• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Low low-cost et ANPE : un aller simple pour l’Inde ?

Low low-cost et ANPE : un aller simple pour l’Inde ?

 Cela a fait polémique lundi : l’ANPE propose aux chômeurs français qui le souhaitent un poste d’informaticien à Pondichéry, en very "low-cost". Après les billets d’avion bradés, voici les chômeurs naturalisés expatriés, la fin du recrutement "bling-bling" ?...

Le rêve indien

A Pondichéry, ancienne colonie française devenue indépendante en 1954, une entreprise d’informatique créée par des investisseurs français veut recruter un développeur JAVA homme/femme, et le fait savoir via l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) française. L’information est sortie de la jungle du net par la chronique web de François Abiker de France Info (contrairement à ce que rapporte le le journal Le Figaro), puis a été reprise par le journal Le Parisien, puis par la plupart des quotidiens de la presse nationale et les grands médias télévisuels. Le Parti socialiste, suite à cette info, a aussitôt exprimé son indignation et a réclamé la suppression de l’offre du site de l’ANPE, créant une mini-polémique.

Inde, tour d’horizon  : l’Inde est située au 7e rang des puissances industrielles et est une puissance économique émergente. Sa population active est de 472 millions de personnes pour 1 129 866 154 habitants, dont 65% dans l’agriculture et 20% dans l’industrie du logiciel et des services. Le chiffre d’affaires de l’agriculture représente 17% du PIB, l’industrie 28%, et les services 55%. L’on voit bien à ces chiffres le déséquilibre existant entre les secteurs d’emplois par rapport aux actifs, et le PIB par habitant reste inférieur à 1000$ US, bien en-deçà de la Chine qui affiche un PIB par habitant de plus de 2400$ US, mais encore bien loin derrière les ténors de l’OCDE, Organisation de coopération et de développement économique. En Inde, le travail des enfants est autorisé à partir de 14 ans. Malgré son taux de chômage de 9,1% (légèrement supérieur à celui de la France), et son taux de croissance de 9,4% en 2006-2007 (cinq fois plus que la France), 25% de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté, mais surtout, des entrepreneurs étrangers choisissent de manière étonnante de recruter sur le marché français de l’emploi...

 

Travailler plus pour gagner… moins que le RMI

Le salaire mensuel de cet emploi d’agent de maîtrise est de 10 000 à 20 000 roupies, équivalent à une fourchette de 160 à 320 euros par mois pour un poste d’informaticien de niveau Bac+2 : moins que le RMI ! Certes, les conditions de vie en France ne sont pas comparables à celles de l’Inde, et ce salaire représente de quatre à cinq fois le salaire moyen dans ce pays, mais le climat et les risques liés à l’expatriation sont aussi des données à prendre sérieusement en compte pour le jeune diplômé français habitué aux matchs de foot entre amis, à la baguette de tradition et le camembert AOC. Les autorités officielles recommandent notamment pour les voyageurs de prévoir la prise en charge des frais d’évacuation éventuelle (rapatriement sanitaire), par une compagnie d’assurance dont le siège est domicilié en France. Mais les coûts de telles assurances ne sont certainement pas à la portée d’une personne gagnant moins que le RMI.

D’autre part, l’offre d’emploi est étiquetée "Contat à durée indéterminée" et le contrat est défini comme de "droit local", il ne s’agit donc pas d’une expérience saisonnière ou passagère comme l’indique Christian Charpy, directeur général de l’ANPE, au journal de 13 heures de France 2, mais bien d’une offre d’emploi durable dans une grande entreprise d’informatique de 5000 salariés. L’employeur indique, selon Le Figaro, que les "protections sociales et avantages sont à négocier ". En effet, en Inde, "pour les travailleurs qui disposent d’un revenu supérieur au plafond fixé par la loi, la couverture sociale est facultative" selon une étude du Sénat : "Inde : quelles règles sociales dans une économie émergente ?" Et le secteur de la santé s’est fortement développé au niveau du privé.

Cette offre d’emploi à l’ANPE est finalement très étonnante, car "chaque année, l’Inde forme 300 000 ingénieurs et 150 000 informaticiens, généralement anglophones", ce n’est donc pas la main-d’œuvre locale qui manque. De plus, "les Instituts indiens de technologie (IIT) qui les forment jouissent d’une réelle renommée internationale".

Du rêve au délire, billet "low-cost" pour emploi "low-cost" : low "low-cost" ?

Dans la mondialisation actuelle, la dérégulation des biens et des marchandises se transforme également en dérégulation de la main-d’œuvre. Le libéralisme prôné par Nicolas Sarkozy ouvre la porte aux situations les plus abracadabrantesques : les offres d’emploi comme celle de cette entreprise indienne constituent en effet pour un chômeur français sans ressources, un aller simple pour l’Inde  ; car comment revenir en France avec un salaire plus bas que le RMI ? Le tarif d’un billet d’avion dépasse déjà amplement un salaire mensuel dans cette entreprise indienne. Aucun moyen d’économiser : l’expatriement salarial devient expatriement tout court dans de telles conditions. Et comment expliquer que des informaticiens français devraient prendre le travail d’informaticiens indiens qui ne manquent pas dans ce pays ?

Si l’Inde attire beaucoup d’Occidentaux, de nombreux voyageurs y subissent aussi ce que l’on appelle, le "syndrôme des Indes" : bouffées délirantes, paranoïa… les symptômes sont nombreux et le voyage en Inde peut altérer les esprits les plus rationalistes, heureusement de manière réversible. Le choc des cultures peut être vivace et partir en Inde ne se fait donc pas sur un "coup de tête" : mieux vaut avoir un pied à terre en France ou de la famille susceptible de vous accueillir, au cas où... l’expérience proposée par l’ANPE tournerait au délire, la mondialisation libérale aidant. Avant de vous lancer à corps et esprit perdus dans cette aventure, donc, n’oubliez pas qu’Agoravox recrute également des développeurs JAVA, on ne sait jamais...



Crédit Images :

ANPE
Calvi et Messinger, La Sarko-attitude, éditions du Rocher


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

161 réactions à cet article    


  • Rousquille Rousquille 6 mai 2008 10:46

    "Low cost"= à bas salaire, mal payé, sous-payé

    Apprenez à parler français, on vous lira...


    • Abolab 6 mai 2008 10:51

      ...oui et ? Vous ne savez pas lire ?


    • Yohan Yohan 6 mai 2008 11:00

      réaction excessive et futile.

      Car c’est bien du sujet du jour qu’il est question et qui questionne fortement. Car comment qualifier une telle offre d’emploi ?, il s’agit bien d’un impair impardonnable qui souligne la désinvolture qui gagne les entreprises face à la mondialisation. De l’autre côté, il marque une tendance de l’ANPE soit à se montrer laxiste ou débordée, soit à faire du placement à tout prix en poussant les jeunes pousses à s’expatrier.


    • geko 6 mai 2008 10:53

      "Cette offre d’emploi à l’ANPE est finalement très étonnante" Non le recruteur recherche certainement une personne parlant le français pour la relation "client fournisseur" ou bien cette annonce est de la provoc !

      Vous avez bien mis en relief le piège à con ! Ce qui aurait été interessant de savoir puisque vous êtes étudiant : Comment réagissent les étudiant ? Est ce que ça bouge dans les facs et comment ?


      • Abolab 6 mai 2008 11:04

        La France n’est qu’au 15ième rang des partenaires commerciaux avec l’Inde avec 1,8% des parts de marché, et dans le secteur de l’informatique, je doute que ce soit pour des relations avec des fournisseurs français...

        Dans les facs, c’est toujours pareil, ça ne pense qu’à se divertir pour la grande majorité, beaucoup d’étudiants pensent que ça ne les concerne pas, ils se sentent protégés par la société de consommation...


      • geko 6 mai 2008 12:48

        Le fait que "La France n’est qu’au 15ième rang des partenaires commerciaux avec l’Inde avec 1,8% des parts de marché" n’explique rien ??

        A offre égale, si je vais m’installer en Inde je serais moins cher que mon concurrent, il n’y a pas photo !

        Pour les échanges techniques, notemment concernant les documents déterminant les aspects métiers d’une application, il est préférable de bien comprendre la langue sous peine de faire des boulettes de programmation qui remettent en cause l’ensemble de l’application ou au mieux certains de ses modules. La compréhension entre un informaticien et un non informaticien passe par une bonne définition du vocabulaire employé ! Les décalages sémantiques peuvent aboutir à de grosses erreurs d’interprétation !

        La piste hangar17 me semble une bonne piste. Tapez "site :www.hangar17.fr&quot ; (2 secondes) dans Google vous trouverez entre autres parmi les pages référencées quelques unes avec en contenu de la balise description : "Hangar 17, offshore france inde, referencement site web offshore, developpement offshore site web, developpement offshore gestion contenu ..."

        Piste à valider ! Cordialement


      • Abolab 6 mai 2008 13:24

        La langue de travail en informatique est l’anglais, pas le français !

        Par contre, il est possible que ce soit l’entreprise en question, dont voici l’adresse sur le cache de google : Hanger17 carte et photo


      • geko 6 mai 2008 13:58

        "La langue de travail en informatique est l’anglais, pas le français !" Merci de le préciser

        La construction d’une application se fait la plupart du temps dans le cadre d’une approche itérative permettant de rentrer dans le détail de l’application de valider chaque étape.

        Dans le cadre de cette approche, le développeur peut être amené à demander des précisions à un responsable de gestion ou comptable qui ne parle que français sur les règles de fonctionnement spécifiques à la législation française ou même déterminées au sein de l’entreprise ! 

        Cordialement.


      • Abolab 6 mai 2008 16:22

        Peut-être, mais la langue officielle de travail en Inde est l’anglais (cf rapport du Sénat), donc je pense que l’administration se fait en grande partie en anglais.


      • geko 6 mai 2008 16:45

        A ce compte là pourquoi recruter un français ? STOP j’arrête cette discussion stérile

        Vos arguments sont péremptoires et sans fondement, vous répondez systématiquement à côté de la plaque !

        Vos propos ressemblent étrangement à ceux d’un type de la LCR qui est venu me voir sur le marché avant les élections, en résumé ça donnait : "Je suis contre l’europe mais je ne sais pas pourquoi je ne sais même pas comment l’UE fonctionne" .......pour finir par m’avouer qu’il en avait marre de galérer avec l’administration pour avoir le RMI et qu’il n’avait jamais bossé ...... et pourtant je suis en accord avec le facteur sur pas mal de points ! On est pas sorti de l’auberge !

        Il a raison le Masuyer ça pue la manipulation à plein nez mais vous n’en avez pas l’intelligence !

        Après avoir lu les commentaires de ronchonnaire plus bas, je révise mon jugement et je retire "piège à con" dans mon premier commentaire ! D’une extrême à l’autre la connerie n’a pas de limites !


      • Abolab 6 mai 2008 17:16

        Il semble impossible que cette entreprise soit Hangar17 comme établi plus bas par TSS. Hangar17 est une toute petite structure de webdesign établie encore en 2006 à la Rochelle qui ne s’est expatrié que très récemment : impossible qu’elle se transforme tout à coup en entreprises de plus de 5000 salariés...plus proche de l’informatique industrielle.


      • bj33 6 mai 2008 11:05

        D’aprés Yahoo, le directeur de l’ANPE a répondu à un journaliste :

        "le salaire proposé est quatre à cinq fois supérieur au salaire moyen en Inde. Chacun est libre de faire ou non une expérience d’expatriation et je ne vois vraiment pas pourquoi on se pose la question de savoir si cette offre est légitime ou pas légitime"

        On peut se demander si bientot cela ne sera pas bientot cpnsidéré comme une offre "raisonnable"


        • bj33 6 mai 2008 11:18

          Ce qui est "rigolo" c’est de regarder les versions internantionales de cette offre d’emploi :

          http://www.naukri2000.com/careers/jobs.details.php3?id=29609
          http://www.xn—j6w22s31qqtm.com/index.php?post_id=536

          et je cite  : French is a real bonus.

          pour ceux qui seraient tentés, envoyer le cv à marketing@hangar17.com

          ne pas akler sur leur site, il est "down for maintenance".


        • Abolab 6 mai 2008 11:24

          Pas sûr que ce soit la même entreprise sur ces offres


        • bj33 6 mai 2008 12:11

          Il y a un lien qui a sauté, mais c’est bien la même boite un des contacts est le nom du patron de la boîte. Une bonne recherche google sur Hangar 17 et on les trouve....


        • EricB 11 mai 2008 02:15

          Ben tout à fait. Moi non plus, je ne vois pas où est le probleme. Cette annonce n’est nullement un "piège à con" : les conditions sont parfaitement décrites : contrat de droit local, avec salaire local ; et un tout jeune diplomé français peut parfaitement être interessé par une experience cuturellement passionnante pendant un an, dans un pays en pleine évolution, et qui nous bouffera à coup sûr dans les 30 prochaines années, avec un salaire certes déraisonnable par rapport à la France, mais parfaitement normal pour l’Inde. Ce jeune diplomé n’aurait d’ailleurs même pas ces conditions pour un stage en France ! Personnellement, si j’avais cette formation à ce stade de ma carrière, je n’hésiterais pas UNE SEULE SECONDE.

          Si vous regardez tant soit peu dans le domaine de l’humanitaire, il ya aussi des offres absolument incroyables pour des postes de cadres quasiment "volontaires" (avec juste une petite indemnité qui ne correspond en rien à ce à quoi ce cadre pourrait prétendre en France). Et là, personne ne monte sur ses grands chevaux. On ne force personne à accepter ces postes !

          Shakespeare aurait encore dit "much ado abouth nothing" : !


        • LE CHAT LE CHAT 6 mai 2008 12:00

          Ils en ont parlé hier aux infos de téhéfin , même qu’il y a deux volontaires juste pour le dépaysement !

          effectivement , si c’est juste pour un stage de 6 mois , ça se discute , surtout qu’il y a plein de stagiaires qui touchent même pas ça en France , CHEZ NOUS !!!!!!


          • aquad69 6 mai 2008 12:27

            Bonjour Abolab,

            Eh bien, nous y voilà ! Le marché mondial aux esclaves commence à se développer ; c’est le premier cas médiatisé, mais il n’y a aucune raison que celà s’arrête...

            Et ce sera la meilleure manière d’écraser définitivement et à l’échelle mondiale cette idée anachronique, digne de l’homme des cavernes, qu’il puisse encore exister quelque chose appelé "code du travail".

            Comme le rapporte Bj33, cette parole d’unn cadre nouveau modèle : "chacun est libre de faire une expérience d’expatriation et je ne vois vraiment pas pourquoi on se pose la question de savoir si cette offre est légitime ou non" .

             On aurait pu en dire autant des anciens cueilleurs de latex, au Brésil, que l’on avait déplacé en masse depuis chez eux en leur promettant la fortune, et qui, de manière la plus éhontée, se sont fait exploiter comme des esclaves, leur vie durant, dans les grandes plantation d’Amazonie, à l’époque du caoutchouc naturel : plus ils travaillaient, plus ils s’endettaient !

            "Chacun est libre de négocier..." à égalité, bien sûr ; car entre le chômeur aux abois et le propriétaire riche et puissant, il ne saurait y avoir de déséquilibre de pouvoir : chacun est libre de choisir...

            Comment en sommes-nous venus à accepter que des escrocs, des menteurs et des brigands puissent nous manipuler ainsi et monopoliser à ce point la parole officielle ? C’est un mystère...

            Cordialement Thierry


            • HELIOS HELIOS 6 mai 2008 19:01

              y’en a même un qui promet de gagner plus en travaillant plus ! c’est dire....


            • Gilles Gilles 6 mai 2008 12:39

              Bonne idée

              Délocalisons, les rmistes, les chomeurs , les trop vieux, les handicapés et tous les inutiles et assstés professionnels quoi, dans les pays à bas coût. En plus ils seront bien mieux là bas et pourront s’offrir un larbin à domicile pour 100€/mois

              Il n’a plus qu’à modifier les nouvelles règles du chomage. Si on refuse plus d’une offre d’emploi à moins de 10 000 km de chez soi, alors on perd sa nationalité.....et hop en centre de retention et dehors le parasite


              • donino30 donino30 6 mai 2008 12:40

                Tiens mes compatriotes sont en train de découvrir que la France n’est pas seule au monde. Comme vous cela m’embête, mais je ne vois pas en quoi cette histoire d’annonce est plus choquante qu’une jolie chemise fabriquée en Chine à 10cts pièce. La-dite chemise étant achetée sans le moindre remord par les même personnes outrées sur ce forum. Une question : seriez vous prêt à payer un logiciel 199€ avec la mention "développé en France" plutôt que le même développé en inde, fonctionnalités identiques, à 29€ ? Alors, pas de candidats ? Et bien les postes techniques à faibles valeurs ajoutées, comme le développement informatique, sont tout autant condamnés en france que l’a été notre industrie textile. C’est inévitabe mes amis, alors plutôt que de pleurnicher et de geindre, il serait intéressant de réfléchir à ce qui n’est pas délocalisable et/ou à très forte valeur ajoutée et de tout faire pour dynamiser ces secteurs.


                • bj33 6 mai 2008 13:07

                  Entièrement d’accord, nous avons commencé à laisser partir des ’petits jobs’, puis des industries entières et le mouvement continue.

                  A quand une taxe sociale sur les importations, ou une taxe sur les bénefs de ceux qui achètent en chine à 3 francs 6 sous quelque chose qu’ils nous revendent 3 euros 6centimes ....

                  En ce qui concenre la forte valeur ajoutée, je suis sceptique. D’un côté j’ai travaillé en expat dans des pays où on nus obligeiat à doubler nos personnels avce des gens du cru en formation et d’autre part, ce discours a été tenu pour le textile : il y a maintenant des designers de bon niveau en Chine et aussi bientôt des chaînes de montage d’Airbus.... Nous ne pourrons pas garder en permanence un avantage technique sur les pays à main d’oeuvre moins chère....


                • jondegre jondegre 6 mai 2008 14:29

                  BJ33 : "nous avons commencé à laisser partir..."

                  n’importe quoi, ce sont les politiques qui ont deliberement mis en place un systeme de "libre" echangisme avec le soutien de la propagande mediatique contre la volonte du peuple.


                • Mjolnir Mjolnir 6 mai 2008 16:07

                  "Une question : seriez vous prêt à payer un logiciel 199€ avec la mention "développé en France" plutôt que le même développé en inde, fonctionnalités identiques, à 29€ ?"

                  Foutaise.

                  Vous trouvez des chemises à moins d’1 euro ?

                  Les entreprises qui délocalisent augmentent leur marge, c’est tout. Nous, nous payerons toujours le même prix.


                • donino30 donino30 6 mai 2008 16:27

                  "Vous trouvez des chemises à moins d’1 euro ?" 

                  Il se trouve que oui, justement cher ami. Allez acheter des lots de 5000 pièces chez les chinois du 11eme arrondissement, vous aurez tout ce que vous voudrez au prix que vous voulez. Notez bien que pour l’exemple du textile, je ne parle pas là de délocalisation, mais de marchandise importée : les fabricants de textile communs français (je ne parle pas des distributeurs) et de tissus qui existaient il n’y a pas si longtemps, une petite vingtaine d’années, n’ont pas délocalisé, ils ont tout simplement disparu. Même ceux qui ont tenté le pari de l’usine ultra-moderne entièrement automatisée (cf. la défunte enseigne "marché commun du textile") n’ont pas tenu.

                   


                • donino30 donino30 6 mai 2008 16:52

                  "Nous ne pourrons pas garder en permanence un avantage technique sur les pays à main d’oeuvre moins chère."

                   

                  Non en effet, irrémédiablement nous serons (sommes ?) rejoints et dépassés, et c’est d’autant plus vrai que les pays émergents mettent en oeuvre de plus en plus de moyens dans la recherche et l’excellence, avec un appétit visiblement vorace, et que de notre coté on plafonne voire régresse. A titre d’exemple, les SSII indiennes ont presque toutes un certification méthodologiques ISO, alors que chez nous les managers peinent à mettre un sens en face de ce terme.

                   

                  En métier à forte valeur ajoutée non délocalisables, je ne parlais malheureusement déjà plus de production mais de services. Heureusement, les sièges sociaux sont encore pour la plupart en France... En informatique, l’avenir appartient encore aux intégrateurs de bon niveau, aux formateurs, consultants en architecture, coordinateurs et autres chefs de projet. Une niche de marché sans doute très lucrative va s’offrir à ceux qui sauront mettre en place une interface efficace entre les prestataires délocalisés et les clients nationaux. Et petit à petit, inexorablement les développeurs et simples consultants (au sens SSII, càd quasi développeurs) vont s’effacer du marché français.


                • donino30 donino30 6 mai 2008 16:59

                  Tiens, pour en finir avec le textile, j’ai à coté de chez moi un lycée professionnel qui continue de sortir chaque année une promotion de 70 couturières / travailleuses à façon. Si le sujet n’était pas aussi grave, ce serait à hurler de rire. Depuis maintenant 15 ans elles font leur stage à la fnac, castorama ou à décathlon. Et à la sortie elles tombent toutes au chômage ou pour les plus chanceuses aux caisses des supermarchés. Oui, donnons plus de moyens à l’éducation...


                • E-fred E-fred 6 mai 2008 21:35

                  T’as pas mis Zip !


                • wesson wesson 6 mai 2008 12:55

                  ils sont où les Lerma, les Rakotoarison, les grouillots de droite habituels pour dire que travailler à Pondichéry ou à Chandernagor c’est super ?

                   


                  • bj33 6 mai 2008 13:38

                    des que leur accés ADSL à Pondichéry est installé, ils nous feront la description du paradis (des employeurs)


                  • lison 6 mai 2008 13:18

                    Pour ma part je ne suis pas du tout surprise par cette annonce. Si l’Etat peut se permettre de réduire le nombre de fonctionnaires de façon aussi brutale et conséquente, c’est - entre autres - qu’il externalise les tâches administratives - gestion des bulletins de paie,traitement des impôts, recrutement et gestion de carriere des fonctionnaires. (voir le rapport d’Eric Woerth sur la délocalisation des fonctions support), et ce grâce à des sociétés comme CapGemini qui possède des milliers de collaborateurs en Inde. L’Inde est our le moment le premier fournisseur de main-d’oeuvre informatique. Ce mouvement de délocalisation de la fonction publique fait partie des directives européennes (projet SOPRA). . La compagnie américaine Oracle arrose le monde entier de ses programmes de "gestion intégrée des ressources humaines". Enfin on trouve sur le net des centaines de sociétés intermédiaires qui proposent aux industriels de délocaliser leurs tâches administratives vers d’autres continents avec des rabais pouvant atteindre 75 pour cent du prix local. Tout cela n’est qu’une question de temps (de peu de temps).

                     

                     


                    • SciFi SciFi 6 mai 2008 13:36

                      Réfléchissons un peu au problème, en évitant les réactions à chaud (réaction que j’ai moi-même eue au premier abord). Il s’agit d’une entreprise localisée en Inde, offrant un poste local dans un cadre juridique local, mieux payé que la moyenne dans ce pays.

                      Si j’étais indien résidant actuellement en France (pour études par exemple) et désireux de retourner au pays, je pourrais être intéressé par ce type d’emploi. Encore que je ne vois pas bien quel niveau de richesse représente un salaire supérieur de 4 à 5 fois la moyenne, ni la rémunération habituelle des informaticiens en Inde.

                      Si j’étais un jeune informaticien français cette fois, un peu avantureux, et désireux de faire une expérience exotique, je pourrais également être intéressé pour une période limitée (6 mois par exemple), en prenant la précaution de bloquer avant de partir l’argent nécessaire pour le retour. Etant donné que plusieurs entreprises françaises disposent de plateformes off-shore dans ce pays, cela peut être une expérience valorisante.

                      Evidemment, ce type de proposition n’a aucun intérêt pour un chômeur français ne désirant pas s’expatrier définitivement. Mais il me semble qu’il s’agit d’une proposition pas d’une obligation. Il me semble également que personne ne fasse apparaître ce type de proposition comme étant une alternative valable au chômage en France (du moins, je l’espère ! ).

                      Vis-à-vis de l’Inde, il ne s’agit pas d’un salaire low-cost. Hormis les considérations opportunistes citées ci-dessus, il ne s’agit pas d’une proposition pouvant retenir l’attention et il n’y a pas obligation de le faire.

                      Il était autrement plus scandaleux de trouver en France, comme cela a été le cas il y a quelques années, une société d’intérim qui proposait sur notre sol, des travailleurs d’Europe de l’est au tarif de ces pays. Ca, c’était du dumping et cela avait un réel impact social et économique sur le pays.

                       


                      • masuyer masuyer 6 mai 2008 14:02

                        Scifi,

                        je souscris entièrement à votre commentaire.

                        Je pense que si cette annonce a été médiatisée, c’est surtout qu’en ce moment il y a un projet pour obliger un chômeur à accepter un poste. C’est une instrumentalisation par la peur qui vient de mon "camp politique", ce que je regrette profondément tant on devrait laisser ces pratiques à la droite dure. Surtout qu’il y a des arguments plus rationnels contre ce projet (et notamment de souligner la contradiction entre "l’idée d’une France de propriétaires" et celle de la demande d’une plus grande mobilité géographique)


                      • geko 6 mai 2008 14:46

                        Bien vu Masuyer et Scifi, j’adhère à votre raisonnement, mais :

                        Ce genre d’exemple pose également le problème de la crédibilité de notre législation du travail, pour nombre de secteurs dont celui de l’informatique, et sa portée dans le temps.

                        On va imposer à un chômeur d’accepter une offre de travail pour une rémunération au moins supérieure à 80% à celle obtenue dans le poste précédent (après un premier refus). Soit.

                        Mais associez cette disposition au concept de "flexisecurite" cher à Mr Fillon. Combien de temps faudra t-il pour aligner le salaire moyen français sur celui de pays comme l’Inde ?

                        Sur une base 100->80->64->51,2->40,96...... Des actionnaires de plus en plus riches et des salariés réduits à l’état d’esclave dans peu de temps. A quand les salariés parqués dans les tentes de la croix rouge devant l’entreprise pendant que d’autres se vautrent dans la luxure ?


                      • claude claude 6 mai 2008 15:22

                        merci scifi pour votre approchepertinente, raisonnée et raisonnable.

                        il n’en reste pas moins que l’employeur fait preuve d’un certain cynisme. habituellement les postes à l’étranger permettent de meiux démarrer dans la vie professionnelle, et je ne crois pas que cela soit le cas ici.

                         


                      • SciFi SciFi 6 mai 2008 17:50

                        @Claude

                        Si la société est indienne (à ne pas confondre avec le fait qu’il s’agit de français qui sont à l’origine de la société), l’annonce n’est pas choquante.

                        Mais, en dehors des cas que j’ai cités plus haut, elle a peu de chances d’intéresser un développeur Java français : on se les arrache actuellement.

                        Je trouve bien plus choquant la délocalisation massive de travail à l’étranger via nos sociétés françaises avec des effectifs offshore. Car, là, il y a bien concurrence sur notre sol sur la rémunération de ce travail, très largement en notre défaveur.

                        @Geko

                        Je suis bien d’accord avec vous sur le dumping que représente la nouvelle mesure gouvernementale. Cela ne me plait pas du tout. Cependant, il ne faut pas mélanger cette offre avec les lois en cours. Je pense que Masuyer a raison sur la récupération que l’on fait autour de ce cas, et je salue au passage sa capacité à critiquer son propre "camp politique".

                         


                      • geko 6 mai 2008 18:59

                        @Scifi Je m’efforce de faire la part des choses. Vous avez raison de souligner qu’on ne peut faire une généralité à partir d’un exemple. Merci à Masuyer pour son objectivité. J’éviterais de réagir à chaud dorénavant !


                      • EricB 11 mai 2008 02:19

                        J’ai écrit à peut prés la même chose plus haut avant de voir votre commentaire auquel je souscris entierement.


                      • TSS 6 mai 2008 13:47

                        d’après un ancien employé de Hangar 17 qui a demissionné au moment de la decentralisation de loire atlantique en Inde ! la société compte tout au plus une quinzaine de salariés !!

                        et pourquoi passer une annonce en France alors que l’ Inde est reputée pour avoir les meilleurs informaticiens au monde


                        • pen-ar-bed 6 mai 2008 17:04

                          Je rectifie : les indiens ne sont pas les meilleurs informaticiens du monde, ils sont les développeurs les moins chers.

                          Souvenez vous des logiciels produits par EDS (1ére SSII mondiale et chantre de l’informatique dite industrielle) pour les JO d’Atlanta : un niveau de ridicule rarement atteint. 

                          Un peu plus cher mais très à la mode les centre de développement au Maroc : demandez à BNP Paribas et à GFI ce qu’ils en pensent ...

                           

                           

                           

                           


                        • sisyphe sisyphe 6 mai 2008 13:57

                          Bah ! Ce n’est qu’un retour de manivelle !

                          Pendant des années (et encore aujourd’hui), nous avons fait venir des travailleurs de pays sous-développés pour les sous-payer ! Le boomerang revient donc, et voici des pays "émergents" mais à la croissance forte qui font venir des chomeurs de chez nous pour les sous-payer : finalement, quoi de plus logique ?
                          Vous découvrez la mondialisation ?

                          Bienvenue dans le XXIème siècle !


                          • Zkyx 6 mai 2008 15:23

                            En l’occurence ils ne sont pas "sous-payés" mais plutôt "surpayés" dans le pays qui les accueille, vu qu’on parle de 3/4 fois le salaire moyen (en France si on me donne 4 fois le SMIC je suis pas mécontent) :)

                            Ensuite on nous bassine souvent avec la croissance de ces pays, et j’ai toujours tendance à dire que 10% de zéro ça fait encore zéro... en gros quand on part de rien c’est plus facile d’avoir une grosse croissance.


                          • sisyphe sisyphe 6 mai 2008 15:52

                            par Zkyx (IP:xxx.x9.34.107) le 6 mai 2008 à 15H23

                             

                            En l’occurence ils ne sont pas "sous-payés" mais plutôt "surpayés" dans le pays qui les accueille, vu qu’on parle de 3/4 fois le salaire moyen (en France si on me donne 4 fois le SMIC je suis pas mécontent) :)

                             

                            Comme réponse, je vous renvoie à cet excellent post un peu plus bas :

                            http://www.agoravox.fr/commentaire_static.php3?id_article=39569&id_forum=1702380


                          • tvargentine.com lerma 6 mai 2008 14:00

                            Si il fallait démontrer la nécessité de reformer l’ANPE ,la preuve vient d’être apportée et soyon sur qu’elle n’est pas venue comme cela

                            Rappelons nous voici quelques années ou une agence avait passée des annonces pour un "employeur" qui avait une boite de nuit et qui recherchait des "escorts"

                            La réforme de cette machine qui est purement administratif a déjà démontré depuis des années sont inefficacité à trouver des emplois correspondant aux offres des entreprises.

                            Qui ici,peut affirmer qu’il a trouvé du boulot grace à l’anpe ???????

                            PERSONNE,car cette structure n’a jamais intégré l’entreprise et les personnes qui travaillent ne sont bonnes à RIEN

                            OUI JE PORTE UN JUGEMENT DE VALEUR

                            Bien souvent c’est la planque dorée pour des bras cassés ou des "syndicalistes" qui ont des emplois de complaisances

                            Alors laissons le gouvernement nous débarasser de ces bras cassés qui serait capable de manifester si demain il n’y avait plus de chomeur en France et qui coute énormement d’argent aux contribuables

                            L’emploi,ce sont les entreprises,les interims et la futur fusion devrait pouvoir permettre d’avoir une vrai plateforme d’emploi et de formation professionnelle et non le triste spectacle de bras cassés ou de syndicats qui se financent en emplois de complésances et d’organismes de formation qui ne sont que des pompes (détournements ?) à fric

                             


                            • masuyer masuyer 6 mai 2008 14:24

                              Désolé Lerma mais j’ai déjà trouvé du travail grâce à l’ANPE.

                              Le bouche à oreille fonctionne également. Je pourrais peut-être vous mettre en relation avec des employeurs potentiels si vous êtes prêt à être mobile tant géographiquement que professionnellement.


                            • lison 6 mai 2008 14:27

                              Certes ce travailleur gagnera 5 fois plus que le salaire moyen local, mais un problème va se poser. Comment aider sa famille restée en France ? Pour ma part, je serais bien en peine de pouvoir subvenir aux besoins de mes proches avec un salaire inférieur à ce que je dépense tous les mois pour eux. Le parallèle avec les travailleurs immigrés tels que nous les connaissons en France, n’est pas justifiable. La différence de salaire entre leurs pays d’origine et la France peut leur permettre d’aider financièrement leur famille restée au pays. Dans le cas présent ce salaire indien - fut-il bon - ne permettra plus cette entraide familiale alors que par ailleurs toutes les prestations sociales sont revues à la baisse.


                              • lison 6 mai 2008 14:31

                                "et pourquoi passer une annonce en France alors que l’ Inde est reputée pour avoir les meilleurs informaticiens au monde "

                                 

                                Mais parce qu’il faut une "interface" qui connaisse la langue d’origine des dossiers qui seront traités à l’étranger. A moins qu’on ne nous force à remplir nos feuilles d’impôts en anglais ou à consulter nos relevés de compte bancaire dans la langue de Shakespeare !


                              • Yohan Yohan 6 mai 2008 15:02

                                On commence par délocaliser les machines, puis les entreprises et maintenant : les travailleurs. Et il y a des gens pour trouver ça normal ????. Bradons tant qu’on y est nos savoirs faire (ce qui se fait d’ailleurs déjà) et partons à la montagne élever des chèvres.

                                 

                                 


                                • masuyer masuyer 6 mai 2008 15:34

                                  Elever des chèvres à la montagne demande de nombreux savoir-faire.


                                • Yohan Yohan 6 mai 2008 15:49

                                  @masuyer

                                  Briseur de rêves , và !!!


                                • Julius Julius 6 mai 2008 15:48

                                  Je pense que personne ne soit obligé d’accepter cette offre. Je ne voudrais pas y aller pour de tels salaires, mais quelqu’un d’autre peut trouver cet emploi attrayante. Si l’ANPE ne trouve aucun candidat, ils devront faire une offre plus élevée ou à chercher ailleurs. 


                                  • aeonys aeonys 6 mai 2008 16:07
                                    Ahhh !! Je vous avoue que j’ai lu avec un TRES grand plaisir cet article car je l’attendais de pied ferme !
                                    Cet article est génial ! Et je m’explique. Il démontre par A+B que de nombreux Français n’ont aucune idée du monde dans lequel ils vivent et qu’ils n’ont de surcroît aucune autre envie de le connaître qu’a travers leur écrans plasma ou dans un club med.
                                     
                                     
                                     
                                     
                                     
                                    En premier lieu, je vais me permettre de proposer une simple idée : Si la même offre avait été placardée sur les murs des ANPE avec un salaire 3 a 4 fois supérieurs aux salaires moyens français, nul tollé n’aurait émergé. Et pourtant quelle injustice pour les Indiens… Mais ceux qui s’indignent aujourd’hui s’en fiche des indiens, comme du reste des habitants de la planète et ils prouvent que seul importe leur petit confort même au détriment de l’égalité entre les peuples :)
                                     
                                    Ensuite, proposons l’idée suivante, si n’importe lequel employé travaille dans une entreprise Française et que son collègue d’a cote, un américain, fais le même travail et a les même compétences mais est paye 8 fois le salaire du Français et s’en vante. Combien de temps avec que les insultes pleuvent ? Pas longtemps avec l’auteur de cet article, c’est le moins que l’on puisse déduire.
                                     
                                    La Vérité, crue et froide de l’état du monde touche enfin le quidam grâce à cette merveilleuse annonce. Oui la France est un pays extrêmement riche alors qu’une bonne partie de la population mondiale vit sous le seuil de pauvreté, vit d’emploi de misère et peine à se nourrir. Certains le savaient mais ne l’avaient jusqu’à présent assimilé.
                                     
                                    Ce qui pour de nombreux Français semble être une misère (je parle du salaire proposé) est pour de nombreux habitants du monde une opportunité a saisir !
                                     
                                    Ce Salaire comme le dit le patron de l’anpe est pourtant 3/4 fois supérieur au salaire local, mais celui qui critique cet article a peur de quitter les réalités auxquelles il est habitué… Il est clair que l’auteur que l’auteur de cet article ne sera jamais un rockfeller ou un Bill Gates : arrive sans un sou pour devenir pour un temps les hommes les plus riches, parce que eux en voulaient…
                                     
                                    Afin d’enterrer rapidement la critique : Les fondations Gates et Rockfeller font a elle seules plus pour lutter contre la pauvreté et la misère dans le monde que la somme de tous ceux qui se plaignent de cette annonce…
                                     
                                    La réalité est la aujourd’hui : La France est un pays stable, les bibliothèques sont partout, les livres et Internet et autres sources d’information accessibles par tous et ce pour presque rien. L’éducation bien que imparfaite est sans doute parmi les 50 meilleures du monde malgré tout.
                                     
                                     
                                     
                                     
                                     
                                     
                                    Celui qui naît en France est un chanceux, un foutu veinard. Il a la possibilité de vivre dans un pays en paix qui peut lui assurer une éducation, il a probablement grâce a l’école la possibilité de voyager et en cas de besoin, il peut obtenir des bourses pour payer ses études.
                                     
                                    Le monde est « fermé » par cela j’entend que c’est un territoire fini sur lequel il n’y a plus de continent a découvrir mais pour lequel tout reste a faire. Ceci ne vaut pas que pour les étudiants, les enfants mais aussi pour les chômeurs.
                                     
                                    Car messieurs dames, il faut etre bien candide pour trouver monstrueux cette annonce… Les Irlandais ou les Polonais qui ont émigres aux états unis sont bien devenus des communautés prospères…
                                     
                                    Alors, ce commentaires est pour tous les Calimero qui se plaindront en voyant cette annonce, Il y a chaque années plein d’offres non remplies en France. Si vous n’etes pas pres a faire un de ces emplois (il n’y a pas de sous métiers), alors partez vois si l’herbe est plus verte dans le champs du voisin…
                                     
                                    Et pour vous prouver que ceci n’est point une Fadaise, je vais prendre un exemple concret : Il y a 2 années je me suis expatries par ennui en France, j’ai vécu avec un salaire de 600EURO par mois en bossant 50h par semaines. J’ai bosse et aujourd’hui 2 ans plus tard j’ai eu l’opportunité de gagner bien plus. Donc c’est possible, il faut sans doute faire preuve du courage qui manque a nombre d’entre ceux qui critiquent cette annonce : car elle les mets en face de leur propre avarice et de leurs propre manque de courage.
                                     
                                    Cordialement
                                     
                                    Aeonys

                                    • EricB 11 mai 2008 02:26

                                      +1 !


                                    • Abolab 6 mai 2008 16:14

                                      Petite erreur : il s’agit de David Abiker et non de François Abiker de France-Info, qui a sorti l’info, issue notamment de plusieurs blogs dont "Vive Le Goulag".

                                       

                                      On peut remarquer qu’il est assez étonnant que ces journalistes du Figaro et consoeurs trafiquent leurs sources pour ne pas citer le blog à l’origine de l’info : drôle de déontologie du journalisme...


                                      • Mjolnir Mjolnir 6 mai 2008 16:18

                                        J’ai l’impression que certains commentateurs considèrent que tous les français ont des salaires de cadre sup et qu’ils ne connaîtraient le monde qu’à travers leur "écrans plasmas" ou le "club med", qui achètent des chemises au prix fort, ce sont ces mêmes commentateurs qui prétenderaient que les français n’ont pas les pieds sur terre. C’est l’hopital qui se fout de la charité. Ecoeurant, le cynisme de certains.

                                         

                                         


                                        • aeonys aeonys 6 mai 2008 16:28

                                          @ MJOLNIR :

                                          Je ne dis pas que "tous" les Francais ont des salaires de cadres et qu’il ne voient le monde qu’a travers des club med et veulent absolument des ecrans plasma, j’utilise cet extreme pour demontrer une chose : qu’en France, ces choses sont accessibles,

                                          Et parlant d’hopital qui se fout de la charite, je tiens juste a dire que oui meme le francais pauvre l’est moins que le pauvre dans de nombreux autres pays....

                                          J’etais au Brezil il y a quelque semaines, un de mes meilleurs amis la bas est Fernando, son pere est mort a l’age de 24 ans d’alcoolisme, sa mere l’a abandonee a 6 mois pour se prostituer, il fut eleve par ses grand parents paternels, il vend aujourd’hui des hamac surla plage, il ne fait pas parti des pauvres, il ne se plaint pas de son sort, et il a un boulot honnette, finalement il est presque chanceux... comme il se considere et il bosse et prend le temps de vivre.

                                          Parce que les vrai pauvres la bas vivent au mieux dans la rue en mendiant et dormant sur du cartons ou dans des favelas et peuvent crever la gueule ouverte car jamais l’etat ne levera le petit doigt pour eux, au mieux l’eglise fait des soupe collective des fois...

                                          Alors les discours plaintifs des francais pour moi qui vit dans un ancien pays communiste ca me saoule en effet. Car meme le plus pauvre en France a une chance de s’en sortir...


                                        • Mjolnir Mjolnir 6 mai 2008 16:35

                                          "Parce que les vrai pauvres la bas vivent au mieux dans la rue en mendiant et dormant sur du cartons ou dans des favelas et peuvent crever la gueule ouverte car jamais l’etat ne levera le petit doigt pour eux, au mieux l’eglise fait des soupe collective des fois..."

                                          Ca vous arrive de sortir ?

                                          non, parce qu’à vous entendre, il n’y aurait pas de mendiants qui dorment sur des cartons chez nous.


                                        • EricB 11 mai 2008 02:38

                                          à Mjolnir :

                                          Quel cynisme ? C’est vous qui faites dire à Aenonys ce qu’il n’a jamais dit. je suis tout à fait d’accord avec lui : quand on voit les français qui se plaignent continuellement du pouvoir d’achat, de la pauvreté en France, etc ; ca fait bien rire (ou pleurer) ceux qui ont bougé leurs pieds un peu autour de cette planete. Non, la "pauvreté" en France, c’est pour certains, ne pas pouvoir remplir son caddie à ras-bord chaque semaine à Auchan, c’est ne pas pouvoir partir à toutes les vacances et tous les ponts (de plus en plus nombreux), et j’en passe. Allez faire un tour en Inde, vous aurez une meilleure idée de ce qu’est rééllement la pauvreté. Et là-bas, pas de 5 semaines de congés payés, pas de RTT, pas de chomage, pas de retraite pour la plupart des gens...

                                          Les français se battent pour continuer à garder des acquis qu’ils considerent comme dus et permanents, alors qu’ils ont été gagnés dans des heures économiques plus propices, mais que le pays ne peut plus financer aujourd’hui. Et c’est une honte totale que la Gauche continue un discours démago qui fait croire au peuple que tout cela est encore possible. Ca ne l’est plus, et ca le sera de moins en moins avec l’émergence des pays comme la Chine, bientot l’Inde. Il faudra bien ouvrir les yeux un jour ou l’autre.


                                        • ronchonaire 6 mai 2008 16:23

                                          L’inculture économique a encore frappé, cet article et les commentaires précédents sont hallucinants d’ignorance.

                                          Primo, le salaire NOMINAL ne signifie absolument rien, c’est le salaire REEL qui compte ; gagner 320 euros en Inde revient à gagner 10 fois plus en France : la personne qui va accepter ce job va donc vivre plus que décemment ! J’irais même un peu plus loin : l’indicateur réellement pertinent n’est pas le salaire mais la capacité d’épargne, en valeur nominale cette fois-ci. Avec un tel salaire et compte tenu du niveau de vie local, la personne qui acceptera ce job pourra mettre environ 100-150 euros "de côté" par mois ; combien d’informaticiens débutants avec un bac+2 en France peuvent en dire autant ?! Enfin, cette personne aura largement les moyens de se payer un billet retour si ça se passe mal.

                                          Secundo, ces références systématiques au système franco-français ("c’est moins que le RMI") sont symptomatiques d’un égocentrisme affligeant. L’Inde n’est pas la France et les salaires indiens sont inférieurs au RMI français ; Oulalalalalala !!! Quelle découverte ! Franchement, ça vous arrive de sortir de chez vous de temps en temps ? Vous devriez essayer, vous verriez qu’il y a un monde autour de nous, et que ce monde est à 90% bien plus pauvre que notre beau pays. Vous jouez tous les vierges effarouchées de voir le loup pour la première fois mais vous vous attendiez à quoi ? A des salaires équivalents aux salaires français dans un pays où la moitié de la population n’a même pas accès à l’eau potable ? Et puis quoi encore, les 35 heures et 10 semaines de congés payés, comme nos chers (très chers) fonctionnaires ?! Il serait quand même temps de réaliser que les français sont, selon les standards mondiaux, des privilégiés. Qu’ils arrêtent donc de se plaindre !


                                          • Mjolnir Mjolnir 6 mai 2008 16:28

                                            Si cette offre est si intéressante, qu’est ce que vous attendez pour l’accepter ? Qu’est ce que vous attendez pour aller vivre en Inde ?


                                          • Abolab 6 mai 2008 16:41

                                            Dans ce contexte, à quoi cela sert-il d’appeller l’organisme diffusant cette offre : "Agence Nationale pour l’emploi", car il s’agit bien d’une précarisation de l’emploi au niveau du territoire français, même si au niveau du territoire indien, l’offre serait acceptable en terme de conditions de vie, pour un français. Encore que, il y aurait perte au niveau de la sécurité sociale et autres avantages existant dans le système français.

                                            Gagner 160 euros par mois, ce n’est pas acceptable sur le territoire français, et cela ne peut être cohérent avec la politique gouvernementale actuelle incitant les actifs à devenir propriétaire.

                                            A moins que le gouvernement n’incite les travailleurs à devenir propriétaire en INDE, un néo-colonialisme ?

                                            Je doute que les indiens apprécieraient.


                                          • ronchonaire 6 mai 2008 16:42

                                            Je ne suis pas informaticien et j’ai déjà un travail. Mais j’ai déjà connu ce genre d’expérience (dans des pays bien pires que l’Inde) et je n’en suis pas mort, bien au contraire.

                                            Ceci dit, vous n’avez pas de chance : il se trouve qu’un ami à moi, très diplômé, est parti travailler en Inde au salaire local (environ 500 euros par mois). Il vit comme un prince et ne semble pas du tout pressé de revenir en France.

                                            Bien à vous.


                                          • Mjolnir Mjolnir 6 mai 2008 16:46

                                            Votre ami ne veut pas revenir en France et heureusement pour lui parce qu’avec 500 euros par mois, je doute qu’il aurait les moyens de revenir vivre en France.

                                             


                                          • Abolab 6 mai 2008 16:47

                                            Personnellement, cela ne m’intéresserait pas beaucoup de vivre comme un prince au côté de gens dans la misère, chacun son truc...


                                          • sisyphe sisyphe 6 mai 2008 16:51

                                            par ronchonaire (IP:xxx.x47.128.225) le 6 mai 2008 à 16H23

                                             

                                            L’inculture économique a encore frappé, cet article et les commentaires précédents sont hallucinants d’ignorance.

                                            Moi, c’est votre intervention que je trouve hallucinante de bétise !

                                            On le sait que les salaires en Inde ne sont pas les salaires français : merci du tuyau, hein !

                                            Nous, on parle de travailleurs FRANCAIS : ok ? Qui, même s’ils vont aller travailler en Inde, ont une famille, la plupart du temps des crédits ici, bref des engagements auquel avec un salaire indien, ils ne pourront JAMAIS faire face.

                                            Alors, arrêtez de nous la jouer : ouvrez les yeux : les yeux, quand on les ouvre, c’est pour voir, effectivement, le travail bradé, sous-payé, délocalisé pour des salaires faméliques ; bref une exploitation de plus en plus éhontée. Comme dit ci-dessus, allez y vous travailler en Inde, pour ce salaire, vous pouvez même aller travailler en Chine, pour un salaire chinois si ça vous tente, mais surtout, ne venez pas jouer les donneurs de leçon, svp.

                                            Quand on part à l’étranger travailler, c’est, TOUJOURS, pour gagner plus que ce qu’on gagne : pas pour aller grossir les rangs des exploités de pays émergents : sinon, on peut très bien se faire exploiter ici, comme d’hab ; au moins, on a des repères.


                                          • sisyphe sisyphe 6 mai 2008 16:56

                                            par ronchonaire (IP:xxx.x47.128.225) le 6 mai 2008 à 16H42

                                             

                                            Ceci dit, vous n’avez pas de chance : il se trouve qu’un ami à moi, très diplômé, est parti travailler en Inde au salaire local (environ 500 euros par mois). Il vit comme un prince et ne semble pas du tout pressé de revenir en France.

                                             

                                            De toutes façons, il n’a pas le choix, hein ! Parce qu’avec ce salaire, en France, il irait grossir les rangs des SDF.

                                            La notion d’expatriation est un choix individuel, qui engage entièrement le mode de vie. Certains peuvent le faire en toute connaissance de cause, et s’en trouver bien : tant mieux pour eux. Y être contraint est une chose complètement différente, surtout dans des conditions où on est obligé de rompre toute attache avec la France, et, dans ce cas là, définitivement ; parce qu’on n’a plus les moyens d’y revenir vivre.


                                          • Mjolnir Mjolnir 6 mai 2008 16:57

                                            Et votre ami, il met ses enfants dans une école indienne ordinaire ? Il va se faire soigner dans un hopital indien ordinaire ?

                                            Ne soyez pas hypocrite : l’expatriation : oui mais il y a des limites, n’est ce pas ?


                                          • masuyer masuyer 6 mai 2008 16:58

                                            Ronchonnaire,

                                            la première partie de votre commentaire contient des éléments pertinents. Notamment sur le salaire réel et la capacité d’épargne (ou de revenu disponible).

                                            Pour autant attention. Si vous souhaitez garder en Inde ou dans n’importe quel pays en voie de développement votre mode de vie français, gagner 4 fois le salaire moyen local risque de ne pas être suffisant. Pour avoir la même capacité d’épargne, vous devrez adopter le mode de vie local (la viande tous les jours est à oublier, le véhicule personnel aussi, les voyages à l’étranger aussi, etc....)

                                            Malgré tout l’annonce ne me parait pas choquante tant qu’on oblige pas un chômeur a l’accepté. Les expats dans un pays en voie de développement gagnant un salaire supérieur à celui qu’ils toucheraient dans leur pays d’origine à qualifiaction et poste égal me parait nettement plus choquant et alimentent un ressentiment de la part des populations locales.

                                            Dernier point, j’aimerais bien savoir o vous avez vu que les fonctionnaires disposent de 10 semaines de congés payés en sus des 35heures hebdo.


                                          • Mjolnir Mjolnir 6 mai 2008 17:16

                                            "Dernier point, j’aimerais bien savoir o vous avez vu que les fonctionnaires disposent de 10 semaines de congés payés en sus des 35heures hebdo."

                                            Dans le volume 21 de l’encyclopédie "mythes et légendes sur les fonctionnaires" aux éditions MEDEFE


                                          • masuyer masuyer 6 mai 2008 17:28

                                            L’ami de Ronchonnaire qui n’est pas pressé de rentrer en France me rappelle une connaissance qui a vécu en Inde pendant des années et qui arrivée à 40 ans est revenu chez nous. Elle galère beaucoup et doit compter sur une solidarité familiale qui s’étiole de jours en jours sur l’air de "La Cigale et la Fourmi). Lorsqu’on est jeune on ne pense pas forcément qu’on va vieillir un jour.


                                          • ronchonaire 6 mai 2008 18:10

                                            Ce fil de commentaires est vraiment intéressant et très instructif sur ce qui ne va pas dans ce pays : une indécrottable mentalité de losers et une faculté à se plaindre de tout qui dépasse l’entendement. On parle d’un job en Inde aux conditions locales et tout ce que les commentateurs trouvent à dire c’est "et la sécu ?", "et les emprunts immobiliers ?", "et les points retraites ?", "et le retour en France ?". C’est pathétique !

                                            Mais je suis quand même d’accord avec vous tous : accepter ce genre de job implique de sortir des sentiers battus et de se préoccuper davantage du monde qui nous entoure que de ses points retraites ; cela implique de se demander ce que l’on veut faire de sa vie sans se demander si les laxatifs sont remboursés en Inde ou pas ; cela implique d’être curieux de ce que peut être la vie dans un pays aussi différent de la France que l’Inde ; bref, cela implique un minimum d’ouverture d’esprit et de goût de l’aventure, deux qualités dont manifestement, très peu de personnes sont pourvues en France en général et sur AgoraVox en particulier.

                                            PS : l’ami en question pourrait très bien revenir (je vous ai expliqué pourquoi ci-dessus) ; il est plus heureux là-bas, voilà tout, et ce n’est pas le seul à être plus heureux à l’étranger qu’en France (même sans la sacro-sainte sécurité sociale).

                                            PS2 : masuyer et Mjolnir, renseignez-vous auprès du personnel de l’éducation nationale (pas forcément les enseignants eux-mêmes d’ailleurs), vous verrez que ce que je raconte n’est pas tant un "mythe" sur les fonctionnaires que cela. Ceci dit, je ne leur jette pas la pierre : leur employeur leur offre de telles conditions, ils auraient tord de ne pas en profiter.


                                          • masuyer masuyer 6 mai 2008 19:21

                                            Ronchonnaire,

                                            je ne dis pas autre chose que vous, je ne pense pas que des points retraite soit le "rêve d’une vie". Et une expérience de ce genre pourrait me tenter (pas forcément en Inde).

                                            Attention toutefois, les allocations retraites et diverses, permettent à l’individu une certaine indépendance et lui évite de trop devoir s’appuyer sur la solidarité directe de ses proches l’âge venu. Dans les pays où les "retraites’" n’existent pas, ils existent des systèmes de solidarité intergénérationnelle et familiale qui se sont distendus chez nous.

                                            Maintenant, il ne faut pas non plus se voiler la face, et bien se poser tous les questions avant de postuler pour ne pas le regretter ensuite.

                                            Pour les fonctionnaires, ils ne sont pas tous à l’éducation nationale.


                                          • La Taverne des Poètes 6 mai 2008 16:26

                                            "Indien vaut mieux que deux tue-le-rat", c’est ce qu’on voudrait faire croire à ces chômeurs.


                                            • dup 6 mai 2008 16:38

                                              hallicinant !! on croyait de le sommet était atteint avec l’offre pour la Roumanie à 110 euros par mois . Voilà où mene la compétivité et la flexibilité .

                                              Il y a une question que je me pose : si tout le monde travaille pour 20 000 roupies , vous consommerez pour 20 000 roupies , donc effondrement des ventes et déflation . De fait vous devrez travailler pour 10000 roupies et ainsi de suite. Pur suicide .Vous ferez que de courir après un travail innexistant et / ou travailler 80 heures par semaine. Où est le sens de la vie ? CHAQUE FOIS QUE VOUS ENTENDREZ UN ELU PRONOCER LES MOTS DE COMPETIVITE, DE FLEXIBLITE , DE FUSION , DE DELOCALISATION , DE CROISSANCE DE PRODUCTIVITE , DE DEREGULATION DE OMC DE AGCS DE BOLKENTSCHTROUMPF, D’OUVERTURE , DELIBRE CIRCULATION , DE UE , FAITES LEUR UNE GROSSE TETE , IL Y VA DE VOTRE VIE


                                              • Mjolnir Mjolnir 6 mai 2008 16:45

                                                Ainsi 320 euros serait un salaire confortable en Inde donc cette offre serait intéressante et honnête.

                                                 

                                                Mais quelle sécurité sociale il y a là bas ?

                                                Que se passe-t-il lorsqu’on tombe malade ? Lorsqu’on se fait licencier ou si la boîte fait faillite ? Quel avenir alors pour le français qui se serait expatrié là bas ? Aurait il encore les moyens de revenir en France ? Quel retraite pour lui ?


                                                • masuyer masuyer 6 mai 2008 17:01

                                                  Mjolnir,

                                                  tu poses les bonnes questions, même si je ne suis pas choqué par cette annonce.


                                                • Mjolnir Mjolnir 6 mai 2008 17:10

                                                  masuyer

                                                  Moi non plus, le salaire est biensûr à pondérer par rapport au coût de la vie indienne mais je me demande ce qu’elle fait à ANPE comme l’auteur de l’article l’a souligné. Et c’est quand même étrange à l’heure où notre premier ministre parle de supprimer dans les faits les 35h et où on contrôle plus sévèrement les chômeurs, il y a comme un message subliminale dans tout ça, on prépare les esprits à un gros changement et pas dans le bon sens pour 99% de la population.

                                                   

                                                   


                                                • masuyer masuyer 6 mai 2008 17:23

                                                  Mjolnir,

                                                  le salaire est bien entendu à pondérer avec le coût de la vie sur place, tout en n’oubliant pas les objections que j’ai faite à Ronchonnaire dans un post plus haut, ainsi que les tiennes.

                                                  Car une chose à laquelle il faut faire attention, c’est que celui qui accepte cette offre, s’il reste longtemps, s’interdit tout retour en France. Car quid de ses cotisations retraites ?

                                                  Je trouve très pertinentes tes réflexions sur l’hospitalisation, ou la scolarisation.

                                                  Pour ce qui est du "message subliminal", je pense que tu fais erreur, et s’il existe, il est plutôt l’oeuvre de mon camp politique comme je l’expliquais plus haut.


                                                • Abolab 6 mai 2008 17:58

                                                  Quel est votre camp politique Masuyer ?


                                                • masuyer masuyer 6 mai 2008 18:05

                                                  Bonjour Abolab,

                                                  excusez-moi, je l’ai écrit dans ma fiche de présentation, mais c’est vrai que j’aurais pu le préciser. Je suis adhérent au PCF, je vous dirai à gauche du PS.

                                                  Cordialement


                                                • Abolab 6 mai 2008 18:11

                                                  D’accord merci pour la précision, cela dit, je croyais que la gauche de la gauche c’était la LCR ?


                                                • Abolab 6 mai 2008 18:13

                                                  pardon j’ai lu trop vite : "gauche du PS", et non "gauche de la gauche"


                                                • masuyer masuyer 6 mai 2008 18:18

                                                  La LCR est-elle toujours la gauche de la gauche quand son porte-parole passe son après-midi chez Drucker. Le jour où Marie-Georges Buffet nous joue ce jeu, je rends ma carte.

                                                  Mais j’étend mon camp politique au-delà du seul PCF (dont je n’aime pas trop le F)


                                                • geko 6 mai 2008 19:17

                                                  Est-ce toujours dans les méthodes de la LCR de prendre les gens pour des jambons ! J’ai beau relire vos commentaires vous n’avez pas beaucoup d’arguments bien fondés à nous avancer sauf quelques éléments théoriques. Vous êtes agressif sur les critiques. Vous utilisez les mêmes méthodes que vous critiquez dans l’opposition  ! C’est vraiment lamentable quand on connait votre discours ! Vous avez tout du petit arriviste politique qui veut expliquer la vie aux autres !


                                                • Abolab 6 mai 2008 19:24

                                                  @ Geko, à qui vous adressez-vous ?

                                                   

                                                  @ Masuyer, le PCF c’est quand même un peu le modem de la gauche, non ?


                                                • masuyer masuyer 6 mai 2008 19:31

                                                  Abolab,

                                                  vous saviez qu’il existe des théories qui disent que les mouvements trotskystes étaient entretenus par la CIA du temps de la guerre froide afin d’affaiblir les idées communistes ?

                                                  Et franchement quand je vois le PCF ou la LCR militer pour une augmentation du SMIC et ne plus remettre en question l’idée même de salariat, je me dis qu’un peu de relecture des théoriciens ne ferait pas de mal, et éviteras de n’être que dans des postures et surtout à la traine de la pensée bourgeoise.

                                                  www.marxists.org


                                                • Abolab 6 mai 2008 19:36

                                                  Marx est mort, et ce n’est pas Nietzche qui le dit !

                                                  En parlant du SMIC, connaissez-vous le Salaire Maximum Autorisé ?

                                                   

                                                  REVENU MAXIMUM AUTORISÉ OU REVENU INCONDITIONNEL DE CITOYENNETÉ ?

                                                   


                                                • geko 6 mai 2008 19:46

                                                  Je m’adresse à vous Abolab ! Je précise que je suis apolitique mais néanmoins citoyen et concerné par la problématique puisqu’acteur au même titre que vous !

                                                  Autant pour moi pour les 5000 salariés !


                                                • geko 6 mai 2008 19:55

                                                  Avant de plafonner les revenus il faudrait d’abord s’occuper des situations de rente et des opérations de bourses purement spéculatives !


                                                • Abolab 6 mai 2008 20:09

                                                  @geko, je n’ai rien à voir avec la LCR ni avec aucun parti, et je n’ai aucune solution viable et immédiate au désordre économique du monde. Cela le dit, il me semble que le système bancaire est à la source notamment de ce désordre, par sa trop grande complexification, et par l’absence de règles juridiques à ce niveau d’un point de vue international.


                                                • masuyer masuyer 6 mai 2008 20:16

                                                  Abolab,

                                                  oui Marx est mort. Mais il n’est pas à jeter totalement pour autant.

                                                  J’ai entendu parler de ce RMA. Il a le mérite de poser les questions du différentiel entre les revenus. Pour autant je ne crois pas à la régulation du capitalisme. Les rapports de force au cours du XXe siècle ont permis aux travailleurs d’obtenir des gains, mais ils ont servi les intérêts du capitalisme, puis ont été grignotés.

                                                  La difficulté c’est de dépasser notre perception du monde et des systèmes, tout ce qui nous conditionne. Il est par exemple très difficile de raisonner en dehors de l’idée France. Pourtant ce n’est qu’une construction et même une convention.


                                                • Abolab 6 mai 2008 20:28

                                                  Bien sûr, mais attention à ne pas confondre RMA (revenu minimum d’activités) et SMA salaire maximum autorisé, la première étant officiellement discutée et avancée, la seconde restant un OVNI de la gauche de la gauche.


                                                • jaja jaja 6 mai 2008 20:48

                                                  Pour faire honneur à la vérité, il faut dire qu’Olivier Besancenot a été précédé sur le divan rouge de Drucker par deux Secretaires nationaaux du PCF, en la personne de Robert Hue et de Marie-George Buffet. Le premier était passé le 5 septembre 1999, la deuxième le 1er juillet 2001. Et je ne me souviens pas à l’époque que les communistes aient massivement protesté...

                                                  C’était notre rubrique : fais ce que je dis, et pas ce que je fais...


                                                • masuyer masuyer 6 mai 2008 20:52

                                                  Jaja,

                                                  je l’ignorais. Je ne suis pas surpris de la part de Robert Hue.

                                                  Je vais devoir rendre ma carte. Tant pis.


                                                • Abolab 6 mai 2008 21:42

                                                  L’heure est grave


                                                • geko 6 mai 2008 21:53

                                                  Le monde du pognon est construit pas celui des hommes. On nous agite les démons nationalistes, religieux et raciaux lorsque les problèmes sont in fine des histoires de pognons et de pouvoir. L’histoire continue de boucler !

                                                  Les multinationales et les banques ou plutôt les actionnaires(et ou des mafias ?) qui sont derrière ont acquis une telle puissance financière qu’ils s’affranchissent des droits nationaux pour aller là ou le profit est maximum. Le facteur pognon s’affranchit des frontières par voie électronique à la vitesse de la fibre optique lorsque le facteur travail n’a pas la même disposition à circuler.

                                                  Ils ont infiltré via le lobbying les pouvoirs législatifs pour assoir leurs positions oligopolistiques dominantes sur la planète et font la pluie et le beau temps avec leurs puissances financières. Ce qui est bien navrant c’est que les partis politiques majeurs font leur jeu. Ils ont tous de bons discours qu’ils oublient une fois au pouvoir, confondant réussite personnelle et intéret collectif.

                                                  La régulation par le marché me fait doucement rire. Prenons l’exemple de la crise alimentaire, le marché des céréales est controlé par 8 sociétés !! 25% de ce même marché est sous contrôle d’une société possédée par une famille. Dites moi où est la la régulation par la concurrence du marché ? Ces gens spéculent plus pour s’enrichir plus !

                                                  La solution est à la fois individuelle et collective : 

                                                  Que chacun modifie sa façon de consommer (ça concerne aussi l’information des industries media). Le commentaire de Ronchonnaire ci-dessus est justifié par le fait que nous savons bien que nous vivons sur le dos des pays pauvres mais nous geignons comme des cochons engraissés qui ne voyons que nos petits problèmes individuels.

                                                  Ensuite au niveau collectif mais audelà du contexte national comme le souligne Masuyer, commencer par se ré-appropier l’europe qu’on nous a spolié ! Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi l’europe sociale ne se construit pas ? Un début de réponse est que nos élus ont peur de perdre leurs petits pouvoirs ! J’ai bien observé le décalage qu’il y a entre les grands responsables des partis et les simples citoyens !

                                                  Le plus dur pour chacun renoncer à ses petits intérêts à court terme parceque de toutes les manières nous finirons par les perdre : Comprendre que nous sommes tous chacun un peu responsable de la situation à nous être vautrés dans la société de la consommation et du loisir en laissant gérer nos affaires par d’autres !

                                                   


                                                • masuyer masuyer 6 mai 2008 22:04

                                                  L’heure est grave

                                                  Je te le fais pas dire. Quand je pense que j’étais à deux doigts d’obtenir l’investiture pour les prochaines législatives. J’suis vert !!!


                                                • masuyer masuyer 6 mai 2008 22:10

                                                  L’heure est grave

                                                  Je te le fais pas dire. D’autant que j’étais à deux doigts d’obtenir l’incestiture pour les prochaines législatives. J’suis vert !!!!!


                                                • Yann 35 Yann 35 6 mai 2008 17:04

                                                  On consomme pleins de produits fabriqués par des asiatiques exploités mais on ne veut pas travailler dans leur pays, ne serait-ce que pour 5 fois le salaire moyen donc peut-être 8/10 fois le salaire de ces ouvriers exploités. N’y a-t-il pas un problème de cohérence ?


                                                  • sisyphe sisyphe 6 mai 2008 17:16

                                                    par Yann 35 (IP:xxx.x18.163.12) le 6 mai 2008 à 17H04

                                                     
                                                    On consomme pleins de produits fabriqués par des asiatiques exploités mais on ne veut pas travailler dans leur pays, ne serait-ce que pour 5 fois le salaire moyen donc peut-être 8/10 fois le salaire de ces ouvriers exploités. N’y a-t-il pas un problème de cohérence ?
                                                     
                                                    Ben non, justement ! Parce que les produits fabriqués par les asiatiques, tu les achètes ici avec ton salaire d’occidental. Si tu devais les acheter avec un salaire "asiatique" il y a de grandes chances que tu ne puisses te les payer.
                                                    Comme tu ne pourrais pas te payer, non plus, la sécurité sociale, une caisse de retraite, une vie "à l’occidentale".
                                                    Alors, certes, on peut toujours décider de changer complètement de mode de vie ; mais il s’agit d’un choix qui n’implique pas seulement le travail, mais l’intégralité de son mode de fonctionnement : pourquoi pas, mais encore faut-il le vouloir, compte tenu de l’ensemble de ce que ce choix implique.

                                                  • Abolab 6 mai 2008 17:22

                                                    Si problème de cohérence il y a, il n’est pas chez les chômeurs ou les citoyens qui s’interrogent, mais bien dans le système économique global de la mondialisation libérale, qui est un système de développement basé sur la compétition (tronquée) et les inégalités entre pays participant de manière forcée (ou non) au libre-échange global régulé par l’OMC !


                                                  • Mjolnir Mjolnir 6 mai 2008 17:24

                                                    Les salaires indiens sont 10 fois plus petits que les salaires français mais les milliardaires indiens ne sont pas 10 fois plus pauvres , ils sont bien milliardaires (en $)

                                                    "Cinquième mondial, Lakshmi Mittal est aussi le premier Indien du palmarès de Forbes. Mais pas le seul. Durant la dernière année, 10 nouveaux milliardaires ont émergé en Inde. Ce qui porte leur nombre total à 23 et fait de ce pays celui où l’on s’est le plus enrichi en 2005 dans la région Asie-Pacifique, qui compte 115 milliardaires. Les 27 milliardaires japonais, qui sont collectivement à la tête de 67 milliards de dollars, n’égalent pas la fortune des Indiens (99 milliards). La Chine, poids lourd démographique, reste en retrait avec seulement 8 noms qui apparaissent dans le classement de Forbes."

                                                     

                                                    Ce que je trouve incohérent, c’est que les revenus de certains indiens rattrapent ceux de l’occident mais la majorité restent très pauvre.


                                                  • aeonys aeonys 6 mai 2008 17:35

                                                    "Si problème de cohérence il y a, il n’est pas chez les chômeurs ou les citoyens qui s’interrogent, mais bien dans le système économique global de la mondialisation libérale, qui est un système de développement basé sur la compétition (tronquée) et les inégalités entre pays participant de manière forcée (ou non) au libre-échange global régulé par l’OMC ! "

                                                    Oh mon dieu ! on ne nait donc pas tous egaux en intelligence force charisme et richesse comme les communistes ont essayes de nous le faire croire ? ca s’appelle la realite, on est en 2008 il serait temps de retirer les tranches de salamis de devant les yeux et de se reveiller, le monde est injuste depuis la nuit des temps et aucune concurrence ne sera jamais juste parce que les gens ne naissent simplement pas egaux... et ne meurent pas non plus egaux....

                                                     


                                                  • Yann 35 Yann 35 6 mai 2008 17:35

                                                    On est d’accord qu’il faut complètement repenser le modèle mondial de société, en particulier le modèle occidental que beaucoup de pays cherchent légitimement à atteindre. Mais dans ce cas il faut s’engager au lieu de se contenter d’un côté de faire le jeu de l’extrême pauvreté des ouvriers asiatiques en consommant les produits des entreprises qui les emploient et d’un autre côté de trouver ça choquant qu’on propose à ces mêmes consommateurs français d’aller travailler dans ces pays pour un salaire pourtant beaucoup beaucoup plus élevé que ces ouvriers asiatiques. Devenez des citoyens actifs ! Même si vous n’avez pas beaucoup de temps, vous pouvez au moins assister à une réunion de temps en temps, participer de temps en temps à des actions de terrain, contribuer de temps en temps à des projets novateurs.


                                                  • Abolab 6 mai 2008 17:46

                                                    @aeonys, merci de ne pas faire dériver la discussion dans le "darwinisme social" idéologie pour le moins inquiétante...

                                                    D’autre part, voici un article très intéressant sur les emplois dans le secteur informatique à l’heure de a mondialisation, issue de Marianne2, dont voici le début :

                                                    Voyage chez les « marchands de viande » de l’informatique

                                                    Dans le milieu de l’informatique, les SSII sont souvent appelées « marchands de viande », c’est un peu un laboratoire néolibéral. La seule chose qui compte est d’en mettre plein les poches aux actionnaires et de faire trimer la base avec des conditions de travail pourries, où l’on cultive l’individualisme du personnel afin d’éviter que ceux-ci se rencontrent et se soulèvent, on aime mettre la pression, on aime jouer avec le prêt illicite de main d’oeuvre, les missions à Tataouine, on y pratique une forme d’intérim de luxe... N’est ce pas l’un des milieux ou les collègues se connaissent le moins et où peu de syndicats sont présents ?


                                                  • masuyer masuyer 6 mai 2008 18:15

                                                    Aeonys,

                                                    Oh mon dieu ! on ne nait donc pas tous egaux en intelligence force charisme et richesse comme les communistes ont essayes de nous le faire croire ?

                                                    Vous devriez vous renseigner avant de raconter des conneries, ça vous évitera de passer pour trop "inégal" en matière d’intelligence :

                                                    Les textes des penseurs "marxistes"

                                                    Vous avez déjà commis pas mal de perles sur le fil de l’article de Cabanel.

                                                     


                                                  • sisyphe sisyphe 6 mai 2008 18:24

                                                    par aeonys (IP:xxx.x7.102.179) le 6 mai 2008 à 17H35

                                                    Oh mon dieu ! on ne nait donc pas tous egaux en intelligence force charisme et richesse comme les communistes ont essayes de nous le faire croire ? ca s’appelle la realite, on est en 2008 il serait temps de retirer les tranches de salamis de devant les yeux et de se reveiller, le monde est injuste depuis la nuit des temps et aucune concurrence ne sera jamais juste parce que les gens ne naissent simplement pas egaux... et ne meurent pas non plus egaux....

                                                     

                                                    Dis moi, machin, tu vas arrêter de te la jouer, et de prendre les gens pour des cons, oui ?

                                                    "Ca s’appelle la réalité : on est en 2008, gnagnagna..." Et alors, la réalité, quand elle t’écrase, tu fermes ta gueule, et tu dis amen, patate ?

                                                    J’aimerais bien savoir d’où tu parles, toi, pour faire preuve d’une telle bétise, d’un tel mépris : les tranches de salami, c’est ce qui constitue ton cerveau, toi !

                                                    Eh oui, ma bonne dame, c’est la vie qu’est-ce que vous voulez : il y a des riches et des pas riches ; et quand on n’est pas riche, ben faut fermer sa gueule, et accepter la loi du plus fort.

                                                    Le parfait discours du petit collabo, tout content d’avoir trouvé son petit rôle de kapo, et, en plus, qui se la joue donneur de leçons !

                                                    Avec des mecs comme toi, on en serait encore au droit de cuissage, à la dime et la gabelle, et les coups de fouet quand on a osé regarder le maître dans les yeux !

                                                    Le parfait petit valet zélé de ses maîtres qui joue les cadors au bar du commerce : t’as jamais honte, toi ?


                                                  • masuyer masuyer 6 mai 2008 18:44

                                                    Salut Sisyphe,

                                                    il ne sert à rien de t’énerver. Relis l’ensemble des commentaires d’Aeonys sous l’article de Cabanel, "Noirs, nous sommes tous noirs", tu verras qu’Aeonys se la raconte beaucoup mais qu’il a quelques petits problèmes de raisonnement et étale souvent son inculture avec assurance, la preuve :

                                                    http://www.agoravox.fr/commentaire_static.php3?id_article=39479&id_forum=1701400

                                                    Quand tu dis n’importe quoi, il est conseillé de le faire avec assurance, ça peut t’assurer de ne pas être contredit. Aeonys l’a compris. Mais hélas pour lui, ça marche pas à tous les coups.


                                                  • Abolab 6 mai 2008 19:31

                                                    "Le parfait discours du petit collabo, tout content d’avoir trouvé son petit rôle de kapo, et, en plus, qui se la joue donneur de leçons !"

                                                     

                                                    ça y est le point godwin est atteint


                                                  • Abolab 6 mai 2008 19:54

                                                    L’unique objectif du gouvernement français est de réduire les statistiques de chômage et de faire accepter aux chômeurs les plus bas salaires et les conditions de travail les plus déplorables, sous la pression morale (deux refus maximum) et économique (salaire régressifs). Le problème ne vient pas du nombre de chômeurs ou du fait qu’il y ait du chômage : le problème vient de l’industrie française elle-même, du marché de l’emploi français et de l’évolution du travail, dont les perspectives sont complètement dépassées.

                                                    Le problème ne vient donc pas du fait de travailler, mais de l’absence de valeur ajoutée du travail dans le marché français de l’emploi : le culte du profit et de l’appât du gain sont responsables de cette qualité basse du marché de l’emploi, et il est compréhensible que les chômeurs ne soient pas satisfaits de ce qu’on leur propose en l’état actuel des choses au niveau de la France et de sa grosse industrie.

                                                     


                                                  • Kormin Kormin 6 mai 2008 17:07

                                                    Polémique stupide.

                                                    Une offre (sur les milliers de l’ANPE) d’un emploi en Inde payé 4/5 fois plus que le salaire moyen.

                                                    Personne n’oblige personne à l’accepter de force. On ne peut pas être sanctionné si on la refuse, au vu des dispositions (1h de trajet du domicile, ou 30 km).

                                                    L’offre est là. Elle rapelle en plus directement la situation salarial en précisant que les avantages sociaux sont à négocier. La personne sait à quoi s’attendre.

                                                     

                                                    Alors entre ça, et les entreprises qui disent à leurs salariés : "Vous avez le choix, soit vous vous barrez en Roumanie et vous conservez votre job, soit vous serez licencier", pour moi, y a que 1 seule pratique dénoncable !


                                                    • nouyorq 6 mai 2008 17:15

                                                      Ce n’est pas la première fois que l’ANPE propose des offres à l’étranger en contrat local. Pour ma part, j’avais déjà repéré une annonce pour un poste en Tunisie, 40h00 hebdo pour environ le même salaire. C’est certes un peu rude, mais pour quelqu’un qui compte s’expatrier, pourqui pas ?

                                                      Ce qui est choquant dans cette annonce, c’est plutôt que les avantages sociaux soient à négocier. Autrement dit, non seulement ils ne sont pas acquis, mais si un candidat négocie moins bien qu’un autre, il aura plus de chances d’être embauché. Assez aberrant.


                                                      • aeonys aeonys 6 mai 2008 17:38

                                                        "Ce qui est choquant dans cette annonce, c’est plutôt que les avantages sociaux soient à négocier. Autrement dit, non seulement ils ne sont pas acquis, mais si un candidat négocie moins bien qu’un autre, il aura plus de chances d’être embauché. Assez aberrant. "

                                                        Hey revise tes proverbes : rien n’est jamais acquis...

                                                        et si le candidat est trop cruche pour negocier un salair a son avantage... tant pis pour lui : comme le corbeau de la fable de la fontaine, il aurait du faire plus attention...


                                                      • sisyphe sisyphe 6 mai 2008 18:29

                                                        par aeonys (IP:xxx.x7.102.179) le 6 mai 2008 à 17H38

                                                        et si le candidat est trop cruche pour negocier un salair a son avantage... tant pis pour lui : comme le corbeau de la fable de la fontaine, il aurait du faire plus attention...

                                                         

                                                        Ben voyons ! Le monde apparttient aux malins : les "cruches", tant pis pour eux, hein ?

                                                        Tu nous expliques pourquoi tu viens donner des leçons aux français, alors que tu es expat ?

                                                        Tu t’es expatrié pour être moins payé qu’en France, sans doute ?

                                                        T’as raison de parler du corbeau de la fable : tu m’as l’air d’un parfait renard, toi : dressé à vivre sur le dos des autres...


                                                      • Bulgroz 6 mai 2008 17:23

                                                        300 Euros par mois font 5400 USD à l’année.

                                                        L’indice du PPP (Purchasing Power Parity ou PPA parité de pouvoir d’achat) est de 4,7 entre la Rupee Indienne et l’USD.

                                                        5400 USD en Inde font 25000 USD/an équivalents de pouvoir d’achat aux USA soit 1400 Euros par mois.

                                                        En Inde :

                                                        Un salarié de base plein temps sans qualification fait $540/an
                                                        Un salarié parlant l’anglais sans qualification fait $1200/an
                                                        Un ingénieur débutant sans expérience commence à $3300/an
                                                        Un ingénieur sortant d’une bonne école fait $7,600/an. C’est que ce gagne un DBA par exemple.
                                                        Un ingénieur avec 5 ans d’expérience (IT manager par exemple) fait $15200/an ;

                                                        Ce n’est donc pas un salaire d’expatrié au sens traditionnel du terme (c.a.d, travailler et économiser) car avec ce salaire, vaut mieux tout dépenser en Inde), mais c’est un bon salaire de débutant et payant pour un CV.

                                                         

                                                         


                                                        • Abolab 6 mai 2008 17:51

                                                          "Payant sur un CV", encore faut-il que le poste soit à évolution... Mais dans une entreprise indienne de plus de 5000 salariés, quand on est "agent de maîtrise", il ne faut pas s’attendre à voir son poste évoluer.

                                                          A moins que les dirigeants de cette boîte ne discrimine ses employés du fait de leur origine, en favorisant un employé français ? La société indienne est déjà très hiérarchisée, et je doute qu’une telle discrimination soit socialement accepté par les informaticiens indiens.


                                                        • Bulgroz 6 mai 2008 18:15

                                                          Je ne parlais de "payant pour le CV" mais de "payant" pour un job futur en Europe.

                                                          Effectivement, les chances de promotion sont minces face aux Indiens.

                                                          Si le salaire est jouable (je n’ai pas d’autres infos sur le job et les avantages liés, je ne fais donc pas de procès d’intention ou d’extrapolations), ce qui sera le plus dur sera de travailler avec des Indiens "éduqués et pointus", ils ne méprisent rien d’autre que les manques à la culture du deadline et des challenges dus au client. Quelqu’un qui quitte son boulot en sachant qu’il met en péril le deadline ne sera pas respecté et sera méprisé par ses collègues nationaux de la manière la plus véxatoire qui soit.

                                                          Ceci dit, les ingénieurs Indiens, comment dire ? se défoncent comme des bruts mais ne font pas dans la finesse et interprêtent avec difficulté ce que souhaite le client. Un Européen aura ses chances dans la mesure où il assimilira mieux l’environnement nécessairement "Europén" de ce qui est attendu par le client.

                                                          J’ajoute que les Indiens ignorent ce qu’est le racisme, alors, ils le pratiquent de la manière la plus naturelle et vexante qui soit. 


                                                        • geko 6 mai 2008 18:23

                                                          5000 salariés ou avez vous vu cela ?

                                                           

                                                           


                                                        • Abolab 6 mai 2008 19:01

                                                          @Bulgroz, je ne connais pas suffisamment la culture indienne pour porter quelque jugement de valeur que ce soit, ni sur les comportements d’informaticiens indiens dans leur travail. Je sais pas contre que l’Inde est un pays qui a été colonisé, puis qui est devenu indépendant, et qu’il y a culturellement un fort système de caste et un système social très inégal et discriminatoire pour toute une partie de la population. Je ne sais pas comment cela évolue.

                                                           

                                                          @Geko, "5000 salariés et plus", c’est ce qui figure dans le descriptif de l’annonce de l’ANPE


                                                        • aeonys aeonys 6 mai 2008 17:39

                                                          tout a fait !


                                                          • Mr Mimose Mr Mimose 6 mai 2008 17:50

                                                            J’ai un plan pour aller bosser dans les mines au pérou, le salaire proposé est de 40 euros par mois pour un expat, c’est 3 fois plus que le salaire ordinaire.

                                                            Bien sur vous bénéficiez en plus du salaire des memes avantages que les mineurs peruviens, c.a.d, 18 heures de travail par jour, pas de securité sociale, et 1 bol de riz le soir.

                                                             

                                                            Voila pour cette offre qui me semble trés attractive, vous pouvez me contactez au 01.40.12.25.32

                                                            Je compte sur vous.

                                                            PS : le billet aller est gracieusement offert par la firme (en 2ème classe)


                                                            • Mr Mimose Mr Mimose 6 mai 2008 17:54

                                                              Pourquoi aller bosser dans des pays en voie de développement ? On à qu’a pratiquer les salaires que touche un indien ou un chinois en france, ça serait plus simple non ?

                                                              Comme ça tout le monde il est content, on à tous sur terre le meme salaire fixé à 1$ par jour par exemple.


                                                            • Mr Mimose Mr Mimose 6 mai 2008 18:00

                                                              Ce qui me fait peur, c’est de voir que les gens sont prets à accepter n’importe quelles conditions de travail !

                                                              Quand nos députés et sénateurs pour un simple déplacement à Bruxelles sont défrayés avec des sommes considérables, quand un ministre prend un jet privé au frais de la princesse.

                                                              Je comprend meme pas qu’on puisse défendre ne serais-ce qu’une seconde cette idée d’aller bosser en roumanie pour le salaire d’un roumain, pourquoi envoyer nos enfants au bengladesh pendant qu’on y est ?

                                                              Bandes de crétins !


                                                            • LoOpinG 6 mai 2008 18:03

                                                              10000, c’est pas bien facile pour un francais. mais 20000 pour un célibataire ca se tient. cependant la main d’oeuvre indienne étant moins bien qualifiée que la francaise à la sortie d’école. (et je suis gentil)

                                                              je tablerai pour un salaire entre 15k et 25k. après il ne faut pas oublier qu’en inde une augumentation de salaire c est 15-20% minimum sinon les indiens rigolent (le domaine de IT étant spécifique tout de même).

                                                              avec 20-25k par mois il peut économiser pour son retour. pour l’assurance rapatriement c’est plus compliqué c’est vrai. mais il savent soigner en inde et c’est abordable avec 20k.

                                                              pour ma part, j’ai vécu trois ans à pune. hé bien au début, je dépensais 15000 roupies par mois et j’ai fini à 25000. néanmoins quand j’ai fini, je mangeais dans des resto chics très régulièrement. et je ne comptais plus l’argent. surtout j’avais un salaire francais... ce qui d’ailleurs était un peu génant tout de même quand tu travailles avec des indiens qui font le même taff que toi et qui se fait 15000. mais bon la conscience n’entre pas en jeu dans l’article... seul l’indécence du salaire. et je trouve cela fort abusif ! qui se plaint d’un job à 1200€ à londres !

                                                              donc 25k et pas trop d’excès, c’est honnête ! on mets 10000 de coté chaque mois si on fait pas la fête tous les soirs et qu’on a pas de gros besoin materiel. j’ai connu des francais qui s’en tiraient avec 8000roupies par mois mais je ne vous le conseille pas...

                                                              bref, le salaire c’est une chose mais c’est plutot sur les conditions de travail que je m’inquièterais à votre place parceque les 40h/sem en 6jours locales c’est pas très cool pour un francais... par contre étant plus efficace qu’un indien il faut le négocier. en effet un bon travailleur en inde doit savoir bosser longtemps alors qu’en france il doit etre efficace (ca depend des jobs mais bon). enfin bref...

                                                              c’est une offre bien valable si on se fait payer 20k et un aller retour par an en plus... tout se négocie !


                                                              • Internaute Internaute 6 mai 2008 18:04

                                                                Il n’y a pas plus hypocrite que le parti socialiste.

                                                                Voilà des gens qui ont préparé et mis en place les règles de l’OMC entre 1986 et 1993 avec les premiers ministres Rocard, Cresson et Beregovoy (z’l’). Voilà des gens qui ont voté l’une derrière l’autre toutes les lois conduisant à la suppression de la souveraineté de la France et à sa soumission aux dictats mondialistes de Bruxelles. Voilà encore des gens qui ont voté les lois supprimant les taxes à l’importation des produits du tiers-monde mettant ainsi les travailleurs français en concurrence libre et faussée avec des quasi-esclaves.

                                                                Ces même personnes viennent maintenant jouer les défenseurs des travailleurs en faisant un scandale pour une annonce Low-Cost. Ce sont eux les responsables qui doivent être punis. Leur attitude est effrayante de cynisme et de mépris pour les français. La seule chose qu’ils méritent et d’être pendus par les pieds aux colonnes de l’Assemblée Nationale.


                                                                • lisca lisca 6 mai 2008 22:22

                                                                  @ internaute :

                                                                  Entièrement d’accord. Les Ump et prétendus centristes sont à mettre dans le même sac, par lâcheté. Il serait temps de redevenir patriotes, comme on l’est en Chine ou au Maroc où un étranger ne peut faire de business, acheter du terrain côtier ou agricole ou prendre un emploi, comme ça : les nationaux sont prioritaires. C’est la condition sine qua non pour garder les entreprises sur place et maintenir à niveau les salaires. Tant que nous avons observé cette règle de bon sens, la France a été prospère.

                                                                  Commençons par exiger des référendums, comme l’on fait courageusement 4000 Autrichiens à Vienne le 29 mars pour le traité de Lisbonne. Ils étaient furieux après leurs politicards signataires et complices de ce coup d’Etat déguisé. Ils avaient apporté leurs drapeaux et se sont arraché les tracts d’information. De l’espoir donc, mais il faut agir. A nous d’en faire autant.

                                                                   


                                                                • Abolab 6 mai 2008 22:41

                                                                  Je ne suis pas sûr que le patriotisme, forme de nationalisme, soit une solution : tout ce qui divise génère des injustices, et tout ce qui englobe génère des diktats, alors, qu’est-ce qui ne divise pas et n’englobe pas ?

                                                                   

                                                                  pause musik :


                                                                • Lartiste Lartiste 6 mai 2008 18:13

                                                                  Cette annonce est faite pour moi !

                                                                  Je suis célibataire, 30 ans, j’ai des connaissance en informatique très étendues... java flash etc etc semantic.

                                                                  Je veux améliorer mon Anglais, Pondichery c’est l’idéal et en plus je fais du Yoga !

                                                                  Laissez moi partir !

                                                                  Prevenez l’ANPE française et dites leur que je suis prêt !

                                                                  "J’attache le parachute !"


                                                                  • Lartiste Lartiste 6 mai 2008 18:15

                                                                    C’est pas une Blague, c’est un signe des dieux !

                                                                    Donnez moi l’adresse que je puisse postuler directement !

                                                                    Vite, c’est exactement pour moi !


                                                                  • Lartiste Lartiste 6 mai 2008 18:29

                                                                    Merci beaucoup, mais je n’ai pas mon code sur moi !

                                                                    Par ailleurs je ne plaisante pas ! c’est une annonce attractive pour un informaticien, dont la vie sur le plan national s’avère bien souvent monotone et dont l’expatriation permet de s’enrichir culturellement.

                                                                    J’espère que Demain, (puisque je n’ai pas Internet à domicile) cette annonce et d’autres seront disponibles. Les circonstances de la vie ne m’ont pas permis d’envisager l’activité de salarié Informatique en France, et l’Inde est à mes yeux "l’Expérience" d’une Vie. Si un chanceux prend ma place, tant mieux pour lui...


                                                                  • geko 6 mai 2008 19:49

                                                                    Paroles d’exploiteur ? Vous en faites un peu trop l’artiste !


                                                                  • lisca lisca 6 mai 2008 22:50

                                                                    Autrefois on appelait un gars comme vous un "Jaune". Par la suite, un esclave.


                                                                  • Abolab 6 mai 2008 23:00

                                                                    Lartiste, Agora Vox recrute également en télétravail : installez-vous en Inde, et travaillez pour Agora Vox, demandez simplement à votre banquier de transférer votre salaire via un compte offshore jusqu’en Inde : vous aurez un très bon salaire français dans l’environnement indien : tout bénéf.

                                                                     

                                                                    Candidature à envoyer à recrutement.agoravox[(A-T)]cybion.com


                                                                  • bj33 6 mai 2008 18:20

                                                                    Pour tous ceux que cette annonce ne choque pas, ne désespérez pas. Elle n’est plus directement sur le site de l’ANPE, mias l’ANPE renvoie vers un site idoine. je cite :

                                                                     

                                                                    Le site Espace Emploi International

                                                                    L’Espace Emploi International regroupe les services de l’ANPE et de l’ANAEM ( Agence Nationale de l’Accueil des Etrangers et des Migrations) dans le domaine de l’emploi et de la mobilité internationale.

                                                                    http://anpe.fr/espace_candidat/offres_specialisees/travailler_etranger/inde x.html

                                                                    on a donc accés à cette offre, la société ne fait plus 5000 emploués et le salaire n’est pas mentionné....

                                                                    On peut souscrire par mail.....

                                                                    http://www.emploi-international.org/Eei/candidat/offre/detail.htm?ref=637398L&pos=3


                                                                    • Le péripate Le péripate 6 mai 2008 18:53

                                                                      Je ne comprends pas pourquoi il faut connaitre Java pour aller à Pondichéry.

                                                                       


                                                                      • masuyer masuyer 6 mai 2008 18:57

                                                                        Salut Péripate,



                                                                      • masuyer masuyer 6 mai 2008 19:55

                                                                        Désolé Péripate mais j’ai un gros problème de smileys depuis que j’ai délocalisé en Inde.


                                                                      • masuyer masuyer 6 mai 2008 19:25

                                                                        Vous savez je donnerais très cher pour que vous soyiez obligé un jour d’émigrer.

                                                                        Vous remarqueriez peut-être avec un certain soulagement que tous les humains n’ont pas votre mode de pensée.

                                                                         


                                                                      • Abolab 6 mai 2008 20:36

                                                                        Pas si sûr, si les cultures diffèrent, les structures psychologiques sont assez semblables : la preuve est que le libéralisme s’impose aussi bien en Chine, qu’aux Indes ou aux Etats-Unis : l’appât du gain, l’ambition, la volonté de réussite sociale, tout cela est très répandu, mais dans des structures sociales qui peuvent se différencier en surface dans un environnement particulier.


                                                                      • masuyer masuyer 6 mai 2008 20:57

                                                                        Abolab,

                                                                        je voulais dire que tous les humains (y compris en France), ne voient pas les immigrés comme des malades mentaux, contrairement à Rex, dont on peut légitimement se demander si lui-même....


                                                                      • Abolab 6 mai 2008 21:07

                                                                        La violence, quelle soit physique, symbolique, sociale, semble également une chose bien partagée de part le monde


                                                                      • Marc Bruxman 6 mai 2008 20:23

                                                                        Beaucoup de foin pour rien.

                                                                        Cette offre est la, et si on en veut pas, il suffit de ne pas y répondre. Pondichery étant situé à plus d’une heure de transport en commun du domicile vous n’en serez point inquiété.

                                                                        Maintenant cela peut peut être intéresser quelqu’un :

                                                                        • Une personne d’origine indienne qui aurait fait ses études en France et souhaiterait rentrer dans son pays.
                                                                        • Un jeune diplomé Français qui a envie de tester une vrai expatriation c’est à dire sans filet. Il y en a tous les ans qui le font pour le coté "aventure". J’ai meme un ancien de mon école qui a fait la plonge au Japon pendant plusieurs moiis alors qu’il était informaticien. Il travaille depuis comme informaticien au Japon.

                                                                        Quand au salaire "de misére", je ne connais pas l’inde et je ne sais pas quel sera le niveau de vie avec un tel salaire.


                                                                        • Abolab 6 mai 2008 20:31

                                                                          "Pondichery étant situé à plus d’une heure de transport en commun du domicile vous n’en serez point inquiété."

                                                                           

                                                                          Avez-vous pensé aux embouteillages ? Et à ceux qui n’ont pas de voitures ? Les transports en commun dans les villes d’accord, mais à la campagne ?


                                                                        • fonzibrain fonzibrain 6 mai 2008 20:29

                                                                          bijour tout le monde

                                                                          avec 20 000 roupie que fait ton en inde,quel type d’appartement on peut louer,avec ou sans eau chaude ;,combien coute un tv,un pc ,une connection internet, à mon avis tout ca n’est pas donné,300 euro cest vraiment pas grand chose,je vais souvent en thailande et la bas des nike les tv et meme internet ,cest le meme prix qu’en france,ya que la bouffe et encore,meme mac do est en soit ,assez chere pour eux,le salaire "normale "mais bas est de 5000 bath soit 100 euro mais ils galerent.

                                                                          bref si en plus tu peux pas aider ta famille,c’est pas une bonne affaire sauf pour un jeune qui veut voyager et qui n’a pas d’argent.

                                                                          dans 20 ans ce sera normal,vous verrez,tel des journaliers sous louis 16,la population mondial tentera de se vendre au moins offrant,comme dans ce systeme ou des personne reponde a une offre d’emploi payé par exemple 50 euro la journée et il se met en place un systeme d’ enchere inversé ou tel personne propose de le faire pour 45 euro,un autre 40 et ainsi de suite,voila l’avenir des travailleurs !!

                                                                           


                                                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 6 mai 2008 20:52

                                                                            Ben moi si j’ avais l’ âge j’ irais volontiers en Inde , rien que pour changer d ’horizon .

                                                                            C ’est quoi cet esprit casanier et camembert AOC alors que le vaste monde nous ouvre les bras .

                                                                             

                                                                            Ils sont où les aventuriers play-station 2008 ? C ’est plus facile de parler de Carla que de mouiller sa chemise à apprendre d’ autres modes de pensées ...

                                                                             

                                                                            Restez bien au chaud les jeunes l’ avenir est dans la prison de votre tête ...


                                                                            • faxtronic faxtronic 7 mai 2008 13:15

                                                                              J’ai vu le monde, j’ai vecu dans plusieurs parties du monde. Já i travaillé dans plusieurs partie du monde, eu europe et en asie.

                                                                              La france c’est vraiment bien, malgré les millions de pleurnichards qui y trainent.

                                                                               


                                                                            • Mijo Mijo 6 mai 2008 23:19

                                                                              Bonsoir,

                                                                              Cette annonce m’a bien fait rigoler. Je pense qu’il s’agit d’un fake (pardon, un truc bidon) mais Masuyer a sans doute raison, comme il le dit en France "en ce moment il y a un projet pour obliger les chômeurs à accepter un poste". C’est vraiment ridicule, parce que n’importe quel titulaire d’un BTS Informatique, avec Java et C++, tenté par l’expatriation, trouve des tas d’opportunités mieux payées hors de l’hexagone comme cette annonce récente, sur le site careerjet.com :

                                                                              "Lead Developer PHP, Java or C++ - Creative Web Agency - Nottingham

                                                                              A new Lead Developer PHP, Java or C++ is immediately required to join a small, but well established Design Agency, based in Nottingham. The new Lead Developer PHP, Java or C++ will be le ading a team of developers using your expertise in Web development to play a pivotal role in continuing to grow the company and providing cutting edge Web solutions to company clients. The new Lead Developer PHP, Java or C++ will work on a range of Web based projects, including development of existing Web based products and design of bespoke Web applications for company clients."

                                                                              Le salaire proposé est de 40000 £ annuel (50832,30 €) + intéressement et bonus.

                                                                              http://www.careerjet.co.uk/job/b6e58c2d433a3588945f192394269068.html

                                                                              Bon, c’est à Nottingham en Angleterre, mais on s’y fait. Sans compter qu’on dépensera moins d’argent et de CO2 pour revenir voir ses potes en France, que si on est installé à Pondicherry. Allez, faut pas hésiter à prendre le large mais pas pour n’importe quelle latitude !

                                                                              Bon vent.

                                                                              www.colorwatt.com

                                                                               

                                                                               


                                                                              • Yohan Yohan 7 mai 2008 01:55

                                                                                Ce débat part dans tous les sens car au fond, tout dépend du point de vue où l’on se place :

                                                                                Ce n’est pas choquant en apparence de dire :

                                                                                - qu’un jeune étudiant pourrait se dire pourquoi pas, je n’ai rien d’autre à faire et les voyages forment le caractère et les compétences linguistiques, 

                                                                                - que le salaire en roupie, on s’en tamponne le coquillard car là bas on sera les rois

                                                                                - que c’est un scandale de délocaliser les travailleurs après les machines et de payer un informaticen français en roupies

                                                                                - que l’ANPE n’a pas à relayer ce genre d’offre

                                                                                - que c’est dégueulasse de manger le pain des pauvres indiens et de leur piquer leur boulot

                                                                                - que les entreprises tirent scandaleusement profit de la mondialisation en optant pour les salaires locaux, et en s’asseyant sur les usages en matière de contrats d’expatriation

                                                                                etc... etc.. En revanche, il m’intéresse de savoir lequel parmi ceux là va se faire des ".C......en or"


                                                                                • JL JL 7 mai 2008 08:25

                                                                                   

                                                                                   

                                                                                   

                                                                                  Le fait que cette offre soit proposée par l’Anpe n’est pas banal.

                                                                                  Il faut mettre cela en parallèle avec la nouvelle réglementation en train de se mettre en place : "si les chômeurs refusent une offre d’emploi en rapport avec leur qualification ils seront rayés des listes."

                                                                                  Aujourd’hui il faut que l’emploi se situe à moins d’une heure du domicile. Mais si demain cette règle est bafouée, qui sait si les d’emploi à l’étranger ne seront pas comptabilisées par l’anpe comme des emplois sur le territoire. "Les cons ça ose tout ...".

                                                                                  Sur la règle de moins d’une heure : elle est absurde en cette période de hausse des carburants et de pollution excessive. Il faudrait la remplacer par la condition d’existence de transports en commun. C’est une aberration que d’obliger quelqu’un à utiliser une voiture pour se rendre à son travail.

                                                                                   

                                                                                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès