• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Encore Cantat

Encore Cantat

Dans l’absolu, je ne changerai pas une virgule du texte que j’avais écrit au sujet de Bertrand Cantat, il y a 10 ans. Par contre, j’ai bien noté depuis que, comme souvent, la prison n’a pas réellement conduit le condamné à une remise en question, une contrition ou surtout, un changement de paradigme quant à sa relation au monde. Le gars a continué à cogner les femmes et à se penser comme victime.

Ce qui pose en premier la question de l’adéquation de la peine : je ne vois pas à quoi sert l’incarcération si elle n’est pas assortie d’une démarche visant à rééduquer l’homme violent. Il y a eu, sur France Culture, une excellente série documentaire sur la thérapie conjointe des hommes violents et de leurs victimes, un reportage énorme où l’on comprend qu’il faut déjà du boulot pour que les bourreaux de femmes et d’enfants laissent tomber le déni et commencent à assumer leurs actes, non pas quelque chose de magique qui tombe du ciel au moment où se referment les portes du pénitencier.

Ensuite, on a bien le souci évident de la récidive de la part d’hommes qui se pensent comme des victimes et pas du tout comme des coupables. Dans le cas de Cantat, il y a une grosse présomption du fait que, sans lui, son autre femme serait encore vivante. Et il est de plus en plus clair que pour lui, imposer sa volonté à une femme n’est pas réellement un problème, aujourd’hui encore. De ce point de vue, son personnage d’artiste torturé tendance maudit, il peut se le carrer au cul.

Pas besoin de censure : le boycotte suffit largement

Enfin, le dernier problème soulevé par le retour de la revanche du Cantat est celui de la censure.
Je suis encore et toujours contre. Je trouve toujours détestable cette idée hautement absurde que certains seraient plus habilités que d’autres pour décider à leur place ce qui est bon et ce qui est mauvais — remarquons que je suis probablement athée pour des raisons assez similaires. Parce que cette idée finit toujours mal, parce qu’on est sorti de la cour de récré, parce que je déteste créer des martyrs.
Par contre, il me semble assez sain de mettre les gens face à leurs choix. Il n’existe aucun motif sérieux d’empêcher ce type de continuer à sangloter dans un micro. Et on peut également décider que de se penser légitime à régner sur les femmes par les gnons est quelque chose de pas très grave qui doit s’incliner devant le talent. Mais rien ne nous oblige à écouter Cantat, à aller à ses concerts ou à le sponsoriser en achetant sa musique.

Tout comme nous pouvons considérer finalement que la violence contre les femmes est un fait social de fond, quelque chose qui sous-tend toute notre organisation sociale et qui pourrit profondément notre civilisation. Pas un juste un buzz médiatique, pas juste la question de savoir s’il faut tirer sur le merle pleureur. Quelque que chose qui nous concerne tous, profondément, et qu’il va falloir extirper péniblement du corps social en y mettant le paquet.


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

164 réactions à cet article    


  • leypanou 17 mars 10:26

    Tout comme nous pouvons considérer finalement que la violence contre les femmes est un fait social de fond : oui, mais pourquoi son ancienne ex a accepté de se remettre avec lui, jusqu’au tragique dénouement (comme si son seul horizon sur la terre est ce type) ?

    Il y a des comportements difficiles à comprendre et la liste est longue de gens -pas que des femmes- qui supportent des situations horribles des années et des années.


    • Christ Roi Christ Roi 17 mars 20:43

      Article politiquement correct d’une lesbo-féministe haineuse (pléonasme) qui semble ne pas assumer sa haine et sa soumission à la pensée dominante LG BT. C’est assez rare et curieux.


    • Jean Roque Jean Roque 17 mars 10:32

      Gocho-le-collabo, n’a ni peuple, ni pays, ni éthique, ni courage, ce qui lui importe, c’est de se masturber aux loisirs.
       
      Cantat, lâche libidineux gochiste hypocrite, est une parfaite idole pour lui.


      • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 17 mars 15:42

        @Jean Roque
                    


                    Votre obsession du gauchisme, maladie infantile du communisme, finira par vous faire du mal . Reposez vous.

      • Gabriel Gabriel 17 mars 10:34

        Cette société consumérisme a inversé les valeurs. Plutôt que d’être il faut paraître, plutôt que de créer il faut prendre, plutôt que de partager il faut posséder, accumuler. Les victimes sont inaudibles pendant que les assassins sont psychanalysés, écrivent des livres ou commentent leur vie pour en faire des films. Frapper ou violenter les femmes a toujours fait partie du naturel chez l’homme faible et lâche, la société ferme les yeux et la justice est à ce niveau plus que laxiste. Il faut dire que nombre de notables et de dirigeants, dans leur vie privée, ne sont pas très clairs concernant la violence et les déviances sexuelles faite aux femmes et ou aux enfants. Le cas Cantat et ses soutiens imbéciles en sont un exemple parfait. Quant on a volé une vie, on passe le restant de la sienne à ce cacher et c’est là, un bien léger repenti, une bien pauvre pénitence...


        • marmor 17 mars 10:38

          Ce genre de pervers ne comprend que la violence, et il faut un homme pour le traiter comme il le mérite. Il ne s’arrêtera pas avant d’avoir pris une correction sévère.


          • patibilly patibilly 20 mars 08:26

            @marmor
            quand ,vous vous exprimez comme vous le faites , c’est vous la personne violente , et agressive.

             Cette personne a été jugé , et il ne vous appartient pas en aucune manière de continuer aux yeux du monde a travers ce que vous écrivez, de condamner méchamment une personne qui ne vous a rien fait. <Vous êtes un frustré>
            Que celui ,qui n’a jamais fauté ,lève le doigt !

          • Antoine 17 mars 10:41

            Tout comme nous pouvons considérer finalement que la violence contre les femmes est un fait social de fond, quelque chose qui sous-tend toute notre organisation sociale et qui pourrit profondément notre civilisation. Pas un juste un buzz médiatique, pas juste la question de savoir s’il faut tirer sur le merle pleureur. Quelque que chose qui nous concerne tous, profondément, et qu’il va falloir extirper péniblement du corps social en y mettant le paquet.
             
            La première chose à faire est de comprendre le besoin de vengeance qu’ont certains hommes à l’encontre de leur mère.
            Ce qui permettrait peut-être de comprendre que les femmes sont la première cause de leur malheur en particulier dans nos sociétés qui préfèrent les secrétaires à talons que les mères dévouées.


            • siatom siatom 17 mars 11:10


              De ce point de vue, son personnage d’artiste torturé tendance maudit, il peut se le carrer au cul.

              Voilà une saine colère qui ne s’embarrasse pas de circonvolutions  ! J’approuve.


              • vesjem vesjem 17 mars 22:21

                @siatom
                il faut bien parler de tout ; mais ceci est un épiphénomène comparé aux dégâts qu’occasionnent nos dirigeants dans les ex- pays coloniaux d’afrique (des centaines de milliers de morts civils, femmes et enfants) ;
                donc on ne parle, ces temps-ci que de çà, pour cacher à notre vue crédule des horreurs bien plus immenses, qui vont nous impacter (nos femmes et nos enfants) pendant un siècle au moins ?
                ou pour faire un « billet » avec de bons mots ?
                quant à cantat, quand cesseront ces cancans contaminants ?


              • Pere Plexe Pere Plexe 17 mars 11:19

                Moi j’attend la seule analyse pertinente qui vaille.

                Celle de Rosemar nous expliquant l’irrépressible besoin de chanter du gus.
                Besoin qui forcement s’explique par l’étymologie de Cantat évidente déclinaison du latin  cantāre
                qui par exemple donnera cantatrice ou cantar en espagnol et catalan.
                Dans cette dernière langue chante se dit canta
                Et en latin cantat
                CQFD

                Je me demande si la brillante démonstration faite nous auront droit au proverbe :
                « La poule ne doit point chanter devant le coq » repris par Moliere dans...les Femmes savantes (acte5 scène 3 Martine).


                • marmor 17 mars 11:38
                  @Pere Plexe
                  Quelle culture !!!!!

                • Self con troll Self con troll 17 mars 11:39

                  @Pere Plexe
                  Y’en a aussi qui disent : en France, tout finit par des chansons.

                  Je vous dis ça parce que vous risquez d’attendre longtemps @rosemar hors de ses terres.


                • ZenZoe ZenZoe 17 mars 14:15

                  @Pere Plexe
                  Ah, Pere Plexe, Rosemar et Analyse ne sont-ils pas antinomiques, voire même un oxymoron ? smiley


                • Pere Plexe Pere Plexe 17 mars 18:53

                  @marmor
                  Non non

                  Je suis une truffe en français orthographe grammaire.
                  Et l’étymologie à laquelle je ne connais pas grand chose ne me parait capable d’expliquer ou comprendre notre monde.
                  D’où ma petite moquerie.

                  Pour ma culture, souvent superficielle, disons que je compense partiellement par une grande curiosité des centres d’intérêts éclectiques et une mémoire correcte.
                  Pas de quoi pavoiser.
                  Mais pas de quoi avoir des complexes tant je lis des gens réellement cultivés écrire d’énormes conneries. 

                • chantecler chantecler 18 mars 06:09

                  @Pere Plexe
                  Il s’agit de symbolisme (en ce qui concerne l’étymologie) et de rapport avec l’inconscient .
                  Et dans le cas de Cantat de pathologie mentale , assorti probablement de dépendances (alcool,drogues...)
                  L’affaire Cantat ne m’intéresse que dans la mesure où il ne s’agit que d’un symptôme de notre société occidentale et de ses structures politiques, sociologiques ,qui produit beaucoup de violence ...

                  Son origine (et sa répartition dans la société et dans le monde ) , là se trouve le véritable sujet .....
                  Quant à la « justice » nous savons combien elle est devenue justice de classe liée au statut et aux revenus du justiciable : par exemple rôle des avocats quand on peut se les payer .


                • rugueux 17 mars 12:24

                  On peut détester le personnage et sa musique de merde mais il a été jugé, condamné et a effectué sa peine presque entièremenr alors pour le m^me quantum de peine beaucoup de dealers , braqueurs et autres violeurs auraient été libérés à moins de 50% de la leur....Il a morflé plus dur à cause de sa notoriété.

                  Que des harpies féministes hystériques veulent maintenant le poursuivre de leur vindicte jusqu’à la fin des temps et lui interdire toute activité professionnelle c’est inacceptable, sans oublier que ce sont les mêmes tarées qui ont applaudi à la grâce de Jacqueline sauvage qui ELLE a buté son marin avec préméditation et dans des circonstances très douteuses....Elle avait été jugée deux fois en France et à chaque fois elle a pris 10 ans, et flamby l’a graciée pour complaire au lobby hystérico-féministe et autres lesbiennes ébouriffées..Deux poids deux mesures ! Haro sur le mâle !

                  Quand au fond de l’histoire ne pas oublier que Cantat et Marie étaient tous deux très défoncés ce jour-là, alcool, drogue ?...Querelle d’ivrognes camés qui a mal tourné...C’est malheureux pour la dame mais pas de quoi en faire un exemple destiné à l’édification des petites filles qui devront affronter l’homme forcément cogneur...Accessoirement Marie a été rapatriée en France CONTRE l’avis des chirurgiens lituaniens...on peut se poser la question de savoir si ce voyage n’aurait pas entrainé des conséquences néfastes..


                  • ZenZoe ZenZoe 17 mars 15:10

                    @rugueux
                    ne pas oublier que Cantat et Marie étaient tous deux très défoncés ce jour-là, alcool, drogue ?...

                    Juste un rappel quand même : "le droit pénal français ne considère, pour aucune des infractions prévues, la consommation de produits stupéfiants comme une circonstance atténuante, mais au contraire une circonstance aggravante"..


                  • Festivus Festivus 18 mars 12:04

                    @ZenZoe
                    Vous confondez Droit et moral. Rugueux évoque le caractère borderline du couple et ont peut décemment penser et envisager que la prise, voir l’abus, d’alcool et autres stupéfiants à eu une part non négligeable dans le dossier.

                    Ce fait, sans vouloir dédouaner Cantat, est un facteur aggravant conjoncturel en plus de l’état psychologique des deux intéressés qui lui est un fait structurel.



                  • Antoine 17 mars 18:04

                    @oncle archibald
                    Toutaf.
                    Qu’il vienne pour se faire applaudir c’est indécent.
                    Qu’il se cache.
                    Il fait ce qu’il veut mais qu’il se cache.


                  • Le jour où les femmes ne feront plus d’enfant avec le premier venu, tendance, c’est bientôt le printemps et la saison des amours,...les hommes auront un père qui les aideront à canaliser cette violence, inscrite dans leur personnalité. La religion catholique a au moins un aspect positif. Celle d’introduire une période de « fiançaille » qui oblige les couples à mieux se connaître, en dépassant le stade très illusoire de la rencontre. Et d’ailleurs, le terme : TOMBER donc chuter" amoureux, en dit long. Nos parents se mariaient sur des critères bien plus réalistes et d’un certaine manière étaient de meilleurs parents qu’aujourd’hui.


                    • Festivus Festivus 18 mars 12:15

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                      [quote]les hommes auront un père qui les aideront à canaliser cette violence, inscrite dans leur personnalité[/quote]


                      Auriez-vous des sources pour justifier que les hommes aurait tous une personnalité violente ?

                      Les amalgames, voyez-vous, sont toujours excessif et nourrisse souvent des idéologies. Si vous évoquiez la vôtre ?



                    • Moi aussi, je peux jouer les « poils à gratter du web ». Alors jeunes dames à venir, préparez-vous parce que la majorité des hommes de demain auront le profil de Cantat. Le nombre de familles mono-parental étant en constante évolution. Et qui dit mono-parental, suppose : enfant-roi.


                      • kalachnikov kalachnikov 17 mars 13:01

                        @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        Cantat n’est pas d’une famille monoparentale, la fakir. C’est dire. Est-c bien la peine de lever difficilement son cul de la planche à clous pour se rouler dans son propre vomi ?


                      • @kalachnikov


                        Des pères qui ne jouent pas leur rôle, cela revient au même. Son copain n’était-il justement pas Bashung qui lui a exprimé de manière permanente sa « recherche du père »,...Surtout dans son dernier album.J’sais pas pas pas pas pas
                        J’sais pas pas pas

                      • kalachnikov kalachnikov 17 mars 13:24

                        @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        Vous n’avez aucune donnée, bien sûr, vous vous contentez d’étaler vos âneries.

                        Franchement, vous devriez commencer à nouer personnellement une relation saine, vous faire féconder, enfanter et élever un enfant avant de donner des leçons de bonne conduite. Vivre, ça ne consiste pas à rester hystéro enfermée dans une piaule à accumuler un savoir livresque et désincarné.


                      • @kalachnikov


                        Vous ne savez rien de ma vie. Alors, taisez-vous. Il se fait que j’ai d’excellentes relations avec la gent masculine,...

                      • @kalachnikov

                        et le comble mon cher, c’est que même les homosexuels m’apprécient. Vous voyez, de nombreuse fantasmes se cachent derrière un avatars,...Je peux ENFIN m’adonner à ma passion : lecture et peinture,...grâce à un homme qui m’adore (eh oui, cela existe encore, particularité, il a eu une excellente relation avec son paternel). En se réveillant le matin, il me fait un bisou : tiens, de la part de mon père... C’est pas sympa ça,... !!!

                      • kalachnikov kalachnikov 17 mars 13:34

                        @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        Mettez vos incantations morales en pratique. Vous ne connaissez rien de Cantat, de son milieu familial mais vous la ramenez. Et pas que sur ce sujet, d’ailleurs. Donc, je ne vois pas pourquoi je ne parlerais pas de votre hystérie.


                      • kalachnikov kalachnikov 17 mars 13:37

                        @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        Qui, celui qui se paluche en regardant des femmes en cheveux pendant que vous fuyez votre superlife en pianotant de façon compulsive et érotomanesque derrière votre tablette ?


                      • @kalachnikov


                        On a compris, vous avez le profil Cantat, ce que j’avais saisi depuis des lustres,... Des gars comme vous, sachez que j’en au croisé. Séducteurs, certes,..mais à la confrontation, il n’ont jamais gagné et au final, on est resté copains. Mais de loin en loin,... Pas du genre à aller en justice,.Juste comme « petite émoustillement » tendance « fascination », inspiration créative. Mais face à la méduse, mieux vaut présenter un miroir. 

                      • kalachnikov kalachnikov 17 mars 14:44

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        Pitié ! Je n’entends pas vous séduire. Qu’on me coupe les couillles plutôt que je m’acoquine avec une baltringue dans votre genre. J’ai pas envie de finir à larmoyer en regardant des images de femmes en cheveux, la castratrice, j’aime trop la vie et pas du tout les ambiances de mausolées.


                      • kader kader 18 mars 09:15

                        @kalachnikov
                        ne l’embete pas la pauvre, elle fait parti de ces femmes qui n’arrivent pas garder un homme et qui trouvent ca tres bien.... y’en a plein comme ca.


                      • JL JL 18 mars 10:08

                        @kader
                         
                         si les hommes avaient plus de respect pour les femmes qui arrivent à les garder comme pour celles qui n’y arrivent pas, les couples seraient peut-être plus solides.


                      • Festivus Festivus 18 mars 12:18

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        « Moi-même j’ai un ami Arabe »..

                        Vous êtes très drôle en fait..

                      • kader kader 19 mars 19:12

                        @JL
                        je ne dis pas que les hommes sont des saints
                        mais les femmes generalisent vite a tous les hommes leur experience negative
                        et elle en restent la et la société les aide a rester seule, tout dans les medias la pub les infos détruisent l’image de l’homme
                        si les femmes marchent dans ce truc la c’est leur problemes a elles.

                        et puis faut ecouter la version de l’homme apres celle de la femme. Les femmes sont toujours victimes. meme quand on les drague dans la rue bientot elle pourront déposer une plainte.

                        Personnellement je ne vis pas dans ce monde la, je ne frequente pas ces gens la.


                      • velosolex velosolex 17 mars 12:44

                        Un travail avec un thérapeute ? Encore faut il que le gars adhère, reconnaisse ses problèmes. Ce qui n’est pas le cas semble t’il. Beaucoup de pervers narcissiques font semblant d’adhérer à un programme de soins, en manipulant, et en obtenant des réponses favorables, ce qui renforce leur mégalomanie. 

                        Le cas Cantat est tristement justement dans son déroulement. Et la naïveté de certains certaines l’excusant presque, faisant semblant de croire qu’il ne l’a pas fait exprès. 
                        Il est vrai qu’à un certains moment le chat se désole de voir que la souris ne bouge plus. C’était un coup de patte de trop. Voilà à peu près résumé la prise de conscience .
                        Maintenant je ne vois pas pourquoi on lui interdirait de brailler à la lune. Les gens prennent leur responsabilité, s’identifient ou non, sont émus par le texte et la musique du grand loup, ou non. 

                        • @velosolex


                          Ces hommes (ou parfois femmes) ne se remettent JAMAIS en question. Une personne structurée sur le déni le sera sa vie entière. Quand un PN va voir un psy, c’est uniquement pour être remis sur les rails, recoller les morceaux de son narcissisme atteint et dès qu’une prochaine victime est sur sa route, bye, bye le psy. Par contre, et comme s’il y avait une certaine morale à l’histoire, les victimes elles rerdonne du travail à la profession de thérapeute. J’ai lu un jour que placés dans le même contexte familial, les filles deviennent hystériques, névrosées et les hommes pervers. Faudra faire avec,... Les femmes sont moins aptes à se structurer sur un mode pervers. Et qui dit structure suppose : immuable.

                        • JC_Lavau JC_Lavau 17 mars 13:26

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                          Ah ? C’est juste la faute à pas de chance ?

                          ___

                          Né dans le sérail misandre victimaire, j’en connais les turpitudes.
                          Les morts ne témoignent pas, mais moi si jusqu’à présent. Cela, les imposteurs et les tortionnaires ne me le pardonneront jamais ; les imposteuses tortionnaires notamment.

                        • @JC_Lavau


                          Toute la différence. J’ai vécu dans un environnement féminin bien dans sa peau et nullement revendicateur. Je trouvais même qu’avec leur pourvoir de séduction elles étaient en position de force. Selon l’expression : Maîtresse de maison. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès