• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le naturisme urbain fait sa révolution à Paname !

Le naturisme urbain fait sa révolution à Paname !

Les naturistes parisiens ont conquis un espace au bois de Vincennes. De plus en plus de lieux à Paris s’ouvrent à leurs activités culturelles, culinaires et sportives. Ils sont en phase de passer dans les mœurs. Phénomène de mode ou juste tendance parigote ? Les médias en ont fait leurs choux gras. J’y apporte ma propre touche et leur souhaite des soleils généreux, chaleureux et fraternels.

Avant de commencer, je voulais fêter le cap de mes 500 articles publiés au Mague et remercier son rédac chef Frédéric Vignale pour sa confiance et les écrans qu’il m’a offerts, en toute liberté de ton et de parole depuis plus d’une décennie !

https://philippeldl.wordpress.com/2012/01/19/le-mague-le-journal-aux-10-millions-de-visiteurs-par-fred-eric-de-la-vignaliere/

 

http://720plan.ovh.net/ lemague/dyn/spip.php?auteur302

 

 

Le titre alléchant de mon article pourrait laisser penser que le naturisme urbain en évolution, en révolution à Paname aurait quelques incidences sur le mouvement social, sur l’écologie politique et offrirait quelques billes pour détrôner le roi Manu ! Hélas trois fois hélas il n’en est rien. Contrairement aux pionniers de la Belle Epoque, des hygiénistes, spiritualistes et anarchistes qui s’inscrivaient, eux conscients, dans un vaste mouvement hétérogène de réforme de la vie et de fait de la société.

http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article8928 

A contrario du mouvement naturiste urbain actuel qui concourt à libérer les corps nus, les désocialiser, Au sens où ils l’entendent de briser les différences sociales en étant nu tous égaux dans des espaces naturels ou fermés en tant qu’enjeu de loisir. Gommer les critères d’esthétisme en vigueur que l’on retrouve dans la plastique des corps sains en bonne santé que vendent les publicités, en s’affranchissant de la tyrannie des apparences et des préjugés sur la nudité. Dans le sens aussi pour les citadins, de ne pas attendre les vacances pour se mettre à nu.

 

Hubert Prolongeau, auteur de « Couvrez ce sein… La nudité dans tous ses états » (éditions Robert Laffont) et par ailleurs journaliste, a consacré un dossier de 6 pages dans l’hebdomadaire Marianne en date du 1er juin 2018. Dans son discours, il définit les naturistes urbains comme : « une mouvance en train de conquérir un certain Paris. Il s’agit de gens qui gravitent dans les milieux naturistes, des militants, des milieux homosexuels et bobos. C’est ce côté insolite et curieux qui attire  ».

La lutte des classes pour reprendre un verbiage marxiste, aura-t-elle lieu chez les naturistes ?

Telle est la question ! En effet, contrairement aux affirmations de Prolongeau, des naturistes pas forcément friqués et avantagés socialement viennent également se prélasser au bois de Vincennes dans sa partie naturiste, dans dépenser un rond. De même ils peuvent aussi fréquenter les plages naturistes libres d’accès, sans être adhérents à un club et sans vouloir venir s’enfermer derrière les palissades policées des centres naturistes, sans se ruiner pour autant le porte-monnaie et avoir l’impression de devoir payer pour jouir d’un service.

Je crois que pour définir de façon précise les catégories socio-professionnelles qui fréquentent les milieux du naturisme urbain, il faudrait s’adonner à une enquête sérieuse sur un échantillon représentatif. A ma connaissance, sauf erreur de ma part, il n’en existe aucune.

Là encore le débat fait rage entre ceux qui se désignent comme les vrais naturistes et les nudistes, de vrais/faux naturistes. Il y aurait d’un côté, celles et ceux des villes qui se mettent nu ponctuellement dans un désir de confort physique et ludique s’adonnant à des activités de divertissement et celles et ceux des associations naturistes qui revendiquent d’être nu en plein air toute l’année.

Cette analyse trop binaire ne tient pas toujours la route. Car les associations naturistes qui n’ont pas de terrain, comme l’ANP (Association des naturistes de Paris) puisque leur lieu naturiste c’est la piscine. Par la force des choses, certains de leurs militant(e)s deviennent de fervent(e)s partisan(e)s du naturisme urbain.

Comme pour corser l’affaire, ce sont les associations naturistes qui organisent les évènements urbains ouverts aux naturistes encartés ou non. S’il n’existait plus d’associations naturistes, le naturisme serait mort depuis longtemps.

Elles en tirent les marrons du feu. Des marrons aux marronniers des médias qui fleurissent toute l’année, il n’y a qu’un pas. En ce qui concerne le naturisme urbain en totale effervescence, le joint est tout trouvé

On ne compte plus les sujets télé, radio, presse et sur la toile qui traitent désormais du naturisme urbain, principalement en Ile de France, même si également il se déroule des évènements naturistes à Marseille et sa région.

De M6 (zone interdite) au JT de TF1 pour les télés / de Libération, France Dimanche, Le Parisien, le Point, Marianne, l’Obs pour la presse écrite et France Inter et France Culture pour le service public de la radio…. Forcément j’en oublie ! Tous ces médias relatent et s’emparent du naturisme urbain pour en faire les choux gras de leurs titres racoleurs.

De nos jours, il est désormais possible de fréquenter à Paname un bowling, un resto, une piscine, un cours de yoga, de gym, de visiter une expo, de s’éclater en danse de loisir ou soirée clubbing, comme on jacte dans les milieux branchés. Toutes ces activités sont pratiquées en état de nudité collective en mixité non sexuelle dans des cadres appropriés. Au sein de lieux couverts sous un plafond de verre qui ne nécessitent plus les rayons du Phébus comme seul argument pour se dorer la couenne à poil, mais en œuvrant à travers des animations culturelles, culinaires et sportives. 

La journaliste Barbara Krief de L’Obs dans un excellent article en date du 9 juin 2018, analyse de façon professionnelle ce nouveau phénomène du naturisme urbain en donnant la parole à ses acteurs.

Pour comprendre les adeptes de soirées clubbing en tenue de peau, enfermé(e)s entre quatre murs et suintant des esgourdes une zizique binaire au marteau piqueur, Barbara Krief donne la parole à Alice Pfeiffer journaliste mode et spécialiste des questions de genre.

« Dans une ère où le corps est fragmenté, taggé sur Ponhub, dans une logique d’excitation sexuelle hypernormée, l’idée de se retrouver nu.e devant un.e inconnu.e sans que cela sous-entende le moindre désir est intéressante. On revient à une logique de bienveillance de safe space, ou un corps nu n’est ni automatiquement une zone d’excitation ni une prise de risque physique ».

https://www.nouvelobs.com/societe/20180607.OBS7900/en-club-au-musee-au-restaurant-le-naturisme-urbain-denature-t-il-la-pratique.html

 

Une soirée en mouvements des corps décomplexés de leurs oripeaux où tout geste déplacé est sanctionné de l’exclusion du lieu et où les téléphones portables sont interdits pour le respect de l’intimité des participant(e)s. Ca déménage contre les idées reçues des détracteurs qui ont un balai dans le cul !

 

Autrefois et il n’y a pas encore si longtemps, quand on était naturiste en Ile de France, seuls les clubs pouvaient proposer des lieux propices pour pratiquer la nudité en commun. Le Bartos d’ailleurs a séjourné plus d’une décennie à celui du CGF (club gymnique de France), de Villecresnes à côté de Boissy-Saint-Léger dans le Val de Marne. Le plus ancien, avec piscine, terrains de tennis et de badminton, de boules, pelouses, sauna, sanitaires et mêmes de petits chalets pour y vivre à la belle saison. Il y est retourné cet hiver pour proposer une conférence sur l’histoire du naturisme et a été très bien reçu. Le Bartos a remarqué que sous l’impulsion de son nouveau président, les activités culturelles étaient enfin au diapason.

 

Il existe aussi l’APNEL (Association pour le naturisme en liberté), une association militante qui lutte depuis plusieurs années pour l’abolition du délit de nudité dans l’espace public. L’article 222-32 du code pénal assimile nudité publique et exhibition sexuelle. Un délit passible d’un an à l’ombre au zonzon et 15 000 euros d’amende. Elle organise partout où c’est possible des randonnues. Pour la troisième fois consécutive en 2018, elle tiendra un stand à la fête de l’Huma, avec pour thème rassembleur : l’irrespect fait aux femmes et particulièrement le harcèlement sexuel. Jacques Freeman l’un de ses principaux animateurs explique : « Dire le naturisme pour une femme, en s’effeuillant, c’est malheureusement plus compliqué ». (Sources Naturisme magazine n°53 avril/mai 2018, page 10)

 

L’association officielle qui veut rassembler sous la bannière les adeptes du naturisme pour défendre leur cause, c’est la FFN (fédération française de naturisme). Lors de son congrès d’avril 2018, ce fut en quelque sorte une révolution (décidemment !). L’ancien président fut jeté aux oubliettes et un nouveau bureau fut constitué. Elle a effectué en quelque sorte sa mue. Avec une plus grande place donnée aux femmes sans atteindre encore la parité. Mais aussi et surtout à mes yeux, par la nomination de Julien Claude-Périgny en tant que vice-président. Un jeunot de 40 piges, militant impliqué dans moult associations naturistes en Ile de France et insuffleur d’événements concrets portés à leur terme, avec les succès considérables que l’on sait. 

Profitant de l’évolution des mœurs dans les têtes et les corps lors de mai 1968, la FFN avait prévu un total de 100 000 adhérents en 1973. Elle présenta à l’automne 1968 dans les salles un court métrage d’information grand public en 35mm en noir et blanc qui fut tourné à l’Ile du Levant à la Pentecôte 1966. Georges Moustaki y apparaissait au naturel. A cette époque, la FFN se réclamait d’un naturisme social, humaniste dans le respect de la dignité humaine.

 

En l’an 2000, elle comptait 75 000 licenciés et en 2018, elle en dénombre moins de 20 000. (Source Naturisme magazine, n°54 juin/juillet 2018, page 20)

 

En 2018, le magazine naturiste La vie au soleil et l’association des naturistes de Paris (ANP) conjointement organisèrent une campagne de racolage actif chez les textiles (celles et ceux qui se vêtent d’un maillot de bain). Mieux que le gadget de Pif le chien, un maillot de bain soluble dans l’eau était proposé. Il avait les facultés de fondre les coutures en 25 secondes. Avec à la clé un kit de couture pour les non cons vaincus afin de se reconstituer le maillot de bain standard.

Une telle revue naturiste, pourtant basée dans le Médoc, qui vend du textile et capable de se commettre dans un tel acte de marketing, n’augure rien d’original dans sa ligne éditoriale ! C’est vous qui voyez ! Bé non, ce n’est pas un poisson d’avril fruit de mon imagination fertile ! C’est tout ce qu’il a de plus véridique !

 

Une journée sans maillot fut instaurée le 27 avril 1969 par la FFN. En juin 2018, conjointement à l’ANP, à l’emplacement de la surface des 7300 m2 du bois de Vincennes allouée au naturisme et reconnue officiellement par la mairie de Paris, regorgeait pas loin de 900 participant(e)s aux différentes journées sans maillot 2018. Je ne contribuerai pas à la polémique habituelle lors d’une manif entre les flics et les manifestants, sur le décompte des participant(e)s. Puisque je suppose que les RG (Renseignements généreux) ne devaient pas être très nombreux au bois ces jours-là.

Paris devenant à la page comme toutes les grandes métropoles européennes qui ont créé depuis belles lurettes des espaces naturistes dans leurs parcs ou au bord de leurs lacs et rivières. Je pense immanquablement à Berlin et Munich.

Pour la petite histoire qui me tient à cœur, la fac de Paris VIII Vincennes, par trop libertaire selon les tenants du pouvoir de l’époque, Ces derniers s’empressèrent de la raser. Dont il ne reste rien, pas même une stèle. Si ça tombe bien, elle aurait été édifiée non loin de l’esplanade désormais naturiste, durant quelques mois de l’année au bois de Vincennes.

Julien Claudé-Périgny, l’un des initiateurs des deux heures de la visite guidée le 5 mai de l’expo : « Discorde fille de la nuit », tout nu au Palais de Tokyo, relate cette expérience entre les pages du numéro 54 de la revue Naturisme magazine.

Seulement 161 élu(e)s pour plus de 30 000 intéressé(e)s ! C’est dire le franc succès de cette expérience unique en France et à Paris. Il insiste sur « l’espace de liberté comme l’est la culture  » et « l’ouverture à d’autres initiatives » dont « la culture en fait partie  ».

 

Vous pouvez entendre la voix claire et limpide de Julien en débat à la radio, lors de l’émission de France Inter : le téléphone sonne en date du 28 juin 2018 et intitulée « Tous à poil ». Il était en compagnie d’Arnaud Baubérot historien du naturisme. Il ne pouvait pas mieux tomber !

Ce même Arnaud que le Bartos à deux reprises avait invité à conférencer dans deux lieux naturistes en France.

https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-28-juin-2018

 

Il existe aussi Imaginat, une association naturiste d’essence culturelle, dont Julien (il est partout !) est un digne représentant. Elle a organisé entre les 8 et 10 juin 2018 sa deuxième fête des arts de vivre nu au Point Ephémère dans le 11ème arrondissement de Paris. Avec au programme, art-thérapie et nu thérapie, avec lectures, dédicaces, humour, yoga performance, hypnose…

Dommage qu’elle rechigne de vouloir partager sur la toile et pour le plus grand nombre ses évènements en images, textes, sons, afin de ne pas oublier les ploucs provinciaux dont je suis.

 

Vous savez depuis le temps que vous me connaissez, j’aime rigoler. Il est un comique naturiste qui se produit nu devant un public aussi nu que lui. Fred Brulé qui ne monte sur les planches qu’à Paname lors de son spectacle : « J’ai la langue qui fourche ».

 

Mais ne soyons pas naïfs comme les paroles de la chanson de Carlos « Tout nu et tout bronzé ». Le naturisme en général, le naturisme urbain par les images de corps nus non sexués qu’ils véhiculent attirent les foudres de la censure de Face de Bouc entreprise des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) qui pillent vos données personnelles exprimées pour vous considérer comme un simple produit de consommation à ferrer ferme, digne d’un poisson. Combien de naturistes ont eu leur compte bloqué par les calotins ricains pour plusieurs jours à un mois après avoir poster une photo de nu non érotique ?

A propos d’images véhiculées sur Face de Bouc, il est intéressant de constater qu’un utilisateur qui avait posté l’image du célèbre tableau de Courbet (peintre activiste durant la Commune de Paris ayant fricoté du côté anar chez son compatriote Proudhon) : « L’origine du monde » a eu son compte désactivé. Il a immédiatement assigné Face de Bouc devant le tribunal de grande instance de Paris. Frédéric Picard avocat et journaliste à la revue Naturisme magazine dans le numéro d’avril mai 2018 relate cette aventure de la censure.

 

Il est aussi une censure encore plus insidieuse et violente qui provient des naturistes eux-mêmes et en plus encartés à la FFN du côté de Marseille. Je veux parler de la censure sur les groupes thématiques, forums et réseaux sociaux naturistes. Ces censeurs, modérateurs (mon clavier à fourché) pervers et liberticides se permettent de confondre le fond et la forme des propos énoncés et éjectent, virent, blessent, tuent, cassent, tout ce qui n’est pas conforme à la norme imposée par le groupe.

big brother is watching you ? No good !

Le Bartos a été exclu de tous ces groupes naturistes de discussion par les mêmes bonshommes qui sévissent en toute impunité et il n’est hélas pas le seul, on en compte des dizaines dans son cas pathologique et critique.

A quant à la FFN, des cours communication, de déontologie de l’information, de sémantique, d’humour de ne pas se prendre trop au sérieux, des cours d’écoute de la libre parole qui circule dans le respect mutuel et aussi des cours de littérature, pour les modérateurs des groupes et forums naturistes ?

Afin que la concorde lumineuse refleurisse la fraternité sans aspérité et que les préjugés soient jetés à la poubelle une fois pour toute. Ce serait une sacrée avancée pour le mouvement naturiste !

 

 

Pour aller plus loin, dans le respect des naturistes concernant le thème qui nous intéresse, je vous conseille d’écouter l’émission de France Culture sur le sujet qui nous intéresse.

https://www.franceculture.fr/histoire/tout-nus-au-bois-de-vincennes-au-fait-dou-vient-le-naturisme?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1528178166

Mais aussi lire, l’excellent dossier « 1968 / 2018 où en est le naturisme » concocté par la revue Naturisme magazine, n°54 de juin / juillet 2018.

Enfin, pour être tenu au courant de l’actualité du naturisme en ligne presque en direct : http://naturisme-hebdo.fr/ 

Ici aussi article et court documentaire où l’on retrouve entre autre Arnaud Baubérot et Fred Brulé, mais aussi le vice-président de l’APN au bois de Vincennes :

https://www.francetvinfo.fr/sante/psycho-bien-etre/le-naturisme-en-ville-aussi_2846875.html

 

Mon article ne peut être exhaustif tant ça remue dans les méninges des concepteurs de projets d’évènements naturistes et urbains. A suivre, forcément comme on dit.

 

Prochainement je vous proposerai de lire l’interview de Julien Claudé-Périgny.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.58/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

158 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 14 juillet 12:46
    Bienvenue au Boboïstan, l’involution qui vient !

    Je ne serai pas surpris que ces cons nous fasses un jour, désirer les salafistes !

    Encore un espace Center Parc perdu pour the rest of the world ? J’attends ceux qui ne veulent pas croiser des chimpanzés névropathes...

    Ça va prendre du temps, mais lorsque les plaques tectoniques sociales vont libérer ce qu’elles accumulent, ça va être, très très très violent...

    En Marche donc !

    • Clocel Clocel 14 juillet 14:34

      @Clocel


      Lire ’j’entends ceux..." Sorry...

    • la Singette la Singette 14 juillet 22:18

      @Clocel

      Avant d’énoncer tous vos délires non fondés puisque nos prouvés, apprenez d’abord à écrire une langue intelligible et non bourrée d’erreurs orthographiques !


    • Clocel Clocel 15 juillet 10:47

      @la Singette


      Le français n’est pas ma langue maternelle, à 15 balais j’étais au taf, le vrai, celui qui met du jus dans la bécane pour que des branleurs puissent faire des études et vous chier dessus quand on adhère pas à leurs délires.

      Encore un ego flétri en manque de reconnaissance qui vient nous baver sur les burnes !

      Écrivez un vrai bouquin et mettez-le à l’épreuve des lecteurs vous pourrez alors situer précisément votre prose dans le Landerneau littéraire !

      Les Caliméro m’ont toujours hérissé le poil !

    • hunter hunter 15 juillet 11:05

      @Clocel


      Et je peux te dire que ton niveau de langue est très bon !

      Par rapport à ce qu’on peut lire ici, dont le style ridicule de l’auteur......tu t’en sors très bien !

      Et si ce n’est pas ta langue maternelle, c’est d’autant plus remarquable !

      Adishatz

      H/

    • amiaplacidus amiaplacidus 14 juillet 14:11

      Le boboisme dans toute sa splendeur.


      • symbiosis symbiosis 14 juillet 14:27

        La lutte des classes pour reprendre un verbiage marxiste, aura-t-elle lieu chez les naturistes ?


        La lutte des classes n’existe pas, elle n’existe plus. Ce qu’il se prépare est une guerre sociale, elle a d’ailleurs bel et bien commencé et c’est le peuple qui en essuie toutes les défaites. 

        Il n’y a que dans les toiles symbolistes du XIX° que la guerre se pratique à poil.

        Vulgariser la nudité est une autre arme utilisée par la ploutocratie pour nous affaiblir. Dans cette guerre sociale et eugéniste qui fait rage, nous devons être armés et caparaçonnés.

        Nous vivons dans un monde barbare où le corps est totalement nié, relégué à l’état de module ou de pancarte, où le narcissisme et l’individualisme remplacent le respect de soi et des autres et où les fantasmes, peurs et pathologies peuvent se lire sur ces corps réifiés, tatoués et scarifiés, transformés au point de devenir des caricatures de soi-même, pour le plus grand bénéfice de la ploutocratie, qui nous veut du mal, qui nous anéantit dans un dégueulis permanent de faux semblants, de tromperies et de mensonges. 

        Ne nous laissons pas mettre à poil.
        Aux armes, citoyens ! 
         

        • Dom66 Dom66 14 juillet 15:40

          Le naturisme urbain… !!! Y a t’il un intérêt à se balader couilles qui pendent, je vous le demande émile ? Et puis moi je m’en fous, je suis à la campagne

          « De plus en plus de lieux à Paris s’ouvrent à leurs activités culturelles, culinaires et sportives. »


          Super,

          Activités culturelles… ?? comment enfiler des perles cul nu sans en lâcher une.

          Activités culinaires, comment cul nu, bitte à l’air, cuisiner le poison sans que ça sente la morue.

          Activités sportives, concours de soufflage dans le poireau, et éviter les flatulences, puis course de vélo sans selle.

          Désolé...aller je sors smiley


          • zygzornifle zygzornifle 14 juillet 17:48

            @Dom66


            Les « chance pour la France » de Daesh vont couper des couilles des nudistes et les rentrer dans la bouche de leurs victimes , c’est une pratique bien connue de l’autre coté de la méditerranée ....

          • Clocel Clocel 14 juillet 20:18
            @zygzornifle

            Il semble qu’il y aurait eu une réplique de cette charmante coutume au Bataclan, ça reste à confirmer, mais vu la chape de plomb maintenue sur cette affaire, on est amené à se poser des questions gênantes pour le vivre ensemble.

          • la Singette la Singette 14 juillet 22:20

            @Dom66

            Il suffit que tu achètes un panier et que tu mettes dedans ce qui te tient lieu de cerveau lent !


          • la Singette la Singette 14 juillet 16:35

            Au lieu de gémir tes poncifs en tronche de préjugés éculés, jacte à propos de l’article de son contenu, au lieu d’interpréter dans la vulgarité concernant un monde dont tu ignores tous les codes. Fais preuve au moins d’un peu de curiosité !

            Petit rappel, aucun naturiste urbain ne veut imposer le naturisme en ville !

            Si tu avais lui l’article jusqu’à la fin et cliquer sur les liens, tu aurais dit moins de conneries et tes propos auraient pu être constructifs !


            • Dom66 Dom66 14 juillet 20:41

              @la Singette

              J’avais survolé votre article vu que je n’ai aucune attirance pour le nudisme au bowling ou au resto ou en visite d’une expo etc désolé...et suite à votre commentaire, j’ai lu plus en profondeur votre texte. Aucun intérêt pour moi, désolé aussi.


              Perso vous pouvez faire ce que vous voulez à poil les roubignoles en balance, cela ne me dérange absolument pas, virgule.


              Mais le petit sous entendu « pour les non cons vaincus » m’avais chatouillé Point.


              Vous devez écrire (c’est mon avis) dans une revue de naturistes mais pas ici, car quand vous écrivez


              « Pour aller plus loin, dans le respect des naturistes concernant le thème qui nous intéresse, je vous conseille d’écouter l’émission de France Culture sur le sujet qui nous intéresse. »


              Là c’est un peu gonflé, comment pensez vous que ça nous intéresse ?? hein ?


              Le monde part en couilles et nous sommes gouverné par des abrutis, les pauvres deviennent plus pauvre, les riche plus riche, la guerre est à nos portes, les problèmes avec certains musulmans qui n’aiment pas notre culture et notre façon de vivre, les attentats, et les fous de Daesh, Israhell qui massacre des Palestiniens, les nazis au Donbass, puis, les taxes, les atteintes aux libertés, les lois casse-couilles, les 80kmh…..La télé pourrie ETC….

              Alors mon cher, votre article sur les culs à l’air est bien sympatrique, mais admettez qu’ici sur AV les sujets en générale sont d’un autre ordre.

              Pour info certain auteurs en prennent plein la poire aussi, vous n’êtes pas seul..rassurez vous.



            • hunter hunter 14 juillet 16:44
              Allez, un bon lâcher de jeunes et vigoureux migrants qui vont neutraliser les mâles de quelques pichenettes, et ensuite combler les femelles....une mission pour Hidalgo la top super progressito-droitdelhommo-diversito-centrée !

              Ah il faut que les nudistes aussi goûtent aux joies de l’enrichissement culturel....et surtout les bobos de la capitale, eux qui aiment tant « l’Autre » !

               smiley

              Adishatz

              H/

              • Clocel Clocel 14 juillet 17:07
                @hunter

                Mâles, femelles, de vieux concepts éculés, pas de discrimination surtout !

                L’Élysée viendra, une fois encore, se pencher sur les fions fracassés...

              • hunter hunter 14 juillet 17:13

                @Clocel


                Ah oui merde, j’aurais du écrire les « S3P » ( pour « services trois pièces » ) et les « concaves »..

                Est-ce que ce codage linguistique conviendra... ?

                 smiley

                Adishatz

                H/

              • Ouam Ouam 14 juillet 21:29
                @hunter
                Plussoie à donf et au cube

                "Ah il faut que les nudistes aussi goûtent aux joies de l’enrichissement culturel....
                et surtout les bobos de la capitale, eux qui aiment tant « l’Autre » !"

                Entre ceuxs qui :désirent vivre totalement à oualpé...
                et ceuxs qui ...
                désirent un bachage total, ou cela va jusqu’au bout de l’oriculaire (gants noir)

                Par moments je me dis que j’ai du louper plus qu’un épisode de la série smiley

                De plus lorsque certains des membres (sans de jeu de mots) des cul-nus...
                défendent et promeuvent la diversitée heureuse (cad le bachage intégral)...

                C’est dans ces petits moments de boheur ou je me délecte pleinement du sens de certains mots
                ou mauxs ca le fait bien aussi

                 smiley smiley
                Ouam,

              • la Singette la Singette 14 juillet 22:22

                @hunter

                Encore des propos machistes qui n’ont strictement rien à voir avec le contenu de mon article. Hors sujet à dégager !


              • la Singette la Singette 15 juillet 00:21

                @Robert Lavigue

                Tout ce que tu racontes sur la Belle Epoque et le mouvement anarchiste que j’ai beaucoup étudié surtout concernant le versus individualiste, est truffé de contre-vérités.

                Même si je te l’accorde qu’il y avait des indics du côté des anarchistes. Ils faisaient les choux gras des flics et de nos jours des archives pour les historiens du naturisme.

                Je te conseille de lire l’ouvrage de Céline Baudet qui s’intitule : « Les milieux libres vivre en anarchiste à la Belle Epoque », ça te permettra de revoir ta copie.

                Céline Baudet qui n’est pas naturiste justement et que j’ai invité à conférencer dans un petit centre naturiste dans les Pyrénées sur cette thématique des anarchistes et du naturisme.

                A la Pie à Saint-Maur des Fossés tout près de Paris il y avait un milieu libre, justement et des centaines d’autres en France.

                Je te cite un passage du quatrième de couverture.

                « Ici, il s’agissait de communauté de vie. Là, de coopératives ouvrières de production et de consommation. Ailleurs, d’expériences naturistes, végétariennes d’amour libre… Ailleurs encore, d’écoles libertaires, d’éducation intégrale (physique, manuelle, intellectuelle), de contraception… »



              • la Singette la Singette 15 juillet 10:16

                @Robert Lavigue

                 

                Le débat enfin s’installe et prend de la hauteur.

                J’apprécie tes sages lectures.

                J’ai rencontré à plusieurs reprises Arnaud Baubérot et comme je le dis dans mon article, je l’ai invité à deux reprises à conférencer dans des lieux naturistes alors qu’il n’est pas naturiste.

                Ce que tu cites et ce qu’il dit est vrai.

                Ce qui est aussi vrai, c’est que tous les groupes politisés (trostkos, cocos, socialos et j’en passe des meilleure) ont toujours été infiltrés par les flics. Ce n’est pas un scoop.

                Mais tu n’es pas sans ignorer j’espère que les époques historiques peuvent se lire selon différents points de vue.

                C’est aussi pourquoi je te conseille de lire l’ouvrage de Céline Beaudet militante libertaire que j’ai invitée elle aussi à conférencer sur l’histoire du naturisme du point de vue anar, sans qu’elle soit naturiste.

                Lis particulièrement le chapitre 3 « … au milieu libre comme moyen : vivre et agir » qui te démontrera que ce n’était pas du tout du folklore.

                Avec l’évocation :

                La colonie libertaire de Saint-Germain : entre propagande et camaraderie

                Vivre l’anarchie : agir pour une vie libre.

                De Bascon à la Pie : agir pour une vie libre.

                E. Armand : vivre et diffuser son anarchisme.

                 

                 


              • la Singette la Singette 15 juillet 10:20

                @Robert Lavigue

                Autre exemple concret du naturisme contemporain entre les lignes d’un roman :

                https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/jeanne-humbert-en-pleine-vie-200373



              • cevennevive cevennevive 15 juillet 11:28

                @Dom66, hunter, bonjour,


                Avec ça, la singette est vêtue pour tout l’hiver !

                Je vais ajouter mon opinion, non pas sur l’article ni sur la syntaxe, mais sur le naturisme. Je n’aimerais pas du tout vivre nue, non pas pour une hypothétique pudeur, mais pour l’inconfort que je ressentirais. Ma peau aime le coton doux... De plus, avec la « cagne » qu’il tombe en ce moment, mieux vaut être voilée.

                Vous avez raison, il faut toujours dire ce que l’on pense sur ce site.


              • Dom66 Dom66 15 juillet 13:02

                @OMAR

                Juste une question, vous en pensez quoi du nudisme ? Ne se pratique pas en pays de l’islam non ?

                En Europe en tout cas, ça existe.

                Alors vous êtes venu ici juste pour attaquer hunter , pas très sportif ça !

                Car je n’ai pas vu votre avis sur l’article.



              • la Singette la Singette 15 juillet 14:06

                @hunter

                Ton message de haine, diffamatoire et teinté de menace à mon égard mérite d’être signalé pour le danger que tu représentes au sein de la communauté d’Agora Vox, bien planqué derrière ton écran à déverser ta diarrhées verbales nihilistes.

                J’ai dit !


              • Ouam Ouam 15 juillet 21:43

                @OMAR

                Omar et le nudisme.... qui interviens dans ce sujet....
                 
                Whouhihi houhihihi hihi whou houh houh hihi hahaha .. hihi houhou hihi (ad lib)


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 juillet 17:24

                Tout ça pour se chopper des tiques sur les burnes...


                • Fergus Fergus 14 juillet 20:10

                  Bonsoir, Aita Pea Pea

                  A cet égard, éviter les hautes chaumes des crêtes vosgiennes. Encore qu’il y ait là peu de personnes en balade à poil. Mais ce n’est sans doute que partie remise : tout près de là, en Suisse, la rando-nue se développe plutôt bien.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 juillet 20:24

                  @Fergus Bonsoir. Passer un massif de ronces a poil ...Rhhhhaaa lovely !


                • Fergus Fergus 14 juillet 20:30

                  @ Aita Pea Pea

                   smiley


                • zygzornifle zygzornifle 14 juillet 17:45

                  De toute façon avec Macron ça sera du naturisme financier , on va tous se retrouver a poil ....


                  • la Singette la Singette 14 juillet 19:40

                    Après une grosse recherche documentaire sur le sujet, des heures de rédaction de cet article pour en arriver là ! La médiocrité dans toute son horreur triomphe encore…

                    Encore des frustrés du bulbe qui déversent leurs diarrhées sur un sujet dont ils ne connaissent aucune arcane.

                    Comme trop souvent sur Agora Vox, c’est la diarrhée qui triomphe sur la raison et le travail intellectuel.

                    Combien de ces critiqueurs acerbes et gratuits ont déjà rédigé un papier, ont marné sur un papier ? Et qui se permettent de critiquer sans apporter aucun point de vue constructif au débat contradictoire de bon aloi.

                    Et aucun naturiste non plus pour revenir à la rescousse solidaire et défendre leur mode de vie et leur philosophie !

                    Une fois de plus, dépité.

                     J’ai dit !


                    • Fergus Fergus 14 juillet 20:17

                      Bonsoir, La Singette

                      Allez, pour sourire un peu, un article de novembre 2017, « Le Secret du Bonheur : vivre à Poil ! »



                    • Xenozoid Xenozoid 14 juillet 20:20
                      @Fergus

                      on devrait aussi faire ça sur avx,mais je gage que les candidats ne seront pas nombreux


                    • la Singette la Singette 14 juillet 20:37

                      @Robert Lavigue

                      L’hommage appuyé comme vous dite après plus de 10 piges d’articles et maintenant plus de 500 articles à la clé, ça en fait des heures à marner sur des chroniques. Et la confiance que ce média m’accorde est si rare qu’il méritait d’être appuyé à sa juste valeur. Et vous valeureux critiqueur bénévole, combien d’articles avez-vous dans le collimateur de votre clavier pour vous permettre de me critique sur le fond, alors que rien ne prouve que vous avez lu mon article en entier ? Résumer un article à une phrase alors qu’il compte 8 pages, c’est un peu léger comme analyse critique. Revoyez votre copie et dites-moi quand vous serez apte et compétant à écrire votre propre article personnel, que je me ferai une joie de lire attentivement et commenter s’il le mérite, uniquement s’il le mérite. Ne comptez pas sur mon indulgence. J’exècre la médiocrité et apprécie le travail intellectuel honnête et fraternel qui s’adresse à un public doué de sens critique et instruit.


                    • symbiosis symbiosis 14 juillet 20:43

                      @la Singette

                      Bientôt, avec la casse programmée de la sécu, si rien n’est fait contre de notre coté, tes gaziers à poil vont se balader avec toutes sortes de scrofules, bubons et autres rougeurs verdâtres et purulentes.
                      C’est comme tu veux, soit tu t’attaques à la casse de... de... l’humain, de l’humanité, soit tu vas te balader à poil avec tes excoriations putrides en attendant la fin des temps, des temps du peuple, pas celui de la ploutocratie.
                      C’est toi qui vois, mais moi, dans le monde en voie de putréfaction dans lequel nous sommes plongés, j’aurais quelques scrupules à me balader à poil.

                      En attendant quoi ? En espérant quoi ? Des temps meilleurs ?

                       

                    • pemile pemile 14 juillet 21:11

                      @la Singette « dites-moi quand vous serez apte et compétant à écrire votre propre article personnel »

                      Il suffit de cliquer sur sa fiche profil pour accéder à son blog.


                    • pemile pemile 14 juillet 21:23

                      @Robert Lavigue « On avait dit pas de coups bas !!! »

                      A poil mais avec une coquille de boxe !


                    • Ouam Ouam 14 juillet 21:35

                      @pemile

                      « A poil mais avec une coquille de boxe ! »

                      /troll : On
                      « Ya escroquerie sur la marchandise la »
                      Enfin c’est que que ces dames vont te dire, ou ceux qui sonts en AC/CD (etc...) ^^ ^^
                       
                      Ne me sentant concerné car ne faisant partie d’aucune des options pré-citées..
                       
                      mais... comme dit le célèbre diction
                      ce n’est pas parce que l’on à rien à dire qu’il faut fermer sa gueule
                       smiley
                      /troll : Off

                    • la Singette la Singette 14 juillet 22:26

                      @symbiosis

                      Tu n’es pas j’espère sans ignorer que beaucoup de manifs nus ont été des manifs de revendications et de luttes sociales, syndicales, féministes… (Je te laisse compléter la liste camarade) !


                    • la Singette la Singette 15 juillet 00:24

                      @pemile

                      Désolé, n’est pas un blog mais un magazine culturel écrit par moult personnes.

                      Et si tu avais lu mon article, au tout début je propose un lien qui explique par son rédac chef ce qu’est le Mague.

                      Pour ta gouverne je te le redonne !

                      https://philippeldl.wordpress.com/2012/01/19/le-mague-le-journal-aux-10-millions-de-visiteurs-par-fred-eric-de-la-vignaliere/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès