etc.

          De plus, à moins que tu ne soit friqué et/ou une personnalité connue, il y a très peu de probabilité que tes propos - même s’ils sont racistes - te mènent devant un tribunal (faudrait qu’ils aillent très loin pour ça).


        • Morpheus Morpheus 19 décembre 2013 19:29

          PS : je précise tout de même que je suis farouchement opposé à ce type de loi, et que je ne leur reconnais aucune légitimité.


        • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 19:57

          Morpheus

          Je ne peux pas contrevenir à la loi en revanche je peux dire : La loi Gayssot a été un formidable outil mis en place et financé par l’oligarchie pour se couvrir, elle et elle-seule de tout jugement sur sa grande participation à la financiarisation de la Shoah .

          1918 Allemagne ruinée, crise économique de 1929 l’Allemagne aux abois, 1937-1939 en quasiment deux ans l’Allemagne a trouvé assez de financements pour prétendre envahir le monde entier. Les fonds ne venaient pas principalement des Allemands c’est avéré et prouvé.


        • non667 19 décembre 2013 21:42

          à morphéus
          je ne suis ni riche ni connu ,je ne sais pas sur quel article s’appui a.v. pour me censurer sans justification ? je n’évoque pas la shoa ,simplement le complot juif découlant ¨implicitement du judaïsme par le chapitre XVII de la genèse ? tactique du coucou ,du c......


        • robin 19 décembre 2013 17:01

          Voltaire disait parait-il : Si vous voulez savoir qui vous gouverne vraiment cherchez ceux que vous ne pouvez pas critiquer.


          • Darkhaiker Darkhaiker 19 décembre 2013 17:02

            Il est trop tard pour pleurer sur le terrorisme intellectuel ou les pratiques ignobles nées de l’affrontement pour le pouvoir, et de la destruction des principes de respect, engendrée par la guerre idéologique. L’idéologie justifie tout. Depuis la première terreur, tous le moyens sont bons pour parvenir à ses fins. Là est le seul problème qu’il ne fallait pas créer.


            S’il peut y avoir du respect dans l’affrontement, ce ne peut-être que pour quelque chose qui le dépasse, or la situation est que rien ne le dépasse pour ceux qui s’y livrent. L’affrontement suicidaire et nihiliste, la bassesse arriviste mutuelle ont pour objectif programmé la disparition de toutes les valeurs, la table rase pour le Marché, et derrière lui, la Dictature. Ce qui dépasse, en fait, mais pour le pire, l’affrontement, ce sont des « valeurs » sans principe : comme dans toute guerre totale, elles n’en ont nul besoin.



            Là où vous pointez des paradoxes scandaleux, comme celui de l’arroseur arrosé, ce ne sont que retournements de situations par la ruse, dont personne n’a plus le monopole, chacun s’évertuant à retourner les armes de l’autre, à défaut de se battre sur le terrain qui compte vraiment. Mais le pire est que souvent ce scandaleux paradoxe est le fait même des supposées victimes, aveuglées par leurs certitudes « révolutionnaires ».


            Quant aux manipulations dominantes, elles ne sont pas étrangères aux guerres d’extermination mutuelle, aux guerres saintes, elle ne sont que leur origine ou leur prolongement. C’est donc dès le départ des révolutions qu’il faut se poser la question du pouvoir, et d’abord la question de l’origine de la Révolution, et même de sa nécessité quant aux formes qu’elle impose, qu’il s’agisse de loi ou d’institutions, et de la façon, souvent ignoble, dont elle « retourne » les situations qui mettent en question le programme de ses certitudes.


            Le malheur est que maintenant plus personne ne peut plus pleurer sur le nihilisme – et là Nietzsche avait bien prévenu – , plus personne ne lui étant étranger « de bonne foi », chaque dénonciation n’étant qu’une basse ruse de plus, au départ ou au final, toujours plus grossière et ridicule, mais terriblement efficace. Un malheur encore plus grand est que ceux qui « dénoncent » la situation maintenant établie plus qu’installée, sont systématiquement « éliminés » par des arguments toujours très crédibles et intelligents.


            La guerre « du genre » idéologique n’est pas pour les enfants mais pour les salauds. La famille, quelle que soit sa forme, tribale ou humaine, politique ou spirituelle, n’y survit pas. Seul domine la mécanique de « forces ». Tant que nous « croirons » que pour construire une humanité, il faut en détruire une autre...Il y a une certaine religion, qui n’est pas toujours celle que l’on croit, même si trop souvent elles se soutiennent mutuellement dans la terreur, dont il faut « s’apostasier ». A cela seul devrait mener un sentiment d’indignation que je partage ô combien, mais qui ne peut plus que tomber à côté des faits.


            • crew.koos crew.koos 19 décembre 2013 17:36

              Comme tout celà est joliment dit

              Sus aux censeurs !


              • OMAR 19 décembre 2013 17:58

                Omar33

                Sébastien « Or, de nos jours, les accusations de »racisme«  tombent dans un véritable déluge. »

                Vous oubliez le « mur » Gayssot....


                • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 18:01

                  On ne dit plus Gayssot en 2013, on dit le mur de la honte ou mur des lamentations éternelles comme ultime bouclier à toute égalité de traitement.


                • Sébastien Marie Sébastien Marie 19 décembre 2013 18:41

                  Je n’oublie pas ! Mais c’est un peu connexe car même sans loi Gayssot, on aurait ce chantage permanent. Cela dit, on est d’accord, c’est un mur à abattre.


                • Onecinikiou 19 décembre 2013 18:12

                  « Depuis le temps qu’il monte, il va bientôt falloir le regarder évoluer avec le téléscope Hubble »


                  Puisque l’auteur semble l’apprécier :

                  « Plus nous nous élevons, plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler » - Nietzsche.

                  Sur le fond, l’auteur, bien qu’il prétende du contraire, fait tout de même la démonstration par l’absurde de son effroi, de sa terreur, à l’idée d’être amalgamé au véritable opposant au Système, et attaqué comme tel par lui, qui n’est autre que le Front national, et le Front national seul.

                  Tant il est vrai que les proximités béates de l’auteur - le Front de gauche et ses affidés (Mélenchon, Corbières etc...) - sont, il le rappelle lui même, les vecteurs de propagation de cette terreur, de cet effroi, de ce terrorisme intellectuel. N’hésitant pas à jouer, eux les prétendus démocrates, eux les inlassables voltairiens, eux les grands humanistes, eux les véritables maçons, les censeurs et les persécuteurs de la pensée authentiquement sérieuse parce que subversive.

                  L’auteur se trompe donc manifestement, si ce n’est de combat, sur la sincérité des combattants, dont l’obsession angoissée n’a pour origine que d’être assimilée, ne serait-ce même que lointainement, à la « bête immonde ». Bête immonde qui de surcroit a de manière constante refusé les traités supranationaux qui ont tout des attributs du totalitarisme et fascisme authentiques. Tout cela démontrant en fait la soumission intégrale de nos faux révolutionnaires de salons dorés parisiens au politiquement correct, qui n’est que la face explicite de l’idéologie dominante, elle-même au service (et par définition) des intérêts de la ploutocratie cosmopolite et mondialiste au pouvoir.

                  Sur le fond toujours, et qui est pourtant à la portée de quiconque attaché à des principes philosophiques élémentaires : la question de l’antisémitisme, ce qu’il revêt en réalité, ses fondements, ses objectifs, son instrumentalisation comme outil de disqualification, et qui sont au coeur de l’argumentation évoquée par l’auteur. Il convient en effet de démystifier rigoureusement ce concept, puisque l’auteur décline d’opérer cette ô combien rendue nécessaire démystification.

                  Par définition même du concept, un non-juif - un goy - ne peut et ne pourra JAMAIS, être antisémite.

                  J’en veux pour preuve que pour admettre la notion même d’antisémitisme, encore faut-il reconnaitre au préalable la dimension duale de l’identité juive : à la fois religieuse à travers la profession de foi, et à la fois raciale (ou tribale) à travers le principe de matrilinéarité (est juif celui dont la mère est elle-même juive). Ce qui fait dire à certains (Finkielkraut par exemple) que l’on peut tout à fait se considérer comme un athée juif. Ce qui est inepte (nous allons voir pourquoi) et fait immédiatement sourir si appliqué à quiconque d’autre, chrétien ou musulman par exemple.

                  Or, fort logiquement, quiconque ne croit pas à cette dualité puisque n’ayant vocation à se soumettre à l’orthodoxie religieuse juive (c’est le grand rabbinat se basant sur les textes fondateurs de la religion juive qui fixa jadis arbitrairement cette représentation idéologique) ne peut décemment reconnaitre à autrui, dans la temporalité, QUE sa profession de foi, au même titre que pour un catholique, un musulman, voire un athée de conviction. 

                  Dès lors qu’un non-juif, et à plus forte raison un non-croyant, ne peut reconnaitre cette dualité, il est par conséquent tout à fait autorisé à évacuer philosophiquement et à dissoudre moralement ce second concept (matrilinéarité) qui caractérise l’identité juive selon les tradition et orthodoxie juives, qui sont l’une et l’autre inintelligible pour lui et sinon rigoureusement non-opératoires. Il n’a pas à s’y soumettre

                  On doit nécessairement en conclure qu’un non-juif, et à plus fort raison un non-croyant, ne peut être définitivement taxé d’antisémitisme puisque l’antisémitisme est ce qui fait référence explicitement, et par compréhension même du principe, à cette seconde dimension de l’identité juive (telle que la défini encore une fois le grand rabbinat) incarnée par la transmission de la judéité par le sang de la mère. 

                  Par un renversement de perspective tout à fait novateur et pertinent, ne s’expose en réalité à être taxé d’antisémitisme que ceux qui admettent de manière sous-jacente et par présupposé, cette dualité fondamentale. Quiconque la refuse - et les non-juif ont toute légitimité pour ce faire - s’en affranchit, de façon tout à fait rationnelle et démontrée comme telle. 

                  A la limite, et qui ne contrevient en rien à la présente démonstration bien au contraire, pourraient-ils être taxé de judéophobe, ou d’anti-judaïsme. Ce qui est logique puisque correspondant au premier - et seul admis vrai pour un non-juif conséquent - critère de l’identité juive, à savoir la profession de foi précitée. Un anti-judaïsme défendu rappelons-le par l’ensemble de nos corpus de droit, par la Constitution françaisen puisque rentrant purement dans le cadre de l’exercice de la liberté de pensée, de critique, et d’expression à l’encontre d’une idéologie quelle qu’elle soit.

                  Mais la sémantique est ici très importante, puisque dans notre société post-Auschwitz le racisme anti-Juif, ci encore nommé antisémitisme, est sans doute la tare la plus moralement et judiciairement condamnable, alors que la réserve et/ou critique à l’égard des juifs (notez la minuscule, telle que définie par la langue française), en tant que communauté de croyants, ne peuvent quant à elles qu’être assimilées à de la judéophobie. Après ce qui vient d’être rappelé et mis en évidence, la nuance est donc de taille.

                  Résumons la chose de la façon suivante, et qui correspond parfaitement à la séquence orwelienne actuelle : dominez les mots et vous dominerez les idées et partant de là les hommes. Voilà la réalité des rapports de force idéologique actuels.

                  • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 18:23

                    Onecinikiou

                    Je me suis permis d’archiver votre commentaire à mon sens hurlant de vérité quoi que les éternels censeurs puissent en dire.
                    Chapeau bas Monsieur
                    Onecinikiou


                  • Sébastien Marie Sébastien Marie 19 décembre 2013 18:38

                    Je pense plutôt avoir démontré l’hypocrisie et la tartuferie des Mélenchon et compagnie, desquels je pourrais en effet être assez proche, s’ils étaient sincères, et c’est loin d’être le cas. Pour rester avec Nietzsche, je suis vis-à-vis du FDG dans la posture de son Antéchrist : le FDG, ce sont les criminels des criminels. 

                     
                    « Article 2. Toute participation à un service divin est un outrage fait aux bonnes moeurs. On sera plus dur envers les protestants qu’envers les catholiques, plus dur envers les protestants libéraux qu’envers ceux de stricte observance. Etre chrétien est d’autant plus criminel que l’on se rapproche le plus de la science. Le criminel des criminels est en conséquence le philosophe. »



                  • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 18:45

                    Sébastien Marie

                    Je vous laisse faire des recherches sérieuses sur le Protestantisme, une fois que vous aurez sérieusement cherché peut-être comprendrez-vous toute le bienfondé du commentaire de Monsieur Onecinikiou.

                    Après quand j’écoute Delanoë le Protestant être filmé à l’insu de son plein gré, le commentaire d’
                    Onecinikiou prend encore plus tout son sens. A moins que la dictature des minorités soit le seul but de Delanoë ce qui ne serai pas une surprise venant de ce personnage...

                    Avec lui on pourrai même se croire en Irlande dans des temps reculés....  smiley


                  • julius 1ER 19 décembre 2013 18:26

                    L’amalgame a existé de tous temps aussi ne faut-il pas être dupe ! de nombreuses personnes s’emploient à créer des diversions et aussi comme disait l’autre lorsque quelqu’un dérange, on commence par l’ignorer, ensuite on va le minorer, et puis l’attaquer et le salir . Cela fait partie de l’ordre des choses . 


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 décembre 2013 19:26

                      l’auteur,

                      Vous touchez du doigt le rôle de diabolisation du FN et des diatribes hurlantes de Mélenchon.

                      Pour comprendre, il faut remonter à Mitterrand qui, sans le dire aux Français, a préparé L’Union européenne telle que nous la connaissons, par des privatisations++ et les dérégulations de la finance. Mitterrand était un européiste convaincu. Mais il se doutait bien que cela finirait par du mécontentement dans la population.

                      «  Roland Dumas explique comment Mitterrand a propulsé le FN dans les médias »

                      A partir de 1984, il a vu dans le FN le moyen d’atteindre plusieurs buts :
                      * Diviser un peu l’électorat de droite.
                      * Permettre au PS (ou à l’ UMP) de gagner dans les élections triangulaires, en faisant peur aux gens, « votez pour nous, sinon, c’est le FN »
                      * Trouver un repoussoir auquel associer l’idée de souveraineté, pour que les gens se disent :
                      « sortir de l’UE = extrême -droite »
                      * Neutraliser les mécontents de droite dans une impasse, puisque le FN ne demande jamais à sortir la France de l’ UE et de l’euro, mais veut négocier avec d’autres la sortie de l’euro, et renégocier les Traités, pas en sortir.

                      « Le FN ne veut sortir ni de l’ UE, ni de l’euro »


                      • blablablietblabla blablablietblabla 19 décembre 2013 19:37

                        La vérité et c’est qui est sur c’est que les deux communautés islamique et israélites nous cassent vraiment les burnes.


                        Mais je trouve que les français d’origine juive se prennent moins le choux avec leur religion que les musulmans .

                        Maintenant si y a bien un qui est antisémites c’est Arnaud69 ,mais alors à un point jamais vu.

                        Antisémitisme déguisé en « sionisme » .

                        Donc je ne suis pas trop d’accord avec l’auteur qui explique que l’antisémitisme ne « monte » pas et qu’il « descend pas non plus .

                        Non y a de l’antisémitisme il suffit d’entendre les musulmans ,ils sont vraiment antisémites et là aussi déguisé sous le vocable de »sionisme« je l’entend souvent ça pour moi ils ont antisémites.

                        Le coran n’existe pas depuis 1948 à ce que je sache,d’ailleur y a une insulte en arabe c’est »oudi" qui veut dire juif en faite le musulman est raciste !

                        • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 19:49

                          blablablietblabla  dommage qu’il n’y ai pas un bouton + 1000....


                        • OMAR 20 décembre 2013 10:54

                          Omar33

                          @Blabla, etc..

                          Être juif n’est pas une origine, mais une appartenance à une religion.
                          La loi « Gayssot » a été conçu pour protéger les juifs et uniquement eux...
                          Les juifs paraissent totalement intégrés, leur présence en France (et en Europe) est antérieure au....christianisme.
                          Cependant, nombre d’entre-eux ont appliqué leur « Alya » au profit d’Israël...
                          Malgré leur minorité, ils occupent en nombre conséquent, les postes stratégiques dans la politique, la finance et les médias.
                          Les citoyens français, plus particulièrement les musulmans, ne sont pour rien dans les rafles, déportations et exterminations des juifs français..
                          Le vocable « Ihoudi » désigne effectivement un juif et dérive du grec « yehoudim », comme « Roumi » (Rome) désigne un français, européen ou chrétien, et n’a rien de péjoratif, contrairement à « Youpin, Youtre » pour insulter un juif, ou « Bougnoule ou melon » pour désigner un musulman, Etc, etc...

                          Alors arrêtez votre blablabla et plus précisément votre hasbara....


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 décembre 2013 19:47

                          En ce qui concerne Mélenchon, européiste et fédéraliste convaincu, c’est un peu pareil.

                          Il est chargé , avec un super programme inapplicable dans le cadre des Traités, de neutraliser les mécontents de Gauche dans un Parti qui protège l’UE comme une plante de serre.

                          Mais pas au point qu’il devienne dominant quand même, et mette en péril les deux autres, le PS et l’UMP qui se partagent la gestion des affaires courantes, en alternance.

                          C’est le rôle des « dérapages » au FN, et des « vociférations » de Mélenchon, qui en rebute plus d’un. On fait monter la mayonnaise, puis on la fait se dégonfler.

                          Accélérer, freiner, neutraliser.

                          La Gauche en général, et le FDG en particulier associent volontiers ceux qui veulent sortir de l’ UE avec des fachos. Les antifas sont en 1ere ligne. Quand on sait par qui sont financées certaines de leurs officines, comme INDYMEDIA, on peut se poser des questions...

                          Mélenchon traite de « maréchalistes » ceux qui demandent le retour des frontières, sans faire le détail entre le FN et des organisations comme le MPEP, le PRCF ou l’UPR. Tous fachos pareils.

                          Il s’agit de théâtre.
                          Jospin explique qu’il n’y a pas plus de danger fasciste que de beurre en broche, et que tout ça c’était du théâtre« , et c’est encore le cas.

                          Ils doivent tous deux bien marquer la Droite et la Gauche, et qu’en aucun cas, comme au temps du CNR, il n’y ait d’unité des Français, pour sortir de l’ UE et de l’euro.

                           » Compère Mélenchon et Commère Le Pen"


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 décembre 2013 19:49

                            Tout ça, ce sont des salades pour diviser les Français et protéger l’ UE, l’euro et l’ OTAN.


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 décembre 2013 19:50

                              C’était pour blablabla.


                            • Sébastien Marie Sébastien Marie 19 décembre 2013 19:51

                              @ Fifi : bonjour à François et à Louis le Bon :)


                            • blablablietblabla blablablietblabla 19 décembre 2013 20:54

                              @ Fifi ,


                              Allez faire un tour dans certaines citées ,ce n’est plus « l’islam » de mes parents ni de mes grands parents, vous risquez d’être surpris(e) c’est de pire en pire.

                              A votre avis pourquoi y a autant de femmes voilées ?.

                              Moi ce qui me sidère c’est qu’ils reproduisent le même schéma qui lès avait fait finalement fuir ou leur parents c’est terrible .

                              L’islam c’est avant tout une idéologie politique,Mahomet était prophète et chef d’état par conséquent laisser à dieu ce qui est à dieu et à César ce qui est à César la question ne c’était jamais posé à Mahomet. 

                              Alors y a des musulmans qui vous diront mais noooon il faut voir autre chose derrière les écrits coranique , pour d’autres y a quelque chose de « caché » en faite y a qu’un peuple ou plutôt deux peuples qui ont compris le coran c’est les Talibans et l’Arabie Séoudite , ben ils l’ont mis en pratique tout simplement.
                               

                              Mais le comble c’est en France y a des gugusses genre le gars qui à fait l’article sous le pseudo « MuslimAdieu »- (lui ne vit pas en France) -qui voient et qui sentent tous le ridicule que contient le coran et cherchent à nous faire croire au "père noel .

                              Croyez moi ce n’est pas le meme genre de père Noel, là c’est une barbe bien noir avec un turban et une tête pas possible !

                            • lionel 21 décembre 2013 07:21

                              Blabla,
                              beaucoup de gens ici de veulent rien croire et surtout pas vos salades hasbaristes...


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 20 décembre 2013 03:56

                              Bonjour,

                              — début de citation —

                              ’’Et Cuckierman de répondre : l’extrême-gauche, et le « Front de gauche, surtout », a « l’élégance » (on appréciera) de ne pas se dire « antisémite », mais de se dire ouvertement « antisioniste », ce qui créé un climat général d’antisémitisme. Il ajoute d’autres choses dont je parle déjà trop souvent.’’

                              — fin de citation —

                              Pour moi il y une très grande différence entre les deux mots « antisémite » mot qui est entre autres relie à des faits indéniables de l’histoire, la Shoah, puis le mot sioniste.

                              Ses deux mots ont une signification bien différente.

                              Ce qui dérange une certaine oligarchie c’est que le mot sioniste est un mot d’utilité qui permet de décrire un certain mal qui ronge la société entière.

                              Dans wikipedia on trouve cette description du mot sionisme

                              ’’ Le sionisme est une idéologie politique, décrite comme nationaliste par les uns et comme émancipatrice par les autres, prônant l’existence d’un centre spirituel, territorial ou étatique peuplé par les Juifs en Terre d’Israël (Eretz Israel).’’

                              Il existe une surreprésentation des juifs (3/1000 au monde) parmi les gens le plus influentes du monde.

                              - les 100 personnalités le plus influentes au monde du palmarès de Vanity Fair on compte une moitié de juifs (51%)

                              - les 50 personnalités les plus riches du classement de Forbes, on compte 10 juifs (20%)

                              - les 802 prix Nobel, on compte 162 juifs (20% ) (cf Yerouchalmi )
                              source

                              Les grands médias instrumentalisent les juifs, la Shoah, et surtout les clichés antisémites, pour développer tous les pouvoirs ultra-libéraux et museler toutes les résistances antilibérales, voire même simplement « gauchistes » ou « sociales ».

                              Le néosionisme émerge dans les années 1970. Il est principalement constitué de colons et de membres du « camp national » en Israël.

                              C’est bien le lobbying politique néosioniste qui amène une très forte proportion de Juifs à condition qu’ils soient sionistes, mais aussi donc la quasi-inexistence médiatique de Juifs non sionistes. C’est aussi le lobbying politique néosioniste qui impose dans les médias une grande proportion de néosionistes non-Juifs, et le rejet de non-sionistes ou de personnes simplement indifférentes à cette idéologie.
                              source

                              Le lobbyisme néosioniste écrase tout débat ouvert :

                              Les débats ne sont pas équilibrés. Dans la plupart des débats de société vous trouverez au moins un représentant de la communauté juive, ce n’est pas le cas en général pour les autres communautés minoritaires. Vous y trouverez toujours plusieurs idéologues néosionistes. Souvent même, sur des sujets très sensibles comme Israël ou Bush ou les pays arabes, vous trouverez 100% de débatteurs juifs, qui ne diront pas la plupart du temps leur partialité dans le débat. Imagine-t-on un débat sur les Noirs sans Noir ? Un débat sur les Noirs avec uniquement des Noirs ? Quel équilibre de débat ? Quand un débat comporte un antisioniste, vous trouverez toujours pour l’encadrer une forte majorité et des « calibres » néosionistes.
                              source

                              Des émissions se font une spécialité de ce genre de manipulation. Il s’agit de
                              C DANS L’AIR
                              FRANCE 2 de Yves Calvi, RIPOSTES
                              FRANCE 5 de Serge Moati, ARRET SUR IMAGES
                              FRANCE 5 de Daniel Schneidermann, Chez FOG
                              FRANCE 5 de Franz Olivier-Giesbert, EN APARTE
                              CANAL + de Pascale Clark, ESPRITS LIBRES
                              FRANCE 2 de Guillaume Durand, LE DROIT DE SAVOIR
                              TF1 de Charles Villeneuve, LES ENFANTS DE LA TELE
                              TF1 de Arthur, T’EMPECHE TOUT LE MONDE DE DORMIR
                              M6 de Marc-Olivier Fogiel.
                              source

                              Les chaines de télévision les plus idéologues néosionistes sont :
                              Direct 8
                              BFM
                              i Télévision
                              LCI
                              France 2
                              France 5
                              M6
                              sans oublier Arte,
                              qui « entretient la flamme » au moins deux soirs par semaine...
                              source


                              Comment s’est dévoilé le réseau dominant néosioniste juif, puis le non-juif ?

                              Les réseaux néosionistes sont particulièrement visibles dans l’axe du bien américano sioniste dominé par les évangéliques faucons américains, pas juifs puisque chrétiens-protestants, mais plus sionistes même que les israéliens.

                              En France, contrairement à l’Angleterre par exemple, la mise au jour de ces réseaux, contrairement à d’autres réseaux moins fermés et moins complotistes, est rendue difficile par la chape de culpabilité et de diabolisation liée au crime contre l’humanité perpétré par les nazis sur des juifs et d’autres minorités.
                              source

                              Du fait des confusions graves, il est devenu impossible à un juif non sioniste, ou « pire », antisioniste, d’apparaître à la télévision française, et ceci uniquement pour raison politique et idéologique ! Mais ce n’est pas pour autant que les personnes qui se disent juives ne sont pas présentes dans les médias. C’est même tout le contraire. Les Juifs, mais uniquement ceux qui sont clairement sionistes, sont largement surreprésentés dans les médias : plus de 50% des gens qui y ont accès.


                              • Massada Massada 20 décembre 2013 08:05

                                Jalousie et rancœur résume votre commentaire !


                                Juifs de France quittez ce pays qui ne vous aime pas et qui de toute façon est au bord de l’effondrement.

                                Il y a plus de 5 millions de Juifs en Amérique et environ un demi million en France, mais l’aliyah de France pourrait dépasser l’américaine. Ces chiffres reflètent la situation en France.



                              • Constant danslayreur 20 décembre 2013 08:11

                                Shalom Massada,

                                Je respecte ça en vous, vous n’avancez pas dans l’ombre contrairement à certains, mais en plein jour et vous affichez très clairement convictions et combats.

                                Ainsi donc toute l’agitation underground, tous les prétextes, toutes les postures, continuent comme par le passé, à viser un seul objectif suprême : Juifs de France vous n’êtes pas en sécurité, faites vote Aliya, vous serez ’achtement mieux derrière un mur ou dans les nouvelles colonies en Palestine occupée... smiley 


                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 20 décembre 2013 10:53

                                Bonjour Massada,

                                jalousie ... certainement pas !

                                En ce qui concerne les grands médias il est flagrant de constater qu’il manque d’objectivité dans la représentativité des invitées télé ainsi dans les idées véhiculé sans parler de la presse. Puis les médias mettent en avant la pense unique mondialiste comme seule modèle viable voire possible.

                                Je tiens une nouvelle fois à rappeler que la UJFP (Union Juive Française pour la Paix) se bat pour la paix donc voici un extrait de leur site web :

                                Nous combattons énergiquement l’odieux chantage à l’antisémitisme et la sinistre équation « Juifs = Sionistes = Israël », qui vise à embrigader tous les Juifs dans une politique criminelle - comme l’ont encore montré le rapport Goldstone sur les bombardements de la population de Gaza en décembre 2008/janvier 2009 ou l’arraisonnement meurtrier de la flottille Free Gaza le 30 mai 2010- et suicidaire, car cette stratégie d’une guerre sans fin, au nom de tous les Juifs du monde, interdit toute perspective de vie pacifique pour une minorité juive israélienne au Proche Orient, et mobilise dans le monde les rancœurs contre « les Juifs ». source

                                Cela montre bien que votre appel aux juifs de quitter la France est ridicule et sert à éviter un débat de fond sur notre société qui est en dérive vers le mondialisme en cours de rérapage.

                                Un autre article intéressant sur des juifs américains qui dénoncent la démarche des sionistes http://www.monde-diplomatique.fr/20...


                              • Arnaud69 Arnaud69 20 décembre 2013 13:11

                                Constant danslayreur

                                Pouvez-vous s’il vous plait demander à Massada de faire des recherches historiques sur Théodor Hezl, sans négliger aucun de ses écrits.
                                Herzl dit le « père » :

                                -Fréquentait tous les plus grands antisémites de son époque. (vérifiable dans les livres d’histoire)

                                -Disait de la Palestine « Je n’irai jamais sur cette terre grasse et sale »

                                -N’était pas pratiquant et n’a pas même circoncis ses enfants.

                                -Était l’un des plus grands anti-Judaïque de son époque, ni pratiquant ni croyant.

                                -Doublement anti-Judaïque puisqu’il a rompu le pacte divin disant que l’innommable en personne viendrai remettre la terre promise au peuple élu.

                                -Était un grand antisémite puisque quoi de plus dangereux que réunir tous les Juifs de la planète en un seul et même endroit.

                                "Theodor Herzl est né dans le quartier juif de Budapest, capitale de la Hongrie caractérisée par son cosmopolitisme très important. La ville abrite une population juive nombreuse, qui représente 20 % de ses habitants. Aussi certains antisémites nommaient-ils la ville « Judapest ».

                                Theodor Herzl (ou Tivadar en hongrois, Wolf Théodore en allemand) grandit dans une famille bourgeoise tout près de la Grande synagogue de Budapest. La famille pratique un judaïsme que l’on pourrait qualifier de progressiste Son père, issu de l’immigration de la partie orientale de l’empire austro-hongrois, se définit lui-même comme réformiste et demeure un partisan de l’assimilation des Juifs au sein de leurs terres d’accueil.« 

                                Je sais que c’est douloureux de faire de vraies recherches historiques tant la version originale diffère de ce que nous avons tous avalé depuis notre naissance. C’est à ce prix qu’on comprend la vérité et non la version trafiquée et les liens entre sionisme et oligarchie :

                                 »Pour mener à bien son projet d’État pour les Juifs, il décide de lancer une campagne internationale et de faire appel à toutes personnes susceptibles de l’aider. Il va ainsi successivement se rapprocher des Rothschild (le baron Edmond de Rothschild a déjà commencé à acheter des terres en Palestine depuis 1882) et de Maurice de Hirsch. Il demande des lettres de soutien à des personnages importants de l’époque comme le pape Pie X qui le reçoit en 1904, le roi Victor-Emmanuel III d’Italie ou Cecil Rhodes."

                                Depuis ce temps le Sionisme est devenu le Kapo de l’oligarchie et ça a déjà assez cher à tous les Juifs d’Europe !


                              • roujan 21 décembre 2013 18:47

                                En complément d’information, mais aussi afin de détendre l’atmosphère.

                                Le Parti sioniste révisionniste

                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Sionisme_r%C3%A9visionniste


                              • roujan 21 décembre 2013 20:05
                                Le rôle des sionistes dans les deux guerres mondiales

                                http://www.iamthewitness.com/audio/Benjamin.H.Freedman/1961.Discours.Hotel. Willard.htm

                                Combien de millions de victimes aurait-on pu éviter si ces dégénérés de sionistes n’avaient jamais été en Angleterre en 1916 ? Et si l’élite dégénéré Anglaise avait refusé leur proposition ? 

                                Autre conséquence de cet accord entre ces dégénérés sanguinaires : La grande famine et le génocide en Perse entre 1917-1919. :
                                8 à 10 millions de Perses exterminés.

                                http://www.irdc.ir/en/content/13813/default.aspx

                                http://www.payvand.com/news/12/oct/1234.html

                                 

                                Benjamin H. Freedman : « Facts are Facts, the Truth about the Khazars »

                                http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/67/15/03/Sionisme/Benjamin-Freedman-L-histoire-Occultee-des-Faux-Hebreux-Les-.pdf

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès